https://www.fencing.my-solutions.fr/contents/fr/d2049.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
97 utilisateur(s) en ligne (73utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 1
Invités : 96

Neophyte, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish







Epée féminine
#1
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Pour ceux qui ont Canal Satellite ou le câble, ce soir de 19h. à 20h. sur ESPN Classic il y a un reportage "les grands duels du sport" avec comme vedettes Laura Flessel et Timea Nagy.

En voici un commentaire d'un critique télé :


Documentaire de Jean Afanassieff (France, 2006). 52 mn. Inédit.
La Hongroise Timea Nagy et la Française Laura Flessel : l’eau et le feu. Depuis que l’épée féminine a été reconnue discipline olympique en 1996, ces deux escrimeuses n’ont laissé que des miettes à leurs adversaires. Médaillée d’or par équipe et en individuel en 1996 aux JO d’Atlanta, la Guadeloupéenne Laura Flessel, alias « la guêpe », a toujours symbolisé les canons de l’école française grâce à son style rythmé et explosif. Double championne olympique en 2000 (Sydney) et en 2004 (Athènes), Timea Nagy est, de son côté, une adepte de l’académisme magyar, porté sur la défense. Alpiniste de talent et réalisateur chevronné, Jean Afanassieff a braqué sa caméra sur ces deux championnes exceptionnelles, devenues de jeunes mères de famille épanouies. Son postulat de base est simple : ces deux stars de l’épée ont des personnalités différentes mais une destinée parallèle.
Laura par-ci, Timea par-là ; le ton est parfois lancinant. Le portrait croisé, qui met en lumière une discipline sportive très confidentielle, propose pourtant des allers-retours dépaysants entre Paris et Budapest, d’une salle d’armes à une autre, avec des pauses à La Havane où se déroule une étape de la Coupe du monde. Tous les intervenants – entraîneurs et épéistes – parviennent à vulgariser ce sport éminemment complexe. En revanche, les passionnés d’escrime n’apprendront pas grand-chose. Seule une séquence les impressionnera peut-être : la leçon que donne le maître d’armes Hervé Faget à son élève Laura. Ces quelques minutes d’intrusion rugueuse dans l’entraînement quotidien d’une championne de grande classe démontrent que le sport de haut niveau relève plus que jamais de l’ascèse.
Paul Miquel



Les amateurs, à vos enregistreurs !


Date de publication : 10/03/2010 18:51
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Epée féminine
#2
Accro
Accro


Informations utilisateur
C'est un petit documentaire qui a quelques années et qui a été diffusé déjà plusieurs fois. Disons que ce n'est pas transcendant mais c'est correct en comparaison avec certain reportage de merde.

Mais j'ai plutôt une interrogation : je ne savais pas que les objets pouvaient être sexués.
Certes, le terme désignant l'objet peut être du genre féminin ou masculin, mais les objets par eux-mêmes (le signifié pas le signifiant) ne me semblaient pas avoir un genre.
Donc, je suis très curieux de connaître la différence entre une épée féminine (le titre de ce sujet) et une épée masculine.

L'épée masculine a-t-elle une lame plus longue, plus ferme ?
La garde de l'épée féminine dispose-t-elle quelques courbes supplémentaires surprenantes ?
Le bout de l'épée masculine est-il renflé ?
La gorge de l'épée féminine est-elle plus profonde ?
Lorsque l'on tire, l'épée féminine devient-elle plus molle ?
L'épée masculine a-t-elle des dimensions variables ?
Les épées, puisque sexuées, peuvent-elles se reproduire ? Est-ce pendant que l'on tire ?
Les épées aiment-elle qu'on multiplient le contact des fers ? Le bruit de l'entrechoquement varie-t-il en fonction de l'avancée de la discussion ? Toutes les épées féminines connaissent-elles le même plaisir lors de l'assaut ?
Allumer la lumière provoque-t-elle un quelconque émoi à nos épées ? La couleur de la lumière a-t-elle une influence sur le sexe de la future petite épée fruit de ces ébats ?
Les épées féminines préfèrent-elles être saisies par un tireur homme ?

etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc...

Beaucoup de questions, auxquelles mon ami sOupporteur, qui fut exclu de EI pour quelques réflexions sur ce type de sujet, aurait aimé nous apporter ses lumières.

Date de publication : 10/03/2010 19:42
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Epée féminine
#3
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Pissoune - sOupporteur mêmes combats... même personne?

Et si on restait sur le sujet initial?

Date de publication : 10/03/2010 19:51
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Epée féminine
#4
Accro
Accro


Informations utilisateur
Citation :

pissoune a écrit :
Mais j'ai plutôt une interrogation : je ne savais pas que les objets pouvaient être sexués.
Certes, le terme désignant l'objet peut être du genre féminin ou masculin, mais les objets par eux-mêmes (le signifié pas le signifiant) ne me semblaient pas avoir un genre.
Donc, je suis très curieux de connaître la différence entre une épée féminine (le titre de ce sujet) et une épée masculine.

L'épée masculine a-t-elle une lame plus longue, plus ferme ?
La garde de l'épée féminine dispose-t-elle quelques courbes supplémentaires surprenantes ?
Le bout de l'épée masculine est-il renflé ?
La gorge de l'épée féminine est-elle plus profonde ?
Lorsque l'on tire, l'épée féminine devient-elle plus molle ?
L'épée masculine a-t-elle des dimensions variables ?
Les épées, puisque sexuées, peuvent-elles se reproduire ? Est-ce pendant que l'on tire ?
Les épées aiment-elle qu'on multiplient le contact des fers ? Le bruit de l'entrechoquement varie-t-il en fonction de l'avancée de la discussion ? Toutes les épées féminines connaissent-elles le même plaisir lors de l'assaut ?
Allumer la lumière provoque-t-elle un quelconque émoi à nos épées ? La couleur de la lumière a-t-elle une influence sur le sexe de la future petite épée fruit de ces ébats ?
Les épées féminines préfèrent-elles être saisies par un tireur homme ?

etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc... etc...


Quelqu'un a des réponses à toutes ces questions ?

Date de publication : 12/03/2010 14:13
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut


Re: Epée féminine
#5
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Informations utilisateur
Bof, juste pour dire que je voulais simplement signaler un reportage (très bien fait au demeurant) dédié à l'épée pratiquée par des femmes.

Cela valait-il une diatribe d'une telle prolixité ?


Date de publication : 12/03/2010 16:24
Twitter Facebook Google Plus Linkedin Del.icio.us Digg Reddit M. Wong Haut








[Recherche avancée]


Escrime-Info : Mentions légales