https://www.fencing.my-solutions.fr/contents/fr/about.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
74 utilisateur(s) en ligne (57utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 0
Invités : 74

plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Index du forum


Accueil » Tous les messages (Skirmen)

BasBas



Re:
#1
Bavard
Bavard


Citation :
RÉUNION DU COMITÉ EXÉCUTIF
LAUSANNE (SUI), LE 14 DÉCEMBRE 2002

● Le Comité Exécutif recommande l’utilisation
des masques transparents dans toutes
les compétitions de la FIE.
● Le Comité Exécutif ne voit pas d’inconvénient
à ce que les tireurs utilisent des
masques en couleur ou comportant des
dessins. Toutefois, et afin d’éviter toute
dérive quant à l’image de l’escrime et de la
FIE, ces dessins et couleurs doivent être
envoyés au siège de la FIE à Lausanne, pour
approbation.
● Les délégués de la commission SEMI contrôleront
le matériel des tireurs, dont les éléments
suivants: nom du tireur au dos de la
veste; tenues aux couleurs nationales. Le nom
du tireur au dos de la veste est obligatoire
pour toutes les compétitions de la FIE et à
tous les stades de ces compétitions; les dessins
des couleurs nationales sur le bras et/ou
la jambe des athlètes sont obligatoires et doivent
être identiques pour les tireurs d’une
même fédération, aussi bien dans les épreuves
individuelles que par équipes (dès le début
des épreuves pour les Championnats du
monde et à partir du tableau de 64 pour les
compétitions de Coupe du monde seniors).
Ces dessins seront soumis à l’approbation du
Comité Exécutif, puis transmis à la SEMI. En
cas de tenue non-conforme (nom dans le dos
ou logo aux couleurs nationales), le Comité
Exécutif propose que la sanction suivante soit
appliquée: «carton rouge», lors de chaque
entrée en piste. Le tireur peut continuer à
tirer, mais il est sanctionné par un carton
rouge pour chacune de ces infractions.

Date de publication : 26/04/2003 05:03
Haut


Re:
#2
Bavard
Bavard


Citation :

eva a écrit :
D'aprés un courrier d'avril 2003 les masques décorés sont dorénavant autorisés[...]


Pourriez-vous publier le lien vers ce document? Merci.

Date de publication : 25/04/2003 09:37
Haut


Re:
#3
Bavard
Bavard


Citation :

michel a écrit :
De même, les gauchers n'aiment pas forcément tirer contre d'autres gauchers, car ils n'en rencontrent pas beaucoup à l'entraînement


Ou, plus simplement, les gauchers n'aiment pas affronter des adversaires aussi redoutables qu'eux. Ils n'aiment pas perdre.

Date de publication : 21/04/2003 09:36
Haut


Re:
#4
Bavard
Bavard


L'argument de l'habitude, celui qui veut que les gauchers soient avantagés parce que les droitier n'ont pas l'habitude d'affronter des gauchers, ne tient pas la route.

Si c'était vrai, les gauchers devraient perdre graduellement leur avantage au fur et à mesure que le niveau de compétition augmente. Ce n'est pas le cas. C'est même le contraire. Chez les débutants, les gauchers ne sont pas spécialement performants. Chez l'élite, en particulier au fleuret, ils sont majoritaires. Continuellement, les droitiers affrontent des gauchers, pourtant ces derniers gagnent en force.

Citation :
Les résultats sont sans ambiguïté : les étudiants en sports sont plus souvent gauchers que la population générale. Cette tendance est encore plus manifeste quand on observe l'élite sportive: on trouve 15% de gauchers chez les joueurs de tennis, 23% en badminton et en boxe, 32% en ping-pong et jusqu'à 50% en fleuret. Ceci alors qu'aucune différence ne s'observe entre la population générale et lers personnes qui pratiquent un sport sans affrontement direct avec un adversaire, comme la natation, le bowling, etc. --Science et Vie, juillet 1997


Il faut chercher une explication ailleurs.

Citation :
Le gaucher est avantagé par le fait que la commande motrice est en rapport immédiat avec les structures hémisphériques droites sous-tendant l'appréhension des configurations spatiales, et bénéficier ainsi d'un gain temporel correspondant au temps de transfert de l'information par le corps calleux estimé depuis Poggendofer à 10-12 ms.--Henry Hécaen, « Les gauchers»


Bref, les gauchers se forment une image de la situation, en 3D, plus rapidement que la plupart des droitiers. Ils ont une vision plus nette du jeu dans l'espace et ils s'y adaptent plus rapidement.

Date de publication : 21/04/2003 09:25
Haut


Re:
#5
Bavard
Bavard


C'est peut-être la conséquence de plusieurs facteurs combinés. Le système d'élimination des compétiteurs est peut-être un peu trop expéditif. La plupart des tireurs sont peut-être du même niveau parce qu'ils suivent tous le même enseignement ou le même programme d'entraînement. Les entraîneurs n'encadrent pas bien leurs protégés lors des compétitions. Les tireurs s'inscrivent peut-être trop vite à des compétitions de haut niveau. Il manque peut-être un niveau de compétition intermédiaire. etc.

