https://www.fencing.my-solutions.fr/contents/fr/d2053_Page-51.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
82 utilisateur(s) en ligne (64utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 1
Invités : 81

escrimeurtresrouge, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish







Force et rapidité
#1
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Voilà, cela va faire 3 ans que je pratique l'escrime, j'ai passé les 2 premières années à faire de l'épée et maintenant je pratique aussi le fleuret pour pouvoir gagner en rapidité. Malheureusement je m'aperçois que je manque de force dans le poignet lors des parades et que mon bras n'est pas aussi rapide que je le voudrais lors de la riposte, y a t'il un entraînement spécifique pour remédié à ces lacunes.

Date de publication : 03/02/2007 00:27
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Force et rapidité
#2
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
La lame se subdivise en trois parties : le fort, le moyen et le faible. Le fort est la partie proche de la garde, le faible celle proche de la pointe.
La force d'une parade dépend beaucoup de la partie de la lame avec laquelle tu la fait : si tu la fait avec le fort de ta lame, sur le faible de la lame adverse, elle sera efficace. Si tu la fait avec le faible, sur le fort de celle de l'adversaire, quand bien même tu serais taillé comme un hercule elle ne marchera pas.
Et pour la vitesse, c'est le relâchement des muscles qui le permet. Si tu crispe sur la parade, ta riposte sera lente.
Une expérience que je fais faire à mes élèves :
- l'un tiens son arme à deux mains, en direction de la poitrine. l'autre, la tenant avec deux doigts, détourne la pointe en appuyant avec le fort sur le faible.
- inversement, celui qui menace la poitrine tiens à peine son arme, son adversaire tente de lui dévier sa pointe en appuyant son faible sur son fort.
En clair, il n'y a pas besoin de force sur une parade, ce qui libère les muscles pour une riposte rapide.

Date de publication : 03/02/2007 00:58
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut








[Recherche avancée]


Escrime-Info : Mentions légales