https://www.fencing.my-solutions.fr/contents/fr/d2053_Page-51.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
89 utilisateur(s) en ligne (52utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 2
Invités : 87

maimaitre, Nath71, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish





(1) 2 »


Indemnites de transfert pour le club formateur
#1
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Ma section sportive vient de recevoir ce petit guide qui stipule qu en cas de transfert d'un jeune vers un club, le club precedent (appele formateur, meme si ce n est pas le club qui a forme l eleve) peut demander un dedomagement au nouveau club du sportif.

Cela m afait rire, car je croyais que cela ne s'appliquait qu au footeux !
que neni !!!!

la section sportive de ma ville a deja 3 proces sur le dos...et s aprete elle meme a attaquer un autre club pour compenser la perte...

l'echelle des indemnites suit un abreme selon l'age et le niveau de competition du sportif...les sommes peuvent atteindre plusieurs milliers d'euros....

Quelle honte...les jeunes sont des marchandises....

le resultats, si un bon jeune, habitant loin desire demenager et venir dans un autre club, alors son ancien club peut demander des dedomagements...quelle DERIVE !!!

voila le commerce d'enfants ! de vraies marchandises.

resultat: notre ville refuse l'inscription/transfert de bons sportifs....



Date de publication : 28/10/2004 23:05
THE HOMARD IS BACK !

"quand sur Escrime Info, aux regles du forum tu manqueras et que sans vergogne tu insulteras, alors au fleau d'arme du homard tu t'exposeras."
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#2
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Il y a beaucoup de points à soulever concernant ce post.
1. section sportive d'un club omnisports. ok. le président de section est il élu d'office membre du comité directeur de cette assos?
Comment a t il voter?
2 qui a pondu ce truc? car selon les statuts, à voir, cela doit être proposé au comité directeur qui soumet au vote, pour ou contre?
3 enfin y a des incompétents partout, mais quand la majorité est impuissante, la minorité est agissante. ( ce n'est pas de moi.)
le problème de la double appartenance a déjà été soulevé sur E.I
ALLEZ REAGISSEZ dans votre section, avec les autres présidents de sections!

Date de publication : 28/10/2004 23:21
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#3
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
de toute facon j ai bien peur que ma section ferme bientot malgre nos 75 adherents (=25%) car la section omnisport ne veut pas rallonger de subvention exceptionnelle et nous interdit d augmenter nos cotisations....

a chaque nouvel adherent nous avons perdu 300 euros a cause de l achat de materiel...

certains clubs dans notre region ont tout simplement refuse les debutants...et nous, trop XXX et charitables, nous avons accepte...

le resultat on est dans la XXXXX !

vive l'escrime, vive les cretins qui ont pondu les normes CE des tenues qui font rire le monde entier, vive les imbeciles qui ont realise cette loi sur les indemnites, vive la fede qui ne fait rien, et vive les mairies qui n'ont rien a foutre de l'escrime....

menfin, doit y en avoir beaucoup en France des clubs dans la meme situation que le mien.

Date de publication : 29/10/2004 00:14
THE HOMARD IS BACK !

"quand sur Escrime Info, aux regles du forum tu manqueras et que sans vergogne tu insulteras, alors au fleau d'arme du homard tu t'exposeras."
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#4
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Sur le papier, un jeune de bon niveau, c'est des subventions. Un club qui n'a pas d'université à proximité voit partir ses jeunes après le bac, soit au moment ou il commence à "rapporter" au niveau des subventions. Il est rageant pour un club formateur de voir le club d'accueil ramasser les subventions et la notoriété liées aux résultats , alors qu'une grande partie du travail a été fait avant, et ne profite pas à ceux qui l'ont fait.

Certains club se sont fait une spécialité de cet "accueil", et lorsque l'on voit les résultats des différents championnats de France, n'existent pas en dessous de la catégorie Juniors. Il y a quelques années au sabre c'était manifeste : tous les titres juniors / seniors se jouaient entre deux clubs, qui n'apparaissaient pas en cadets ou en minimes.

Tous les clubs ont besoin de subventions pour tourner, et un tireur de bon niveau représente un investissement (qu'on le veuille ou non). Actuellement cet investissement est à perte : la notoriété et les subventions vont à d'autres. Face à cela, il y a deux attitudes possibles : la première est d'envoyer balader le système et faire du loisir en ne formant que des taupes. La deuxième est d'éssayer de mettre en place un système de contrepartie destiné à motiver les clubs formateurs à travailler.

