http://www.royalescime.com/
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Menu principal
Qui est en ligne
60 Personne(s) en ligne (39 Personne(s) connectée(s) sur Forum)

Utilisateurs: 4
Invités: 56

Hirad, QuarteC, sce63, genepi, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish





« 1 (2) 3 »


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#31
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

Fred a écrit :
Citation :

Agecanonix a écrit :
? (quitte à lui faire signer un engagement à enseigner dans le club pour au moins x années, sinon tu rembourses)


C'est légal ça ? (question non désintéressée, je l'avoue)


Totalement illégal.

Date de publication : 19/06/2012 08:08
J'arrive à un âge où, lorsque l'on veut voir ses parents, il faut se munir d'une pelle. F. Amanrich (1950-2012)



Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#32
Accro
Accro


Informations utilisateur
Bien sûr que c'est légal. C'est la clause de dédit-formation. Si l'employeur a engagé des frais particulièrement important pour une formation (en l'espèce supérieure aux obligations légales de formation professionnelle), il peut passer avec le salarié un accord (remboursement dégressif d'une part des frais lors de la démission), en conformité bien sûr et comme d'habitude en social avec la loi, les conventions, les usages etc...
Encore faut-il que les frais engagés soit importants pour justifier une telle clause.

Date de publication : 19/06/2012 09:33
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#33
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
+ 1

Je me suis mal exprimé. C'est l'engagement à "enseigner sinon tu rembourses" qui est limite. Le contrat doit être très clair.
Les conditions de validité des clauses de dédit formation sont fixées par la jurisprudence.

Selon les tribunaux, il faut :

que la clause de dédit formation soit conclue avant le début de la formation et précise la date, la nature, la durée de la formation, et son coût réel pour l'employeur, ainsi que les modalités de remboursement à la charge du salarié,

que le financement de la formation dépasse le montant de la participation légale ou conventionnelle de l'employeur au développement de la formation professionnelle continue,

qu'il y ait une proportionnalité entre la durée de l'engagement et la durée et le coût de la formation,

que l'employeur ait respecté ses engagements en matière de formation,

que le salarié conserve la liberté de rompre son contrat de travail à tout moment.

La clause de dédit formation concerne a priori le remboursement du coût de l'inscription et des frais de formation. Pour qu'elle puisse jouer, il faut que la rupture intervienne à l'initiative du salarié et qu'elle ne soit pas imputable à l'employeur.

Date de publication : 19/06/2012 10:17
J'arrive à un âge où, lorsque l'on veut voir ses parents, il faut se munir d'une pelle. F. Amanrich (1950-2012)



Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#34
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
En ce qui concerne les diplômes fédéraux, au moins le premier (animateur), il est passé à 16 ans. Une telle clause est inapplicable : l'année suivante il viens te voir pour te dire qu'il y a le bac.
Chez nous, nous "utilisons" les candidats aux diplômes fédéraux le temps de leur formation (en la prenant en charge si besoin, la ligue a un mécanisme d'incitation en cas de réussite du diplôme), mais sans attendre de contrepartie.
Mes tireurs s'en servent ensuite parfois... dans d'autres clubs . Et me donnent occasionnellement un coup de main lorsqu'ils en ont la possibilité (Quand ils reviennent chez leurs parents). Bref, je ne compte pas sur eux .

Date de publication : 19/06/2012 12:41
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#35
Modérateur
Modérateur


Informations utilisateur
Citation :

amanrich a écrit :
+ 1

Je me suis mal exprimé. C'est l'engagement à "enseigner sinon tu rembourses" qui est limite. Le contrat doit être très clair.
Les conditions de validité des clauses de dédit formation sont fixées par la jurisprudence.

Selon les tribunaux, il faut :

que la clause de dédit formation soit conclue avant le début de la formation et précise la date, la nature, la durée de la formation, et son coût réel pour l'employeur, ainsi que les modalités de remboursement à la charge du salarié,

que le financement de la formation dépasse le montant de la participation légale ou conventionnelle de l'employeur au développement de la formation professionnelle continue,

qu'il y ait une proportionnalité entre la durée de l'engagement et la durée et le coût de la formation,

que l'employeur ait respecté ses engagements en matière de formation,

que le salarié conserve la liberté de rompre son contrat de travail à tout moment.

La clause de dédit formation concerne a priori le remboursement du coût de l'inscription et des frais de formation. Pour qu'elle puisse jouer, il faut que la rupture intervienne à l'initiative du salarié et qu'elle ne soit pas imputable à l'employeur.


