https://royalescrime.com/
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Menu principal
Qui est en ligne
124 Personne(s) en ligne (62 Personne(s) connectée(s) sur Forum)

Utilisateurs: 2
Invités: 122

nico160177, Barth, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish





(1) 2 »


L'escrime et la télévision
#1
De passage
De passage


Informations utilisateur
Vaste sujet me direz-vous, et déjà abordé dans d'autres fils de discussion sur ce même forum. Mais j'aimerais comprendre les raisons profondes de l'absence totale d'escrime sur le petit écran en dehors de la période olympique.

Je comprends bien les arguments du défaut de télégénie, des non-combattivité qui s'éternisent, de la difficulté pour le téléspectateur lambda de comprendre les règles... Je sais bien que l'on ne va pas retransmettre de l'escrime en prime-time, mais tout de même, quand je vois qu'une chaîne comme celle de l'Equipe diffuse du biathlon, du crossfit ou de la pétanque, je m'interroge.

J'ai cru comprendre que la FIE réclamaient des droits exorbitants... Mais quelqu'un pourrait-il essayer d'éclairer ma lanterne ?

Pensez-vous que cette situation est susceptible d'évoluer ?

Date de publication : 29/10 23:11
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#2
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
don't feed the troll !

Date de publication : 30/10 00:09
l'Expert et Malicia : son plaisir : une main sur le clavier, l'autre sous la table...
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#3
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
faut dire que la dernière expérience de retransmission, les championnats du monde à Paris, ont été assez catastrophiques niveau audience.

Date de publication : 30/10 00:50
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#4
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Citation :

mortderire a écrit :
don't feed the troll !


Il ne faut pas voir des trolls partout !

Ce sujet est intéressant. Je pense que le sport devient un spectacle et que l'escrime n'étant pas télégénique ne séduit pas les médias TV. Si pas télégénique = pas d'audience = pas de rentrées publicitaires.
Heureusement qu'il reste l'émotion qui peut à la rigueur conquérir le spectateur lambda, et encore, uniquement pendant les JO
Voici l'article d'un néophyte:

http://www.slate.fr/life/59985/escrime-tele-jeux-olympiques

Date de publication : 30/10 08:51
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#5
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Le fleuret et le sabre, c'est spectaculaire, mais seuls les escrimeurs avertis y comprennent quelque chose. L'épée, c'est moins spectaculaire, plus attentiste, mais les règles sont limpides : une touche = un point. Aucune arme n'est donc totalement satisfaisante niveau télégénie. Je suis évidemment d'avis, comme tout le monde ici, qu'il est quand même plus intéressant de suivre un duel qu'un match de pétanque à la télévision, mais c'est pourtant la pétanque qui est diffusée sur la TNT. Il y a peut-être, en effet, une question de droits. Je ne pourrais l'affirmer sans savoir. Mais je pense aussi qu'il y a une question d'image. Dans l'esprit des gens, la pétanque est un sport populaire et ouvert à tous gratuitement. L'escrime passe encore aujourd'hui pour un sport snob, coûteux, compliqué à pratiquer et héritage de la noblesse du passé. Ca rebute je pense. On m'a souvent dit aussi "L'escrime ? Bah ça doit pas être très difficile. Tu tends le bras et tu touches. C'est pas très physique..." Reste aussi le problème de l'arbitrage, comme évoqué plus haut. Moi-même, j'ai beau être passionné, il m'arrive de couper la connexion quand je regarde des Coupes du monde sur Youtube, à cause des recours trop fréquents à la vidéo. Pour le coup, on assiste à des pinaillages d'experts plus qu'à des combats et ça devient vite lassant. Voilà quelques pistes de réflexion...

Date de publication : 30/10 09:41
Auteur du roman Les Lames Sauvages et traducteur de L'escrime dans la peau de Sergei Golubitsky (préfacé par Erwann Le Pechoux) et de The Master's Notebook de Rémy Delhomme.
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#6
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Pour moi le problème de l'escrime à la télévision est que le téléspectateur ne voit pas la touche. Alors qu'au foot on voit le but, on voit l'essai au rugby, on voit la boule faire un carreau ou toucher le cochonnet à la pétanque. On ne voit pas non plus le geste technique. je ne suis pas joueur de tennis, mais ayant suivi Roland Garros comme tout le monde, je sais ce qu'est un revers, un smash, un amorti, etc.
En ce qui concerne les droits demandés par la FIE, je n'en sais rien, quelqu'un aurait une source ?

