http://www.stagescrime.com/le_stage_de_la_bourboule.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
24 utilisateur(s) en ligne (2utilisateur(s) en ligne sur Articles)

Membres: 2
Invités : 22

noelnadal, Ricounet, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Lettre ouverte de Frédéric Pietruszka, candidat à l’élection fédérale de 2004.

Posté par Vincent sur 27-06-2003 13:54:37 (3749 lectures) Articles du même auteur
Nous vous proposons une lettre ouverte de Frédéric Pietruzka annonçant sa candidature à l'élection à la présidence de la Fédération Française d'Escrime.


Image redimensionnéePrésentation
Enfant, Frédéric Pietruszka découvre l’escrime à Melun, au sein de son école primaire. Cette rencontre s’effectue par l’intermédiaire d’un maître d’armes on ne peut plus respectable, Maître Ernest Revenu. À l’âge de dix ans, le futur Champion olympique touche son premier fleuret. Rapidement, la passion se conjuguant au talent, il décroche à 16 ans sa sélection en équipe de France junior à l’occasion des Championnats du monde de South Bend en 1971. Deux ans plus tard, il remporte le titre à Buenos Aires, intégrant naturellement ensuite l’équipe senior.
Les résultats s’enchaînent sur les chapeaux de roues : médaille de bronze aux mondiaux de Grenoble en 1974 alors qu’il n’est encore que junior, Champion du monde par équipes en 1975, et Champion olympique par équipes aux Jeux de Moscou en 1980. À l’échelon national, Frédéric Pietruszka, avec ou sans moustaches, empoche trois titres de Champion de France en individuel.
Avant de mettre un terme à sa carrière à l’âge de 30 ans, il se classe 4e en individuel aux JO de 1984, mais remporte toutefois une nouvelle médaille, de bronze cette fois, dans l’épreuve par équipes. C’est à son retour des États-Unis que Michel Jazy, athlète plusieurs fois Champion du monde, notamment sur 3000 m et en relais 4 x 1500 m dans les années 1960, lui propose d’entrer à ses côtés au service promotion d’Adidas. Fréderic Pietruszka quitte alors le lycée de Melun où il enseignait le français depuis quatre ans. Au fil des années, il gravit les échelons pour devenir en 1998 directeur du Marketing sportif au siège français de l’équipementier.


Pourquoi êtes-vous candidat à la présidence de la FFE ? Et surtout, quel serait votre programme si vous étiez élu ?

Frédéric Pietruszka : À 50 ans bientôt, dont 25 consacrés à l’escrime, j’ai envie de revenir au plus près de ma passion pour ce sport. Je souhaite revivre d’une autre manière les moments forts que j’ai pu connaître en tant qu’athlète.
Avec Philippe Boisse et Patrick Picot, nous avons la volonté de construire quelque chose ensemble. Nous pouvons le faire avec nos personnalités très différentes, car nous partageons une même passion. Ce que nous voulons, c’est défendre un projet. L’escrime tricolore enregistre de très bons résultats, la Fédération est bien considérée dans le paysage sportif français, mais, aujourd’hui, notre discipline manque de « développement ». Par exemple, l’un de nos objectifs est d’augmenter le nombre de licenciés pour atteindre, pourquoi pas, la barre des 100 000 d’ici huit à dix ans.
Nous devons réétudier les pratiques. L’escrime a beaucoup évolué, la compétition n’est pas la seule voie que les clubs désirent exploiter. D’autres publics s’intéressent à l’escrime sans pour autant s’orienter vers la compétition. Il faut donc réfléchir aux pratiques et à leurs publics.
L’escrime bénéficie d’une bonne image auprès du grand public, ce qui est important. Il faut profiter de cet atout pour intéresser davantage de monde, du baby escrime au loisir adulte.
Pour ce faire, nous devons solidifier ce qui contribue à faire perdurer un sport : les clubs. Il est nécessaire d’étudier au plus près leur implantation géographique, et surtout de travailler à l’équilibre entre les différentes disciplines. Nous nous devons de préserver et d’harmoniser l’essor des trois armes.

