https://www.fencing.my-solutions.fr/contents/fr/about.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
73 utilisateur(s) en ligne (58utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 1
Invités : 72

cheben, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish





(1) 2 3 4 5 »


S'il était ministre de la francophonie
#1
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Citation :
Comité directeur de la FFE du 19/09/2009
Point n° 13 : L'international
...
Patrick VAJDA souligne le dépérissement de la langue française.
...
Frédéric PIETRUSZKA intervient pour indiquer qu'il faut identifier des personnes capables d'intervenir sur le terrain, pratiquant l'anglais...


Si Frédéric PIETRUSZKA était ministre de l’intérieur, compte tenu du nombre d’armes qui circulent dans nos banlieues, il enverrait des instructeurs militaires de tir pour limiter le nombre de balles perdues.

Date de publication : 17/12/2009 19:01
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#2
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Ben... là... Messire, je ne suis pas d'accord avec toi ! (pour une fois, tu ne m'en voudras pas trop ).

C'est vrai que l'intervention de F.P., demandant qu'on identifie... des émissaires ANGLOPHONES pour aller faire du lobbying sur le terrain, en vue de sauvegarder... la langue FRANCAISE dans le monde de l'escrime, pourrait sembler à première vue paradoxale.

Pourtant, à seconde vue, je n'en suis pas si sûr. Pour pouvoir défendre une position, encore faut-il être en mesure de rendre son argumentation ou sa plaidoirie compréhensible. Or je ne suis pas certain justement qu'un francophone pus-jus exclusif soit le mieux placé pour défendre la cause de la francophonie. Et donc le paradoxe que tu soulèves n'est peut-être qu'apparent, au sens où il pourrait se justifier d'un point de vue stratégique.

Ceci étant dit, c'est bien la première fois que j'interviens en prenant le parti de F.P. (peut-être aussi la dernière tant nos "valeurs" - pour plagier la pub des rillettes Bordeaux-Chesnel - sont éloignées), et au demeurant, je ne suis pas du tout persuadé (c'est un euphémisme !) que le "dépérissement de la langue française" déploré par P. VAJDA dan le CR du CD du 19/09 (ici page 6 : http://www.escrime-ffe.fr/Site_FFE/ff ... culaires/PV_CD_190909.pdf) soit au final un mal pour la discipline (le contraire non plus, d'ailleurs).

Peut-être que si René ROCH, en son temps, avait mieux représenté notre langue, on n'en serait pas à ce niveau supposé de "dépérissement" linguistique. Mais il faut bien dire quand même que, sous sa présidence à la tête de la F.I.E., il ne nous a que peu (c'est encore un euphémisme) fourni d'occasions d'être fier d'être français... (pas à moi, en tout cas).

Date de publication : 17/12/2009 20:58
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#3
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Citation :
Markovitch a écrit :
je ne suis pas certain justement qu'un francophone pus-jus exclusif soit le mieux placé pour défendre la cause de la francophonie.

Yeah, man. French is a fucking good language. Everybody should speak the french, baby. Life would be rosy with french.
(On peut y rajouter un peu de musique de rap pour que ça soit plus efficace)

Citation :
Comité directeur de la FFE du 19/09/2009
Point n°16 : Points divers...
Question de Madame LE MAILLIER concernant les autorisations d'enseigner. Elle demande ce qu'il en est de la couverture pédagogique des brevetés fédéraux dès lors que personne n'accepte d'assurer cette couverture.
Il lui ait répondu que, conformément aux dispositions statutaires, le club ne se trouve dès lors pas en règle.

La dame, c’est la présidente de la ligue de basse-normandie, une province lointaine, très lointaine, pas très loin du trou du cul du monde (à gauche en sortant).
"Il", c’est quelqu’un qui n’a rien à foutre que les petits clubs ne trouvent ni maître d’armes ni couverture pédagogique (querelles de cochers). "Il", il répond à la dame, qui connaît pourtant bien les statuts de la FFE, qu’elle peut aller se faire foutre et ses clubs fermés, que cela ne l’empêchera pas de dormir, il s’en bat les couilles.

Date de publication : 18/12/2009 09:35
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#4
Accro
Accro


Informations utilisateur
Me(triste)sire,défoule-toi ailleurs,p'tit gars,pense à ton ulcère.

