https://www.fencing.my-solutions.fr/contents/fr/about.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
58 utilisateur(s) en ligne (44utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 1
Invités : 57

Ricounet, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish





(1) 2 3 »


Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#1
Accro
Accro


Informations utilisateur
Ca parle de possibles évolutions de l'escrime, entre autres réduction du temps des périodes d'assaut de 3 à 2min ("We may cut the length of each leg from three minutes to two. If the FIE Executive Committee and the FIE Congress are in favour of this idea, we might test that in the 2013-14 season and so that change might be made for Rio."), tenues colorées et sabres lasers (si si...).

Je sens que tout le monde ne partage pas sa vision.

http://www.insidethegames.biz/bigread ... deration-s-centenary-year
(Désolé pour les non-anglophones)

Date de publication : 28/05/2013 15:20
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#2
Accro
Accro


Informations utilisateur
on fait mort subite tout de suite

En fait plus les matchs sont courts, plus ils sont fermés.

Date de publication : 28/05/2013 15:45
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#3
Accro
Accro


Informations utilisateur
moi j'ai beaucoup aimé la vision sur les armes laser. Je sens que je vais me replonger dans la guerre des étoiles pour faire le retour du Jedi aux prochains championnats !

Date de publication : 28/05/2013 16:42
Newzorro
mon blog: http://www.newzorro.com/
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#4
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Plutôt indigeste, c' est effectivement le retour du jet d' ail !

Date de publication : 28/05/2013 16:49
Quand on a passé 3 heures dans sa voiture sur le périphérique , on se rend compte qu' on a plus vite fait le tour du progrès que celui de Paris . Bernard Maris
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#5
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

celestyx a écrit :
Ca parle de possibles évolutions de l'escrime, entre autres réduction du temps des périodes d'assaut de 3 à 2min

Mouarf ! Nous au sabre, ça fait belle lurette (au moins) qu'on a déjà "évolué" sur ce plan là !

[Comment ça, c'est pas de l'escrime !]


Date de publication : 28/05/2013 16:53
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#6
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Pietruszka a toujours porté une vision très dangereuse pour l'escrime. Pietruszka, c'est un marchand de godasse : il traite l'escrime comme une godasse.
Pour moi, l'escrime, c'est un loisir que je pratique. Pour Pietruszka, c'est une machine à cash.
Que l'escrime évolue, cela ne me fait pas peur : mais pas n'importe comment.
Les tenues colorées : pourquoi pas. Mais je ne suis pas prêt d'y mettre un sou de plus que cela me coûte actuellement, donc c'est superfétatoire.
Par contre, continuez à manipuler les règles de l'escrime pour que cela passe mieux à la télé c'est très dangereux : à force de jouer à l'apprenti sorcier, je crains qu'un jour, la FIE ne représente plus les escrimeurs mais les annonceurs.
Et ce jour-là, cela signifiera qu'il y aura une cassure définitive entre deux mondes.
Alors, Pietruszka :
Touche pas à mon sport !

Date de publication : 28/05/2013 21:02
"Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience"
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#7
Accro
Accro


Informations utilisateur
Ceci dit LExpert par rapport aux formules et pour en avoir testé un paquet à l'époque où tout le monde à la FIE avait l'idée de génie, je pense que revenir aux 2x5 touches avec belle c'était pas si mal. ça donne du suspense et c'est compréhensible.

Date de publication : 28/05/2013 21:07
Newzorro
mon blog: http://www.newzorro.com/
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#8
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

chaoui a écrit :
Ceci dit LExpert par rapport aux formules et pour en avoir testé un paquet à l'époque où tout le monde à la FIE avait l'idée de génie, je pense que revenir aux 2x5 touches avec belle c'était pas si mal. ça donne du suspense et c'est compréhensible.


Oh, ce n'est pas ce type de changement que je crains.

Date de publication : 28/05/2013 21:12
"Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience"
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#9
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Voici une traduction de cet article pour ceux que l'anglais rebute:



[quote]

Pourquoi les évolutions envisagées lors de son centenaire pour rénover l'escrime pourraient faire des étincelles


Peu de sports sont aussi intimement liés à l'histoire des Jeux Olympiques que l'escrime.

Elle n'a pas seulement figuré parmi la poignée de ceux qui ont participé à chacun des jeux d'été de l'ère moderne. Elle a apporté à la Grèce, patrie des Jeux Olympiques antiques, sa première médaille d'or de l'ère moderne. Le programme de la compétition d'escrime des premiers Jeux Olympiques à Athène en 1896 - qui se tenait dans la rotonde de marbre du Zappelon - comportait même la première épreuve olympique destinée à des sportifs professionnels.

Ainsi que l'expliquait lui-même le baron Pierre de Coubertin, écrivant dans le magazine "Le Siècle": << Inutile de préciser que les différentes épreuves furent régentées par les règlements amateurs. Une seule exception fut consentie pour les rencontres d'escrime, car plusieurs pays accordaient le rang d'officier aux professeurs d'escrime militaire. Une épreuve spéciale fut organisée pour eux. Pour tous les autres sports, seuls les amateurs étaient acceptés.>>

La question pour l'escrime et les autres sports, à une période où le Mouvement Olympique est particulièrement conscient qu'il doit séduire et enthousiasmer la jeunesse pour conserver son image exceptionnelle au coeur de la galaxie sportive, est celle-ci: << Figurer dans les annales olympiques depuis longtemps est-il suffisant pour y demeurer ? >>.