Date de publication : 30/10 10:11
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#7
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Oui, mais peut-être connais-tu les termes techniques du tennis parce que tu en as vu beaucoup à la TV. Si l'on diffusait autant d'escrime que de tennis, les termes techniques élémentaires (marche, retraite, fente, sixte, quarte...) deviendraient eux aussi connus de tous. Je comprends la règle du hors-jeu au foot sans avoir jamais mis les pieds sur un terrain parce que j'ai vu des dizaines de matchs au fil des années. Est-ce que les geste, à l'épée du moins, sont si rapides et si alambiqués que cela ? Bof, ça reste du coup droit bien souvent, ou de l'opposition. En tout cas des mouvements assez directs. Au fleuret et au sabre, là c'est sûr qu'on n'y voit que dalle. On manque aussi peut-être de sportifs charismatiques capables de faire se soulever les foules. Depuis Flessel, il n'y a pas eu grand-monde. Je parle en terme de présence médiatique, pas de niveau bien sûr. Il nous faudrait de vrais personnages, comme il y en a eu en natation ces dix, quinze dernières années. Regarder des gens nager, c'est pourtant chiant...

Date de publication : 30/10 10:25
Auteur du roman Les Lames Sauvages et traducteur de L'escrime dans la peau de Sergei Golubitsky (préfacé par Erwann Le Pechoux) et de The Master's Notebook de Rémy Delhomme.
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#8
Accro
Accro


Informations utilisateur
Citation :

olivier34 a écrit :
Voici l'article d'un néophyte:

http://www.slate.fr/life/59985/escrime-tele-jeux-olympiques


Je crois que c'est assez bien résumé : à la télévision, on y voit rien.
Ce n'est pas un problème de compréhension du vocabulaire ou de la technique, mais bien un problème de vision à la télé.
Est-ce que vous imaginez un peu la vitesse de la pointe ? (J'aimerais bien avoir des mesures de vitesse). Tout cela est minuscule, la lame est très fine, on y voit RIEN, parce que cela va très vite.

D'ailleurs, c'est amusant qu'on reproche au final à l'épée... sa lenteur... Parce que c'est le même problème que le sabre ou le fleuret quand cela s'agite.

Je rajouterai en plus que la télé, c'est en deux dimensions : voir une quarte, c'est parfois compliqué.

Moi, je pense que le cas est désespéré, et je m'intéresse beaucoup plus aux conséquences de cette course à la télé (vieux média décadent, largement dépassé, accessoirement).

La FIE est obsédée par la télé : pour elle, c'est devenu l'objectif, avant même l'escrime elle-même. L'équation, c'est médiatisation, publicité, argent, et on reprend la boucle : plus argent = plus média = plus pub...
Alors qu'a fait la FIE pour atteindre son objectif.

Quelques petites choses assez positives : mieux encadrer le déroulement des compétitions pour qu'elles restent dans un temps raisonnable et planifiable, les rendre plus lisible (avec les pistes de couleur), enlever ses putains de fils ridicules collés aux fesses.
Là, c'est bien.

Et puis, il y a les vautrages et procédés assez pitoyables!
On penserea évidemment à feu le masque transparent que la FIE a tenté d'imposer en force et finalement retiré pour des questions de sécurité : quel vautrage absolu.
La FIE a compris également que le sport médiatisé actuel était à l'image du reste de la société : il faut faire du people et raconter des petites histoires à dormir debout pour attirer les fondus de magazines de bas niveaux.
Regarder la chaine de la FIE sur youtube, on perçoit très très nettement l'orientation people.
J'aime bien Le Péchoux, mais sur sur les pistes, pas là dedans :


Et puis, il y a enfin les désastres complets !
Là, c'est quand la FIE met la médiatisation au dessus de l'escrime, et c'est le cas à propos du règlement qui régresse pour permettre une exposition plus grande aux téléspectateurs au grand sacrifice de l'escrimeur.
Je pense au projet récent sur les Règles expérimentales non combativité. Les assauts d'épée manqueraient de rythme alors, on forcerait la main aux tireurs : quitte à remettre en cause totalement l'esprit de l'arme et del'escrime qui est faite de prudence avant tout : ne pas être touché avant que de toucher ! voilà l'esprit du duel.
Et évidemment, je pense à la violation du règlement instituée dans les faits, notamment quant à la définition de l'attaque au fleuret. C'est une dérive de 20 ans, elle ne peut avoir pour origine que cette volonté de médiatisation : car la FIE n'a volontairement rien fait contre cette violation du règlement. Les mouvements subtils de la pointe, on ne voit pas trop à la télé, donc la FIE préfère quand on donne des priorités à des gens qui avancent sur la piste bras court, parce que cela se voit. Et on remet en cause encore une fois totalement l'esprit de l'arme de l'escrime : non, dans aucune arme on se précipite sur la pointe de l'adversaire !

