https://www.fencing.my-solutions.fr/contents/fr/d2053_Page-51.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
50 utilisateur(s) en ligne (37utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 0
Invités : 50

plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish







Les arbitres, des esclaves olympiques?
#1
Accro
Accro


Informations utilisateur
Pour info...
Citation :
LES ARBITRES, CES ESCLAVES OLYMPIQUES

(Lettre ouverte au président de la Fédération Internationale d’Escrime, M. René Roch)

Cette lettre a été envoyée à tous les membres de la FIE, à la plupart des Fédérations Nationales, et aux arbitres internationaux.


Le meilleur arbitre est celui qui n’existe pas. Et s’il doit exister, alors qu’il soit mauvais. Plus il est mauvais mieux c’est. Telle est la philosophie de René Roch, président de la Fédération Internationale d’Escrime (FIE) depuis quatre cycles olympiques. Au cours de cette période s’est créée une situation qui n’est plus soutenable. Tous les remèdes appliqués (toujours sous ses ordres) n’ont fait que ternir le prestige de l’arbitre et ralentir jusqu’à l’exaspération chaque assaut, faisant de l’escrime un acte bureaucratique plus qu’une discipline sportive. De plus, comme nous avons pu nous en rendre compte lors des derniers championnats du monde à Saint-Pétersbourg, toutes les nouveautés appliquées n’ont pas été capables non plus d’éviter les erreurs d’arbitrage.

La récente introduction de la vidéo pour aider l’arbitre à prendre ses décisions a d’abord été considérée positive par tous. Il s’agissait en théorie d’un outil destiné à aider, mais comme nous l’avons vu récemment, la vidéo n’aide plus l’arbitre, elle le supplante. Cela ne serait pas mauvais en soi si cette supplantation garantissait la pureté de la compétition. Mais il n’en est rien, et on assiste justement au contraire, et tout cela pour une question très simple. Si la prise de décisions repose maintenant sur ceux qui contrôlent la vidéo, comment est-il possible que cette tâche soit confiée à des personnes qui n'arbitrent plus depuis des années, qui n’ont jamais pratiqué l’arme sur laquelle ils doivent émettre un jugement, ou plus étonnant encore, qui n’appartiennent même pas à la Commission d’Arbitrage ? Pour schématiser, c’est comme si l’on mettait un Airbus flambant neuf entre les mains d’un pilote de la Première Guerre Mondiale.

Avec ou sans vidéo, l’histoire n’est pas nouvelle. C’est l’arbitre qui est mauvais. L’arbitre est un vendu. Il faut faire de l’arbitre une marionnette. Voilà ce qu'a été le but de René Roch au cours de ces quinze dernières années. Et pourquoi ? Parce que les arbitres indépendants et de qualité ne sont pas aussi manipulables qu’il le souhaiterait. C’est pourquoi, lors de l’Universiade de Bangkok, il n’y avait que trois arbitres expérimentés (qui ont été désignés pour des assauts sans importance), tandis que les autres provenaient de pays sans tradition d’escrime et qui, bien que dociles, n’avaient pas la moindre solvabilité. Et c’est aussi pourquoi René Roch a déjà dit que les arbitres vétérans ne doivent plus être convoqués aux épreuves de très haut niveau, ce qui inclut peut-être les Jeux. D’autre part, lors des récents championnats du monde de Saint-Pétersbourg, des changements soudains ont été introduits au règlement (surtout pour le sabre, même si cela était déjà devenu habituel pour les autres armes), et nous avons appris que le prochain projet de René Roch est que la Commission d’Arbitrage (les personnes sensées être en charge de la vidéo) ne soit pas démocratiquement élue par l’Assemblée comme les autres postes, mais par le Comité Exécutif. Le nœud se resserre.

Mais on ne peut pas comprendre cela si l’on ne tient pas compte d’un concept très cher au président : l’universalisation. Dans de nombreux éditos de la revue officielle Escrime (signée par Roch) on insiste sur un fait incontestable : en quinze ans, la FIE est passée de 76 à 123 membres. Mais ce qui en apparence est un exploit a aussi une face plus sinistre, car une chose est l’existence de nouvelles Fédérations Nationales, et une autre est que dans des pays comme l’Afghanistan, la République Démocratique du Congo ou les Émirats Arabes Unis, pour ne mentionner qu’eux, il n’y a pas de participants. Et sans parler des arbitres. Aucune importance qu’il y ait ou non beaucoup d’escrimeurs dans un pays, l’important est que la Fédération soit constituée (et reçoit immédiatement de l’aide matérielle de la FIE) et que son votre à l’Assemblée où est élu le président tous les quatre ans soit aussi valable que celui de l'Allemagne, de l'Italie, de la Russie ou de la France, puissances historiques de ce sport. Maintenant c’est plus clair, n’est-ce pas ?

