http://www.stagescrime.com/accueil.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
84 utilisateur(s) en ligne (60utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 0
Invités : 84

plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish







De l'interdiction de la leçon individuelle dans les petits clubs ou de la contradiction d'Albin
#1
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Cet intéressant document semble ne pas faire l'objet de discussion : http://www.escrime-ffe.fr/SITE_FFE/temporaire/AAF.pdf
Il s'agit de la réforme des métiers du sport, avec l'arivée de niveau diplôme, notamment celui d'animateur, qui sera de niveau 4.
Or, le niveau 4 se voit interdit de leçon individuelle :
Citation :
Albin Sirven a écrit :
Mais l’animateur du niveau 4 ne pourra pas être en concurrence avec un niveau 3. Ainsi, il n’aura pas la possibilité de donner des leçons individuelles par exemple, tout simplement parce que cela ne fera pas partie de sa formation. Pour ce faire, il faudra avoir un niveau 3.


Cet animateur niveau 4 a vocation à être le seul présent dans les petits clubs d'escrime, selon les propos d'Albin Sirven.
Citation :
Albin Sirven a écrit :
Les petits clubs ont particulièrement des problèmes d’argent pour financer les enseignants sans dépendre du marché de l’emploi tel qu’il est en escrime. Demain un niveau 4 sera le moyen d’avoir quelqu’un pour assurer l’animation du petit club car l’enseignant saura qu’il a d’autres cordes à son arc pour vivre (car détenteur d'un BPAPT). Donc, l’instauration d’un niveau 4 c’est l’ouverture vers une réponse mesurée aux problèmes d’emploi.

(reste à savoir ce qu'est un petit club ??? 80% des clubs existants ???)
Donc, logiquement, ne peut que conclure que la leçon individuelle devient interdite dans les petits clubs.

Date de publication : 09/09/2007 17:23
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: De l'interdiction de la leçon individuelle dans les petits clubs ou de la contradiction d'Albin
#2
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Encore un qui est mauvais en géographie !
Tu prends un département comme les Côtes d' Armor ou il n' y a que des petits clubs , tu fais qupoi ?
Va t' on nous obliger a déménager ?

Date de publication : 09/09/2007 19:11
Quand on a passé 3 heures dans sa voiture sur le périphérique , on se rend compte qu' on a plus vite fait le tour du progrès que celui de Paris . Bernard Maris
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: De l'interdiction de la leçon individuelle dans les petits clubs ou de la contradiction d'Albin
#3
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Je ne comprends pas tout de ce forum, car je n'ai pas pu rééditer mon message initial.
Je voulais rajouter que le niveau 3 correspond aux maîtres d'armes actuels. Le niveau 4, animateur, c'est autre chose que prévôt.
Sirven dit, pour les petits clubs, c'est très bien le niveau 4, animateur. Le seul problème, c'est que d'après lui, il ne donne pas la leçon individuelle.
Je crains que Sirven cherche à rassurer les maîtres d'armes pour leur avenir, mais il s'empêtre dans ses contradictions.

Date de publication : 09/09/2007 21:06
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: De l'interdiction de la leçon individuelle dans les petits clubs ou de la contradiction d'Albin
#4
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Si l'on prend l'echelle actuelle des diplômes fédéraux, on apprend à donner la leçon à partir de moniteur.
Dans le principe, pourquoi pas, il est possible de développer des méthodes d'enseignement en collectif efficace. Mais lorsque les BE1 sont devenus Maîtres d'Armes (et non plus prévôts d'état), les clubs leur ont demandé la même chose qu'ils demandaient auparavant aux BE2 (notament les compétences d'entraînement).
Ce qui va se passer, c'est que les clubs vont employer des niveaux 4, parce qu'ils seront abordable en terme de salaires, mais en leur demandant l'efficacité d'un niveau 3, donc des leçons si le club estime que c'est plus efficace. D'autant que sauf modification complète des diplômes ils sauront le faire.
Les "petits clubs" souhaiteront garder leur représentativité sur le plan compétitif or le texte tel que formulé les cantonnerait à un rôle d'animation (= loisir). Donc soit les niveau 4 sauront donner la leçon, soit les niveau 3 auront les mêmes prétentions salariales que les niveau 4.
Pour ma part, j'attend de voir...