Si on observe quelqu'un en particulier, l'irrégularité des résultats est le signe manifeste du manque de préparation du tireur. L'escrimeur ne maîtrise peut-être pas encore les aspects techniques et tactiques de son jeu. Il est encore en phase d'apprentissage. Ou, il manque de résilience psychologique. Un rien l'affecte. Il ne maîtrise pas son humeur. Bref, il manque d'expérience.

Date de publication : 18/04/2003 09:41
Haut


Re:
#6
Bavard
Bavard


Citation :

crevettelachieuse a écrit :
franchement je trouve ke c vraimen pa un probleme décrire en abréviations![...]


Certes, il est plus facile de mal écrire. Le problème, c'est de vous lire.

Un texte est écrit qu'une seule fois par son auteur, tandis qu'il est lu plusieurs fois, c'est-à-dire autant de fois qu'il y a de lecteurs. Lorsque vous imposez votre paresse aux lecteurs, vous êtes responsable d'un grand gaspillage de temps et de bande passante.

La plupart du temps, l'apologie des textes mal foutus ne sert qu'à justifier l'illettrisme de son auteur.

On n'est pas dupes : les textes en fonétik servent avant toute chose à dissimuler la vacuité du propos.

Si vos messages ne méritent pas vos soins, alors ils ne méritent pas notre attention.


Date de publication : 18/04/2003 08:56
Haut


Re: C'est pas toujours évident pour un francophone, alors pour un allophone....
#7
Bavard
Bavard


Citation :

ROMROM a écrit :
eu pour les étrangers on écri plus en fonétik donc pour eu c'est p'tetre plus simple nan?????????


C'est plutôt le contraire. Imaginez que vous deviez trouver la signification de « p'tetre ». Il impossible de trouver cette expression dans un dictionnaire ou de comprendre son rôle dans la phrase grâce à une grammaire. Pour décoder votre écriture fantaisiste, il faut bien connaître les usages et les particularités de la langue familière.

Date de publication : 15/04/2003 23:36
Haut


Re:
#8
Bavard
Bavard


Il est vrai que les discussions dans le Web sont en général un peu plus «décontractées» que la correspondance classique. Mais ne vous laissez pas prendre à ce piège. Un minimum de soin est nécessaire pour être pris au sérieux.

Il arrive à tous de faire une erreur (et même parfois plusieurs). Toutefois, si vos messages sont mal rédigés et truffés de fautes d'orthographe, vous nous démontrez :

a) soit que vous ne savez pas écrire;
b) soit que votre message est sans importance (car il ne mérite pas votre attention);
ou
c) soit que vous vous foutez éperduemment de ceux qui vous lisent.

Dans tous les cas, vous nous laissez entendre que vous n'êtes pas disposé à discuter.

Ceci dit, faites ce que vous voulez.

Date de publication : 13/04/2003 05:25
Haut


Re:
#9
Bavard
Bavard





[Pardonnez-moi pour ce message inutile. Par mégarde, j'ai appuyé deux fois sur le bouton d'envoi quand j'ai publié le message précédent.]

Date de publication : 10/04/2003 08:32
Haut


Re:
#10
Bavard
Bavard


M. Bobosse,

Pour conduire une Formule un, il faut des qualités physiques et mentales hors du commun que ne possèdent pas la plupart des spectateurs avides de courses automobiles. Selon mes observations, l'amateur moyen est même plutôt...hmmm[recherche d'un euphémisme]...à l'antipode de ses idoles.

Ainsi, pour attirer beaucoup de spectateurs aux compétitions d'escrime, il ne faut pas nécessairement recruter parmi une élite.

Aussi, il ne faut pas confondre « Pendant des années, nous avons essayé sans succès d'attirer les foules » avec « Pendant des années, nous avons essayé en vain d'attirer les foules ». Ce n'est pas parce que nous avons utilisé sporadiquement quelques techniques de persuation, timides et maladroites, qu'il faut abandonner.


Date de publication : 10/04/2003 08:32
Haut


Re:
#11
Bavard
Bavard


Je me suis en effet trompé sur le genre d' « amphigouri ». C'est un nom masculin, donc sans « e ».

Ma petite définition personnelle:

amphigouri : n.m. Discours embrouillé, en apparence intelligible, qui n'a en fait aucun sens. Non-sens savamment dissimulé.

ex. Le sens de la vie porte sa destinée. Donc, la valeur d'un homme s'estime à son pouvoir de négation de l'oubli si, et seulement si, le doute habite la pureté de sa conscience. Alors, devant l'adversité, il ne peut faire autrement que de constater la nécessité de réaffirmer le côté sportif du sport qui l'unit à sa dimension corporelle.

Date de publication : 10/04/2003 07:04
Haut


Re:
#12
Bavard
Bavard


Il va de soi que la qualité de l'organisation des tournois est une condition essentielle de réussite. Dès lors, il faut dresser une liste de critères de sélection des comités organisateurs en lien direct avec les objectifs à atteindre.

