https://www.fencing.my-solutions.fr/contents/fr/about.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
46 utilisateur(s) en ligne (39utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 0
Invités : 46

plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish





« 1 2 (3) 4 5 »


Re: S'il était ministre de la francophonie
#61
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Non Patcha. Non, vous ne sortez pas.
Pour sortir, il faut avant être entré. Vous n’êtes jamais entré dans le débat.

J’ai demandé à quoi servait la couverture pédagogique. Vous n’avez pas répondu.
Les MA qui ont répondu semble dire que c’est un accompagnement. Mais, je suis désolé d’être en désaccord : ce qu’il faut aux diplômés fédéraux, c’est de la formation, pas de l’accompagnement de perlimpinpin. Parce que Fred nous a dit avec sincérité, et je ne le lui reproche pas (pourquoi travaillez gratos ?), ce que c’est qu’effectivement dans la réalité quotidienne la couverture pédagogique d’un diplômé fédéral d’un autre club : c’est signé le bulletin d’affiliation d’un club, point barre.
Quand j’ai demandé comment était rémunéré ce pseudo-accompagnement que serait la couverture pédagogique (qui serait un travail effectif ???), on m’a répondu que tous les MA n’étaient pas vénaux. Mais messieurs ! Vous serez toujours plus vénaux que des diplômés fédéraux bénévoles. On n’est pas au pays d’Amélie Poulain comme dit Deldel.
Vous vous parez avec de jolis mots (couverture pédagogique) qui sont des coquilles vides alors qu’il y a de vrais besoins.

La réalité de la couverture pédagogique, c’est qu’elle ne sert à rien, qu’elle occulte au contraire l’obligation de la fédération de former au mieux, de réellement accompagner et aider ses diplômés fédéraux, et même tout simplement de leur donner une vrai place au sein des clubs et du monde de l’escrime.
Pas un strapontin où se contente de les tolérer !!!!!
NON, le diplôme fédéral n’est pas une étape vers le brevet d’état. Il faut un vrai certificat d’enseignement de l’escrime qui est l’équivalent non professionnel et bénévole du brevet d’état. Certificat grâce auquel on peut ouvrir en autonomie un club d’escrime.

Il ne reste de la très triste réalité de la couverture pédagogique qu’une mesure corporatiste destiné à donner au MA le droit de vie et de mort sur les clubs qui ne peuvent s’affilier à la FFE sans eux.
Et les propos de bobosse ont été très faux-cul en défendant la couverture pédagogique sans jamais la justifier si ce n’est par une vague tradition. Je vous dis, on vit au moyen âge.
Le monde de l’escrime est archaïque. C’est ça la réalité, c’est ce type de chose qui empêche le développement de l’escrime.

Non Patcha, vous ne sortez pas, mais vous continuez à conserver la tête dans le trou, à faire la politique de l’autruche.

Souffrez en attendant que dans les petits clubs où ne voit jamais le bout de la queue d’un MA, qu’on en soit à mendier la signature du bulletin d’affiliation, on en vienne à regarder d'un mauvais oeil les MA et à commencer à parler haut et fort.

Alors oui, Patcha, taisez-vous une bonne fois pour toute puisque vous êtes incapable de participer à ce débat, arrêtez de le polluer.

Date de publication : 25/12/2009 15:03
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#62
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Bonsoir à tous et d'abord joyeux Nöel,
Je vais prendre mon temps pour apporter quelques réponses aux différents posts de ce sujet.
Tout d'abord, je tiens à préciser à certains que mes collègues HLeseur,FFENOUL, PChauvin, DLecavelier sont suffisamment experts et connaisseurs en matière d'enseignement de l'escrime pour pouvoir s'exprimer sur ce sujet de l'exercice de la couverture pédagogique.
Lorsque j'entends parler de corporatisme à ce sujet , je pense pouvoir m'exprimer à ce sujet. J'ai récemment assuré le mandat de Secrétaire Général de la FNMA ( syndicat professionnel des Maîtres d'Armes). J'ai toujours favorisé la qualité de l'enseignement de l'escrime en France. Jamais durant mon mandat, je n'ai été saisi par un représentant Président ou autre d'un club sans Maître d'Armes qui se trouvait dans la difficulté d'affilier son club auprès de la FFE par refus d'un Maître d'armes de signer le bulletin d'affiliation d'un autre club.
J'enseigne l'escrime en province depuis plus de 20 années.J'ai assuré la couverture pédagogique de plusieurs brevetés fédéraux de manière totalement bénévoles, et j'en connaissais parfaitement les risques en cas de sinistre. Mais je l'ai fait et serai prêt à le refaire, car comme le précise mon ami Bobosse, j'exerce cette activité par passion; ce n'est et cela ne sera jamais mon métier principal, et je n'imagine pas refuser de signer un bulletin d'affiliation pour un club tenu par un éducateur fédéral responsable qui développe la pratique de l'escrime sur un territoire dépourvu d'autre structure.
En réalité, tout dépend de l'escrime que l'on veut pratiquer.
L'escrime compétitive pour laquelle nos dirigeants concentrent 100% de leurs efforts n'intéressent que 10% des licenciés.
La pratique de notre sport en dehors de la compétition est beaucoup plus libre et intéressante. Elle permet surtout de développer un véritable tissu relationnel et un vrai vivier et bassin d'emploi pour ceux qui veulent vraiment développer notre discipline ( BE ou BF confondus).
Continuons à enseigner l'escrime avec chacun nos qualités ,et avec ses valeurs qui nous ont été transmises par nos Maîtres respectifs , et que nous devons à notre tour transmettre aux personnes qui viennent assister et pratiquer l'escrime en notre compagnie, en n'oubliant jamais qu'un Educateur Sportif se doit d'être d'abord un Educateur . L'escrime n'est qu'un moyen , un outil à la disposition d'un Educateur.
A vous lire très cordialement
Maître S.PUTEAUX