Donc, je pense que fondamentalement, le problème du pourquoi escrime et TV cela ne colle pas, c'est une question résolue depuis longtemps, et pas vraiment intéressante.
La vraie question, ce sont les conséquences de la course à la télé sur nos pratiques : est-ce qu'on doit nous forcer à faire des choses aberrantes pour qu'une poignée de tireurs passent à la télé ? (mettre des jeunes gens à la télé en train de faire n'importe quoi, on y arrive très bien, pas besoin de l'escrime)
Le bilan à mes yeux entre les aspects positifs et ceux négatifs est que le négatif l'emporte très très largement.
Il est tant que les escrimeurs défendent l'escrime, et tant pis pour la télé, car c'est de toute manière perdue (sauf si vous préférez faire ça avec des grosses épées en mousse fluo...).

Date de publication : 30/10 11:35
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#9
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
A titre perso je ne vois pas l'intérêt qu'il y ai de l'escrime à la télé.
Pour avoir plus d'escrimeurs ? Pas sûr que ça marche. Les lendemains de J-O font peut-être monter le soufflet, mais il se dégonfle aussi vite.
Et puis la finalité de l'escrime c'est quoi ? D'avoir toujours plus d'escrimeurs !

Date de publication : 30/10 11:55
J'arrive à un âge où, lorsque l'on veut voir ses parents, il faut se munir d'une pelle. F. Amanrich (1950-2012)



Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#10
De passage
De passage


Informations utilisateur
Qu'on ne me fasse pas dire que je suis un participant de la "course à la télévision", loin de là, surtout si c'est pour sacrifier des dimensions de notre discipline qui me semblent essentielles.

Précisément, d'ailleurs, je me demande à quoi il rime d'instaurer des règles de non-combattivité dans l'espoir de rendre le sport plus télégénique, alors même qu'il est évident que ça ne résoudra pas le problème en profondeur. Non-combattivité, ou non, l'escrime n'est fondamentalement pas une discipline télégénique. J'en prends acte.

Néanmoins, je trouve quand même dommage que l'escrime ne soit pas diffusée, car les quelques fois où j'ai eu l'occasion de regarder de l'escrime à la télévision j'ai trouvé ça plus agréable que sur une chaîne Youtube en streaming...

En fait, comme je l'indiquais dans mon premier message, j'ai renoncé à l'idée que l'escrime puisse devenir un sport médiatique. Je pense donc qu'il n'est pas judicieux de faire trop d'efforts d'adaptation à la télévision, puisque l'intérêt final est de toute façon limité. En revanche, quand je constate que certains sports, au moins aussi peu télégéniques et peu accessibles aux profanes, eux, sont diffués... Eh bien, je me dis qu'il doit y avoir une explication plus profonde, sur le rapport qu'entretient le monde de l'escrime avec les médias.

Moi, par exemple, j'ai commencé ce sport à 17 ans après en avoir vu à la télévision, sans rien connaître des règles et sans tout comprendre au visionnage... Pourtant ça m'a plu et passionné au premier coup d'oeil. Donc, en conclusion, je suis contre l'adaptation de l'escrime à la télévision, mais j'ai du mal à croire qu'il n'y ait aucun moyen, même sans adaptation, de promouvoir un peu mieux cette diffusion.

Date de publication : 30/10 12:38
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#11
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
J'ai commencé l'escrime en septembre 1996. Merci France Télé et merci Laura Flessel !

Date de publication : 30/10 12:56
Auteur du roman Les Lames Sauvages et traducteur de L'escrime dans la peau de Sergei Golubitsky (préfacé par Erwann Le Pechoux) et de The Master's Notebook de Rémy Delhomme.
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#12
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Citation :

Cassagnac a écrit :
Qu'on ne me fasse pas dire que je suis un participant de la "course à la télévision", loin de là, surtout si c'est pour sacrifier des dimensions de notre discipline qui me semblent essentielles.

Précisément, d'ailleurs, je me demande à quoi il rime d'instaurer des règles de non-combattivité dans l'espoir de rendre le sport plus télégénique, alors même qu'il est évident que ça ne résoudra pas le problème en profondeur. Non-combattivité, ou non, l'escrime n'est fondamentalement pas une discipline télégénique. J'en prends acte.

Néanmoins, je trouve quand même dommage que l'escrime ne soit pas diffusée, car les quelques fois où j'ai eu l'occasion de regarder de l'escrime à la télévision j'ai trouvé ça plus agréable que sur une chaîne Youtube en streaming...

