https://www.stagescrime.com
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
165 utilisateur(s) en ligne (96utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 0
Invités : 165

plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Index du forum


Accueil » Tous les messages (Feraud)

BasBas



Re : Egalité femme-homme dans le sport : Manon Brunet et Boladé Apithy
#1
Habitué
Habitué


Tu sais garçon, moi, je discrimine tout le temps : au pieu c'est avec des filles par contre au bar c'est avec des gars.
Et je pense mon grand que toi aussi tu discrimine. Donc tu vas tout de suite me dénoncer aux flicsbsi tu as les couilles ce qui égayera leur journée ou alors tu arrêtes d'utiliser des mots que tu ne comprends pas.
Donc oui, j'affirme que les hommes sont supérieurs en escrime de manière générale et cela se voit parfaitement dans les compétitions. Sinon les femmes tiraient avec.
Donc oui, on discrimine les hommes si on ne les récompense pas plus alors qu'ils sont meilleurs.
L'égalité c'est pas l'égalitarisme

Date de publication : 13/08 20:28
Haut


Re : Egalité femme-homme dans le sport : Manon Brunet et Boladé Apithy
#2
Habitué
Habitué


Ah la culture de l'effacement, dès que des vérités qui déplaisent aux idéologues ressortent.
Non, il ne faut pas vouloir effacer le sujet lancé par flo sur un document qui ose prétendre qu'il y a égalité homme femme en escrime. Non, il ne faut pas effacer les propos d'arbitreuse lorsqu'elle dit "physiquement, hommes et femmes ne sont pas égaux.", faisant montre de lucidité et probité et pas de sexisme.
Quant à mes modestes propos, je n'ai pour ma part que rappeler qu'en sport, la récompense (le salaire, je ne parle pas des sponsors) dépend du résultat, pas des efforts ou du "savoir-faire supérieur"
Après, si certains réclament comme nico160177 "+ de reconnaissance pour les hommes!!!", c'est qu'il doit juger que les résultats des hommes sont supérieurs donc doivent être mieux récompensés, au titre de l'égalité (plus c'est plus, moins, c'est moins).

Date de publication : 13/08 11:25
Haut


Re : Egalité femme-homme dans le sport : Manon Brunet et Boladé Apithy
#3
Habitué
Habitué


Citation :

arbitreuse a écrit :
Vous n'avez pas l'air de vous y connaître en escrime.
Faites tirer des championnes du monde avec des champions de ligue et on verra si c'est juste ou pas.


Ah bah c'est vite bâché, je suis championne de ligue, je peux vous assurer que je prends une volée par les filles en équipe de France.

Qu'est-ce qu'il y a que vous ne comprenez pas quand j'écris : championnes du monde avec des champions de ligue ?
Vous avez un problème avec la notion de sexe ? vous vous emmêlez les genres comme dirait les autres?
Faites venir le champion de ligue qu'on discute.
Citation :

arbitreuse a écrit :
ne doit donc rien au travail
...
un savoir faire supérieur

Je vous rappelle qu'en sport, on récompense le résultat pas le travail ou le "savoir-faire supérieur"
Vous pouvez vous échiner tant que vous voulez, s'il n'y a pas le résultat...
Citation :

arbitreuse a écrit :
Si récompense il devait y avoir, c'est parce qu'il y aurait un savoir faire supérieur, or, la différence physique entre hommes et femmes et naturelle et ne doit donc rien au travail ou autre. Donc la "suprématie" masculine...

Alors, il n'y a qu'une féministe chialeuse pour prétendre ça.
Prenez :
* Francis Ngannou : champion poids lourd de MMA, 1m93
* Alexander Volkanovski : champion poids plume de MMA, 1m68
Si Volkanovski s'alignait contre Ngannou , il se ferait volatiliser.
Est-ce que vous pensez que Volkanovski a une demi-seconde pensé à réclamer à l'UFC le même salaire pour un combat que Ngannou au titre de la différence physique de taille et de poids ? ou de "savoir faire supérieur"
N'importe quoi, faut arrêter de regarder la réalité au travers d'un filtre idéologique protecteur.
Les hommes sont meilleurs, ils doivent être mieux récompensés... comme ce serait d'ailleurs le cas dans le monde du travail pour le meilleur quelque soit son sexe.

Date de publication : 12/08 22:07
Haut


Re : Egalité femme-homme dans le sport : Manon Brunet et Boladé Apithy
#4
Habitué
Habitué


Citation :

arbitreuse a écrit :
Et je n'irai pas plus loin car les gens comme vous, j'en ai rencontré bon nombre. "Oh le sabre, ce n'est pas pour les femmes !" "Quoi, une femme arbitrer du sabre ?". C'était il y a 15 - 20 ans.

Il faut vous calmer vous me reprochez ce que d'autres vous ont il y a 15 ou vingt ans.
Voyez avec eux : "Merci de ne pas me prêter d'intention".
Et puis les championnats du monde de sabre féminin, il existe depuis 1998. Peut-être qu'il y a 20 ans, on disait aux femmes que c'était bouché au niveau compétition lorsqu'on leur déconseillait le sabre.
Mais coucou, c'est fini depuis plus de 20 ans, il faut se réveiller.
Les féministes ont bien ce style d'attitude : le culte d'évènements passés qu'elles célèbrent pour chialer ensemble (aka sororité).

Citation :

arbitreuse a écrit :
Et oser critiquer l'escrime des femmes en disant que leur niveau relève d'un championnat de ligue... J'aurais honte à votre place.