En définitive l’“universalisation” s’est imposée à la “qualité”, à l’“indépendance” et au “fair play”. De plus, encouragés par l’exemple de leur chef (célèbre aussi pour ses menaces directes aux arbitres : “vous n’allez pas aux Jeux”, a-t-il dit), ses assistants n’hésitent pas à imposer sa loi. C’est ce qui s’est passé aux Jeux Méditerranéens Almería 2005, où une médaille de bronze a changé de tête parce que le représentant de la FIE (depuis sa table et avec le consentement de Roch, qui était présent) a soudainement décidé d’expulser l’escrimeur qui avait donné la dernière touche pour quelque chose qu’il était le seul à avoir vu. Avec ces précédents (quelques-uns parmi tant d'autres), l'inquiétude qui règne dans le monde de l'escrime est compréhensible, car personne ne sait ce qui peut se produire lors de la prochaine compétition ou lors des Jeux Olympiques. Personne, sauf peut-être René Roch.


Je ne peux pas finir cette lettre sans mentionner les conditions dans lesquelles les arbitres font souvent leur travail. Les pressions et menaces de la FIE (pour aller aux Jeux, on tolère beaucoup de choses) sont seulement la cerise sur le gâteau. De telle sorte que l’on pourrait sans trop exagérer leur appliquer le surnom “d’esclaves olympiques”. Avec des journées de travail habituelles d’environ 14 heures. Avec des salaires de 80 € par jour (ils viennent de l’augmenter depuis 50 €) avec lesquels ils doivent payer leurs repas. Avec des hébergements parfois en face de décharges (Tae Baek, Corée), dans des auberges de jeunesse, dans un centre commercial (Turin, Italie) ou, le comble, dans un motel dont les chambres sont louées à l'heure (Jeux Olympiques d’Athènes). Pour être plus clair, dans cet hôtel, les chaînes pornographiques étaient gratuites.

Le mauvais traitement ne finit pas là. Les arbitres disposent seulement d’un enceinte inconfortable dans la halle, et peuvent passer jusqu’à quatre jours ou plus sans machine a café ou sans que personne ne leur offre ne serait-ce qu’un sandwich. Dans les championnats du monde de Turin, par exemple, seule la menace d’une grève a permis d’obtenir des sandwiches de charcuterie (au désespoir des arbitres musulmans) et des bouteilles d’eau. D’autre part, et comme exemple de l’indignité morale à laquelle ils sont soumis, les arbitres qui font escale pour arriver à destination (certains parcourent plusieurs milliers de kilomètres) doivent payer eux-mêmes les frais de manutention et d’hébergement car la FIE refuse de les leur payer.

Il faut ajouter à ce triste constat, les mauvaises manières occasionnelles et le manque de respect. Des réunions nocturnes et imprévues tenues debout, sous un lampadaire et à côté d’une voie de chemin de fer (Turin). Des convocations à l'aube pour tout le groupe (environ 40), alors que deux ou quatre seraient suffisant (Turin et Saint-Pétersbourg). Des transferts de 45 minutes jusqu’à la compétition sur des routes de montagne dangereuses (Tae Baek)… Évidemment, cette situation provoque une terrible usure, autant physique que mentale. Et à plus forte raison si on nous exige la perfection de l'analyse d'actions qui ne durent que quelques centièmes de seconde. De toutes façons, il semble que dorénavant les arbitres n’auront plus à s’inquiéter du déroulement du combat. Une personne assise devant un écran leur dira, touche à touche, qui est le gagnant. Ils n’auront qu’à bouger les bras comme des pierrots. Alors pourquoi former des arbitres de haut niveau si au final tout dépend d'une personne assise devant un écran ?

Voilà à grands traits la situation que vit l’arbitrage de l’escrime aujourd’hui. Un sport dans lequel personne n’ose protester par peur des représailles. D’ailleurs, ces lignes seront publiées après le Championnat du Monde de Saint-Pétersbourg, une fois connus les pays qualifiés pour les Jeux. Il n’est pas insensé de penser que même si cette lettre part d’une initiative absolument privée, la rendre publique avant les mondiaux aurait été un suicide sportif pour le pays de son auteur.

Dans les prochains jours au lieu à Madrid le Congrès International de la FIE. C’est le moment idéal pour débattre tous ces problèmes et se demander quelle sera l’escrime de l’avenir. Et de décider si l’arbitre continuera d’être une pièce fondamentale (imparfaite, mais fondamentale comme il l’a toujours été et comme c’est le cas dans tous les sports) ou si au contraire, il ne sera qu’une marionnette dont les fils sont tirés depuis les gradins, les bureaux ou les vidéos. L’actuel président devra aussi réfléchir sur cela. Un homme qui, d’après ce qui est exposé ici, ne devrait pas s’étonner que l’on froisse en sa présence l'habituel diplôme qui est remis aux arbitres après la clôture des Championnats du Monde, et sur lesquels apparaissent leurs noms écrits de façon rudimentaire au gros feutre. Définitivement, ni l’escrime ni ses arbitres ne méritent le traitement que leur donne René Roch.




Javier Lorenzo Ibáñez
Arbitre international d’escrime
Membre de la Commission d’Arbitrage de la Royale Fédération Espagnole d’Escrime.
Écrivain et journaliste

Zut, j'suis vétéran

Date de publication : 21/11/2007 16:08
Naviguer, c'est servir la beauté du monde
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques?
#2
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Quelle lettre !