On ne peut créer de nouvelles salles d’armes sans augmenter le nombre d’enseignants. Il faut donc, dans le cadre d’une planification globale, créer un véritable marché de l’emploi des maîtres d’armes, et se pencher très rapidement sur une question essentielle : comment peut-on vivre, aujourd’hui, du métier de maître d’armes ? Trop peu d’enseignants y parviennent actuellement. Bien entendu, peu de clubs peuvent prendre intégralement en charge un salaire à temps complet. Il faut donc consolider les infrastructures territoriales afin que, là où les structures municipales existent, des scolaires puissent participer à l’activité escrime et ainsi compléter les sources de revenu du maître d’armes.

Il faut également réfléchir à ce qui a été la clef de voûte de l’escrime française : la formation de ses cadres. Il y a quelques années, on pouvait se prévaloir d’être des modèles en termes de formation. Je pense que cela n’est plus tout à fait le cas aujourd’hui. La formation des maîtres d’armes doit à présent intégrer les nouvelles pratiques, dont le loisir.

Autre cheval de bataille primordial : « marketer » l’escrime. Ma expérience professionnelle m’a appris que, pour se développer, un sport doit être en mesure de se vendre. Nous disposons d’atouts pour faire parler de nous : un sport spectaculaire, des équipes de France performantes, des compétitions de très haut niveau sur le territoire, une vie régionale et locale très dynamique. Pourtant, nous rencontrons d’énormes difficultés pour nous vendre auprès des annonceurs et des médias. Il faut impérativement structurer « notre offre », afin d’intéresser des partenaires économiques. Lorsque des partenaires économiques arrivent, les médias ne sont pas très loin.

En ce qui concerne le fonctionnement interne de la Fédération, il est important de se demander comment faire cohabiter des personnes qui partagent une même passion mais pas tout à fait les mêmes intérêts : les élus bénévoles, les cadres techniques et les salariés. Je crois qu’il est essentiel de bien fixer les prérogatives des uns et des autres et de faire en sorte que ceux qui sont extérieurs au monde de l’escrime (médias, partenaires, grand public) puissent s’y retrouver, c’est-à-dire savoir à qui s’adresser au sein de la Fédération.
Il faut se structurer davantage, et, surtout, que chacune des compétences des personnes issues du milieu de l’escrime soit utilisée à bon escient. Plutôt que d’agir individuellement, il faut regrouper ces compétences différentes sous des objectifs communs et une vision globale.
Si on souhaite que des gens passionnés progressent dans une même direction, il faut partager des valeurs simples, comme la générosité, savoir donner sans compter, être solidaires et éviter de se diviser.
Deux autres valeurs nous semblent essentielles : le respect et la confiance, indispensables pour construire quelque chose ensemble.

Juste un exemple en ce qui concerne le haut niveau : il faut procurer davantage de sérénité à nos champions en programmant avec eux l’après-carrière sportive grâce à des formations.

Il faut également savoir observer ce qui se pratique dans d’autres disciplines ; les aspects positifs comme négatifs d’ailleurs. En termes de développement justement, comment ne pas se référer au judo et à ses 600 000 licenciés, ou encore au badminton, qui est passé de 8 000 à 90 000 licenciés en 20 ans ?


Si vous êtes élu, comment allez-vous conjuguer votre emploi du temps professionnel et celui de Président de Fédération ?
Et n’y aurait-il pas incompatibilité entre cette fonction et votre responsabilité chez Adidas, partenaire économique de la Fédération Française d’Escrime ?


Frédéric Pietruszka : La gestion du temps est en effet une question très importante. J’ai négocié avec ma direction la possibilité de bénéficier, dès après les Jeux olympiques d’Athènes, de trois après-midi par semaine pendant lesquels je pourrai me consacrer exclusivement à la Fédération. Ma fonction chez Adidas sera davantage une fonction de conseil en interne, notamment à destination des jeunes qui intègrent l’entreprise, mais aussi de conseiller auprès de la Direction générale. Je serai moins sollicité par des travaux de management et disposerai donc d’un peu plus de liberté.
Concernant le fait que j’occuperais des fonctions au sein d’une Fédération soutenue par la société qui m’emploie, la solution est d’établir un moratoire qui permettrait d’éviter tout conflit d’intérêt entre les deux organismes.


