http://www.stagescrime.com/accueil.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
87 utilisateur(s) en ligne (71utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 0
Invités : 87

plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish







Que pensez vous des structures de haut niveau
#1
Accro
Accro


Informations utilisateur
Une question pour vous les maîtres de club, êtes vous heureux du fonctionnement de ces structures? Vous savez les cpef anciennement appelés creps. Croyez vous que ces pôles soient nécessaires pour l'élite de l'escrime française?
Enfin bref qu'en pensez vous?
Je vous pose cette question sur le site car j'ai l'impression que c'est un sujet tabou....

Merci pour vos réponses qui j'espère seront .... disons... piquantes

NZO qui ne veut que du bien.


Date de publication : 17/03/2003 00:02
un pour tous, chacun pour soi
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#2
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
L'idée de regrouper les meilleurs n'est pas mauvaise en soi. Les meilleurs tireurs ont des besoins en terme de volume d'entrainement et d'opposition que tous les clubs ne peuvent offrir. En revanche, je suis septique quant à la politique d'implantation de ces centres.

Il ne faut pas oublier l'importance des études, des relations familiales et des amis.

En ce qui concerne les études, je considère qu'avant le bac les parents doivent être au maximum à 1h30 de route du centre ou est leur enfant, afin de pouvoir réagir en temps réel.

Cette distance permet également au jeune de ne pas rompre totalement avec le club qui l'a formé et ses camarades pas forcément compétiteurs.

Depuis que je suis enseignant j'ai connu un certain nombre de départ dans des pôles. Bien peu ont réussi leur intégration. La loi de ces centres est élitiste, ils sont fait pour ça. Si le tireur s'adapte, il peut continuer. S'il ne s'adapte pas, dehors. Je ne remet pas en cause ce principe, simplement le fait que l'éloignement et le fait de couper quasi totalement le jeune de ses bases n'est pas un facteur favorisant à mes yeux.

Un jeune mis en échec dans un pôle a du mal à revenir dans son club d'origine. Il est parti car le club ne pouvais plus lui assurer des conditions d'évolutions suffisantes. Il ne peut rester au pôle car il n'y a pas sa place. Il est parti en étant "une vedette" et se retrouve "jeté comme un malpropre". C'est ensuite aux parents et au club d'origine de récupérer ce qui peut l'être, car ce gamin a une valeur de locomotive pour les plus jeunes. Si le cordon a été coupé, aura-t-il le courage de revenir au club ? Combien arrètent ?

J'ai connu le cas d'une fille qui était la meilleure de son club. Elle est parti en pôle et ça ne s'est pas bien passé. Elle n'est pas revenu dans son club, et son formateur, qui a eu le sentiment d'être trahi car on lui avait fait miroiter les étoiles, a laissé tomber. Le club n'existe plus. Bilan, 40 licenciés de moins.

On s'en fout, on a des champions. Et un petit club de m... au fin fond de sa vallée n'a aucune importance.

Des expériences dans ce genre j'en connais au moins trois autres. Pour intégrer le tireur on fait reluire les parents, le formateur et le tireur. Ce qu'on ne dis pas à ce moment là c'est que si ça se passe mal que ce soit au niveau des résultats, des études ou de l'intégration c'est dem... vous.

Ce que fera le gamin après n'est pas le problème. Il a foiré ses études et se retrouve chômeur ? Aucune importance ! Ce n'est pas le problème de l'entraineur du pôle, ce n'est pas une assistante sociale.

J'ai parfois des tireurs pressentis pour aller dans ces structures. S'il y en avait une à moins de 150 km de mon club j'enverrais ces tireurs à coups de pied au c... Je suis un formateur et pas un entraineur. Il se trouve que le pôle le plus proche est à 600 km. Et là, quelles que soient les qualités etles compétences de l'entraineur du pôle je dis NON. Le tireur ne pourra pas faire une grande carrière sportive ? Peu importe. La réussite de sa vie avant tout.