Par exemple (<small>uniquement pour illustrer mon propos</small>):

objectif: atteindre les masses populaires
critère: contrat avec un média de masse obligatoire

objectif: afficher une image nouvelle de l'escrime
critère: interdire les promotions axées sur les clichés et les stéréotypes usuels (<small>par exemple, les affiches montrant un mousquetaire</small>)

objectif: s'assurer des relations de presse
critère: un journaliste sportif doit sièger d'office sur le comité organisateur

...


Date de publication : 09/04/2003 10:11
Haut


Re:
#13
Bavard
Bavard


Citation :
Même s'il est souhaitable d'internationaliser notre sport, ce n'est pas la peine de le faire en prenant des décisions "politiques" comme le fait depuis un certain temps la FIE...


Contradiction. Si mondialiser l'escrime est un objectif, cette préoccupation dictent par le fait même les manières de conduires les affaires de la FIE. Autrement dit, il s'agit d'une politique de la FIE.

Citation :
...le coté sportif doit reprendre ces[ses??] droits !!


Amphigourie. Quel est ce « côte sportif » qui a perdu « ses droits » dans le sport? En tout cas, il apparaît comme l'antithèse de l'esprit sportif puisqu'il semble vouloir dire « Au diable, la participation. Place uniquement aux gagnants. »

Date de publication : 09/04/2003 09:01
Haut


Re:
#14
Bavard
Bavard


Bravo le Roi de la seconde! Enfin un message soigné, poli, respecteux, qui ne dénigre personne.

Recentrer les épreuves significatives sur les pays déjà acquis à l'escrime rend la tâche impossible pour les promoteurs du sport. Vous ne pouvez pas espérer amadouer un nouveau public de cette façon. L'escrime n'est pas un virus informatique. Il ne se propage pas par correspondance. L'histoire le prouve : seul les pays qui sont en contact intime et prolongé avec cette displine ont developpé un goût pour ce sport. Il faut donc investir de nouveaux territoires pour s'adjoindre de nouveaux adeptes.

Le système actuel est relativement confortable pour les pays comme la France, bien qu'il soit perfectible. Pour les autres, il comporte des obstacles insurmontables. S'ajouter à la liste des prétendants au titre est une objectif littéralement hors de portée pour la plupart de pays. Il est navrant que des escrimeurs soient obliger de s'expatrier pour pouvoir pratiquer sérieusement leur discipline.

Ce que vous proposez ne fait que renforcer l'état actuel des choses. Votre attitude en est une de résignement et de repli sur soi. Votre stratégie mène vers une ghettoïsation. À l'image des trous noirs, vous concentrez la masse d'escrimeurs à l'endroit le plus dense. Plus le noyau devient dense, plus il devient nécessaire d'incorporer la periphérie à ce noyau. Eventuellement, vous videz le reste de l'Univers de sa raison d'être.

Date de publication : 08/04/2003 22:42
Haut


Re:
#15
Bavard
Bavard


Citation :

bobosse a écrit :
Ta position Skirmen est on ne peut plus proche de celle de la FIE.


En effet, je n'ai pas à me plaindre de la FIE, sauf que je la trouve timide en matière de relation de presse.

Citation :
Pourquoi pas ne pas rajouter [...]des prix en espèces[...] comme au Tennis.


Je ne sais pas. Mais, une chose est certaine, le tennis n'a jamais été aussi populaire et en bonne santé que depuis l'introduction des bourses aux vainqueurs.

Citation :
Effectivement si on ne devient grand prix ou coupe du monde qu'avec la télé et un prix en espèce la mondialisation marchera car les meilleurs se déplacerant.


(^_^) CQFD

Citation :
[Je] crois[...] que malgré tous vos efforts vous [ne serez jamais aussi forts que ] nous...


Oui, je suis parfaitement d'accord avec vous. Le Canada n'est pas en mesure de dominer le Championnat du monde. Les ressources allouées à l'escrime sont insuffisantes. Ce n'est pas une priorité du Gouvernement. Pas de programme scolaire. Etc. (<small> Ces aspects de l'escrime canadienne sont à débattre entre nous, Canadiens.</small>)

Le problème n'est pas d'admettre nos faiblesses ou de reconnaîtres votre supériorité. Ce qui m'irrite c'est le manque de respect envers les petites nations (<small>en terme d'escrime bien sûr</small>). Pour avoir un gagnant, il faut aussi des perdants. Et dans un contexte où nous voulons incorporer plus de nations dans la famille de l'escrime, il est très dommageable de prétendre que seuls les Européens on droit de citer au tableau des vainqueur, même si en pratique vous allez dominer le Championnat pour encore longtemps. N'ayez pas l'arrogance de réaménager les épreuves en prétextant que de toute façon les Européens sont les plus forts, alors les petites nations sont à négliger et à écarter avant même le début de la saison.

Date de publication : 08/04/2003 17:31
Haut


Re:
#16
Bavard
Bavard


Citation :

veeco a écrit :
[quote]
Justement, c'est ce que Skirmen dit: etant donne que l'escrime n'est pas developpee dans ces pays, leurs meilleurs escrimeurs sont obliges d'aller a l'etranger pour s'entrainer, et participer a des competitions de haut niveau.

Hors le meilleur moyen de developper l'escrime dans ces pays emergeants c'est d'organiser des competitions de haut niveau dans ces pays, ou les escrimeurs de ces pays participent. Ainsi la population locale pourra voir de l'escrime et donc penser a essayer notre sport.


