https://www.stagescrime.com
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
123 utilisateur(s) en ligne (94utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 0
Invités : 123

plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish







la 50.000 licence !!
#1
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Bonjour,,,

J'ai lu avec beaucoup d'illusion que la ,,,, 50.000 licence avait était demandée,, Je me rappelle, jadis des voeux des 100.000 licences voulues par la présidence en place,,,

Devons-nous nous réjouis de ces 50.000 ? ou au contraire nous poser des questions sur le fait qu'un sport aussi médaillé reste scotché à 50.000 ! Nous en sommes un peu au dessus du taekendo !

Date de publication : 07/03 07:12
Maître adoré et vénéré ou simplement MAV !!
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : la 50.000 licence !!
#2
Accro
Accro


Informations utilisateur
Ce n’est pas très réjouissant mais je me demande si c’est réellement un problème de médaille et de politique fédérale.

C’est peut-être un problème d’état d’esprit général trop orienté sur une pratique compétitive : il est parfois intéressant de voir l’énergie que nous consacrons pour les 2 ou 3 tireurs « élites » d’un club (accompagnement compétition, déplacement nationaux, leçon individuelle, etc…) VS l’attention pour les tireurs loisirs et la promotion...

C’est bien de vouloir jouer dans la « cours des grands » mais parfois tu regardes dans le rétroviseur et tu te dis, super, sur les 15 dernières années, on a mené une trentaine de gamins sur des circuits nationaux et même certain sur des sélections internationales… (presque aucun n’a continué l’escrime au club (voir l'escrime tout court) : vie scolaire, vie professionnelle, changement de club… ) et à coté le nombre d’adhérents du club a stagné…

Date de publication : 07/03 08:48
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : la 50.000 licence !!
#3
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Le record de licenciés date de 2008 avec un peu moins de 65 000 licenciés.
On pourrait d'abord essayer d'être à 70 000 avant de penser aux 100 000.

Date de publication : 07/03 09:54
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : la 50.000 licence !!
#4
Accro
Accro


Informations utilisateur
Je pense que le problème n’est pas le nombre de licenciés en soit ,mais que ce nombre stagne voir même a tendance à diminuer …. Si on était à 50 000 mais en progression régulière je trouverais cela encourageant! Ce qui est plus inquiétant c’est qu’il a été à 65 000 et qu’aujourd’hui il a nettement diminué .Un chiffre parlant est également le nombre de clubs qui est de 800 , il faudrait trouver des solutions pour l’augmenter …

Date de publication : 08/03 20:28
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : la 50.000 licence !!
#5
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Déjà, ne pas exiger un professionnel pour affilier un club...

Date de publication : 09/03 00:12
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : la 50.000 licence !!
#6
Accro
Accro


Informations utilisateur
Le métier est déjà tellement précaire que ça serai la fin du métier.

Au début vous seriez content plusieurs ouvertures de club. Sur 10/15 ans les effets serai délétère. Plus aucune embauche de MA. Des club exclusivement tenue par des bénévoles.

Donc non bien au contraire.

On doit chercher à faire monter le niveau des enseignant pas le descendre.

On devrait même fixer bp = gestion d’un club de moins de 100
DE = 180
DES = infini

Et on devrait mettre fin à la possibilité de passer un DE sans le BP et un DES sans le DE.

Cela pousserai à avoir de meilleure enseignant.

Plus nos enseignants seront bon plus sur le long terme cela aura un effet positif.

Date de publication : 09/03 11:09
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : la 50.000 licence !!
#7
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
L'évolution indiquée sur le site de la FFE n'est pas excellente : FFE licences

Si les chiffres récemment annoncés sont bien de 50.000 licences, cela reste tout de même inférieur à ceux de 2018-2019 qui étaient déjà en décroissance. Mais la période COVID ne permet pas de dire si c'est conjoncturel ou représentatif d'une évolution.