Date de publication : 09/09/2007 21:35
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: De l'interdiction de la leçon individuelle dans les petits clubs ou de la contradiction d'Albin
#5
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Disons que c'est un peu là que je voulais en venir.
Dire, pour rassurer les maîtres d'armes, que le 4, c'est très très différent du 3, parce seul le 3, il donne la leçon individuelle, cela ne me semble pas tout à fait honnête.
Dans un grand club, cela peut s'envisager, qu'il faille attendre le maaaîîtrrrreuuu (3) pour obtenir la très sainte onction de la leçon individuelle. Mais affirmer que l'animateur de niveau 4, lui, ne la donnera pas quand il sera dans un petit club, cela me paraît tenir du voeux pieu.
Donc, si ce n'est la très sainte leçon individuelle qui différencie effectivement, qu'est-ce donc : le salaire ???

Date de publication : 09/09/2007 22:08
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: De l'interdiction de la leçon individuelle dans les petits clubs ou de la contradiction d'Albin
#6
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Si j'ai bien compris l'article, la tenue d'un club fera aussi parti de l'enseignement ( sa partie administratice, communication etc..;) chose que ne devrait pas savoir faire ( ou du moins pas etre enseigne ) au ninveau 4.

Il est vrai que cela semble un grand fosse en disant que le niveau 3 sera plus difficile que le BE1 actuel mais que le niveau 4 ne devrait pas etre plus difficile, comparativement en se servant d'une analogie avec les diplomes federaux non reconnus par le ministere, que moniteur voir initiateur...
Tout en leur donnant droit de tenir une salle, de part la lecon collective ( animation officielle ) mais donnant droit a retribution !!
Ceci est une grande avancee ! Enfin l'on reconnait le le travail fait par ceux-ci et l'on le reconnait en terme de salaires officiels !

Ce niveau 4 est a mon avis une vrai ouverture pour attirer a l'escrime les petits, les scolaires, les debutants loisirs... Apres, la lecon individuelle est une vraie question technique qui faisait parti du cursus du monitorat mais n'oublions pas que le BP est claque sur les autres sports qui n'ont pas tous la lecon individuelle...

A regarder comme cela le fosse est certes grand entre les attributions du niveau 3 par rapport au niveau 4 surtout au niveau technique, mais le niveau technique demande lors des diplomes federaux escrime n'etait il pas trop eleve par rapport au meme diplome dans les autres sports?
IL me semblait que le MA etait plus porte par son cote competition, preparation pour celles ci etc... et pas seulment loisir.
JE comprens alors bien cette hirarchisation meme si a regarder comme cela il manquerat un BP niveau 3,5...


Date de publication : 09/09/2007 22:52
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: De l'interdiction de la leçon individuelle dans les petits clubs ou de la contradiction d'Albin
#7
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Le système est valable, à première vue, à condition que la pyramide existe partout. Des petits clubs animés par des niveau 4, et un centre disposant d'un niveau 3. Si ce modèle est valable sur une grande ville, est-ce qu'il sera viable dans les campagnes ?...
En revanche, ce genre de diplômes est une ouverture pour des activités non-compétitives (escrime artistique, amhe, escrime de duel entre autres), dont les animateurs auront la possibilité d'exercer professionnellement.
En filigranne, c'est une modification des critères de valeur actuels du monde de l'escrime fédérale (donc des mentalités) qui se profile. Parce que l'intérêt, à l'heure actuelle, pour un club pratiquant une activité hors compétion d'adhérer à la FFE me semble limité.

Date de publication : 10/09/2007 08:46
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: De l'interdiction de la leçon individuelle dans les petits clubs ou de la contradiction d'Albin
#8
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

odel a écrit:
Le système est valable, à première vue, à condition que la pyramide existe partout. Des petits clubs animés par des niveau 4, et un centre disposant d'un niveau 3. Si ce modèle est valable sur une grande ville, est-ce qu'il sera viable dans les campagnes ?...


C' est la que je voulais en venir....
Et pas uniquement dans les campagnes, mais aussi dans les petites villes (moins de 100000 habitants en gros).

Ce système est a mon avis générateur d' exclusion suivant certains critères géographiques .