Date de publication : 25/12/2009 22:10
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#63
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
...avec ce cher SP, on touche le fond
ses amis les ma, son ami "bobosse" (le faux cul qui ratisse large) etc...là on est pas dans le corporatisme ? si bien sûr.
ce sp, ne doit son existence qu'au titre ronflant de secret gener, pas plus et à la reconnaissance des ma...entre eux.
La couverture pedago n'est vraiment qu'une coquile vide visant l'auto satisfaction et l'auto importance intra corporative

Date de publication : 25/12/2009 22:26
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#64
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
et comme le rappelle avec beaucoup de finesse SP, n'oublions pas que les educateurs sont là pour eduquer, les escrimeurs s'escrimer....on touche en fait presque le fond du debat ! il n'y a pas que la coquille qui est vide, le cerveau aussi
je suppose que la corporation va s'insurger, et là on sera au fond

Date de publication : 25/12/2009 22:33
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#65
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Citation :
tamerlan a écrit :
Tout d'abord, je tiens à préciser à certains que mes collègues HLeseur,FFENOUL, PChauvin, DLecavelier sont suffisamment experts et connaisseurs en matière d'enseignement de l'escrime pour pouvoir s'exprimer sur ce sujet de l'exercice de la couverture pédagogique.

Vous remarquerez qu’ils ont répondu de manière assez diverses : du refus de débattre à la reconnaissance que la couverture pédagogique n’est pas adaptée, voire un intérêt pour un autre système.
Par ailleurs, si les personnes utilisent un pseudonyme sur un forum, il est de bon ton de le respecter (mais peut-être que votre procédé dénote certaine intention).

Citation :
tamerlan a écrit :
Lorsque j'entends parler de corporatisme à ce sujet , je pense pouvoir m'exprimer à ce sujet. J'ai récemment assuré le mandat de Secrétaire Général de la FNMA

C’est vous qui faites un lien entre syndicalisme et corporatisme.
Si les deux tendent à défendre les intérêts d’une profession, la corporation contrôle en plus l’accès à la profession et a un pouvoir disciplinaire sur ses membres.
En l’occurrence, je reproche au règlement intérieur de la FFE de justement contenir une disposition corporatiste (la couverture pédagogique) qui permet à la profession des MA de limiter voire d’empêcher l’enseignement de l’escrime par des bénévoles.

Citation :
tamerlan a écrit :
Jamais durant mon mandat, je n'ai été saisi par un représentant Président ou autre d'un club sans Maître d'Armes qui se trouvait dans la difficulté d'affilier son club auprès de la FFE par refus d'un Maître d'armes de signer le bulletin d'affiliation d'un autre club.

Cette phrase tend absolument à prouver que vous entendez vous comporter en corporation.
De quel droit pourriez-vous intervenir dans un refus de MA de donner sa couverture pédagogique (ce que l’autorise évidemment le règlement intérieur).
Personne ne vous demande d’intervenir parce que vous n’avez aucun droit aucune compétence à ce titre là comme syndicat.
Mais vous avez fait une réflexion qui démontre vos intentions corporatistes : contrôler vos membres.
CQFD

Citation :
tamerlan a écrit :
Maître S.PUTEAUX

Vous utilisez un archaïsme issu directement du système corporatif.
CQFD
Les professions étaient effectivement organisées sous l’ancien régime en corporation avec leur tête des maîtres. Vous utilisez pour vous qualifier ce terme appartenant aux corporations.
Vous savez les boulangers ou les bouchers étaient aussi organisés en corporation, corporation bien plus ancienne que celle des maîtres d’armes. Depuis la Révolution, ils ont su évoluer, eux.
Les avocats ou les notaires ce n’est guère mieux que vous. Mais eux dans leur archaïsme, on peut leur reconnaître qu’ils sont effectivement organisés juridiquement comme des corporations. Ce qui ne les excuse pas tout à fait à mes yeux.
Donc encore un petit effort, monsieur PUTEAUX, pour entrer au 21e siècle.

Citation :
tamerlan a écrit :
J'ai assuré la couverture pédagogique de plusieurs brevetés fédéraux de manière totalement bénévoles

C’est bien ce que je dis. Vous n’avez vraiment pas l’âme d’un syndicaliste.
Parce qu’un syndicaliste, je pense qu’il réclamerait que le travail soit payé.
CQFD
Et ce serait franchement mieux pour tous : là, on serait en mesure de construire un système de formation des diplômés fédéraux cohérents.

Citation :
tamerlan a écrit :
et j'en connaissais parfaitement les risques en cas de sinistre.

Oh, soyez aimable alors de nous expliquer parce que les MA qui se sont exprimés n’en ont absolument pas conscience.
Donc on attend des explications et exemples.

Citation :
tamerlan a écrit :
je n'imagine pas refuser de signer un bulletin d'affiliation pour un club tenu par un éducateur fédéral responsable qui développe la pratique de l'escrime sur un territoire dépourvu d'autre structure.

Déclaration pleine d’ambiguïtés.
Parce qu’elle veut aussi dire : « je refuserais de signer un bulletin d’affiliation si la zone est couverte par une autre structure (MA ?) ».

