https://www.fencing.my-solutions.fr/contents/fr/d2053_Page-51.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
94 utilisateur(s) en ligne (59utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 1
Invités : 93

octave, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish







l'équipe de France aux Euro 2003 (AFP)
#1
Bavard
Bavard


Informations utilisateur
Une dépêche AFP qui tombe à l'instant (pour une fois qu'ils parlent d'escrime !) :

------------------

BOURGES (AFP), le 27-06-2003

L'équipe de France participe aux Championnats d'Europe d'escrime, du 28 juin au 3 juillet à Bourges, sans ses meilleurs représentants -à l'exception notable des sabreuses- réservés pour les Mondiaux de La Havane, mais en présence samedi du ministre des Sports, Jean-François Lamour, double champion olympique au sabre (1984 et 1988).

La rude concurrence dans certaines armes a néanmoins fait deux victimes illustres, le fleurettiste Jean-Noël Ferrari et l'épéiste Hugues Obry, relégués dans la formation de Bourges. Le premier était le pilier de l'équipe qui a conquis plusieurs titres mondiaux et la médaille d'or aux jeux Olympiques de Sydney. Le second a été double médaillé d'argent également en Australie.

"Il faut de temps en temps arriver à s'extraire de ces considérations et s'arrêter à des arguments objectifs", souligne le directeur technique national (DTN) Philippe Omnès. "Et ceux qui ont été retenus pour les Mondiaux ont aussi démontré leur valeur dans les compétitions par équipes".

Le DTN refuse d'ailleurs de parler d'équipe "B" pour Bourges, mais plutôt "d'avenir", "constituée à la fois de têtes d'affiche et de jeunes qu'il faut aguerrir".

A l'épée masculine, la densité est tellement forte que la formation retenue pour l'Euro-2003 (Obry, Benoît Janvier, Gauthier Grumier, Jean-Michel Lucenay) a les moyens de conserver le titre conquis en juillet 2002 à Moscou. A preuve de la richesse de l'arme, Obry, Janvier et Lucenay appartenaient au quatuor champion du monde à Lisbonne l'an dernier, avec le chef de file Fabrice Jeannet. Et Grumier a remporté le titre mondial dans les rangs juniors.

Au fleuret féminin, Adeline Wuillème et Clothilde Magnan ayant été laissés au repos, l'occasion est donnée à Céline Seigneur et Laëtitia Gaillard de démontrer leur valeur dans une arme qui regroupera les meilleures mondiales, dont l'Italienne Valentina Vezzali.

Contrairement à la France, l'Italie et l'Allemagne, la Russie, nation leader des dernières années, a choisi de présenter ses "monuments" Stanislaw Pozdniakov (sabre) et Pavel Kilobkov (épée) mais aussi Svetlana Bojko (fleuret dames). Soit trois champions du monde en titre. La Hongrie, vieille puissance un peu déchue, a pris le même parti.

Date de publication : 27/06/2003 16:18
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut








[Recherche avancée]


Escrime-Info : Mentions légales