Youppi! Parfaitement compris.

Date de publication : 08/04/2003 16:58
Haut


Re:
#17
Bavard
Bavard


Citation :

Nidian a écrit :
ton résonnement m'interpelle Skirmen..
Tu as tourné les arguments de telle sorte que tu m'as quasiment convaincu...


C'est un début

Citation :
Le probléme.. c'est que je ne vois pas de solution efficace... à part en faisant comme nous disons tous.. Boboss en tête...

Réduisons le nombre de Tournoi, ou faisont une rotation par continent... mais la solution est de réduire...

Moins de déplacement pour tout le monde...


Ou imposons un mécanisme qui oblige des déplacements équivalents pour tout le monde.

Citation :
Qu'est ce que t'en pense? quelles sont TES solutions SKIRMEN ?


J'ai surtout été occupé à m'occuper du cas désespéré du Roi de la seconde. Alors, j'ai pas eu le loisir d'y réfléchir beaucoup.

(<small>Pauvre lui, il ne comprends toujours pas pourquoi lorsque qu'il discrédite complètement les victoire de ceux qu'il désigne par le sobriquet de « locaux », lorsqu'il ne conçoit qu'un seul scénario plausible (le massacre des « locaux ») et lorsqu'il souhaite la concentration des compétitions payantes uniquement dans son patelin, il ne comprends pas pourquoi les « locaux » sont insultés et pourquoi ils ne le croient pas quand il dit vouloir étendre l'escrime au monde entier.</small>)

Mais maintenant, il serait stupide de m'entêter à essayer de lui faire voir raison. Ma position est suffisamment claire et explicite. Quiconque est en mesure de comprendre a depuis longtemps compris.

La question est très complexe. Elle comporte plusieurs dimensions, notamment celles de la promotion de l'escrime et de l'équité du pointage, qui demandent d'être réconciliés.

Je crois, donc, qu'il faut convenir que la situation actuelle est problématique et que les prochaines saisons font partie d'une transition graduelle vers une solution définitive. Bref, il ne faut pas croire qu'une modification immédiate puisse satisfaire tout le monde à la fois. Les prochaines années seront au mieux transitoires. Il faut viser une évolution positive, un progrès, qui fasse consensus avec le temps. Mettons à l'essai une formule, évaluons-la, corrigeons-la.

Idéalement, une forme de sélection naturelle des tournois devrait être mise en place. Concentrons la machine de marketing sur une zone du globe. Laissons le temps aux gens de la place de conclure si le sport s'y est implanté. Puis, si ça ne marche pas après de nombreux efforts, tant pis.

Je crois qu'il serait approprié de diviser le globe en zone, appelée faute de mieux des « continents ». Par exemple, Afrique, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Asie, Europe occidentale, Europe orientale, Moyen-Orient,...

Un Grand Prix doit être un évènement spécial. Par conséquent, un Grand Prix par zone. Rotation des villes hôtesses dans chaque zone. Attribution des Grands Prix uniquement aux organisateurs qui peuvent garantir une couverture médiatique (ex. Contrat avec la télé.)

L'idée derrière les points majorés est d'attirer des compétiteurs dans des zones éloignées. Les gens de la place (ceux qui habitent la zone) bénéficient déjà d'un avantage; celui d'être à domicile. Donc, aucune majoration des points pour eux. Le multiplicateur 1,5 ne s'appliquerait que pour les visiteurs.

Aucun athlète ne peut combattre son titre partout et en tout temps. Par conséquent, [/b]seuls ses dix meilleurs résultats compteraient pour sa fiche. De plus, sa fiche doit contenir un minimum de trois Grands Prix combattus à l'extérieur de sa zone. [/b]

Majoration des points (x1,2?) pour toutes les épreuves du continent qui fait l'objet d'une campagne de marketing temporaire (la fameuse «concentration de la machine de marketing » citée plus haut), y comprit pour les gens de la place. Final du Championnat du monde dans cette zone privilégiée.

Aucune limite d'épreuves organisées à l'intérieur d'une zone continent. Un comité par zone pour faire la sélection des épreuves. Les critères de sélection devront être identiques pour toutes les zones. Un mécanisme systématique d'élimination des tournois («sélection naturelle») devra être mis en place. Par exemple, un tournoi qui n'attire pas suffisamment de compétiteurs sera toléré quelque temps pour ensuite être rayé définitivement de la liste des épreuves. Possibilité d'ajouter une nouvelle compétition dans une zone uniquement si la moyenne de tireurs par compétition dépasse une limite minimale.

Établissement d'un système de points proportionnels à la force du tableau de 32 c-à-d basé sur le classement des finalistes. Par exemple, addition et redistribution logarithmiques des points récoltés l'année précédente par les 32 premiers tireurs.

Etc.

Je suis certain qu'il est possible d'imaginer d'autres alternatives au système actuel. Il faut juste aborder le problème avec des yeux neufs.

Date de publication : 08/04/2003 16:46
Haut


Re:
#18
Bavard
Bavard


Cher Roi de la seconde,

À chacun de tes messages, tu nous démontre à quel point ta vision de l'escrime internationnale est réductrice.

