https://royalescrime.com/
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Menu principal
Qui est en ligne
78 Personne(s) en ligne (1 Personne(s) connectée(s) sur Articles)

Utilisateurs: 2
Invités: 76

aleblanc, Freccia, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Les compétitions vétérans

Publié par prime le 24/08/2011 18:00:00 (4216 lectures) Articles du même auteur

Créés il y a vingt ans, les Vétérans forment désormais une catégorie au même titre que les autres avec leurs compétitions fédérales, classements Nationaux, championnats d’Europe et du Monde. Les effectifs sont en croissance constante. La qualité de l’escrime pratiquée est remarquable. Voici l’histoire de cette aventure.

Les premiers pas

En Juin 1992, la FFE organisait le critérium national vétérans destiné aux escrimeurs de plus de 40 ans. Une petite centaine de tireurs, toutes armes confondues, s’étaient ainsi retrouvés la veille de la Fête des Jeunes à la Halle Carpentier. L’expérience y fut renouvelée les deux années suivantes, puis décentralisée aux quatre coins de la France. Le mot n’est pas trop fort puisque, après Bordeaux, Dieppe et Les Pennes Mirabeau (près de Marseille), c’est en Martinique que l’épreuve eut lieu en 1998 ! Les vétérans commençaient à prendre l’habitude de se retrouver une fois par an, mêlant avec plaisir rendez-vous sportif et vacances dépaysantes.




Vint alors un premier déclic lorsqu’en 1999 la FIE organisa ses premiers championnats du Monde vétérans, mais pour les tireurs de plus de 50 ans. Il fallait un outil de sélection pour former la délégation Française. La FFE transforma le critérium national en un officiel championnat de France vétérans dont les 4 premiers de chaque arme et catégories concernées étaient qualifiés pour ces « Monde ». L’enjeu était stimulant, la participation allait croissant.

Un deuxième déclic se produisit fin 2003 lorsque la FFE proposa la création d’une Commission Vétérans et la mise en place de Circuits Nationaux. Il était temps en effet de répondre au souhait des vétérans de se retrouver plus souvent et d’utiliser les résultats de plusieurs compétitions pour arrêter l’effet loterie d’une seule épreuve sélective pour les « Monde ».

La Commission Vétérans

Travail premier de la Commission : l’organisation des Circuits Nationaux et des « France ». Il faut solliciter les villes organisatrices, planifier le déroulement en l’ajustant avec les autres épreuves du calendrier, définir la formule, être à l’écoute des tireurs pour apporter les améliorations nécessaires.

Ce dernier point est le plus important …et le plus délicat. Les vétérans sont souvent véhéments dans leurs requêtes, mais ceux qui crient le plus fort ne détiennent pas forcément la vérité. La Commission, à l’aide de sondages, s’efforce donc de connaître les souhaits du plus grand nombre pour améliorer les règlements, en cohérence avec les orientations de la DTN et de la CNA.

La Commission pilote la participation Française à l’International : Championnats d’Europe et du Monde. Il s’agit de la sélection des tireurs ou des équipes, la diffusion des informations, la mise en place d’outils de communication avec la participation du chef de délégation et la mise en valeur des résultats.

La Commission se réunit trois fois par an. Entre ces réunions, elle utilise un outil très efficace : un forum dédié où les membres de la Commission peuvent échanger leurs idées de façon bien plus pratique que par mail. L’extension d’utilisation de ce forum aux instances fédérales et à tous les vétérans a été expérimentée, mais avec un succès mitigé.

Les Circuits Nationaux

En septembre 2004, les vétérans se voyaient proposer un premier calendrier de 6 circuits à l’épée et 4 au fleuret et sabre. L’objectif des organisateurs était d’attirer et de fidéliser les participants, la participation était donc « open ». Côté convivialité, il y eut des soirées festives fort sympathiques, notamment à Damigny avec les repas gastronomiques proposés par la famille Reynen, et à Bourges où les frères Spertini interprétèrent deux mémorables chansons de leur composition : « aux armes vétérans » et « l’escrime, on l’a dans la peau ». Côté sportif, il fallait proposer des formules permettant à chacun et chacune d’effectuer une douzaine d’assauts au minimum. Compte tenu du faible nombre de dames, les tours de poules ont donc été mixtes. Mais pour éviter des assauts perdus d’avance, il a été mis en place le principe du handicap : 1 touche au bénéfice des dames contres les hommes, même chose pour une différence de catégorie ; le handicap total ne pouvant être de plus de trois touches.

