http://www.stagescrime.com/le_stage_de_la_bourboule.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
69 utilisateur(s) en ligne (55utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 1
Invités : 68

fleuretman, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Index du forum


Accueil » Tous les messages (Sixte)

BasBas



Re: coup double à l'épée
#1
De passage
De passage


Coup des deux veuves
« Actions offensives portées simultanément par les deux adversaires ». [Pierre Lacaze]
« Il s'agit du "coup double", ou "coup fourré", ou "coup pour coup" qui effectivement, lors des duels, entrainait la mort simultanée des 2 combattants, laissant ainsi 2 veuves ! »

Le coup double est donc au fleuret, à l’épée et au sabre assimilé en escrime, par euphémisme et par analogie au duel, le « coup des deux veuves » car si un tel coup était employé au duel, il laisserait sur le « terrain » deux blessés parfois mortellement donc deux veuves à la maison. L’emploi de ce terme est récent et date du début de l’escrime sportive où la logique du combat s’est inversée : « toucher le premier » et non, lors d’un duel, où il convient d’abord ne pas être touché et toucher quand on peut, mais sans l’être.

Quand au coup double, dont on parle, et « qu’il est question d’éliminer à l’épée » je dirais simplement qu’il en est question depuis des lustres ! Je n’ai pas écrit qu’on allait le faire prochainement ! La question est en suspend et reviens régulièrement pour diverses raisons :
- le coup double n’entre pas dans la logique de l’escrime pure comme le souligne Olivier D.
- le coup double n’entre pas dans la logique du duel proprement dit puisque un vainqueur doit être désigné
Etre pour ou contre est un long débat qu’il conviendrait de faire et qui a déjà été traité très souvent depuis que l’escrime sportive existe et dont les solutions se trouvent dans l’arbitrage (priorités), dans la technologie (temps d’escrime matérialisé, diminué électroniquement), dans la tactique (recherche du coup double) et dans la technique (évitement, parade, esquives…)
Personnellement, je persiste à penser que sa suppression ferait évoluer favorablement la technique de l’épée et la tactique de jeu : mais ceci n’est qu’un avis personnel et donc les avis peuvent différer ! L’important est que l’escrime évolue sans perdre son âme ou en la retrouvant, vers la beauté du jeu, sa compréhension de tous, le plaisir d’y retrouver des valeurs !
Bien cordialement
Gérard SIX

Date de publication : 12/04/2011 22:12
Haut


Re: archives ou pas archives ??
#2
De passage
De passage


Bonjour,
vous pouvez me contacter par le canal de la FFE. Je serais heureux de vous aider dans la mesure de mes moyens et de ceux de la Commission du patrimoine qui structure ses sources et essaye d'augmenter ses richesses culturelles : beaucoup de travail mais aussi pas mal de satisfactions...
cordialement
Gérard Six

Date de publication : 24/04/2006 21:36
Haut


Re: Bibliographie de l'escrime
#3
De passage
De passage


Le livre est magnifique, superbe et la bibliographie est très complète : un travail qui mérite salaire, même si d'habitude l'escrime ne paie pas. A posséder.

