https://www.stagescrime.com/
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



Connexion sécurisée

Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
114 utilisateur(s) en ligne (89utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 0
Invités : 114

plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Index du forum


Accueil » Tous les messages (JP-P)

BasBas



Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#1
Habitué
Habitué


Hello tous,
En lisant ces derniers posts, il me semble qu’il y a comme une volonté plus constructive de discuter ensemble.

Le dernier cas présenté par Malicia est tellement aberrant que je suis certain qu’il y a un consensus entre nous, au moins sur cette action.

C’est un fait que le fleuret actuel n’est plus conforme aux principes définis par le RI, mais la dérive s’intensifie et ne semble plus avoir de limites…

Un de mes amis citait des enseignants étrangers qui parlaient de « New Foil » pour expliquer certaines actions et qui maintenant disent « New new-foil » pour tenter de justifier de nouvelles actions encore plus délirantes…

À quand la priorité à celui qui recule ?

Dans un de mes articles sur le sujet, j’ai émis l’hypothèse que ce problème d’arbitrage et de conception du fleuret existe depuis longtemps et avait déjà atteint un paroxysme lors des jeux de Paris en 1924 avec le départ de l’ensemble de la délégation italienne. Ce sont ces divergences de vision du fleuret entre les conceptions italiennes et françaises qui perdurent encore aujourd’hui.

Il est temps de trouver un consensus et d’encadrer la pratique.

Ne pensez-vous pas que nous pourrions travailler ensemble et profiter des JO de Paris 2024 pour tenter de faire réagir la FIE sur le sujet ?

- On crée un collectif,
- on travaille sur des stats détaillées pour mettre en évidence la dérive,
- on profite de la période des JO pour attirer l’attention du monde de l’escrime et des médias sur cette situation…

Je sais, je rêve…

Date de publication : 08/05/2023 17:27
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#2
Habitué
Habitué


Citation :

Malicia a écrit :
Vous voyez bien comment s'est exprimé le sieur Philippon : situation incompréhensible.
Il loue le fleuret comme "spectaculaire, extrêmement physique, très imaginatif, particulièrement tactique, extrêmement technique"... même si cela aboutit à chercher à se prendre des touches.


Absolument, c'est ce que j'ai dit sur le fleuret pratiqué par les adultes. Cela étant j'ai conscience des conséquences sur l'apprentissage chez les jeunes, ce que j'ai dit dans mon article 2 sur les plus jeunes.
Enfin dans l'article 4 j'essaie de comprendre comment le fleuret en est arrivé là et j'émets quelques hypothèses.

Mais je suis surpris que dans les différentes analyses que vous faites, vous ne fassiez pas de différence entre le cas 626 :
Citation :

Malicia a écrit :

Cas n°626 à 1H14min38s
Gauche touche valable, droite touche valable.
L'arbitre donne l'attaque de droite, valable, point.

Image redimensionnée




et le cas 623

Citation :

Malicia a écrit :

Cas n°623 à 41min08s
Droite touche valable, gauche touche valable.
L'arbitre donne l'attaque de gauche, valable, point.
Et carton pour gauche pour substitution à une surface valable.

Image redimensionnée



Parce que pour moi c'est vraiment très différent et le fait d'amalgamer les 2 cas me semble problématique.
Qu'en pensez vous ?

Date de publication : 18/01/2023 17:53
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#3
Habitué
Habitué


Je réponds juste à ce qui a un peu de sens...

Citation :

Malicia a écrit :
[quote]
Image redimensionnée

C'est quoi la ligne de gauche


D'abord je vous ai répondu cela dans un précédent post mais vous n'avez pas du approfondir :
Citation :

JP-P a écrit :
Si on prend le temps de regarder le relais on s'aperçoit que l'italien substitue souvent le buste, il est même pénalisé par un carton rouge à la fin du relais ! La solution trouvée par Enzo est adaptée à la situation


Concernant la théorie des lignes, il n'y a pas de souci pour expliquer ce que Enzo Lefort fait.
Si vous me posez la question, c'est que vous devez confondre les lignes et les cibles, mais rassurez-vous, vous n'êtes pas le seul. C'est bien expliqué dans certains ouvrages.

Globalement tout ce qui est au-dessus d'une ligne horizontale passant par la main du tireur en garde normale est appelé " DESSUS".
Évidemment en dessous de cette ligne c'est le "DESSOUS".
Puis on trace une autre ligne, verticale cette fois, passant toujours par la main du tireur (ou sa lame) et toutes les cibles dites à l'extérieur sont appelées "DEHORS" tandis que toutes les cibles à l'intérieur sont appelées "DEDANS".
Il faut tenir compte si les tireurs sont de même main ou de main contraire.
Cela étant dit, Enzo attaque ici dans la ligne DESSUS / DEHORS sur une cible incroyable : le dos !! Il aurait pu trouver l'épaule, mais le risque était grand que le tireur se baisse comme à plusieurs reprises.

Maintenant, je comprends que vous auriez préféré qu'il fasse un joli coup droit ou dégagement DESSUS/ DEHORS et moi aussi, mais si le tireur substitue la cible aucun arbitre ne lui donnera la touche comme hélas c'est prévu par le règlement.
Le fleuret moderne est une adaptation face aux incohérences générées par un règlement confus et non partagé par les autres écoles. (de plus vous l'aviez déjà dit, on se retrouve parfois ;)
Ce règlement a engendré des conflits incessants depuis que l'escrime est devenue sportive. J'ai même l'impression qu'il y a moins de conflits et davantage de consensus sur la pratique actuelle et son interprétation de la règle. Mais c'est aux fleurettistes de le dire après tout.

Date de publication : 05/01/2023 22:56
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#4
Habitué
Habitué


Citation :

LeBouseux a écrit :
Citation :

JP-P a écrit :
Je suis d'accord à 100%, et c'est pourquoi j'ai émis l'hypothèse qu'il serait utile chez les jeunes d'appliquer un règlement spécifique plus conforme avec notre "école française d'escrime".

Ben suffirait d'utiliser celui en vigueur...


Je comprends mais je faisais reference à un article sur la convention chez les jeunes
ou je remarquais que le règlement des jeunes ne se préoccupait pas de la question de la convention.
En fait, ce règlement renvoie au RI sur les sujets essentiels. Or il serait possible de proposer une modification du temps de blocage chez les jeunes par exemple et de préciser la façon d'arbitrer la priorité dans ces catégories. Actuellement, le règlement des jeunes en renvoyant sur le RI, incite les arbitres à interpreter la règle comme dans les autres catégories avec les conséquences qu'on observe.
Mais j'admets aussi qu'il faudrait une volonté fédérale forte pour s'engager dans ce projet...

Date de publication : 05/01/2023 22:20
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#5
Habitué
Habitué


Citation :

Oriola a écrit :
Les citations de Daniel Popelin que j’ai cité montre bien que le fleuret ne peut plus être une arme d’étude si la convention n’est pas respectée…

Je suis d'accord à 100%, et c'est pourquoi j'ai émis l'hypothèse qu'il serait utile chez les jeunes d'appliquer un règlement spécifique plus conforme avec notre "école française d'escrime".