Prenons l' exemple de la Bretagne qui ne possède qu' une grosse ville universitaire (RENNES) et 3 villes suffisament importantes importantes (Brest , Vannes Quimper ) , on peut imaginer un vaste désert .... dont ferait partie l' intégralité du département des Côtes d' Armor .

Date de publication : 10/09/2007 10:48
Quand on a passé 3 heures dans sa voiture sur le périphérique , on se rend compte qu' on a plus vite fait le tour du progrès que celui de Paris . Bernard Maris
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: De l'interdiction de la leçon individuelle dans les petits clubs ou de la contradiction d'Albin
#9
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
En Haute-Savoie le problème sera du même ordre. Même en admettant l'implantation d'un niveau 3 sur Annecy (qui n'est pas une ville universitaire), je vois mal quelqu'un de Sallanche, d'Annemasse ou de Thonon faire le déplacement. En gros, il faudrait chez nous un centre escrime par vallée , ce qui n'est pas gagné.

Date de publication : 10/09/2007 11:23
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: De l'interdiction de la leçon individuelle dans les petits clubs ou de la contradiction d'Albin
#10
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
On doit pouvoir ajouter la Creuse , la Lozère et pas mal d' autres ....

Date de publication : 10/09/2007 13:20
Quand on a passé 3 heures dans sa voiture sur le périphérique , on se rend compte qu' on a plus vite fait le tour du progrès que celui de Paris . Bernard Maris
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: De l'interdiction de la leçon individuelle dans les petits clubs ou de la contradiction d'Albin
#11
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
En fait, tout dépend des critères d'accès au système de compétition fédéral.
Si c'est ouvert à tous, pas de problème : les niveaux 4 feront le même boulot que les niveaux 3, pour des prétentions salariales moindre. Les niveaux 3 auront l'utilité actuelle des BE2.
Si l'on met des barrières, style "pour accèder à tel niveau il faut que le club aie un niveau 3", et que les niveaux 3 maintiennent leurs prétentions, alors la "haute compétition" sera l'apanage de quelques gros clubs. Si l'on regarde bien, c'est déjà le cas, ça mettrait juste une barrière en plus. Pour la fédé rien ne change : on sait qu'en escrime on n'a pas besoin d'un vivier énorme pour produire du très haut niveau, donc quelques clubs suffisent.
Maintenant la question qui risque de se poser, c'est l'intérêt d'entrer dans une dynamique compétitive pour des clubs d'animation (je parles ici de la dynamique officielle, avec sélections et tout et tout). Et en conséquence, quid de l'intérêt pour ces clubs d'adhérer à la FFE. On peut trouver des assurances sans souci, et pour une dynamique de rencontre de proximité elle peut s'organiser de structure à structure, sans intervention fédérale. Parce que pour ma part, ma mairie commence à dresser l'oreille pour des podiums nationaux (en championnats officiels) en première division (la deuxième div', c'est pour faire mumuse). Et commence vraiment à écouter pour des sélections et podiums de championnats du monde (les Europes c'est bien, mais ce n'est qu'une étape...).

Date de publication : 11/09/2007 11:01
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: De l'interdiction de la leçon individuelle dans les petits clubs ou de la contradiction d'Albin
#12
De passage
De passage


Informations utilisateur
la notoriété d'un championnat d'europe n'a effectvement rien à voir avec un CHAMPIONNAT DU MONDE pour une mairie et donc pour les subvention.
Mais la FFE a décidé qu'il était inutile d'envoyer les CADETS aux CHAMPIONNATS DU MONDE.
ADIEU reconnaissance, ADIEU Subventions

Date de publication : 11/09/2007 11:36
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: De l'interdiction de la leçon individuelle dans les petits clubs ou de la contradiction d'Albin
#13
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Juste deux exemples :
- Nous avons découvert qu'une structure escrime tournait depuis vingt ans dans notre département sans jamais avoir manifesté le moindre désir d'affiliation parce que n'étant pas intéressée par la compète. Elle est animée par un moniteur, sous couvert d'une mjc, et fonctionne en parfaite autonomie. Ce qui est proposé par le système fédéral chez nous ne l'intéresse pas.