Vous n'avez pas l'air de vous y connaître en escrime.
Faites tirer des championnes du monde avec des champions de ligue et on verra si c'est juste ou pas.

Citation :

arbitreuse a écrit :
hommes et femmes ne sont pas égaux.

Ah ben voilà enfin, un peu d'honnêteté intellectuelle sur ce forum !!!
Oui, les hommes sont beaucoup plus forts, donc, il est normal qu'ils soient plus récompensés.
Si vous n'êtes pas contente, jouer la concurrence, alignez vous devant des hommes pour contester leur suprématie. Si vous êtes à niveau, alors vous pouvez prétendre à une égalité de récompense.

Egalité de niveau = égalité de récompense

Date de publication : 12/08 21:25
Haut


Re : Egalité femme-homme dans le sport : Manon Brunet et Boladé Apithy
#5
Habitué
Habitué


Le machisme, c'est penser que l'homme est supérieur à la femme.
Vous pensez que l'homme n'est pas supérieur à la femme en escrime. Très bien alors en toute cohérence, tirez-en les conclusions : tout le monde tire ensemble et que le (ou alors la...) meilleur (ou avec un e) gagne.
Si vous êtes une apôtre de l'égalité à tout prix, alors on se met en concurrence : on l'est pour le travail, en concurrence, alors pourquoi pas en escrime ?
Hein, cap ?

(bon, là je crains que l'arbitreuse parte directe sur une autre planète et n'ai jamais les couilles de répondre. Sûr qu'on risque de rigoler sinon)

Date de publication : 12/08 18:47
Haut


Re : Egalité femme-homme dans le sport : Manon Brunet et Boladé Apithy
#6
Habitué
Habitué


Bon mis à part par l'autre excitée assoiffée de sang, je suis rassuré d'apprendre que les deux nanas qui témoignent ont au moins eu la dignité de ne pas venir faire les chialeuses comme on les y incitait : faut dire qu'en ces temps, on aime beaucoup pleurer en meute.
Sinon, c'est amusant cette histoire de lame qui n'était pas de la même longueur pour les hommes et les femmes. D'ailleurs, je me demande si on ne ferait pas mieux de les remettre en lame 4 quand je vois le spectacle assez pathétique qu'elles livrent sur les pistes.
Non, c'est vrai lorsqu'on regarde les finales olympiques ou de championnats du monde, on a l'impression de voir une vraie finale avec du niveau pour les hommes, alors que lorsque ce sont les femmes, on a l'impression qu'on a arrêté la diffusion pour mettre des championnats de ligue. La différence de niveau est énorme.
D'ailleurs, je rejoins tout à fait nico160177 : les sportifs de haut niveau, on ne les juge pas sur leurs efforts mais sur leurs résultats. Quand on a un résultat différent, on a une récompense différente : mieux cela donne mieux. Et là, clairement, parler d'égalité entre hommes et femmes quand on voit la différence de niveau, je suis d'accord que les hommes méritent beaucoup plus de reconnaissance.
Les femmes sont protégées par l'idéologie égalitariste, alors qu'il n'y a pas égalité de fait.

Date de publication : 11/08 19:15
Haut


Re : Egalité femme-homme dans le sport : Manon Brunet et Boladé Apithy
#7
Habitué
Habitué


On suppose que ce sont des chialeuses qui prétendent qu'on leur donne des armes plus courtes que celles des hommes.

Date de publication : 11/08 08:46
Haut


Re : Censure ou règlement d'EI ?
#8
Habitué
Habitué


Citation :

FrankVissots a écrit :
Bref, vous êtes de ceux qui préfèrent sans doute étouffer les sujets plutôt que d'en tirer des exemples.


A un petit détail près : pour qu'il y ait exemple il faudrait que les faits soient avérés et celui que vous visez soit coupable.
Au fond, vous cherchez à atteindre une personne pas à prévenir. Vous ne cherchez pas à informer, vous cherchez à calomnier, comme la plupart des démarches type balance ton porc.
Vous n'êtes pas dans la préventif, vous êtes dans le punitif des vengeurs auto-institués.

Date de publication : 13/07 22:28
Haut


Re : Censure ou règlement d
#9
Habitué
Habitué


Vas-y, il est pas volontaire.

Image redimensionnée

Date de publication : 10/07 13:14
Haut


Re : Censure ou règlement d
#10
Habitué
Habitué


De toute façon, Balance ton porc, cela n'a jamais été qu'un mouvement de dénonciation, pas de témoignage.
Chaque fois qu'on accuse quelqu'un aujourd'hui en le rendant parfaitement identifiable, non, ce n'est pas pour témoigner, c'est pour dénoncer et se venger.
Alors, on peut se venger à juste titre (pourquoi pas, mais ce n'est pas tout à fait dans le logique de notre état de droit) mais on peut le faire pour de très mauvaises raisons.
Parmi tous ces dénonciateurs publiques, il y en a qui le font uniquement pour calomnier et se venger de manière abjecte : parce que l'accusation fera les gros titres et qu'il n'y a jamais une disculpation de même niveau (d'ailleurs, la disculpation, cela n'existe pas au niveau judiciaire).
Aujourd'hui, appeler "victime" une personne qui se plaint de faits, c'est déjà une remise en cause totale de la présomption d'innocence : si la personne est victime, c'est donc que celui qui est dénoncé est automatiquement coupable. Il faudrait pour respecter la présomption d’innocence, parler de plaignant.
Vous êtes victime, devenez plaignant, portez toujours plainte et vite, pas dix ans après, et après agissez sur un plan juridique et non public (réseaux sociaux...).
De toute façon, les torrents de merdé qui sortent actuellement, cela finira par lasser : à chacun sa merdé (la Justice gérera les infractions, par forcément bien, mais c'est un autre combat).
Mais il y a des gens qui ont manifestement des intérêts à toujours remettre une pièce dans la machine. Derrière Balance ton porc, il y a toujours une volonté de cancel. et encore une fois, un peu de lucidité, le procédé est dégueulasse quand on n'est extérieur à l'affaire mais qu'on est juste la pour remuer la merdé et lyncher avec la meute