Maintenant, réglementer le fleuret des adultes suivant nos conceptions est beaucoup plus difficile comme on peut le constater. Actuellement, même si le règlement est issu des principes de notre école du fait du poids de la France sur la FIE notamment au début du XX siècle, le fleuret reste une invention italienne si je ne m'abuse.
Il me semble que les oppositions qui existaient entre le courant de "l'escrime Pratique" des épéistes et les fleurettistes qui prônaient une escrime conventionnelle, technique et plus esthétique sont assez proches de ce dont on discute aujourd'hui. Si ce n'est cette théorie affirmant que le fleuret serait une arme de combat, qui nous plonge dans des réflexions incohérentes selon moi.
En fait il faudrait avoir une reflexion apaisée et ouverte pour s'y retrouver. En se plongeant dans les documents historiques et en évitant de chercher à démontrer qu'on a raison, on ferait sans doute avancer notre reflexion.

Date de publication : 05/01/2023 16:34
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#6
Habitué
Habitué


Citation :

Malicia a écrit :
Alors là, réflexion qui n’est même pas de bas niveau mais plutôt de caniveau.

En revanche votre réflexion à vous c'est du très haut niveau...

Citation :

Malicia a écrit :
Révolutionnaire ! à vous lire j’avais cru que c’était un jeu avec des boules qu’on essayait d’approcher du cochonnet.
...
Oui, même sa pointe était déjà menaçante dans la soute de l’avion qui l’amenait à Tokyo.
...
Il y en a même qui ferait remonter cette menace au forgeage de la lame, ou même à la naissance de Lefort, voire carrément à Adam et Ève.
...
Oui, je mets les mains aux fesses, mais les autres le font aussi


En fait dans ce fatras de remarques ridicules, il n'y a qu'un seul argument et c'est toujours le même:

Citation :

Malicia a écrit :
ce sont les gens qui gagnent les compétitions qui donnent un exemple aussi minable aux autres : des spécialistes pour se prendre 10cm dans le bide, quelle honte !


Vous fondez donc tous vos propos sur un seul argument ce fameux "10cm dans le bide" ! On a eu beau vous expliquer que le fleuret est à l'origine une arme d'étude, rien n'y fait, vous considérez que c'est une arme de guerre létale même ! Que l'ensemble des règles de fleuret ont été établies dans ce but !
La vérité c'est que c'est tout simplement faux. Le fleuret est une arme de salle avec des règles qui ont été crééer "au temps où il n'y avait pas de masques" et qu'il fallait apprendre la technique. Sa lame est souple pour ne pas blesser, et c'est une arme légère pour faciliter son maniement. J'attends toujours vous arguments et vos preuves pour expliquer que le fleuret a été inventé pour être une arme létale...

Date de publication : 04/01/2023 23:35
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#7
Habitué
Habitué


Merci pour le lien parce que ce match est vraiment passionnant. Enfin... si l’on voit le fleuret comme un sport parce que si c'est du combat à l'arme blanche c'est effectivement pas orthodoxe. En plus, ils tirent en 45 touches alors que le vrai duel c'est en 1 touche non ? et le vivant reste en piste contre les autres ! Ça ce serait fun ;) Je crois que c'est l'histoire du duel de Jean-Louis qui combattit contre 15 maitres italiens en sortant vainqueur à chaque fois dans les années 1800.

Plus sérieusement, l'action de Lefort sur l'Italien est géniale... Après cela, je pense qu'on ne peut plus dire que sa pointe n'est pas menaçante alors qu'il trouve une cible incroyable dans le dos ! Si on prend le temps de regarder le relais on s'aperçoit que l'italien substitue souvent le buste, il est même pénalisé par un carton rouge à la fin du relais ! La solution trouvée par Enzo est adaptée à la situation et démontre l'étendue de sa technique. Pour finir choisir cet exemple d'Enzo contre un Italien pour tenter de démontrer qu'il pratique un fleuret non réglementaire, c'est l'hôpital qui se fout de la charité. L'Italie a toujours pratiqué un fleuret différent et est parvenue à imposer sa vision au plan international. Reprocher aux Français de tirer de cette façon est aussi ridicule que la demande de video de l'Italien sur cette touche.

Date de publication : 04/01/2023 14:39
Haut


Re : Ripostes à l’article : enseigner la convention chez les jeunes
#8
Habitué
Habitué


Citation :

olivier34 a écrit :
En ce qui concerne l'apprentissage...Je fais partie de ces enseignants formés au fleuret classique qui goutent peu l'évolution actuelle de cette arme et qui se sont tournés vers une pratique exclusive de l'épée. Il vient donc se poser la question de l'apprentissage de l'escrime en commençant par cette arme et c'est très compliqué. Je suis retourné à une première année, pour les M7 à M13, a dominante fleuret.


Je suis d'accord à 100% et je crois qu'on n’est pas les seuls à avoir fait ce constat. Mais il me semble que la compétition reste un excellent moyen pour fixer les apprentissages et faire évoluer les jeunes. Or même dans ces catégories l'arbitrage du fleuret se fait "comme chez les grands ». C’est donc un problème de commencer par le fleuret pour faire de l’épée parce que tu ne peux pas faire de compets de fleuret au risque de dégoûter tes jeunes ! Du coup, il me semblait que le règlement des jeunes aurait pu être un outil pour conserver une pratique du fleuret "à l'ancienne" en compétition, ce qui permettrait de former les futurs épéistes et les futurs fleurettistes. Comme ça c’est toujours fait ! C’est l’idée que j’ai développée dans mon 2ème article sur l’enseignement de la convention chez les jeunes, tout en sachant que ce genre de proposition n’aboutit jamais.

Date de publication : 29/12/2022 21:54
Haut


Re : Ripostes à l’article : enseigner la convention chez les jeunes
#9
Habitué
Habitué


Citation :

cheben a écrit :

mais l'article initial auquel vous ripostez s'appelle "ENSEIGNER la convention chez les jeunes". Or j'aurais aimé avoir l'opportunité exceptionnelle de parler de fleuret dans sa pratique et son enseignement sur escrime-info, puisque sur le seul forum d'escrime français, personne ne parle jamais de l'escrime sous cet angle (ce qui est incroyable...).
...
Je trouve que s'affranchir de la coordination bras-jambe chez les jeunes est vraiment contre productif.
...
Je ne suis pas sûr qu'un fleurettiste à qui l'on donne "l'attaque au premier qui part des jambes" dès les premiers cours d'escrime puisse progresser de manière harmonieuse...
Et il est effectivement frustrant de voir l'arbitrage actuel appliqué sur des M11 en compétition....même quand on souhaite à terme les faire évoluer vers du fleuret de compétition.
...
Leur faire "sentir" la convention "chacun son tour" et l'imprimer dans leur motricité me semble être une étape préalable beaucoup plus abordable.



Selon moi tous les maîtres qui ont construit une progression structurée dans leur enseignement forment les jeunes avec la priorité du bras.
De plus, tous les athlètes savent parfaitement partir du bras, mais ils utilisent stratégiquement la façon d'arbitrer en vigueur actuellement. Et comme vous le dites, il y a nombre d'action ou le bras doit s'allonger indépendamment du travail de jambe (l'attaque composée de Mertine sur Cassara est un exemple magnifique de pénétration de la pointe). En fait, la variété des techniques utilisées est une force. J'aime bien aussi cette vidéo d'Enzo ou il est capable, dans le même match, de faire un contre temps classique et juste après de faire sa préparation bras court pour faire partir tout en sachant qu'il aura raison s'il touche...




La force d'un tireur réside dans sa capacité à produire des habiletés motrices différentes selon la situation. Et Enzo n'est pas double champion du monde pour rien, et je dis cela sans malice ;)

Mais vous avez raison chez les jeunes, la question à un retentissement important. L'arbitrage comme il se pratique de plus en plus chez les M9 M11 et M13 n'aide pas les acquisitions motrices essentielles pour le futur. C'est ce que j'ai développé dans mes 2 premiers articles. Si nous voulons conserver un niveau élevé au fleuret, il faut que la FFE réagisse. Le seul levier étant le règlement des jeunes. Mais déjà au niveau régional, les CRA pourraient se mettre d'accord sur des "façons d'arbitrer les jeunes".

