http://kabcom.fr/
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Menu principal
Qui est en ligne
46 Personne(s) en ligne (1 Personne(s) connectée(s) sur Reportages)

Utilisateurs: 1
Invités: 45

flo-, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish
SmartSection is developed by The SmartFactory (http://www.smartfactory.ca), a division of InBox Solutions (http://www.inboxsolutions.net)
Reportages > Jeux Olympiques 2004 > Diffusion des JO et des épreuves d’escrime sur les chaines françaises
Diffusion des JO et des épreuves d’escrime sur les chaines françaises
Publié par Little_fencer le 05/08/2004 (3548 lus)
Du vendredi 13 au dimanche 29 août 2004, les Jeux Olympiques d’Athènes 2004 seront diffusés sur les chaines de :

- France Télévision "26 heures sur 24" (France 2 et France 3, en simultané et en alternance)

- Canal + "36 heures sur 24" (sept jours sur sept, de 7H00 à 23H00, en direct intégral et 24/24h sur Canal Plus Sport, documentaires sur Planète).

Les consultants pour l’escrime seront Philippe Boisse pour France Télévision et Philippe Riboud pour Canal +.


Retransmission de l’escrime sur France Télévision :
Article de Little Fencer suite à un entretien avec Nathanael de Rincquesen (N2R), journaliste sur France 2.

Selon N2R, il y a deux axes de développement pour l’escrime :

- les Jeux Olympiques,

- les autres grandes manifestations (championnats du Monde principalement et Coupes du Monde se déroulant à Paris).


Pour les Jeux Olympiques à Sydney, les meilleures audiences ont été réalisées par l’escrime. Les finales de l’épée et fleuret homme par équipes faisaient parties des cinq meilleures audiences.

Pour Sydney, il y a eu 8 à 10 heures de retransmissions.

Pour Atlanta, entre 15 à 20 heures.

A Athènes, le dispositif prévu est estimé à 12/12 heures.

Cependant, au contraire des olympiades précédentes, les diffusions prévues pour l’escrime se feront pour la majorité en direct. De plus, les horaires des éliminatoires et des finales conviennent parfaitement à ce type de diffusion (contrairement à du différé). Enfin, la chaîne a décidé de ne diffuser non pas uniquement les finales mais aussi les éliminatoires. En partenariat avec des chaînes étrangères (allemandes, hongroises et russes notamment), 4 caméras seront disposés dans la salle des éliminatoires dont une fixe choisie par France Télévision. Cela permettra de voir un français tirer et des matchs à enjeux.

On note un déclin sur les dernières années en termes de nombres d’heures diffusées. Par exemple, à Cuba en 2003, France Télévision a diffusé 1h30.

Si l’on prend le pic de retransmissions atteint à Nîmes en 2001 (live et différé) et à Lisbonne en 2002 (best of, différé), toutes les conditions étaient réunies pour retransmettre l’escrime. Tandis qu’à Cuba (best of, différé), plusieurs facteurs ont été à l’origine de la diminution du temps d’antenne : mauvaise qualité de la retransmission (télévision cubaine).

Pour information, la part de marché du programme était de 2.5%. Le pic de 6.5% (soit 900 à 950.000 personnes). Or 2.5% ne correspond pas à grand chose pour le service public si l’on se réfère à la mire qui fait 0.5% de PDM. Surtout que pour cette tranche horaire, la PDM habituelle est de 11%. Conclusion, la retransmission a été un échec vu les coûts engendrés par l’opération (déplacements d’un journaliste plus l’équipe, achats des droits et diffusion). En comparaison avec Nîmes, pendant la finale de l’épée dame individuelle avec Laura Flessel, la PDM a été de 25%.

Le nombre d’heures de diffusion d’escrime a aussi baissé parce que France Télévisions n’a pas renouvelé le contrat qui la liait avec l’UER sur l’obligation de produire des émissions sportives type escrime. Par conséquent, le Monal et le CIP ne sont plus retransmis sur le service public car France Télévisions n’y est plus « contraint » contractuellement. Le coût de la production régie s’estime à plus de 38.000€. et la FFE n’a pas souhaité produire elle-même les images et les proposer à France Télévisions.

Naviguer à travers les articles
Article précédent Portraits des sélectionnés L'escrime, une histoire de famille Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Escrime-Info : Mentions légales