Date de publication : 14/10/2005 16:08
Haut


Re: infos historiques sur d'Eon
#4
De passage
De passage


Bonsoir,

Les renseignements sur le chevalier d'Eon sont très nombreux. En voici quelques uns qui proviennent pour la majorité, d'un ami (J.M.) à la retraite.
Le début se retrouve dans le livre "escrime" de G.Six
Eon. chevalier et chevalière 1728-1810
Charles Genevièvre Louis Auguste André Timothée d’Eon de Beaumont né sous le signe de la balance... dans une famille de robes .
« J'aurais mieux fait des armes si j'avais été femme » aimait-il à dire. Il n’en était pas loin ; élevé comme une fille jusqu’à 3 ans, adulte il conservait une taille et une figure fine de jeune fille. Imberbe, le timbre de voix féminin, il joua pour la diplomatie secrète de Louis XV , le rôle de femme.
En avril 1787, la « chevalière » fit à Londres (à la Carlton House), avec le Chevalier de Saint-Georges un assaut célèbre qui dura plus d’une heure, où il fit usage pour la 1ère fois, d’une lame d’épée triangulaire et à garde diminuée. « Lady Charlotte » d’Eon y tailla de belles croupières à l’illustre chevalier mulatre qui n’eut pas le dessus. Certains auteurs ajoutèrent qu’ils eut par la suite les dessous... mais c’est une autre histoire.
Un nommé Champagne, ancien sergent aux Mousquetaires, fut le premier maître d’armes de d’Eon. L’illustre maître Teillagory fut son second, il le nomma prévot de sa salle quand il battit Angelo au terme d’un tournoi ; il avait 15 ans, Angélo 19.
Officier d’un régiment de dragons, il devint émissaire secret sous le nom de Lia de Beaumont et rendit de nombreux et distingués services. La plus fine lame d’Europe intriguait de plus en plus et les paris publics énormes étaient ouverts sur la question de son sexe. D’Eon défendit son état d’homme au cours d’une série de duels retentissants.
Le chevalier rentra en France, puis gagé par Louis XVI pour ses services et son silence, il retourna s’entraîner, juponné et perruqué, dans la salle d’armes londonienne d’Angélo.
En août 1796, à 68 ans, il fut gravement blessé dans une des démonstrations d’escrime qu’il donnait pour gagner sa vie ; ce fut la fin de son mythe d’invincibilité.
A sa mort, à 82 ans, le 21 mai 1810 en Angleterre, le chirurgien Copeland (certains écrits parlent du Docteur Gibbon) qui l’autopsia s’écria : « c’est un homme ! ».

D’Eon qui avait été avocat, était également très fort aux échecs et sa plume n’était pas sans valeur, en 1774 il publia les 14 volumes de ses Loisirs qui lui firent entrevoir les portes de l’Académie (celle des Quarantes et non celle des Armes). Il fit d’ailleurs partie de la « Direction de la Librairie », de 1750 à 1755, sous les ordres de Malesherbes et permit la publication de l’Encyclopédie. Le fait que la partie escrime de cet ouvrage soit due à l’anglais d’adoption Angelo, son ami, n’est donc pas surprenant. Surtout si, comme l’affirment certains auteurs, d’Eon participa à sa rédaction.
La merveilleuse bibliothèque de livres anciens que possédait le chevalier fut dispersée par Christie en 1791.

