https://royalescrime.com/
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Menu principal
Qui est en ligne
51 Personne(s) en ligne (2 Personne(s) connectée(s) sur Articles)

Utilisateurs: 1
Invités: 50

bessemou, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Ils sont phénoménaux !

Publié par sarah le 12/11/2010 00:50:00 (2145 lectures) Articles du même auteur
Image redimensionnéePour cette dernière épreuve par équipe chez les handi, Robert Citerne, Marc-André Cratère, David Maillart et Romain Noble ont fini en beauté ces championnats du monde.

Tout comme hier, le quart de final a permis aux tireurs de s'ajuster : ils battent Hong-Kong 45/20.
En demi-finale, ils retrouvent la Chine, grande favorite. Or, ils savent que pour tenter l'or, ils doivent dès le départ empêcher les Chinois de s'exprimer. Aussi, dès la fin des trois premiers relais, les Français mènent et ne seront jamais rattrapés (45/35).
En finale, les Polonais tentent de coller au score mais rien n'y fera, les Français roulent vers l'or, une fois encore.

Image redimensionnée


Avec 3 titres, 1 médaille d'argent et 7 de bronze, la France se retrouve 1ère au classement des nations. Magnifiques championnats du Monde pour cette équipe de France !

Pour terminer, j'étais avec un ami aujourd'hui qui, en arrivant, pensait qu'il n'y avait qu'une épreuve, le fleuret masculin valide... Je l'ai donc emmené sur la compétition handisport. Il m'a proposé de donner ses impressions, qu'il a consignées sous forme d'article à la suite.

Bonne lecture !

Sarah

La France partisane…
Ou comment l’escrime handisport est reléguée aux sous-sols du Grand Palais.

On découvre dans un mélange d’excitation et de déception le Grand Palais transformé pour les championnats du monde.
Excitation car le lieu est grandiose, bien que la salle en elle-même ne se prête pas à ce genre de rencontre. Mais, il faut bien l’avouer, l’environnement rejoint la noblesse du sport.
Déception aussi. Si l’espace central qui comporte cinq pistes, dont un podium, est bien aménagé et suffisamment entouré de tribunes pour assurer une ambiance tout juste tiède, le reste de la compétition semble devoir camper sur les dalles froides du palais. Ainsi quand l’équipe de France de fleuret hommes valides perd contre la Russie, résolument plus forte et libérée, les tribunes se vident, le public déçu d’avoir tant attendu et si peu reçu.
Au pied de ces tribunes, parmi ces parents pauvres, exclue à l’ombre des rideaux, se cache une compétition qui aurait de quoi rendre sa fierté à la France. Une compétition qui rend hommage au pays hôte en lui offrant onze médailles dont aucun organe de presse, ou presque, n’a fait état. Dans le micro qui égrène les résultats dans toute la salle, pas une de ces médailles n’est d’ailleurs relayée. En salle de presse, l’annonce discrète par Sarah de la première médaille d’or, dès le premier jour, ne fera lever aucun sourcil de surprise ni même d’intérêt . Ne sont d’ailleurs distribués dans les espaces presse que les résultats valides. Pour en savoir plus, il faudra toute la semaine investiguer.
Et pourtant, c’est là, derrière les tribunes, que l’ambiance est la plus forte. Robert Citerne, capitaine de l’équipe de France, a grand renfort de slogans, imprécations, hurlements, chauffe une foule passionnée. Ici, pas de faux semblants, pas de tribunes, très peu de chaises mais une palanquée de fauteuils. Pour permettre à tout le monde de profiter des matchs, les valides sont assis par terre, tassés mais contents. Les équipes et les athlètes sont mêlés aux spectateurs et c’est le seul endroit du Grand Palais où personne ne grelotte. La chaleur et l’ambiance sont au diapason.
Pour les phases finales, le public, qui n’a pas été sommé de vider les lieux, pourra profiter de la finale épée homme handi sur la piste podium. Pendant toute cette journée de compétition, c’est bien la seule place digne que l’on réserve à ces athlètes qui en auraient à apprendre à nombre d’entre nous.
De cette exclusion, pourtant, ils ne montrent ni amertume, ni jalousie. Au sein de ce cercle ô combien soudé, les valides sont moqués joyeusement mais acceptés volontiers.
Et pourtant, que dire de ce summum du mauvais goût atteint dans la semaine lorsque, pour annoncer les finales handi sur la piste podium, la musique de Thriller retentissait. Tout ceux qui ont vu le premier clip de l’histoire, soit la moitié de la planète, seront en mesure d’exprimer tout ce que ce choix a de déplacé. Ce désastre de communication est heureusement aujourd'hui rétabli pour offrir aux tireurs handi le même accueil qu’aux tireurs valides.
Image redimensionnéeAvec la nuit qui, doucement, assombrit la verrière du Grand Palais, les éclairages font apparaître un lieu d’exception. Ajouté à un public qui s’enflamme à l’annonce des titres français, l’endroit devient magique et pose une aura d’éternité.

Pour finir, si la bérézina des tireurs valides français pouvait avoir une conséquence souhaitable, ce serait celle de mettre en valeur les résultats handisports qui méritent plus que ce que l’on a bien voulu leur offrir.

Arthur
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
flo-
Posté le: 12/11/2010 01:42  Mis à jour: 12/11/2010 01:42
Modérateur
Inscrit le: 27/12/2002
De: Lyon
Commentaires: 14665
 Re: Ils sont phénoménaux !
Pour ce qui concerne la modeste médiatisation des remarquables résultats de l'équipe de France Handi à ces mondiaux d'escrime 2010 :
on ne peut que se féliciter de la présence de Cyril MORE comme consultant pour l'escrime handi sur France TV, qui a su avec beaucoup de compétence en expliquer les spécificités, et mettre en valeur sa discipline.
Escrime-Info : Mentions légales