J'ai un jour dit non à un tireur doué. Il est aujourd'hui à Centrale et reprend le sabre de temps en temps. Il n'a jamais été un champion, mais je ne me fait pas trop de souci en ce qui concerne son avenir.

Date de publication : 17/03/2003 01:05
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#3
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Odel, ton post fait quelque peu froid dans le dos ! On se croirait revenu dans les structures sportives des anciens pays de l' Est.

Je ne connais pas le mode de vie de ces centres, mais j'avais cru comprendre que, précisément, la formation scolaire du jeune était prioritaire. Justement pour éviter qu'il ne se retrouve avec rien, et ce, quel que soit ses résultats sportifs; car même en étant dans les dix meilleurs Français on ne peut pas vivre de cet état de fait.

Bref, y a-t-il langue de bois lorsque les recruteurs de pôles incitent les jeunes à les rejoindre? Y a-t-il un soutien psychologique lorsque c'est nécessaire ? Ou, comme tu le dis: "Pas le problème de l'entraineur", "les mauvais on les jette" etc.....

Je pense que ces propos graves méritent droit de réponse des intéressés. Cela peut-il se faire ? (Mrs les webmasters?)

Date de publication : 17/03/2003 07:50
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#4
Accro
Accro


Informations utilisateur
La réflexion d'accro est interressante, il est vrai que l'on est parfois plus déçu qu'heureux, moi ce qui me tracasse c'est le suivi du sportif après un échec dans un pôle secondaire.




Date de publication : 17/03/2003 12:52
un pour tous, chacun pour soi
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#5
De passage
De passage


Informations utilisateur
déception, c'est faibla par rapport à ce que je ressens !!!
un de mes élèves a intégré un sport études : il venait d'être crée, on a oublié de dire aux intéressés qu'il n'y avait pas encore de salle : c'etait donc un arrangement avec un club voisin pour avoir le droit de faire des assauts....une fois par semaine ! maintenant, c'est la fête puisqu'ils peuvent tirer deux fois par semaine !
je sais que ce centre est un cas unique, heureusement que dans les autres poles, il y a plus d'entrainement d'escrime.
le reste du temps, c'est entrainement physique, musculation... mais il faut avouer que pour un jeune qui va en pôle pour vivre sa passion tous les jours, il y a de quoi à être déçu !!!
Il y a également un manque de suivi scolaire et ça me fait bien rire quand le maître d'armes du pôle dit que le livret scolaire est important pour rentrer !!!!
Maintenant, je crois savoir qu'à Wattignies, ça se passe bien, il y a un jeune de la ligue qui a intégré, et ça me parait assez sérieux!
Je pense également qu'il est important de ne pas être trop éloigné du milieu familial,
ça permet aux parents d'aller éventuellement voir les profs si nécessaire !
Je pense qu'il serait intéressant de savoir qui fait parti d'un pôle et quels résultats ont-ils dans les circuits et champts de france

Date de publication : 17/03/2003 14:29
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#6
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Effectivement, les reflexions d'Odel font froid dans le dos et je respecte tout à fait son point de vue.

Néanmoins, les pôles c'est comme en escrime qui est comme partout ailleurs: il y a des cons et des incompétents partout.
Mais je pense que dans certains pôles, il y des entraîneurs tout à fait compétents et sérieux.
J'en connais un : il a déjà été cité plus haut par un autre collègue: c'est un pôle ou travaille un Entraîneur sérieux qui se soucie du travail et des résultats scolaires des jeunes et en plus les résultats sont là.

Je ne pense pas que ce soit un sujet tabou, du moins je ne l'espère pas: ces pôles ont été créés pour mettre ensemble un petit noyau de bon tireurs et leur offrir un entraînement adapté aux contraintes du haut niveau, car il ne faut pas se leurrer, si un jeune veut poursuivre dans une "carrière d'escrimeur ", il doit passer par ces centres, car bien souvent la structure des clubs (je dirai 90 %) ne suffisent pas pour amener un tireur à haut niveau.