En fait, comme je l'indiquais dans mon premier message, j'ai renoncé à l'idée que l'escrime puisse devenir un sport médiatique. Je pense donc qu'il n'est pas judicieux de faire trop d'efforts d'adaptation à la télévision, puisque l'intérêt final est de toute façon limité. En revanche, quand je constate que certains sports, au moins aussi peu télégéniques et peu accessibles aux profanes, eux, sont diffués... Eh bien, je me dis qu'il doit y avoir une explication plus profonde, sur le rapport qu'entretient le monde de l'escrime avec les médias.

Moi, par exemple, j'ai commencé ce sport à 17 ans après en avoir vu à la télévision, sans rien connaître des règles et sans tout comprendre au visionnage... Pourtant ça m'a plu et passionné au premier coup d'oeil. Donc, en conclusion, je suis contre l'adaptation de l'escrime à la télévision, mais j'ai du mal à croire qu'il n'y ait aucun moyen, même sans adaptation, de promouvoir un peu mieux cette diffusion.


Pour ma part, j'ai découvert ce sport grâce à un reportage sur la chaîne de télévision FR3 (Il y avait quand même la couleur) !
Ce reportage était basé plus sur la découverte de ce sport lors d'un entraînement et mettait aussi en avant l'aspect ludique de cette discipline.
Pas d'athlètes de Haut-Niveau ni de combats mis en avant dans ce reportage, enfin des souvenirs qui me restent.
Lorsque j'ai vu ce reportage, cela m'a captivé, je n'avais que 5 ans.
C'est donc l'année suivante que je me suis inscrit à l'âge de 6 ans, requis à l'époque !
C'était en 1973 !

Date de publication : 30/10 13:17
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#13
Accro
Accro


Informations utilisateur
C'est un moyen bien contemporain que d'envoyer à la face des autres sa propre existence, avec le sous-entendu qu'on est le centre du monde.
Votre parcours, il vous est propre et il ne démontre RIEN au-delà de votre propre personne.
Prenez un peu de hauteur par rapport au niveau de votre nombril.
Qu'il y ait eu des augmentations d'effectifs suite à des JO et de retransmission TV, oui, on ne le contestera pas.
Mais faisons quelques hypothèses : si l'escrime avait 1 million de pratiquant en France, ne serait-elle pas plus retransmise (même en étant peu télégénique).
En gros, est-ce la TV qui donne le succès d'un sport, ou le succès d'un sport qui attire la TV ? C'est aussi une question à méditer.

La FIE a choisi un mode de développement principal : la médiatisation, par la TV.
D'une part je trouve cela méprisant pour ceux qui à la base font l'effort de marcher les clubs au niveau de base.
D'autre part, je trouve que cela est un modèle dépassé du 20e siècle.

Prenons le tennis : imaginez qu'il y ait 50000 licenciés, avec peu d'infrastructures. LA FFT etla FIT rêve de se développer : peu imaginatif, il se dise, c'est la TV qui nous sauvera. Il se tourne vers la TV : on leur répond : NON, mais cela ne va pas, vos matchs avec 2 gus qui durent 3 à 4H, c'est trop long : une heure max, compris ? Et le tennis ne serait pas ce qu'il est, s'il devait s'adapter à la TV : c'est la TV qui s'est adaptée à l'époque à ces matchs qui durent des plombent.

Aujourd'hui, c'est ce qui arrive à l'escrime : on nous impose (la FIE...)des adaptations qui dénaturent notre sport au profit du seul télespectateurs, pas de l'escrimeur.
Et l'escrime, ce n'est pas le tennis. La baballe, on peut imlaginer n'importe quoi avec. Par contre, un combat à l'arme blanche, on ne peut pas faire n'importe quoi (comme attaquer bras court) : sinon, on détruit l'escrime.

Quand je lis "l'escrime à la télévision j'ai trouvé ça plus agréable que sur une chaîne Youtube en streaming", cela me fait rire. C'est exactement la même chose : tout dépend les moyens audiovisuels qu'on met en face (une caméra ou dix), mais c'est la mêm chose.
Et aujourd'hui, le streaming permet de voir beaucoup de compétitions... sans qu'on ait à attendre la TV pour cela.

Donc, la question de la TV, c'est juste la question de la médiatisation de l'escrime et plus largement de son développement.
Encore une fois, il faut arrêter de se baser sur des recettes la seconde moitié du 20e siècle, la TV, c'est dépassée.