J'adhère assez à son propos au sujet de l'arbitrage video. Que ce soit à Turin ou à Gand, tout le monde se plaisait à souligner l'apport de cet outil et la façon dont tireurs et arbitres avaient joué le jeu lorsqu'il y avait une action douteuse et que le ralenti démontrait qu'il y avait erreur. Il en a été autrement à St Petersbourg où non seulement les matches étaient hachés par le recours trop fréquent à la video (parfois uniquement demandé pour "pourrir" le match), mais aussi par la non cohérence de certaines décisions finales vis à vis des actions vues et revues au ralenti. Dommage, vraiment. Car, bien utilisé, l'arbitrage video serait un très bon outil, capable de rendre notre sport crédible.

Pour le reste (qui va très loin ...), je laisse la parole aux arbitres internationaux, n'étant moi-même qu'un modeste arbitre national (mais qui a eu le temps de vivre quelques épisodes pas tristes à l'étranger).

Et j'attends avec curiosité la réaction, officielle et officieuse, de la FIE.


Date de publication : 21/11/2007 17:54
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques?
#3
Accro
Accro


Informations utilisateur
Décidément, l'esprit de l'escrime ( fair play...etc ) se meurt.
Ce sport que certains veulent à tout pris démocratiser s'affadit, se banalise.
Les dérives actuelles que l'on voit à tous les niveaux (international, certes, mais pas seulement)me font penser à ce que le football a pu générer.... l'argent en moins, et çà c'est encore plus pitoyable.
Comment arrêter cette fuite en avant ?
Bravo, bravo à celui qui a osé publier cette lettre, et aussi au fait de l'avoir consultable sur EI.

Date de publication : 21/11/2007 18:20
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques?
#4
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Pour ce qui est de la vidéo, et de son utilisation par les tireurs, ce n'était que trop prévisible : le but en escrime, à haut niveau, est de gagner. Ce qui veut dire employer tous les moyens, non sanctionnés par l'arbitre, pour l'emporter et marquer la dernière touche.Si ces moyens sont sanctionnés, alors le bénéfice doit être supérieur au préjudice (je prend une touche sur carton rouge, mais ça me permet d'en mettre 5 est un bon calcul...). Plus il y a de règles, plus les tireurs vont jouer avec celles-ci. Ce jeu n'est pas nouveau, il s'est développé dès l'apparition des premiers tournois (au XVIIème siècle) et est à l'origine de la convention au fleuret et au sabre.
Pour le traitement des arbitres, c'est un constat lamentable. Mais qui hélas ne m'étonne guère. Chapeau à l'auteur de la lettre : sa carrière d'arbitre international est probablement finie, mais j'espère que l'effet sera bénéfique pour les autres.
Enfin l'esprit de l'escrime : désolé, à ce niveau il n'existe plus que dans la tête de quelques nostalgiques, et dans celle des tireurs loisirs...
Sauf que démolir l'arbitre et l'arbitrage, à terme c'est démolir l'escrime...

Date de publication : 22/11/2007 00:56
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques?
#5
Accro
Accro


Informations utilisateur
Citation :

odel a écrit:

Enfin l'esprit de l'escrime : désolé, à ce niveau il n'existe plus



SNIFF, j'avais l'espoir qu'il en restait encore un petit quelque chose....déçu je suis.
Il ne me reste donc plus que la nostalgie.....

C'était pourtant bien l'esprit chevaleresque, m'en vais relire Don Quichotte moi.

Date de publication : 22/11/2007 08:23
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques?
#6
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Rassure toi tout de même Duelliste 33 ,nous sommes plusieurs a être nostalgiques....

En tout cas merci Renaud pour la publication de cette lettre ET BRAVO a M. Ibànez pour son courage !

Date de publication : 22/11/2007 09:46
Quand on a passé 3 heures dans sa voiture sur le périphérique , on se rend compte qu' on a plus vite fait le tour du progrès que celui de Paris . Bernard Maris
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques?
#7
Accro
Accro


Informations utilisateur
Sans parler d'OLYMPISME, je tiens à rappeler que je trouve lamentable d'obliger les clubs à fournir 1 arbitre pour 4 tireurs, en circuit Vétéran, avec pour seule contrepartie un malheureux chèque de 25 € ( et un repas froid ! )...
Dans un cas comme Montélimar, Demander à un jeune ( ou moins jeune ) de sacrifier 2 jours de son temps pour arbitrer dans ces conditions, ne va pas succiter des vocations ...