La conséquence évidente de la décision surprenante du Comité International Olympique (CIO) de février de conseiller que la lutte - un sport dont l'ancienneté olympique a au moins 25 siècles - soit rayée de la liste des Jeux après Rio 2016, est que la réponse est: Non, ça ne suffit pas.

Ce contexte explique en grande partie pourquoi la Fédération Internationale d'Escrime (FIE), qui vient d'avoir cent ans, regarde plus vers l'avenir que vers son passé.

<< Nous sommes un sport ancien mais très dynamique >> m'a confié le secrétaire général de la FIE, Frédéric Pietruszka (FP) lors d'une interview exclusive.

<< Ce centenaire doit établir le renouveau de l'escrime alors qu'elle aborde un nouveau siècle.>>

<< Sans oublier les 100 ans passés, nous devons surtout nous préoccuper des 100 ans qui viennent >>

Pietruszka ajoute qu'alors que son sport a été << très surpris qu'un sport historique comme la lutte >> ait pu être touché ainsi, << dans l'escrime on savait déjà qu'il nous faudrait innover pour que les gens considèrent l'escrime comme un sport du futur. >>

Et poursuivant: << Il est important de ne pas trop changer les règles actuelles de l'escrime >>.

<< Mais nous devons envisager de modifier certains aspects apparents de notre sport, l'habillement et l'équipement des athlètes >>.

Parmi les changements possibles à relativement court terme figure l'apparition de la couleur sur des tenues d'escrime plus élégantes et tape-à-l'oeil. Ce pourrait bien être la fin des traditionnelles tenues blanches des escrimeurs. Cette tradition vient, ainsi que me l'a appris un officiel, du fait qu'on repèrait les touches par la marque noire laissée par la pointe charbonnée de l'adversaire - une considératon pratique qui n'a évidemment plus de raison d'être.

Alors que des commissions ont été chargées d'examiner de possibles évolutions dans différents domaines, F a nettement affirmé que la fédération opèrerait en douceur.

<< Le monde de l'escrime est très conservateur, >> m'a-t-il dit.

<< Tout changement doit être évolutif et pas révolutionnaire >>

<< Nous devons introduire chaque nouveauté qui nous semble indispensable de façon lente et pas brutale. >>

<< Il faut suivre une procédure imposée, les changements devant être approuvés en congrès et ainsi de suite.>>

<< Nous ne prévoyons donc pas de grand changement avant Rio 2016 >>

Cependant, un changement pourrait intervenir avant les prochains Jeux d'Eté, celui d'un enchaînement plus rapide des compétitions avec, peut-être, une densité d'actions plus grande.

<< Nous ... pensons à raccourcir la durée des matchs individuels >> a expliqué FP.

<< Nous avons en effet constaté que c'est la troisième et dernière partie d'un match qui est souvent la plus disputée.

<< On pourrait faire passer la durée de chaque période de trois à deux minutes.>>

<< Si le Comité Exécutif de la FIE et le Congrès de la FIE approuvent cette idée, on pourrait la tester dès la saison 2013-2014 pour la rendre effective à Rio >>

Un des problèmes principaux de notre sport, selon FP, c'est "d'aider les spectateurs à voir et comprendre quand une touche donne un point>>. La vitesse des mouvements des tireurs de niveau olympique est si grande qu'il peut être difficile pour un spectateur non-expert (comme moi-même) de détecter quand a eu lieu la première touche.

Ca n'est pas pour tout de suite, mais << on peut imaginer qu'un jour, les touches provoqueront une gerbe d'étincelles, ou une lumière au point de contact >>, dixit FP.

La vision la plus futuriste de l'escrime serait même que les escrimeurs manient des sabres laser à la StarWars, ou du même style, à la place des armes métalliques.

<< Peut-être qu'un jour les escrimeurs s'affronteront avec des armes lasers au lieu des métalliques >>, imagine FP.
<< Pour l'instant, l'idée d'utiliser des laser n'est qu'un rêve lointain.>>

<< Mais nous devons déjà envisager ce à quoi l'escrime devra ressembler dans 20 ans. >>

Je ne pense pas que cela arrivera, du moins pas dans un futur proche, mais que se passerait-il si le pire du pire survenait et que l'escrime perde son statut olympique ? Quel effet de souffle cela provoquerait-il ?

FP ne tourne pas autour du pot.

<< Nous ne pensons pas du tout que cela se produise, mais ce serait la mort de notre sport, >>, dit-il.

<< Ce n'est pas juste un problème de financement, bien que ce soit vital, mais notre crédibilité dépend du fait de rester un sport olympique.>>

<< M.[Alister] Usmanov, notre président, continuerait-il à dépenser de l'argent pour développer l'escrime si elle n'était plus un sport olympique ? Je ne sais pas.>>

<< Je ne sais même pas si M.Usmanov resterait Président si l'escrime n'était plus aux Olympiades - c'est déjà assez difficile de développer un sport qui est olympique.>>

<< Je pense qu'il resterait parce qu'il s'y intéresse profondément, mais c'est difficile d'en être sûr. >>

Le secrétaire général m'a indiqué que la fédération s'attend à recevoir 9,7 à 10,5 millions d'Euros du CIO après Londres 2012.
<< C'est l'équivalent d'environ deux années de budget de la FIE >>, m'a-t-il dit.