Tu refuse de voir l'escrime grandir. L'Europe a été berceau de l'escrime. Alors, toi, tu voudrais que l'escrime y reste à tout jamais.

Tu veux que ton petit bout du globe soit consacré nombril du monde. Tu veux qu'il soit incontesté ou, à defaut de mieux, inconstestable. Peu importe si la majorité des êtres humains sur Terre ne peuvent pas quitter l'endroit où ils sont nés. Tu t'en fout royalement.

Pour toi, l'escrime est la propriété de l'Europe. Interdit de la partager avec les autres.

Date de publication : 07/04/2003 21:52
Haut


Re:
#19
Bavard
Bavard


Citation :
Mais le problème est le suivant: s'il y a 100 tireurs européens et 10 américains du Sud (je n'ai aucune idée des chiffres, mais vous comprenez l'idée), est ce vraiment efficace de déplacer les Européens vers un pays excentré? Si le but est de soutenir l'escrime hors des pays traditionnels, ne serait-il pas moins coûteux de faire venir pour longtemps les tireurs des pays en question en Europe ET que le coût de ces déplacements soit supporté collectivement.


Cette solution mène vers la dépendance et les abus. Elle place tous les partis dans une position délicate. L'Europe aura le sentiment, tout à fait justifié, de financer ses adversaires. Elle aura à charge le monde de l'escrime. Des pays pingres profiteront de la situation. D'autres se sentiront humiliés. Les spectateurs à l'extérieur de l'Europe n'auront jamais l'occasion de voir des épreuves de la Coupe du monde. Aucun effet d'induction chez les jeunes enfants. Expatriation institutionnalisée. etc.

Le plaisir du sport s'acquiert à son contact. Les meilleur agents de promotion sont les champions en chair et en os. Une solution efficace devra en tenir compte.

Votre solution est interessante sauf que je crois que si vous voulez que l'escrime se mondialise, il faut que la Coupe du monde fasse une tournée du globe. On ne pas pas faire autrement. Merci de faire avancer le débat.

Date de publication : 07/04/2003 20:50
Haut


Re:
#20
Bavard
Bavard


Citation :

bobosse a écrit :
Personne n'accuse la FIE d'incompétence


La polémique a débutée quand Le roi de la seconde a affirmé : «L'incompétence de la FIE est dévoilée au grand jour, la turpitude de son président également. »

Citation :
Je suis ravi qu'il y ait de nombreux pays qui pratiquent l'escrime mais surtout c'est le nombre de pratiquant par pays qui doit progresser.


Les sportifs se reproduisent par émulation. Chaque champion internationnal vient avec son cortège d'amateurs et d'émules. Quelle est la motivation pour une nation de produire des champions s'ils ne peuvent pas être vu en action devant leur public?

Date de publication : 07/04/2003 20:06
Haut


Re:
#21
Bavard
Bavard


(sans aucune ironie)

Merci Prime.

J'attendais depuis longtemps que quelqu'un en dehors du débat attire l'attention des modérateurs. Il y a trop de coups de gueule, et pas assez d'argumentations basées sur la raison. J'aimerais beaucoup qu'on démontre l'illogisme de ma position au lieu de me ressasser toujours les mêmes arguments fallacieux, en particulier celui qui veut que j'aie tort parce que le Canada n'est pas une superpuissance à l'escrime.

Merci Nidian.

Vous êtes le premier à me tenir tête avec un argument qui tient la route: il est impossible de participer à toutes les compétitions, il faut donc éliminer les moins importantes c-à-d celles qui sont en périphérie.

Selon moi (et je me trompe peut-être), la FIE tente actuellement d'étendre l'escrime à de nouveaux pays. Elle encourage la participation des pays en périphérie du circuit classique des tournois par un système de points majorés. Il est évident qu'il est impossible de participer à toutes les compétitions. Il faut donc choisir celles qui favorisent votre équipe.

Le FIE est consciente que l'obstacle majeur à la mondialisation de l'escrime est la distribution actuelle des épreuves déterminantes. Il y a une concentration de l'escrime en Europe qui fait l'affaire des Européens mais qui désavantage indûment les pays qui voudraient s'ajouter au cercle traditionnel des vainqueurs. L'Afrique, l'Amérique du Sud, l'Amérique du Nord, le Moyen-Orient et l'Asie se voient automatiquement disqualifiés de la Coupe du Monde. Les athlètes de ces continents doivent se taper de longs voyages, à grands frais, sans parler du décalage horaire, pour aller chercher quelques malheureux points.

Maintenant, avec des compétitions plus payantes à l'extérieur de l'Europe, les chances s'égalisent. Évidemment, vous perdez l'avantage de défendre chez vous vos titres de champion. Vous devez pour la première fois combattre dans des contrés éloignées, comme nous avons toujours été obligés de le faire. Pour la première fois, vous devez faire le choix crève-coeur de ne pas vous rendre à un tournoi parce qu'il est hors de votre portée.