La participation à cette première saison fut un succès. La formule fut progressivement ajustée, avec l’abandon de la mixité et le choix généralisé de deux tours de poule sans éliminés, catégories confondues, suivi d’un tableau sans repêchage, catégories séparées. Mais le handicap fut conservé. A noter que ces deux spécificités des circuits vétérans -mélange des catégories en poule et handicap entre catégories- sont remises en question de temps à autre. Mais pour l’instant, les détracteurs sont en minorité et leurs arguments ne mettent en cause ni la sécurité des tireurs ni l’équité des résultats.

C’est sans difficulté qu’ont été trouvés les organisateurs de ces circuits. Certaines villes, volontaires de la première heure, sont incontournables : St Maur à l’épée, et Lyon aux six armes. Quelques unes se sont retirées : Beauvais, Libourne, Damigny ; d’autres sont arrivées : Montargis, Thionville, Bordeaux. Ce « turn-over » a entraîné une répartition géographique des Circuits globalement satisfaisante, permettant à la majorité des vétérans d’en faire au moins un ou deux sans avoir à traverser la France.

Pour les amateurs de chiffres, environ 700 vétérans, venant de 250 Clubs, font actuellement au moins un circuit par an. Le tiers d’entre eux sont des compétiteurs assidus, faisant 3 circuits et plus. La participation moyenne -Hommes, Dames- pour un circuit est de 170 tireurs à l’épée et de 60 au sabre ou au fleuret …et la tendance est à la hausse ; à tel point que certaines villes atteignent leurs limites de capacité d’accueil ! Le principe « open » n’est pas remis en cause, mais il va falloir gérer cette augmentation.

L’arbitrage des circuits vétérans a connu deux difficultés. La première, surtout au fleuret et sabre, était l’attitude quelque peu agressive de certains tireurs vis à vis des arbitres. Les vétérans ont su se remettre en cause, ceci est réglé ; même si cela a laissé quelques traces. La seconde était l’obligation pour les Clubs de fournir 1 arbitre à partir de 4 tireurs engagés, mais la plupart des clubs ne pouvaient mettre à disposition leurs arbitres, déjà très sollicités par les autres catégories. Les vétérans étaient donc contraints de se limiter à trois tireurs par club alors que, parfois, cinq ou six auraient souhaité y participer. Un compromis a été conclu avec la FFE : l’obligation est maintenue, mais l’arbitre peut provenir d’un autre club et il est autorisé à tirer.

Après quelques années de pratique, tout le monde reconnaît désormais qu’un Circuit vétéran est un événement sportif de fort bon niveau. Les classements nationaux, la perspective de sélections internationales, et tout simplement l’émulation réciproque sont des stimulants efficaces et, à toutes les catégories et à toutes les armes, on assiste à des matches d’excellente qualité, disputés dans un très bon état d’esprit.

La convivialité est loin d’être en reste. Les organisateurs rivalisent d’ingéniosité pour trouver le « petit plus » qui attirera le vétéran : une organisation impeccable, la dégustation de produits locaux, un apéritif dinatoire, des lots de qualité. Bref, les vétérans ont trouvé la bonne formule : on se retrouve avant tout pour SE FAIRE PLAISIR.

Les Championnats de France

Seule compétition fédérale pendant douze ans, les « France » clôturent désormais les Circuits Nationaux. La participation a toujours été importante, mais a explosé en 2004 où 534 vétérans se retrouvèrent à Epernay. Il faut dire que l’environnement « pétillant » était quelque peu attractif…

Il a tout de même fallu prendre quelques mesures ; la première étant de s’assurer que les futurs organisateurs pourraient déployer un nombre de pistes suffisant. Seconde question : fallait-il ou non en conserver le caractère open ? Avec les classements nationaux, il aurait été facile de limiter la participation. La Commission vétérans n’y a pas donné suite, préférant permettre l’accès des « France » à tous, notamment aux tireurs dont l’activité familiale et professionnelle empêchait de se constituer le classement nécessaire. Une troisième décision a été l’obligation pour les épéistes hommes V1, puis V2, de participer préalablement, soit à 2 Circuits, soit à 1 Circuit et un Championnat Vétérans de Zone ou de Ligue. Enfin, il a été décidé d’abandonner le principe de faire un « France » aux six armes (qui nécessiterait actuellement une soixantaine de pistes). Désormais les épéistes d’une part, les armes conventionnelles de l’autre, ont chacun leur week-end.