Tu as parfaitement raison François ! J'ajouterai juste un ultime point de jurisprudence (CP Boulogne 1993) : "la clause de dédit formation n'est pas opposable au salarié qui, à l'issue de la formation, n'a pas bénéficié d'une nouvelle affectation et d'une nouvelle rémunération en rapport avec les acquits de la formation"

Maintenant, quid de la formation offerte non pas à un salarié mais à un bénévole adhérent du club ? Ce n'est plus dans le Code du Travail qu'il faut chercher la réponse, mais dans le Code Civil.

Date de publication : 19/06/2012 13:25
Morne en son noir veston, Le chronomètre au cou
On dirait du destin la froide sentinelle
D'après Victor Hugo - La légende des siècles
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#36
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

PatCha a écrit :
Otez moi d'un doute
BPJEPS escrime = éducateur fédéral + une UC escrime artistique = je peux ouvrir un club et donc fonctionner en autonomie. !!!


Pas tout à fait.....
Vu que le BPJEPS Escrime est une formation pleine et entière (en validant des UC)
Mais là ou tu pourrais avoir raison c'est sur le fait que le candidat qui passe son BPJEPS en étant déjà Éducateur Fédéral, aura certains UC validés d'office. Mais pas tous!
Mais là où je te rejoins (et c'est l'avis de nombreux collègues) c'est que d'une part le BPJEPS escrime est un BE light et que d'autre part, vu le prix d'une formation BPJEPS, on peut s'imaginer que c'est plus une sélection par l'argent qu'autre chose.

Date de publication : 19/06/2012 19:24
"Si vous sautez dans un puits, la providence n'est pas obligée d'aller vous y chercher"

(Proverbe Persan)

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#37
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Petite précision, la formation bpjeps est bien largement réduite pour les titulaire d'un diplôme d'éducateur fédéral, mais pas les UV 1, 2, 3 et 4 qui correspondent au contenu de l'ancien tronc commun et un peu plus, c'est un détail qui a son importance.

C'est vrai que quand je vois les prix de la formation proposée, c'est hallucinant. C'est vrai que c'est bien de professionnaliser l'enseignement de l'escrime, mais on bride vraiment beaucoup de club à mon avis en voulant sup.primer ces maitres d'armes qui font de l'enseignement de l'escrime une passion complémentaire à leur activité principale.

Certes, le BPJEPS est un BE version light, mais ça correspond à mon avis à la réalité de ce dont on a besoin pour aider les maitres d'armes à développer l'escrime en france.

Date de publication : 19/06/2012 22:01
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#38
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :
Certes, le BPJEPS est un BE version light, mais ça correspond à mon avis à la réalité de ce dont on a besoin pour aider les maitres d'armes à développer l'escrime en france.

Tout à fait... Sauf que le danger est de remplacer les Maîtres d'Armes. Notre sport a besoin de développement, et ces diplômes sont une ouverture très intéressante. Mais si l'on voit l'évolution de la formation puis de la situation des Maîtres d'Armes depuis un certain nombre d'années, on voit que les BE1 ont remplacé les BE2 (plus aucun intérêt à passer ce diplôme), donc on peut prédire que les BPJEPS vont remplacer à terme les BE1. Ce qui va en pâtir, ce n'est pas forcément la culture du résultat, mais la culture de l'escrime.
C'est pour cela qu'en parallèle de la diffusion de ces nouveaux diplômes une éducation des clubs employeurs est nécessaire. Ok un BPJEPS sports pour tous option escrime aura le droit d'ouvrir un club, mais cela doit rester une aide pour un niveau d'encadrement supérieur. Sachant qu'à l'avenir je ne crois pas à la manne de l'état pour conserver suffisamment de diplômes supérieurs.

Date de publication : 19/06/2012 22:54
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#39
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
odel et nebe + 1
Mais moi ce qui m'inquiète dans le BPJEPS ESCRIME....c'est ...le manque d'escrime!!