On peut penser que la baisse continue de la pandémie permette d'améliorer ces chiffres à la prochaine saison, avec une situation plus "normale", et peut-être de bénéficier de l'effet Tokyo avec retard (puis de l'effet Paris 2024 avec de l'avance ?).

Date de publication : 09/03 11:33
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : la 50.000 licence !!
#8
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Citation :

FrankVissots a écrit :
L'évolution indiquée sur le site de la FFE n'est pas excellente : FFE licences

Si les chiffres récemment annoncés sont bien de 50.000 licences, cela reste tout de même inférieur à ceux de 2018-2019 qui étaient déjà en décroissance. Mais la période COVID ne permet pas de dire si c'est conjoncturel ou représentatif d'une évolution.

On peut penser que la baisse continue de la pandémie permette d'améliorer ces chiffres à la prochaine saison, avec une situation plus "normale", et peut-être de bénéficier de l'effet Tokyo avec retard (puis de l'effet Paris 2024 avec de l'avance ?).


Attention, si le gouvernement instaure le pass vaccinal pour les 5-11 ans en septembre ou octobre, je connais de nombreux parents qui refusent l'idée de vacciner leurs jeunes enfants (les avis peuvent toujours changer).
Par conséquent, si les clubs perdent des licenciés enfants, souvent majoritaires en club, les chiffres risquent de bien diminuer.

Date de publication : 09/03 14:07
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : la 50.000 licence !!
#9
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Citation :

skiipy a écrit :
Le métier est déjà tellement précaire que ça serai la fin du métier.

Au début vous seriez content plusieurs ouvertures de club. Sur 10/15 ans les effets serai délétère. Plus aucune embauche de MA. Des club exclusivement tenue par des bénévoles.

Je pense que votre vision est totalement à l'envers, erronée.
Déjà, votre menace de "club exclusivement tenue par des bénévoles" : mon, dieu, quel mépris pour les bénévoles. Il y a plein d'associations qui tournent avec des bénévoles et heureusement qu'ils sont là.
Et dans le milieu de l'escrime, c'est la même chose : heureusement qu'il y a des bénévoles.
Votre message, on dirait que vous vous méfiez des bénévoles.
Ensuite, la base de l'analyse est fausse.
Tout simplement, parce que des enseignants bénévoles, c'est déjà le cas dans le milieu de l'escrime et la mort du petit cheval que vous annoncez n'a pas eu lieu.
En effet, à défaut d'un enseignant ayant un diplôme professionnel, le règlement intérieur de la FFE autorise pour l'affiliation avec un enseignant éducateur fédéral intervenant à titre bénévole (cf. article 4.3.1 du règlement intérieur).
Le seul problème au sein de la FFE, c'est que ce montage avec un enseignant bénévole est mis sous laisse : "En application de l’article 4.3.1, dans le cas où une association sportive dispose d’un enseignant « éducateur fédéral », une convention signée par le président du comité régional et le président de l’association précisera l’enseignant titulaire d’une qualification inscrite au RNCP et ses moyens d’action afin de soutenir l’action pédagogique conduite par l’éducateur fédéral qui se verra décerner une autorisation d’enseigner valable deux ans.".
C'est le style de montage compliqué et laissé au desiderata de certains. Je pense qu'il faut libéraliser tout cela.
A l'image de ce qui se fait pour la sabre laser puisque là : "Pour les clubs dans lesquels la pratique du sabre laser est exclusive, l’enseignant est dispensé de diplôme fédéral ou inscrit au RNCP. "
Et je rappelle que l'enseignement du sport est libre, du moins à titre bénévole (ce n'est qu'à titre professionnel qu'il existe des obligations de diplôme). C'est la FFE qui choisit de verrouiller en mettant des conditions.