Date de publication : 09/07 11:54
Haut


Re : Censure ou règlement d'EI ?
#11
Habitué
Habitué


Citation :

FrankVissots a écrit :
Je ne juge pas ici la publication EI

Ah pourtant : "autorisé avec un lien vers le site, le .pdf lui ne l'est pas."

Citation :

FrankVissots a écrit :
ni même la décision

Ah, faut savoir " couper les échanges sur ce sujet n'est peut-être pas la bonne méthode sur un forum de discussions comme EI."

Citation :

FrankVissots a écrit :
mais les bien pensants qui décident pour les autres de ce qui est juste et ce qui ne l'est pas.

Les biens-pensants, cela s'appelle la Justice qui décide bien pour les autres.

Les mal-pensants, ce sont tous ces gens qui "balancent tutti quanti" rappelant que la délation est un art bien français

Date de publication : 08/07 22:58
Haut


Re : Censure ou règlement d
#12
Habitué
Habitué


Bon, on reprend tout.
Il y a une personne qui poste un sujet avec le fichier pdf d'un article de presse.
Moi, ma première question, c'est est-ce que la personne a obtenu l'autorisation de proposer une copie de cet article sur Escrime-info (c'est même marqué article réservé aux abonnés, donc c'est une abonnée à la République du centre). Je ne veux pas la présenter comme coupable, non surtout pas, mais voyez, dans l'ambiance de dénonciation générale (balance tutti quanti), je me demande si je ne vais pas contacter le procureur de la République pour signaler une possible infraction. Il se chargera de vérifier. J'espère que les modérateurs mis en cause ont vérifié l'autorisation en question, n'est-ce pas ?
Sur l'article, on a le nom du maître d'armes, sa trombine, le nom du club. On nous informe qu'il serait suspendu par la préfecture (pas la Justice) pour des faits pas extrêmement clairs (mais pas sexuels). Très bien. Et la personne qui poste cet article intitule son sujet "Scandale au CEO". Oh oui, là, cela pue la bienveillance comme titre !!! On sent l'envie forte de demeurer très neutre et très très sur un plan purement informatif. Non, mais je dis ça, mais peut-être que le scandale, ce sont les accusations lancées. Ouais, sûrement.
Aujourd'hui le mouvement balance tutti quanti est là pour ruiner des réputations, en tout respect de la présomption d'innocence, il s'entend.
La personne mise en cause aurait une solution : porter plaintes pour toutes les injures et diffamations qu'elle va subir... bon courage.
Voyez ce qui est arrivé à Pierre Joxe et Éric Brion... On vous renverra dans votre pénates en vous expliquant que c'est un débat d'intérêt public et tant pis pour vous...
Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose.

Date de publication : 08/07 18:02
Haut


Re : Scandale au CEO
#13
Habitué
Habitué


Citation :

Macca a écrit :
une emprise - non, ce mot n'est pas un mot nouveau

Concept mou, qui sert à accuser de tout et n'importe quoi - et surtout déresponsabiliser ceux qui veulent se présenter absolument comme victime.
L'amour est une emprise, l'amitié peut l'être aussi, un sentiment d'admiration peut l'être.
Quand on est amoureux, on est prêt à se sacrifier pour l'autre. Et le jour où on ne l'est plus, certains par regret se mettent à appeler cela "emprise".
Ils veulent nous arracher nos larmes, ils ne méritent que nos moqueries.
Responsabilité : assumez vos actes, arrêtez de prétendre "deviens ce que tu es" : vous n'êtes que vos actes. Si vous faites avoir, vous êtes juste faible, assumez vos actes.
Citation :

Macca a écrit :
vous ne savez pas, en France il y à peu près un viol toutes les vingts minutes

Votre chiffre est fantaisiste et inventé par certains pour des raisons politiques.
En 2019, 1338 condamnations pour viol et en 2020, 928 condamnations pour viol.
Allez, disons quatre viols par jour (sur une population de 67 millions, ce n'est pas grand-chose). Ce sont des chiffres officiels qui n'ont pas été inventés http://www.justice.gouv.fr/art_pix/Le ... ions%202019-2020_WEB_.pdf
Bien sûr, tous les viols comme tous les autres crimes ne sont pas condamnés... mais là on est sur plus qu'un facteur 20 de différence.
Alors on peut comploter et prétendre que les violeurs sont protégés ou alors on peut se dire que c'est beaucoup compliqué que les déclarations de certaines personnes qui trouvent un intérêt au moins psychologique à vouloir être reconnu comme victime ; une sorte de Syndrome de Münchhausen psycho. C'est ce qu'on peut appeler le viol par regret : il vous quitte, alors vous vous dites que vous n'auriez pas dû coucher avec lui et comme vous ne supportez pas d'assumer les conséquences de vos actes vous finissez par appeler cela un viol et supplier qu'on vous nomme victime.
Les vraies victimes de viol, massacrée, il y en a et ce n'est pas beau à voir. Mais il va falloir ce rendre compte un jour qu'on a créé un vrai appel d'air avec votre style de discours. Et c'est très contre-productif par rapport à votre vraie cause.
Citation :
Macca a écrit :
une femme tuée par un homme tous les trois jours