Concernant la façon d'aborder la convention chez les jeunes, je suis d'accord que "parler" de la convention n'est pas une solution. Il faut être capable de proposer des situations qui créent les conditions pour différencier le statut attaquant ou défenseur. Je vais publier un prochain article sur l'Educ-Escrime J'ai beaucoup travaillé sur le sujet, mais c'est sans prétention parce qu'il n'y a pas de vérité ni un seul chemin.

Pour finir, je commence à me demander si la pratique du fleuret en assaut n'a pas toujours été différente de la règle. La vidéo de Gaudin et Ducret me laisse pensif lorsque je vois leur façon de tirer qui n'a rien d'orthodoxe.
Peut-être que c'est l'assaut qui en fin de compte crée la technique. Les recommandations du maître, le règlement, tout ça est secondaire par rapport au plaisir que procure la touche.

À L'épée le bras s'allonge parce que c'est une nécessité. Au fleuret ce n'est pas le cas. C'est peut-être la cause de la dérive que l'on constate aujourd'hui.

Comment y remédier alors ? Selon moi, il n'y aurait qu'un moyen (qui a par ailleurs déjà été envisagé sérieusement) c'est de raccourcir encore et encore le temps de blocage. L'attaque sur prep touche toujours avant l'attaque, on le voit parfaitement sur toutes les vidéos de Malicia.

De ce fait, les tireurs auront l'impérieuse nécessité d'allonger le bras lors de l'attaque...
Il y a un risque : le fleuret deviendrait de l'épée au corps !
Par le passé, certains ont considéré que dans ce cas le fleuret pourrait disparaître n'ayant plus suffisamment de spécificité par rapport à l'épée.

Pour ma part, je serais davantage pour un remaniement en profondeur du RI sur la question de la convention afin qu’on arrête de se prendre la tête, mais bon ce serait peut-être dommage…

Date de publication : 23/12/2022 03:00
Haut


Re : Ripostes à l’article : enseigner la convention chez les jeunes
#10
Habitué
Habitué


Sincèrement je trouve que le niveau vient de monter d'un cran. Merci à Cheben pour ses analyses . Je vais essayer d’apporter ma contribution.
Sur la question du bras n'oublions pas que les 1ers règlements précisaient que le bras devait être allongé avant le départ du pied avant. "f) l’attaqué est considéré comme seul touché lorsqu’il effectue, sans se couvrir, une tension sur une attaque simple correctement exécutée, c’est-à-dire avec le bras complètement allongé avant le départ du pied avant."RI 1914
Que cette notion de bras complètement allongé a disparu du règlement de 1955.
Que c’est dans le RI 1964 que menacer la surface valable apparaît "« L’attaque est l’action initiale, menaçant la surface valable de l’adversaire. »
Qu’ il faut attendre le RI 1967 pour voir apparaître l'allongement du bras « l’attaque est l’action offensive initiale exécutée en allongeant le bras et menaçant continuellement la surface valable de l’adversaire. »

Enfin que « viser l’adversaire » n’apparaît nulle part dans le règlement

Citation :

Malicia a écrit :

Et puis pour revenir aux questions de ligne, tant qu'on admet que les tireurs ne visent pas leur adversaire, mais plutôt le plafond ou le sol, le concept de ligne devient un concept plus que flou, c'est un concept vaporisé.

Les lignes et les changement de ligne ne concernent pas que les feintes. Elles ont aussi une cohérence avec les positions, les engagements, les parades...Ce n'est absolument pas flou, c'est essentiel de comprendre les lignes pour analyser et décrire une situation.

Je vous propose ces images de 1924, vidéo ou l’on voit distinctement 2 actions techniques parfaites réalisées comme une chorégraphie et un assaut ou des champions incontestés de l’époque nous montrent des actions nettement moins académiques. Vous me direz ce que vous en pensez...






En fait, j'ai l'impression que depuis toujours les maîtres ont essayé d’enseigner et d’imposer une technique imaginée par des théoriciens, mais que la réalité du combat nécessite d’autres savoir-faire beaucoup plus concrets. On connait tous les "champions de la leçon individuelle".

La règle la plus importante au fleuret est que l’attaque est prioritaire et qu’il est « interdit de tendre » . Cela pourrait avoir favorisé une expression plus libre et moins rigoureuse de l’attaque d’autant que ce n’est pas le premier qui touche qui marque le point comme à l’épée. Aucun règlement n'est finalement parvenus à imposer cette vision idéalisée d'un fleuret parfait techniquement.


Quelque part, cette orientation me désole parce que je sais que la formation des jeunes doit passer par la "coordination bras jambe" comme je l’ai souligné dans mon second article, mais il me semble que la pratique du fleuret a toujours été en décalage avec la réglementation qui était assujettit aux idées que ce faisaient les maîtres de la technique de cette arme.

Date de publication : 21/12/2022 04:44
Haut


Re : Ripostes à l’article : enseigner la convention chez les jeunes
#11
Habitué
Habitué


Bon, je vous réponds une dernière fois par acquit de conscience, mais le débat est définitivement stérile.

Précédemment, j’ai tenté de vous faire comprendre que votre mode de communication n’était pas acceptable et il m’avait semblé que vous aviez compris. Hélas, je m’aperçois que vous retombez dans vos travers. Personnalisation incessante (sieur Philippon par-ci, Philippon par-là), langage outrancier pour ridiculiser votre interlocuteur comme à votre habitude « aucune capacité pour apprécier la technicité… Malhonnêteté intellectuelle… on en vient à la compétence technique du sieur… c’est la culture de l’escrime qui vous manque… Le naufrage devient carrément technique… Analyse à la sauce philipponnesque… Malhonnête et cynique... ».

En fait, c’est très simple avec vous : tout ce que je dis est faux ridicule malhonnête et tout ce que vous dites est intelligent, logique et vrai. Vous avez tout compris et le monde autour de vous n’est que bêtise et stupidité...

Le problème est que les quelques personnes qui vous lisent n’ont peut être pas le temps d’analyser toutes vos affirmations erronées.
Vous m’avez reproché de ne pas souhaiter débattre et de ne pas parler du fond.
La réalité est que vous passez votre temps à tordre mes analyses et raconter des inepties pour justifier vos idées et vos théories approximatives. Vous vous répandez depuis plusieurs années sur un sujet que vous ne maitrisez pas.
J’ai eu quelques doutes sur votre connaissance du fleuret après l’erreur que vous aviez faite sur le cas 614. Mais après votre longue analyse des différentes attaques composées que j’ai montrées dans mon 3ème article, j’ai compris que votre niveau de compréhension du fleuret est très faible et trop faible pour qu’on puisse réellement débattre. Il faut que vous fassiez une formation d’animateur et peut-être d’éducateur si vous parvenez à valider le 1er niveau.

Je vais passer sur la plupart de vos autres analyses qui ne sont pas dignes d’intérêt.
Sur vos remarques au sujet des attaques composées :

Exemple 1
Malicia a écrit :
Citation :
Il y a eu des feintes, mais un raccourcissement du bras : donc, un retour en garde, c’est une interruption de la composition, et on repart à zéro.


je ne vais pas m’attarder parce que chacun comprendra ce qu’il a envie de votre brillante analyse.