Je comprends tout à fait "l'amertume" de certains collègues, qui se crèvent le C à initier, former et perfectionner des tireurs, qui lorsqu'ils arrivent en pôles: soit il fait des résultats et là c'est grâce à l'entraîneur du pôle, et à la Fédé, soit le tireur se plante et là c'est la faute du MA du club.
Mais je pense que l'erreur réside dans le comportement de la Fédération (tiens, tiens!!! ) qui s'énorgueuillit d'avoir de très bons tireurs, qui se pavane devant les caméras de télévision mais qui oublie soigneusement de dire que derrière ce champion d'exception se cache un MA et un club.

Date de publication : 17/03/2003 17:50
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: pôles
#7
Accro
Accro


Informations utilisateur
Citation :

je pense que l'erreur réside dans le comportement de la Fédération (tiens, tiens!!! ) qui s'énorgueuillit d'avoir de très bons tireurs, qui se pavane devant les caméras de télévision mais qui oublie soigneusement de dire que derrière ce champion d'exception se cache un MA et un club.


Je pense qu'il y a un revirement à ce niveau-là et que notre travail est de plus en plus reconnu et mis en valeur (cf Escrime mag sur les MA). Ce qui est inquiétant dans les pôles, outre le suivi scolaire qui dépend de chaque structure, c'est surtout comme l'a dit Odel l'échec éventuel des tireurs. Lorsque j'étais à Châtenay, au CNFE, je cotoyais les pôles du fleuret masculin. Je crois savoir qu'il y en a qui ont arrêté l'escrime depuis, à cause de la violence de l'échec en pôle. Je ne remets pas en cause l'encadrement technique, qui fait son travail, et même très bien, mais plutôt le fait qu'à ma connaissance, il n'y ait pas de suivi psychologique du tireur qui échoue et retourne dans sa région d'origine. On brûle vite ses idoles.

Date de publication : 17/03/2003 20:11
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#8
Accro
Accro


Informations utilisateur
Bon pour l'instant, je ne lis que de mauvaises critiques, apparemment le problème principale serait de concilier les études avec l'escrime de haut niveau.

Il est certes vrai que poursuivre des grandes écoles et s'entraîner dur plus les compétitions, tout ça n'est pas évident mais il me semble quand même que nous connaissons des exceptions.

Est ce un problème fédérale?
N'est ce pas plutôt un problème politique francaise qui n'axe pas ces prioritées sur cette conciliation sport + études + réinsertion.

Il faut dire que les parents entendent souvent, du côté de l'école "vous savez si vous voulez que votre enfant fasse des études supérieurs, il faudra qu'il arrête le sport de haut niveau."
Et de l'autre côté l'entraîneur lui aura tendance à dire "il faudra choisir des études moins poussées pour pouvoir concilier les deux".

Pour l'instant rien de positif dans toutes ces réponses.

J'aimerai lire une réponse positive, histoire de croire à cette politique fédérale...


Date de publication : 17/03/2003 22:10
un pour tous, chacun pour soi
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#9
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur


" il n'y ait pas de suivi psychologique du tireur qui échoue et retourne dans sa région d'origine. On brûle vite ses idoles."[/quote]

Tout à fait d'accord mais il existe une psychologue attachée au pôle, le problème est qu'elle est sur plusieurs sites à la fois ce qui ne facilite pas les choses.
D'autres part, tu as raison de dire que le tireur qui échoue n'est pas du tout aidé.

Je pense qu'on a trop tendance, dès qu'un jeune commence à se révéler, à le mettre sur un pied d'estale, plutôt que de relativiser et continuer à travailler dans la durée: on lui rabâche sans cesse qu'il est le meilleur etc..., seulement quand il arrive en compétition, les choses ne sont pas aussi évidentes et du coup le jeune ne comprend plus le décalage entre certains qui lui disent que c'est un champion et les résultats plus que moyens obtenus aux compétitions.
D'abord ce sont certains adultes qu'il faudrait éduquer!!!