Date de publication : 19/06/2012 23:42
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#40
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Citation :

Odel a écrit :
Tout à fait... Sauf que le danger est de remplacer les Maîtres d'Armes. Notre sport a besoin de développement, et ces diplômes sont une ouverture très intéressante. Mais si l'on voit l'évolution de la formation puis de la situation des Maîtres d'Armes depuis un certain nombre d'années, on voit que les BE1 ont remplacé les BE2 (plus aucun intérêt à passer ce diplôme), donc on peut prédire que les BPJEPS vont remplacer à terme les BE1. Ce qui va en pâtir, ce n'est pas forcément la culture du résultat, mais la culture de l'escrime.
C'est pour cela qu'en parallèle de la diffusion de ces nouveaux diplômes une éducation des clubs employeurs est nécessaire. Ok un BPJEPS sports pour tous option escrime aura le droit d'ouvrir un club, mais cela doit rester une aide pour un niveau d'encadrement supérieur. Sachant qu'à l'avenir je ne crois pas à la manne de l'état pour conserver suffisamment de diplômes supérieurs.


Ma question est générale et je ne veux pas déclencher un débat ou dévaloriser les BE, mais est-ce vraiment un mal que les responsables de club n'ait plus besoin du BE2 ? Et même si les BPJEPS remplace le BE1 dans quelques années ? L'escrime serait elle très changée ?

Le sport se développe de plus en plus, l'escrime ne suit pas tellement le développement du sport en France et souhaite rester traditionnel. N'est-ce pas ce qui peut nous faire du mal ?

J'ai entendu, il y a quelques temps, des MA qui rageaient de l'arrivée du BPJEPS car ils avaient peur de se faire piquer leur place, en même temps, celui qui fait son travail correctement et efficacement, peu importe son diplôme, gardera sa place...

Date de publication : 19/06/2012 23:50
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#41
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
+1 Patcha! Pour que le BPJEPS soit efficace, il serait préférable que le niveau d'expertise en escrime soit augmenté...

Date de publication : 19/06/2012 23:51
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#42
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Je ne peux m'opposer à tout ce que vous dites. Permettez moi d'évoquer quand même la situation de gens qui ont été passer le BE et qui l'ont eu mais dont le niveau en escrime était plutôt discutable, en tous cas pas supérieur à mon niveau à moi même qui ne me considère pas comme un maître d'arme mais plutôt comme ce qui est décrit dans le BPJEPS. Et sur le plan de la pédagogie, j'ai vu des BE qui étaient pire que des chèvres.

Alors oui, je pense qu'il faut être vigilant à conserver la qualité de l'escrime. Oui, je pense qu'il faut être vigilant à ce que des BPJEPS ne se prennent pas pour des entraineurs et ne piquent pas la place des maîtres d'armes mais oui aussi, je pense qu'il n'y a pas besoin de suivre une formation DEJEPS pour mener des cycles d'escrime scolaire ou périscolaires, ce que beaucoup de maîtres d'armes passent du temps à faire.

Je prends ma situation personnelle en exemple, je pense qu'elle correspond à un cas où le bpjeps est un diplôme plutôt adapté: J'ai 26 ans, j'ai commencé l'escrime il y a prés de 20 ans, ça fait 10 ans que je suis dans les cursus de formation et de recyclage fédéraux (avec 2 ou 3 années de relâchement). Je pratique et enseigne le fleuret et l'épée principalement mais je connais les trois armes. Je sais que je ne mennerai pas seul des tireurs débutants aux championnats de france mais je peux prendre un groupe de jeunes ou d 'adultes, les faire progresser et travailler en lien avec le CTS, je peux monter un projet sportif, je peux monter un projet de développement, je peux faire des bilans de mes actions, ...
Pour moi, l'enseignement de l'escrime n'est pas mon métier et je le fais à titre complémentaire. J'interviens dans des centres de loisirs, des écoles en dehors des heures de cours, j'assiste le maître d'armes en donnant des leçons, en le remplaçant parfois.
J'ai préparé, bossé dur et obtenu le tronc commun du BE il y a quelques années..
Je pense donc que dans une situation comme la mienne, le BPJEPS est un diplôme intéressant, qu'il me permet d'officialiser l'autonomie que j'ai pu prendre par ailleurs, qu'il me donne le droit de toucher des sous pour ce que je fais, qu'il me permet de travailler dans le milieu scolaire.
Et d'ailleur, je vais surement aller intervenir la saison prochaine sur un petit club du coin qui ne trouve ni BE, ni DEJEPS (je sais pas où ils sont), et je suis bien content de pouvoir le faire sans dépendre de qui que ce soit.




Date de publication : 20/06/2012 00:46
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#43
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
roke 17
Les DEJEPS où sont ils ?
Et bien en formation. La première promo ne terminera celle-ci que fin 2012.
BPJEPS escrime = Prévôt d'état = aide pour le BE ou le DE = rémunération = d'accord.