Date de publication : 22/11/2007 10:32
-)---------
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques ?
#8
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
La revue de la FIe est librement accessible sur le site de la fie (fie.ch).
On peut y lire à longueur de pages les propos de son président, ou de ses affidés.
DEPUIS le temps, ce que pense le président de la FIE et sa manière d'agir sont des plus claires.
Je regrette que cela ne semble intéressé que si peu de personnes, si ce n'est cet arbitre, qui enfin dénonce cette politique, qui se résume en une phrase : faire tout et n'importe quoi, et à tout prix, pour rester aux JO.
Je vous rappelle ce que j'ai écrit il y a un mois... et qui n'a fait réagir personne :
Citation :
il y a un mois
La politique de la FIE : René Roch qui a le sourcil aussi broussailleux que Leonid Brejnev, auto-proclame (on est jamais mieux servi…) dans le dernier escrime internationale la magnifique réussite de toute sa politique ! Et même, vous apprendrez que vous êtes d’accord, et que vous pensez comme lui ! (si, si je vous assure, il le dit : "tout le monde est d’accord").
Ainsi, on est censé être d’accord avec le lamentable spectacle du fleuret féminin à Saint-Petersbourg ! qui est le résultat des lamentable modifications qui résultent de cette magnifique politique.
Quelle solution à ce non-problème ? La FIE envisage de rendre la bavette valable au fleuret.
Conséquence ? On passerait de deux à trois masques en escrime. (Pour l’instant, on se limitait déjà à deux vestes électriques, deux fils de corps, et forcément, trois armes) (PS Et j’oublie le masque transparent, magnifique réussite… d’après Roch)
Conséquence ? Ben va falloir payer mon coco. Ben oui, on a pris une décision imbécile sur laquelle on ne veut pas revenir, donc on va bien s’enfoncer, ou du moins, on va bien te l’enfoncer.
QUELLE est la cohérence de la politique de la FIE quand d’un côté elle veut ouvrir l’escrime à tous les continents, même les plus pauvres, et que de l’autre côté, elle adopte des décisions qui bloquent par les coût cette évolution…
Oui, le prix du matériel est une vraie question, et c’est peut-être un peu trop concret pour certains, qui préfère les palaces des compétitions internationales.


Nous sommes train de foncer droit vers le côté le plus sombre du sport spectacle, avec au volant Roch à la FIE (et son universalisation), et Pietruszka à la FFE (et sa communication). Le tout arrosé d'un petit coup de Lagardère, avec la bienveillance de son ami président.
A ceux qui disent qu'il n'y a pas d'alternative, je dis que c'est d'être convaincu de cette absence d'alternative qui vous condamne. C'est à chacun de résister à son niveau, par de petits et simples actes : la lettre de cet arbitre, c'est un exemple. Vous voyiez avec vous-même et votre courage pour le reste.

Date de publication : 22/11/2007 13:16
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques ?
#9
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :
C'était pourtant bien l'esprit chevaleresque, m'en vais relire Don Quichotte moi.

L'esprit de l'escrime existe encore, mais n'a plus sa place dans l'escrime internationale. Des nostalgiques, il y en a, un nombre conséquent. Mais c'est plus du côté de l'escrime loisir qu'il faut les chercher. Voire en dehors du monde de l'escrime sportive.

Date de publication : 22/11/2007 16:00
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques ?
#10
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Tiens à propos d'esclavage... cela me fait justement penser à la Chine. Et devinez où se produiront les prochains JO ?
Donc, des arbitres esclaves en Chine, quoi de plus normal ?

Et d'ailleurs, la FIE et la Chine ont bien les mêmes objectifs: regardez leur dernier communiqué de presse :
Citation :
La FIE s'engage en faveur de l'environnement
Ainsi, il a été décidé que les 212 tireurs qualifiés aux Jeux Olympiques de Pékin plantent chacun un arbre au moment du test event de Pékin, ou pendant les Jeux olympiques.

N'est-ce pas beau, tout cela ?
Comme cela on oublie le travail forcé en Chine, on occulte les problème de droits de l'Homme et on se concentre sur.. l'environnement, grande cause mondial.
Ah l'environnement et Pékin !!! Tout un poême : pensez-donc, la Chine est devenu officiellement le pays le plus pollueur du monde, les catastrophes écologiques s'y multiplient.
A Pékin, pour limiter la catastrophe, la moitié du traffic routier sera interdit pendant les JO. Les usines polluantes seront aussi fermées pour la durée de l'évènement. Tout un système de canons atmosphériques est prévus pour empêcher la pluie par projection de iodure d'argent dans l'atmosphère.

Où est le problème me direz-vous ?
Mais il n'y a aucun problème : la FIE fera planté ses arbres en août. Et dès septembre, ils seront tous morts dès que tout aura repris.
Mais, on aura fait des communiqués de presse, pris des photos, et surtout, OOOOOhhh, oui, SURTOUT, on sera passé à la TV (N'est-ce pas Roch, la TV !!! la TV !!!).
Et là, je vous assure que la liberté de la presse sera garantie du moment que vous parlerez bien des arbres plantés, et non d'autres menus sujets.

VOILA par qui vous êtes dirigés. Du tape à l'oeil , de l'esbrouffe, de la basse manipulation à tous les étages.

Citation :
La campagne "8 Revendications pour Pékin"
1 - Libérer les personnes emprisonnées depuis les manifestations de Tian An Men (1989) et tous les prisonniers d'opinions.
2 - Mettre fin au contrôle de l'information, y compris sur Internet.
3 - Suspendre les exécutions sur tout le territoire chinois en vue d'aboutir à l'abolition de la peine de mort.
4 - Supprimer la détention administrative.
5 - Mettre un terme à la pratique systématique de la torture.
6 - Permettre la constitution de syndicats libres et indépendants.
7 - Supprimer l'article 306 du Code Pénal, qui permet la répression des avocats.
8 - Mettre fin aux expulsions forcées des citoyens de leur logement ou de leurs terres.