Citation :
tamerlan a écrit :
En réalité, tout dépend de l'escrime que l'on veut pratiquer.
L'escrime compétitive pour laquelle nos dirigeants concentrent 100% de leurs efforts n'intéressent que 10% des licenciés.
La pratique de notre sport en dehors de la compétition est beaucoup plus libre et intéressante. Elle permet surtout de développer un véritable tissu relationnel et un vrai vivier et bassin d'emploi pour ceux qui veulent vraiment développer notre discipline ( BE ou BF confondus).

Alors là, je n’ai rien à redire, j’aurais pu écrire la même chose.
Mais après tout, même si les intérêts des MA et du monde de l’escrime ne se confondent pas tout à fait, ils ne sont pas divergents non plus.

A part ça, auriez-vous une position par rapport au propos tenu par monsieur Leseur au CD de la FFE du 19/9/2009 ?

Date de publication : 26/12/2009 13:39
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#66
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
bonsoir à tous,

je m'étais, jusqu'à présent, tenu éloigné de ce débat, mais vu ce que je lis,je ne peux qu'intervenir.(n'en déplaise à ferez...)

je suis MA, et je suis fier de l'être...
le MA est un artisan qualifié,quand vous commander une table chez un ébéniste vous attendez qu'elle soit d'équerre , ben pour le MA c'est la même exigence.

concernant le responsabilité pédagogique,il faut voir une chose, le responsable juridique est celle du président du club.(et par rebond, celle du MA)

de plus, il ne faut pas avoir l'aval d'un MA mais l'autorisation d'enseignement signé par le conseiller technique (CTS, ex CTR)

je suis d'accord quand on dit que tout travail mérite salaire et pour ma part, j'ai connu des Prévôts rémunérés, ça, ce n'est pas le problème de la FFE, mais du ministère !!
si un jour, un inspecteur DRJS passe et demande qui est le responsable technique?, ou est accroché le diplôme?,a-t-il sa carte professionnelle?a-t-il rempli le formulaire sur son exploitation d'infrastructure ??
alors là, on peut s'inquiéter !!!!!

je trouve déplacer d'attaquer SPuteaux,comme s'en prendre aux autres d'ailleurs

Messire, si vous avez un problème avec la formation ou autres, je m'étonne que vous n'ayez pas postuler pour la DTN !!!
là vous auriez pu changer les choses !!!

en ce qui concerne le corporatisme, si je fais des interventions près d'un club X et que j'enseigne dans le club Y, et bien j'encourage les gamins à aller dans le club X , avec un MA ou pas, à partir du moment, que je sais que le gars est sérieux (évidemment, si c une tanche... )

maintenant, je laisse messire le soin de prendre la plume, et souhaite bonne fête à mes camarades tamerlan, Fred, Patcha,bobosse,merlin,Megagny et autres...

Ph.Pautrat
comme ça si on m'attaque, je pourrais porter plainte

Date de publication : 26/12/2009 17:23
on dirait le SUD....
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#67
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
hier 17 h 23 dernière réponse à Messire et lui ne répond plus ??
Aurions nous enfin droit à la trève des confiseurs ?
En fait, c'est vrai, j'ai du mal à sortir mais maintenant ce monsieur va avoir d'autres chats à fouetter.
En tous cas, post 61, attention au harcèlement !
CQFD comme il dirait !

Date de publication : 27/12/2009 11:04
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#68
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Citation :
cheminotrouge a écrit :
le MA est un artisan qualifié

Non, le MA est à 99,99% un salarié.
S’il était à son compte, il ne serait pas inscrit à la chambre de métier comme artisan mais serait considéré comme une profession libérale.

Citation :
cheminotrouge a écrit :
quand vous commander une table chez un ébéniste vous attendez qu'elle soit d'équerre , ben pour le MA c'est la même exigence.

Vous êtes complètement hors sujet.
On parle ici de la place des diplômés fédéraux au sein de la FFE, pas de celle des MA.

Citation :
cheminotrouge a écrit :
de plus, il ne faut pas avoir l'aval d'un MA mais l'autorisation d'enseignement signé par le conseiller technique (CTS, ex CTR)

Soit vous mentez soit vous êtes incompétent. Lisez le règlement intérieur de la FFE.

Citation :
Article 5.3.3
Le président de la ligue délivre au diplômé fédéral visé à l'article 5.3.1 alinéa 3 une autorisation d'enseigner valable pour un an (livret de formation). Cette autorisation est renouvelable sous réserve que le candidat effectue un stage de formation de trente heures tous les ans pour les initiateurs et moniteurs et tous les trois ans pour les prévôts fédéraux.


Et comme si cela ne suffisait pas, les diplômés fédéraux en autonomie (donc des petits clubs) subissent la double peine :

Citation :
Article 5.3.1
… un enseignant diplômé fédéral… est placé obligatoirement sous la responsabilité pédagogique et technique d'un enseignant breveté d'Etat, pour conduire et assurer l'enseignement.
Cette responsabilité pédagogique implique une proximité, et un suivi périodique au moins mensuel auquel le BE s'engage en signant obligatoirement le bulletin d'affiliation.


Un, il faut se démerder à trouver le temps pour faire chaque année 30H de stage (en plus de son enseignement bénévole) mais en plus Deux, il faut aller mendier la couverture pédagogique d’un MA, breveté d’état, sous peine de mettre la clef sous la porte.

C’est ce que j’appelle une tentative de dégoûter les bonnes volontés.