Par contre, on en est à défendre notre escrime.
PArce que les gens qui pense TV, ils pensent fric et pouvoir, et pas à nous, les escrimeurs.

Date de publication : 30/10 13:55
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#14
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
peut etre cela existe t il deja mais pourquoi le ffe ne financerait pas un docu, un 52 minutes comme on dit.
sans se perdre dans les epouvantables 3 mn qui passaient sur france tv sport (se terminant a chaque fois par un pseudo gag qui ne faisait rire personne et sans rien apprendre a quiconque) on pourrait imaginer proposer a l'equipe 21 un doc cle en main.
il y a plein d'escrimeurs en formation de journalistes qui seraient heureux d'avoir un tel sujet

Date de publication : 30/10 14:04
l'Expert et Malicia : son plaisir : une main sur le clavier, l'autre sous la table...
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#15
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
L'idée est intéressante, mais réaliser un documentaire coûte du temps, de l'argent et de l'énergie. Il n'y a aucune garantie qu'il soit accepté, aussi bon soit-il.

Date de publication : 30/10 14:10
Auteur du roman Les Lames Sauvages et traducteur de L'escrime dans la peau de Sergei Golubitsky (préfacé par Erwann Le Pechoux) et de The Master's Notebook de Rémy Delhomme.
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#16
De passage
De passage


Informations utilisateur
Citation :

Malicia a écrit :
C'est un moyen bien contemporain que d'envoyer à la face des autres sa propre existence, avec le sous-entendu qu'on est le centre du monde.
Votre parcours, il vous est propre et il ne démontre RIEN au-delà de votre propre personne.
Prenez un peu de hauteur par rapport au niveau de votre nombril.



Malicia, vous faites preuve d'une agressivité à mon égard qui, à mon avis, n'a pas lieu d'être. Mon nombril... Écoutez, j'ai fait part de mon expérience personnelle sans prétention. Je ne crois pas être représentatif d'un ensemble. Je ne cherche pas, contrairement à ce que vous écrivez, à démontrer quoique ce soit. Je note simplement que sans la télévision je n'aurais probablement jamais eu l'idée de faire de l'escrime. Je ne suis pas l'escrime à moi tout seul, ça vaut ce que ça vaut comme témoignage, mais ce n'est pas non plus me prendre pour le centre du monde que de le raconter.


Citation :

Qu'il y ait eu des augmentations d'effectifs suite à des JO et de retransmission TV, oui, on ne le contestera pas.
Mais faisons quelques hypothèses : si l'escrime avait 1 million de pratiquant en France, ne serait-elle pas plus retransmise (même en étant peu télégénique).
En gros, est-ce la TV qui donne le succès d'un sport, ou le succès d'un sport qui attire la TV ? C'est aussi une question à méditer.

La FIE a choisi un mode de développement principal : la médiatisation, par la TV.
D'une part je trouve cela méprisant pour ceux qui à la base font l'effort de marcher les clubs au niveau de base.
D'autre part, je trouve que cela est un modèle dépassé du 20e siècle.

Prenons le tennis : imaginez qu'il y ait 50000 licenciés, avec peu d'infrastructures. LA FFT etla FIT rêve de se développer : peu imaginatif, il se dise, c'est la TV qui nous sauvera. Il se tourne vers la TV : on leur répond : NON, mais cela ne va pas, vos matchs avec 2 gus qui durent 3 à 4H, c'est trop long : une heure max, compris ? Et le tennis ne serait pas ce qu'il est, s'il devait s'adapter à la TV : c'est la TV qui s'est adaptée à l'époque à ces matchs qui durent des plombent.

Aujourd'hui, c'est ce qui arrive à l'escrime : on nous impose (la FIE...)des adaptations qui dénaturent notre sport au profit du seul télespectateurs, pas de l'escrimeur.
Et l'escrime, ce n'est pas le tennis. La baballe, on peut imlaginer n'importe quoi avec. Par contre, un combat à l'arme blanche, on ne peut pas faire n'importe quoi (comme attaquer bras court) : sinon, on détruit l'escrime.


Soit vous êtes quelqu'un de particulièrement belliqueux, soit il y a eu une mésentente sur mon propos. Je suis venu poser une question, en toute bonne foi. Je n'ai pas cherché à affirmer quoique ce soit. Encore une fois, je le répète, mon propos ne consiste pas à réclamer que l'escrime s'adapte à la télévision pour être diffusée plus largement. Ma question porte plutôt sur la possibilité d'une plus forte exposition en dehors de toute concession faite aux médias. Donc quelque chose qui, je crois, va plutôt dans le sens de votre envie de voir les bonnes traditions perdurer.