Date de publication : 18/12/2009 10:52
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#5
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Trève de plaisanteries, c'est quoi au juste la "couverture pédagogique des breveté fédéraux" ?

Le CR rapporte ensuite les propos suivants :

" Hugues LESEUR intervient pour indiquer que cette SOLUTION DE LA COUVERTURE PEDAGOGIQUE doit disparaître. Il importe impérativement qu'une formation soit délivrée au breveté fédéral (...)"

Je pige pas, là...

Date de publication : 18/12/2009 11:40
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#6
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Citation :
Règlement untérieur de la FFE, article 5-3-1
Toute association, au sein de laquelle l'escrime est enseignée, n'obtient son affiliation à la FFE qu'après avoir satisfait à l'une des deux conditions suivantes :
- soit disposer d'un enseignant breveté d'Etat et déclaré responsable de l'enseignement,
- soit disposer d'un enseignant diplômé fédéral intervenant à titre bénévole conformément à l'article L.363.1. et suivants du code de l'éducation qui est placé obligatoirement sous la responsabilité pédagogique et technique d'un enseignant breveté d'Etat, pour conduire et assurer l'enseignement.
Cette responsabilité pédagogique implique une proximité, et un suivi périodique au moins mensuel auquel le BE s'engage en signant obligatoirement le bulletin d'affiliation.


En clair, si aucun maître d’armes n’a envie ou ne souhaite donner sa couverture pédagogique au breveté fédéral d’un petit club, ce petit club ne peut être affilié à la FFE et il peut crever.
C’est le droit de vie et de mort des maîtres d’armes sur les petits clubs d’escrime : c’est ce qui se passe en basse-normandie.

Hugues LESEUR n’est rien du tout lors de ce comité directeur : ce n’est qu’un simple invité du président. Son avis ne regarde que lui.

Voila comme on envisage les 100000 licenciés à la FFE. Faire crever les petits clubs qui ne peuvent pas faire autrement, et se limiter à un gros club tous les 50km en province.
Soyez lucide, regardez avec quel mépris on répond à une présidente de ligue qui essaie de trouver une solution pour un petit club. On se contente de lui rappeler une règle idiote qu’elle connaît.
C’est comme cela qu’"il" va échouer et nous couler. C'est grave.

Date de publication : 18/12/2009 12:18
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#7
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Bonjour,

je pense qu'effectivemnt la réponse apportée n'est pas acceptable. Ceci étant elle découle des statuts, et il est logique qu'un minimum de formation soit requis pour enseigner et / ou animer.Ce n'est pas une guerre Club contre Ma qui résoudra le problème, mais la cessation de la politique de l'autruche (tiens encore...). On ne peut demander à des personnes de se former puis leur dire "tu bosses pour rien" même si cela est de plus en plus répandu.
Le problème posé peut être résolu par le CTS (cela entre à la fois dans son rôle de formateur et dans celui d'animateur de la ligue, tout en allant dans le sens de sa ligue et dans celui de l'escrime en général).Je pense que l'avis du Me LESEUR (il enseigne où?) n'engage que celui de sa commission et pas celui des Ma en général. Il faudrait peut être leur demande leur avis également avant de sortir des phrases péremptoires.
Nous sommes également confrontés a ce niveau aux "penseurs" et à la ba se qui elle a les mains dans le "cambouis" toute l'année. Ceci étant je préfére le "cambouis" mais on ne progressera pas tant que ce gouffre existera

Date de publication : 18/12/2009 13:33
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#8
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Ok, Messire, merci pour ces explications.

Je pourrais comprendre qu'aucun MA ne veuille assurer la couverture pédagogique d'un diplômé fédéral donné dans un club donné (après tout, ce ne sont pas mes affaires, et il y a peut-être des raisons objectives ou des faits qu'on ignore et qui justifient cette position... ou peut-être pas).

En revanche, ce que je comprends moins, c'est la raison pour laquelle ce Mr Leseur se permet d'affirmer sans crier gare que "cette solution de la couverture pédagogique DOIT DISPARAÎTRE".

Là c'est une position DE PRINCIPE qui me semble un peu... surprenante (on va dire), surtout au regard des conséquences susceptibles d'en découler pour certains clubs.

Mais bon, j'ai peut-être raté quelque chose...