Citation :
cheminotrouge a écrit :
concernant le responsabilité pédagogique,il faut voir une chose, le responsable juridique est celle du président du club.(et par rebond, celle du MA)

C’est de la plaisanterie : vous le dites vous-même, c’est le président du club qui casque en cas de problème. Qu’est-ce que vous voulez qu’on aille reprocher à un MA qui donne sa couverture pédagogique gratuitement alors que ce n’est pas son club et qu’il ait censé y mettre les pieds la semaine des quatre jeudi.
Donnez-moi des exemples d’affaires où on a été cherché des poux à MA qui avait donné sa couverture pédagogique. Montrez-moi des MA condamnés du fait de leur couverture pédagogique.
C’est du flanc, vos histoires de responsabilité.
La prétendue responsabilité pédagogique, c’est du faux-cultisme en long en large et en travers.

Citation :
cheminotrouge a écrit :
en ce qui concerne le corporatisme, si je fais des interventions près d'un club X et que j'enseigne dans le club Y, et bien j'encourage les gamins à aller dans le club X , avec un MA ou pas

On s’en tape un peu de vos bonnes intentions car la question ce n’est pas si cheminotrouge est corporatiste mais si la FFE a dans son règlement intérieur une disposition qui est corporatiste, c’est-à-dire destinée à permettre aux MA d’empêcher l’exercice bénévole de l’enseignement de l’escrime.
La réponse, c’est qu’il existe une telle disposition, corporatiste. Parce qu’elle n’a pas d’autre justification sensée.
C’est un droit de mort sur les clubs qui n’ont pas de MA.

Citation :
cheminotrouge a écrit :
bonne fête à mes camarades tamerlan, Fred, Patcha,bobosse,merlin,Megagny et autres...

A mon avis, relisez un peu ce qui précède, tous les MA sont très loin de faire justement corps autour de cette mesure imbécile de couverture pédagogique.
Je crois que ce n’est ni l’intérêt de l’escrime, ni celui de MA.

Citation :
cheminotrouge a écrit :
si on m'attaque

Il est certain qu’à un moment, après s’en être pris aux chaînes, il se pourrait qu’on en vienne à s’en prendre à ceux qui tiennent les chaînes.

Date de publication : 27/12/2009 14:27
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#69
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
HI HI HI !!!

ben, il a répondu, c cool...
en fait, je m'en fous de la couv péda,c un truc qui ne m'intéresse pas,
d'ailleurs peu de chose du monde de l'escrime m'intéresse vraiment depuis 5 ans
par contre, la logorrhée de messire m'amuse, je suis en vacance et il me distrait pendant les fêtes...

j'espère, qu'il continuera !!!
Messire répond, amuses moi encore STP

j'adore être traité d'incompétent ou de menteur (j'ai le choix c sympa ) ...

bon courage, messire (don quichotte des temps modernes)
juste un truc, la FFE souhaiterait 1 BE dans chaque club et se contrefout de sa filière fédérale, enfin, jusqu'au prochain DTN...

Date de publication : 27/12/2009 15:31
on dirait le SUD....
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#70
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Citation :
cheminotrouge a écrit :
Messire répond, amuses moi encore STP

Chers modérateurs, je n’ai pas l’impression que les interventions nuisibles de Patcha et cheminotrouge vous fasse vraiment réagir – je sais bien que le sujet est polémique mais cela autorise-t-il à tous les débordements, débordements qui consistent en l’occurrence à flooder ce sujet et à le faire fermer parce qu’au fond cela les gênent ?

Date de publication : 27/12/2009 18:08
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#71
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Citation :
cheminotrouge a écrit :
juste un truc, la FFE souhaiterait 1 BE dans chaque club et se contrefout de sa filière fédérale, enfin, jusqu'au prochain DTN...

Tu vois, tu ne peux pas t’empêcher de dire quelque chose d’intéressant.
Derrière la couverture pédagogique, il y a exactement ce que tu viens de dénoncer. La FFE cherche à couler les diplômés fédéraux.
C’est que je ne cesse de tenter de faire comprendre depuis le début et Leseur a dit au comité directeur tout haut ce que le président pense tout bas.
Et même l’opposition à Pietruszka, bobosse qui est venu intervenir, pense exactement la même chose, cela transpire de ses propos hypocrites.

Donc, oui, Leseur est mon allié objectif, la FFE également. Qu’ils le disent enfin clairement qu’ils le mettent sur la table :
la FFE se tape totalement des diplômés fédéraux, c’est ça qu’on appelle la professionnalisation de l’escrime.

Disons le enfin clairement, cela fait 7 pages qu’on tourne autour du pot. Le problème il est exactement là.
Merci cheminotrouge.

Que les bénévoles du monde de l’escrime comprennent enfin qu’ils sont les dindons de la farce qu’ils prennent leur responsabilité il faut se débarrasser de ces gens qui dirigent la FFE.

Date de publication : 27/12/2009 18:10
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#72
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
ben tu vois,Messire, heureusement que les modérateurs m'ont pas censurés hein

celà dit, je te rejoints sur un point,
il faut se débarasser des gens à la tête de la FFE, qui pratiquent la politique du pire en même temps que celle de l'autruche:

- de la "championite aigue"
- de la formation de cadre au rabais
- des yeux fermés sur un monde qui se professionnalise et qui reste géré par de gentils bénévoles

au passage, je souhaite remercier tous les bénévoles de france qui prennent sur leur temps pour permettre a la FFE de gonfler le torse lors de remise de médaille à deux balles
( les lames d'or)et qui ne s'interessent finalement qu'aux grosses structures, qui forment peu mais qui represente pour la FFE la vitrine du sport olympique...
(ceci etant, c'etait valable quand on ramenait des médailles aux jeux, et là ça m'a l'air mal barré...)

a bon entendeur...