<< Donc, comme le cycle olympique est de quatre ans, vous pouvez constater qu'être olympique couvre environ 50% de notre budget>>

Au cours de son assez prestigieuse carrière, le français FP, 59 ans, passa 23 ans au sein du géant de l'équipement sportif Adidas, grâce à sa médaille d'or aux Jeux Olympiques de Moscou de 1980, boycottés par d'autres nations.

Un des athlètes dont les rêves sportifs furent brisés par ce boycott était son collègue fleurettiste Thomas Bach, dont l'équipe d'Allemagne de l'Ouest avait gagné la médailles aux Jeux Olympiques précédents à Montréal en 1976, et qui est à présent un des favoris pour la succession de Jacques Rogge à la présidence du CIO.

Même si personne ne mettrait en doute l'impartialité scrupuleuse de T.Bach, il serait difficile de voir son élection en tant que président du CIO autrement que comme une bénédiction pour l'escrime.

<< Ce serait un honneur pour l'escrime si T.Bach devenait président du CIO,>> confirme FP, ajoutant: << Pour moi personnellement, ce serait un plaisir puisque nous étions adversaires sur les pistes.>>

J'ai indiscrètement demandé lequel des deux était le meilleur.

<< Nous étions des fleurettistes de forces à peu près égales >>, m'a-t-il diplomatiquement répondu.

Il continua:

<< Ce serait très difficile pour quiconque dans cette position de justifier ses faveurs envers son propre sport alors que votre poste implique que vous vous préoccupiez de tous les sports olympiques.>>

<< Thomas Bach ne le ferait pas et la FIE ne lui demanderait jamais de le faire.>>

Quand je lui ai demandé si, quelles que soient les innovations adoptées par la FIE, un sport basé sur des techniques militaires presque dépassées ne peut inévitablement être vu que comme un sport vieillot par les jeunes d'aujourd'hui, FP m'a rétorqué, ce qui est indéniable, que peu d'enfants n'ont pas parfois joué avec des sabres-jouets.

Dans cet article de magazine de 1896, de Coubertin pris l'escrime comme exemple du caractère moderne des Jeux, parlant de programmes << mettant la course de vélos à la place de la course de chars et l'escrime au lieu de la brutalité du pugilat >>.

S'ils parviennent dans les années à venir à parer l'escrime du manteau de la modernité, ou même d'un simple voile de modernité, la tâche de FP et de ses collègues aura été menée à bien.









Date de publication : 29/05/2013 14:10
A la fin de l'envoi, je louche.
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#10
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Je reste dubitatif...

Date de publication : 29/05/2013 17:23
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#11
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :
Coubertin prit l'escrime comme exemple du caractère moderne des Jeux, parlant de programmes << mettant la course de vélos à la place de la course de chars et l'escrime au lieu de la brutalité du pugilat >>.


Comme quoi, Coubertin disait aussi des conneries.




Date de publication : 29/05/2013 18:19
"Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience"
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#12
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

chaoui a écrit :
Ceci dit LExpert par rapport aux formules et pour en avoir testé un paquet à l'époque où tout le monde à la FIE avait l'idée de génie, je pense que revenir aux 2x5 touches avec belle c'était pas si mal. ça donne du suspense et c'est compréhensible.


... mouais bof... je me rappelle d'un cas personnel, à Lisieux à l'époque où je bredouillais quelque peu de mes armes. Avec formule où la victoire se faisait à celui qui emportait 2 manches en 5 touches avec écart de 2 jusqu’à 6 maximum.
Je gagne 5-0 la première manche puis perd 5-6 et 5-6 ... je perds le match en ayant mit plus de touche au final... bof bof comme équité sportive ^^

Sur ce, et pour rebondir.... je plussoie tout ce que notre lExpert à dit plus haut....

Date de publication : 30/05/2013 01:40
Image redimensionnée
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#13
Accro
Accro


Informations utilisateur
@nidian oui c'est exact vu comme ça. Ceci dit au Tennis c'est pareil, tu peux perdre ton match en ayant gagné plus de jeux que ton adversaire.
Je crois qu'il n'y a pas de formule parfaite et 15 touches c'est très long surtout pour le téléspectateur (puisque c'est de ça dont il s'agit au fond si l'on veut rester au programme des JO). Donc le séquençage en manches de 5 pourquoi pas.
En revanche le relai en équipe c'est très bien.

a+
Chaoui/Newzorro

Date de publication : 30/05/2013 08:12
Newzorro
mon blog: http://www.newzorro.com/
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#14
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Les J.O, la belle affaire. Si l'escrime n'était plus discipline olympique, ça changerait quoi ?
Un afflux, tout relatif, de nouveaux licenciés tous les 4 ans. Licences d'effet de mode qui obligent les Cercles à s'équiper de matériel qui sera surnuméraire l'année suivante ?
Passer quelques minutes de plus à la télé un sport que personne ne comprend, mais que tout le monde s'accorde à trouver beau et élégant ?
Rajouter des médailles aux médailles, faire résonner la Marseillaise ?