Date de publication : 23/11/2007 13:55
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques ?
#11
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Citation :



Comme cela on oublie le travail forcé en Chine, on occulte les problème de droits de l'Homme et on se concentre sur.. l'environnement, grande cause mondial.
[/quote]

Arf démagogie quand tu nous tiens..dites moi Piètre,comment se fait-il que d'un côté vous puissiez émettre un jugement aussi lapidaire sur la Chine (justifié cela dit) et d'un autre vous féliciter du prix du matériel très discount d'un ou plusieurs confrères qui assurent l'importation de matériel de même provenance..vous me faites penser à ces bobos qui critiquent le tout industriel, qui ne mangent que du bio mais qui sont trahis par l'étiquette de leur pull "made in china" ..faut avoir un discours jusqu'auboutiste ou fermer sa ...enfin moi j'dis ça..j'dis rien

Date de publication : 23/11/2007 14:12
IN TARTIFLETTE WE TRUST!
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques?
#12
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

capitan a écrit:
Sans parler d'OLYMPISME, je tiens à rappeler que je trouve lamentable d'obliger les clubs à fournir 1 arbitre pour 4 tireurs, en circuit Vétéran, avec pour seule contrepartie un malheureux chèque de 25 € ( et un repas froid ! )...
Dans un cas comme Montélimar, Demander à un jeune ( ou moins jeune ) de sacrifier 2 jours de son temps pour arbitrer dans ces conditions, ne va pas succiter des vocations ...

A titre de comparaison, si vous voulez être juge en gymnastique (ils ont des contraintes comme en escrime avec un nombre d'arbitres à fournir), vous ne récolterez au mieux qu'un sandwich et un café (et pas toujours) pour passer votre journée dans une salle de gym à apprécier des gymnastes.

Date de publication : 23/11/2007 15:01
Le bonheur est la seule chose qui se double si on le partage.
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques ?
#13
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Je crois qu'en effet, certain s'égare (et en ce moment les gares c'est pas le top). Plus sérieusement, ne faisons pas amalgame de tout. Le texte de Javier Lorenzo refléte une réalité d'un domaine particulier. Il est courageux et engagé. Son auteur n'attend certainement pas que l'on en fasse une étude géo-politique.

Date de publication : 23/11/2007 15:22
"Personne ne s'est jamais noyé dans sa sueur"
Ecouter d'abord, parler après
Lehenbizi entzun eta orduan hitz egin

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques ?
#14
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

Arbitre a écrit:
....
Le texte de Javier Lorenzo refléte une réalité d'un domaine particulier. Il est courageux et engagé. Son auteur n'attend certainement pas que l'on en fasse une étude géo-politique.
..........



Po être... mais il a écrit et revendiqué ce que beaucoup pense tout bas.....

Date de publication : 23/11/2007 16:33
- Non mais t'as déjà vu ça ? en pleine paix, y chante et pis crac, un bourre-pif, mais il est complètement fou ce mec ! Mais moi les dingues j'les soigne, j'm'en vais lui faire une ordonnance, et une sévère, j'vais lui montrer qui c'est Raoul. Au 4
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques?
#15
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Citation :
Crevio74 a écrit :
un jugement aussi lapidaire sur la Chine (justifié cela dit)

S’il est justifié, il peut se permettre d’être lapidaire.
Citation :
Crevio74 a écrit :
et d'un autre vous féliciter du prix du matériel très discount d'un ou plusieurs confrères qui assurent l'importation de matériel de même provenance.

Désolé, je ne suis pas au courant. Je n’ai pas commandé de matériel depuis un certain temps, donc pas chez ce nouveau fournisseur.
Pour moi, les différences de prix provenaient de différences de politiques commerciales… parce que les pratiques commerciales, plus ou moins magouillis magouillas, ont effectivement une action pour la hausse sur les prix.

Tu sais Crevio74 : tes 6 derniers posts qui s’étalent sur un an portent tous sur la question des prix et des pratiques commerciales des fournisseurs. Je te l’ai déjà dit : j’attends toujours que tu nous fasses un sujet là-dessus et qu’on approfondisse tous ces magouillis magouillas.
Il y a des personnes qui en tomberaient des nues…

Citation :
Crevio74 a écrit :
vous me faites penser à ces bobos qui critiquent le tout industriel, qui ne mangent que du bio mais qui sont trahis par l'étiquette de leur pull "made in china" ..faut avoir un discours jusqu'auboutiste ou fermer sa ...

Pas de problème. Simplement, le problème n’est pas au niveau bobo (qui, ne l’oublions pas, sont de manière relative, beaucoup plus sympathique que certains mandarins).