Date de publication : 20/06/2012 07:46
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#44
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
le cts de Franche-Comté a mis la charrue avant les boeufs, ce qui a faché la FFE, en "produisant" des dejeps escrime avant tout le monde...

Date de publication : 20/06/2012 13:47
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#45
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :
Oui, je pense qu'il faut être vigilant à ce que des BPJEPS ne se prennent pas pour des entraineurs et ne piquent pas la place des maîtres d'armes mais oui aussi, je pense qu'il n'y a pas besoin de suivre une formation DEJEPS pour mener des cycles d'escrime scolaire ou périscolaires, ce que beaucoup de maîtres d'armes passent du temps à faire.

Effectivement, il n'y a pas besoin d'un DE pour mener des cycles scolaires. Mais en même temps les Maîtres d'Armes le font car cela leur permet de compléter leurs horaires de club : financièrement le club n'a souvent pas les moyens de le rémunérer sur ses fonds propres, et ces heures sont bienvenues.
Après, un BPJEPS suffisamment impliqué dans son club pourra avoir les mêmes résultats qu'un Maître d'Armes, au moins jusqu'en minimes voire cadets. Donc pour la majorité des clubs il n'y a pas besoin de Maîtres d'Armes...
Après, reste à voir si l'escrime consiste juste à allumer une lampe ou s'il y a autre chose...

Date de publication : 20/06/2012 16:36
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#46
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Citation :

hubo46 a écrit :
le cts de Franche-Comté a mis la charrue avant les boeufs, ce qui a faché la FFE, en "produisant" des dejeps escrime avant tout le monde...


Il s'agit d'un BPJEPS, non d'un DEJEPS il ne faut pas tout confondre, le débat risquerait d'en souffrir...

J'ai un peu participé au BPJEPS de Franche-Comté et je ne pense pas que ce nouveau diplôme prenne la place des DEJEPS. Les personnes que j'ai rencontrées était plutôt dans la situation de roke17 ou prenait ce diplôme comme une première étape avant le DE.
Tous avaient l'air conscient de la différence qu'il peut exister dans la formation des deux diplômes et ne cherchaient pas a les mètres en concurrence.

Je rejoins certaines réflexions déjà évoquées, le BPJEPS peut être un vrai plus pour le développement d'un club ou pour maintenir voire créer une activité dans des zones ou l'escrime est en "friche".

Date de publication : 23/06/2012 15:31
...mais tu sais je suis pauvre, et mes rêves sont mes seuls biens. Sous tes pas, j'ai déroulé mes rêves. Marche doucement, car tu marches sur mes rêves...
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#47
De passage
De passage


Informations utilisateur
Réponse à roke17

"Et d'ailleur, je vais surement aller intervenir la saison prochaine sur un petit club du coin qui ne trouve ni BE, ni DEJEPS (je sais pas où ils sont), et je suis bien content de pouvoir le faire sans dépendre de qui que ce soit. Le dejeps en formation de la salle en question "

Le dejeps en formation qui était à la salle en question c'était moi!!!
La salle est à 100 km de chez moi, ce qui m'imposais de dormir sur place, tous les vendredi!
Si j'ai quitté ce poste ce n'est que pour une question de "vie personnelle" .
Je trouve bien que tu récupères cette salle pour laquelle je me suis beaucoup investis (malgré ce qu'il doit surement se dire...), ils ont besoin d'une personne comme toi, et pas d'un MDE à plein temps c'est sûr.

J'interviens sur ce forum pour mettre deux ou trois petite choses au point:

"je pense qu'il n'y a pas besoin de suivre une formation DEJEPS pour mener des cycles d'escrime scolaire ou périscolaires, ce que beaucoup de maîtres d'armes passent du temps à faire. "

Ce n'est pas le but de la formation au DEJEPS!!! Et si beaucoup de MDE font cela (surtout dans nos régions rurales)c'est simplement pour éviter une inscription à 500€ dans un club, qui elle permettrai de payer un enseignant uniquement pour des intervention club et non plus de chercher un complément de salaire dans ce genre d'interventions!(exemple les grands clubs parisien).

Je pense que l'objectif 100 000 licenciés est en train de tuer la qualité de notre escrime, car pour pouvoir atteindre cet objectif et payer une partie de leur salaire les MDE passent leurs temps (et donc leur énergie et leur patience) à faire de multiple intervention, et quand ils arrivent dans les clubs ils sont éreintés... et ce quoi que l'on en dise...