Date de publication : 17/03/2003 22:41
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Nebe, ok
#10
Accro
Accro


Informations utilisateur
Exactement.
Le suivi psychologique est essentiel; il est fait au niveau de la structure, tu l'as dit, mais il n'a pas été envisagé pour l'après, ce qu'un précédent posteur a appelé "réinsertion", terme significatif de la position dans laquelle se retrouve un jeune en échec au pôle.
Pour apporter du positif : je pense que l'escrime est l'une des disciplines où études et haut niveau sont le mieux gérés, pour cause : même si le jeune se retrouve en équipe de France, il n'en vivra probablement pas. La fédération ne peut donc faire abstraction de cela. Quand on regarde le foot, leur politique destructrice de détection est justifiée parce qu'au bout, il y a les milliards que gagnent les plus grands. Cela permet de justifier les 98% qui échouent et se retrouvent sans rien. En escrime, même les plus grands ne sont pas de vrais pros. Voilà pourquoi les structures pôles ne sont pas si mal gérées que ça, il ne faut pas exagérer. Je le répète, nous sommes l'une des seules disciplines où on concilie tant bien que mal les deux côtés.

Date de publication : 18/03/2003 00:10
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#11
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Tout à fait d'accord, l'amateurisme sauve en quelque sorte l'escrime et surtout les tireurs de "la politique de destruction", comme tu le soulignes.

Pour revenir à mes propos d'avant, je suis loin d'être contre ces structures que je juge indispensable pour les tireurs désirant faire du haut niveau.

Le suivi scolaire pourrait être amélioré, mais n'oublions pas que le tireur qui veut intégrer un pôle espoir, doit avoir un très bon dossier scolaire.
Et les entraîneurs sont toujours réticents à accepter un tireur peut être excellent mais qui n'assure pas scolairement.

Ce qui fait que l'échec scolaire en pôle est rare, et que le gamin qui sort d'un pôle par la petite porte, est réintégré sans aucune difficulté au niveau de ses études.

Par contre Bes Yuz, à raison lorsqu'il insiste sur le suivi psychologique, de ces tireurs, car il y un temps de réadaptation pour ces jeunes, qui sont souvent vulnérables à ces périodes.

Date de publication : 18/03/2003 22:14
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#12
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Concernant le soutien psychologique de ces jeunes, je pense qu'il faudrait souligner le rôle très important que devrait avoir leurs parents.

Les entraineurs se sont fait vivement critiquer dans ce forum, mais n'y a-t-il pas certains cas d'échecs dont ces parents portent une part de responsabilité ? J'ai eu plusieurs fois l'occasion de rencontrer quelques spécimens, gonflés d'orgueil de voir leur progéniture intégrer le haut niveau, leur faire miroiter le succès, les honneurs de la Presse etc... Ils oublient qu'il y a beaucoup d'appelés et peu d'élus. Que l'échec est bien plus fréquent que le succès. Que l'essentiel est d'assurer son avenir professionnel.

Le pire est que ces mêmes parents sont les plus frustrés en cas d'échec et, au lieu d'un réconfort, le jeune ne trouvera qu'une attitude de dépit et d'amertume. Grave !

Au fait, afin de mettre à plat tous ces aspects, y a-t-il une rencontre et une discussion entre entraineurs et parents avant que le jeune n'intègre le pôle? Si non, il serait bien utile de le faire.

Date de publication : 19/03/2003 07:21
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#13
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Mes propos ne critiquent en rien les entraîneurs, ils sont à mon avis compétents et désireux de bien faire.

Mais là où je te rejoins Prime, c'est effectivement le comportement des parents, au bord de la piste, parents que je nomment apprentis- sorciers:

- certains donnent même la leçon à leur fils alors qu'ils n'ont jamis tenu une arme.