Que ce système ne soit pas parfait, je te l'accorde. Qu'au niveau de "l'éthique sportive" (terme qui me fait doucement marrer, car vide de sens aujourd'hui) ce soit limite, pourquoi pas. Mais traiter ceux qui ont éssayé de rétablir la balance de (censuré), tu va un peu loin. Pose toi la question du pourquoi de cette loi, même si en l'état comme toute loi elle peut conduire à des excès.

Odel, qui voit régulièrement ses jeunes partir dans d'autres clubs.

Date de publication : 29/10/2004 01:10
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#5
Modérateur
Modérateur


Informations utilisateur
Citation :

rukovsoft a écrit :
..., et vive les mairies qui n'ont rien a foutre de l'escrime....

menfin, doit y en avoir beaucoup en France des clubs dans la meme situation que le mien.


Cool, mon camarade, nous aussi, à Conflans, c'est pas la joie. Mais faut savoir négocier avec le maire, ses adjoints, etc..

Je sais, on vend son âme, mais si c'est pour que vive l'ecrime, où est le problème ?

Date de publication : 29/10/2004 01:58
Morne en son noir veston, noeud pap' en bois au cou
On dirait du destin la froide sentinelle
D'après Victor Hugo - La légende des siècles
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#6
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Odel,

cette loi louable par ses intentions au depart debouche des sa creation sur d'enormes derives. Les jeunes deviennent des marchandises...il y a tellement de cas pour lesquels cette loi est absurde (cas d un jeune ne s entendant plus avec son MA, demenagement, manque de competitions...).

Ce que je critique c'est d'avoir voulu appliquer une loi concernant les sports PRO aux autres sports.

J etais entraineur aux USA. Impossible de payer un soda a mes eleves, de les emmener en voiture s'il neige, de les emmener a l'entrainement s'ils ont un probleme, de les coacher en dehors de la periode scolaire et ce parce que ses lois sont faites au depart pour le foot US et le Basket universitaire qui brassent des dizaines de millions de dollars pour chaque universite....

on va en arriver au meme point. pour comprendre cela il faut avoir voyage et voir les exces que de telles lois amenent aux USA. je rapproche cette loi de celle qui permet aux particuliers d'attaquer les accoucheuses ds les hopitaux, ou les maires si une peau de banane traine dans la rue (j exagere !)...


ces clubs qui reservent un "bon accueil", j en connais un ou 2 a l epee dans mon coin...et je te comprends, crois moi !

mais cette loi entraine deja des derives. Elle ne concerne d'ailleurs pas que les jeunes...je vais recuperer le bareme et le mettre sur le site.

Date de publication : 29/10/2004 02:29
THE HOMARD IS BACK !

"quand sur Escrime Info, aux regles du forum tu manqueras et que sans vergogne tu insulteras, alors au fleau d'arme du homard tu t'exposeras."
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#7
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Je suis entièrement d'accord pour dire que traiter les tireurs en marchandises monnayable est déplorable. Dans le genre d'exemple que j'ai connu, il y a certains de mes tireurs licenciés dans d'autres clubs alors que je les entrainais toujours. Ce avec mon plein accord, dans la mesure ou j'estimais que c'était mieux dans leur cas précis (déplacements, équipes...)
Ce qui me dérange plus est le remerciement de certains de ces clubs. Je ne parle pas de finances, un simple merci aurait suffit.
Ce que je veux dire, c'est que dans un certain nombre de cas il faut avoir le pouvoir de dire stop. Et le seul endroit ou l'on peut taper, dans notre société, c'est au porte-monnaie. L'éthique et la déontologie, aujourd'hui dans le sport sont des mots vides de sens, sous l'influence de l'image des sports pros.
Là ou tu as raison, c'est que l'apparition d'une loi va générer l'excès inverse, et des petits malins vont en profiter pour faire du business sur le dos des tireurs. De là à imaginer des clubs en sociétés commerciales il n'y a qu'un pas...

[mode second degré on]
D'un autre côté, j'ai besoin de 200 licenciés (seul ou quasiment) pour que le club m'assure un salaire décent. Une telle loi me permettra peut-être de pouvoir vivre avec seulement 100 licenciés En vendant deux - trois tireurs par ans [mode second degré off]

En tous cas je suis curieux de voir ce barème...

Date de publication : 29/10/2004 14:56
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#8
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
je ne savais pas qu'un tel truc existait! ça m'épapate un brin

peux tu en dire plus:
- le guide, qui l'a fait? le ministère des sports?
- c'est applicable à tous les sports amateurs?
- y-a-til une loi? sinon sur quoi se base les personnes qui font des procès: sur le guide?