Citation :
 Exemple 3 : Feinte de dégagement dessous, dégagé dessus

C’est si dur que cela ? Voir un simple dégagement. La pointe choisit sa ligne, puis elle va sur sa cible tout droit, une attaque simple. 


Ici vous voyez donc une attaque simple .
Au moins, c’est clair et chacun pourra juger votre niveau de compétence et de compréhension du fleuret.
La feinte est une préparation destinée à faire réagir l’adversaire et notamment lui faire déclencher une parade.
L’exemple 3 illustre parfaitement le principe de l’attaque composée ou l’on voit julien Mertine pointe en haut, faire une feinte dessous qui fait déclencher la parade de 2nd de Cassara pour tromper par un dégagement dessus.
Vous ne voyez pas la feinte dessous, vous ne voyez pas la parade de 2nd et pour vous c’est juste un dégagement...
Là franchement on ne peut pas y arriver, la théorie vous fait défaut alors que vous êtes face à des images parfaitement explicites avec un ralenti et deux angles différents.

Dans l’exemple 4 c’est Erwan le Pechoux. Vous m’accusez plus haut de ne pas le montrer.
Citation :
Quand on a un magnifique fleurettiste qui avait tout compris à cette arme, j’ai nommé Erwann Le Péchoux, il est plus que dommage, mais même honteux de ne pas le montrer plus comme un exemple de quintessence technique. 

Par la même occasion, vous critiquez Enzo Lefort Citation :
l’ineffable Enzo Lefort ...dans l’exercice de son grand n’importe quoi très habituel chez lui

Je vous le dis : c’est un scandale de vous exprimer de la sorte !
La réalité est que vous n’êtes pas en mesure d’apprécier et de comprendre ce qu’il fait, c’est trop complexe pour votre niveau.

Citation :
 Un simple coupé. Gauche choisit sa ligne et y reste. Une attaque simple. 


Ici vous touchez le fond! Vous méconnaissez la théorie des lignes.
Erwann débute l’action avec la pointe dans la ligne dessus dedans, et il termine dessous dehors. Bien sûr l’action se fait en un temps, c’est le fleuret moderne, mais d’un point de vue théorique c’est un coupé dégagé. Je suppose que vous n’avez pas vu que Garozzo pare 4 ...

L’exemple 5, c’est la même chose, vous n’avez pas assimilé la théorie des lignes que sans doute vous n’avez même pas étudiée. Vous osez dire que Julien Mertine n’allonge pas le bras, mais c’est n’importe quoi ! Vous n’avez pas vu non plus que Cassara pare 6 sur la feinte de coupé…

Vous convenez du bout des lèvres que l’exemple 2 est bien une attaque composée !! Je crois rêver .

Je passe sur l’histoire des nains qui montre bien dans quel univers vous vivez



Plus loin, votre analyse sur le coupé est surréaliste :
Citation :
Il faut se rendre compte, que le coupé, classiquement, n’est pas un coup conseiller par les traités de fleuret, parce que justement il éloigne la pointe de la cible. Mais je fais remarquer simplement, que c’est le cas pour le fleuret, mais pour l’épée, où on pratique et conseille le coupé. Pourtant la lame de l’épée est bien plus rigide, limitant ainsi plus les coups lancés à l’épée : ils existent, pas comme ils ont existé au fleuret avant qu’on prenne des mesures techniques pour les limiter (allongement du temps de contact).
 
Que dire de ce charabia…
« Le coupé n’est pas conseillé par les traités de fleuret … mais pour l’épée ou l’on pratique et conseille le coupé !!!! »

Je ne réponds pas que les lecteurs se feront un avis.

Plus loin : « non le coupé est un coup légitime du fleuret … pas conseillé, mais légitime !!!

Franchement, je n’y comprends plus rien. Si le coupé est conforme pourquoi le déconseiller alors que l’attaquant est prioritaire... Mais vous ne savez sans doute pas à quoi sert un coupé et dans quel cas précis il faut l’utiliser.

Citation :
Au fleuret, on a conservé par totale erreur, la tête comme non valable, alors que :
1. Le fleuret est destiné à être létale donc à toucher des zones vitales 2. On a des masques résistants.


Votre délire d’imaginer le fleuret comme une arme de combat est pitoyable.

Citation :
Sauf à l’épée, où on contre-attaque… parce que l’épée n’est pas une arme létale, mais l’arme du duel au premier sang

Cette affirmation est ridicule, l’épée, la rapière autrefois etait une arme de guerre, le fleuret l’arme d’étude. L’histoire dit que des MA se seraient battus en duel au fleuret, mais cela devait rester anecdotique. Citer vos sources au lieu de patauger, expliquez-nous que les militaires partaient à la guerre avec leur fleuret. C’est pathétique !


Citation :
La tete étant une zone létale elle devrait être une surface valable

et bien mettez la cuisse aussi parce que l’artère fémorale c’est pas mal non plus comme zone létale…

À chaque paragraphe vous dites une sottise ou vous cherchez à me faire dire des choses fausses, c’est lamentable.

Citation :
Oui, c’est maladroit de la part du règlement, d’utiliser l’expression « trouver le fer » à la place de « parade » (ou même d’écarter le fer) : mais ce n’est qu’une maladresse.

C’est le pompon !! Personne n’a jamais confondu « trouver le fer » avec une parade, cela montre si c’est encore nécessaire votre pauvre connaissance du fleuret et de l’escrime en général.


Citation :
Ce qui m’embête lorsqu’il parle bras court, c’est surtout qu’il se trompe : le règlement ne condamne pas les bras raccourcis. En fait, le règlement prescrit l’allongement du bras. Cela ne signifie pas que le bras fini allongé, il peut demeurer raccourci.


Ici, j’hallucine totalement, vous passez votre temps à montrer des attaques bras court en insistant sur le fait que ce sont des préparations et là vous dites que le bras peut demeurer raccourci !!!
Franchement je pense que vous ne savez pas où vous en êtes.

Citation :
Et d’ailleurs que nous dit le sieur Philippon à ce sujet, si ce n’est que l’ennemi du fleuret, ce serait la parade alors que je prétends le contraire, la parade est justement le coup phare du fleuret… et pas de l’épée !

Moi j’aurai dit que la parade serait l’ennemi du fleuret ! Mais vous mettez des mots l’un à côté de l’autre juste pour remplir une page, votre animosité vous aveugle.


Tout ceci serait juste ridicule s’il n’y avait pas les attaques personnelles.
Ce n’est pas faute d’avoir essayé de vous calmer et de vous ramener à la raison, mais rien n’y a fait.
Vous avez des mots inadmissibles à l’égard d’Enzo Lefort. Il est un athlète reconnu qui représente la France à l’international. Il a un parcours magnifique et il mérite le respect. Vous avez proféré des menaces à mon encontre dans un post précédent. Vous continuer à personnaliser à outrance, vous me manquez de considération et vous insultez mon parcours professionnel.

Je vais donc demander aux modérateurs de vous sanctionner et de vous exclure de ce Forum.

Date de publication : 18/12/2022 14:52
Haut


Re : Ripostes à l’article : enseigner la convention chez les jeunes
#12
Habitué
Habitué


Pour moi il n’y a pas de « conspiration » ni de volonté de simplification ou autre, mais je n’ai pas de certitude. Comme le dit d’Oriola « cette manière d’arbitrer remonte à loin ».
Les choses se sont transformées insidieusement. Les premiers règlements étaient sujets à de nombreuses interprétations et les remédiations ont fait l’objet de débat ou les enjeux politiques prenaient le pas sur la cohérence du règlement.
En fait comme tous les systèmes qui dysfonctionnent, une auto-organisation s’est mise en place.