Pour moi les choses sont claires, (et mon avis à changé en deux saisons de boulot pour l'escrime), nous ne pouvons pas associer qualité et quantité.

------------------------------------------------------------

Enfin une dernière mise au point vis à vis de la formation DEJEPS, personnellement je la trouve plutôt bien faite, car elle nous emmène une façon de penser, de concevoir nos cours.Il est clair que nous travaillons moins le technique, mais cela s’acquiert avec l'expérience je pense (comme dans tous les métiers), et le gros + , reste l'alternance qui permet de se faire la main mieux que tout (du moins pour mon cas).
Le problème ne vient ni de la formation, ,ni des formateurs, mais directement de la fédé, qui n'investi pas un kopec dans la formation de cadres, et on commence à en payer les pots cassés (---> résultat JO, nombre de licenciés en berne,pénurie de MDE, démission en cour de formation,etc...), pour mémoire le DE c'est 5000€ sec + 150 €/semaine de formation+ l'essence ou le train pour s'y rendre et revenir chez soit...
soit : 5000+ ((150*20)+ (60*40)) = 10400, pris en charges pour environ 50% par des organismes de formation et à 0% par la fédé.
Et dans tout cela la fédé ne m'a même pas filée un tshirt!!! ou même aidée mon employeur pour mon emploi!!!

UNE QUESTION ME VIENT ALORS :
L'AVENIR DE NOTRE SPORT SE TROUVE T'IL DANS l'ACHAT D'UN OU DEUX ÉTAGES DE LA TOUR GALLIENNI???






[

Date de publication : 01/08/2012 14:02
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#48
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :
Il est clair que nous travaillons moins le technique, mais cela s’acquiert avec l'expérience je pense (comme dans tous les métiers), et le gros + , reste l'alternance qui permet de se faire la main mieux que tout (du moins pour mon cas).

Juste ce qui va manquer, c'est la base théorique en béton armé qui était l'apanage de la formation "à la française". Et ce n'est pas avec l'expérience qu'on l'acquiers, c'est en bossant la théorie de manière pratique.
Dans un club, on ne va pas faire travailler des prises de fer double-composées ou composée-double (c'est un exemple, hein, j'espère que certains le travaillent ), simplement parce que ce n'est pas directement efficace. Ce mouvement ne se voie pas en tournois, il est donc inutile et sans intérêt.
Donc, inutile d'en parler aux futurs formateurs. Jusqu'au jour ou plus personne ne connaîtra ce mouvement ni ses principes. Et que pour une raison x ou y (surprendre un adversaire peut-être ?) on en aura besoin...
Ce n'est qu'un exemple, pour illustrer ce que l'on est en train de perdre.

Date de publication : 01/08/2012 15:49
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#49
De passage
De passage


Informations utilisateur
pour cela c'est le temps qu'il manque, 1 semaine/mois en stage...
Peut être devrions nous faire comme au judo et ne former que de très bons tireurs... Mais dans ce cas là nous serions encore moins en formation....
(Et je suis pourtant d'accord avec toi)

Date de publication : 01/08/2012 16:21
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#50
De passage
De passage


Informations utilisateur
Messieurs, dames bonsoir ou bonjour ^^.
J'ai lu ce post très intéressant et j'ai senti qu'il fallait que je mette mon grain de sel.

Je suis moi-même détenteur d'un BPJEPS escrime et attend de passer le DEJEPES.
Les trois BP sont le L.T.P (Loisirs Tous Publics), le A.P.T celui que j'ai : Activités Physiques pour Tous) et enfin l'AGFF Activités Gymnique de la Force et de la Forme).
Le dernier est, comme son nom l'indique, plus tourné vers celles et ceux qui désirent encadrer dans des salles de sport ou de remise en forme.
Ceux, donc, que vous croiserez le plus, sont les deux premiers.

Bien, je vois dans vos post respectifs "la crainte de la baisse du niveau de l'escrime" ^^.
Il n’y a qu’à regarder Londres. Pour vous dire, j'ai du mal à écrire ^^. Et comme je l'ai lu dans un autre de vos post "il y a des Maîtres d'armes qui au niveau pédagogiques sont de vrais chèvres" ^^.
Ma foie ceci est bien judicieusement observé et analysé.

Maintenant, outre le fait d'écrire à l'acide, car il n'y a rien de constructif là dedans et rien qui n’intéresse durablement les gens, je vais, à mon niveau, essayer d'apporter une pierre à l'édifice.

