https://www.duhello.fr/
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
90 utilisateur(s) en ligne (63utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 0
Invités : 90

plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish





« 1 2 (3)


Re : Avenir du fleuret féminin
#61
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Citation :

PouceIndex a écrit :

des remarques rapides cependant.
Vous comparez des effectifs bruts rapporté à une population de sportives licenciées, ou du total de population du pays. mais chacun sait qu'il n'y a pas le même système d'entrainement, le même niveau de départ ni la même culture escrime. Il est donc très difficile de dire qu'on sort mieux ou moins bien par rapport au nombre de départ.



En effet, les contextes sont très différents.
Mais justement, si la base globale des tireuses (leur nombre) est plus limitée mais que les résultats soient meilleurs, c'est bien qu'un fonctionnement différent leur permet actuellement d'atteindre de meilleurs niveaux dans ces catégories.

La question est de savoir si en France sur ces quelques années nous avons un 'trou' de génération ou si les autres nations ont plus progressées que nous. Ou un peu des deux.


Citation :

PouceIndex a écrit :

Ensuite, on juge le niveau correct à T64/T32 des classements FIE juniors/Seniors.
Pour moi ce n'est pas suffisant. Il faudrait faire les mêmes analyses à T64/ T32/T16/T8 des compétitions du classement.


C'est tout à fait vrai, le constat est clair, surtout en regardant les résultats des dernières coupes du Monde.

Sur ces tableau finaux, il n'y a que quelques athlètes au total. On parle d'exceptions et d'un nombre par pays trop limité pour en tirer des statistiques relevantes.

Le point est de savoir si ce passage à vide des jeunes fleurettistes françaises sera compensé par de futurs meilleurs résultats (?) ou de nouvelles têtes... ou par des changements plus importants.
Et comment y arriver...

Date de publication : 18/04 09:55
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Avenir du fleuret féminin
#62
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Bonjour à tous,

Le problème se pose avant le M17 ou le M20. En M15, quand on arrive à avoir 8 filles sur une compet régionale, c'est la fête. Super on va pouvoir faire un T8! Mais attendez une seconde... Ah oui je ne rêve pas, c'est les 8 mêmes que le mois dernier dans l'autre compet régionale.

Il faut donc bouger pour prendre de l'expérience. Tous les ans au CEP, on voit des filles de toute l'Europe en U14 (et je ne parle pas des américaines et des asiatiques).
Combien de nos M15 ont déjà quitté le territoire national ?
L'année dernière ma fille a participé en M13 au tournoi de Tauberbischosfheim (temple de l'escrime allemande pour les non-initiés). On est passé pour des extra-terrestres, mais durant ce WE, elle est sortie de sa zone de confort et elle a pris énormément d'expérience.

D'ailleurs j'y ai croisé le jeune espoir du sabre français Lucas Guilley...

Au niveau national, on pourrait commencer par organiser 2 ou 3 rassemblements avec un public plus large que les 15 premières de la filière Horizon (stage de vichy). Et bien sûr en y associant les MA...

Date de publication : 18/04 12:42
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Avenir du fleuret féminin
#63
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Le nombre de minimes ayant fait au moins une compétition FFE dans l'année entre 2011 et 2016 passe de :
-FFM : 461 (2011) à 354 (2016)
-FHM : 1119 à 833.

C'est l'érosion habituelle de l'Escrime entre les périodes olympiques.
Une baisse de 23% et 25% respectivement.

Ce qui est plus interpellant c'est la (légère) remontée après Rio chez les garçons : 915 (+10%) alors qu'il n'y a aucune amélioration chez les filles (0%). Normalement il y a une remontée post olympique, mais pas au fleuret féminin cette fois là.

Cette différence est singulière et n'aide pas à garder une base de la pyramide de tireuses suffisante pour avoir 'assez' de cadettes et de juniors par la suite. Le nombre de minimes ne remonte d'ailleurs pas, voire il diminue encore en 2019...
C'est inquiétant pour la suite.

Note : le nombre de compétiteurs minimes garçons diminue très rapidement en 2018 puis 2019. La même tendance s'amorce-t-elle là aussi ?

Date de publication : 18/04 18:50
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Avenir du fleuret féminin
#64
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Citation :

PouceIndex a écrit :

Ce qu'il serait intéressant (c'est surement trop en demander et peut être très difficile à faire) c'est de les répéter plusieurs saison en arrière.
Ne prendre qu'un saison c'est faire une photographie d'un instant. Les comparer permettrait de dégager des tendances.
- le fossé M20 / Seniors se creuse t-il?
- le fossé actuel était-il prévisible dès les résultats M17?
- que montrerait ces stats lorsque nos actuelles seniors étaient M20? M17?