Je trouve dommage que les archives de la FFE ne soient plus accessibles au grand public. On pouvait les trouver par le biais du site de l’IFFE en son temps. J’ai mis quelques liens que j’avais encore dans mes articles.
Aujourd’hui, les références des documents ont disparu. Il y avait notamment tous les rapports des congrès de la FIE, une mine d’information ! C’était Gérard Six à l’époque qui avait mené cette opération de numérisation. Il faudrait lui demander ou à la FFE, que ces documents soient de nouveau accessible au public.

Date de publication : 13/12/2022 12:53
Haut


Re : Ripostes à l’article : enseigner la convention chez les jeunes
#13
Habitué
Habitué


Merci pour votre réponse plus mesurée.
Vous semblez considérer que je ne réponds pas, mais je ne peux pas passer mon temps à tout expliquer. Lisez plus attentivement et essayez de comprendre l’argumentation afin d’être plus constructif dans vos réponses.

Malicia a écrit : Citation :
Sur le fait que j'étais vraiment très méchante : vous sous-entendez même que je voudrais tailler en pièce à coup de machette autre chose que vos arguments (vous avez même dû en perdre le sommeil, puisque vous écrivez à 1h du matin)... et c'est moi qu'on dit excessive…


Je ne sous-entends rien du tout, je vous cite ! Je vous remercie de préciser que vous parliez des arguments, par les temps qui court ce type de propos excessifs n’a pas sa place dans un forum selon moi.
Me concernant, en aucun cas je ne perds le sommeil, j’ai juste la chance d’être en Guadeloupe. Le soleil brille encore alors que je vous écris et France Angleterre vient de se terminer avec la magnifique victoire des bleus. Donc aucun excès de ma part…
Si je m’inspire de vos métaphores, il s’agit donc ici d’une contre-riposte.

Vous dites que le fleuret est « un art de la conversation » ! Est-ce que ce ne serait pas en contradiction avec l’affirmation que c’est une arme de combat martiale, etc… peut-être que vous vous rapprochez des conceptions italiennes;)

Votre « riposte » ne me gêne pas du tout. Vous dites que je critique le règlement à partir d’éléments qui n’y figurent pas et que je mélange traité et règlement.
Mais ce n’est pas le cas . J’ai dit simplement que « le règlement est tortueux et s’appuie sur la terminologie française qui est une source de confusion ».
C’est pour cela qu’il faut lire attentivement. Le règlement s’est construit autour de la terminologie qui est expliquée dans les différents glossaires, lexiques et ouvrages anciens également. Le 1er règlement de fleuret est rédigé par Camille Prévost. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages ou il traite de la terminologie et curieusement jamais de la convention…

De toute façon il faut que vous travailliez cette terminologie parce que je détecte certaines approximations.
Citation :
Vous avez attaquez par votre série d'articles.
J'ai paré et riposté.

Selon moi je n’ai pas « attaqué » avec mes articles. C’est bien vous qui depuis 2017 avez déclenché l’offensive avec le sujet sur la violation du règlement.
L’attaque c’est avant tout « l’action initiale » !
Citation :
Votre discours, ce n'est qu'une contre-attaque. Vous ne cherchez pas à interceptez ma riposte.

Ici je laisse chacun juger de la pertinence d'intercepter une riposte...

Sur le cas 614, il me semble avoir démontré avec la vidéo que j’ai mise en ligne qu’il y a bien parade de Foconi. Mais nous pouvons tomber d'accord que la qualité de la vidéo fait que le doute persiste.

Date de publication : 10/12/2022 23:32
Haut


Re : Ripostes à l’article : enseigner la convention chez les jeunes
#14
Habitué
Habitué


Malicia a écrit :
Citation :
je m'attends bien à ce que le sieur Philippon ne réponde pas : car il ne cherche pas le débat.


Là, j’avoue que je suis tombé de ma chaise ;) ce que vous dites ici est vraiment pernicieux, et cette phrase à elle seule résume votre mode de communication.

Selon vous, je ne répondrais pas parce que je ne chercherais pas le débat ? Mais je crois être intervenu de mon plein gré pour débattre sur des idées…

Je vais vous expliquer calmement : vos réactions épidermiques et totalement disproportionnées n’engagent vraiment pas au débat. Vous avez toujours raison et nous sommes tous des ignorants et des incultes de l’escrime ! Le moindre argument vous offense et vous déclenche une crise de nerfs. Je pense que vous devriez vous ménager davantage. Je vous ai même envoyé un message privé pour m’excuser de vous avoir froissé et tenter d’apaiser le débat tant votre réaction m’a sincèrement inquiété.
Dans ces conditions, comment parler avec vous paisiblement ?

Votre façon de communiquer est insupportable, vous êtes méprisant, agressif et vous faites la leçon en permanence.

Vous personnalisez à outrance le débat cherchant à décrédibiliser vos interlocuteurs sans aucun état d’âme même si l’on n’est pas anonyme comme c’est mon cas.

Vous vous dressez comme un censeur en dénonçant les violations systématiques du règlement. N’oubliez pas que le RI n’est ni le Code civil ni le Code pénal, c’est juste une règle du jeu qui a bien du mal à s’imposer au plan international.
Mais « faites ce que je dis, pas ce que je fais », de votre côté vous vous asseyez allègrement sur les règles de ce forum en matière de politesse et de respect des individus.

Je crois que tout y est passé :

Citation :
Alors, vos histoires de pseudo-parade de gauche, je trouve cela sent le "en même temps" macroniste : dire tout et son contraire.


Citation :
Vous allez finir par vous faire traiter de père Ubu.


Cerise sur la gâteau, je me suis fait traiter de « sportif » ce qui dans la bouche de Malicia ne doit pas être un compliment !
Citation :
Oui, le sieur Philippon, je lui ai reproché d'être avant tout un sportif avec guère de culture de l'escrime


Sportif décérébré en plus ! Pour moi, vous pourriez avoir davantage « l’esprit sportif » et reconnaître par exemple votre mauvaise évaluation de la situation pour le cas 614 et donc une violation du règlement ! J’espère que vous serez d’accord que la parade riposte de Foconi lui redonne bien la priorité …

Hélas, crime de lèse-majesté, « le sportif » a osé démontrer votre erreur sur le cas 614 et le ton est monté d’un cran ! (Alors que franchement si vous êtes pris en défaut sur 1 cas sur 614… qui vous jettera la pierre ?

Et pourtant...

Citation :
J’ai annoncé que j’allais sortir la batte de base-ball. Je me transforme plutôt en tonton macoute et c’est la machette que je prépare


Selon moi, la violence de vos propos associée à la personnalisation incessante du débat est préoccupante et ne semble plus relever du second degré.
Précisez-moi si vous avez l’intention de mettre vos menaces à exécution ! Si c’est le cas, effectivement j’arrêterai de chercher le débat :)

Au-delà de la forme insupportable que vous utilisez, vous écrivez des choses intéressantes notamment avec votre « proposition d’un nouveau règlement technique de fleuret ».
Vous démontrez ainsi que vous êtes capable d’avancer des arguments et de réfléchir autrement qu’en étant outrancier et en cherchant à déconstruire.

Du reste, je ne comprends pas votre intérêt, cette forme de communication est contre-productive et vous décrédibilise. Alors que vous avez su poser et peut-être imposer un constat sur la situation du fleuret et c’est un tour de force dans ce milieu.

Sur le fond, il me semble qu’il faudrait dépasser le constat et tenter de comprendre pourquoi nous en sommes arrivés à une telle situation.
C’est un peu le sens de ma réflexion et de mes articles sur la convention. Réflexion bien maladroite et naïve comme vous ne manquez pas de préciser...