Bibliographie :
1764 - Eon de Beaumont - lettres , mémoires et négociations particulières du Chevalier « Londres »
1775 - les loisirs du chevalier d’Eon - « séjour en Angleterre » 13 volumes
1778 - pièces relatives aux démélés entre Melle d’Eon et S. Caron dit de Beaumarchais
1779 - la vie politique et militaire et privée de demoiselle d’Eon de Beaumont par M. de la Fortelle
1836 - mémoires du chevalier par Gaillardet - 2 volumes
1866 et 1897 - mémoires du chevalier « sur la chevalière d’Eon » par Gaillardet - 1 volumes
1839 - notice sur la vie du Chevalier d’Eon par Victor Petit « annuaire statistique de l’Yonne.
1879 - « le secret du roi » correspondance secrète de Louis XV avec ses agents diplomatiques « Calman Levy » 1752 - 1774 . Le Duc de Broglie.
1861 - un hermaphrodite - par Louis Jourdan.
1888- légendes populaires « le chevalier d’Eon - lib.Martinon
1892 - science historique du chev. d’Eon de Beaumont « bullet. de la soc.des sciences de l’Yonne » CH. Moisset - Auxerre
1901 - la chevalière d’Eon à Versailles - Fromagest
1900 - la carrière militaire du chev. d’Eon par O. Homberg
1901 - la chevalière d’Eon - Let. Fradin
1902 - notice sur l’histoire de la chev. d’Eon de Letaint. Fradin
1904 - le chevalier d’Eon par Honbret et Jourelin
1920 - quel était le sexe du chevalier d’Eon par le docteur Cabanes
1920 - les secrets de l’histoire du chevalier d’Eon par le doct. Cabanes
1927 - le Fouet au Xvè siècle - chevalier d’Eon moderne par Dapinac
1929 - le mystère du chevalier d’Eon - par Jean Moura - Paul Louvet -
1929 - la vie étrange de la chevalière d’Eon - par Armand Charmain -
1932 - le chevalier d’Eon - en anglais par Marjorie S/Coryn.
1933 - l’éonisme - l’inversion sexuelle par Ellie Havelok.
1934 - le chevalier d’Eon - en français, traduit de l’anglais par L.Laks.
1933 - les amours du chevalier d’Eon - 2 romans de Guy de Teramond
(le favori de Madame de Pompadour et la revanche du chevalier)
1934 - la chevalière d’Eon ou le dragon en dentelles par J.J. Brasson
1935 - mémoires du chevalier d’Eon - éditions B. Grasset
1945 - l’étrange destinée du chevalier d’Eon - par Pierre Pinsseau
1953 - D’Eon chevalier ou chevalière - la confession inédite par André Franck
1961 - D’Eon l’indomptable _ par G. Mélinaud.
1966 - le chevalier d’Eon et son problème psycho-sexuel - par le Dr Cadéac
1967 - le chevalier d’Eon - par G. Mélinaud
1967 - mémoires du chevalier d’Eon (2 vol.) - éditions St Clair
1969 - the memories of chevalier d’Eon - en anglais
1972 - j’étais le chevalier d’Eon - par Moreau de Balassy
1983 - le chevalier d’Eon et la guerre de 7 ans - par Valentin Pikoul
1986 - le double Je (Eon) - par édition Royer.
1987 - madame le chevalier d’Eon - par de Deker Michezl -
1996 - le chevalier d’Eon, l’histoire du plus étrange espion de tous les temps. Histoire et mystères - éditions Moreels. Marabout.
1960 - par Mme A. Larcher - opscule -
1. essai d’une iconographie commentée du chevalier d’Eon
2. le chevalier d’Eon, ce mal connu ou le d’Eon de l’histoire.
1966 - l’abbé de Choisy et le chevalier d’Eon
1961 - Melle la chevalière d’Eon chez Mme J.B. T hevenin
1905 - le chevalier d’Eon - courte étude - par le vicomte A. d’Avout
1890 - notice sur la vie du chevalier d’Eon - par Jacquillot Despréaux
1900 - catalogue de livres anciens et modernes sur le chevalier d’Eon
Sur les Bulletins de la Société d’Archéologie - histoires de Tonnerre - 1939 n°2 - 1957 n°10 - 1967 n°20 - 1974 n°27 - 1977 n°30 - 1982 n°35 -
Sur l’Echo d’Auxerre - 1964 n°50 - 1967 n°69 - 1970 n°90 - 1976 n°126 -
Sur l’Echo de Joigny - 1970 opuscule n°3 -
Journaux - articles sur l’Yonne Républicaine - de 1973.1984.1987.1989.

Voilà, c'est tout, si j'ose dire car vous ne manquerez pas de lecture. Vous y découvrirez, entre autre, que d'Eon est peut être l'ancêtre de certaines têtes couronnées actuelles d'Angleterre...

Date de publication : 10/03/2005 21:18
Haut


Re: blessure au visage
#5
De passage
De passage


Moi, je suis un max déçu par l’agressivité à mon endroit. J’ai d’ailleurs porté plainte pour coups volontaires donnés à la figure et à la tête par individu masqué. Heureusement, l’auteur aurait été identifié grâce à des indices retrouvés sur une feuille de poule...