Il faut donc libéraliser, pour permettre que l'escrime se développe, justement à l'inverse de ce que vous prétendez.
Vous craignez la paupérisation des maîtres d'armes. C'est faux, parce que vous supposez que des enseignants bénévoles vont "voler" le travail des maîtres d'armes, leur ôter le pain de la bouche. Tout ça pour quoi ? Une poignée de mai et un sourire pour les bénévoles pendant que les maîtres d'armes y perdraient leur salaire ? Sans plaisanterie ?
Votre vision ne correspond à aucune réalité concrète : il faut arrêter de rêver et faire croire aux gens qu'il existe des bénévoles qui vont faire des heures d'enseignement gratos parce qu'ils n'ont que cela à faire !!! Et que les dindons de la farce seraient les maîtres d'armes.
Où les trouvez-vous ces fameux bénévoles qui seraient prêts à tenir les heures d'enseignement d'un club qui aurait plus de 100 tireurs ? Vous vous moquez de nous ?
Dans les gros club, il y a des professionnels, point barre.
Après, discutons des petites structures : du style 20 tireurs. Alors, pour le nombre d'heures à faire, on les trouve où les professionnels ? Expliquez-nous.
Alors oui, cela existe : on prend cinq clubs de 20 tireurs, généralement fort distants, et on tombe à 100.
Mais dites-nous, vous les trouvez où les professionnels prêts à vivre dans 5 clubs différents et toujours sur les routes ? Ce n'est pas un vie, ce n'est pas un projet professionnel qui va attirer.
Il ne faut pas s'étonner si on ne trouve pas de maître d'armes, si on leur propose des plans pourris à 5 clubs (et évitez de me parler de la régions parisienne, car plus de 80% de la population n'y vit pas !).

Et il y a une autre manière de voir que la vôtre.
C'est de libéraliser : laisser dans les petites structures les bénévoles (s'ils le veulent bien et ce n'est pas gagné !!!) se démerder, sans les emmerder (comme le fait la FFE) de monter la structure et de la faire vivre en termes d'enseignement comme il peuvent.
Et si cela marche, s'il y a un développement des effectifs, et c'est l'évidence, vos bénévoles, ils n'assureront pas la monter en charge et qu'un jour, ils auront un travail intéressant à proposer à un professionnel.

Là, tout ce que vous proposez et que fait la FFE, c'est de mettre des bâtons dans les roue en empêchant le développement de l'escrime... et donc de l'emploi des maîtres d'armes.

En fait, ce discours, cette pratique, basés sur des fantasmes plus que la réalité, c'est juste totalement contre-productif, en arrivant à l'inverse des objectifs que vous affichez (sur l'emploi des maîtres d'armes)

Date de publication : 09/03 16:58
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : la 50.000 licence !!
#10
Accro
Accro


Informations utilisateur
Je suis d’accord en grande partie avec le point de vue de Messire, je pense malgré tout que le cqp est abordable même pour qq qui a un autre travail .Je crois que les clubs d’escrime sont bien implantés dans les grandes agglomérations mais qu’il y a un réel potentiel dans des villes plus petites.Je pense que ce développement se fera plus facilement par l’intermédiaire de personnes dont l’escrime n’est pas l’unique activité professionnel, car il s’agit de clubs de parfois 20-30 licenciés qui ne permettent pas d’offrir un véritable emploi …
Je me demande si le nombre de clubs a baissé ces dernières années (depuis l’époque des 65 000 licenciés) , malheureusement je ne trouve pas cette information…

Date de publication : 09/03 18:26
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : la 50.000 licence !!
#11
Accro
Accro


Informations utilisateur
Citation :

Messire a écrit :
Citation :

skiipy a écrit :
Le métier est déjà tellement précaire que ça serai la fin du métier.

Au début vous seriez content plusieurs ouvertures de club. Sur 10/15 ans les effets serai délétère. Plus aucune embauche de MA. Des club exclusivement tenue par des bénévoles.