Ce rendez-vous annuel est considéré par beaucoup comme la fête des vieux. C’est le moment des retrouvailles. Tous les meilleurs sont présents et les assauts sont particulièrement disputés, que ce soit pour décrocher une place sur le podium ou pour gagner sa sélection pour les « Monde ».

Les « France » sont l’occasion de rencontres par équipes qui se déroulent le dimanche au lendemain de l’épreuve individuelle. Autant il est difficile de former des équipes de Clubs aux armes conventionnelles, autant elles prolifèrent à l’épée hommes. La formule le mieux adaptée lorsqu’il y a plus de 50 équipes fait l’objet de controverses : poules préalables ? Tableaux seuls ? N1, N2, N3 ? Rencontres par matches ou par relais ? Seule l’expérimentation permettra de statuer.

Les Championnats d’Europe

Organisés sous l’égide de l’EVFC (European Veterans Fencing Committee), ces championnats sont nés en Angleterre il y a 20 ans. Ils sont individuels les années impaires, par équipes les années paires mais se déroulent toujours le week-end de l’Ascension. Si la participation individuelle est open, les équipes -une par arme et par sexe- s’inscrivent sur sélection Nationale

L’organisation de ces championnats à leurs débuts était quelque peu bon enfant. En individuel, il n’y avait pas de Directoire Technique, les horaires étaient farfelus, on faisait largement appel à l’auto-arbitrage(!) mais il y avait une ambiance incroyablement cordiale. De nombreux Français gardent des souvenirs chaleureux ou truculents de San Remo, Moulins, Moscou, pendant et après la compétition. Sur le plan sportif, le niveau des étrangers est assez hétérogène ; si certains sont très forts, un bon nombre d’autres sont très prenables.

Au cours de ces dernières années, la participation a fortement augmenté. Sous l’impulsion, il faut le souligner, de notre Commission Vétérans, l’EVFC a donc mis en place des règles de déroulement et d’arbitrage permettant de gérer convenablement ce qui devenait une épreuve de masse.

Et il était temps de le faire car l’édition 2011, organisée -de main de maître- par le Club de Hénin-Beaumont pulvérisait tous les records avec 1215 participants, dont 350 Français ! Beaucoup parmi ces derniers effectuaient leur première rencontre Internationale, ils en sont sortis éblouis. Nos compétiteurs ont répondu présent en décrochant trois médailles d’or et terminant au troisième rang des Nations.

L’épreuve par équipes est différente. C’est une compétition où l’on va chercher avant tout la victoire et où chaque touche vaut très cher. A ce jeu, Allemands et Italiens sont actuellement les meilleurs et les Français, après avoir remporté trois titres dans les années 2000 n’ont plus depuis décroché l’or…

Pour conclure, les championnats d’Europe sont une merveilleuse opportunité pour tous les vétérans de concilier une compétition valorisante, la solidarité de la délégation, et un souvenir touristique fort, tel la Russie, le Tyrol ou la Hongrie par exemple. Ceci a cependant un coût car -pour l’instant- transport, déplacement, hébergement et inscription sont à la charge du tireur. Il est juste cependant de préciser que la FFE prend à son compte les frais d’arbitres et de chef de délégation, de même qu’elle le fait pour les « Monde ».

Les Championnats du Monde

Devant le succès croissant de leurs championnats Nationaux et Européens, la FIE ne pouvait continuer longtemps à ignorer les vétérans. Les premiers championnats du Monde officiels eurent donc lieu au Cap (Afrique du Sud) en 1999. Il fallait toutefois avoir plus de 50 ans pour y participer ; la FIE considérant qu’à 40 ans, on est encore jeune !