Il faut se rendre à l'évidence, l'escrime n'est pas un sport populaire. Il ne l'a jamais été. Les J.O n'y changeront rien. Prenez le baseball, le squash, le karaté, le roller, voilà des sports populaires. Eux n'ont pas eu besoin de J.O pour se développer. L'escrime est connu en Europe, en Amérique du nord et dans quelques rares autres pays. Un peu seulement. Mais pour le reste du monde c'est un sport inconnu.

Alors, changer les règles, les tenues, pour "mieux" passer à la télé. Réduire la durée des assauts pour que l'escrime soit plus compréhensible. Inventer de nouvelles armes pour être plus moderne. Que l'on le veuille ou non, l'escrime est incompréhensible pour un profane. Seul un fleurettiste, un épéiste ou un sabreur est capable de comprendre une action.

Alors, plutôt que de regarder ce "qu'en pense" la télé, regardons ce qu'en pensent les escrimeurs. Et, si l'on doit modifier les règles, qu'on le fasse dans l'intérêt des escrimeurs et d'eux seuls.

Date de publication : 30/05/2013 10:01
J'arrive à un âge où, lorsque l'on veut voir ses parents, il faut se munir d'une pelle. F. Amanrich (1950-2012)



Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#15
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

amanrich a écrit :
Les J.O, la belle affaire.
Alors, plutôt que de regarder ce "qu'en pense" la télé, regardons ce qu'en pensent les escrimeurs. Et, si l'on doit modifier les règles, qu'on le fasse dans l'intérêt des escrimeurs et d'eux seuls.


+1

Date de publication : 30/05/2013 10:30
il y a trois sortes d'hommes les vivants, les morts et ceux qui vont en mer
Qu'il est doux de s'asseoir sur le bord de l'oued pour voir passer le cadavre de son ennemi
Un exploit n'est souvent qu'un tour de con qui a réussi
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#16
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

amanrich a écrit :

Alors, plutôt que de regarder ce "qu'en pense" la télé, regardons ce qu'en pensent les escrimeurs. Et, si l'on doit modifier les règles, qu'on le fasse dans l'intérêt des escrimeurs et d'eux seuls.



Les intérêts de la télé et des médias sont infiniment plus simples à définir que l’intérêt des escrimeurs eux mêmes...

Date de publication : 30/05/2013 11:18
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#17
Accro
Accro


Informations utilisateur
Citation :

chaoui a écrit :

Je crois qu'il n'y a pas de formule parfaite et 15 touches c'est très long surtout pour le téléspectateur (puisque c'est de ça dont il s'agit au fond si l'on veut rester au programme des JO).


En même temps le téléspectateur il est prêt à regarder 4h d'aller-retour d'une balle au tennis, ou 90min (dont quoi, peut être maximum 10min sur l'ensemble où il se passe réellement des actions avec du suspens) au foot.
Alors 3x3min c'est trop long?
Du point de vue des règles c'est pareil, il y a des tas de sports populaires qui ont des règles compliquées et ce n'est pas parce qu'on est un sport facile à comprendre que l'on devient populaire.
Je ne pense pas que changer la durée des assauts rendra l'escrime plus télévisuelle, ni que les gens en regarderont plus.


Sinon sur l'évolution des règles de l'escrime, dans les pays qui n'ont pas trop de tradition vis-à-vis de l'escrime on ne se pose pas trop la question de dénaturer ou pas l'escrime telle qu'on la connaît. En Angleterre certaines personnes discutent sérieusement la question de réduire la longueur des pistes de quelques mètres pour pouvoir faire des compétitions dans des courts de badminton.

Date de publication : 30/05/2013 11:50
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#18
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
paroles de non expert, juste supporter, bénévole ....
je connais des gamins qui en ayant vu l'escrime aux JO (mais cela aurait pu être à n'importe quelle compétitions, si on avait eu la chance que ce soit retransmis) se sont exclamés " c'est ça que je veux faire 'mman ! "
et pourtant à 9 ans, je doute qu'il comprenait grand chose aux règles ! c'était juste la beauté des assauts, l'énergie dégagée,le combat en face à face, la magie de l'habit blanc..... 10ans après, ça dure toujours !
Au lieu de simplifier au risque d'appauvrir, expliquons, éduquons, démontrons comme certains clubs déjà dans les écoles, les collèges, en entreprises .
juste un petit avis .

Date de publication : 30/05/2013 12:17
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#19
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Citation :

celestyx a écrit :
...
Sinon sur l'évolution des règles de l'escrime, dans les pays qui n'ont pas trop de tradition vis-à-vis de l'escrime on ne se pose pas trop la question de dénaturer ou pas l'escrime telle qu'on la connaît. En Angleterre certaines personnes discutent sérieusement la question de réduire la longueur des pistes de quelques mètres pour pouvoir faire des compétitions dans des courts de badminton...

Avez-vous remarqué sur cette photo tirée de l'article en discussion la longueur de la piste olympique: je pense qu'elle fait moins de 8 mètres.
Image redimensionnée

(On voit aussi que c'est une photo posée: les masques sont à terre).