Je pense que votre vision est totalement à l'envers, erronée.
Déjà, votre menace de "club exclusivement tenue par des bénévoles" : mon, dieu, quel mépris pour les bénévoles. Il y a plein d'associations qui tournent avec des bénévoles et heureusement qu'ils sont là.
Et dans le milieu de l'escrime, c'est la même chose : heureusement qu'il y a des bénévoles.
Votre message, on dirait que vous vous méfiez des bénévoles.
Ensuite, la base de l'analyse est fausse.
Tout simplement, parce que des enseignants bénévoles, c'est déjà le cas dans le milieu de l'escrime et la mort du petit cheval que vous annoncez n'a pas eu lieu.
En effet, à défaut d'un enseignant ayant un diplôme professionnel, le règlement intérieur de la FFE autorise pour l'affiliation avec un enseignant éducateur fédéral intervenant à titre bénévole (cf. article 4.3.1 du règlement intérieur).
Le seul problème au sein de la FFE, c'est que ce montage avec un enseignant bénévole est mis sous laisse : "En application de l’article 4.3.1, dans le cas où une association sportive dispose d’un enseignant « éducateur fédéral », une convention signée par le président du comité régional et le président de l’association précisera l’enseignant titulaire d’une qualification inscrite au RNCP et ses moyens d’action afin de soutenir l’action pédagogique conduite par l’éducateur fédéral qui se verra décerner une autorisation d’enseigner valable deux ans.".
C'est le style de montage compliqué et laissé au desiderata de certains. Je pense qu'il faut libéraliser tout cela.
A l'image de ce qui se fait pour la sabre laser puisque là : "Pour les clubs dans lesquels la pratique du sabre laser est exclusive, l’enseignant est dispensé de diplôme fédéral ou inscrit au RNCP. "
Et je rappelle que l'enseignement du sport est libre, du moins à titre bénévole (ce n'est qu'à titre professionnel qu'il existe des obligations de diplôme). C'est la FFE qui choisit de verrouiller en mettant des conditions.

Il faut donc libéraliser, pour permettre que l'escrime se développe, justement à l'inverse de ce que vous prétendez.
Vous craignez la paupérisation des maîtres d'armes. C'est faux, parce que vous supposez que des enseignants bénévoles vont "voler" le travail des maîtres d'armes, leur ôter le pain de la bouche. Tout ça pour quoi ? Une poignée de mai et un sourire pour les bénévoles pendant que les maîtres d'armes y perdraient leur salaire ? Sans plaisanterie ?
Votre vision ne correspond à aucune réalité concrète : il faut arrêter de rêver et faire croire aux gens qu'il existe des bénévoles qui vont faire des heures d'enseignement gratos parce qu'ils n'ont que cela à faire !!! Et que les dindons de la farce seraient les maîtres d'armes.
Où les trouvez-vous ces fameux bénévoles qui seraient prêts à tenir les heures d'enseignement d'un club qui aurait plus de 100 tireurs ? Vous vous moquez de nous ?
Dans les gros club, il y a des professionnels, point barre.
Après, discutons des petites structures : du style 20 tireurs. Alors, pour le nombre d'heures à faire, on les trouve où les professionnels ? Expliquez-nous.
Alors oui, cela existe : on prend cinq clubs de 20 tireurs, généralement fort distants, et on tombe à 100.
Mais dites-nous, vous les trouvez où les professionnels prêts à vivre dans 5 clubs différents et toujours sur les routes ? Ce n'est pas un vie, ce n'est pas un projet professionnel qui va attirer.
Il ne faut pas s'étonner si on ne trouve pas de maître d'armes, si on leur propose des plans pourris à 5 clubs (et évitez de me parler de la régions parisienne, car plus de 80% de la population n'y vit pas !).

Et il y a une autre manière de voir que la vôtre.
C'est de libéraliser : laisser dans les petites structures les bénévoles (s'ils le veulent bien et ce n'est pas gagné !!!) se démerder, sans les emmerder (comme le fait la FFE) de monter la structure et de la faire vivre en termes d'enseignement comme il peuvent.
Et si cela marche, s'il y a un développement des effectifs, et c'est l'évidence, vos bénévoles, ils n'assureront pas la monter en charge et qu'un jour, ils auront un travail intéressant à proposer à un professionnel.