Et oui, même pour moi qui est un BP, il me semble aberrant, que des gens qui n’ont peut-être jamais évolué dans une salle d'armes, avant leur rentrée dans un des trois BP et après, à peine quelques dizaines d'heures de formation en CS, puissent, à leur tour encadrer en total autonomie dans une salle d'armes. Mais attention, sans jamais pouvoir octroyer, ni des niveaux blasons, ni même entrainer stricto sensu !!!

MAIS SOYONS SÉRIEUX UN INSTANT et ne nous laissons pas emporter vers des raccourcis et autres caricatures.

Ces formations sont d'une part payantes et, somme toute, assez contraignantes à « insérer » dans une formation plus dense que sont les BP (je parle d'expérience). Il me semble donc, que la personne qui fait l'effort VÉRITABLE de s'inscrire à un CS (même après avoir obtenu le BP, vous pouvez pendant 5ans "greffer" des tas d'autres petites formations comme des CS, justement, ou des CQP, handisport, par exemple) est une personne, qui je pense, a déjà évolué dans un club ou, a une affinité avec l'escrime. 1° point.
Si tel n'est pas le cas, c'est au bureau et encadrement technique, lors du recrutement de faire la part des choses. 2° point, effectivement, la personne se présentant à vous, avec ce dit examen, peut, tout de même, se justifier d'autres diplômes ; entre autres fédéraux, attestant d'un certain bagage technique et implication dans notre sport.
3° point : Le process de formation de la personne : Souhaite-t-elle continuer à se former (CQP, DE, DES, etc...) ou, en rester là, au niveau de l'escrime, s'entend bien-sûr ?

D'un point de vue plus personnel, je suis passé par le BP CS, car, comme il est écrit encore dans un de vos post (comme quoi l'observation fonctionne toujours aussi bien au sein des Maîtres d'armes ^^), la Fédé. a, d'une part, trainé le pieds pour mettre en place le BP escrime, dont le détenteur deviendra "prévôt d'état" et, pour mon cas personnel donc, car je m'étais blessé au prévôt, pré-requis obligatoire au BE.
Il faut donc prendre en compte ceci : La personne est-elle passée par le BP CS par obligation de contraintes de temps, pécuniaires, d’organisation, etc…?

Ce BP m'a donc sauvé au niveau professionnel, car ÉTANT JUSTEMENT UNE FORMATION D’ÉTAT PROFESSIONNELLE !

Ce qui amène au 4° point, chers messieurs : Vous avez à faire a des PROFESSIONNELS du sport !
Et quoi que vous en pensez ils sont reconnus par la loi et on maintenant leur place dans le paysage sportif ; et vous l'avez aussi bien dit et constaté, que ceci entre dans une refonte totale du paysage sportif de notre pays, pour l'harmonisation des normes Européennes.
Ces formations servant à donner un boulot rémunéré; déclaré, qui rentre dans une grille tarifaire, enregistré dans le Code du Sport et du Travail et mettant ainsi un terme aux manœuvres pas très claires de rémunération que l’on pouvait observer dans les milieux sportifs !!!

Alors moi je dis : Bravo ! Si ça peut donner a bouffer à des jeunes !!!!

Et, à tout à chacun de voir ces faiblesses (encadrer TOUT SEUL dans un club est devenu très difficile et je ne pense pas qu'un jeune sortant BP CS, qui n'a aucunes expériences autres dans l'escrime, se dise « Allez !!!! J'ouvre ma salle » ou « non, non pas de problèmes, l’escrime n’a plus aucuns secrets pour moi !!!" ^^.

Merci et bonne continuation à tout le monde !!!!!

Date de publication : 27/08/2012 22:49
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#51
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Bien sûr, mais la dérive, je l'illustre par cette annonce :
http://www.escrime-info.com/modules/catads/adsitem.php?ads_id=666
Je précise que je n'ai rien contre le fait de chercher un enseignant pour la rentrée et j'espère qu'ils le trouveront. Mais elle est significative : Maître d'Armes et BPJEPS sont désormais sur un pied d'égalité : la grille tarifaire c'est bien joli, mais en pratique ce sont les finances du club qui décideront du niveau de rémunération de l'emploi, pas les compétences ni le domaine de travail.
Bien sûr, cela va donner à manger à un certain nombre et c'est une bonne chose. Mais à terme on peut légitimement craindre que les Maîtres d'Armes ou DE se raréfient, parce qu'il n'y aura pas d'emploi à hauteur de leur formation.