Date de publication : 29/10/2004 15:17
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#9
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Citation :

odel a écrit :
Face à cela, il y a deux attitudes possibles : la première est d'envoyer balader le système et faire du loisir en ne formant que des taupes.


tu n'aimes pas les taupes? c'est pourtant un animal fort sympathique

Date de publication : 29/10/2004 15:23
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#10
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
salut Attila ! ravis de t avoir rencontrer a Mantes. Le doc dont je parle s appelle "guide sur l orientation de la politique sportive..." j essairai de le mettre sur le site des que possible

Date de publication : 29/10/2004 15:31
THE HOMARD IS BACK !

"quand sur Escrime Info, aux regles du forum tu manqueras et que sans vergogne tu insulteras, alors au fleau d'arme du homard tu t'exposeras."
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#11
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
." guide sur l orientation de la politique sportive..." tu peux nous en dire plus STP. quelle est la source, et l'année ? conseil régional IDF? Parce que je ne trouve rien à ce titre. MERCI

Date de publication : 29/10/2004 15:49
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#12
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
hello c est un document qui vient d arriver au service des sports de ma ville. je l ai eu entre les mains 20 minutes ! je le recupere des que possible et je le transmets.

Date de publication : 29/10/2004 17:37
THE HOMARD IS BACK !

"quand sur Escrime Info, aux regles du forum tu manqueras et que sans vergogne tu insulteras, alors au fleau d'arme du homard tu t'exposeras."
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#13
Accro
Accro


Informations utilisateur
c'est sympa ça... :p

ben je suis bien content d'être une quiche moi, vu que je passe mon temps à déménager...

donc, maintenant, un bon tireur va peut être même plus arriver à trouver un club en cas de déménagement, vu que ledit club risquera un procès...

c'est sympa de voir comme les lois sont bien faites...

une petite demande : est-il possible d'avoir les noms des clubs qui ont intenté ces procès ?

Date de publication : 29/10/2004 17:45
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#14
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
ne serait ce pas celui ciinfosport
qui l'a lu?
merci
Trouve par un moteur de recherche: extrait du jounal l'huma.......
( il parle effectivement de ton sujet )
La grande mutation

par Alain Loret, directeur du DESS Marketing et management du sport professionnel de l’université de Rouen (*).

Au sein de la société occidentale, rares sont les domaines qui ont traversé le XXe siècle d’une manière aussi stable que le sport. Dans un monde en transformation rapide, le sport apparaît en effet comme une véritable constante depuis une centaine d’années. Considérons simplement le socle doctrinal initiateur du sport moderne : force est d’admettre que ses " paroles fondatrices " (" Citius, altius, fortius " ou bien encore " L’essentiel est de participer "), et leur cortège de symboles datent du XIXe siècle.

L’explication d’une telle permanence s’explique parfaitement. A bien des égards " disciplinaires ", les conduites sportives furent considérées durant tout le XXe siècle comme des conduites sociales exemplaires. Toujours en usage aujourd’hui, le système de valeurs sportif est pourtant issu d’une société qui était très différente du monde contemporain.

Dès lors, une question se pose ; véritable " pensée unique " depuis un siècle, le sport serait-il un " concept " intangible ? Capable de traverser les époques, les idéologies, les modes, de survivre au changement social, aux révolutions culturelles et aux innovations technologiques, la société sportive serait-elle une exception sociale ? Doué d’une sorte d’extra-temporalité qui le préserverait de toutes les mutations que subissent les sociétés contemporaines - qui plus est amplement confit en sa propre dévotion -, le sport serait-il capable de résister aux changements contre toute logique ?

Une ébauche d’explication peut être apportée à cette stabilité, si l’on remarque qu’aujourd’hui comme hier, l’usage courant considère la discipline sportive comme une sorte de structure de comportements " naturelle ". C’est-à-dire quelque peu inhérente à la nature même de l’homme. Une sorte d’atavisme perpétuellement réactualisé parce que porteur de valeurs issues d’une matrice doctrinale inattaquable. La soumission à la règle sportive, l’acceptation des contraintes disciplinaires, posséderaient en propre des vertus cardinales qui feraient du sport une sorte de médium de masse ou, si l’on préfère, une technique de diffusion des valeurs sociales les moins contestables : respect des règles et de l’autre, volonté, abnégation, persévérance, agressivité maîtrisée. En d’autres termes, l’altruisme sportif reposerait sur la force d’un engagement et d’une volonté personnels obligatoirement désintéressés puisque mis au service d’un collectif tendu vers une réussite partagée. Véritable image d’Épinal, modèle réduit d’une société idéale, le sport serait ainsi éducatif parce qu’il serait naturellement porteur de valeurs fondatrices de l’organisation sociale.