Là, tout ce que vous proposez et que fait la FFE, c'est de mettre des bâtons dans les roue en empêchant le développement de l'escrime... et donc de l'emploi des maîtres d'armes.

En fait, ce discours, cette pratique, basés sur des fantasmes plus que la réalité, c'est juste totalement contre-productif, en arrivant à l'inverse des objectifs que vous affichez (sur l'emploi des maîtres d'armes)


Tant de mauvaise foi dans un message.

Libéraliser le travail c’est le précariser comme vous dite on le vois dans tout les secteurs le seul ici qui a une vision tronquée et ne reposant sur rien c’est vous.

Il est évident que si les clubs n’ont plus besoin d’un MA salariée il n’en prendrons plus pour la plus part sauf les 10/20 de gros club en France. Ou alors les MA devront accepter des conditions toujours plus scandaleuse suffit de voir tout les secteurs où on a appliqué cette méthode (les livreur par exemple). Bonne chance pour me contre dire enfin bon vous nierai la réalité du monde je suppose. Puisque vous osez parler de monde libéraliser après deux crises majeur provoquer par un monde libéraliser et capitaliser et mondialiser.

On peut constater aussi comme vous le dite une progression des enseignants bénévoles la corrélation avec la baisse des licenciés est quasi exacte.

Le seul qui fantasme ici le monde du travail c’est vous. L’histoire depuis toujours nous montre dans tout les pays et tout secteur que si le travail est pas protégé il est cannibalisé et c’est le consommateur qui en pâtit avec une qualité en baisse là encore tout les secteurs protéger et nationaliser qui on était privatisé sont mes argument aucun n’a progressé bien au contraire c’est maintenant une catastrophe, on parle des autoroutes ? Ou ça va aller ?

Ne plus protéger le travail de MA détruira le monde de l’escrime la baisse de licencié corrélée à l’augmentation des enseignant bénévoles et l’histoire des privatisations (et donc suppression dés protection de l’emploi) sont mes arguments et démonstration. Aucune réussite à votre méthodologie aucune. Et vous la voulez pour l’escrime vous devez être un fou.

Ensuite je différencie le bénévolat et le travail de l’enseignant. Deux choses différente et je ne critique pas les bénévoles inutile d’essayer encore une fois de tordre mes propos pour me faire dire des choses qui n’ont jamais était prononcé.

Un discours aussi Macroniste en 2022 il faut être fou.
Vous encouragez le travail à gratuit. J’applaudis

Date de publication : 09/03 22:13
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : la 50.000 licence !!
#12
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Citation :

skiipy a écrit :
Un discours aussi Macroniste en 2022 il faut être fou.
Vous encouragez le travail à gratuit. J’applaudis

Vous illustrez tout à fait mon propos d'origine sur le fait que je vous trouve idéologique, c'est-à-dire que vous vous mettez des lunettes aveules qui ne vous permettent pas de voir la réalité.
Oui, il existe du travail gratuit dans les associations, et je pense que c'est même nécessaire dans le milieu de l'escrime.
Cela dit, vous semblez dire qu'il suffit de se baisser pour trouver des bénévoles qui font tout le travail : vous êtes bien le seul à le penser.
On ne voit pas de horde de bénévoles pour remplacer les maîtres d'armes, soyez un peu réaliste.
Si des bénévoles s'y collent, c'est en général faute de maître d'armes...
Alors arrêtez de les opposer, et arrêtons de mettre des bâtons dans les roues de bénévoles ---> bonne volonté.

Citation :
skiipy a écrit :
Libéraliser le travail c’est le précariser

Là encore, regardez la réalité : un maître d'armes qui se retrouve sur 5 clubs de 20 tireurs, c'est une forme désagréable de précarité.
Je souhaite beaucoup mieux aux maîtres d'armes, que ce que vous leur promettez.