Je ne me réjouis pas que vous ayez à souffrir autant que nous de la distance. Je comprends que le deuil des années où tout se jouait à domicile ou chez vos voisins immédiats ne soit pas facile. Cependant, n'accusez pas la Fédération INTERNATIONNALE d'escrime d'incompétence parce qu'elle internationalise le circuit de la Coupe du monde. Ne discréditez pas vos nouveaux adversaires parce qu'ils ne font pas partie de la vieille famille de l'escrime. Exprimez votre fierté nationale autant que vous le voulez, mais ne soyez pas méprisant ou condescendant envers les étrangers.

C'est à vous de choisir votre attitude : soit que vous réagissiez comme le Roi de la seconde, soit que vous accueilliez à bras ouverts le nouveau monde qui s'offre à vous.

Dommage que la planête ne soit pas aussi petite que le veut le dicton. Nous pourrions échanger quelques touches entre amis escrimeurs, sans vider nos comptes de banque ou craindre le décalage horaire, dans un pays exotique...

Date de publication : 07/04/2003 17:09
Haut


Re:
#22
Bavard
Bavard


Zut! je n'y avais pensé.

Puisque les Canadiens sont moins forts à l'épée que les Européens, la compétition de Bogota doit être annulée. Ça prouve aussi que la FIE et son président sont ignobles. Tu as raison Nidian : c'est d'une logique implacable. Ça m'a pris du temps, mais enfin j'ai compris. Merci de m'avoir ouvert les yeux. Le Roi de la seconde a parfaitement raison de se plaindre. D'ailleurs je m'étonne qu'on ait osé donner des points au gagnant de Bogota. Il ne le mérite pas. Il n'est pas Français.

Je m'incline devant autant de sagesse.

Mea culpa.

_____

P.S. Peux-tu m'envoyer quelques points. Maintenant que je sais que vous en distribuez...j'aimerais bien en avoir un peu. Merci d'avance.

Date de publication : 07/04/2003 04:23
Haut


Re:
#23
Bavard
Bavard


Citation :
Cela dit, je suis d'accord avec toi pour dire que l'Europe n'est pas le centre du monde et qu'il peut être bon d'organiser des compétitions ailleurs. Mais il faut savoir rester dans un juste milieu. Bagdad ou bogota, c'est pas forcément évident.


Nous sommes donc d'accord.

Ce que m'irrite beaucoup c'est l'absence d'arguments valables contre la tenue d'épreuve à Bogota ou à Bagdad.

Si on m'avait dit, par exemple, que Bagdad est un endroit dangereux ou que Bogota traite ses invités avec mépris, je serais le premier à vouloir retirer Bogota et Bagdad du calendrier de la Coupe du Monde. Sauf qu'ici, on se scandalise des points qui ont été remportés en dehors du cercle traditionnel des vainqueurs. On est prêt à lyncher la FIE au lieu de remettre en question ses propres choix. On nous dit que ceux qui ne sont pas venus à la compétition valent plus que ceux qui y sont allés.

On oublie que la Coupe du Monde est pour tout le monde. Plus l'escrime se mondialisera, plus les lieux de compétitions seront disséminés aux quatre coins du globe. On ne peut pas souhaiter s'ouvrir à de nouveaux pays tout en exigeant que l'action se déroule nulle part ailleurs que chez soi. Les Colombiens doivent continuellement accumuler des points à l'étranger. Pour une fois qu'ils peuvent en gagner sur leur territoire, ne me dites pas que ces points sont sans valeur.

Citation :
Je crois que cette discussion n'a absolument rien à voir avec du racisme.


Elle n'a jamais rien eu avoir avec du racisme.

Personne, ici, n'a exprimé de propos discriminatoires ou désobligeants à l'égard d'une race. Je ne m'en suis jamais plaint. Cependant, je me suis insurgé contre la condescendance et le chauvinisme de quelques malheureux messages. Je ne m'attaque pas aux membres du forum, ni même à un individu, mais bien à quelques opinions indignes de figurer par ailleurs dans n'importe quel forum. Je continuerai à m'opposer avec virulence contre tous ceux qui discréditent des résultats sur la base de la citoyenneté des athlètes. Ce n'est pas parce que les Japonais, les Libannais ou les Soudanais ne se sont pas présentés à Montréal que les Européens n'ont pas eu droit à des points majorés. Alors n'enlevez pas rien au mérite et à l'honneur de ceux qui gagnent la même sorte des points à Bogota en absence des Européens.

Date de publication : 06/04/2003 05:17
Haut


Re:
#24
Bavard
Bavard


Citation :

SCHNEID a écrit :
Pourrait-tu me rapeller combien il y avait de tireur français dans les 16 il y à 15 jours dans ton fief, et qui le dimanche a arbitrer toute la journée la compét par équipe sans arréter, tu peut me dire quel-est la nation qui à laisser 2 arbitres pour les équipes alors qu'un seul était requis


Oui, la France. Qu'est-ce que je gagne?

Mais, encore plus à propos est de savoir combien de points avez-vous laissé filer à Bogota?

Au lieu d'envoyer, plus qu'il n'en faut, des tireurs et des arbitres à Montréal, n'aurait-il pas été plus judicieux d'envoyer une partie des effectifs à Bogota pour cueillir des points soi-disant faciles?