Date de publication : 15/12/2004 15:23
Haut


les vétérans ? Un avenir certain pour l'escrime
#6
De passage
De passage


Les vétérans ? Un avenir certain pour l'escrime française
Ayant participé comme intervenant au stage de Bourges préparatoire au Cht du
Monde vétérans, je voudrais apporter mon témoignage. Je l'ai trouvé très
bien conçu dans son contenu, les différentes interventions correspondaient
au public présent.
Suite au mini stage de préparation de l'année dernière qui fut organisé à
Torcy (77) à l'initiative de Gérard Soldini et de façon empirique, le stage
préparatoire de Bourges fut exemplaire et minutieusement organisé. Yannick
le Cleach n'a rien laissé au hasard : parfait ! Marie-Chantal Demaille a été
merveilleuse de volonté, d'attention et de réflexion pour que tous les
participants puissent trouver matière à préparation pour la compétition qui
s'annonçait et matière à formation pour d'autres à venir : échauffement,
diététique, relaxation, gestion des efforts et du temps, tactique, esprit
d'équipe, plage de repos, loisirs, intervenants, .
Un stage de vétérans (comme une compétition) de doit pas être un
copier-coller de ce qui est fait en junior, voire même pour les seniors. Les
vétérans sont une catégorie différente dans les attentes :
D'abord de la convivialité, une ambiance chaleureuse où chacun se sent à
l'aise ;
De la compétition, mais un règlement adapté dans son contenu et pourquoi pas
modifiable (durée des combats, nombre de touches, manière de scorer,
formules, Une logistique et une organisation adaptées.
La catégorie des vétérans pourrait également, le cas échéant, être une
catégorie où certaines formules seraient testées, voire certains matériels.
Contrairement à ce que certains pensent, les vétérans ne représentent pas le
passé mais un présent et un avenir pour l'escrime française. A condition que
cette catégorie soit respectée et considérée.
Reste des questions qui méritent réponse, dont celles-ci :
Pourquoi n'existe t-il pas de championnats du Monde V1 ?
Pourquoi les sélectionnés français ne sont pas plus supportés et considérés
par la FFE ?
Ne pas considérer les vétérans, comme en d'autres temps ne pas considérer
l'escrime artistique, c'est hypothéquer gravement l'avenir de l'escrime.

Gérard Six (Sixte)

Date de publication : 26/09/2004 16:06
Haut


Re: Demi-finale épée France-Allemagne
#7
De passage
De passage


J’ai été très surpris, pour ne pas dire déçu de la ½ finale d’épée féminine. Je ne crois pas être le seul. On peut se demander si nos représentantes ont appris à gérer toutes les situations de jeu. En effet, comme les escrimeurs devraient le savoir à un certain niveau, plusieurs paramètres sont à prendre en compte dans un assaut :
- la gestion de l’espace ;
- la gestion de l’adversaire ;
- la gestion de l’arme ;
- la gestion du temps.
C’est surtout ce dernier paramètre qui a semblé posé problème à Laura Flessel lors de la fin de cette ½ finale. Tout le monde a pu voir que notre équipe nationale menait de 2 touches à quelques secondes de la fin (8s) : on montrait déjà le champagne qu’on débouchait, Philippe Boisse minimisait les efforts de l’allemande et l’on affirmait même que Laura faisait ce qu’elle voulait. Et pourtant un Haut niveau doit savoir qu’en escrime, la moitié de 5 c’est 4 : tant que la dernière touche n’est pas mise ou que la dernière seconde n’est pas terminée on a pas gagné. Souvenons nous de Ph. Riboud et de certains France / Italie !
On aurait pu attendre de Laura, qu’elle gère un peu mieux le temps, qu’elle temporise et ne prenne pas de risque inutile (une flèche sans préparation), qu’elle sache presser son adversaire sans mettre en jeu son capital touche, qu’elle joue la double si nécessité se faisait sentir, … On ne l’a pas vu !
Autres constatations, le manque de parade (le ne dis pas « coup de temps ») à certains moments où la contre attaque ne s’imposait pas, le manque de préparations (attaque au fer et feintes surtout) : combien de contre attaques reçues par nos épéistes sur des attaques sans autre préparation que les déplacements.
Dernière critique : l’épée est l’arme de la reprise ou de la remise, alors pourquoi des retours de fente souvent main basse et pointe non en ligne. C’est s’exposer au contre et à la riposte.
Dommage, l’or n’était vraiment pas loin en individuelles comme par équipes.

Date de publication : 21/08/2004 11:23
Haut


Re: timbres
#8
De passage
De passage


A tous les timbrés de l'escrime :

Je rassemble actuellement (avec l'aide de quelques fervents amateurs français, suisse, hongrois, monégasque,... ) tous les timbres d'escrime connus dans le monde. Nous les scannons, répertorions, ... pour réaliser un document couleur sur ce sujet.
Plus de 500 timbres sont déjà répertoriés et ce n'est pas fini. Un peu de patience et vous pourrez bientôt partir à la recherche de tous ces magnifiques timbres parfois très rares.
Date prévue de sortie : fin 2003.
Contacter G. Six au gerard.six2@freesbee.fr
timbres

Date de publication : 27/06/2003 18:08
Haut






Escrime-Info : Mentions légales