La compétition se limite à l’individuel avec -pour chaque Nation- un maximum de 4 participants par catégorie et par arme. Faire partie d’une sélection nationale génère un fort esprit de groupe au sein des délégations et les encouragements mutuels se manifestent bruyamment, notamment chez nos amis Italiens. La France n’est pas en reste et il commence à se constituer un très bon esprit « équipe de France », renforcé par des stages de préparation où toutes les armes sont regroupées.

Ces championnats font voir du pays, avec des éditions en Martinique, aux Etats-Unis, en Australie ! C’est aussi l’occasion de rencontrer d’autres tireurs que les seuls Européens, en particulier les Japonais et les Américains qui se sont révélés redoutables aux armes conventionnelles.

Conclusion

En une seule décennie, les vétérans ont conquis le respect du monde de l’escrime. Les compétitions sont structurées, de bon niveau, retiennent l’intérêt de partenaires privés et institutionnels. Les tireurs y trouvent un renouveau dans leur motivation et leur implication au sein des clubs. Avec la pratique compétitive des vétérans, l’escrime a donné une réponse adaptée à cette « population des seniors » qui a encore tant à donner et à recevoir.

Prime / Benoit PINCEMAILLE

Président de la Commission Vétérans

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
amanrich
Posté le: 25/08/2011 10:29  Mis à jour: 25/08/2011 11:28
Fait partie des meubles
Inscrit le: 10/06/2009
De: Cercle d'Escrime de Chabeuil (Drôme)
Commentaires: 2501
 Re: Les compétitions vétérans
C'est vrai que le circuit vétéran est une superbe idée. Le plaisir de se rencontrer tous les mois (ou presque) l'ambiance amicale, décontractée. Une vrai réunion de famille ! Avec en plus des tireurs de qualité.

Juste un mot sur l'arbitrage. Il n'est pas fait mention de l'auto-arbitrage. Oubli ?
prime
Posté le: 25/08/2011 12:20  Mis à jour: 25/08/2011 15:29
Fait partie des meubles
Inscrit le: 25/01/2003
De:
Commentaires: 2680
 Re: Les compétitions vétérans
L'auto-arbitrage, c'est "débrouillez-vous entre vous", ce qui amène parfois des tireurs à officier alors qu'ils ne connaissent que très vaguement le règlement. Ce n'est pas ce qui se passe et ce n'était souhaité ni par la CNA, ni par les vétérans.

Le compromis décidé avec la FFE est le suivant : les clubs engageant en CN plus de trois tireurs doivent -comme pour les autres catégories- fournir un arbitre MAIS :
1) il peut provenir d'un autre Club
2) il doit être minimum en formation régional
3) il est autorisé à tirer

Ce système n'est pas parfait mais donne globalement satisfaction.

Mais s'il y en a qui ont une bonne idée, elle est la bienvenue.
baba-ali
Posté le: 28/08/2011 18:26  Mis à jour: 29/08/2011 00:24
De passage
Inscrit le: 19/08/2011
De: Annaba Algerie
Commentaires: 1
 Re: Les compétitions vétérans
1/ Voila,je suis un ancien escrimeur d'Algerie (Sabre)
j'ai 56 ans et je voudrais me renseigner si c'est possible de participer aux compétitions des vétérans à titre individuel.

2/J'ai aussi le diplôme d'arbitre International catégorie B est-il possible d'arbitrer les Vétérans.
Merci pour tout.
amanrich
Posté le: 29/08/2011 10:20  Mis à jour: 29/08/2011 12:09
Fait partie des meubles
Inscrit le: 10/06/2009
De: Cercle d'Escrime de Chabeuil (Drôme)
Commentaires: 2501
 Re: Les compétitions vétérans
Je crois que la meilleure solution est d'aller poser cette question directement sur le forum.
ballestra
Posté le: 29/08/2011 15:23  Mis à jour: 31/08/2011 09:52
Dort sur place
Inscrit le: 30/12/2002
De: CHTI et fier de l'être !
Commentaires: 523
 Re: Les compétitions vétérans
Ben oui à partir du moment ou on est licencié tout le monde est accepté que l'on soit français ou d'ailleurs

Même si certains critiquent les circuits vétérans en disant que les anciens champions n'y sont pas, qu'à 40, 50 ou 60 ans c'est ridicule de se battre pour une victoire ou un titre, ils n'ont qu'à aller voir dans les autres sports qui depuis longtemps organisent ce type d'épreuves avec grand succès, sans les anciens champions avec un vrai esprit de compétition (natation, course à pied, canoé, ...).