[Précision importante du webmaster : Escrime-info souhaite donner la parole à tous les candidats à cette élection (Frédéric Pietruszka étant le seul à s'être déclaré jusqu'à maintenant), et ne prendra pas position en faveur de l'un ou l'autre des candidats. D'une manière générale, nous diffusons tout message pouvant informer nos lecteurs !]
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Les commentaires sont la propriété de leur auteur. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Discussion
prime
Publié: 25-06-2003 12:39  
Fait partie des meubles
Joint: 25-01-2003
De:
Commentaires: 2858
 Re: Lettre ouverte de Frédéric Pietruszka, candidat à l̵
F.Pietruszka possède la qualité rare d'être un personnage "réglo", du moins dans ce que j'ai connu dans son attitude sur la piste, mais je suis sûr que, de ce point de vue, il n'a pas changé. Et j'avoue que ce serait bien agréable d'avoir un Président qui ne pratique ni la complaisance ni la langue de bois.

Cela étant, il y a malheureusement peu d'exemples de sportifs de haut niveau ayant réussi leur reconversion (c'en est une ! ) dans le poste de Dirigeant. Il faut effectivement d'autres qualités : gestionnaire rigoureux, diplomatie (mais fermeté quand nécessaire), ouverture d'esprit (surtout ne pas s'accrocher à SES idées, seules valables...) et, principalement, faire converger les efforts de ceux qui ont des intérêts contradictoires. Tout un programme !

Bon courage Fredo.
vieuxbretteur
Publié: 25-06-2003 14:01  
Fait partie des meubles
Joint: 01-10-2002
De: tabouret de droite au bar du lagardarem lou racing
Commentaires: 2924
 Re: Lettre ouverte de Frédéric Pietruszka, candidat à l̵
Cher Frederic Pietruska ,je n'entend que des eloges sur votre compte ,et je les crois justifiées....mais,avec un programme ambitieux ,avez vous mesuré comment trois apres midi par semaine en travaillant à Strasbourg, je crois,vous permettront de le realiser ? allez vous deleguer largement ? si oui,alors c'est la candidature d'une equipe ?
stypen
Publié: 25-06-2003 14:38  
Fait partie des meubles
Joint: 11-06-2003
De:
Commentaires: 1114
 Re: Lettre ouverte de Frédéric Pietruszka, candidat à l̵
je pense qu'un peut d'ait frais et de nouveaux dirigeants ne ferait pas de mal à notre Fédération.

même s'il faut reconnaitre le travail efféctué par pierre abric et son équipe durant toutes ces années, le changement est parfois bon (pierre abric n'a t il pas fait le mandat de trop?).

de plus, le programme ennonc est alléchant et donne autant envie d'y adhérer que de s'y investir et d'y apporter sa pierre.

pour finir, les premières personnes accompagne frédéric pietruckza (c'est aussi dur à dire qu'a écrire) sont engageantes (philippe boisse et patrick picot).
escrimeurtresrouge
Publié: 27-06-2003 11:19  
Fait partie des meubles
Joint: 30-05-2003
De: une banlieu rouge
Commentaires: 2166
 Re: Lettre ouverte de Frédéric Pietruszka, candidat à l̵
merci de se pencher sur nous les MA toutefois je ne comprend pas bien vos nou velles ouvertures en termes d' activité" dont loisir", merci pour cela j'ai ce qu'il faut
la formation des futur MA est aussi importante mais c'est surtout le nombre de gymnases , d'infrastuctures, de moyens qu'il manque pour le le passage au 100.000 licenciés( 100.000 au niveau debouchés pour la marque aux trois bandes c'est mieux, non?)
Pour la baby escrime un forum a deja ete cree :resultat :mitigé sur l' utilitéde cette activité
Et pour finir tout candidat a forcement un programme allechant mais on jugera sur le terrain meme si finallement on n' a pas notre mot à dire,et puis c'est toujours dangereux une seule candidature
je propose une election ouverte au 45.000 licenciés avec revocation immediate en cas de non respect du mandat(cela evite d'avoir des "rois soleils" comme a la FFE et a la FIE
flo-
Publié: 27-06-2003 12:56  
Modérateur
Joint: 27-12-2002
De: Lyon
Commentaires: 7652
 Re: a Tres Rouge...
A priori, je n'ai rien ni pour, ni contre la candidature de F PIETRUSZKA (c'est vrai, que c'est dur a ecrire... ! ), que je ne connais pas.