Chiffre officiel : https://www.interieur.gouv.fr/content/ ... ile/Fiche_01Homicides.pdf
Dans les victimes d'homicide 35% de femmes, 65% d'hommes.
Objectivement, les hommes sont presque deux fois victime d'homicide... mais ce sont des victimes qui ont juste moins d'importance à vos yeux et ne méritent pas votre attention manifestement.
Citation :
Macca a écrit :
Je trouve que sauter sur cette affaire, aussi tristement banale qu'embarrassante, pour argumenter sur le fait que les victimes seraient en fait les méchantes, et inverser les rôles, est assez écoeurant.

Ne vous en déplaise, la réalité est écoeurante.
il y a des personnes violées, tuées.
Et puis aussi, il y a des personnes déçus sentimentalement, et qui de nos jours se rattrapent (se vengent) en accusant à tout venant ce qui les consolent.
Attaquez-les en dénonciation calomnieuse : jamais vous ne gagnerez parce qu'il faudrait prouver que ces personnes ont volontairement menti - même Darmanin dans une affaire contre lui qui pue vraiment l'intox, il n'y arriverait pas.
Quant à attaquer en diffamation parce qu'on ruine votre réputation, on en aura vu le résultat : affaire Pierre Joxe ou Éric Brion. Les portes sont grandes ouvertes, la voix de la diffamation fermée. Johnny Depp, il n'est pas en France
Et quand on oublie cette évidence, on en vient à vivre dans l'ère (air) de la calomnie.
Citation :
Macca a écrit :
Comment peut-on, à une époque où, enfin, les choses commencent à être ne serait-ce qu'énoncées, que ce soit dans le sport ou ailleurs

Non, mais vous percevez ce que vous soutenez.
Vous ne soutenez pas des victimes mais des gens qui s'autoproclament victimes : ce n'est pas la même chose. Vous dites une personne se dit victime, alors je la nomme victime et alors elle devient victime automatique. C'est ce qu'on appelle un discours performatif : je me dis victime donc je suis victime. Et lorsqu'on a définit une personne victime, automatiquement, le coupable désigné devient coupable reconnu par le tribunal populaire chargés de procéder la lynchage.
Là, on a quoi dans cette affaire : un article de presse qui met le nom et la photo d'un maître d'armes et qui dit qu'il est suspendu.
Déjà, il n'y a rien de pénal (rien de sexuel non plus). C'est juste une décision administrative conservatoire.
Les accusations ? une dénonciation (pas une plainte ?) pour mauvais traitement et tentative de suicide. On attend de savoir ce qu'est un mauvais traitement... Tentative de suicide ? Sans blague : j'attends avec impatience tous ceux qui se sont faits largués par leur amoureux et qui font une TS de porter plainte. Responsabilité, assumez ses propres actes vous comprenez ?
Non, mais si ma réponse ne vous convient pas, dénoncez-moi pour mon mauvais traitement et puis tentez de vous suicider tellement je vous suis insupportable.
Non, mais la moindre contrariété, le moindre rapport rugueux, cela devient du harcèlement, l'occasion de geindre et de se réclamer du statut de victime.
Jouez au faible si cela vous enchante, vous verrez que cela n'aura qu'un temps tout cela.

Date de publication : 07/07 10:04
Haut


Re : Scandale au CEO
#14
Habitué
Habitué


Allez, c'est reparti pour un tour.
De toute manière, cela n'arrête pas.
Du journaliste, du youtubeur, du politique. Le type qui n'a quasiment pas de bras mais qui serait un violeur (c'est sûr qu'on a besoin d'autres choses que de bras pour ça, mais cela aide quand même), la gynécologue violeuse. et puis quoi encore
etc etc etc
De toute façon, c'est tout ce que ce pays sait faire : chercher des victimes.
Et pour cela, il faut un grand méchant coupable ou pas d'ailleurs puisque de toute manière ça n'a plus d'importance la calomnie suffit aussi.

Alors là, tenez-vous les côtes, on serait face à :
1 des propos sexistes
2 de l'emprise
Oulala! comme c'est pas bien... affreux affreux.
Il a dû dire un truc horrible, du style, la vérité , que les femmes étaient bien moins bonnes en escrime que les hommes .sinon , on ferait des compétitions unisexes!
Et Emprise, c'est le nouveau mot pour dénoncer les gens qui sont trop séduisants. Comme ils sont trop bien et qu'on est jaloux, on dit emprise sur les blanches oies qui n'ont pas les trois neurones qui se suivent pour résister... mais qui savent se venger en tout cas
Je ne sais rien de cette affaire, mais vous nous fatiguez déjà à ressasser toujours les mêmes trucs.
Non, mais apprenez à vous défendre sans venir baver sur les réseaux sociaux, c'est la base de l'escrime

Date de publication : 06/07 23:14
Haut


Re : BD et Escrime
#15
Habitué
Habitué


Citation :

Ricounet a écrit :
Un ouvrage illustré à suggérer ?


Avec de l'escrime :

300
de Franck Miller.
Image redimensionnée


C'est sûr que c'est pas de la littérature à mettre dans toutes les mains, surtout celles des chochottes victimaires.