Date de publication : 30/05/2013 14:23
A la fin de l'envoi, je louche.
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#20
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

amanrich a écrit :
Passer quelques minutes de plus à la télé un sport que personne ne comprend

Du calme, du calme.
Moi je comprends, je t'expliquerais.
Le problème de l'escrime, c'est qu'elle n'est pas télégénique pour au moins deux armes: c'est-à-dire qu'on ne peut pas voir clairement ce qui se passe au fleuret ou à l'épée, parce que c'est très rapide et cela se passe dans un mouchoir de poche.

Citation :

amanrich a écrit :
Seul un fleurettiste, un épéiste ou un sabreur est capable de comprendre une action.

Non, pour l'épée, ce n'est pas un problème d'analyse mais d'abord de perception.

Citation :

amanrich a écrit :
Il faut se rendre à l'évidence, l'escrime n'est pas un sport populaire. Il ne l'a jamais été.

Faut pas non plus raconter n'importe quoi. L'escrime pourrait tout à fait être un sport populaire : mais populaire au sens où elle serait pratiquer par un plus grand nombre de personnes (pas au sens de regarder à la téloche).
Quant à la popularité passée d'un sport, cela ne peut se mesurer que sur un peu plus d'un siècle, donc ce n'est pas énorme comme période.

Citation :

celestyx a écrit :
En même temps le téléspectateur il est prêt à regarder 4h d'aller-retour d'une balle au tennis, ou 90min (dont quoi, peut être maximum 10min sur l'ensemble où il se passe réellement des actions avec du suspens) au foot.
Alors 3x3min c'est trop long?
Du point de vue des règles c'est pareil, il y a des tas de sports populaires qui ont des règles compliquées et ce n'est pas parce qu'on est un sport facile à comprendre que l'on devient populaire.


Oui, c'est bien vu. Mais encore une fois, un sport populaire, c'est un sport qui est beaucoup pratiqué, pas un sport très connué.

Citation :

mum38 a écrit :
paroles de non expert

Normal, il n'y en a qu'un sur ce forum.

Citation :

mum38 a écrit :
je connais des gamins qui en ayant vu l'escrime aux JO (mais cela aurait pu être à n'importe quelle compétitions, si on avait eu la chance que ce soit retransmis) se sont exclamés " c'est ça que je veux faire 'mman ! "

Il ne faut pas être superficiel. Le passage à la télé n'est qu'un déclencheur : s'il suffisait de passer à la télé...
Ce qui compte, ce n'est pas d'attirer, c'est de retenir.

Date de publication : 30/05/2013 18:45
"Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience"
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#21
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Citation :

velizien a écrit :
Avez-vous remarqué sur cette photo tirée de l'article en discussion la longueur de la piste olympique: je pense qu'elle fait moins de 8 mètres.


On ne pratiquait pas la même escrime il y a un siècle : il y avait beaucoup moins de déplacements, et beaucoup plus de jeu de pointe : une escrime de main plus que de jambes.
Démonstration : Assaut entre les deux plus grands champions d’avant-guerre – en tous cas les plus titrés de tous les temps : Lucien Gaudin et Aldo Nadi, en 1922.
Attention, c’est un reportage sur le mort de Gaudin, et ce n’est qu’à la moitié qu’on a droit à l’assaut.


La photo que vous preniez en exemple figure aussi dans le livre la Belle Époque de l’escrime, avec justement la mention que cette piste est courte : du moins, à nos yeux contemporains. En effet, à l’école de Joinville le Pont, où on formait tous les maîtres d’armes militaires (il y a un siècle), les pistes mesuraient (et c’est d’une précision toute militaire) : 50cm sur 6 mètres de long.


Citation :

velizien a écrit :
(On voit aussi que c'est une photo posée: les masques sont à terre).

Perdu.
Il suffit, pour comprendre, de regarder le tireur de gauche. Il est fendu, mais son arme est dirigée vers lui-même. En fait, ces tireurs ne posent pas, ils font ce qu'on a appelé pendant deux-trois siècles, le mur.
Le mur, c’est une sorte de démonstration codifiée faite avant un assaut. Les tireurs font une série précise de gestes et saluent le public.

Le mur en 1897 :


Si vous voulez la recette du mur, je peux vous fournir cela.

Date de publication : 30/05/2013 18:59
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#22
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Au temps pour moi pour le posé de la photo, je ne connaissais pas cette pratique de la démo pré-assaut.

Les nouveaux documents joints montrent par ailleurs que la tenue blanche n'était pas obligatoire.

De plus, j'ai l'impression que le fair-play devait être plus répandu à l'époque, vu la difficulté de voir les touches sans appareil électrique ad-hoc quand ça va vite comme on le constate sur la vidéo.

Etant un ancien combattant (enfin seulement sur les pistes d'escrime), je me souviens que, lors de mes jeunes années de fleurettiste, l'avis des assesseurs était souvent déroutant, et qu'on s'aidait des traces faites sur la cuirasse par la mouche en fil poissé, artistiquement enroulé sur la pointe par un maître d'armes vénérable (dans les 80 piges), ancien militaire pittoresque ayant longtemps enseigné à Saumur. L'escrime était encore plus incompréhensible par les non-initiés à l'époque, elle ne passait pas à la télé (de toutes façons, j'étais loin d'être le seul à ne pas en disposer), mais je n'ai pas l'impression qu'il y avait une différence d'appréciation de notre sport par le public.
Mais la mémoire peut être trompeuse.