Plus qu’historique, la référence sportive serait ainsi a-historique. Quasi mythologique, elle renverrait en permanence aux valeurs de la Grèce antique. Dès lors, le protocole sportif devient indiscutable. Il s’applique indistinctement, et sans que cela surprenne outre mesure, à 197 nations olympiques qui, de par le monde, n’ont pourtant pas, loin s’en faut, les mêmes fondements allégoriques.

Cet usage commun fait pourtant abstraction du caractère artificiel du sport. Ce dernier est en effet une pure construction de l’homme occidental. Son architecture et son économie générale n’ont rien de naturel. Dans ces conditions, une autre question se pose : parfaitement adapté à la société l’ayant engendré à la fin du XIXe siècle et structuré au cours des trente premières années du XXe siècle, le sport sera-t-il toujours approprié au XXIe siècle s’il reste en l’état ?

Pour brutale qu’elle soit, la question mérite l’attention car elle est inhérente aux multiples dysfonctionnements (désorganisation olympique, corruption, dopage, tricherie, inflation des coûts et des salaires, médiatisation dissonante, détection précoce et surentraînement) que l’on constate aujourd’hui au sein même de l’institution sportive.

En 1996, un raccourci saisissant de cet écart permanent et quasi institutionnel aux normes fondatrices de l’esprit sportif nous fut fourni par la destinée de la flamme olympique des Jeux du centenaire. Allumé dans la plus pure orthodoxie sportive à Olympie, la flamme s’est éteinte dans le plus pur conformisme mercantile à Atlanta.

En l’espace de quelques semaines, le parcours de la flamme a ainsi résumé un siècle d’olympisme. Il a surtout montré la distance considérable qui sépare désormais l’esprit originel du sport des conceptions contemporaines.

Véritable détournement de sens, cette commémoration olympique fut une parodie de l’imaginaire sportif. Lors de la cérémonie d’ouverture, par exemple, le protocole olympique fut simplement extrait de son environnement mythologique pour être artificiellement planté dans un décor essentiellement commercial. Issu d’un autre siècle, très éloigné des préoccupations économiques des organisateurs, ce cérémonial olympique semblait relever d’une sorte de folklore suranné. Au mieux s’inscrivait-il dans un reliquat de bribes culturelles. En réalité, cette commémoration ne fut en rien une actualisation : ce fut un pastiche. Véritable non-événement, quasiment passé sous silence par la presse qui mit surtout en exergue le fossé séparant Athènes de Coca-Cola, cet appel à la mémoire olympique fut entièrement fictif. Aucune valeur symbolique n’exsuda de la manifestation caricaturale d’Atlanta. Inconsciemment, ce fut peut-être ce déficit symbolique qui nourrit en sous-main les critiques qui furent portées envers son organisation.

Plus qu’une calamité organisationnelle, Atlanta fut un véritable sabordage culturel. Nous admettrons sans difficulté qu’il ne pouvait pas en être autrement. Ce pur désastre que seule, si elle existait encore, l’orthodoxie sportive considérerait comme tel, était inscrit dans le choix même de la ville américaine qui, en excluant Athènes, faisait table rase du passé. Au delà de toutes les explications liées aux enjeux économiques et financiers, il faut bien comprendre que la décision du Comité international olympique (CIO) renvoie à une évolution qui se présente comme une véritable conversion stratégique.

Le principe olympique - donc l’économie générale sur laquelle s’est construit le sport au cours du XXe siècle -, n’a plus cours dès lors que l’organisation en charge de sa préservation sape les fondements mêmes du socle doctrinal sur lequel le mythe fut bâti. Que l’on ne se méprenne pas : en aucune manière il ne s’agit là d’une critique. Ce serait d’ailleurs un débat d’arrière garde. Il faut simplement discerner dans le choix d’Atlanta un véritable aggiornamento du Comité international olympique. Ce faisant, les managers du CIO tentent d’assurer pour des décennies la pérennité du système en cherchant à l’établir aux normes du marché télévisuel.