Date de publication : 08/04 22:08
Haut


Re : BD et Escrime
#16
Habitué
Habitué


Citation :

Abso12 a écrit :
Il y a aussi l'excellent "Touchées" de Quentin Zuitton sur l'escrime thérapeutique suite aux violences faites aux femmes.


Vous faites pour les violences faites aux hommes aussi ? Du style Jeremie Cohen ? ou vous en avez rien à foutre du moment que c'est un homme qui s'en prend plein la gueule ?

Date de publication : 08/04 17:49
Haut


Re : La neutralité du CIO et des fédérations internationales en cas de conflit ?
#17
Habitué
Habitué


Citation :

Stephen a écrit :
Les sportifs se voient dans les compétitions, pendant,après les épreuves,font souvent des fêtes ensemble.
C'est souvent des moments pour mieux se comprendre, discuter et peut être de devenir un jours des dirigeants ( on peut rêver) moins tournés vers un nationalisme exacerbé source de conflits.

D'ailleurs, si on envoie les CRS autour des stades de foot, c'est juste pour faire des stages de zen avec méditation transcendantale.

Citation :

Stephen a écrit :
(peut être trop utopiste)

C'est bien d'être utopiste ; par contre trop utopiste, là c'est carrément dangereux.

Date de publication : 02/03 23:15
Haut


Re : La neutralité du CIO et des fédérations internationales en cas de conflit ?
#18
Habitué
Habitué


Citation :

part_a_2-6XT a écrit :
Si la Russie a longtemps cherché (et continue actuellement) à quasiment imposer le dopage à ses athlètes

Marion Jones, Shelby Houlihan , Lance Armstrong, Brianna Rollins, Tim Montgomery, Christian Coleman, Tyson Gay, Justin Gatlin, Kelli White, Alberto Salazar, Florence Griffith-Joyner, Jerome Young, Tyler Hamilton, Rick DeMont, Crystal Cox, Nicholas Delpopolo, John Collins, Lashawn Merritt, Dennis Mitchell, Brian Cushing...

Citation :

Macca a écrit :
Je dis juste que ça me parait un réflexe naturel de la part de toute personne, sportive ou non, sensibilisée à une guerre - ou toute situation qui créé une empathie tout à fait naturelle - ce peut être le sort des migrants, la violence sous toutes ses formes, et toutes les discriminations, etc...

Le sujet n'est pas l'humanitaire, le sujet c'est la dose de conflit qu'on veut mettre dans le milieu sportif.

Date de publication : 02/03 18:25
Haut


Re : La neutralité du CIO et des fédérations internationales en cas de conflit ?
#19
Habitué
Habitué


Citation :
Macca a écrit :
Les sportifs dont je parle n'étaient pas dans leur canapé, qu'est-ce que vous racontez?

Vous n'avez pas tout à fait l'air de saisir ce qu'est une image.
Pour résumer, disons que si on est un sportif occidental dans un pays démocratique occidental, soutenir une position qui est celle de son propre gouvernement et de ses médias dominants, ce n'est pas faire preuve d'un courage démesuré.
Par contre quand on est russe en Russie, et s'opposer à ce qui se passe en Ukraine, c'est nettement plus courageux. Et encore plus d'être ukrainien en Ukraine, pro-russe ou anti-russe.
Tous vos sportifs que vous appelez à prendre position, ce sont juste des rodomontades.
Macron qui parle ce soir à la TV, ce sont des rodomontades.
Il se croit sur radio Londres, alors qu'on a tous les fesses bien au chaud.
Citation :
Macca a écrit :
Je ne crois pas que le seul choix se résume à: partir au front ou se taire.
Ce serait donc estimer que la diplomatie ne sert à rien.

On en reparle le 1er avril, dans un mois, alors que la Russie aura militairement gagné.
Citation :
Macca a écrit :
Personne ne veut mourir pour l'Ukraine.

Allez dire cela aux Ukrainiens et aux Russes.
Citation :
Macca a écrit :
Je pense que chacun, à son niveau, a le droit de dire ce qu'il pense, de le manifester, de toutes les manières qu'il juge utiles.

Ce n'est pas ce que vous faites, de votre radio Londres ?
Citation :
Macca a écrit :
Les sportifs comme les autres.

Pas lorsque vous représentez votre pays aux compétitions internationales : là, vous faites ce qu'on vous dit de faire.
Citation :
Macca a écrit :
pourquoi ne pas respecter le choix des autres?

J'attends avec grande impatience le sportif français qui prendra position en faveur des russes : on verra s'il sera aux JO de 2024, à Paris (pas en Russie).
Citation :
Macca a écrit :
La Chine est évidement une puissance mondiale

Je suis rassuré, donc votre phrase ci-dessous était bien n'importe quoi.
""""Les principales puissances mondiales ont décidé de réagir fortement à cette guerre par un bannissement « généralisé » de la Russie""""
Citation :
jseni a écrit :
Nous ne sommes pas en 1936 mais en 2022 ...

Ni en 2003.
Citation :
jseni a écrit :
Actuellement le seul pays envahissant militairement en vue d'occupation un pays souverain et bombardant la populations est bel et bien la Russie ...

Il est vrai que le guerre d'Irak est finie... avec quelles conséquences pour les agresseurs ?
Citation :
rourou1 a écrit :
je confirme que le SPORT n'est pas neutre , dans les mains des dictateurs (chine, russie, etc...).