- J'enseigne dans mon club une forme d'escrime historique (escrime de duel). Pour cette escrime, j'ai plus de contacts à l'étranger ou en France avec des groupes hors fédération qu'avec les escrimeurs fédéraux que celà n'intéresse majoritairement pas. Lorsque j'organise des stages je ne peux demander l'agrément fédéral puisque la majorité des personnes qui y viennent (y compris certains intervenants) proviennent de structures non affiliées. Or l'agrément fédéral suppose que tous les participants soient licenciés.
Dans la mesure ou j'ai un club qui pratique la compétition, mes duellistes sont licenciés. Mais il est parfaitement possible de faire vivre une structure pratiquant l'escrime classique et l'escrime historique sans l'affiliation, tout en ayant une dynamique d'échange avec d'autres sans passer par le canal fédéral : de toute façon actuellement la fédération n'est pas en mesure de proposer quelque chose dans ce créneau, dans la mesure ou le nombre de clubs affiliés proposant cette forme d'escrime est faible (non, ce n'est pas de l'escrime artistique ).

En conclusion, envisager un système à plusieurs niveaux pour les intervenants, c'est une bonne chose. Mais il faut développer en parallèlle une dynamique où chacun trouve son compte (en terme d'animation, de rencontres, de subventions, de visibilité...). Les champions olympiques sont une vitrine, certe importante, mais seulement d'une partie de l'escrime.

Citation :
Ceci étant, par rapport aux personnes qui m’ont
abordé sur ce thème, aujourd’hui, aucune n’a
été ni agressive, ni particulièrement angoissée
par le sujet.

Il n'y a pas de raison de s'angoisser pour ceux qui sont en place, ni même pour ceux qui seront formés. La question est plutôt de savoir si la fédé bénéficiera de l'animation... 200000 escrimeurs, c'est faisable, mais 100000 licenciés..?

Date de publication : 11/09/2007 12:10
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: De l'interdiction de la leçon individuelle dans les petits clubs ou de la contradiction d'Albin
#14
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Un autre exemple de système qui génère deux niveaux de clubs :
Le calendrier de compétitions débute très tôt (chez nous les premières selectives sont fin septembre début octobre). Pour pouvoir participer, il faut que les tireurs soient licenciés, bien sûr. Donc que les bordereaux d'affiliation aient été traités et les puces validées. Donc que le traitement des dossiers d'inscriptions ait été fait...
Ce qui signifie que l'état major du club soit opérationnel fin août, car il doit aussi s'occuper de ramener de nouveaux licenciés au club. Ors dans une bonne majorité des clubs cet état-major est bénévole, et pour arriver à suivre avec les nouvelles licences c'est chaud.
Et si l'on "zappe" les premiers tournois, il est difficile de raccrocher les selections par la suite.
Une manière d'inciter les clubs à se doter d'un secrétariat professionnalisé. Il y a les clubs qui pourront, et ceux qui ne pourront pas... Avec toujours la même question : qu'est-ce qu'on offre à ceux qui ont loupé le début de saison donc ne sont pas sélectionnés ?
Le problème des niveaux de diplômes n'est qu'une facette d'une organisation générale (et d'une réorganisation en cours). Avec le sentiment que l'alternative est un peu "marche ou crève".

Date de publication : 14/09/2007 13:17
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: De l'interdiction de la leçon individuelle dans les petits clubs ou de la contradiction d'Albin
#15
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
peut être qu'en fondant une fédé parallèle avec compet et tout et tout, comme aux échecs, la FFE écouterait davantage...
ce qui n'empecherait pas les subventions de la mairie.
il n'est pire sourd que celui....


Date de publication : 14/09/2007 15:34
on dirait le SUD....
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: De l'interdiction de la leçon individuelle dans les petits clubs ou de la contradiction d'Albin
#16
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :
peut être qu'en fondant une fédé parallèle

Une fédération parallèlle, c'est une éventualité à envisager. C'est déjà le cas dans d'autres pays d'europe...

Citation :
avec compet et tout et tout

...Mais si c'est pour faire la même chose, autant présenter une équipe aux prochaines elections (ça s'appelle la démocratie).

Date de publication : 14/09/2007 16:25
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut








[Recherche avancée]


Escrime-Info : Mentions légales