Il faut essayer de comprendre les causes et leurs conséquences sur la pratique.
J’ai pour ma part proposé une analyse des conséquences sur la pratique des jeunes aux armes de pointes. Pour les causes, j’estime que l’interprétation que je propose dans l’article 4 est une possibilité qui mériterait un débat … apaisé s’il vous plaît !

Les mots utilisés par Canova en 1930, à la suite à l’énorme différend qui perturba les JO de 1924 me semblent de nature à faire avancer la reflexion :

En Italie, on donne une plus grande importance à la phrase tandis qu’en France on donne une plus grande importance au temps. 

Je ne vous fais pas l’affront de vous expliquer les termes utilisés.
Il faut ajouter cette phrase d’un article de La Gazzetta dello sport : « des Français, partisans d’une forte codification des assauts et de l’adoption de nombreuses règles et conventions jugées inutiles ». 
Dès la fin du 19e, la France et d’autres nations ont instrumentalisé le sport pour renforcer leur position au plan international. La dérive du fleuret à laquelle nous assistons aujourd’hui, ne pourrait être que la conséquence de tentatives de s’arroger une forme de domination au travers d’un règlement qui favorisait nos principes et nos conceptions au détriment des autres nations et notamment de l’Italie.
Stop ! ne vous énervez pas, ce n’est qu’une hypothèse, pas une vérité! je n’ai pas cette prétention.

De plus, il y a sans doute d’autres analyses, notamment la volonté de conserver 2 armes différentes afin de ne pas « tuer le fleuret » qu’on retrouve dans des rapports de différents congrès de la FIE.
En effet si l’on applique à la lettre le règlement comme le préconise Malicia on se rapproche d’une arme de combat et de ses principes martiaux comme il-elle se plaît à le dire. Le fleuret pourrait devenir alors une sorte d’épée au corps, ce qui, pour certains, fragiliserait sa reconnaissance aux JO et donc son existence.

Voilà ma contribution au débat ! j’espère qu’on va pouvoir se parler normalement et si ce n’est pas le cas et bien ce sera sans moi pour la suite.

Date de publication : 10/12/2022 01:54
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#15
Habitué
Habitué


Après l'analyse d'une vidéo un peu meilleure notamment le son, je confirme qu'il y a bien une parade riposte de Foconi.




On perçoit assez nettement le son des 2 tacs qui permet de dire avec une bonne probabilité, qu'il y a une parade après le battement.

Date de publication : 19/11/2022 18:32
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#16
Habitué
Habitué



Date de publication : 19/11/2022 17:55
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#17
Habitué
Habitué


Franchement vous n’êtes pas très cool parce que je vous livre mon avis et même si vous prenez acte de ce que je dis vous surréagissez sur la question de la parade.
Citation :
Alors, vos histoires de pseudo-parade de gauche, je trouve cela sent le "en même temps" macroniste : dire tout et son contraire.

D’abord, je n’en suis pas certain, mais je ne vois pas ce que Foconi irait faire en 6 alors qu’il vient de subir un battement de 7 et un coup droit. Pour moi il a tout intérêt à placer sa pointe sur la cible s’il considère qu’il conserve la priorité ou venir à la parade s’il se sent pris. La 4 me semble le plus plausible d’autant que cette situation est souvent reproduite à la leçon.
Je suis quasi convaincu qu’on entend 2 tacs, ce qui signifierait qu’il y a bien le battement de 7 et le 4 droit de Foconi…
Je vais creuser la question.
Enfin, j’ai du respect pour vos arguments et votre travail, tandis que vous vous tordez mes phrases pour me faire passer pour un « tebé » comme disent les jeunes ;)
Je considère qu’il y a une forme de cohérence sur l’arbitrage entre les arbitres, les tireurs et les entraîneurs aujourd’hui. Mais je pense également que la règle écrite est si différente de la façon de juger que c’est ubuesque… si le mot vous déplaît, disons grotesque, aberrant.
C’est tout sauf du en même temps macroniste, et c’est pour le moins vexant.

Bon, ce qui est sur c’est que je ne peux pas finir mon article et vous répondre en même temps !
Mais en même temps je dis qu’il sera en ligne ce soir ou demain au plus tard je m’y engage:)

Date de publication : 19/11/2022 16:05
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#18
Habitué
Habitué


Non non, je ne botte pas en touche et je ne considère pas personnellement que Foconi soit prioritaire.
Je vais essayer de m’expliquer, mais c’est le thème de mon prochain article.

D’abord, j’ai appris le fleuret comme vous, j’imagine.
Les vidéos du match sont de très mauvaise qualité comme vous l’avez dit. Même le son est décalé et l’analyse n’est donc pas facile ici.

Selon mes conceptions du fleuret, il y a une préparation de Foconi à gauche et une attaque sur la préparation de Mepstead à droite. De plus, l’anglais trouve le fer dans la feinte et bien avant la finale. Enfin, on a même l’impression que Foconi vient à la parade.
Tout pour moi fait que l’anglais à raison.

Cependant, et c’est le problème, nous arbitrons avec une conception qui s’appuie sur le « Temps » et sur une série de contraintes qui pèse sur l’attaquant. Cette conception « française » du fleuret constitue la convention décrite dans le RI. Vous verrez qu’en fait la conception italienne est différente. Ils considèrent plus important ce qu’ils appellent la « Phrase » et remettent en cause l’ensemble des règles que nous avons fixé qui contraignent l’attaquant.

Pour eux l’attaquant est celui qui prend l’initiative le premier, ensuite c’est la « phrase » qu’il faut juger (la phrase d’armes) attaque, parade, riposte.... L’offensive n’échoue que si elle est mise en échec par une défensive. En aucun cas, une offensive sur l’offensive adverse n’est prioritaire.
C’est la conception française qui encadre les possibilités techniques de l’attaquant. Le bras allongé, la pointe menaçant la surface valable, sans temps (perdu), en fente ou en flèche, s’il y a une marche il faut que le bras s’allonge avant la fin de la marche, le bras ne peut pas se raccourcir dans une attaque composée, si le défenseur trouve le fer dans les feintes il reprend la priorité…

Bref, cela peut nous choquer du fait notamment que nous considérons légitime que la pointe soit menaçante par exemple. Lors d’un duel, on n’envisagerait pas de faire autrement. Mais dans la culture italienne, le fleuret n’est pas une arme de combat ! Par conséquent, ils considèrent que c’est un art ou quand un tireur prend l’offensive l’adversaire doit accepter de défendre et non pas de trouver un stratagème pour attaquer quand même.

Je développe davantage mon argumentation dans mon article.
Mais ne prenez pas mal ce que je dis parce que je comprends et je partage votre point de vue mais j’essaie de juste de démêler cette situation ubuesque.

Date de publication : 18/11/2022 10:54
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#19
Habitué
Habitué


Hahaha je savais que j’allais me faire découper:)
Citation :
Le sieur Philippon, lui, il doit trouver de la part de gauche cela "spectaculaire, extrêmement physique, très imaginatif, particulièrement tactique, extrêmement technique"....

mais bon c’est de bonne guerre.

Je peaufine mon dernier article, mais je tiens à dire que j'essaie juste de comprendre ce qui fait qu'on pratique le fleuret ainsi aujourd'hui et, comme le montre Malicia, en rupture avec la règle.

Je partage l'avis de temps-d'escrime
Citation :
La formation de la jeunesse à la convention et au règlement est cruciale car aujourd'hui c'est le terreau d'une vraie catastrophe qui se profile...