Certes, l’émergence d’une économie de marché dans le sport n’est pas vraiment récente. L’apparition d’un professionnalisme limité à quelques disciplines dans les années trente montrait déjà une tendance quasi naturelle à la chose. La nouveauté réside, d’une part, dans une généralisation qui s’accélère depuis une dizaine d’années et, d’autre part, dans la dilatation incroyablement rapide de la sphère économique dans laquelle se développe le sport contemporain.

La rapidité de cette progression économique du sport circonscrit fortement les conditions de sa maîtrise par les institutions sportives. En réalité, il faut se rendre à l’évidence que, faute de l’avoir anticipé, plus personne ne pilote aujourd’hui le développement du marché des exploits athlétiques. Situation délétère pour la pérennité du mouvement sportif qui ne supportera pas sans conséquences graves que les choses demeurent en l’état.

Prenons le cas de la France. Revendiquant un bénévolat de bon aloi conduisant à un amateurisme désuet, aggravé par une absence de formation de ses cadres dirigeants, le mouvement sportif français laisse en jachère le domaine stratégique sur lequel se construit pourtant son avenir. Personne ne contestera qu’il ne maîtrise aucune des composantes financières de son développement futur. Aucune voix ne s’élèvera pour récuser l’affirmation qu’il est dépassé par la transformation soudaine des normes juridiques et fiscales, notamment celles issues de la construction européenne. Plus grave encore, chacun admettra que les cadres dirigeants du sport laissent le champ libre à d’obscurs intermédiaires, agents, négociateurs, capables aujourd’hui de composer les équipes professionnelles au gré de leurs intérêts et donc de contrôler les championnats.

Vendus, achetés, loués plus que louangés, les sportifs sont devenus des marchandises que l’on troque et que l’on monnaye. Nul ne s’en indigne ! Le sport est bien le seul domaine de la société au sein duquel la valeur humaine est officiellement devenue une valeur marchande. Saisissante dérive culturelle qui ne s’explique que par deux choses : une singulière absence de maîtrise du développement du sport, d’une part, une enflure aussi brutale qu’incontrôlée des enjeux économiques et financiers, d’autre part.

On peut concevoir que les deux choses soient liées. La soudaine démesure financière porte en germe les conditions de la formation de ce différentiel de compétences que l’on constate aujourd’hui chez les dirigeants sportifs. Ces derniers sont parfaitement capables de gérer le sport amateur. Ils en ont d’ailleurs fait l’éclatante démonstration durant un siècle. Par contre, ils ne sont plus en mesure de suivre le développement d’un sport à vocation économique.

Pour autant, il faut discerner que, sous les dérives actuelles, la vocation de plus en plus économique du sport laisse percevoir des richesses insoupçonnées : notamment en matière d’emplois et de créations d’entreprises. A condition d’en maîtriser le développement, c’est un nouveau secteur professionnel et tout un pan du secteur tertiaire qui s’ouvrent. Ce sont de nouveaux métiers qui se profilent et de nouvelles formations universitaires qui, d’ores et déjà, se développent. D’autre part, loin d’être une simple revendication quelque peu " corporative " émanant du mouvement sportif, la formation continue des dirigeants bénévoles du sport français est devenue une nécessité vitale. En effet, seule une politique de formation qualifiante permettra aux dirigeants sportifs d’affronter les mutations en cours et celles qui se profilent. A l’inverse, l’absence de qualification rendra probablement vaines toutes les tentatives de formater le sport de Coubertin aux normes du XXe siècle.

Alain Loret

(*) A notamment publié Génération glisse aux Éditions Autrement.


Date de publication : 29/10/2004 18:27
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#15
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
je viens de le recuperer. je scan et je le mets sur le site ce week end.

Date de publication : 30/10/2004 02:34
THE HOMARD IS BACK !

"quand sur Escrime Info, aux regles du forum tu manqueras et que sans vergogne tu insulteras, alors au fleau d'arme du homard tu t'exposeras."
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#16
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

rukovsoft a écrit :
vive l'escrime, vive les cretins qui ont pondu les normes CE des tenues qui font rire le monde entier, vive les imbeciles qui ont realise cette loi sur les indemnites, vive la fede qui ne fait rien, et vive les mairies qui n'ont rien a foutre de l'escrime....

C'est marrant, je ne suis pas toujours d'accord avec les modérateurs ; mais là...
Citation :

rukovsoft a écrit :
Quelle honte...les jeunes sont des marchandises....
(...) la section sportive de ma ville a deja 3 proces sur le dos...et s aprete elle meme a attaquer un autre club pour compenser la perte...