Même s'il y a souvent des critiques sur telle ou telle formule, l'arbitrage, ... globalement l'organisation vétéran est une très belle réussite, qui attire de plus en plus de monde ...et ou globalement le niveau monte (Elvis Grégory champion d'Europe vétéran on trouve pire comme palmares!!).

Le circuit vétéran fut l'occasion pour moi de reprendre gout à la compétition, de me faire de nouveaux amis un peu partout et de découvrir des coins de France (en vétéran on prolonge souvent le week end par une partie touristique!!)
Cela n'empèche que sur la piste, ca tire sérieusement et qu'aujourd'hui une majorité des vétérans (voir tous!) s'entraine réellement pour avoir une chance de bien figurer.

Cela me donne également l'occasion de faire une remarque à Prime : on voit aujourd'hui le niveau qui s'élève mais cela rebute désormais pas mal de tireurs de partir tout un week end, avec des frais pour se faire éliminer au premier tour du tableau et mettre très peu de touches en poules....n'y a t'il pas une réflexion à mener sur un découpage en 2 divisions dans certaines catégories ?


NB: rendez vous le 22 janvier à Faches Thumesnil pour le circuit vétéran aux armes conventionnelles....vous ne serez pas déçus !!
prime
Posté le: 31/08/2011 10:45  Mis à jour: 31/08/2011 13:33
Fait partie des meubles
Inscrit le: 25/01/2003
De:
Commentaires: 2680
 Re: Les compétitions vétérans
Hello Ballestra,

Merci pour ton appréciation sur les CN et j'en profite pour saluer ton investissement personnel au sein du Club de Faches -Thumesnil pour ton étape, toujours très appréciée.

Concernant les différences de niveau; certes elles existent, mais je n'ai pas l'impression qu'elles rebutent les tireurs. Au contraire, j'ai vu certains qui étaient des "sacs à touches" s'accrocher, progresser au fil des saisons, et finalement réaliser maintenant de forts bons matches en tableau. Même battus, ils apprécient leur journée.

Bonne rentrée à toi.
amanrich
Posté le: 31/08/2011 11:41  Mis à jour: 31/08/2011 13:33
Fait partie des meubles
Inscrit le: 10/06/2009
De: Cercle d'Escrime de Chabeuil (Drôme)
Commentaires: 2501
 Re: Les compétitions vétérans
Il y a tout de même deux tours de poules, c'est à dire une douzaine de matchs par tireur + un deux ou plus matchs en 10 touches. C'est pas mal pour une journée.
C'est cependant vrai que pour les fortes catégories (en nombre) comme les V1 et V2, une D2 serait sympa... à condition que cela ne déborde pas trop sur l'horaire.
On pourrait peut-être poser la question sur le forum.
NicoNunivu
Posté le: 01/09/2011 00:12  Mis à jour: 01/09/2011 10:35
Fait partie des meubles
Inscrit le: 02/12/2004
De: Saint-Marcellin
Commentaires: 7062
 Re: Les compétitions vétérans
Même si je sais que c'est parfois lourd à gérer, n'est-il pas envisageable (je pense surtout aux armes conventionnelles ou il y a moins de tireurs) de tirer toutes les places (en admettant que ces matches de classement se déroulent en auto-arbitrage) ?
J'ai connu des championnats régionaux avec ce type de formule et cela permet à tout le monde de faire sensiblement le même nombre de match, et en plus, il reste beaucoup de monde pour applaudir le vainqueur. En effet, j'avoue que, du fait de l'éloignement (et aussi du fait que nous sommes éliminés bien avant les finales) et de la route qui nous attend, nous partons souvent avant la fin. Je ne verrais pas d'inconvénient à partir une ou deux heures plus tard si c'est pour faire quelques matches de plus.
Vincent
Posté le: 01/09/2011 21:09  Mis à jour: 01/09/2011 21:09
Webmaster
Inscrit le: 18/06/2002
De: Paris
Commentaires: 5711
 Re: Les compétitions vétérans
Vous pouvez redécouvrir les chansons de A. et J.P. Spertini dont il est question dans l'article ici :

http://www.escrime-info.com/modules/myMedia/
Escrime-Info : Mentions légales