- certains se permettent d'analyser le dernier match de leur fils à la vidéo (très bonne chose, la vidéo, quand on confit l'analyse à quelqun qui s'y connait)alors qu'ils n'ont aucune connaissance de l'escrime.

- certains se permettent de passer devant le Maître d'armes, de lui couper la parole pour donner des conseils à son fils(et en plus faux!!!!)

- certains se permettent de contredire au bord de la piste les conseils donnés par le Maître d'Armes.

Dieu Merci ce comportement d'apprentis- sorcier est assez rare (environ 3 parents pour une centaine de licenciés, dans mon club).

Chers Collègues sous l'impulsion de Prime dont je cautionne ses propos, dites moi si ce genre de mésaventures ne se produisent pas chez vous, est -ce le simple fait des gens de mon club?


Date de publication : 19/03/2003 11:31
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: les entraîneurs font leur boulot
#14
Accro
Accro


Informations utilisateur
Ok avec Nebe, je ne pense pas qu'on ait critiqué les entraîneurs, si ça a été perçu comme ça, nous nous sommes mal exprimés. C'est plutôt le système que nous critiquons. (sans le dénoncer ou le jeter aux ordures d'ailleurs)

Date de publication : 19/03/2003 22:53
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: on s'éloigne un petit peu du sujet
#15
Accro
Accro


Informations utilisateur
Restons bien dans le coeur du sujet, vous avez peut être raison que le suivi psychologique de ces jeunes athlètes est plutôt pour l'instant une affaire d'entraineur et non pas ou très peu une affaire de proffessionnel dans ce domaine.
Mais est-il vraiment qualifié pour ce genre de boulot?

Quel dommage que l'on ne puisse pas avoir de réponse d'élève ou d'entraineur concerné par les pôles, cela m'aurait intéressé de lire leur point de vue.

Car pour l'instant nous avons que des réponses de personnes ayant eu de mauvaises expériences de ce système.

Meme si parfois certains ne remettent pas en cause les entraineurs et les structures de haut niveau.

Une réponse sur le sujet "les parents apprentis sorciers", je pense que les parents sont importants pour la réussite d'une carrière sportive. Comme l'élève, il faut lui faire comprendre comment le club fonctionne dés le début. Si ils ne veulent pas suivre les conditions dans tous les cas ils iront au casse pipe donc Nebe pas de quoi s'en inquiéter et même s'en énerver(ils ne sont qu'une minorité).

Date de publication : 21/03/2003 09:06
un pour tous, chacun pour soi
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#16
Modérateur
Modérateur


Informations utilisateur
Bonjour, a tous,

pas MA, mais ancien de Chatenay Malabry, je vais vous dire ce que je pense du pole, ce qu'il a manque ...

cote plutot mal :
- les etudes, vu le rythme du sport etude (8h, debout, cours, bouffe en revenant a Chatenay, cours, entrainement, bouffe, il est 20h30) la premiere pause de la journee pour les tireurs c a 20h30 => difficile de se mettre au boulot, pause pour tout le monde, on va bosser vers 23h, pas couche avant 0h, on en peut pas dire que ce soit adapte aux etudes. De plus, un emploi du temps amenage pour les sports-etudes est totalement indispensable(retirer le sport des cours me parait un minimum, les mecs se font chier, et ont pas envie d'en faire encore plus), ce qui n'est pas le cas a Chatenay. en term S, specialite math, j avais 4h de math le samedi matin, en sachant que j'allais etre absent au moins un samedi sur 2 pour les compets : lamentable, oblige de les remplacer le vendredi apres-midi, en cours particulier, uniquement les sports-etudes. => soluce proposee, emploi du temps amenage, + cours sur internet (ca existe autant en profiter, permet de rattraper des cours et de moins mettre la pression que des seances obligatoires en plus, cf le projet Spad a jussieu) mais surtout pas de cours par correspondance en plus, trop lourd, et pas motivant au vu de la difficulte des cours proposes (j'en ai fait l'experience, et c pas demago)
- pour ce qui est du suivi psycho, l'idee est interessante mais quasi impossible a mettre en place au vu des structures actuelles, et aussi des rythmes. Fo voir aussi que les personnes qui sont dans les poles espoirs ont entre 15 et 20 ans, d'ou souvent premiere experience sans les parents,... pas mal de tentations en plus. De plus ce suivi psycho existait deja en 1996 (mais totalement inutile a l'epoque) Je pense malheureusement (car il a deja assez de travail comme ce) que c'est a l'entraineur de s'acquitter de cette tache car c'est la seule autorite respectee unanimement par les tireurs.