Date de publication : 31/05/2013 12:00
A la fin de l'envoi, je louche.
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#23
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Citation :
velizien a écrit :
Les nouveaux documents joints montrent par ailleurs que la tenue blanche n'était pas obligatoire.

qu'on s'aidait des traces faites sur la cuirasse par la mouche en fil poissé

Au contraire. La tenue blanche (ou claire) s’est très tôt imposée en compétition (Gaudin et Nadi ont tous deux une veste blanche – l’autre vidéo n’est pas un assaut, mais un mur).
Et justement, parce qu’on y voyait les traces des touches : du moins en utilisant le bouton marqueur, qui a eu un succès relatif, mais qu’on a pu utiliser parfois. Le règlement de 1914 pour le fleuret de Camille Prévost, qui aurait dû s’imposer pour les JO (s’il n’y avait pas eu…) prévoyait l’utilisation du bouton marqueur. Et après chaque touche, le jury devait faire une croix sur la tache, pour être sûr de ne pas confondre avec une tache ultérieure.

Citation :
velizien a écrit :
De plus, j'ai l'impression que le fair-play devait être plus répandu à l'époque, vu la difficulté de voir les touches sans appareil électrique ad-hoc

Le fair-play ? Une tradition ancienne voulait qu’on annonçât qu’on était touché. Mais, certains avaient la veste « un peu » dure selon l’expression de l’époque. Il ne faut donc pas se faire non plus trop d’illusion sur le fair-play.
Du moment où l’escrime est entrée dans un processus de sportivisation avec de vraies compétitions, progressivement à partir des années 1880, on n’a plus compté sur le signalement des tireurs.
En fait le plus embêtant, c’était effectivement la matérialité des touches. Pour le fleuret, on a essayé le bouton marqueur. Pour l’épée, on a utilisé la pointe d’arrêt : un système (il y en a eu de multiples) qui accrochait la veste.

Citation :
velizien a écrit :
quand ça va vite comme on le constate sur la vidéo.

La vidéo est accélérée (un problème de nombre d’images par seconde).
Encore une fois, on ne pratiquait pas la même escrime : il y avait moins de déplacement, moins de prise de risque.

Voilà Gaudin, à l’épée en 1928, aux JO d’Amsterdam (l’année où il remporte le titre à l’épée ET au fleuret). Ce sont ses demi-finales, il est de face.

Cela ne bouge que peu des jambes, et on peut trouver cela très très statique.
Du moins, est-ce un jugement moderne, avec nos valeurs modernes.

Mais pensons au jugement que Gaudin porterait s’il voyait une demi-finale olympique d’aujourd’hui. Gaudin était un jeune tireur avant la Grande Guerre. Il a vu ce qu’était un duel : on n’y prenait pas de risque inutile. Donc, Gaudin, s’il voyait des tireurs actuels, il serait consterné par le niveau de prise de risque. Et je pense qu’il porterait un jugement assez définitif sur ce qu’il verrait en l’occurrence : à quoi sert-il de porter 10cm de fer dans le cœur de l’adversaire, si c’est pour en recevoir 20 dans le ventre ?

Citation :
velizien a écrit :
un maître d'armes vénérable (dans les 80 piges), ancien militaire pittoresque ayant longtemps enseigné à Saumur.

Sans doute formé à l’École de Joinville.
Il avait dû, dans son jeune âge, connaître toutes les tentatives pour améliorer le jugement de la matérialité des touches, avant l’électricité.

Date de publication : 31/05/2013 20:25
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#24
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Très bel échange, dans tous les cas. On apprécie vraiment (je parle du vôtre sur ce fil de discussion).

Date de publication : 31/05/2013 22:59
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#25
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
C'est toujours intéressant quand les échanges sont instructifs, et j'ignore plein de choses de l'escrime originelle.

Il pourrait d'ailleurs être intéressant de faire revivre ces temps fondateurs en présentant des rencontres se conformant exactement aux us et coutumes de différentes époques, public y compris, et de les mettre par exemple sur le site de la FFE ou de la FIE. Ce serait un bon moyen de raviver la mémoire de la culture de l'escrime chez les pratiquants, voire les autres aussi.

Pour revenir à l'interview de départ, si la possibilité de sabres-lasers me paraît totalement invraisemblable, l'idée de faire flasher la pointe au moment de la touche m'était déjà venue à l'esprit. Ce serait un vrai plus parce que, je ne sais pas pour vous, mais moi j'ai le plus grand mal dans les assauts télévisés à voir quand et où la touche a vraiment eu lieu, même au ralenti (surtout que les répétiteurs des lampes à l'écran sont souvent bien en retard et que les lampes dans les masques sont quasi invisibles). Et en plus ce serait techniquement possible dès aujourd'hui. Si on ne veut pas modifier les pointes des armes, on pourrait simplement équiper les masques avec un flash avant qui déclenche quand ça touche, et ça simplifierait aussi le boulot des photographes.