Vous en avez beaucoup des banalités pareilles ?
Et le sport, il est neutre dans les mains des états démocratiques ?

Date de publication : 02/03 16:26
Haut


Re : La neutralité du CIO et des fédérations internationales en cas de conflit ?
#20
Habitué
Habitué


Citation :

Agecanonix a écrit :
Escrime-partage (si vous étiez né à cette époque !) Vous auriez sans doute accepté sans murmure les J.O de 1936 chez Adolf Hitler ?

Ainsi, il fallait boycotter l'Allemagne en 1936, parce que deux ans plus tard, elle allait envahir la Pologne et tout ce qui en suit ?
C'est une manière de voir l'histoire : de la rétro-histoire.
Pourquoi pas, du moment qu'on ne se mêle pas de géopolitique.
Citation :

Macca a écrit :
Vouloir qu'un sportif n'ait pas envie d'exprimer son opinion, vouloir le cantonner à sa stricte condition d'athlète, c'est le priver d'un droit élémentaire.

Tout comme il a le droit de se la fermer s'il en a envie.
Petit détail en passant, un sportif dans une compétition internationale représente son pays : prétendre qu'il devrait avoir une parfaite liberté d'expression dans ce cadre-là, c'est naïf, voire même dangereux.
On attend avec impatience aux JO de Paris, un sportif français qui déclare que la Russie a bien fait d'envahir l'Ukraine... au nom de son opinion personnelle à lui tout seul.
Citation :

Macca a écrit :
s'engager, même symboliquement, pour une cause qu'ils estiment juste.

S'engager politiquement.
C'est de la politique, même si le mot vous écorche la bouche.
Savoir si l'Ukraine doit tomber dans l’escarcelle russe ou Otanesque, c'est de la géopolitique.
Citation :

topaze a écrit :
Les principales puissances mondiales ont décidé de réagir fortement à cette guerre par un bannissement « généralisé » de la Russie

Ah, la Chine ne doit pas être une puissance mondiale, alors.
Tiens, Poutine était aux JO de Pékin, ce n'est pas comme tout le monde.
Citation :
Macca a écrit :
Le week-end dernier à été l'occasion, pour certains sportifs, de marquer leur soutien par le seul acte qu'ils pouvaient tenter à leur niveau.

Ah non, à notre niveau individuel, on peut faire beaucoup beaucoup plus que défendre l'Ukraine en mots de son confortable canapé situé dans une démocratie dans laquelle ce style de propos rejoignent en plus la position officielle du gouvernement et des médias.
Si vous voulez démontrer votre si sincère engagement, faire preuve d'un courage à la mesure de votre cause, je peux vous indiquer une manière de concrétiser votre engagement en rejoignant l'Ukraine sur le terrain.
Qui veut mourir pour l'Ukraine ?

Date de publication : 02/03 09:25
Haut


Re : Conflit contre l'Ukraine
#21
Habitué
Habitué


Les types, on vous remercie de votre solidarité et surtout continuez comme ça : vous enlevez votre culotte courte, vous enfilez un treillis, et vous laissez tomber le ballon pour un fusil.
Au front !

Date de publication : 25/02 11:14
Haut


Re : Est-ce que le racisme existe
#22
Habitué
Habitué


Citation :

Escrime-partage a écrit :
Pour ceux ou celles qui ne semblent ou qui ne veulent pas comprendre ce " phénomène haineux " qu'est le racisme dans le sport, voici un témoignage de Pauline RANVIER

Alors, sauver le monde avec ce style de clip, j'ai comme des doutes... Deux gonzesses qui tirent dans Paris, il faut chercher l'intérêt (et en plus, cela ne tire pas très bien, elles ont l'air un peu gelée), et pour y voir de la tolérance, c'est vraiment tiré par les cheveux.
D'ailleurs à propos de cheveux, sur la blanche, rien à dire, mais alors la noire, il y a un problème : l'article 115 du règlement oblige à attacher les cheveux et les mettre sous la tenue. Là, c'est clair, elle se prend un carton jaune, et si cela continue, un rouge.
Voilà, du blanc, du noir, du jaune, du rouge : il ne manquait plus que les Schtroumpfs sur le champ de mars.

Donc, je n'ai pas trop vu le racisme, par contre, le sponsor, une marque de matériel d'escrime, je l'ai bien remarqué.
C'est pour faire quoi, ce clip, rappelez-moi ?




Date de publication : 14/12/2020 13:29
Haut


Re : Esct-ce que le racisme existe dans l
#23
Habitué
Habitué


Citation :

Macca a écrit :
Procès d'intention, vous dites? Mais vous n'arrêtez pas!

Propos initial de Macca du 10/12/20
Citation :

Macca a écrit :
Féraud, je ne sais pas qui vous êtes, mais vos propos résument tout ce que je déteste, tout ce qui freine notre volonté de nous civiliser un peu plus: vous minimisez, vous comparez, vous raillez, vous méprisez, vous banalisez. C'est à mes yeux tout le contraire de l'attitude que nous devons avoir.

Rodomontades de moralisateur qui occulte les faits et maintenant les arguments qui le contrent. Vous brassez du vent depuis un certain temps.
Vous préférez au final la position victimaire (qui est aussi celle par laquelle vous débutiez) ; l'attitude du gaucho de base.

Idéologue certes, mais idéologue médiocre.

Date de publication : 13/12/2020 17:07
Haut


Re : Esct-ce que le racisme existe dans l
#24
Habitué
Habitué


Citation :

Macca a écrit :
il ne vous viendrait pas à l'esprit de dire, par exemple: "Isabelle Huppert est blanche".

