http://kabcom.fr/
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Menu principal
Qui est en ligne
68 Personne(s) en ligne (38 Personne(s) connectée(s) sur Forum)

Utilisateurs: 0
Invités: 68

plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish







Montarcis (1611) au Conservatoire
#1
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Pierre Baudouin de Montarcis nous a laissé, au mileu de ses nombreux écrits, le sixième traité d'escrime de l'école française, au milieu du XVIIe siècle : il entre dans le Conservatoire où son traité (inachevé) est accessible.

Date de publication : 06/01 22:03
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Montarcis (1661) au Conservatoire
#2
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Dans le document proposé, il y a, avant le traité (de 1661 et non 1611), un extrait du Colloques ou devis français de Daniel Martin, maître de langue française à Strasbourg.
Dans son livre publié en 1642, il propose d'initier ses élèves allemands aux mœurs françaises : nourriture, école, jeux, mode... et escrime.
Voilà un petit extrait du dialogue :

- Toutefois, j’ai souvent ouï dire, que les meilleurs escrimeurs sont les plus tôt tués, par d’autres qui n’avaient jamais employé une heure de temps à battre le fer en une salle.
- Cela peut bien arriver quelquefois, quand un maître d’escrime ou tireur d’armes a plus de science que de courage : car sans cela toutes les leçons du Seigneur Salvador ne servent pas d’un oignon ; un poltron accoutumé de ne voir que des fleurets ou épées rabattues avec le bouton au bout, se trouve bien étonné, quand on lui apporte un cartel de défi, qui l’oblige de se porter sur le pré, et mettre le pourpoint bas, et se battre à l’épée blanche, il ne sait plus où il en est : et son adverse partie le pressant de près et furieusement lui fait aisément perdre ses escrimes.

Date de publication : 08/01 08:52
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re : Montarcis (1661) au Conservatoire
#3
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Citation :

ensiludium a écrit :
- Toutefois, j’ai souvent ouï dire, que les meilleurs escrimeurs sont les plus tôt tués, par d’autres qui n’avaient jamais employé une heure de temps à battre le fer en une salle.


RIEN n'a changé ! On pousse toujours les fleurettistes au suicide par l'arbitrage.

Exemple, l'arbitre qui donne la touche à droite, alors que droite est mort depuis longtemps.

Cas n°93
Image redimensionnée

Date de publication : 09/01 20:25
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut








Escrime-Info : Mentions légales