Mais je n'ai pas grand espoir que ça se réalise de mon vivant, déjà qu'on n'arrivera pas avant le 22ème siècle à se débarrasser de ces !%$@~*?/ de petites vis qui se font la malle au premier battement, de la colle qui se décolle dès que la lame plie un peu, et de tous ces kilomètres de filasse (j'ai encore des courbatures de ce w-e à cause de tout ce qu'il faut déménager pour installer 3 pistes et demie dans un gymnase pas prévu pour).

Date de publication : 01/06/2013 01:09
A la fin de l'envoi, je louche.
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#26
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Citation :
vélizien a écrit :
j'ignore plein de choses de l'escrime originelle.

Je crains qu’il soit un peu excessif de parler d’escrime originelle quand on remonte d’aujourd’hui à seulement un peu plus d’un siècle.
Regardez ces épées pistilliformes de l’âge de Bronze. On a en retrouvé pas mal (tout est relatif) sur le territoire français - contemporain.

Image redimensionnée

C’était il y a 4500 ans.
En fait, rien ne sert de chercher une escrime originelle. Il suffit déjà de comprendre la multiplicité des escrimes qui ont existé dans l’histoire. Quand c’est très ancien, cela se perçoit au travers de la diversité des épées utilisées. Quand on arrive aux temps modernes (pas ceux de Chaplin, mais ceux juste après le Moyen Âge), il « suffit » de lire les traités qui expliquent ces escrimes.
L’escrime est d’une fabuleuse richesse : des armes très différentes, mais aussi des contextes très différents – on ne se bat pas de la même manière dans un duel judiciaire, un combat de rue ou de rase-campagne, sur un champ de bataille…
En fait, notre escrime aux trois armes est d’une extrême pauvreté, c’est une escrime très simplifiée – je ne parle pas de la technique de l’escrime, mais du contexte de la pratique qui est très limité par les règlements sportifs. Nous avons sublimé cet art de tuer en une pratique bien plus sociable et pacifique (Il faut dire qu’on a trouvé beaucoup plus efficace pour continuer à s’entre-tuer). Mais on n’est pas obligé pour autant de simplifier la pratique.

Citation :
vélizien a écrit :
Il pourrait d'ailleurs être intéressant de faire revivre ces temps fondateurs en présentant des rencontres se conformant exactement aux us et coutumes de différentes époques, public y compris

Fondateur ? Fondateur de l’escrime comme sport, alors.
Étudier des escrimes anciennes, qu’elles aient un siècle ou cinq, cela a un mérite principal : cela permet de porter un regard beaucoup plus pointu sur l’escrime actuelle. Notre escrime actuelle n’est que le résultat de choix successifs historiques. En saisissant quels ont été ces choix, comment on les a faits, cela permet de mieux comprendre les enjeux et les évolutions possibles.
Mon article Une compétition sportive aux 17e-18e siècles avait un peu cet objectif : montrer comment une pratique sportive a existé, comment elle était différente de la nôtre actuelle – et donc permettre en observant ce qui est différent, de s’interroger sur la pratique actuelle.

Certains conservent le flambeau de l’escrime d’il y a un siècle : les Anglo-saxons appellent cela classical fencing, et se réfère à Louis Rondelle, maître d’armes expatrié aux États-Unis, mais issu de l’École de Joinville.
En France, il n’existe à ma connaissance que la salle Coudurier qui conserve ce flambeau :
(admirez la piste qui doit être en 6m * 50cm)


C’est une pratique tout à fait respectable, comme le sont d’ailleurs les autres formes d’escrime : vive la diversité !

Citation :
vélizien a écrit :
la possibilité de sabres-lasers me paraît totalement invraisemblable


Le laser est un dispositif permettant d’émettre une lumière cohérente. Si vous avez déjà utilisé un laser, vous aurez remarqué que le faisceau lumineux est invisible, tant qu’il ne touche pas un obstacle, tel un grain de poussière (qui le réfléchit). Et quand à se faire « percuter » deux faisceaux laser de couleurs différentes, on obtiendra au mieux une jolie couleur, mais pas un choc.


Il y a quelques années, Roland Lehoucq a étudié la physique de Star wars, et notamment la question du sabre dit laser. On pourrait peut-être faire un sabre à plasma, plasma qui serait créé par un laser ; mais il y a un certain nombre de difficultés techniques.

Bon, rassurez-vous, ne soyez pas déçu : vous voulez du sabre laser ? Disney va vous en bouffer tous les deux ans, jusqu’à que mort s’en suive (ou écœurement).

Citation :
vélizien a écrit :
Pour revenir à l'interview de départ

L’idée de tenue de couleurs pour distinguer les tireurs dans des compétitions internationales peut être retenue. Rien de bien nouveau, cela se fait au judo.

Citation :
vélizien a écrit :
l'idée de faire flasher la pointe au moment de la touche m'était déjà venue à l'esprit. Ce serait un vrai plus parce que, je ne sais pas pour vous, mais moi j'ai le plus grand mal dans les assauts télévisés à voir quand et où la touche a vraiment eu lieu, même au ralenti .