Mais je crois qu'on peut lui reconnaitre au moins le merite de lancer 1 debat en rendant publics sa candidature et son projet. Ce faisant, il s'expose : c'est 1 courage que n'ont pas toujours eu les candidats a ce mandat... Et le faire plus d'un an avant l'election l'expose encore davantage...

Vous pouvez difficilement pretendre que vous n'avez pas votre mot a dire, puisque par ce post vous entrez dans le debat !

Par ailleurs, et malgré tout l'interet que je porte aux forums d'Escrime-Info (je suis d'ailleurs en train de contourner allegrement la fermeture du forum : c'est dire à quel point il me manque...), il faut reconnaitre qu'il ne constitue qu'un lieu de debat limité : à ce titre, on ne saurait pretendre que les avis qui y sont exprimés aient une valeur universelle : ils n'engagent que leurs auteurs. Déduire du succes mitigé du forum sur la baby-escrime que cette pratique n'a pas d'intéret serait, il me semble, un peu hatif...

D'autant que je crois me souvenir que certains fils (notamment, ceux que vous avez lancés vous-même, Tres Rouge) ont des titres fort peu explicites, ce qui restreint encore le débat !

flo-
Publié: 27-06-2003 12:58  
Modérateur
Joint: 27-12-2002
De: Lyon
Commentaires: 7652
 Re: a Tres Rouge...
J'oubliais : ce n'est pas parce qu'il est le seul candidat à s'etre déclaré pour le moment, que l'election aura 1 candidat unique !
eagle_4
Publié: 29-06-2003 18:25  
Bavard
Joint: 29-05-2003
De:
Commentaires: 38
 Re: a Tres Rouge...
je ne connais pas F. Pietruska en particulier,mais,ça doit etre un gars serieux,car sur la photo, il parait 20 ans.Pour un cinquantenaire ,bravo .
escrimeurtresrouge
Publié: 03-07-2003 14:19  
Fait partie des meubles
Joint: 30-05-2003
De: une banlieu rouge
Commentaires: 2166
 Re: a Tres Rouge...
c'est justement le cas pour l'election (mais ce qui me derange c'est surtout ses generaux de campagne )je persiste a dire que l'on a pas notre mot a dire car ce forum n'interviendra pas dans l'election(et heureusement)mais je pense que c'est les 45.000 licenciés qui devrait voter sinon on aura encor un roi soleil (et cela peu importe le ou les candidat
Avanti
Publié: 03-07-2003 14:57  
Accro
Joint: 10-01-2003
De:
Commentaires: 275
 Re: Du concret !
Ce qui est ennuyeux avec ce genre de déclaration, c'est qu'elle ne recouvre pas grand-chose de concret. C'est un catalogue de bonnes intentions, qui ne révèle rien du découpage du budget, du contenu réel des actions qui seront mises en oeuvre ni de la réalité des moyens employés. Peut-être ces informations sont-elles disponibles quelque part ?

A part ça, je trouve la question d'Escrimeurtrèsrouge assez pertinente : pourquoi les licenciés (disons les licenciés majeurs, allez) ne votent-ils pas ? Pourquoi ceux qui payent n'ont-ils pas voix au chapitre ?
michel
Publié: 03-07-2003 15:59  
Fait partie des meubles
Joint: 16-09-2002
De: 44
Commentaires: 4392
 Re: Du concret !
Normalement, les statuts des fédérations doivent être en conformité avec l'article 16, alinéa IV de la loi du 16 juillet 1984 modifiée, relative à l'organisation et à la promotion des APS :
Citation :
IV. - A l'exception des fédérations sportives scolaires, les fédérations visées au présent article sont dirigées par un comité directeur élu par les associations affiliées à la fédération. Les instances délibérantes de leurs organes internes sont élues selon les mêmes
procédures.
Chaque association affiliée dispose d'un nombre de voix égal au nombre de licenciés adhérents.