C'est le propos que j'ai développé dans mes 2 premiers articles.

Pour les autres commentaires, mon dernier article sur cette question pourrait apporter quelques éclairages et alimenter le débat mais sans prétention même si je trouve le sujet passionnant.

Date de publication : 16/11/2022 19:37
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#20
Habitué
Habitué


Je suis d’accord que le fleuret est très éloigné d’une pratique de combat à l’arme blanche, mais peut-être qu’il l’a toujours été.
Dans mon article j’ai voulu souligner l’importance de l’apprentissage de la coordination bras/jambe (bras s’allonge avant le départ du pied) qui est essentielle aux armes de pointe.
On peut voir de nombreuses vidéos d’ actions techniques que j’ai présentées ou le bras s’allonge même si le bras court fait partie de l’éventail technique de l’athlète.

En revanche, les plus jeunes partent spontanément avec le bras court et il devient très difficile de leur enseigner cette coordination spécifique.
Par conséquent, il me semblerait intéressant pédagogiquement de retrouver un fleuret classique pour former aussi bien les jeunes épéistes que les fleurettistes. Mais j’imagine bien que cette orientation impliquerait une volonté forte de tous. Il est sans doute plus facile de laisser faire comme dans tant d’autres domaines où le plaisir et le jeu ne sont plus les moyens pour atteindre un objectif mais sont devenus les buts… faut que ce soit « ludique » comme ils disent !

Date de publication : 11/11/2022 11:30
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#21
Habitué
Habitué


Aïe aïe ! je vais sans doute me faire lapider avec mon 3ème article:) Enseigner la convention 3/4
Même si j’ai un immense respect pour l’action de Churchill :) je pense qu’un retour en arrière n’est pas possible et je justifie ma position avec mon 4ème article sur les origines de la convention qui sera publié cette semaine.
Cela étant, je partage votre avis sur le cas n° 588. J’ai illustré cette situation avec une vidéo quasi identique:



Concernant votre vision du fleuret, j’ai quelques réserves :
Citation :

Malicia a écrit :
Le fleuret n'est pas une arme (ce que j'ai tenté d'expliquer), mais une technique.
Et le principe est simple : ne pas être touché et touché si on peut. Donc, un principe de sauvegarde avant tout : c'est pour cela que je prétends que le coup principal au fleuret, ce n'est pas l'attaque, c'est la parade : sauvez sa peau. Ensuite, vient l'attaque : et si elle est prioritaire, c'est bien pour forcer l'autre au principe fondamental de se sauvegarder d'abord et avant tout (par la parade)

À mon sens si le fleuret est bien une technique, elle varie selon les pays et notamment en Italie. Leur conception de la convention n’est pas la même que la nôtre et à force de compromis la FIE s’est quelque peu perdue. De plus, j’ai l’impression que votre logique s’appuie sur celle du duel. «  ne pas être touché et touché si l’on peut » c’est davantage la logique de l’épée, mais pas du fleuret. C’est la querelle entre les partisans de l’escrime pratique et les fleurettistes fin 19ème et début 20ème.

Date de publication : 08/11/2022 11:16
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#22
Habitué
Habitué


Bof l’argument du niveau des enseignants revient toujours, mais je n’y crois pas. La critique des nouvelles formations est éternelle.
Antibes c’était mieux que l’Insep qui était bien mieux que Dinard, qui était nettement supérieur à l’école de Chatenay. Puis les BEES qui sont bien meilleurs que les DEjeps…

Il y a bien aujourd’hui des diplômes professionnels avec un niveau de qualification inférieur pour effectivement répondre à la demande, mais auparavant il y avait tous ceux qui travaillaient sans diplôme sans compter tous les candidats libres qui ne fréquentaient pas l’école de formation nationale.

Date de publication : 31/10/2022 13:20
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#23
Habitué
Habitué


Je suis totalement d’accord sur le fait que l’évolution du fleuret actuel pose problème et donc il me semble nécessaire de revenir à un « fleuret classique » chez les jeunes et seulement chez les jeunes. Et je ne suis pas trop d’accord sur le fait qu’aborder l’épée plus tôt soit une bonne solution. Le résultat est décevant. Bien sûr les enseignants vont trouver des solutions, mini-épée, assauts à thèmes avec des fleurets, etc., mais la compétition qui va suivre va appauvrir le registre technique que les maîtres vont tenter de faire acquérir aux jeunes. Les clubs d’épée abordent cette arme dès le début de l’apprentissage parce qu’ils n’ont pas le choix. Sans doute qu’en s’occupant de ceux qui ont davantage de potentiel on conserve un certain niveau pour les meilleurs. Mais pour le plus grand nombre, je trouve que la technique s’est appauvrie. La péda collective à l’épée est difficile, l’arme est plus lourde et l’absence de convention limite la phrase d’armes et donc la compréhension tactique. J’ai la sensation que la pratique de l’épée chez les jeunes devient davantage instinctive et moins construite. À terme cela me semble un appauvrissement qui fait baisser globalement le niveau aux armes de pointes.

Date de publication : 30/10/2022 21:45
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#24
Habitué
Habitué


C’est très juste. Les questions des temps de blocage et de contact dépendent du règlement matériel. Je suis convaincu qu’il faut agir sur ces paramètres et retrouver une application stricte de la convention chez les jeunes pour qu’ils puissent acquérir les notions fondamentales de la pratique. Et pas uniquement celles du fleuret, mais aussi de l’épée parce que c’est en pratiquant un fleuret classique chez les jeunes qu’on acquiert les bases de la pratique des armes de pointes.
En revanche, j’ai un point de vue différent pour la pratique du fleuret à partir des M15. Bien que cela perturbe mes conceptions et ma représentation du fleuret, il me semble qu’un retour en arrière n’est pas possible. La cause des déviances constatées est profonde et trouve son origine dans un règlement écrit tardivement et mal rédigé. Sans doute que l’électrification a aussi porté un coup fatal à la convention bien que les discordes sur le sujet étaient antérieures. J’essaie de traiter ce sujet dans mes 2 prochains articles.
Merci pour l’info sur les caractéristiques des appareils en 1984.
Je remarque qu’il n’est plus possible de suivre les évolutions du règlement depuis les mises à jours sur internet. Chaque version précédente semble avoir disparu… C’était pourtant intéressant d’observer ces modifications.

Date de publication : 28/10/2022 15:45
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#25
Habitué
Habitué


Arghh non, je n’ai pas cité la table ronde sur l’arbitrage au fleuret jeune, mais celle sur l’enseignement du fleuret chez les jeunes.
Je vous accorde que lors de la table ronde sur l’arbitrage on n’avait pas pu aborder les questions importantes… c’est le moins qu’on puisse dire :)

Je suis d’accord avec l’ensemble de vos questions sur l’origine de la convention et également sur l’interprétation du règlement, le texte et son application par les arbitres. Comment sommes-nous arrivés à une telle situation ?

En fait, il me semble que nous manquons d’études historiques sur l’escrime sportive. L’universitaire, Cecile Ottogalli a fait un travail dans ce sens et publié des articles passionnants, notamment : « A bas l’arbitre. Les errements d’une violence à maîtriser dans l’escrime de l’Entre-deux-guerres » et sur un autre sujet « l’effet Smirnov ». Je pense qu’on les trouve en ligne.

Il faudrait sans doute aller plus loin pour tenter de comprendre la situation actuelle.