La théorie des avantages comparatifs qui dominent à propos du commerce international est libre-échangiste. On l’a donne comme étant la théorie la moins contestable économique qui soit.
Ainsi, cette belle théorie aboutit à des résultats du type : les Etats-Unis se spécialisent dans la fabrication des Boeings, et la Bolivie dans la production de bananes.
Voilà. On félicite la Bolivie pour son grand avenir au sein de l’économie mondiale, et quelle garde la banane quoi qu’il se passe.
Ce qui est assez drôle dans le résultat de cette théorie, c’est qu’au fond il sert profondément les intérêts des Etats-Unis, et autres nations capitalistes.
De manière un peu Bourdieusienne, on dirait que cette belle théorie économique nous fournit un très bel effet de domination symbolique. De manière moins Bourdieusienne, on dirait que les Boliviens sont cocus, mais qu’en plus il faudrait qu’ils soient contents de l’être, puisque la théorie leur dit que c’est bien.

Donc, oui, je te le dis clairement : il faut une vraie politique industrielle sur un plan européen, et même des mesures protectionnistes. Oh, le gros mot « protectionniste » : qui n’est en aucun cas synonyme d’autarcie, qui est un système suicidaire. Il y a peu de personnes qui défendent une certaine forme (une forme intelligente) de protectionnisme au niveau européen : à part sans doute Emmanuel Todd.

Pourquoi faut-il être protectionniste : simplement parce qu’une partie de notre industrie crève.
Par rapport à l’escrime, on peut choisir le secteur du textile en exemple. Pourquoi le textile crèvent : un économiste répondra que c’est parce que d’autres sont plus compétitifs. Pourquoi le sont-ils ? En tout cas certainement pas parce qu’ils sont plus productifs ; notre textile l’est : on sait fabriqué bien et correctement. Jusqu’en 2005, l’Accord sur les textiles et les vêtements fixait des quotas d’importations sur un plan mondial.
On a choisit le libre-échange pur et dur et c’est fini. Les faillites se multiplient (je vous rappelle que le frère d’un président de la République a mis la clef sous la porte de son usine textile).
Et pourquoi disparaît-on : parce qu’on est mauvais, pas productif. Non, simplement, on crève pour de simples raisons de différence de coût du travail, et des raisons monétaires : la valeur de la monnaie chinoise est illogiquement faible (et donc leur exportations sont plus faciles).
Qu’est-ce qui est arrivé : Les Etats-Unis adorent, ils se goinfrent de produits chinois, et ont trouvé ainsi un nouveau pays qui financent leurs déficits abyssaux (mais, cette jolie histoire, il n’y a qu’un pays au monde qui peut la vivre). En Europe, vu le gel de nos politiques budgétaires avec le traité de Maastricht, vu l’absence de politique monétaire dynamique grâce à la BCE, les politiques ont vu comme une aubaine tous ces biens chinois à bon marché : c’était une solution pour redonner du pouvoir d’achat aux gens, sans leur augmenter leurs revenus.
Ok, cela a marché. Et maintenant ?
Et bien, maintenant, les prix des matières premières augmentent (grâce à la Chine, et pour nous servir !). L’Europe va le prendre en pleine gueule compte tenu de sa politique à la fois libre-échangiste, et de rigueur.
Ensuite ? L’avenir est écrit d’avance. Les prix des produits chinois (les chinois ont oublié d’être bête) finiront par augmenter, nos défuntes industries ne seront pas là pour les menacer de concurrence. Et donc, le pouvoir d’achat s’écroulera, parce que les revenus, eux n’augmenteront pas.
Voilà : j’espère que j’étais assez jusqu'auboutiste sur mon amour du produit chinois.

Citation :
Arbitre a écrit :
Je crois qu'en effet, certain s'égare (et en ce moment les gares c'est pas le top). Plus sérieusement, ne faisons pas amalgame de tout.

C’est en partie vraie. Mais je te ferais remarquer que cette lettre fait bien peut réagir. Et si je me suis permis d’y rattacher l’inénarrable histoire des arbres olympiques de la FIE, c’est d’une part pour relancer ce sujet, et d’autre part, parce qu’au fond, je suis désolé, mais les deux sont liés.
C’est le résultat d’une seule et même politique, des mêmes objectifs : les JO, donc la TV et autres médias, donc la pub, donc le fric !!!
Citation :
Arbitre a écrit :
Le texte de Javier Lorenzo refléte une réalité d'un domaine particulier.

Citation :
Javier Lorenzo Ibáñez a écrit :
… concept très cher au président : l’universalisation.
… cette tâche soit confiée à des personnes qui n'arbitrent plus depuis des années, qui n’ont jamais pratiqué l’arme sur laquelle ils doivent émettre un jugement, ou plus étonnant encore, qui n’appartiennent même pas à la Commission d’Arbitrage ?
…. De plus, encouragés par l’exemple de leur chef (célèbre aussi pour ses menaces directes aux arbitres : “vous n’allez pas aux Jeux”, a-t-il dit), ses assistants n’hésitent pas à imposer sa loi.
… personne n’ose protester par peur des représailles.