Citation :
t, à tout à chacun de voir ces faiblesses (encadrer TOUT SEUL dans un club est devenu très difficile et je ne pense pas qu'un jeune sortant BP CS, qui n'a aucunes expériences autres dans l'escrime, se dise « Allez !!!! J'ouvre ma salle » ou « non, non pas de problèmes, l’escrime n’a plus aucuns secrets pour moi !!!" ^^.

Bien sûr que si il y en aura. Pas pour créer un club, mais pour le reprendre à la retraite de l'ancien MA par exemple. C'est juste un problème d'offre et de demande. Si un club ne trouve pas de Maître d'Armes dans ses tarifs il prendra un BPJEPS, et lui demandera autant que possible le même boulot qu'il aurait demandé à un Maître d'Armes.

Date de publication : 28/08/2012 01:34
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#52
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
+ 1

Date de publication : 28/08/2012 09:49
J'arrive à un âge où, lorsque l'on veut voir ses parents, il faut se munir d'une pelle. F. Amanrich (1950-2012)



Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#53
Accro
Accro


Informations utilisateur
Mon cher Odel,

Je partage nombre de tes craintes concernant ces nouveaux diplomes et surtout le BPJEPS.

Mais concernant la "dérive" et son illustration par la recherche que tu cites, je crois que tu n'as pas identifié le fond du problème:

La recherche porte sur l'animation pure, donc un BPJEPS serait parfaitement dans son élément.
Un MA prêt à ne faire que cela, il n'y en a pas légion.
Pour la plupart, ils veulent un gros salaire et des champions, une ville superbe et des conditions de travail confortables.
Et je te dis ça pour l'avoir testé cette année...
Et puis des MA, c'est rare parce qu'on n'en forme plus ou peu.

Dans ce cas précis, l'emploi est aussi une formation continue en club et il débouche sur une rémunération très correcte, à condition de développer le tissu animation en premier.
Alors la priorité est donnée au MA qui accepte de faire cela, mais à défaut il faut bien trouver le moyen d'éviter de laisser des écoles d'escrime à l'abandon faute de personnel.

Donc pour conclure les deux ne sont pas mis sur un pied d'égalité, mais l'un est mis par défaut et il est là le problème.

Date de publication : 28/08/2012 11:08
Ouvres tes yeux, et tu verras que ton imagination est limitée !
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#54
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Je n'ai pris cette illustration que parce qu'elle est la première que je vois libellée de cette manière. Je sais bien que les Maîtres d'Armes sont une denrée rare, et que peu accepteront d'être rémunéré au smic. Je sais aussi que les clubs capables d'offrir une "bonne rémunération" ne sont pas si nombreux que ça.
Ce que je crains, c'est qu'avec une mise en place bricolée sous l'obligation, sans accompagnement réel de la fédé (notamment en ce qui concerne la formation des bénévoles qui vont se retrouver employeurs), sans syndicat ou groupement de Maîtres d'Armes réellement actif parce que les contraintes du métier au quotidien ne laissent pas la place à une telle action, on se retrouve un jour le bec dans l'eau.
La formation continue est une bonne chose, mais force est de constater que les formés ne se déplacent que sous la contrainte (validation d'unités) ou pour des formations à usage direct. Ils ne se déplaceront pas pour un complément de formation théorique, ou des thèmes qui ne sont pas directement exploitable (une autre arme que celle qu'ils enseignent par exemple).
De ce que je ressens des nouvelles formations, et le mouvement est déjà amorcé depuis longtemps, c'est un axe "escrime sportive FIE", avec quelques pistes de complément esquissées.
Bien sûr le système finira par trouver son équilibre. Sportivement. Mais la "culture escrime" risque d'y perdre.

Date de publication : 28/08/2012 12:20
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#55
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Je remets ce sujet sur la table, parce qu'il semble qu'il va avoir encore du grabuge concernant la formation et particulièrement le BPJEPS:
Article

J'ai un peu l'impression que tout le monde tâtonne avec ce fameux BPJEPS.
Mais si on supprime encore des UC, ce diplôme qui était déjà gentiment light, ne risque t-il pas de devenir limite ridicule?

Date de publication : 18/03/2014 11:39
"Si vous sautez dans un puits, la providence n'est pas obligée d'aller vous y chercher"

(Proverbe Persan)

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#56
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Encore plus light !!!!!!! Autant le filer.