[Edit : post croisé avec celui de MeGagny avec lequel je suis d'accord]

Date de publication : 18/12/2009 14:12
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#9
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
je voudrai rajouter deux petits détails à votre sagacité


1 les clubs sans maitre d'armes ont eu une dérogation de 3 ans (2 sont passés) pour être labellisé, après ils perdront leur label.

2 Un maitre d'arme ne peut, en dehors de son club, que assurer la couverture pédagogique d'un seul autre (CD d'il y a 3 ans).

Devant le manque d'enseignant et le flou artistique des nouvelles formations ( ce qui est le fait de l'état pas de la FFE), il faudrait se rapprocher des professionnels de l'escrime afin de trouver une solution qui puisse satisfaire tout le monde.

Date de publication : 18/12/2009 14:23
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#10
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :
Bobosse a écrit :
je voudrai rajouter deux petits détails à votre sagacité...

Merci Bobosse,
Et est-ce qu'on peut avoir une idée du nombre de clubs qui pourraient être concernés par la disparition de la "couverture pédagogique" de leur enseignant... et donc menacés de fermeture ?

Date de publication : 18/12/2009 14:35
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#11
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
A priori un paquet surtout dans les campagnes, j'ai demandé aussi le nombre de labellisé qui aurait reçu une dérogation, on n'a pas pu me répondre.

Tout ceci ne peut se résoudre sans l'académie d'arme de France.

Date de publication : 18/12/2009 14:42
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#12
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
effectivement avec l'AAF mais aussi peut être avec l'avis de la base... ce serait peut être instructif voir même constructif.
Petite remarque en passant, les clubs on eu des labels, cependant lorsque l'on cherche un club sur le site de la FFE aucune mention des ces labels, ont ils un intêrét pour le FFE ou ne les considerent elles pas comme des gadgets distribués aux clubs à charge pour eux de les utiliser

Date de publication : 18/12/2009 14:47
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#13
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
L'AAF ? Elle se préoccupe des jeunes MA fraîchement diplômés maintenant ? C'est neuf ça !

Date de publication : 18/12/2009 15:04
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#14
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Citation :
MeGagny a écrit :
Ceci étant elle découle des statuts

Justement pas. Du règlement intérieur, ce qui en change tout à fait la portée.
La FFE n’a en aucun cas l’obligation de réclamer cette couverture, si elle le fait, c’est bien parce qu’elle défend les seuls intérêts des MA qui la noyautent bien.
L’enseignement du sport et même de l’escrime est libre en France. Ce n’est que la rémunération qui est réglementée, ne feignez pas de l’ignorer.

Citation :
MeGagny a écrit :
il est logique qu'un minimum de formation soit requis pour enseigner et / ou animer.

Donc, je note que les brevetés fédéraux sont inaptes, notamment les prévôts. Merci pour eux.

(c’est sûr que ça va déjà bouger avec la réformes des diplômes, enfin).

Citation :
MeGagny a écrit :
On ne peut demander à des personnes de se former puis leur dire "tu bosses pour rien" même si cela est de plus en plus répandu.

Je suppose que vous ne parlez pas des MA parce que c’est ce qu’on demande aux diplômés fédéraux qui n’ont d’après la loi pas le droit à rémunération (et pas seulement d’après les statuts ou le règlement intérieur). C’est même pénalement répréhensible, un an de prison 15000 euros d’amende.
Les diplômés fédéraux non seulement ils bossent pour rien mais ils sont en plus sous la coupe des MA dont ils doivent recueillir la bénédiction et sous la menace de la loi.

Au moins les MA sont protégés par le droit du travail.

Citation :
MeGagny a écrit :
Je pense que l'avis du Me LESEUR (il enseigne où?) n'engage que celui de sa commission et pas celui des Ma en général.

Il est certain que c’est bien là qu’on va voir que l’expression corporation des maîtres d’armes prend tout son sens.
Il va y avoir un intense lobbying pour qu’il ferme sa gueule (lobbying, en non lobbyng comme c’est écrit dans le rapport du CD du 19/9/2009, où ne pratique ni le français ni l’anglais).

Citation :
Me Gagny a écrit :
je pense qu'effectivemnt la réponse apportée n'est pas acceptable.

Pour vous, ce sont les propos de Leseur qui sont inacceptables et vous font peur. Pour moi, ce sont les réponses officielles.

