https://royalescrime.com/
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Menu principal
Qui est en ligne
28 Personne(s) en ligne (2 Personne(s) connectée(s) sur Articles)

Utilisateurs: 2
Invités: 26

ploplop, Didier-P, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Saint Petersbourg Individuels

Publié par prime le 04/10/2007 23:07:14 (3204 lectures) Articles du même auteur
Les Championnats du Monde ont commencé le 28 septembre à St Petersbourg.

Deux personnalités hors normes ressortent à l'issue de la semaine d'épreuves individuelles :

Chez les hommes, le sabreur Stanislav Pozdniakov,
et chez les dames, la fleurettiste Valentina Vezzali.



Deux personnalités hors normes ressortent de l’individuel.

Chez les hommes, Stanislav Pozdniakov. Il a décroché son cinquième titre mondial avec un brio qui force l’admiration. Ses trois derniers matches contre Sanson, Oh Eun et Montano sont à montrer dans toutes les écoles de sabre en fait de sang froid, maîtrise technique et tactique. Carrière d’exception, démarrant par une médaille d’or en équipes aux J.O. de 1992 (à 19 ans) et, qui sait, ne s’arrêtera peut-être pas à Pekin où il n’aura « que » 35 ans. Tapis rouge, monsieur Pozdniakov.

Chez les dames, Valentina Vezzali qui, elle aussi, en est à son cinquième titre. Je m’incline mais, et cela n’engage que moi, je ne suis pas un « fan » de son escrime ; je préférais de beaucoup une Diana Bianchedi avec ses prises de risques et sa précision dévastatrice. Mais le résultat est que c’est « la » Vezzali qui aura marqué son époque. Révérence à celle qui est aussi une mère de famille !

Joppich mérite aussi un grand coup de chapeau pour son troisième titre mondial. J’avoue qu’il m’a bluffé car je pensais qu’il serait débordé par la vitesse de Kleibrink ou Baldini. Au contraire, Kleibrink a pris une veste comme il n’en a pas souvent reçu. Cette victoire de l’esprit sur la matière est intéressante car elle rappelle qu’un match se gagne d’abord avec la tête.

Côté individualités, il n’y a pas vraiment eu de révélations. Les ténors défendent âprement leur territoire, surtout en année pré-Olympique. En tableau de 8 on retrouvait en majorité les habitués des podiums de Coupe du Monde. Et même si certains médaillés ont été inattendus (Kulcsar !), ce n’étaient pas des inconnus. A noter un certain nombre de surprises avec les éliminations prématurées de Flessel, Kolobkov, Boczo ou Yakimenko pour ne citer qu’eux, mais c’est le lot de toutes compétitions.

Sur le plan des Nations, je m’attendais à une percée Asiatique, elle n’est pas venue. La Chine, le Japon, la Corée ont de brillantes individualités, mais ils n’ont pas encore la densité d’effectifs qui permet de pallier la défaillance d’un leader. Même constatation pour les USA qui n’ont pas décroché de médailles alors que beaucoup les attendaient, en particulier au sabre féminin.

C’est donc l’Europe qui a réaffirmé son leadership mondial, et de fort belle manière ; car si l’Italie a cartonné avec 7 médailles (merci à ses fleurettistes), il y a aussi l’Allemagne qui effectue un net retour avec 4 médailles ; la Russie est toujours là avec deux titres et la Hongrie tient toujours son rang.

Et la France dans tout ça ? Eh bien je dis qu’elle est presque à sa place. Car, même si nous sommes un peu sur notre faim, il faut reconnaître après coup qu’il n’y a qu’à l’épée où nous avions des prétendants au titre ; avec trois médailles ceux-ci sont dans les clous. Aux armes conventionnelles, plusieurs étaient médaillables. Boris et Erwann la ratent d’une touche ; bon, c’est le sport. En fait ma seule réelle déception est que Gomes ait réussi à battre Beaudan et Guyart. Reste une énigme, le fleuret féminin qui semble être une fois de plus retombé dans l’ornière. Mais que faut-il donc faire ?

Allez. Place aux épreuves par équipes. Confirmation ou révolution ?

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
vTROTTA
Posté le: 05/10/2007 22:31  Mis à jour: 05/10/2007 22:34
Fait partie des meubles
Inscrit le: 16/05/2006
De:
Commentaires: 3337
 Re: Saint Petersbourg Individuels
Je partage le bilan dressé par prime ; je voudrais ajouter un point de vue sur l'aspect de la domination de l'Europe pour ces championnats du monde.
Les anciens pays de l'Est de tradition à l'escrime qui récemment avaient connu une nouvelle vigueur aux 3 armes ont déçu dans ces compétitions : je pense à la Pologne, à la Roumanie et à moindre titre à l'Ukraine (qui ne pratique presque pas le fleuret).
Inversement, à l'Ouest de l'Europe, le Portugal et l'Espagne montrent de belles choses, avec Gomes au FHS et Marti et Pina au SHS. Ces tireurs sont certes un peu isolés, mais traduisent un renouveau de ces pays également de tradition.
escrimeurtresrouge
Posté le: 06/10/2007 02:50  Mis à jour: 06/10/2007 12:42
Fait partie des meubles
Inscrit le: 30/05/2003
De: une banlieu rouge
Commentaires: 2194
 Re: Saint Petersbourg Individuels
enfin je ne pense pas que gomes soit l'avenir pour le portugale
vTROTTA
Posté le: 07/10/2007 20:04  Mis à jour: 07/10/2007 21:54
Fait partie des meubles
Inscrit le: 16/05/2006
De:
Commentaires: 3337
 Re: Saint Petersbourg Individuels
La France est première au classement de la Coupe des Nations, avec 8 médailles dont 4 d'or. C'est ce qui apparaît sur le site de la FIE. L'Italie, avec 9 médailles, indique sur le site de sa fédération que c'est elle qui remporte cette Coupe des Nations.
veeco
Posté le: 10/10/2007 20:01  Mis à jour: 10/10/2007 20:34
Accro
Inscrit le: 11/10/2002
De: San Francisco, CA
Commentaires: 426
 Re: Saint Petersbourg Individuels
Sur le site de la FIE, c'est l'Italie qui remporte la coupe des nations.

La coupe des nations utilise un systeme (que je ne connais pas en detail) attribuant des points aux tireurs de chaque nation pour leur place, y compris celles ne resultant pas dans une medaille.

Par consequent, il est tout a fait possible que la France soit derriere l'Italie, meme en ayant plus de medailles d'or que celle-ci. Il suffirait, par exemple, que l'Italie ait gagne plus de medailles que la France (ce qui est le cas...).

Bref, au classement des medailles, la France est devant, et a la coupe des nations, la France est derriere.
Escrime-Info : Mentions légales