https://www.fencing.my-solutions.fr/contents/fr/about.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
53 utilisateur(s) en ligne (38utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 3
Invités : 50

ValLeMonstre, RENNES-ESCRIME-ERM, decim, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish







Le Duel par Alexandre Kouprine
#1
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Cette oeuvre datant de 1904 est une chronique de la vie militaire en Russie à la même époque. Publiée aux Editions du Serpent à Plumes (Collection Motifs, 2006, 426 p.).

En voici un extrait qui me paraît intéressant :

" Le point capital, pour donner un coup de sabre, c'est de faire agir, non pas l'épaule ou le coude mais l'articulation du poignet. Il fit tourner plusieurs fois le poignet de sa main droite et la lame de son sabre décrivit au-dessus de sa tête un cercle étincelant.
-Et maintenant regardez, ajouta-t-il. Je place mon bras gauche derrière mon dos.Quand on donne un coup, il ne faut chercher ni à battre, ni à trancher l'objet, il faut agir comme si on sciait quelque chose, en retirant le sabre en arrière ... vous comprenez ? Et surtout n'oubliez pas que le plat de la lame doit absolument être incliné par rapport à la surface à sabrer ; c'est indispensable. En agissant ainsi, vous obtenez un angle plus aigu. Tenez, voyez.
Bek-Agamalov recula à deux pas du mannequin, le visa de son regard perçant, puis, soudain, il fit scintiller son sabre très haut en l'air et, le corps tout entier penché en avant, dans un mouvement si rapide que les yeux éblouis avaient peine à suivre, il asséna un coup fulgurant. Romachov n'entendit que le sifflement aigu de l'air coupé par la lame d'acier et, au même instant, la moitié supérieure du mannequin s'effondra lourdement sur le sol. La surface coupée était aussi lisse que si elle avait été polie.
-Ah, diable ! Voilà un coup ! s'exclama Lbov enthousiamsé. Bek, mon cher, recommence, je te prie.
-Mais oui, Bek, recommence, demanda Vietkine.
Mais Bek-Agamalov, craignant de gâter l'effet qu'il venait de produire, remit, en souriant, son sabre au fourreau. Il respirait difficilement et, à ce moment, avec ses yeux méchants largement ouverts, avec son nez busqué et ses dents découvertes, il ressemblait à quelque oiseau de proie fier et rapace.
-Peut-on appeler ça un coup de sabre ? dit-il avec un dédain affecté. A l'âge de soixante ans, mon père, au Caucase, tranchait le coup d'un cheval ! Il faut s'exercer constamment, mes enfants. Chez nous, voici comment on procède : on place une tige d'osier dans un étau et on la fend d'un coup de sabre, ou bien on laisse couler d'une certaine hauteur un mince filet d'eau et on le coupe. S'il ne se produit pas d'éclaboussures, c'est que le coup a été bien donné. Allons, Lbov, à toi, maintenant. " (pp. 30-31).

Date de publication : 04/04/2009 09:16
" Demain est une autre nuit "
Jan Zábrana
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Le Duel par Alexandre Kouprine
#2
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Citation :

vTROTTA a écrit:
Le point capital, pour donner un coup de sabre, c'est de faire agir, non pas l'épaule ou le coude mais l'articulation du poignet. Il fit tourner plusieurs fois le poignet de sa main droite et la lame de son sabre décrivit au-dessus de sa tête un cercle étincelant.
...
Quand on donne un coup, il ne faut chercher ni à battre, ni à trancher l'objet, il faut agir comme si on sciait quelque chose, en retirant le sabre en arrière ... vous comprenez ? Et surtout n'oubliez pas que le plat de la lame doit absolument être incliné par rapport à la surface à sabrer ; c'est indispensable. En agissant ainsi, vous obtenez un angle plus aigu.

Plusieurs réflexions :
- Sur l'aspect de "sciant" donner pour couper, cela se retrouve tout à fait dans les traités français de sabre ; au moins à la fin du 19e. Cela a été par la suite oublié : mais il fut une époque où on exigeait ce sciant même en escrime sportive, à la Belle époque.
- Sur la technique de coupe par inclinaison de la lame : mis à part justement le sciant, la technique de coupe pure est peu abordé. Sans doute parce qu'on ne joue pas à couper des cibles inanimées mais qu'on vise le combat. Couper proprement n'est pas une question qui se pose vraiment en combat. Il y a déjà suffisamment à craindre des éventuelles protections que l'adversaire peut porter et qui pourrait limiter voire empêcher le coup de taille de faire son oeuvre. Le personnage propose de réaliser un angle aigü avec la cible ; mais il oublie complètement de parler du plan de coupe : le plan dans lequel se meut la lame avant de heurter la cible.
- Sur les moulinets avant de donner le coup : l'utilisation de moulinets relativement peu conseiller à la fin du 19e siècle (sauf à titre d'assouplissement du poignet ; on les retrouve dans les techniques de cannes et bâtons). Mais en fait, il y a là un problème de fond. Tout dépend de quel sabre on parle : le sabre lourd des militaires ou le sabre très léger que les italiens utilisent en duel et dont nous avons hérité (la sciabola). Dans le second cas, la légèreté de l'arme permet de se contenter de simples mouvements de poignet. Avec des armes lourdes, le coup ne peut partir que du coude ou de l'épaule : d'où l'intérêt d'utiliser les moulinets. D'ailleurs la préoccupation de la coupe doit être secondaire en ce cas : on pense aussi que son sabre une arme contondante.

Cela dit, c'est un "témoignage" intéressant à verser au dossier du sabre.
A la même époque, en France, la doctrine était de faire du sabre une arme de pointe. On considérait que le militaire devait donner un coup de pointe (présumé plus efficace) avant que de se risquer au coup de taille.

Date de publication : 04/04/2009 15:09
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut








[Recherche avancée]


Escrime-Info : Mentions légales