Citation :
Markovitch a écrit :
En revanche, ce que je comprends moins, c'est la raison pour laquelle ce Mr Leseur se permet d'affirmer sans crier gare que "cette solution de la couverture pédagogique DOIT DISPARAÎTRE".

Là c'est une position DE PRINCIPE qui me semble un peu... surprenante (on va dire), surtout au regard des conséquences susceptibles d'en découler pour certains clubs.


Vous comprenez tout à l’envers. Ce que dit Leseur est courageux. Mais d’aucun poids.
Les seules conséquences de cette histoire de couverture pédagogique, c’est de permettre aux MA de faire fermer de petits clubs. Faut pas se raconter d’histoire, dès que le club est plus gros, il a besoin d’un MA, il doit le payer. C’est donc, juste la survie de petits clubs qui est en jeu, là où les MA ne pense qu’à leur porte-monnaie.
Beaucoup de petits clubs n’ont pas assez d’heures à offrir à un MA ou alors ils sont de toutes manières trop isolé pour qu’un MA fasse le déplacement. Ils ne peuvent fonctionner qu’avec un breveté fédéral (qui n’a pas le droit d’être payé).

Ce truc de couverture pédagogique, ce n’est pas une histoire d’assurer la qualité de l’enseignement. C’est juste une histoire de garantir le monopole au MA.
La loi leur donne le monopole du fric, mais cela ne leur suffit pas : ils veulent le monopole de l’enseignement.

Citation :
bobosse a écrit :
Tout ceci ne peut se résoudre sans l'académie d'arme de France.

Je ne peux le prendre que comme une réflexion très méchante d’une totale ironie.

La solution est simple. Tout club de moins de 100 licenciés doit pouvoir se faire affiliés à la FFE avec de simples diplômé fédéraux sans condition de couverture de breveté d’état. La loi ne l’exige pas, pourquoi la FFE est le seul sport à le réclamer ? C’est la seule solution, c’est la solution de tous les sports sauf de l’escrime qui est noyautée.

Au football 75% de entraîneur (dans le sport amateur, évidemment) sont des bénévoles. Pourquoi l’escrime ferait mieux que le football, pourquoi l’escrime pourrait fonctionner avec 100% de professionnels avec ses 60000 licenciés ?

Les petits clubs ne peuvent pas survivre avec des MA, et même quand ceux-ci condescendent à venir, ils se foutent de la gueule des petits clubs.

Foutez la paix aux petits. Là où il y a de l’argent, dans les gros clubs, ils sont de toute manière forcé d’avoir un MA. Et puis les petits un jour, ils grossiront et embaucheront un MA, si vous les laissez vivre.
Respectez enfin les diplômés fédéraux, qui non seulement bossent mais pour tripette et des emmerdements en plus, histoire de couverture.

Mais là-haut à la FFE, qu’est-ce qu’il en a à foutre des petits clubs, des diplômés fédéraux ?

Date de publication : 18/12/2009 15:23
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#15
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Boarf, à titre personnel, si j'accepte de "couvrir pédagogiquement" un club autre que celui qui m'emploie, c'est uniquement pour permettre à ce deuxième club d'exister. je ne vois pas bien quel intérêt j'aurais dans sa disparition...

Date de publication : 18/12/2009 15:38
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#16
Accro
Accro


Informations utilisateur
messire....serais-tu diplômé fédéral ?

en tout cas, moi qui ne suis ni MA, ni prévôt, etc...
arbitre ou que sais-je ...........mais simple escrimeur qui pratique un peu de compétition en vétéran ; le monde de l'escrime, la FFE, les ligues, comités départementaux, clubs, ...et j'en oublie, m'apparaissent de plus en plus comme une pétaudière !



Maintenant croire que l'escrime, sport noble au demeurant, n'est pas régit par le corporatisme, les guerres de clochers (faut voir l'ambiance entre armes), les intérêts personnels...serait faire de l'angélisme.

Qu'est-ce que cela serait si l'escrime était un sport pro.