Si?

Évidemment que si !
Si j'ai à désigner Isabelle Huppert parmi un groupe de 50 personnes noires, je dirais la "blanche" ; au milieu de 50 personnes blanches, cela n'aurait aucune utilité.
Cela s'appelle "discriminer" : Établir une différence entre des personnes ou des choses en se fondant sur des critères distinctifs.
Et la seule manière de juger si c'est approprié, c'est si le critère distinctif est pertinent ou non (dans le contexte).

Vous croyez que lorsque vous êtes dans un pays africains, les africains vont se torturer les méninges en se demandant s'ils vont oser dire ou nom qu'Isabelle Hupert est blanche, parce qu'ils pourraient passer pour d’abominables racistes ?

Sebastian Colţescu a dit s’adressant à l’arbitre principal : « C'est le Noir ici, va voir et identifie-le » : il cherche simplement à désigner un individu au milieu d'un groupe, et il utilise un critère physique. Parce que c'était un critère distinctif (pertinent dans le contexte) de la personne qu'il voulait désigner pour le sanctionner, non à cause de sa couleur mais pour une connerie qu'il avait dû faire.

Vous faites juste partie de ces Précieuses ridicules actuelles qui lancent des procès d'intention à tout va : lorsqu'on cherche à corseter le langage, c'est qu'on veut enfermer la pensée.
C'est de l'idéologie.

Date de publication : 13/12/2020 08:32
Haut


Re : Esct-ce que le racisme existe dans l'escrime ?
#25
Habitué
Habitué


Citation :

Macca a écrit :
Je ne vois pas quelle méthode vous me reprochez, je n'en propose aucune, et pour faire quoi?

Je vous reproche d'accuser un homme sans vous intéresser aux faits, parce que c'est plus simple d'hurler avec les loups médiatiques, de préjuger, alors que le dossier est vide.

Citation :

Macca a écrit :
Je n'ai ni méthode ni idéologie, je ne comprends pas pourquoi vous me prêtez des intentions répréhensibles!

Comme on dit, c'est le cocu qui est le dernier au courant.
Pourquoi vous m'écrivez alors que j'ai osé dire ici : Omar Sy est noir. D'après vos critères, c'est du racisme ordinaire, donc je suis un raciste. Et si je prétend que Laura Flessel est une femme, je suis en plus un sexiste ordinaire.

Quand on refuse de voir les faits, quand on veut empêcher que les autres nomment la simple réalité, c'est qu'on vit avec des lunettes idéologiques.
Et il existe bien aujourd'hui une idéologie qui vise à imposer le silence, à provoquer un climat de crainte latente, pour empêcher de simplement nommer des réalités (une attaque contre la langue et contre les concepts) : notamment matérialisée par la cancel culture.
Et cela a des résultats concrets.

Sebastian Colţescu : canceled.

Date de publication : 11/12/2020 13:27
Haut


Re : Esct-ce que le racisme existe dans l
#26
Habitué
Habitué


Citation :
Macca a écrit :
en France, désigner quelqu'un par sa couleur de peau , c'est du racisme ordinaire

Vous sortez cela d’où ? Il y a une loi ? Des décisions de Justice ? C’est qui qui a décidé ça ? Votre petit doigt qui décrète ?
Sebastian Colţescu est-il poursuivi par la Justice française pour les propos qu’il a tenus ? Alors que cela s’est passé sur notre territoire et que la Justice française est bien compétente, même s’il n’est plus en France. Allons-y carrément, si vraiment c’est du racisme ordinaire... Pourquoi on n’y va pas ? Hein ?

Les faits, le contexte.
Voici la phrase traduite de Sebastian Colţescu s’adressant à l’arbitre principal : « C'est le Noir ici, va voir et identifie-le ».
Identifie-le ! On parle de problème d'identification !

Le type en question avait fait une connerie, dont on ne sait pas la nature (il y a des faits qui bizarrement passent à la trappe médiatique), c’était pour l’exclure. Il est au milieu d’autres. On le désigne par ce qui le distingue le plus.
S’il est roux, vous faites quoi vous : vous dites, il aurait des choses dépassant de son crâne avec une couleur particulière ?
Ce n’est pas raciste de dire Omar Sy est noir, ou de dire c’est un black.
Par contre, lui faire remarquer à titre personnel, hors de propos, sa couleur, c’est grossier et ce peut être raciste.

Cela n’a jamais été le propos de cet arbitre et vous l’accusez de ce qu’il n’a pas fait.
Au fond, vos méthodes, valent-elles mieux que celle d’un raciste ?

Citation :
Macca a écrit :
Il sera sanctionné de quelques matches de suspension

Que vous êtes généreux ! Un arbitre qui traiterait quelqu’un, de sale négrot, par exemple, dans le cadre de ses fonctions, je ne suis pas persuadé qu’il faudrait qu’il réarbitre un jour. Le tarif mérite d’être plus lourd et que la justice s’en mêle.
Sebastian Colţescu risque de 10 matchs, minimum et jusqu’à pire.

Vous le voyez arbitrer un match dans le futur et tenter de sanctionner un joueur de couleur ? Avec le scandale totalement frelaté qu’on vient de nous fabriquer.
Il est foutu : il devait s’en sortir en Roumanie, d’être arbitre payé correctement, sa vie va devenir bien plus difficile.
Pour quoi ? Plaisir à quelques idéologues qui ne veulent pas reconnaître leur totale méprise.