Date de publication : 27/12/2009 18:33
on dirait le SUD....
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#73
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Citation :
cheminotrouge a écrit :
- des yeux fermés sur un monde qui se professionnalise et qui reste géré par de gentils bénévoles

D’accord sur tout sauf là-dessus.
Redescends sur terre. Tous les sports dans tous les pays, c’est d’abord du bénévolat (je ne parle pas des exceptions du type F1).
Prends un sport dégénéré comme le football. Même là, dans sa partie amateur 75% des entraîneurs sont justement amateurs.

Donc arrêtez de rêver de reconstituer une corporation, arrêtons la FFE qui suicide l’escrime.
L’escrime ne sera jamais 100% professionnalisé, ceux qui pense et disent ça (Pietruszka qui veut se faire payer) nous conduise au suicide.
Voilà la professionnalisation, c’est de la pensée ultra-libérale : réduire toutes les actes humains à des calculs économiques monétisés. C’est un choix politique mais c’est un choix qui mène le monde et le sport dans le mur.

Maintenant, tout ce qu’on a à espérer, c’est que les résultats internationaux soient lamentables ce qui provoquera enfin la fuite des vautours de notre sport. La grande crise de l’escrime de compétition, c’est ce qui nous sauvera.

En attendant, il n’y a pas de petite victoire : la disparition de la couverture pédagogique doit être le premier pas vers la reconquête de notre sport. Pour que MA et diplômés fédéraux vivent en bonne intelligence car tous sont indispensables au développement de l'escrime.
Que les masques des vautours de l’escrime tombent.

Date de publication : 27/12/2009 19:25
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#74
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Bonsoir,
Vranchement t'est gentil MESSIRE mais tu commences sérieusement à me gonfler. Au départ tes questions sont interresantes mais à l'arrivée ton agressivité est nulle alors tu te calme ce serait cool pour tout le monde (ps ja connais bien Cheminots rouge et il l' a été donné de parler avec Patcha...)


Bonne année mais pas pour les C.... l'Escrime à besoin de tous et de tout le monde

Date de publication : 27/12/2009 20:44
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#75
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
C’est très gentil de me dire que mes questions de départ sont intéressantes, mais je te ferais remarquer que tu t’es bien gardée de le dire avant. La couverture pédagogique pose problème : c’était ça la question de départ.
J’aimerais qu’on discute un peu mes propositions que vous fassiez des contre-propositions. Qu’on fasse avancer le schmilblick plutôt que vos éructations.

Derrière la couverture pédagogique, il y a la formation des diplômés fédéraux, leur place au sein de la FFE.
Je pense avoir largement prouvé que pour l’instant, la FFE ne fait que tolérer ces diplômés fédéraux, avec un peu de condescendance dans sa manière de les traiter.
De toute façon, c’est écrit noir sur blanc dans le compte rendu du comité directeur du 19/9/2009 :
Citation :
Il importe impérativement qu'une formation soit délivrée au breveté fédéral en vue de l'obtention d'un diplôme ou qu'un dispositif VAE soit réalisé sachant que le dépôt d'un dossier de validation des acquis n'est pas difficile.


C’est la position de monsieur Leseur, président de la commission des éducateurs. Donc à ses yeux, le breveté fédéral, s’il faut qu’il obtienne un diplôme, c’est parce qu’il n’a pas de diplôme (et c’est tout juste s’il est formé).
C’est clair, c’est net : pour le président de la commissions éducateur de la FFE, un initiateur n’a pas de diplôme, un moniteur n’a pas de diplôme, un prévôt n’a pas de diplôme.

Voilà la connaissance du dossier du président de la commission des éducateurs, je vois difficilement jusqu’où on peut aller plus loin dans le mépris.

Qu’on m’accuse après d’être agressif, cela me fait sourire après les propos de monsieur Leseur (après tout, il semble clair qu'on veut notre peau).

On va voir si une équipe dirigeante tiendra en place avec ce style d’intention d’éliminer les diplômés fédéraux (oui, parce qu’ils ont un diplôme à l’issu d’une formation). Qu'ils communiquent qu'ils affichent leurs intentions, et on va voir ce qu'on va voir.

D'autant plus si on est capable de faire de faire des propositions raisonnables et qu'elles sont balayés d'un revers de main.

Date de publication : 28/12/2009 12:16
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#76
Accro
Accro


Informations utilisateur
Bien envoyé MeGagny !
C'est vrai qu'il est gonflant "Pissoune/Messire" avec son message unique (virer les gens qui dirigent la FFE), noyé dans un tas de propos amers dont la qualité ne rehaussent pas le débat sur EI.
Et il mettrait qui à la tête de la FFE "Pissoune/Messire" ?
Lui ? Fichtre, si c'est ça, nous n'avons plus qu'à nous mettre au bilboquet, car avec des êtres à l'esprit aussi obtus, l'escrime vit ses dernières heures.

Date de publication : 28/12/2009 12:57

J'essaie de ne pas vivre en contradiction avec les idées que je ne défends pas...
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#77
Accro
Accro


Informations utilisateur
Citation :

TigerOups a écrit :
Bien envoyé MeGagny !
C'est vrai qu'il est gonflant "Pissoune/Messire" avec son message unique (virer les gens qui dirigent la FFE), noyé dans un tas de propos amers dont la qualité ne rehaussent pas le débat sur EI.
Et il mettrait qui à la tête de la FFE "Pissoune/Messire" ?
Lui ? Fichtre, si c'est ça, nous n'avons plus qu'à nous mettre au bilboquet, car avec des êtres à l'esprit aussi obtus, l'escrime vit ses dernières heures.


je reviens de congés et commence à lire les posts avec retard...

Ce que dit Messire est loin d'être idiot, étant totalement béotien en la matière j'ai appris par son intermédiaire, et ses propositions sont intéressantes....tout cela mérite d'être vraiment approfondi et ouvre un réel débat sur le devenir de l'enseignement de l'escrime, autrement que par la vitrine compétitive.