Date de publication : 18/12/2009 15:42
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#17
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Rebonjour,

Etant Ma d'un petit club je ne me permet pas de me foutre de la gueuele de qui que ce soit et surtout pas des bénévoles qui m'entourent et sans lesquels nous n'aurions aucunb résultats. En ce qui concerne la formation, je pense et continuerais de penser qu'un minimum de formataion est necessaire mais elle est dispensée aux initiateurs et aux moniteurs (et chez nous nous formons ce qui est peut être le tort de certains entre autres petits clubs et ce n'est pas péjoratif).
En résumé non je ne me fous de la G... de personne par contre au niveau du langage, je pense qu'il aurait intérêt à s'améliorer tout comme le caractére ce n'est pas en ralant le plus fort que l'on obtient plus mais par contre souvent moins!

Date de publication : 18/12/2009 15:43
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#18
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

POIREAU a écrit:

le monde de l'escrime, la FFE, les ligues, comités départementaux, clubs, ...et j'en oublie, m'apparaissent de plus en plus comme une pétaudière !



Enfin quelqu' un qui a tout compris !

Date de publication : 18/12/2009 15:48
Quand on a passé 3 heures dans sa voiture sur le périphérique , on se rend compte qu' on a plus vite fait le tour du progrès que celui de Paris . Bernard Maris
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#19
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
ou quelqu'un de déçu?? ceci étant il y a parfois de quoi!

Date de publication : 18/12/2009 15:52
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#20
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Citation :
Fred a écrit :
je ne vois pas bien quel intérêt j'aurais dans sa disparition...

Si je comprends votre situation personnelle, ce n’est pas votre métier principal, ce qui peut changer vote mentalité.
Donc, je vous propose quelques pistes possibles de motivation pour saborder le petit club d’en face (à situer dans un contexte de pénurie de maîtres d’armes).
- Vengeance personnelle vis-à-vis de personnes du club
- Vengeance personnelle vis-à-vis du club, qui aurait de bons résultats malgré qu’il n’y a pas de MA
- Augmentation du nombre de licenciés (parce qu’il n’y a pas de toute manière 50 clubs alentour)
- Augmentation des résultats régionaux (selon le bon viel adage, un club de moins, c’est des médailles en plus)
- Eviter qu’un petit club grossisse et vous créé une concurrence future en vous prenant des tireurs lorsqu’il aura un MA.

C’est triste mais c’est la nature humaine, y compris celle de certains MA.

Je n’ai rien contre les MA, je pense qu’ils sont indispensables. Pour les gros clubs.
Par contre, je suis aussi pour les diplômés fédéraux qui sont indispensables. Pour les petits clubs. Pourquoi on leur fait subir ça ?

Citation :
MeGagny a écrit :
Etant Ma d'un petit club je ne me permet pas de me foutre de la gueuele de qui que ce soit et surtout pas des bénévoles qui m'entourent

Ce que je veux dire, c’est qu’en petit club, j’en ai vu qui venait surtout chercher leur chèque. Pour le reste...

Citation :
MeGagny a écrit :
En ce qui concerne la formation, je pense et continuerais de penser qu'un minimum de formataion est necessaire mais elle est dispensée aux initiateurs et aux moniteurs

Evidemment. Mais certains ne descendent jamais dans de petits clubs : la situation n’est pas brillante et on aimerait que le niveau soit meilleur avec une meilleure formation.
Mais là, ce que je raconte, c’est une histoire d’exister, même petitement et minablement mais d’exister, de pouvoir simplement faire de l’escrime.

Et peut-être qu’on aurait été suffisamment gros pour attirer un MA, parce qu’évidemment, ce serait mieux pour tout le monde.

Citation :
MeGagny a écrit :
ce n'est pas en ralant le plus fort que l'on obtient plus mais par contre souvent moins!

Cette situation absurde existe depuis des années et des années. Markovitch ne le savait même pas.
Alors effectivement, fermons notre gueule et crevons en silence, sans déranger personne.

Date de publication : 18/12/2009 15:59
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#21
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :
Messire a écrit:
Markovitch ne le savait même pas.

Et encore ! Ce n'est qu'un tout petit bout de la partie émergée de l'iceberg de mon ignorance !

Sinon, ben oui, je savais juste que ça existait (comme disposition), mais je ne savais pas que ça s'appelait une "couverture pédagogique", d'où ma question de départ.

En outre, il semblerait que j'aie fait un contre sens sur le "doit" dans la proposition de Leseur : "la solution de la couverture pédagogique DOIT disparaître" (j'ai compris la formule dans le sens impératif de "Il FAUT que la solution de la CP disparaîsse...", au lieu du sens "Il EST QUESTION que la CP disparaisse...").