Date de publication : 18/03/2014 14:45
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Les BPJEPS escrime dans les salles
#57
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Odel creuse, c'est bien d'avoir une personne qui le fasse pour nous.Le BPJEPS était une sous-formation, mais si on va + loin (ce qui semble être le cas)on aura un diplôme sans formation. Le diplôme dans ce cas ne conclu pas la formation mais est une simple adhésion aux politiques venues du haut, un habillage, une illusion...
"répondre aux besoins d'encadrement accessoire et occasionnel, de courte durée, des activités développées dans les clubs affiliés aux fédérations" étrange comme formulation , vous n'êtes pas capable d'enseigner mais vous le pouvez un peu!
"La mise en œuvre des politiques ministérielles prioritaires (développement des pratiques, sport-santé, réforme des rythmes éducatifs, etc.), oui nous risquons de n'etre que l'instrument de politiques fluctuantes ou le sport n'est que pretexte;

Date de publication : 18/03/2014 17:14
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Les BPJEPS escrime dans les salles
#58
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Tout de même , l'idée d'avoir une règlementation différente en secteur fédéral du secteur de l'enseignement est...révolutionnaire. Il y a bien depuis quelque temps une floraison de diplômes entre autre d'animation, qui marchent sur les pieds du sport et devient illisible Une tendance a ce que le sport se fonde dans le secteur animation et perde toute spécificité. Espérons que notre JPP soit capable de proposition et que notre fédé se sente concernée, mais ce n'est pas gagné.

Date de publication : 19/03/2014 16:56
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Les BPJEPS escrime dans les salles
#59
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
la suite des évènements "

Formations aux métiers du sport : les étudiants défient Najat Vallaud-Belkacem"
paru sur le site en ligne
http://www.localtis.info/cs/ContentSe ... 6932469&cid=1250266924807

extraits:
Les étudiants en sciences et techniques des activités physiques et sportives (Staps) ont proposé, mercredi 9 avril, un premier match à la nouvelle ministre en charge des sports, Najat Vallaud-Belkacem. En manifestant dans quinze villes en France, ils entendaient dénoncer la situation actuelle de leur formation et exprimer leur "ras-le-bol". En cause, selon Laurent Beauvais, président de l'Anestaps (Association nationale étudiants en Staps), auteur d'une lettre adressée à Najat Vallaud-Belkacem, Manuel Valls et Benoît Hamon, ministre en charge de l'enseignement supérieur, "les nombreux choix corporatistes assumés par le ministère des Sports [...........

remier choix contesté par les étudiants : la disparition du Centre d'analyse des formations, des emplois, des métiers de l'animation et du sport (Cafemas).......
.........Le Cafemas, qui avait pour mission de recueillir et synthétiser l’ensemble des données disponibles concernant l’adéquation emploi-formations dans les domaines du sport et de l’animation, allait, selon Laurent Beauvais, mettre à jour des chiffres sur la grande diversité d'insertion des diplômés en Staps, notamment auprès d'institutions liées à la santé.........
....Pour lui, non seulement le BPJEPS est plus cher et fait l'objet de moins d'aides sociales pour les étudiants, mais surtout, il compte en moyenne deux fois moins d'heures de formation que les diplômes Staps (700 contre 1.500).
....Dans cette optique de réflexion et de concertation, l'Anestaps s'inquiète enfin de la mise en place des conférences régionales du sport, prévue durant le cours de l'année 2014........
.........l'Anestaps attend que la nouvelle ministre des Sports relève le gant.

Date de publication : 10/04/2014 08:53
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Les BPJEPS escrime dans les salles
#60
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Sans compter que les heures "formation" BPJEPS sont en partie du "démerde toi tout seul" pardon avec ton club ou ton tuteur... qui à autre chose à faire. L'opposition formation fédérale/ formation universitaire n'est pas une nouveauté, la nouveauté c'est la chute de niveau des formations fédérales et leur passage du temps plein à modulaire puis en "alternance" . Mais le public n'est pas forcement le même surtout pour un petit sport comme le notre, nous sommes une activité de niche, auquel la formation universitaire n'est pas favorable, mais nous existons et intéressons un public et donc nous offrons des possibilités d'emplois, pas toujours terribles certes, mais qui peuvent permettre à des passionnés de vivre plus ou moins bien de leur passion..

Date de publication : 11/04/2014 17:21
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut








Escrime-Info : Mentions légales