Citation :
skiipy a écrit :
Il est évident que si les clubs n’ont plus besoin d’un MA salariée il n’en prendrons plus pour la plus part

Propos qui ne reposent sur AUCUNE réalité.
Vous subodorez encore qu'il y a des hordes de bénévoles volontaires qui n'attendent que cela.

Citation :
skiipy a écrit :
On peut constater aussi comme vous le dite une progression des enseignants bénévoles la corrélation avec la baisse des licenciés est quasi exacte.

C'est une phrase à faire encadrer comme exemple de propos gratuits lancés en l'air.
Je ne m'abaisserai même pas à vous demander de vous justifier par des chiffres, des études ou le moindre début de preuve.
Cela ne sert à rien.

Citation :
skiipy a écrit :
Ne plus protéger le travail de MA détruira le monde de l’escrime la baisse de licencié corrélée à l’augmentation des enseignant bénévoles

Mais protégez par quoi ? A vous entendre on croirait que les maîtres d'armes sont des fonctionnaires qui défendent un statut. Vous croyez que la situation des maîtres d'armes est glorieuses actuellement, dans leur majorité ?
Ce dont ont besoin les maîtres d'armes, c'est de l'augmentation des licenciés. Là, ils pourront gagner en conditions de travail et rémunérations.
Là, souvent, ils vivotent dans de trop petites structures : il faut que l'escrime se développe pour leur offrir des opportunités.
Le problème, c'est que pour ouvrir un club d'escrime avec trois péquins on exige un maître d'armes, et alors, on bloque, la structure elle ne s'ouvre pas, parce qu'elle n'a pas de maître d'armes. Elle n'aura pas l'occasion de grandir. Elle n'embauchera pas un maître d'armes après avoir atteint la taille critique.
Il n'y a pas d'opposition entre maître d'armes et bénévoles : c'est une transition qu'il faut permettre.

Date de publication : 09/03 23:05
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : la 50.000 licence !!
#13
Accro
Accro


Informations utilisateur
Il me semble qu’à l’heure actuelle pour affilier un club il faut un cqp . Je crois que cela est très récent et que ça n’explique absolument pas la perte de licenciés. De mon point de vue ,il y a aujourd’hui bien plus de fermeture de clubs que d’ouverture. Je pense que cela est dû à un grand nombre de départ en retraite, notamment dans des petits clubs où le maître avait une autre activité et le remplacer s’avère compliqué… malheureusement je n’ai pas de chiffres pour étayer cette impression !
Je pense qu’on paye un peu l’approche du « tout professionnel «  , où le maître d’armes ne fait que ça. C’est très bien quand c’est possible mais ce n’est pas possible partout. Et là ce n’est que mon point de vue …

Date de publication : 10/03 08:59
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : la 50.000 licence !!
#14
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
L'enseignement du sport par des bénévoles ?
Je suis pour et contre.
D'un côté, si quelqu'un veut ouvrir un club de sport dans une petite commune et qu'il n'est pas possible d'avoir un enseignant professionnel, ça peut se concevoir. Toutefois, d'un autre côté, la qualité de l'enseignement ne sera pas forcément super. Pas forcément car des éducateurs peuvent être très compétents voire très compétents mais peuvent aussi être franchement nuls. J'en ai fait l'expérience avec mes enfants, encadrés par profs qui, soit les laissaient faire ce qu'ils voulaient (gym), soit qui étaient à peine plus vieux qu'eux et faisaient de l'à peu près (patinage artistique). Et que dire si ce bénévole n'a besoin d'aucun diplôme, même de base.

Autre point que je considère comme essentiel concernant notre discipline : la sécurité.
Rappelons que les enfants, qui constituent la majorité des effectifs, jouent avec des armes. Il est donc indispensable que l'encadrant ait une formation grâce à laquelle ce point est acquis et bien acquis. donc hors de question qu'un quidam prenne en charge un groupe d'escrime. Prendre une épée ou un fleuret dans l'œil n'est pas la même chose que de prendre un ballon dans l'œil.