Je crois qu'un écrivain a décrit ce dont tu parles : son livre : "Extension du domaine de la lutte"... Michel Houellebecq
(Il y a un siècle, on aurait dit : "le capitalisme, c'est la guerre de tous contre tous").

Date de publication : 30/10/2004 11:01
D'abord cela fait rire, ensuite cela fait réfléchir.
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#17
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Citation :

beraldie a écrit :
qui l'a lu?


l'aspirine est fournie?
très franchement, l'extrait ne me donne pas envie de lire ce brillant ouvrage
je ne vois pas où il veut en venir (il faut certainement se taper tout le bouquin pour cela) et je trouve qu'il mélange un peu tout: on remue et on tire la conclusion

personnellement qu'on on dit que le sport n'a pas évolué, il faut séparer: pour les structures certainement, pour l'esprit sportif, il a évolué avec notre société et est aujourd'hui son reflet

Date de publication : 30/10/2004 19:02
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#18
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
arrgggllll, je n ai pas recupere le bon. et pas moyen de remettre la main dessus. je viens de recuperer les dossiers des subventions departementales pour les sportifs de haut niveau....grrrr....j espere remettre la main dessus

Date de publication : 30/10/2004 20:50
THE HOMARD IS BACK !

"quand sur Escrime Info, aux regles du forum tu manqueras et que sans vergogne tu insulteras, alors au fleau d'arme du homard tu t'exposeras."
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#19
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
De tels réglements existent dans des sports tels que l'athlétisme, le tennis de table ou la gymnastique notamment.
Ces indemnités de formation peuvent dépendre de l'âge et du niveau du licencié.

Athlétisme (à partir de la page 9)
Cyclisme (à partir de la page 13)
Gymnastique
Tennis de table (Titre II, B)
Triathlon

L'escrime est aussi un des rares sports à ne pas prévoir de "lettre de démission" informant le club quitté de son intention d'en partir.

Date de publication : 31/10/2004 12:10
michel
-)-----o

"Tout le secret des armes ne consiste qu'en deux choses, à donner et à ne point recevoir"
"Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément."
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#20
Accro
Accro


Informations utilisateur
Moi je pense qu'il ne faut pas d'indemnité de transfert puisqu'il n'y a aucun contrat signé par le tireur du fait qu'il n'est pas salarié (il donne meme souvent plutot de l'argent pour en faire parti), mais comme michel le moderateur je pense qu'il faut effectivement mettre en place un systeme pour prevenir le desengagement du tireur evers son club mais cela serait encore de la paprasserie pour pas grand chose...
Mais retournons un peu le probleme, vous critiqué souvent le racollage de certains clubs mais parfois ceux ci le font car le tireur en question se plaint constamment de son "chez lui" et est svt tenté d'arreté l'escrime se sentant peu entouré ( opposition, maitre d'armes, soutien financier...), parfois il faut dire que certain club se fouutent vraiment de la gueule de certain tireur a ce niveau....un exemple : il se bouge le cul a l'entrainement pour faire des resultats en competes et derriere aucun effort des dirigents voir meme un total denigrement se fait envers lui....quand on est pas aider et bien on va ailleurs tout simplement.
Au club a se bouger le cul pour les garder, apres le coté affectif prendra le dessus croyez moi.
J'attends vos réactions je sais que certains vont m'incendier mais telle est ma pensée...

Date de publication : 31/10/2004 12:44
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#21
Accro
Accro


Informations utilisateur
Citation :
zorro59 a écrie( Moi je qu'il ne pas d'indemnté de transfert.....
salut je rejoint sur le fait qu'une indemnité n'est pas nécessaire mais au moin une lettre de sortie du club et une feuille de transfert serai bienvenue juste pour éclaicire la situation des escrimeures(euses)sa évite des hémoragie dans les club qui voye leur élément partir ailleur et meme de discuté avant que les personnes prenne la décision de quitté le club.