Voila pour le fond.

Pour la forme, c'est vrai que tu es quelque peu "tendu" messire (tu as peut-être tes raisons, mais nous ne sommes pas tous forcément très au fait des rouages intra-FFE)et il serait dommage que par tes propos (de forme) tu n'altères l'envie des forumistes, d'aller plus en avant dans le débat..ce qui à mon sens serait dommageable.

Ta proposition de validation des acquis tous les 5 ans est intéressante...à mon sens, cela me semble même un poil long pour valider (peut-être 3 ?).

En tout cas merci pour ce post débat de fond mais attention à la forme un peu trop abrupte qui risque de détourner les attentions...et les intentions


Date de publication : 28/12/2009 13:39
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#78
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Mais je comprends pas bien, pourquoi tu ne le passe pas ton BE Messire, au lieu de nous les briser. Si t'es tellement compétent tu le passe en candidat libre, ça te prendra une semaine et tu pourras enseigner dans tes petits clubs et faire la n.... aux gros.

Date de publication : 29/12/2009 14:22
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#79
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
sinon ça se passe comment a la fédé???
c'est pour quand le nouveau dtn et la formation de M-A y a des changements???

Date de publication : 30/12/2009 18:12
allez la republique tcheque et le stade rennais !!!
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#80
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
On a pas besoin de DTN pendant les vacances

Date de publication : 30/12/2009 23:27
Quand on a passé 3 heures dans sa voiture sur le périphérique , on se rend compte qu' on a plus vite fait le tour du progrès que celui de Paris . Bernard Maris
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#81
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Citation :
POIREAU a écrit :
Pour la forme, c'est vrai que tu es quelque peu "tendu" messire


Mais POIREAU as-tu bien pris la mesure de ce que nous avons en face de nous, le niveau de mépris qui est manifesté ?

Prenons la FFE. Lors du comité directeur, une présidente de ligue, madame Le Maillier, pose une question sur les "autorisations d’enseignement" (expression utilisé dans le compte-rendu), en rapport avec la "couverture pédagogique".
On la prend pour une idiote en lui répétant ce qu’elle sait déjà et qui est marqué dans le règlement intérieur de la FFE, comme si elle ne le savait pas déjà très bien avant même de poser la question.
Pis ! Le président de la commission des éducateurs en rajoute en demandant la fin de la couverture pédagogique (ouf !) ce qui signifie pour lui la fin de l’enseignement par des diplômés fédéraux en autonomie dans des petits clubs et donc leur remplacement fantasmé par des MA (ouille).
C’est une position tellement bête et intenable que tout le monde sur ce forum l’a attaquée, y compris Patcha.

PAS UNE SEUL MEMBRE DU COMITE DIRECTEUR DE LA FFE, NE REAGIT A CES PROPOS. SILENCE RADIO, PERSONNE POUR DIRE QUE C’EST STUPIDE.
Qui sont ces gens qui prétendent nous représenter ? Comment s’y prennent-ils ?

Et la série continue. L’opposition au sein de la FFE, bobosse, vient nous faire sur ce forum un numéro de langue de bois incroyable (il faut lui donner une médaille olympique de lange de bois), où si on décode, on se rend compte que rien de le choque, qu’il faut continuer.

Mépris supplémentaire de la part de monsieur Leseur. Dans le rapport de l’AG de le FFE du 15/5/2009, Leseur dit "sont répertoriés 751 enseignants. Ont été dénombré 483 diplômés fédéraux". Ce qui signifie que les diplômés fédéraux ne sont pas des enseignants au yeux de Leseur. Dans sa tête, les diplômés fédéraux tiennent les murs, ou passent la serpillière mais ils n’enseignent pas !!! Voilà la preuve du mépris du président de la commission des éducateurs (heureusement les diplômés fédéraux ne doivent probablement pas dépendre de cette commission, car ils ne sont au yeux de M. Leseur pas des éducateurs).

Je lance le débat sur Escrime-info de la couverture pédagogique et de la place des diplômés fédéraux. Pas une seule personne pour défendre la couverture pédagogique. A la place, des injures des mises en cause personnelles, et du flood, on vient pour meubler pour empêcher la discussion.

Pour les MA qui répondent, cela varie entre la reconnaissance que le système est absurde et le simple silence gêné en évitant de rentrer dans le débat. Certains viennent nous raconté qu’ils sont des chevaliers blancs, et donc que le système ne pose pas problème puisqu’ils sont tout beau tout propre.
Je suis désolé mais je ne crois pas qu’on doive donner la possibilité de refuser l’affiliation d’un club à un simple MA en comptant simplement sur sa vertu.

Le système est pourri, moyen âgeux. Il repose sur le bénévolat de gens diplômés, les MA, pour réaliser un pseudo-encadrement au contour pour le moins on ne peut plus flou des diplômés fédéraux. Les MA n’ont à ce titre aucun statu et aucune obligation.
La seule explication un peu rationnelle, c’est que c’est un modèle issu de l’ancien régime : une corporation qui filtre la pratique de l’enseignement de l’escrime.

Citation :
POIREAU a écrit :
Ta proposition de validation des acquis tous les 5 ans est intéressante...à mon sens, cela me semble même un poil long pour valider (peut-être 3 ?).

Je n’ai pas parlé de validation des acquis de l’expérience. C’est au contraire le président de la commission des éducateurs qui en parle.
Mais lui, sa seule logique, c’est de n’avoir plus que des MA.
Or MA, grande découverte, c’est un métier ! Le brevet d’état, c’est un diplôme professionnel !
Donc je suis désolé mais il y a des gens qui ont déjà un métier et d’autres diplômes et qui ne voit aucun intérêt à acquérir un tel diplôme pour continuer à "enseigner".