Bon, ça change quelque chose à la manière dont on peu comprendre l'intervention de Leseur. Mais ça ne change pas grand chose à la situation des brevetés fédéraux et des clubs dans lesquels ils exercent...

Date de publication : 18/12/2009 18:16
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#22
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
est ce ESCRIME 50 qui est visé par les déclarations ci dessus?

en basse normandie, beaucoup de BENEVOLES ENSEIGNANTS, (BE1 pour un enseignant que je connais bien, moniteurs ou prévôts) font exister leur club. et se mobilisent pour mutualiser leurs moyens afin d en faire bénéficier les escrimeurs , d où la création ESCRIME 50.
en province il faut faire des kilomètres pour pratiquer son sport favori, et Madame Lemailler a montré comment la réalité est parfois loin des souhaits exprimés par les membres du bureau de la FFE.

Mais ce débat ne mérite pas le titre de ce fil.

Date de publication : 18/12/2009 18:44
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#23
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
J'avais pris quelques distances mais là ....
La langue française en escrime. Au moins au niveau national lorsque nous n'aurons plus que ce sujet si important aux yeux de certains,dont je ne fais pas parti, à régler tout ira bien.
N'es ce pas un point de détail de l'histoire...de l'escrime (comme dirais un certain JMLP dont j'ai en horreur) ou es ce tout simplement le juste retour de l'importance de la France dans le monde et bien sur en escrime.
Ca suffit pour la lngue Française.
Beaucoup plus important à mes yeux: "la couverture pédagogique" Celle-ci a d'ailleurs évoluée ces dernières années. Dans un premier temps avec la secrétaire générale de l'ancien président qui l'a élargie à tous les brevetés fédéraux. Elle a ensuite évolué (la couv péda !! pas BD) à juste titre afin d'être mieux balisée afin que autant faire se peut elle ne soit pas trop galvaudée (ce qui d'ailleurs n'est pas le cas malgré les textes)
Cette couverture pédagogique est vitale pour l'escrime.
Comment un ancien directeur de la formation, seulement invité par le Président, peut il se permettre d'affirmer: Elle doit disparaître
Concernant H.L.pourtant copain de ma promo mais surtout copian du Melunais FP peut il être aussi incompétent, dépassé et nul en affirmant cela.
Mon cher Hugues depuis que tu as quitté la formation et le petit monde de l'escrime celui-ci a continué à tourner (moins bien depuis 5 ans)et ce n'est pas en affirmant que la couv péda doit disparaître que tu rendras service à l'escrime.Au fait dans quels clubs as tu enseigné ces dernières années ?
L'actuel directeur de la formation que voulait virer notre cher Pt (en autre raison de la dem du dtn)sait trop bien que les nouvelles mesures en matière de formation ne sont pas les meilleures mais il sait surtout que c'est imposé par l'état au titre de sa sacrosainte politique de l'emploi.
Comme le dit notre cher bobosse. Impossible de savoir combien de clubs fonctionnent avec des brevetés fédéraux sous couverture péda. A l'heure de l'informatique c'est un peu fort. Nul doute, qu'en privé, le regretté Césare me l'aurait bien confié !!
En fait si HL obtenait gain de cause je pense qu'au lieu de nous diriger vers les 100000 nous irions vers les 40000 à moins que notre Pt dans la dernière année de son mandat ne nous comptabilise les cartes premières touches pour enfin après tous ses échecs réussir le pari des 100000 (celui des 1000 clubs sans couverture péda étant plus difficile à réaliser !!!)
Solution utopique pour certains: Pourquoi ne pas faire passer en commission des équivalences nos prévôts et moniteur de plus de X années d'expérience et leur attribuer le fameux bpjeps qui avec 150 heures de formation escrime aura, lui, le droit d'être rémunéré.
Pourquoi ne pas attribuer le DES par la VAE aux prévôts ou moniteurs de X années d'expérience (si vous voulez des noms j'en connais)
Pour finir, Mr le Pt changez de conseiller sur la formation car sinon nous irons encore plus vite dans le mur.

Flo, ça va ??

Date de publication : 18/12/2009 19:40
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#24
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Citation :
beraldie a écrit :
C’est ce ESCRIME 50 qui est visé par les déclarations ci dessus?

De toute manière, c’est un problème général.