Voici 3 graphes pour répondre plus visuellement à ces questions (concernant l'évolution internationale des fleurettistes juniors) :
- L'historique des pays ayant placé plus de 2 tireuses dans le T16 du classement FIE (entre 2002 et 2020).
- La même chose mais limité aux 5 premier nations.
- Les tendances sur cette période (bien que basé sur peu de valeurs).


Image redimensionnée

Image redimensionnée

Image redimensionnée

Date de publication : 19/04 15:49
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Avenir du fleuret féminin
#65
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Pour faire court:
- Italie et Russie dominatrices dans l'ensemble avec une Russie régulière et une Italie qui fléchit un peu en fin de période.
- Grosse percée américaine.
- Emergence de nations asiatiques (JPN, KOR, CHI).
- La France à son plus bas niveau.

Date de publication : 19/04 16:23
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Avenir du fleuret féminin
#66
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
De quand date la réforme de la Fête des jeunes récemment avec la disparition des Interzones et l'apparition du CN.
Cela a t il eu un impact sur le nombre de tireuses en M15?

Date de publication : 20/04 08:47
Qu'on le change.....
<edit> Enfin... il en aura fallu du temps....
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Avenir du fleuret féminin
#67
De passage
De passage


Informations utilisateur
Rezistencia n'y va pas de main morte. Mais il faut bien reconnaitre que les faits lui donnent raison. l'INSEP et pôle féminin n'ont plus le monopole de la formation des championne qui semblent préférer le PSG ... pardon le BLR !

Quelqu'un sait où sont passés les résultats des championnats de France 2021 Rennes et Paris U23 et U20 ? et pourquoi ils ne sont toujours pas intégrés au classements nationaux ?

Date de publication : 06/09 14:07
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Avenir du fleuret féminin
#68
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Voir BLR et formation dans la même phrase ça fait tousser quand même !

Date de publication : 06/09 17:19
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Avenir du fleuret féminin
#69
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Citation :

PouceIndex a écrit :
Voir BLR et formation dans la même phrase ça fait tousser quand même !


Un jour, il faudra quand meme réfléchir au modele actuel et admettre que les clubs qui performent, ne forment plus.
Il faut des clubs formateurs et des structures d'entrainement.
La profession a changé bous avons des maitres d'armes d'un côté et des entraineurs experts de l1 performance de l'autre...
Il faut creer des passerelles.
Un club qui forme, prend 10 ans a formé un tireur, avec inconsciemment, plus de lecon et d'investissement pour cz tireur, c'est humain.
Donc.
Rétribution pour le club formateur avec une grille en fonction de la place du tireur qui part. (class national, pole, perf....)
Ce qui se fait deja dans un sport super mediatique que nous connaissons tous...
La gym aux agrees.....

Il faut repenser le systeme... Jz le dis depuis.... A peu pres 10 ans...

Date de publication : 07/09 07:22
on dirait le SUD....
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Avenir du fleuret féminin
#70
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Pourquoi un club ne pourrait-il faire les deux? On entend parfois des critiques sur BLR, raillant un club qui ne serait pas formateur.
Peut-être faudrait-il s'entendre sur la définition. Tous les clubs forment leurs tireurs, ok. BLR aussi. Tous les clubs font de l'initiation, des opérations de promotion de l'escrime, créent des passerelles vers les écoles, font des démonstrations, parfois aussi en entreprise, BLR aussi. Le fait est - qui pourrait s'en plaindre? - que certains clubs seulement parviennent à accompagner leurs tireurs vers le haut niveau, et y ont des résultats qui sont une formidable publicité pour l'escrime, et génèrent des vocations: BLR est de ceux-là. Les excellents résultats obtenus attirent les tireurs limités dans leur club par le manque d'opposition. Cela crée un cercle vertueux, que certains préfèrent voir vicieux...

Personnellement, je ne vois pas en quoi de bons résultats et la réussite de tireurs seraient un problème pour qui que ce soit. Beaucoup de clubs, qui n'ont peut-être formé qu'un tireur de talent, critiquent BLR - peut-être par peur que leur champion ne cherche un jour une structure mieux adaptée à ses ambitions?
Je pense qu'il y a de la place pour tous, et que tous n'ont pas la même ambition, ni les mêmes moyens bien sûr.

Ysaora Thibus ou Pauline Ranvier n'ont été formée ni par BLR92 ni par le CEMVDS, mais je crois que leurs clubs formateurs n'en sont ni amers ni malheureux. Au contraire, je suis sûr qu'ils se félicitent de voir s'épanouir ces championnes, car c'est grâce à eux d'abord, puis à leur club actuel, en passant bien sûr par les structures nationales que leur parcours les à amenées où elles sont.

Date de publication : 07/09 08:16
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut








[Recherche avancée]


Escrime-Info : Mentions légales