Un flash, sur la pointe de l’arme ?
L’environnement est bien trop lumineux (il y a des normes de luminosité pour les milieux sportifs) pour qu’on perçoive un tel flash.
Qui plus est, tout demeure bien trop rapide pour notre pauvre perception. C’est dû à l’introduction de l’électricité : le tireur n’a plus à se faire de souci pour savoir si l’arbitre percevra sa touche, car cela se fait à la vitesse de la lumière grâce à l’appareil électrique. Donc, les tireurs ont des actions de plus en plus rapides et physiques au mépris le plus complet de la prudence.
Paradoxalement, c’est la technique qui a conduit à ce qu’on ne puisse plus rien percevoir.

Citation :
vélizien a écrit :
équiper les masques avec un flash avant qui déclenche quand ça touche, et ça simplifierait aussi le boulot des photographes.

C’est déjà fait.

Citation :
vélizien a écrit :
tous ces kilomètres de filasse

Là aussi, il suffirait que se popularisent les appareils sans fil. Mais vu le prix excessif (au regard de la technologie utilisée), ce n’est pas encore pour maintenant.

En restant dans la prospective, pour ma part, je me dirigerai plutôt vers un système à base de caméra couplée à un système d’analyse des images. On est capable de faire le pire, avec la vidéosurveillance qui se diffuse de partout et maintenant analyse automatiquement les comportements. On pourrait faire le meilleur avec une caméra haute vitesse qui permettrait de capter les mouvements qui seraient ensuite analysés. Et ensuite, on se repasse une reconstitution à base d’image de synthèse, où on choisit la vitesse de défilement et les angles de vue.

Date de publication : 01/06/2013 15:42
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#27
Accro
Accro


Informations utilisateur
Je ne sais pas pour vous, mais de mon côté j'ai plutôt l'impression que le problème n'est pas d'attirer du monde. Chaque année, on a un lot de nouvelles têtes, surtout après les JO. Non, le vrai problème, c'est qu'on arrive pas à garder les nouveaux venus.

En effet, si on stagne, c'est parce qu'on a autant d'arrivants que de partants (ce sont souvent les mêmes personnes) chaque année. Si on parvient à garder les arrivants, on aura pas de partants, donc on pourra se développer.

On pourra être aussi médiatisés qu'on veut, ce n'est pas ça qui nous aidera à régler ce problème. Je n'ai pas de propositions concrètes mais cette piste mériterait d'être réfléchie par la fédé. En tout cas, je pense que le travail doit se faire au niveau des clubs. Il serait donc judicieux de donner plus de moyens au clubs et d'agir dans l'intérêt des licenciés avant toute chose.

Date de publication : 01/06/2013 22:04
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#28
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :

Stf-Fencer a écrit :
Je ne sais pas pour vous, mais de mon côté j'ai plutôt l'impression que le problème n'est pas d'attirer du monde. Chaque année, on a un lot de nouvelles têtes, surtout après les JO. Non, le vrai problème, c'est qu'on arrive pas à garder les nouveaux venus.

... ou qu'on perd autant d'anciens qu'on recrute de nouveaux.

Sinon, globalement, je suis assez d'accord avec toi. C'est un vrai problème. Il faudrait creuser la question.

Date de publication : 01/06/2013 23:13
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#29
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Lorsque tous les clubs auront un local fonctionnel et équipé,qu' a chaque rentrée on ne sera plus confrontés a des problèmes pour équiper les gamins , quand les calendriers des compétitions permettront a tous de progresser sans ségrégation entre les bons , les mauvais , les moyens et ceux qui s' accrochent ,quand les clubs auront les moyens de payer les M.A. pour le travail effectif qu' ils font , quand certains dirigeants arrêteront de vouloir apprendre leur boulot aux M.A........ Quand le charbon de bois fleurira, on y arrivera peut - être

Date de publication : 01/06/2013 23:24
Quand on a passé 3 heures dans sa voiture sur le périphérique , on se rend compte qu' on a plus vite fait le tour du progrès que celui de Paris . Bernard Maris
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#30
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Juste quelques remarques d'un parent lambda.
Fidéliser des débutants = leur donner "du plaisir".
2 cas de figure me semble-t-il, pas forcément exclusif l'un de l'autre : satisfaction de la réussite individuelle / de l'activité dans un groupe sympa.

1) Leçons + expériences.

Je ne juge pas l'enseignement.

Expérience = croiser le fer avec le plus grand nombre lors des entrainements et en compétitions.

Pour les "petits" clubs, favoriser les échanges et les regroupements.

Ne pas proposer un déplacement pour 5 à 6 matches au final, donc peut-être des formules différentes pour certaines compétitions (non championnats par exemple).

Dans les 2 propositions, gérer l'égo des MA et des clubs car au final, avec plus de licenciés, tous y retrouveront leurs petits.

2) Plaisir de la réussite de groupe.
Développer les activités en groupe avec 2 moyens : compétitions en équipe et/ou escrime artistique.

Les problèmes matériels et financiers des petits clubs ne touchent (heureusement pas) les débutants. Ils seront en partie résolus s'ils arrivent à avoir plus de licenciés.

Ne pensez-vous pas que conserver ses débutants et attirer de nouveaux licenciés ne procède pas de la même démarche ?

Date de publication : 02/06/2013 11:30
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut








[Recherche avancée]


Escrime-Info : Mentions légales