https://www.fencing.my-solutions.fr/contents/fr/d2053_Page-51.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
117 utilisateur(s) en ligne (86utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 0
Invités : 117

plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish





« 1 2 (3)


Re: Question escrime médiévale
#61
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Citation :
Prenons un exemple, au hasard : la cavation à la rapière. Oui, on peut dire que c’est l’équivalent d’un changement d’engagement et/ou d’un dégagement. Mis à part, que lorsqu’on cave, on tourne le nœud de la main pour opposer le vrai tranchant, on tourne le poignet, ce qu’on ne fait plus en escrime moderne

Ce n'est pas toujours vrai. Certaines cavations se font sans changer la position du poignet. Et si je fait "engagé Quarte, dégagé de pointe au sabre, je tourne bien le poignet pour opposer le tranchant...
Ce que je veux dire par là, c'est que la terminologie moderne, comme l'ancienne, est destinée à décrire un mouvement dans l'espace. Le même mouvement peut être décrit dans les deux systèmes, avec les mêmes notions de distance et de temps. Et que la connaissance d'un système de référence complet aide à appréhender l'autre. Si l'on prend la septime dont on parlait au début de ce fil, cela veut dire : arme tenue main en supination sur la gauche (pour un droitier), pointe sous le niveau de la main. Mais ça ne décrit ni la hauteur de la main, ni si la pointe est rentrée ou sortie. Ni même si cette position couvre une partie du corps. C'est l'usage de l'escrime classique (puis sportive), au fleuret, qui sous-entend les notions de couvertures, de hauteur de main, de position de la pointe. C'est l'amalgame de ces notions dues aux usages d'une arme précise à d'autres qu'il faut éviter.

Date de publication : 29/02/2008 07:25
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Question escrime médiévale
#62
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Citation :
Odel a écrit :
Ce n'est pas toujours vrai. Certaines cavations se font sans changer la position du poignet.

Ce serait plus juste de dire : c’est toujours vrai sauf dans quelques exceptions (il semblait que c’était d’ailleurs ce qui était dit dans une certaine vidéo...).
D’ailleurs, le traducteur (au XVIIe) de Giganti, sur lequel tu travailles, a bien traduit « cavare » par tourner la main.
« Et en voici la raison : s’il tourne l’épée, il fait deux temps : le premier est, le tour même, qui est le premier temps, puis il donne le coup, qui est le second. Et cependant qu’il tourne, il peut être blessé de plusieurs manières... »
« La ragione è questa, che cavando lui fa due effetti : prima cava ; ecco il primo tempo, pio ferisce ecco il secondo ; mentre egli cava in quell’istesso tempo può restar ferito in molte maniere...»

Citation :
Odel a écrit :
la connaissance d'un système de référence complet aide à appréhender l'autre.

Mais on est d’accord : cela aide. Mais cela ne remplace pas.
Or, ce que je vise, c’est bien certains systèmes d’escrime artistique, type AAF, qui utilise les concepts modernes pour parler de rapières. Alors, je suis d’accord qu’il le fasse en escrime artistique, mais cela s’arrête là : parce que franchement la rapière artistique type AAF n’a pas grand-chose à voir avec des techniques de rapières.
Et je commence m’inquiéter qu’il arrive dans le médiévale avec leur système de penser : parce qu’encore, cela aboutira à monter des techniques complètement défaillantes. Sauf bien sûr, si on reste dans le cadre du spectacle, et que cela est clair pour tout le monde.

(C'est quand même bizarre de ne pas vouloir avouer que j'ai raison : onj est obligé de s'adapter aux concepts d'époque pour comprendre une escrime ancienne ; vous vous contentez de dire qu'on peut éventuellement utiliser des concepts modernes : oui, mais ce n'est que éventuel et en second lieu).

Enfin, je résume :
presque pareil + presque pareil + presque pareil + presque pareil = n’importe quoi

Date de publication : 29/02/2008 11:53
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Question escrime médiévale
#63
Dort sur place
Dort sur place


Informations utilisateur
Citation :
ArtMartial a écrit: C'est quand même bizarre de ne pas vouloir avouer que j'ai raison.
Parce qu'il n'intéresse que toi de savoir si tu as raison ou non. D'autant que tous, nous l'avons reconnu : escrime de spectacle n'est pas escrime ancienne. Bon et alors ?
Ah oui, il faut changer le titre du forum. Bin oui peut-être mais non quand même !

Citation :
ArtMartial a écrit: Enfin, je résume : presque pareil + presque pareil + presque pareil + presque pareil = n’importe quoi
Tu te répètes mon cher Troll.

Date de publication : 03/03/2008 10:57
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Question escrime médiévale
#64
Habitué
Habitué


Informations utilisateur
Le Troll se répète avec ses arguments et avec son attitude. C'est toujours le même schéma. Arrêtons les frais, les mecs. On tourne en rond. Discutons avec lui quant il y a quelque chose à discuter.
Mon cher, à la place de rester planter devant l'ordi et de nous déballer tes grandes théories, tu devrais profiter du temps pour pratiquer un peu les AMHEs ... avec d'autres!!!!!

Date de publication : 03/03/2008 11:50
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut








[Recherche avancée]


Escrime-Info : Mentions légales