Quand on lit l’article 83.d, on a des difficultés pour imaginer les membres de la commission règlement de la FIE (ceux qui écrivent la règle) assis à côté des membres de la commission d’arbitrage (ceux qui appliquent la règle) lors d’une finale de fleuret d’un grand championnat… Il se trouve qu’il y a 1 français dans chaque commission, je vous laisse découvrir qui ;)

Je prends un peu de temps pour le prochain article parce que je cherche à l’étoffer avec des images de certaines actions.


Sur le règlement des jeunes, je ne suis pas trop d’accord. La FFE a bien la main dessus contrairement au RI. De plus, les changements des temps de blocage et de contact font partie intégrante du RI et ils ont impacté défavorablement la pratique des jeunes. J’ai évoqué la question de la remise qui bloque l’appareil alors que la riposte a la priorité mais n’allume pas. Selon moi c’est un problème aussi important que l’attaque bras court ou les préparations de jambe qui donne la priorité...

Date de publication : 21/10/2022 15:50
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#26
Habitué
Habitué


Pour le fun, je vous propose une vidéo de Julien Mertine contre Cassara montrant que les fleurettistes savent encore faire des attaques comme décrites dans le RI :)



J'en profite pour donner le lien de 2 articles que j'ai rédigé sur la convention. Je suis très inquiet des conséquences désastreuses de l'interprétation des règles de priorité par les arbitres, comme le montre Malicia depuis longtemps, mais plus particulièrement pour les catégories jeunes. Chez les adultes, je peux comprendre cette évolution bien qu'il serait souhaitable que la FIE fasse évoluer son règlement. Chez les jeunes, je trouve que c'est une erreur qui touche profondément notre logique de formation. Qu'en pensez-vous ?

Enseigner la convention 1/4
Enseigner la convention 2/4

Date de publication : 14/10/2022 16:22
Haut


Re : IFFE - Fermeture du site
#27
Habitué
Habitué


Bonjour à tous,
Je m’excuse, mais je n’avais vu qu’une partie des échanges sur le sujet de fermeture du site de l’IFFE, alors je vous propose quelques éclaircissements.

Oui le site est bien définitivement fermé aujourd’hui !
Il y a plusieurs raisons et notamment le doublon avec le site de la FFE. On peut considérer que ce n’est effectivement pas terrible en termes de COM.
Ensuite, c’est moi qui gérais ce site et trouver quelqu’un pour mettre les « mains dans le cambouis » d’un site qu’on n’a pas crée soi-même, ce n’est pas facile.
D’autre part du fait que je suis à la retraite depuis janvier 21, j’ai bien proposé mes services pour continuer à maintenir le site, mais je ne le faisais pas gratuitement.

Oui j’ai décidé de créer un blog pour diffuser des contenus sur l’enseignement de l’escrime.
C’est un sujet qui m’intéresse et j’ai suffisamment critiqué ceux qui n’ont jamais rien produit pour tenter de ne pas faire de même ;)

Non je n’ai pas l’intention de publier des documents de la FD sauf à citant mes sources dans mes articles perso.

J’ai créé le site de l’IFFE en 2013 pour pouvoir communiquer plus souplement. À l’époque la gestion du site fédéral était d’une grande lourdeur. On ne pouvait pas diffuser des vidéos YouTube pour des questions de sécurité et sous prétexte que la FD avait une chaîne DailyMotiion. Or, je ne supportais pas la pub systématique surtout sur des vidéos pédagogiques.
De plus, il fallait de multiples autorisations pour publier des articles et leurs positionnements dans la masse des infos étaient aléatoires. Il ne m’était pas possible de laisser des documents statiques en première page par exemple. Bref, j’ai vite craqué…le site était donc pour moi un outil de communication des actions de l’IFFE.

Outre les informations administratives ou réglementaires, j’ai décidé d’orienter sur l’enseignement et de proposer des vidéos pédagogiques. Je tiens à dire que toutes les vidéos qui montrent une démarche d’enseignement d’un maître lui appartiennent, même si c’est moi qui aie tourné les images ou un collègue. Ils ont tous donné leur accord pour être diffusés sur le site de l’IFFE.
J’ai diffusé dernièrement des vidéos de Michel Sicard, Jean-François Dimartino et Guilio Tomassini sur mon blog. La plupart sont soit des images que j’aie tourné moi-même, soit faite par un ami (de plus avant que je sois en charge de l’IFFE) ou que le maître m’a envoyé directement pour publication. Ensuite, je les ai contactés avant la publication et ils m’ont donné expressément leur accord.

Par conséquent, je ne m’approprie rien du tout si ce n’est ce que je propose moi-même comme les vidéos scolaires.

Oui, j’ai mis un copyright à une époque avec mon nom du fait que c’était quand même bien moi qui avait construit le site et qui rédigeait tous les articles. Je n’avais pas envie que l’on copie les articles, mais tout en sachant que ça ne servait pas a grand-chose. Maintenant est-ce que c’est l’IFFE qui est propriétaire du site ou des articles ? C’est une question assez complexe de propriété intellectuelle. Je reste l’auteur, et je n’ai pas construit le site sur une commande de l’IFFE, mais pour assurer la communication et la diffusion de mon travail. De toute façon il n’y a pas d’enjeux financiers, juste de la documentation qui va être remise à disposition du public sur un autre média, j’imagine.


Enfin, il y a un sujet effectivement sensible selon moi, celui des archives fédérales.
En effet, en arrivant à la FD en 2013 j’ai trouvé un disque dur qui renfermait la quasi-totalité des archives fédérales qui avait été numérisée quelques années auparavant. Cette numérisation a été réalisée par l’université de Lyon et une chercheuse Cécile Ottogali. Côté FD, le projet était porté par Gérard Six. De mémoire, le financement provenait de la FIE, l’université de Lyon et de la FD, mais c’est à vérifier.
Il m’a semblé impensable que ces données ne soient pas à disposition du public. J’ai donc soumis le projet au CD de l’IFFE pour investir dans un abonnement Calaméo et rendre public ces archives. Les systèmes Calaméo offraient la possibilité de classer et d’afficher toutes les revues dans l’ordre chronologique.
On pouvait y trouver les revues : L’escrime française 1890-1903 – Les armes 1905-1920 – L’escrime et le tir 1921-1939 – L’escrime française 1946-1992 –
Les congrès olympiques de la FIE 1925-1980
Les congrès ordinaires de la FIE 1905-1990
Le bulletin de l’AEEPSMA 1973-1986 (amicale des enseignants d’EPS maîtres d’armes)
Le BAEME 1950-1960 (Bulletin des anciens des écoles militaires d’escrime)

Aujourd’hui, l’ensemble des documents du « Calameo » de l’IFFE a été versé dans celui de la FFE. Tous ces documents doivent y être accessibles, mais je n’en sais pas davantage.


Voilà, j’ai essayé d’être exhaustif, mais je peux répondre à d’éventuelles questions.

Bien à vous tous,

Date de publication : 13/11/2021 22:50
Haut


Re : J.O. 2020
#28
Habitué
Habitué


La pseudo crampe de Garozzo à 5/5… pfff !!

Date de publication : 26/07/2021 09:44
Haut


Re : J.O. 2020
#29
Habitué
Habitué


Allez Romain tu canonnes tout maintenant !!!

Date de publication : 25/07/2021 14:05
Haut


Re : Décès de Laurent PLUCHET
#30
Habitué
Habitué


Toutes mes condoléances Renaud. J'ai eu l'occasion de tirer contre Laurent, c'était toujours intéressant et il était très sympathique. Bon courage à toi. Jean-Pierre Philippon

Date de publication : 24/08/2020 14:49
Haut



(1) 2 3 4 »



Escrime-Info : Mentions légales