On ne résout pas une injustice par une autre injustice.

Date de publication : 10/12/2020 21:02
Haut


Re : Est-ce que le racisme existe dans l'escrime ?
#27
Habitué
Habitué


Citation :

Macca a écrit :
Je rappelle que désigner quelqu'un par sa couleur de peau n'est pas excusable une seule seconde, quelque soit le contexte.


Les faits ! Reprenez les faits.
S'adresser à quelqu'un à partir d'une de ses caractéristiques physiques est malpoli et grossier.
Par contre, désigner un tiers en reprenant une caractéristique physique, cela se fait très naturellement pour tout un chacun : tu as vu la femme ? le grand ? le noir ? le roux ? l'aveugle ?
Par contre, s'adresser à une personne en lui précisant sa caractéristique : la femme, le grand, le noir, le roux, l'aveugle. C'est blessant (et même pourrait être raciste vis-à-vis d'un noir).

Les faits : il y a un problème, un arbitre désigne à un autre arbitre une personne par une caractéristique physique : noir (au milieu d'un groupe probablement de personnes qui ne le sont pas en majorité) - il y a du monde, de la tension, il va au plus simple. Et il y a méprise de la part de ceux qui l'entendent (ils comprennent "nègre" alors que c'est le mot "noir" en roumain).

Oui, le contexte importe. Non, pour vous, la réalité n'importe plus parce que vous avez une solution unique à tous les situation, qui vous permet de préjuger : coupable.
Vous êtes un idéologue qui défend son idéologie au sacrifice des faits, de la vérité, et de l'arbitre en question : tout cela est "cancellé". Cet arbitre, il ne compte pas à vos yeux (on verra sa sanction... plutôt que vos fantasmes), bouc-émissaire, sacrifié sur l'autel de prétendus bons sentiments derrière lequel se masque une idéologie.

Allez, réclamez vite qu'on renomme en escrime le carton noir en n carton.

Date de publication : 10/12/2020 12:50
Haut


Re : Esct-ce que le racisme existe dans l'escrime ?
#28
Habitué
Habitué


Macca, vous faites sans doute partie d'une partie de cette gauche qui cherche à trouver des victimes à défendre pour devenir ensuite les pires bourreaux : c'est une mécanisme qu'on aura bien connu au 20e siècle, et qui est reparti très fort en ce nouveau millénaire.
Votre procédé est devenu de nos jours classique : s’offusquer le plus possible pour que les faits soient occultés et qu'on ne les discute pas, des fois que...
Évidemment, s'il s'agissait d'une injure raciste sur territoire français, la Justice se serait saisi des faits, et les faits, là, il aurait bien fallu les discuter, contradictoirement. Mais c'est plus pratique d'instituer le tribunal médiatique, qui retire la parole (le micro) à la défense,comme vous le faites : paraît-il qu'on appelle cela "cancel".
Toute cette histoire, elle aura pour résultat qu'un arbitre voit carrière terminé, sur une méprise (inavouable). Si le type n'était pas raciste, amer, on vient de lui donner une occasion de le devenir.
En attendant, continuez à fantasmer pour chercher vos coupables...

Date de publication : 10/12/2020 10:08
Haut


Re : Esct-ce que le racisme existe dans l'escrime ?
#29
Habitué
Habitué


Les faits, rien que les faits

Discussion entre deux arbitres roumains : l'entraîneur-adjoint d'une équipe est exclu du terrain par l'arbitre principal.

Alors, l'exclu se met à accuser le quatrième arbitre de l'avoir désigner l'arbitre principal de "negro", soit nègre, ce qui est fort méprisant. Horreur le N word ! On monte sur ses grands chevaux.

Or, il s'avère qu'en fait, il a parlé en roumain à un autre roumain en utilisant un mot "negru" qui veut dire noir en roumain. Mince, la gène, on s'offusquerait un peu vite ? Ce ne serait pas méprisant mais une méprise ?
Heureusement, un malin trouve la parade : il n'aurait pas dit "blanc" si cela avait été un blanc.

Ben, comment dire ? Si j'ai 20 noirs et trois blancs devant moi, si, si, je t'assure que pour me faciliter la vie, je dirais blanc pour désigner à un tiers de qui je parle.
Je sais, c'est terriblement simpliste, mais si j'avais su que le type avait une maîtrise de philosophie, j'aurais dit le type à la maîtrise de philosophie. Mais là, utiliser la couleur d'une peau qui dénote, cela va plus vite. S'il avait été plus grand que les autres, j'aurais dit le grand.

Allez, emballement médiatique : on oublie que l'autre se sauve de l'exclusion du terrain, et que la carrière de l'arbitre se termine là, sur une méprise.

Donc, sachez-le, si vous désignez à un tiers, ne dites pas : la "femme", c'est horriblement sexiste ; etc...
D'ailleurs, ne dites rien, puisqu'on veut vous faire taire.
1984

Alors du racisme, en escrime ? Pourquoi pas, qu'est-ce qui protégerait le milieu ?
Tout comme dans les médias, dans le foot ou en escrime, il y a des cons ; non, on n'est pas non plus protégé manifestement.

Date de publication : 09/12/2020 21:47
Haut


Re : Les effets psychologiques du confinement / reconfinement sur les sportifs
#30
Habitué
Habitué


Image redimensionnée

Date de publication : 22/11/2020 19:10
Haut



(1) 2 3 4 ... 6 »



Escrime-Info : Mentions légales