Les points de la Coupe du Monde se gagnent en compétition, pas en gueulant de toutes les couleurs dans les forums ou en noyant ses insuffisances dans l'alcool.


Date de publication : 05/04/2003 18:58
Haut


Re:
#25
Bavard
Bavard


Citation :
Ce qui est scandaleux, c'est de donner une appelation GP à un tournoi qui n'est pas capable de réunir plus de 42 tireurs, ça c'est honteux et inacceptable. Ce n'est pas ainsi que l'on peut promouvoir l'escrime[...]


Ce qui est inacceptable, c'est qu'à part les Autrichiens aucune équipe nationale européenne n'ait daigné se rendre au Grand Prix. Tout le monde se dit en faveur avec la mondialisation de l'escrime...pour autant qu'on n'ait pas besoin de contribuer soi-même à ce principe éminemment louable. Si les actions ne corroborent les principes, vous plongez dangereusement aux abords de l'hypocrisie. Ce n'est pas ainsi que l'on peut promouvoir l'escrime.

Citation :
[Q]u'elle est la valeure des 48 points pour le vainqueur ? elle est nulle. bien loin de ceux attribuer à Montréal.


La pleine valeur des points a été gagnée par ceux qui eu la volonté d'honorer le Grand Prix de leur présence. Tant pis pour les équipes qui ont boycotté l'évènement. Les absents ont toujours tord. Personne n'a pleuré l'absence des Chinois à Montréal. Je ne pleurai pas l'absence des Italiens à Bogota.

Citation :
(même si la colombie a eu de trés fort tireurs...formé en France !)[...]il n'y a pas de secterisation[...]CQFD


Quel culot! Vous affirmez que la valeur des points remportés à Bogota est nulle même si les Colombiens ont des tireurs « très forts ». De plus, vous vous empressez de souligner qu'ils ont acquis cette force grâce à la France. (Ouf! pendant une fraction de seconde, nous aurions pu comprendre que des valeureux non-Européens auraient pu bâtir leur succès sans la bienveillance de la mère patrie.) Ce qui vous permet de conclure, par un CQFD triomphant, qu'il n'y a aucun signe de xénophobie, car donner des points à des valeureux tireurs étrangers est «une grande bouffonnerie » et un gaspillage de points.

Date de publication : 05/04/2003 18:21
Haut


Re:
#26
Bavard
Bavard


En effet, quel laisser-aller!

Des Européens, trop paresseux pour se déplacer, se contentent de s'endormir sur leurs lauriers au lieu de récolter des points soi-disant faciles.

En effet, quelle honte!

Le « Roi de la seconde », trop imbu de lui-même et de ses compatriotes, préfère accuser la FIE d'incompétence, car elle demande à tous et à chacun de démontrer du mérite à chaque saison, au lieu de reconnaître, comme il va de soit, que les champions antérieurs sont investis d'un droit perpétuel à la victoire.

En effet, quelle turpitude!

L'ignoble personnage qu'est le président de la fédération INTERNATIONALE d'escrime insiste pour développer le sport au-delà de la sacro-sainte Europe. L'enfant de p.... va même jusqu'à compenser les compétiteurs qui vivent en périphérie par un système de points majorés. Le salop se compromet par une politique qui, de toute évidence, permet aux Sud-américains de se présenter dans une compétition sans le moindre décalage horaire. Alors que normalement, et c'est l'ordre des choses, ils doivent souffrir de la distance. C'est le monde à l'envers!

En effet, quelle dévalorisation du sport!

Bientôt les champions auront des noms imprononçables et viendront -Dieu nous en préserve- de l'étranger!

En effet, quelle supercherie!

Le classement est basé sur les résultats effectivement obtenus en compétition au lieu de reposer sur le prestige et la réputation d'autrefois. Où va-t-on si l'on permet aux nations sans tradition d'escrime de s'inscrire dans l'histoire de la discipline? Serions-nous arrivés à un tel point de dégénérescence que le passé n'est plus garant des victoires futures? Avons-nous perdu tout respect de l'ordre immuable des choses? Un peu plus et l'Europe perdra sa suprématie comme le Japon l'a perdu en Judo.

Alors, réagissez à l'injustice! Criez, haut et fort, votre indignation! C'est la seule façon de garder notre sport pur et exempt de cette « flopée de locaux » qui pullule à l'extérieur de vos frontières.

--------

Eh, le Roi de la seconde! ne serais-tu pas un peu xénophobe par hasard?

Date de publication : 05/04/2003 07:46
Haut


Re:
#27
Bavard
Bavard


Schneid,

Voilà un bel exemple de promotion de l'escrime!

Tout le monde y gagne. Autant les spectacteurs que les escrimeurs.

Date de publication : 31/03/2003 22:08
Haut


Re:
#28
Bavard
Bavard


Citation :

furball a écrit :
Pourquoi ce vouvoiement imposant et ces tournures de phrases alambiquées?


Par respect pour mes interlocuteurs et parce que je réfléchis mieux ainsi.

Citation :
[...]aucun de nous n'est prêt à dénaturer et à modifier l'escrime pour les seuls besoins de la TV.


J'aimerais bien connaître l'origine de cette hantise.