Citation :
Patcha a écrit :
La langue française en escrime.
.. .
N'es ce pas un point de détail de l'histoire...de l'escrime

Les gens qui parlent de point de détail de l'histoire, ils ont en général des ennuis.
Mais bon, si même les français s’y mettent, c’est sans doute qu’ils deviennent le peuple le plus bête du monde.

Citation :
Patcha a écrit :
Cette couverture pédagogique est vitale pour l'escrime.

Vitale pour faire crever les petits clubs d’escrime qui ne trouve pas dans le contexte actuel de maître d’armes.
Curieux

Citation :
Patcha a écrit :
c'est imposé par l'état au titre de sa sacrosainte politique de l'emploi.

C’est totalement faux. L’état n’impose que l’absence de rémunération de ceux qui ne sont pas brevetés d’état.
Ne cachez pas les responsabilités de la fédération dans cette histoire.

Citation :
Patcha a écrit :
Comme le dit notre cher bobosse. Impossible de savoir combien de clubs fonctionnent avec des brevetés fédéraux sous couverture péda.

Parce qu’on ne veut pas voir le problème.

Citation :
Patcha a écrit :
En fait si HL obtenait gain de cause je pense qu'au lieu de nous diriger vers les 100000 nous irions vers les 40000

Ce qui reste à prouver.
La couverture pédagogique n’est qu’une mesure corporatiste déguisée. Or quand on ouvre à la concurrence, en général, c’est le contraire qui se passe. Cela dynamise le secteur.

Citation :
Patcha a écrit :
Solution utopique pour certains: Pourquoi ne pas faire passer en commission des équivalences nos prévôts et moniteur de plus de X années d'expérience et leur attribuer le fameux bpjeps qui avec 150 heures de formation escrime aura, lui, le droit d'être rémunéré.
Pourquoi ne pas attribuer le DES par la VAE aux prévôts ou moniteurs de X années d'expérience (si vous voulez des noms j'en connais)


Oui. Mais pourquoi ne pas imposer la couverture pédagogique dans les petits clubs. Les gros ont le fric et en ont besoin, donc imposer à eux, cela ne les fera pas crever.

Date de publication : 18/12/2009 21:13
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#25
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Je rigole, d'un côté on récompense le comité départemental de la Manche et on va le faire disparaitre par le fait qu'il ne fonctionne pas avec des B.E.

Quels étaient les critères pour obtenir les lames d'or.

Comment ces clubs pourront obtenir le label ?

Ouvrez les yeux.

Combien de clubs fonctionnent comme ça. Et en plus ils sortent des champions.

Pour parler de la Basse Normandie, ligue qui a toujours fonctionné avec les moyens du bord, mais avec des gens qui aiment l'escrime, combien de gamins ont été en équipe de France, certainement plus que des ligues qui ont des pôles, des structures adaptées, des B.E. et j'en passe.

Bonne soirée.

Date de publication : 18/12/2009 22:24
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#26
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
FP s'est adjoint un petit adjoint, et celui aboie et npous sort des elucubrations d'un autre temps
Il n'est qu'un petit valet sans genie au ordre d'un petit president qui ne laissera que des souvenirs ...petits

Date de publication : 19/12/2009 00:29
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#27
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Et voilà, c’est ce que j’avais prévu, la meute est lâchée pour défendre la corporation à tout prix.
Les maîtres d’armes, brevetés d’état, veulent continuer à tenir en laisse les diplômés fédéraux et conserver leur droit de vie et de mort sur les petits clubs.

Ils sont ainsi sûr que c’est bien un maître d’armes qui sera présent sur les ruines fumantes de la dernière salle d’armes en France.

(si on allait voir comment cela se passe dans les autres sports qui réussissent à se développer et dans les autres pays)

Date de publication : 19/12/2009 13:47
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#28
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Messire. Ou je ne comprend plus rien ou c'est vous !!
Ou est la meute lachée qui fait du corporatisme ?
Continuer d'autoriser la couverture pédagogique n'a que pour but de pouvoir faire de l'escrime dans les petits clubs sans breveté d'état.
Je suis BE et suis pour cette mesure sans laquelle il ne pourrait y avoir autant de ce que vous appelez les petits clubs et donc d'escrimeur.
Alors le corporatisme !!!