Le cote + :
- experience humaine extremement enrichissante
- passage oblige vers le haut niveau car structure de clubs pas adaptes

CC: fo pas rever, les etudes en patissent pour tout le monde. Mais on peut arriver a ameliorer la structure. Dernier probleme, la guerre des entraineurs nationaux : c plus les tireurs qui en patissent

Date de publication : 02/04/2003 15:22
En escrime, la mauvaise foi disparaît dès qu'on a l'avantage
"Jules Renard"
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#17
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Les propos de Bopz, sont tout à fait intéressant, de plus cela vient d'un tireur qui a vécu en pôle.
Nous remarquerons que le suivi psychologique est de nouveau évoqué, car comme le disait Bopz, ces jeunes sont en structure et sont pour la plupart séparés de leurs parents pour la première fois.

Bien sûr, l'entraîneur est très respecté de tout le monde, le problème c'est qu'il a déjà beaucoup de choses à faire.

Date de publication : 02/04/2003 17:57
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#18
Accro
Accro


Informations utilisateur
Merci bopz pour ton témoignage, il est très intéressant et très explicite, je commence à me demander si il est vraiment important de faire rentrer des gamins qui n'ont pas encore leur bac dans ce genre de structure.

Date de publication : 02/04/2003 23:21
un pour tous, chacun pour soi
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#19
Modérateur
Modérateur


Informations utilisateur
Pour pas que ce genre de temoignage ne plombe l'opinion que vous avez des sports-etudes, je vais continuer un peu plus mes explications sur certains details :
a) personnellement, je pense que l'experience du sport-etude a ete extremement enrichissante et je ne regrette absolument pas d'y etre alle, au contraire. C'est une ecole de la vie en societe, voire en communaute ( j y suis rentre en premiere)
b) quasiment tous les sports etudes sabre qui etait avec moi (sauf 1, je sais pas ou il en ait) ont fait apres le sport-etude des etudes de haut niveau (minimum bac +4), meme s'ils ont pris du retard. Je pense qu'ils sont tous contents d'avoir fait SE.
c) les problemes qui peuvent se rencontrer sont generalement avec des personnes un peu associales, et dans ce cas le sport-etude va augmenter les differences car competition constante, ... Et c'est justement avec ce genre de personne qu'il faudrait un suivi, d'ou le dilemne car ca augmenterait encore plus leurs differences avec le reste du groupe
d) Y aller apres le bac n'est pas necessairement la meilleure solution et doit a mon sens etre etudiee au cas par cas, si le tireur a le niveau et est pret a vivre avec d'autres personnes que sa famille alors autant y aller tant que les etudes sont faciles (j'etais a l'aise en 1ere et term mais a la fac c deja plus dur de tout concilier) : car on pourra detecter plus facilement et plus tot si le tireur peux exploser a Haut niveau et s'il aime ca. S'il rate sa 1ere ou sa terminale, je pense que c'est moins grave que de rater ses annees de DEUG ou licence, car en deux ans tu es a peu pres sur d'avoir ton annee au lycee pas necessairement a la fac (et j'ai des exemples). J'irais meme jusqu'a dire que c'est mieux d'y aller en lycee (c'est un peu exagere), car si le SE plante on peut se focaliser sur les etudes ensuite au moment ou ca se complique (car c'est assez rare de voir des tireurs aller directement a l'insep sans passer par un SE)