De quoi nous parle Javier. Certes, son sujet principal, ce sont les arbitres, avec des revendications catégorielles.
Mais il n’y a pas besoin d’être grand clerc pour voir une attaque contre la manière dont est exercé le pouvoir : ils souffrent du caporalisme qui va remettre en cause lors indépendance. Je ne crois pas que la réforme du fleuret ou la marche forcée vers le masque transparent soient non plus très subtils dans la méthode démocratiques.
Qui plus est, Javier a parfaitement conscience que cette manière d’agir, n’est pas que porter par un homme mais par une politique : c’est ce qu’il nomme « l’universalisation ». Et si on a suivi un peu les épisodes précédents, et bien on connaît le pourquoi de cette politique.
Parce que l’escrime a été menacée de disparaître des JO, notamment en fonction de critère d’universalité, et de caractère médiatique.
TOUT ce qui est fait, y compris aux arbitres, part de là ; et je le redis : les JO, donc la TV et autres médias, donc la pub, donc le fric !!!
Après reste à voir si on souscrit à cette politique : c’est celle qui existe dans les sports les plus professionnalisés. Moi, je dis que je n’ai pas à subir personnellement les conséquences d’une politique 1. que je désapprouve 2. qui, au fond, ne s’adresse pas à moi comme tireur définitivement amateur (à peu près comme 95% des autres).

Date de publication : 23/11/2007 18:14
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques ?
#16
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Citation :
L'esprit de l'escrime existe encore, mais n'a plus sa place dans l'escrime internationale. Des nostalgiques, il y en a, un nombre conséquent. Mais c'est plus du côté de l'escrime loisir qu'il faut les chercher. Voire en dehors du monde de l'escrime sportive.


Ouf, je me croyais sur une autre planète pendant un temps...

Alexander

Date de publication : 25/11/2007 13:24
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques ?
#17
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
J'ai vu qu'il y a avait une suite à cette lettre.... un rapport d'un membre de la commission d'arbitrage... qq'un l'a lu.....

Date de publication : 05/12/2007 07:45
- Non mais t'as déjà vu ça ? en pleine paix, y chante et pis crac, un bourre-pif, mais il est complètement fou ce mec ! Mais moi les dingues j'les soigne, j'm'en vais lui faire une ordonnance, et une sévère, j'vais lui montrer qui c'est Raoul. Au 4
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques?
#18
Accro
Accro


Informations utilisateur
Non, mais on serait assez intéressés.....

Date de publication : 05/12/2007 12:04
Tonio
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques ?
#19
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
il y avait avec la lettre de javier un rapport de serge plasterie
voici la copie

Ci-joint le “rapport amical” que m’a envoyé le membre de la Commission d’Arbitrage de la FIE, Monsieur Serge Plasterie, après ma participation aux Championnats du Monde Junior 2006 à Tae Baek:

Mon cher Javier,

Voici un petit rapport de tes activités aux chts du monde :

FLEURET

Chts du monde : Ton analyse de la phrase est très bonne, je t'ai vu arbitrer 3 matches au fleuret H Jun et 2 matches au fleuret D Jun. Sur ces 5 matches donc : très bonne analyse et très bon feeling. Tu devrais te déplacer plus (cela peut éviter des erreurs de paralaxe) avec les tireurs et n'hésite pas à sanctionner les corps à corps au fleuret. Ta gestuelle est bonne mais parfois trop rapide : n'oublie que ce que nous faisons c'est pour la TV principalement, donc lentement mais avec fermeté. Cela dit je préfère 100 te dire cela plutôt que de te dire que tu te trompes souvent sur les départs de différentes attaques !!!. Note : 8,5

Dans l'ensemble, je trouve que ton arbitrage est très correct au fleuret, tu fais parti des arbitres sur lesquels on peut compter, à l'image de tes collègues qui arbitraient à mon époque : ESPERANZA et VILLAPALOS.

J'espère vivement te voir à Turin si la FIE te désigne comme arbitre.

Amitiés sincères et amicales

Serge PLASTERIE

et voici la reponse de René Roch
Mesdames,Messieurs,

Nous venons de prendre connaissance de la lettre de Monsieur LORENZO qui l’a certainement écrite dans un moment d’égarement.

Il serait trop long de reprendre toutes les informations de cette lettre qui sont souvent dénuées de tout fondement et qui ne relèvent que d’un jugement subjectif que nous lui connaissons.

La réalité des faits est que Monsieur LORENZO était arbitre de la Fédération Internationale d’Escrime à l’occasion des Championnats du Monde de Turin et qu’au terme de cet événement il a lui-même écrit à la FIE pour demander de ne plus être désigné pour les Coupes du Monde et les Grands Prix.
Nous pensions qu’il avait pris conscience de ses insuffisances, raison pour laquelle nous avons accepté de ne plus le sélectionner à l’avenir.
Nous l’avons alors remplacé par Monsieur Daniel VAZQUEZ qui est un arbitre apportant toute satisfaction.

De plus, il est à signaler que si certaines erreurs ont été commises à Bangkok, aucune personne n’est venue se plaindre de la vidéo arbitrage à Saint-Pétersbourg.

Recevez, Mesdames, Messieurs, l’expression de mes salutations distinguées.

René ROCH
Président.
E-mail : fie.rr@wanadoo.fr

No comment

Date de publication : 05/12/2007 15:47
il y a trois sortes d'hommes les vivants, les morts et ceux qui vont en mer
Qu'il est doux de s'asseoir sur le bord de l'oued pour voir passer le cadavre de son ennemi
Un exploit n'est souvent qu'un tour de con qui a réussi
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques ?
#20
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

Ta gestuelle est bonne mais parfois trop rapide : n'oublie que ce que nous faisons c'est pour la TV principalement, donc lentement mais avec fermeté.