Ce que je propose, c’est de délivrer des autorisations d’enseignement en autonomie aux diplômés fédéraux. Comme cela se fait dans les autres fédérations sportives ! Une autorisation d’enseignement qui ne dépendrait pas du bon vouloir d’un MA choisi au hasard sans obligations sans responsabilité mais de la décision d’une commission au sein des ligues. Avec des moyens en terme de formation derrière.

Citation :
POIREAU a écrit :
j'ai appris par son intermédiaire

Je vais t’apprendre autre chose que tout le monde sait dans le milieu mais il n’y a personne qui l’a dit ici alors que pourtant c’est un élément important du dossier.
Pour qu’un club ait un MA a plein temps, pour tenir financièrement, il doit atteindre une taille critique d’à peu près 120 licenciés.
Tu lis le rapport 2009 de la FFE, c’est marqué noir sur blanc : "Hugues LESEUR souligne que l’effectif des clubs ne permet pas dans de nombreux cas, un emploi viable. Le seuil étant de l’ordre de 100 à 120 membres". (entre nous, plutôt 120)

Comme Leseur a précisé qu’il y a 751 enseignants. Donc, fais un calcul très simple : 751 Maître d’armes / 765 clubs, cela donne 1 MA par club en France.
Ce serait tout beau et idéal si les clubs avaient tous la même taille.
Le problème, c’est QU’ON LIT PLUS LOIN dans le rapport de l’AG : "75% des clubs comptent moins de 100 licenciés. "

Donc cela veut dire en clair : 80% des clubs ne peuvent pas disposer d’un MA à plein temps

20% des clubs, les gros, se foutent du débat qu’on a là. 80% sont concernés. Pour une part, ils tournent parfois avec un MA qui est sur plusieurs clubs. Mais les MA ne rêvent que d’avoir leur club à eux : dès qu’ils peuvent se casser dans un gros club, ils le font.
Donc dans un contexte de pénurie de MA (que la province connaît avec bien plus d’acuité que la région parisienne, multiliez le problème par deux), 80% des clubs sont en permanence sous la menace de disparaître parce que pour être affiliés, ils doivent avoir soit un MA, soit (pour l’instant…. !) un diplômés fédéral qui a été mendié à un MA ce machin qu’on appelle couverture pédagogique.

Et je ne parle même pas de ce que ce système pourrit signifie en terme d’absence de création de nouveau club (alors que ces nouveaux clubs pourraient au bout d’une dizaine d’année dépasser la taille critique et embauché un MA).
La FFE a fait le choix manifeste du non-développement de l’escrime.

Citation :
POIREAU a écrit :
tout cela mérite d'être vraiment approfondi et ouvre un réel débat sur le devenir de l'enseignement de l'escrime

Je trouve incroyable qu’à part ferez, avec une intervention un peu forte, il n’y ait personne pour dire qu’on marche sur la tête. Pourtant, on est à 80% concernés (moins si on en reste à ceux qui n’ont qu’un diplômé fédéral). Je trouve vraiment étonnant le calme qui règne.
Pas un seul diplôme fédéral de petits clubs pour sortir le nez, anonymement (oui anonymement s’il veut obtenir sa couverture pédagogique et ne pas figurer sur une liste noire). Pas un président anonyme pour dire que cela suffit (anonyme s’il veut que son club puisse continuer à s’affilier).

Alors j’en suis à dire à réclamer du courage et de la suite dans la idée… de la part de la FFE. Oui, de la FFE (c’est triste) , car il ne reste plus que cela. Allez, soyez courageux, allez au bout de ce que vous pensez, manifestez concrètement votre mépris (parce qu’en parole ce que dit Leseur, je vois difficilement comment on peut aller plus loin) pour les diplômés fédéraux et interdisez aux clubs sans MA de s’affilier à la FFE.
Qu’enfin, on est une bonne révolution dans le milieu de l’escrime et que des têtes tombent.

Date de publication : 03/01/2010 17:32
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#82
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Le principe de la couverture pédagogique .
Tu as raison cela ne me concerne plus car ayant le BE mais avant de l'avoir j'avais un CTR ou CTS voir meme un MA fantome on le voyait une fois dans l'année qui était le garant de l'enseignement proposé.C'est d'ailleurs pour garantir une qualité d'encadrement reconnu par l'Etat qu'on a fait des BE pour avoir un controle sur ce qui est enseigné dans les "1901".
Le principe des diplomes fédéraux je pense c'est de préparé à l'obtention de celui ci.
Le but final c'est de le passer.
Soit on le passe donc plus de souci
Soit on le passe pas et donc on accepte le risque qu'un jour plus aucun BE ne "cautionne" l'enseignement proposé dans le club .
Mais le probleme releve plus de roseline que de Fred .