Citation :
Quand je lis "l'escrime à la télévision j'ai trouvé ça plus agréable que sur une chaîne Youtube en streaming", cela me fait rire. C'est exactement la même chose : tout dépend les moyens audiovisuels qu'on met en face (une caméra ou dix), mais c'est la mêm chose.
Et aujourd'hui, le streaming permet de voir beaucoup de compétitions... sans qu'on ait à attendre la TV pour cela.

Donc, la question de la TV, c'est juste la question de la médiatisation de l'escrime et plus largement de son développement.
Encore une fois, il faut arrêter de se baser sur des recettes la seconde moitié du 20e siècle, la TV, c'est dépassée.

Par contre, on en est à défendre notre escrime.
PArce que les gens qui pense TV, ils pensent fric et pouvoir, et pas à nous, les escrimeurs.


La télévision ne représente certainement pas l'avenir je vous le concède. Surtout si l'on considère que de plus en plus de gens, y compris moi, ont tendance à la regarder sur des ordinateurs. Et quand les chaînes Youtube auront autant de moyens et de caméras que les chaînes de télé, alors j'oublierai ces dernières aussitôt. Mais quand j'évoque la télévision, c'est précisément pour ce qu'elle offre en terme de moyens pour la qualité des retransmissions. Peut-être le terme est-il un peu trop précis et mal choisi. J'aurais dû dire les médias.

Surtout, ça me semblait une piste de réflexion intéressante, au-delà de la télévision elle-même, sur la concurrence ,en termes d'attractivité, entre l'escrime et d'autres sports "mineurs".

Date de publication : 30/10 14:29
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#17
De passage
De passage


Informations utilisateur
Le documentaire réalisé par Canal + sur Ivan Trevejo était très intéressant. Mais l'escrime elle-même n'y était pas mise en valeur, techniquement.

Date de publication : 30/10 14:32
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#18
Accro
Accro


Informations utilisateur
Citation :

Cassagnac a écrit :
Malicia, vous faites preuve d'une agressivité à mon égard qui, à mon avis, n'a pas lieu d'être. Mon nombril... Écoutez, j'ai fait part de mon expérience personnelle

D'ailleurs je ne visais pas vos propos votre référence à votre expérience n'étant qu'un élément secondaire.
Non, c'est plutôt la réplique de Nairolf qui se limite à répondre à partir de son expérience non généralisable.

Date de publication : 30/10 15:09
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#19
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Ce n'était qu'un exemple, pas une démonstration. Je ne peux pas m'exprimer au nom de ceux dont je ne connais pas l'avis.

Date de publication : 30/10 15:14
Auteur du roman Les Lames Sauvages et traducteur de L'escrime dans la peau de Sergei Golubitsky (préfacé par Erwann Le Pechoux) et de The Master's Notebook de Rémy Delhomme.
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#20
Accro
Accro


Informations utilisateur
Citation :

mortderire a écrit :
pourquoi le ffe ne financerait pas un docu, un 52 minutes

52 minutes = +52000 licenciés.
1000 licenciės à la minute.
Pensée magique pauvre et paresseuse.
Qui évite de parler des vrais problèmes

Date de publication : 30/10 15:14
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#21
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Qu'on le veuille ou non, l'escrime n'est pas accessible à tous. Regardez les prix du matériel (ce n'est pas un hasard si Décathlon et les autres n'en vendent pas) et des cotisations, surtout dans les grandes villes.
Pour courir, une paire de chaussures, un short et c'est parti. Une cotisation dans un club de course à pied coûte bien moins cher (70€ chez moi par exemple).
On pourra rendre les matches d'escrime trois fois plus rythmés que France TV et les autres préféreront montrer le marathon de Paris que les mondiaux d'escrime.
On fait difficilement plus monotone que l'allure régulière d'un marathonien mais c'est un effort que des millions de téléspectateurs connaissent.

Date de publication : 30/10 17:00
Le bonheur est la seule chose qui se double si on le partage.
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#22
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

Malicia a écrit :
Citation :

mortderire a écrit :
pourquoi le ffe ne financerait pas un docu, un 52 minutes

52 minutes = +52000 licenciés.
1000 licenciės à la minute.
Pensée magique pauvre et paresseuse.
Qui évite de parler des vrais problèmes


tu as entierement raison mais je pensais faire que le 52 minutes ne traite que du non respect du t56. qui est la cause de tous les maux de l'escrime

Date de publication : 30/10 17:08
l'Expert et Malicia : son plaisir : une main sur le clavier, l'autre sous la table...
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#23
De passage
De passage


Informations utilisateur
Citation :

NicoNunivu a écrit :
Qu'on le veuille ou non, l'escrime n'est pas accessible à tous. Regardez les prix du matériel (ce n'est pas un hasard si Décathlon et les autres n'en vendent pas) et des cotisations, surtout dans les grandes villes.
Pour courir, une paire de chaussures, un short et c'est parti. Une cotisation dans un club de course à pied coûte bien moins cher (70€ chez moi par exemple).