Date de publication : 31/10/2004 17:20
Pour la victoire il faut la défaite.
Les con ça ose tout.c'est même a ça qu'on les reconnait/M.Audiard.(les tontons flingeur)
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#22
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

Jean François Lamour a dit :
« Le message principal qu’il faut faire passer, c’est que le sport n’a de vrai valeur que par sa fonction éducative et sociale. Et pour moi, je le répète, l’éducation et le lien social ne peuvent se faire qu’à travers le club. L’Etat doit préserver la fonction éducative et sociale du sport » (La Croix du 26 décembre 02)

Je ressors cette inénarable phrase citée par sixte.
Comme on dit, c'est au pied du mur que l'on voit la maçon. Et là, le maçon, il nous construit pas un centre social, ou une salle d'armes, mais bien une bourse.
L'Etat est pleinement responsable de ses dérives ; cela correspond bien à une logique politique d'ensemble.
Quand est-ce qu'on nous sortira le foot-pro, et tous les autres sports pro du ministère des sports. Ils ne pratiquent pas un sport, ils font du spectacle, et on les paie grassement pour ça ; alors, au ministère de la Culture (oui, là je ne doutes de rien). Les jeux du cirque, ce n'est pas du sport, mais du spectacle (vous y rajouter une tranche de pain, et tout le monde est content).
Proposer des primes de transfert, c'est au moins logique pour ces professionnels du spectacle... Mais l'escrime ! Franchement l'escrime... Vous avez vu des pros de la chose ? Les maîtres d'armes essaient déjà d'en vivre, alors vous croyez vraiment qu'on aura un jour des tireurs qui en vivront.
De toute manière, c'est quoi ces règles débiles qui ne concernent qu'un extrême minorité, et qui ne reflètent en aucun cas la pratique sportive (la vraie), celle qui correspond à un loisir.

Date de publication : 02/11/2004 11:54
D'abord cela fait rire, ensuite cela fait réfléchir.
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#23
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Le haut niveau a un cout :en deplacements,surtout internationaux, en materiel...parfois en accompagnateurs (!); l'autre part est constituee du temps pris aux autres cotisants :leçons individuelles longues, suivi...etc (et eux ,ne seront jamais indemnises sinon par la gloire du club).J'appartiens à un club qui fonctionne sans subventions et dont les ressources sont les cotisations de ses membres (heureusement ,les sections beneficiaires contribuent aux sections non lucratives .)Notre diminution de moyens nous a demontré que les athletes en question entendaient bien garder leur niveau de prise en charge: pas d'hesitation à aller le chercher ailleurs !!....on comprend qu'ils veuillent poursuivre leur plan de carriere ;est -il pour autant justifié de demander le remboursement d'un pari malheureux fait par un club ?......PS le critere de l'ancienneté me semble plus juste:l'indemnité due serait fonction de l'ancienneté au club , ce qui limiterait les transferts de veterans devenus pharaoniques

Date de publication : 02/11/2004 12:41
L'age et la ruse surpasseront toujours la jeunesse et le talent
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#24
De passage
De passage


Informations utilisateur
Citation :

scholie a écrit :
Comme on dit, c'est au pied du mur que l'on voit la maçon.


j'aurai dit que c'est au pied du mur que l'on voit mieux ... le mur.

Date de publication : 02/11/2004 13:04
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#25
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Citation :
sur le papier, un jeune de bon niveau, c'est des subventions.


Oui, mais c'est avant tout un être humain.
Citation :
Un club qui n'a pas d'université à proximité voit partir ses jeunes après le bac, soit au moment ou il commence à "rapporter" au niveau des subventions.


Oui, mais c'est souvent pour faire des études et il délaisse souvent l'escrime. Ensuite, tu n'es pas sans savoir que l'escrime coute cher en déplacement et matériel. Je crois qu'il serait bon d'aider le ou les tireurs avec ces subventions qui, d'une certaine manière, lui reviennent.
Le club fait-il vraiment un profit ?
Citation :
Il est rageant pour un club formateur de voir le club d'accueil ramasser les subventions et la notoriété liées aux résultats , alors qu'une grande partie du travail a été fait avant, et ne profite pas à ceux qui l'ont fait.


Oui, il y a un club universitaire à Paris qui est comme ça...Citation :
Tous les clubs ont besoin de subventions pour tourner, et un tireur de bon niveau représente un investissement (qu'on le veuille ou non). Actuellement cet investissement est à perte : la notoriété et les subventions vont à d'autres. Face à cela, il y a deux attitudes possibles : la première est d'envoyer balader le système et faire du loisir en ne formant que des taupes. La deuxième est d'éssayer de mettre en place un système de contrepartie destiné à motiver les clubs formateurs à travailler.