Date de publication : 19/12/2009 18:05
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#29
Accro
Accro


Informations utilisateur
Citation :

PatCha a écrit:
Messire. Ou je ne comprend plus rien ou c'est vous !!
Ou est la meute lachée qui fait du corporatisme ?
Continuer d'autoriser la couverture pédagogique n'a que pour but de pouvoir faire de l'escrime dans les petits clubs sans breveté d'état.
Je suis BE et suis pour cette mesure sans laquelle il ne pourrait y avoir autant de ce que vous appelez les petits clubs et donc d'escrimeur.
Alors le corporatisme !!!


Ce que souhaite messire...si j'ai bien compris, c'est que la couverture pédagogique soit abolie et permettre aux non BE de pouvoir exercer l'enseignement de l'escrime en étant rémunéré pour que cesse, selon lui, le monopole des MA.

Le débat mérite d'être ouvert !....c'est fou ce que j'apprends sur EI depuis mon inscription

Date de publication : 19/12/2009 18:09
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#30
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Citation :
Patcha a écrit :
Continuer d'autoriser la couverture pédagogique n'a que pour but de pouvoir faire de l'escrime dans les petits clubs sans breveté d'état.

J’ai rarement entendu un mensonge aussi éhonté.
Vous mettez des chaînes aux diplômés fédéraux qui se nomment couverture pédagogique et vous appelez cela la liberté d’enseigner.
Vous vous moquez de nous, votre discours est le discours même du corporatisme.
Très clairement, si un diplômé fédéral, qui peut avoir un bon niveau, par exemple un prévôt, est tout à fait compétent pour enseigner, il ne le pourra jamais s’il n’a pas cette autorisation d’un maître d’armes qu’on nomme couverture pédagogique.
Et vu que dans les petits clubs, on ne peut avoir de maître d’armes, le diplômé fédéral et donc son club sont sous la perpétuelle menace de mort d’un maître d’armes qui fait selon son bon vouloir d’après la FFE, et n’a de compte à rendre à personne de sa décision.
Vous donnez un pouvoir à des gens qui en abusent.

Citation :
POIREAU a écrit :
Ce que souhaite messire...si j'ai bien compris, c'est que la couverture pédagogique soit abolie et permettre aux non BE de pouvoir exercer l'enseignement de l'escrime en étant rémunéré

Pas du tout, mais alors pas du tout. C’est une caricature totale de mes propos et certains vont s’empresser de se jeter sur ce style d’argument pour m’accuser de tout et n’importe quoi.
C’est la loi qui impose d’être breveté d’état, donc maître d’armes, pour être rémunéré.
Cela se passe dans tous les sports, et je ne demande pas autre chose, pour l’instant.

Citation :
POIREAU a écrit :
pour que cesse, selon lui, le monopole des MA.

Absolument.
Je condamne totalement le monopole d’enseignement de l’escrime que tente de s’arroger les maîtres d’armes avec la complicité de la FFE.
Ils peuvent selon leur bon vouloir interdire à quelqu’un d’enseigner et l’éliminer lui et son club.
C’est scandaleux, et c’est la faute de la FFE, noyauté par les maîtres d’armes, et de son règlement intérieur.
Je pense même que c’est une situation illégale car elle contrevient à la liberté d’enseigner un sport. C’est la rémunération qui est interdite au non-BE pas d’enseigner : sauf à la FFE.

Je réclame la fin de cette prétendue couverture pédagogique individuelle par un maître d’armes et je demande le remplacement par la seule mise en place de stage de recyclage tous les cinq ans aboutissant à des autorisations d’enseigner pour cinq ans remise par une commission.
Les clubs doivent pouvoir s’affilier à la FFE simplement avec un diplômé fédéral qui a diplôme et autorisation d’enseigner.
Mais stop à la couverture pédagogique délivré selon le bon vouloir de vie ou de mort d’un individu, qui accepte ou refuse de signer la demande d’affiliation chaque année.

Aujourd’hui, on peut avoir de amateur, diplômés fédéraux qui peuvent avoir un niveau de maître d’armes mais qui ne veulent pas passer le diplôme parce qu’ils ne veulent pas en faire leur métier, il s’en ont déjà un. Ces gens, ils sont tenus en laisse par la corporation des maîtres d’armes.

Date de publication : 19/12/2009 20:16
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut








[Recherche avancée]


Escrime-Info : Mentions légales