Donc, ok pour l'ouverture de petites structures par des éducateurs, et c'est pas plus mal si la FFE garde un œil dessus car certains sont franchement mauvais, mais pas d'accord du tout pour que n'importe qui puisse enseigner l'escrime.

Date de publication : 10/03 09:53
Pour être maître de son adversaire, il faut commencer par être maître de soi.
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : la 50.000 licence !!
#15
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
skiipy a écrit :
On peut constater aussi comme vous le dite une progression des enseignants bénévoles la corrélation avec la baisse des licenciés est quasi exacte.


tu l'as trouvée là ?

Date de publication : 10/03 11:37
l'Expert et Malicia : son plaisir : une main sur le clavier, l'autre sous la table...
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : la 50.000 licence !!
#16
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
En tous cas ça cogite pour trouver des solutions.
Escrime en crise

Date de publication : 10/03 12:11
Pour être maître de son adversaire, il faut commencer par être maître de soi.
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : la 50.000 licence !!
#17
Accro
Accro


Informations utilisateur
Citation :

Messire a écrit :
Citation :

skiipy a écrit :
Un discours aussi Macroniste en 2022 il faut être fou.
Vous encouragez le travail à gratuit. J’applaudis

Vous illustrez tout à fait mon propos d'origine sur le fait que je vous trouve idéologique, c'est-à-dire que vous vous mettez des lunettes aveules qui ne vous permettent pas de voir la réalité.
Oui, il existe du travail gratuit dans les associations, et je pense que c'est même nécessaire dans le milieu de l'escrime.
Cela dit, vous semblez dire qu'il suffit de se baisser pour trouver des bénévoles qui font tout le travail : vous êtes bien le seul à le penser.
On ne voit pas de horde de bénévoles pour remplacer les maîtres d'armes, soyez un peu réaliste.
Si des bénévoles s'y collent, c'est en général faute de maître d'armes...
Alors arrêtez de les opposer, et arrêtons de mettre des bâtons dans les roues de bénévoles ---> bonne volonté.

Citation :
skiipy a écrit :
Libéraliser le travail c’est le précariser

Là encore, regardez la réalité : un maître d'armes qui se retrouve sur 5 clubs de 20 tireurs, c'est une forme désagréable de précarité.
Je souhaite beaucoup mieux aux maîtres d'armes, que ce que vous leur promettez.

Citation :
skiipy a écrit :
Il est évident que si les clubs n’ont plus besoin d’un MA salariée il n’en prendrons plus pour la plus part

Propos qui ne reposent sur AUCUNE réalité.
Vous subodorez encore qu'il y a des hordes de bénévoles volontaires qui n'attendent que cela.

Citation :
skiipy a écrit :
On peut constater aussi comme vous le dite une progression des enseignants bénévoles la corrélation avec la baisse des licenciés est quasi exacte.

C'est une phrase à faire encadrer comme exemple de propos gratuits lancés en l'air.
Je ne m'abaisserai même pas à vous demander de vous justifier par des chiffres, des études ou le moindre début de preuve.
Cela ne sert à rien.

Citation :
skiipy a écrit :
Ne plus protéger le travail de MA détruira le monde de l’escrime la baisse de licencié corrélée à l’augmentation des enseignant bénévoles

Mais protégez par quoi ? A vous entendre on croirait que les maîtres d'armes sont des fonctionnaires qui défendent un statut. Vous croyez que la situation des maîtres d'armes est glorieuses actuellement, dans leur majorité ?
Ce dont ont besoin les maîtres d'armes, c'est de l'augmentation des licenciés. Là, ils pourront gagner en conditions de travail et rémunérations.
Là, souvent, ils vivotent dans de trop petites structures : il faut que l'escrime se développe pour leur offrir des opportunités.
Le problème, c'est que pour ouvrir un club d'escrime avec trois péquins on exige un maître d'armes, et alors, on bloque, la structure elle ne s'ouvre pas, parce qu'elle n'a pas de maître d'armes. Elle n'aura pas l'occasion de grandir. Elle n'embauchera pas un maître d'armes après avoir atteint la taille critique.
Il n'y a pas d'opposition entre maître d'armes et bénévoles : c'est une transition qu'il faut permettre.