Dans mon patelin, la télé ignore totalement l'escrime. Elle démontre une extraordinaire indifférence. Elle n'exige rien de la fédération. Toutes les tentatives de la fédération pour susciter l'intérêt de la presse sportive ont été, hélas, très maladroites. Cependant, même les tentatives les plus audacieuses (pour ne pas dire desespérées) n'ont jamais conduit à dénaturer le sport.

Le seul signe inquiétant de dégénérescence présent dans le monde de l'escrime est cette facheuse tendance qu'ont certains escrimeurs à confondre la volonté de gagner avec l'envie de tuer.

Date de publication : 31/03/2003 21:27
Haut


Re:
#29
Bavard
Bavard


Citation :

MonNomEstPersonne a écrit :
Apres lecture de l'article en ref, je ne peux que persister : c'est aux gens de tele, et a eux seuls, de faire en sorte que les images diffusees soient de qualite[...] mais je ne vois pas en quoi les reglements de l'escrime devraient etre fondamentalement modifies POUR LA TELE.


Je suis d'accord avec vous, sauf que je ne crois pas qu'il soit possible d'isoler la couverture médiatique de l'organisation de la compétition au point de rendre totalement indépendante la télé de la fédération.

Le souci principal de la fédération doit être de mettre en place les conditions permettant l'expression optimale des qualités de l'escrime. Elle doit donc se préoccuper de la sécurité, des règlements, de l'organisation des tournois, de l'arbitrage, etc.

La télévision a, quant à elle, la mission de témoigner clairement du déroulement, des enjeux et des résultats des compétitions.

Dans au moins deux domaines, ces deux mandats nécessitent un chevauchement des responsabilités entre le diffuseur et la fédération : le calendrier des évènements et l'intelligibilité des combats.

Il ne faut pas que le calendrier des compétitions place l'escrime en compétition directe avec les sports déjà établis.

Il faut que les règlements donnent une chance à la télé de filmer ce qui se passe sur la piste. Il faut, par exemple, prévoir un dégagement suffisant de la piste, des compte-touches interconnectables avec le matériel de la télé, etc.

La fédération a grandement intérêt à guider et à baliser le travail de réalisation des émissions.

Par contre, tout comme vous, je ne crois pas que l'escrime comporte une tare qui l'empêche d'être diffusée tel quel à la télévision. Le gros du travail est d'adapter les techniques de la télé à notre sport.

Date de publication : 31/03/2003 20:59
Haut


Re:
#30
Bavard
Bavard


Citation :

MonNomEstPersonne a écrit :
N'ayant pas pu lire le fameux article cité de la FIE [...]Sans rancune ?


J'ai été navré que votre premier réflexe ait été de tourner en ridicule la consultation auprès d'un représentant des médias, uniquement parce qu'elles ne provenaient pas de la coterie des escrimeurs. Dommage que vous avez choisi de dénigrer des recommandations dont vous ignoriez la teneur. Toutefois, je ne nourris aucune rancune contre vous. Vos idées sont celles d'une majorité d'escrimeurs. Vos paroles n'étaient que le relais de lieux communs qui ont cours actuellement dans notre confrérie. Je ne peux pas vous en tenir rigueur. De toute façon, nous partageons une passion identique, celle du plus beau sport au monde, ce qui en soi est suffisant pour établir un lien indéfectible entre nous.

Je constate que, collectivement, nous, les escrimeurs, nous ne sommes pas conséquents avec nos ambitions. Notre attitude envers les moyens de faire connaître l'escrime est contradictoire.

Nous souhaitons ardemment que notre sport soit compris et apprécié par un plus grand nombre de spectateurs, mais, en même temps, nous avons une peur bleue des moyens de communication de masse. Nous avouons volontiers notre incompétence en matière de relation publique, tout en nous étonnant que notre passion pour l'escrime ne se répande pas hors de notre sphère. Nous reprochons aux personnes de l'extérieur, en particulier aux médias, de ne pas porter assez d'attention à notre magnifique sport, tout en insistant à ne pas chercher de l'aide en dehors de notre cercle d'initiés. Nous nous chagrinons de rester dans l'ombre, tout en redoutant la lumière vive des projecteurs. Nous espérons diffuser notre message sans obtenir l'assentiment des propriétaires d'antenne, et ce qui encore plus naïf, dans l'ignorance totale des critères de réalisation d'une émission.

Par moment, et parfois par nécessité, nous désirons nous aventurer sur le terrain inconnu des médias de masse. Hélas, nous considérons toute forme d'exploration de l'inconnu comme une atteinte à l'intégrité de l'escrime. Notre attitude s'apparente plus à une phobie du changement qu'à la prudence. Nous préférons rester dans l'ignorance plutôt que de nous ouvrir à de nouvelles possibilités. Comment voulez-vous tirer votre épingle du jeu médiatique en prenant en aversion ceux qui peuvent nous en enseigner les règles? Comment ne pas craindre un mariage contre nature sans connaître les rouages du marketing et du financement publicitaire?

Vous devez choisir entre une exploration lucide du fonctionnement des médias ou abandonner totalement les rêves d'expansion populaire.

Date de publication : 31/03/2003 20:15
Haut



(1) 2 »



Escrime-Info : Mentions légales