Date de publication : 03/01/2010 19:05
"nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir changer les choses ,à penser qu'un autre monde est possible."

et au fait le trostkysme n'est pas une maladie de jeunesse ,n'est ce pas mao ?
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#83
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Même si je me perds parfois dans tes phrases un peu longue, je reconnais que ton intervention, messire, est plutot pas mal.
Je crois que lasses les aboyeurs professionnels, et que tu les touches vraiment.
Les idées archaiques de la fédé sont criantes. Les hommes et le choix de ces hommes en sont la consequence
Le president est d'un autre siecle, naif et borné, s'entourant de valets, dont le dernier est leseur qui a provoqué en grande partie le depart du dtn...ce qui arrangeait bien le president
Tous les gens bien dans son entourage sont partis ou volontairement, ou poussé dans le dos. il ne fait pas bon avoir de la personnalité...
un cas a part, celui de l'agité de versailles...lui est parti par orgueil mal placé pour des raisons peu glorieuses , s'inventant un combat contre le president et se faisant le porte parole de la France mecontente...la langue de bois personnalisée !
ça c'est pour les hommes, difficile d'avancer avec cela
alors les debats, les idees ne sont que des luttes de pouvoir, pas plus, et toi tu esperes une avancée ? chapeau , Messire

Date de publication : 03/01/2010 20:24
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#84
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Sous des abords souvent provocateurs, généralement bien argumentés, et parfois parsemés d'un peu de mauvaise foi (c'est ce qui fait son charme, hein, ), Messire a quand même le chic pour mettre le doigt sur de vraies questions, sur de vrais problèmes.


Pour espérer avoir un MA Breveté d'Etat (et donc généralement salarié) dans chaque club affilié à la FFE, il va falloir supprimer un certain nombre de clubs...

Croire que les diplômes fédéraux ne servent qu'à préparer le BE, c'est une erreur à mes yeux. Un BE est dans bien des cas "surqualifié" pour faire du développement de base. Si demain un prévôt fédéral veut venir dans la Somme pour ouvrir un club et développer l'escrime localement, qu'il vienne, je l'attends !



(et je lui signerai sa couverture pédagogique s'il le faut)

Date de publication : 04/01/2010 09:58
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#85
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Je me permets de réponre à messire sur la taille mini d'un club pour recruter un MA à temps plein:

- le volume de 120 n'est pas une nécessité,
- il y a d'autres sources de revenus pour payer son MA que les cotisation du club (scolaire, centre aéré etc...),
- le gros souci de l'emploi des MA est le niveau de rémunération souhaité par ceux ci.

En recrutant un MA sur la base de la Convention collective du sport, il est possible de faire tourner un club. Ensuite, il faut faire des choix au sein du club:

- faut il que le MA se déplace sur toutes les compét (dép, reg et nat...)Il est alors possible de laisser les brevetés fédéraux faire les déplacements avec les jeunes en dep et reg.
- par éxpérience, je peux dire qu'il faut 20 heures de developpement (scolaire etc..) pour financer 15 heures de travail au club.
- il faut éviter au maximum de provoquer des récupérations d'heures donc il faut annualiser l'emploi, cela ne sert à rien un MA en juillet aout dans un petit club.

Voici une petite participation au débat, et je reste persuadé qu'il est possible pour un club de moins de 100 adhérents de péréniser un emploi.

Meilleurs voeux à tous et bon courage.

Date de publication : 04/01/2010 10:23
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#86
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Un peu léger comme argumentaire.
Salle municipale ou appartenant au club (edf, gdf impôts divers), un minibus à payer ou pas, etc.? Ta commune, elle paye bien? Les centres aérés sont-ils intéressés (ne pas oublier l'achat des kits ou au moins des armes en plastiques)?
Effectivement à moins de 100 ça peut passer mais si du jour au lendemain, suite à la suppression d'une taxe par ex, ta commune arrête l'escrime scolaire tu fait quoi?

Date de publication : 04/01/2010 11:18
Mon problème: même surface de touche de face et de profil, demain j'attaque un régime... mais ça c'était avant!
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#87
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
20 heures de développement pour 15 heures de club , ça fait 35 heures DE COURS par semaine.... la vie de dingue quoi !
Et les cours, il les prépare quand le M.A ?
Et la maintenance du matos, il s' en occupe quand ?
Et le minimum administratif (engagements en compétition,prise de connaissance des documents officiels etc...) il le fait quand également ?

ET LA VIE DE FAMILLE DANS TOUT CA !

Par ailleurs, est - ce bien judicieux de chercher a développer un club en faisant de l' "alimentaire "?

Date de publication : 04/01/2010 13:49
Quand on a passé 3 heures dans sa voiture sur le périphérique , on se rend compte qu' on a plus vite fait le tour du progrès que celui de Paris . Bernard Maris
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#88
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Ce n'est pas la vie de dingue si en accord avec l'éducateur du club le temps de travail est annualisé et le temp péda est sur les vacances scolaires.

C'est donc 35 heures semaine sur le temps d'une année scolaire soit 36 à 37 semaines par an.

Date de publication : 04/01/2010 15:17
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#89
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Vu de cette manière , c' est un peu différent, mais beaucoup d' entre nous bossons un mois en été et avons un certain nombre de vacations durant les petites vacances....

Date de publication : 04/01/2010 15:31
Quand on a passé 3 heures dans sa voiture sur le périphérique , on se rend compte qu' on a plus vite fait le tour du progrès que celui de Paris . Bernard Maris
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: S'il était ministre de la francophonie
#90
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Effectivement, cela permet de se "faire" un complément de salaire durant les vacances scolaires.
Le tout est d'avoir le courage de bosser.
Certain métier autre que MA sont liés à des horraires spéciaux et des rithmes particuliers et tous ces salariés ont une vie de famille.

Dans le cas paticuliuer cité, le MA fait pour lui en plus de son salaire les vacations d'été pour les CLSH.
Cette méthode permet de maitriser la masse salariale, tendons d'achille de tous les clubs de sport amateur.

Je pense qu'il faut aussi penser au bénévole qui fait sa journée de travail et qui double avec les responsabilités d'un club à faire vivre et d'un emploi à péréniser.

Date de publication : 04/01/2010 16:03
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut








[Recherche avancée]


Escrime-Info : Mentions légales