Voila, Voila, si vous avez des questions n'hesitez pas j'ai decouvert le forum y a pas tres longtemps , et si ca peut aider au developpement de l'escrime j'en serais content

Date de publication : 03/04/2003 00:38
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#20
Modérateur
Modérateur


Informations utilisateur
Par contre a un autre niveau, je voulais juste dire que les tireurs qui ont fait du Haut niveau (qu'ils soient passe par un SE ou pas) ne font jamais (ou a de rares exceptions pres, je voudrais pas generaliser, mais j'ai pas de contre exemple en tete) de loisirs, une fois qu'ils arretent le Haut niveau. C'est generalement la compet qui les motive, et donc mm si le SE se passe mal pour un tireur ca ne me choque pas de voir des tireurs arreter ensuite, ou alors ils trouvent tjs un moyen de s'entrainer serieusement. Et donc ce debat pour moi n'a rien a voir avec le pb SE

Date de publication : 03/04/2003 15:51
En escrime, la mauvaise foi disparaît dès qu'on a l'avantage
"Jules Renard"
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#21
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
au niveau des etudes je pense qu'un sport etude n'est pas valable surtout au vue du suivi de nos responsable dans ce secteur mais si ton eleve veut aller en equipe de france jeune il vaut mieux pour lui d'etre dans un SE(car a niveau egal c'est celui du SE qui part ; il faut bien justifier les SE)

Date de publication : 02/06/2003 18:14
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#22
Modérateur
Modérateur


Informations utilisateur
Citation :

escrimeurtresrouge a ecrit :
au niveau des etudes je pense qu'un sport etude n'est pas valable


Qu'entends tu par pas valable ?
Personellement j'ai fait sport-etude et mes etudes se passent tres bien

Date de publication : 02/06/2003 18:37
En escrime, la mauvaise foi disparaît dès qu'on a l'avantage
"Jules Renard"
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#23
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
avez vous des informations sur les mutations autorisées durant la première année de pôle ? Normalement il est précisé dans le règlement intérieur de la fédé qu'elles ne sont pas autorisées, mais manifestement les exceptions existent...

Date de publication : 02/06/2003 18:50
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#24
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
toi t'est un sabreur du rcf

Date de publication : 02/06/2003 21:31
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#25
Accro
Accro


Informations utilisateur
Ah bon ben normalement il faut attendre un an avant de pouvoir changer de club, et la deuxiement année il faut l'autorisation du club d'origine pour pouvoir changer. En fleuret je n'ai jamais entendu parler d'exception. Les tireurs du Pole d'Aix ont tjs attendu un an avant de changer pour un club regional.

Date de publication : 02/06/2003 21:37
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#26
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
c'est bien ce qu'il me semblait..." ON" a assuré à un tireur qui quitte le club que la commission de mutation lui accordera le droit de changer.....
sympa pour le club qui a tout payé depuis 2 ans....quelles que soient les raisons de vouloir changer...

Date de publication : 02/06/2003 22:23
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#27
Accro
Accro


Informations utilisateur
Ah bon ben normalement il faut attendre un an avant de pouvoir changer de club, et la deuxiement année il faut l'autorisation du club d'origine pour pouvoir changer. En fleuret je n'ai jamais entendu parler d'exception. Les tireurs du Pole d'Aix ont tjs attendu un an avant de changer pour un club regional.


ah c beau apparemment c sur que le tireur ce casse après l'année passé ds le cpef d'aix, je vais les envoyé là bas moi, je vais etre content.

Date de publication : 05/06/2003 12:30
un pour tous, chacun pour soi
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re:
#28
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
SURTOUT SI TU AS DES FILLES!!!!!!!!!!!!!( je rigole)

Date de publication : 06/06/2003 15:58
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut








[Recherche avancée]


Escrime-Info : Mentions légales