L'argument de l'investissement financier requis est à la fois pertinent et relatif. Pertinent car il est évident que les sports à faible investissement (course, athlétisme, football) drainent un plus grand nombre de pratiquants. Mais relatif car il y a beaucoup d'autres sports coûteux. Par exemple, le cyclisme. Dans les grandes enseignes, on vend bien des vélos qui coûtent une brique, bien plus chers que tout le paquetage pour débutant en escrime.

M'est avis que le défaut d'attractivité de l'escrime est dû en grande partie à un manque de culture historique et de l'incapacité de ceux qui en font la promotion à en expliquer les origines. Pour le plus grand nombre, l'escrime, c'est désuet. J'ai remarqué que l'une des remarques qui revenaient le plus souvent de la part des non-initiés étaient que l'escrime "ne sert plus à rien dans la vraie vie" (comme si faire du tennis était très utile par ailleurs). Si l'on faisait plus la promotion de l'escrime comme un authentique sport de combat (ce qu'il est), avec sa dose de violence, ses impacts, sa symbolique martiale, on y gagnerait plus en crédibilité qu'en mettant en avant l'escrime-fitness ou l'escrime-troisième-âge. Il faudrait faire comprendre au grand public que l'escrime c'est de la boxe avec une arme blanche, pas des chorégraphies en tutu blanc.

Date de publication : 30/10 17:22
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#24
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Grave d'accord avec ce dernier commentaire ! Escrime fitness, sabre laser, ça part dans tous les sens ! Même s'il faut reconnaître que ces activités annexes font entrer des adhérents (et de l'argent) dans les clubs.

Date de publication : 30/10 17:52
Auteur du roman Les Lames Sauvages et traducteur de L'escrime dans la peau de Sergei Golubitsky (préfacé par Erwann Le Pechoux) et de The Master's Notebook de Rémy Delhomme.
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#25
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

NicoNunivu a écrit :
Qu'on le veuille ou non, l'escrime n'est pas accessible à tous. Regardez les prix du matériel
.


Pas d'accord avec toi Pierre. L'escrime est un sport qui se situe dans la moyenne. Plus cher effectivement que la course à pied mais beaucoup moins cher que le cyclisme par exemple.
Je ne crois pas que le prix soit un obstacle à la pratique de notre sport. Pour moi (et mon nombril) c'est plutôt un état d'esprit qui bloque.

P.S pour Cassagnac et Nairof : ne vous inquiétez pas des remarques déplaisantes de Malicia, connue aussi sous le nom de "Expert", elle/il se sert de son anonymat pour se défouler. Pour faire bref c'est un(e) sacré(e) con(ne).


Date de publication : 30/10 18:02
J'arrive à un âge où, lorsque l'on veut voir ses parents, il faut se munir d'une pelle. F. Amanrich (1950-2012)



Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#26
Accro
Accro


Informations utilisateur
Citation :

Cassagnac a écrit :
Citation :

NicoNunivu a écrit :
Qu'on le veuille ou non, l'escrime n'est pas accessible à tous. Regardez les prix du matériel (ce n'est pas un hasard si Décathlon et les autres n'en vendent pas) et des cotisations, surtout dans les grandes villes.
Pour courir, une paire de chaussures, un short et c'est parti. Une cotisation dans un club de course à pied coûte bien moins cher (70€ chez moi par exemple).


L'argument de l'investissement financier requis est à la fois pertinent et relatif. Pertinent car il est évident que les sports à faible investissement (course, athlétisme, football) drainent un plus grand nombre de pratiquants. Mais relatif car il y a beaucoup d'autres sports coûteux. Par exemple, le cyclisme. Dans les grandes enseignes, on vend bien des vélos qui coûtent une brique, bien plus chers que tout le paquetage pour débutant en escrime.