Un projet de loi qui devrait rapidement être adopté va mettre en avant la prépondérance des associations en supprimant le caractère obligatoire de la règle 1 licencié = 1 voix (qui soit dit en passant ne doit pas être en vigueur dans beaucoup de fédés) afin de permette au sein des fédérations, une pondération de la représentation de leurs membres.
flo-
Publié: 03-07-2003 18:07  
Modérateur
Joint: 27-12-2002
De: Lyon
Commentaires: 7652
 Re: Du concret !
Actuellement, ce sont les LIGUES (2 représentants élus + le president de ligue) qui votent aux AG de la FFE.

Si la nouvelle loi est adoptée, ce seraient les représentants des clubs qui détiendraient les bulletins de vote. Mais le suffrage universel direct, dans les federations sportives, ce n'est pas pour demain... !
sophie
Publié: 04-07-2003 12:34  
De passage
Joint: 08-10-2002
De:
Commentaires: 4
 Re: Lettre ouverte de Frédéric Pietruszka, candidat à l’élec
Bonjour,
en fait d'après ce que j'avais compris, BUFFET, a essayé de mettre en place ce fameux système d'un licencié une voix: ce qui a provoqué dans certaines fédérations des révisions importantes de leurs statuts surtout pour les fameux licenciés "individuels": en effet, certaines fédés ont tout simplement supprimés les individuels de leurs statuts pour qu'ils ne puissent pas voter directement.
Mais "l'ami de l'escrime" Monsieur LAMOUR a fait voter la loi du sport très récemment et fait supprimer ce texte.
Si quand j'avance toi tu recules.....
a+
escrimeurtresrouge
Publié: 22-07-2003 12:39  
Fait partie des meubles
Joint: 30-05-2003
De: une banlieu rouge
Commentaires: 2166
 Re: Lettre ouverte de Frédéric Pietruszka, candidat à l’élec
et revoila le debat LAMOUR bien qu'escrimeur n'apportera rien a la discipline au niveau des assos (il y aura meme des regressions :normal il est de droite)
stypen
Publié: 22-07-2003 16:37  
Fait partie des meubles
Joint: 11-06-2003
De:
Commentaires: 1114
 Re: Lettre ouverte de Frédéric Pietruszka, candidat à l’élec
il me semble (mais je peut tout à fait me tromper cela m'arrive aussi bien que très rarement - non je blague) qu'au rugby les représentant des clubs votent lors des AG.

ne pas venir à un vote, une voix, mais que les représentants de tous les clubs puissent exprimer le ressenti de la base ne serait tout de même pas mal.

mais je crois, comme l'a dit un intervenant précédent, que la loi lamour (ah lamour toujours lamour) supprime le texte ennoncé plus haut.

les pontes et messieurs biens élus (qui s'élisent entre eux, il ne faut pas l'oublier) doivent respirer bien mieux aujourd'hui.

reste que la déclaration de pietruska permettra, peut-être d'avoir un vrai débat sur l'utilité et l'action de la ffe dans le développement de l'escrime (t mr abric, arrétez de pleurer que vous n'avez plus de partenaires financiers, c'est aussi vrai dans d'autre fédé, le marché publicitaire étant ce qu'il est actuellement, c'est dur hein).
beraldie
Publié: 19-10-2004 00:12  
Dort sur place
Joint: 26-09-2002
De: seine et marne 77330
Commentaires: 542
 Re: Lettre ouverte de Frédéric Pietruszka, candidat à l’élec
M.Pietruska, a demandé à venir ce soir à notre assemblée générale extraordinaire , ligue de Créteil afin de se présenter en tant que candidat au poste fédéral.
Son équipe de soutien nous a été communiquée, son programme commenté.
Mon impression: Un homme de terrain qui parle avec convictions,a une capacité d'écoute, veut absolument promouvoir l'essor de l'escrime avec des moyens concrets, quantifiables.
Et surtout , il veut de la transparence fédérale.
OUF enfin , quelqu'un qui ose un autre langage!
Escrime-Info : Mentions légales