Comme je mis attendez vous ne répondez à rien.

Il est évident que les MA on un statut à défendre de plus en plus en danger.

La discussion n’a que peu d’intérêt vous ne répondez à rien faite de la langue de bois. Vous êtes trop endoctrinés. Je ferai donc comme vous puisque vous ne répondez à rien je ne perdre pas non plus mon temps.

Dernier point quand même tout les autres sport font de plus en plus appelle à des encadrant professionnel, former et diplômé. Certains sport qui progresse on même suivis notre exemple imposer (de façon tacite) des diplômes. Là où nous d’année en année l’es exigence baisse comme les licenciés.

Bref continue votre petite réthorique. Donné un secteur qui a vu une croissance long terme avec votre méthodologie ? Autoroute ? Telecom ? Livreur ? …

Date de publication : 10/03 13:07
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : la 50.000 licence !!
#18
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Autoroute ? Telecom ? Livreur ? Profs de français ? ...

Date de publication : 10/03 13:20
l'Expert et Malicia : son plaisir : une main sur le clavier, l'autre sous la table...
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : la 50.000 licence !!
#19
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Citation :

Alatriste a écrit :
L'enseignement du sport par des bénévoles ?

De toute façon, c'est un pis-aller. L'idéal est d'avoir de grosses structures avec des enseignants professionnels.
Pour vos cas de gym ou de patinage artistique, lorsque ce n'est pas bien avec un bénévole (mais cela dit ce peut être pas bien aussi avec un maître d'armes), c'est dommage.
Mais l'alternative, c'est RIEN. Donc entre pas bien et rien, je continue à penser qu'il vaut mieux pas bien... en attendant d'avoir mieux, sachant que chacun demeure libre de partir si ce n'est pas bien à son goût.

Sur la sécurité, là, je ne suis pas d'accord. L'escrime est une activité peu risquée. Il n'y a certes pas de compromis avec la sécurité - mais cela se limite à deux choses : ne pas viser un adversaire non masqué (et se déplacer avec son arme pointe en bas !!!) et porter un masque.
La sécurité en escrime, cela ne va guère plus loin. Donc, il ne faut pas en rajouter.

Citation :

Alatriste a écrit :
En tous cas ça cogite pour trouver des solutions.
Escrime en crise


Pour comprendre, il faut connaître :
- La FFE : fédération française d'escrime
- La FFAMHE : la fédération française des arts martiaux historiques européens
- La Fédération française de Béhourd
- MSF : Modern Sword Fighting
- La fédération française des fêtes et spectacles historiques
- La FédéGN : la fédération de jeu grandeur nature





Citation :

skiipy a écrit :
Je ferai donc comme vous puisque vous ne répondez à rien je ne perdre pas non plus mon temps.

Il est certain qu'avec votre niveau de langage, vous ne pouvez même pas avoir les idées claires et mieux vaut que vous vous taisiez pour le bien de tous.

Date de publication : 10/03 19:30
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : la 50.000 licence !!
#20
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Concernant la gym et le patinage artistique, il faut bien comprendre que ce sont des sports pour lesquels les enfants passent des tests et peuvent donc être refusés, tellement la demande est forte. Ce qui n'est pas le cas de l'escrime.
Et le éducateurs bénévoles ne sont pas seuls, ils sont supervisés par des enseignants pro.
Si les parents n'en sont pas satisfaits, bien sûr qu'ils peuvent partir. De toutes façon ils seront remplacés.
Donc entre pas bien et rien (ou plutôt autre chose), les parents font vite leur choix : rien (ou autre chose).
L'escrime peut-elle se le permettre ?

Date de publication : 11/03 09:37
Pour être maître de son adversaire, il faut commencer par être maître de soi.
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut








[Recherche avancée]


Escrime-Info : Mentions légales