Ben tu vois Pietre, on n'arrête pas de te le dire !

Citation :

Nous pensions qu’il avait pris conscience de ses insuffisances, raison pour laquelle nous avons accepté de ne plus le sélectionner à l’avenir.

Que d'hypocrisie, d'ironie méprisante et de rancoeur mesquine dans cette phrase.

Vraiment, face à la lettre initiale de Javier qui sonne carrèment comme appel au secours - et d'apparence sincère - face à une situation devenue pour lui insuportable où la colère c'est vrai se mèle au désespoir, la lettre de Roch fait froid dans le dos, je trouve (et tendrait plutôt tout compte fait à démontrer la réalité des faits et comportements dénoncés par Javier).

Date de publication : 05/12/2007 16:50
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques ?
#21
Accro
Accro


Informations utilisateur
C'est une "lettre de cachet" venue en droite ligne du 17éme siècle.

Date de publication : 05/12/2007 17:37
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques ?
#22
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Citation :
René Roch, Congrès de Madrid, novembre 2007 :
Tout d’abord, la première chose, et c’est qui est très important, la démocratisation dans nos élections. Il y avait certaines propositions qui étaient faites pour limiter la possibilité de se présenter soit à la présidence, soit au comité exécutif.
Il est bien certain que les congressistes ont été sensibles à ce manque de démocratisation et n’ont pas accepté les propositions qui étaient faites, qui étaient véritablement des propositions restreignant le choix des congressistes. Les congressistes ont insisté ainsi souvent, il y a eut de nombreuses interpellations, et les congressistes ont insisté sur le fait qu’ils avaient le droit de choisir leur président, de choisir les membres de leur comité exécutif, les membres de leurs commissions, et qu’ils n’entendaient pas que ceci soit bridé pour des questions de nombres de mandat, d’âge[b], etc.
[b]Si un président ne plaît plu, on ne l’élit plus. C’est tout.


Vous pouvez retrouver René Roch, ici, sur les photos du congrès. Sur les 72 photographies, il apparaît dans 50% des cas.

Nous sommes heureux que René Roch puisse se représenter à la présidence, et ne doivent pas à l’instar de Vladimir Poutine, ou Hugo Chavez subir des règles anti-démocratiques.
Il serait d’ailleurs temps que les Etats-Unis se rendent compte que limiter à deux, le mandat du président va totalement à l’encontre de la « démocratisation » (dixit Roch).
Nous espérons tous pouvoir garder George Bush pour quatre années supplémentaires. Et concernant un candidat à la présidence de la République, qui avait proposé une telle limitation, il est un peu notre George Bush à nous, et nous souhaitons tous pouvoir le garder aux pouvoirs pour les 50 prochaines années, et donc qu’il oublie cette promesse.

Vive la Démoratie !

Date de publication : 05/12/2007 19:00
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les arbitres, des esclaves olympiques ?
#23
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Il y a quelques temps, j’ai eu l’occasion de discuter escrime avec R.Roch qui m’a permis de mieux comprendre le personnage et sa vision de l’escrime.

R.Roch a une idée fixe, c’est que la survie de notre sport passe par sa médiatisation grâce aux Jeux Olympiques et uniquement grâce à eux. Cette première idée est contestable car, heureusement pour eux, bon nombre de sports non Olympiques jouissent d’une audience très forte, voire même en croissance (rugby, golf, squash, escalade …).

Mais après tout, pourquoi pas ? On ne va évidemment pas se plaindre de l’effet J.O. dans les Clubs.

Maintenant, deuxième idée fixe de R.Roch, pour que l’escrime reste Olympique, il faut qu’elle soit plus attractive en terme de spectacle télévisuel. Là aussi, pourquoi pas ? Toute la question est de le faire sans dénaturer notre sport. Et c’est là que les évolutions deviennent de plus en plus contestables, telles le masque transparent, le changement des normes aux armes conventionnelles, la bavette conductrice, la video (compte tenu de sa déviance actuelle). L’escrime est-elle aujourd’hui plus agréable à regarder ? Cela n’est pas certain ; en revanche ce qui est sûr, c’est qu’une phrase d’armes est restée toujours aussi incompréhensible au profane.

Mais R.Roch a sa troisième idée fixe : seul, lui sait ce qu’il faut faire. Il impose donc ses certitudes, par une concertation réduite au minimum avec les tireurs, dirigeants ou membres de la FIE. D’ailleurs, lorsqu’on lui soumet une autre orientation, c’est un « égarement » auquel il s’empresse de mettre bon ordre.

Le seul espoir de remettre l’escrime sur des rails un peu plus sains serait que des dizaines de personnalités de l’escrime aient le même courage que Javier Lorenzo, sachant ce que leur coûtera leur geste. D’avance ils ont toute mon estime.


Date de publication : 06/12/2007 16:03
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut








[Recherche avancée]


Escrime-Info : Mentions légales