M'est avis que le défaut d'attractivité de l'escrime est dû en grande partie à un manque de culture historique et de l'incapacité de ceux qui en font la promotion à en expliquer les origines. Pour le plus grand nombre, l'escrime, c'est désuet. J'ai remarqué que l'une des remarques qui revenaient le plus souvent de la part des non-initiés étaient que l'escrime "ne sert plus à rien dans la vraie vie" (comme si faire du tennis était très utile par ailleurs). Si l'on faisait plus la promotion de l'escrime comme un authentique sport de combat (ce qu'il est), avec sa dose de violence, ses impacts, sa symbolique martiale, on y gagnerait plus en crédibilité qu'en mettant en avant l'escrime-fitness ou l'escrime-troisième-âge. Il faudrait faire comprendre au grand public que l'escrime c'est de la boxe avec une arme blanche, pas des chorégraphies en tutu blanc.


Votre intervention là est pleine de bon sens et explique en partie le désintérêt en général des médias pour l'escrime.

Néammoins, je pense qu'il y a aussi un gros défaut de communication de la part de la fédé.

Qui était au courant en France que nous avions le n°1 mondial à l'épée hommes récemment ? Qui connaît le palmarès de l'épée hommes par équipe ? C'est un palmarès que bien des équipes nationales convoitent (à commencer par le foot, le rugby et le tennis), mais personne n'en parle jamais.

La vérité, c'est que derrière, il n'y a personne pour communiquer et faire cocorrico quand c'est nécessaire (même 5 min).

Même sur la chaîne Youtube de la FFE, on aperçoit vite l'amateurisme des communicants : titres très difficiles à trouver ("incroyable remontée de Y. Borel contre les Italiens" ... vous imaginez la probabilité qu'un profane trouve ça ...) quand ils ne sont pas bidons ("victoire d'Erwann le Pechoux sur G. Avola" ... qui finit sur un 15-13 pour l'italien ...).

Bref, je sens comme au mieux un amateurisme dans la promotion de l'escrime, au pire une non volonté de le faire au sein de la FFE.

Date de publication : 30/10 18:19
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#27
Accro
Accro


Informations utilisateur
Citation :

mortderire a écrit :
je pensais faire que le 52 minutes ne traite que du non respect du t56. qui est la cause de tous les maux de l'escrime

S'il y a un financement participatif, j'amène de l'argent !!!

Date de publication : 30/10 18:31
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#28
Accro
Accro


Informations utilisateur
Citation :

Nairolf a écrit :
Grave d'accord avec ce dernier commentaire ! Escrime fitness, sabre laser, ça part dans tous les sens ! Même s'il faut reconnaître que ces activités annexes font entrer des adhérents (et de l'argent) dans les clubs.

Vous voyez, là, on peut être d'accord.
Mais le malaise, il n'est pas tant que dans ces nouvelles activités molles, très accessoires, mais dans le dur, l'escrime et ses dérives provoquées.

Date de publication : 30/10 18:33
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#29
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

amanrich a écrit :
Citation :

NicoNunivu a écrit :
Qu'on le veuille ou non, l'escrime n'est pas accessible à tous. Regardez les prix du matériel
.


Pas d'accord avec toi Pierre. L'escrime est un sport qui se situe dans la moyenne. Plus cher effectivement que la course à pied mais beaucoup moins cher que le cyclisme par exemple.
Je ne crois pas que le prix soit un obstacle à la pratique de notre sport. Pour moi (et mon nombril) c'est plutôt un état d'esprit qui bloque.



Bien sûr que tu peux acheter un vélo à une brique mais tu trouves aussi un vélo à moins de 200€ et un casque à 10€ et tu peux faire du vélo quand tu veux et pas uniquement aux horaires d'ouverture de la salle.

Date de publication : 30/10 19:17
Le bonheur est la seule chose qui se double si on le partage.
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : L'escrime et la télévision
#30
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Pour les médias, il y a plusieurs problèmes:

- La durée d'une compétition !
- Les arrêts à répétition pour arbitrage video ou discussions avec l'arbitre.
- le respect du timing !
- Les tenues (que du blanc) même le tennis a reussi sa révolution couleur.
- Les règles de priorités.

Déjà, il serait bon que les streamings a destination des amateurs soient bien réalisés (lenteur, pas de ralentis, quasi jamais de commentateurs, bugs...). Même avec un média simple comme twitter, on a du mal à avoir les résultats complets. L'escrime manque réellement de communication dans ses propres rangs (facebook, twitter, instagram.... et autres sont rarement à jour. Il faudrait commencer à la base.

Le plus gros problèmes, c'est que les médias c'est de la politique et je ne suis pas sur qu'à la fédé nous ayons des gens compétents dans ce domaine (ce n'est pas une critique) déjà qu'il parait très compliqué de trouver des sponsors, alors de l'audiovisuel faut pas rêver.


Date de publication : 31/10 06:11
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut








Escrime-Info : Mentions légales