Je crois qu'on est totalement gangrainisé par notre société qui réclame du profit, même là où on ne peut pas en faire. Est-ce que le club s'enrichit vraiment lorsqu'un tireur atteint un bon niveau ? Non. Par contre beaucoup de dirigeants et entraîneurs se montent la tête avec ça, ce qui aboutit à des catastrophes (voir post de zéphir "hypocrisie dans les clubs"). Au bout du compte, il ne s'adressent qu'à une élite, c'est-à-dire à un tout petit nombre de personne. Ce noyau est fragile et quand il casse, il faut avoir des tireurs plus jeunes susceptibles de prendre la relève. Le haut niveau prend du temps il ne doit pas se faire au détriment de la formation, sinon le club est en danger. Personnellement, je suis très content quand un junior quitte le club pour voler de ses propores ailes, dans une structure plus adaptée à ses besoins. J'ai l'impression d'avoir fait mon travail. Je pense d'abord à l'individu et pas au pognon. Je n'ai jamais eu de problème financier dans mes clubs parce que j'ai toujours eu une base solide de licenciés et toujours respecté les jeunes.


Date de publication : 02/11/2004 13:13
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#26
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

vieuxbretteur a écrit :
J'appartiens à un club qui fonctionne sans subventions et dont les ressources sont les cotisations de ses membres

Ouais ! Plus idépendant que toi, je meurs !!!
Evidemment, vous allez jusqu'au bout de votre logique : pas un sou d'argent public.
Ainsi, vous louez les locaux de votre salle d'armes, vous payez votre eau et électricité, vous louez un gymnase pour vos compétitions...
Pas un sou qu'il nous dit...
(Vous connaissez le principe du capitalisme monopoliste d'Etat (théorie marxiste) : privatisation des bénéfices, et mutualisation des pertes ?)

Date de publication : 02/11/2004 13:30
D'abord cela fait rire, ensuite cela fait réfléchir.
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#27
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

scholie a écrit :
Citation :

vieuxbretteur a écrit :
J'appartiens à un club qui fonctionne sans subventions et dont les ressources sont les cotisations de ses membres

Ouais ! Plus idépendant que toi, je meurs !!!
Evidemment, vous allez jusqu'au bout de votre logique : pas un sou d'argent public.
Ainsi, vous louez les locaux de votre salle d'armes, vous payez votre eau et électricité, vous louez un gymnase pour vos compétitions...
Pas un sou qu'il nous dit...
(Vous connaissez le principe du capitalisme d'Etat (théorie marxiste) : privatisation des bénéfices, et mutualisation des pertes ?)
......si quelqu'un peut me decrypter ce post, merci

Date de publication : 02/11/2004 13:51
L'age et la ruse surpasseront toujours la jeunesse et le talent
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#28
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Scholie ignore peut etre que nous sommes proprietaires de nos locaux depuis 1950

Date de publication : 02/11/2004 15:19
L'age et la ruse surpasseront toujours la jeunesse et le talent
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#29
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

vieuxbretteur a écrit :
......si quelqu'un peut me decrypter ce post, merci

Bon, alors pour un adulte qui a tout son matériel, et qui aura une pratique loisir : quel est le montant du (ou des) chèque qu'il fera au RCF. Globalement...

Je dis que les entreprises de spectacle qui paient des millions des types en culotte courte, et bien, elles ne doivent pas recevoir un sou d'argent public : qu'elles se démerdent (y compris pour les infrastructures).

L'argent public, il est normal qu'ils permettent d'ouvrir des associations d'escrime, parce que le sport est d'un intérêt général (le vrai sport, pas le spectacle à la télé).

Donc, que l'État cesse de vouloir transférer l'ensemble du monde sportif dans la sphère marchande ; rukovsoft l'a très bien dit : on ne peut appliquer des règles destinées à un monde de professionnels qui jongle avec les millions, à des structures de taille modeste qui ont une vocation avant tout de permettre en proximité à chacun de pratiquer un sport, dans un esprit d'investissement personnel... et surtout pas de consommateurs...
(après, vous irez pleurer sur le prétendu affaiblissement du lien social : pas étonnant, quand on le limite à un montant en euros).

Date de publication : 02/11/2004 20:37
D'abord cela fait rire, ensuite cela fait réfléchir.
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Indemnites de transfert pour le club formateur
#30
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
[quote]
olivier34 a écrit :
Oui, il y a un club universitaire à Paris qui est comme ça...[quote]



tu m'excuseras mais ce n'est pas le seul club qui pratique ce genre de chose, ni à Paris ni en Province d'ailleurs.

Date de publication : 02/11/2004 22:34
"Si vous sautez dans un puits, la providence n'est pas obligée d'aller vous y chercher"

(Proverbe Persan)

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut








[Recherche avancée]


Escrime-Info : Mentions légales