http://www.stagescrime.com/accueil.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
86 utilisateur(s) en ligne (55utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 0
Invités : 86

plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Index du forum


Accueil » Tous les messages (kritoff)

BasBas



Re: épreuve de référence FHC à Cannstadt
#1
De passage
De passage


7 français dans les 8, bravo !

Je n'ai guère pu suivre l'actu ces 3 dernières années, et au vu des participants, il semblerait que les deux nations vraiment représentées sont France et Allemagne. Absence totale des Italiens (par exemple) ...

Sans vouloir dénigrer la perf de nos jeunes (c'est quand même beau), quand aurait il été en présence des italiens, ou autre nation d'envergure ?

Date de publication : 15/02/2005 20:04
Haut


Re: pas si flemards...
#2
De passage
De passage


.Citation :

Lagrandefaucheuse a écrit :
les jeunes arretent quand l'escrime devient dur...quand il faut s'entrainer plus, passer plus de temps à la leçon...quand ils s'apperçoivent que leur physique ne suffit plus...
En bref ce sont des fleimards !
A l'époque du bac, et les deux années post-bac, je suis rentré en classe prépa scientifique. ça prend du temps. Mais ce n'est pas la raison qui m'a fait hésiter à continuer ou non l'escrime. le problème était bien ailleurs, et peut être existe t-il dans de nombreux clubs à petites structures et petits budget...

Le problème de l'époque était la nature du club : un encadrements très ciblé sur les enfants (et ça marchait bien d'ailleurs). pas assez de moyens, mais pas de structure spécifique pour lesados ou post ados, ou étudiants. pas assez de BE pour donner la leçon indiv, pas assez d'adversaires dans la même tranche d'âge.

La solution n°1 : arrêter l'escrime. un bon nombre en est arrivé là.
La solution n°2 : changer de club et trouver une structure, un encadrement, et des moyens adéquats à mes attentes.
D'ailleurs à cette époque là, le GUC escrime naissait, et ne se composait que d'étudiants, qui dans un premier temps ont créés un club qui correspondait à leurs "nouvelles" attentes. J'ai eu la chance de profiter de la soluce n°2. Tout ça c'est loin d'être seulement de la flemme.

Date de publication : 20/05/2003 14:48
Haut


Re: yop GUC
#3
De passage
De passage


notre site : Grenoble Université Club

Fait moizaussi avec mes petites mains.
donc pas du tout (mais alors du tout) par un pro.

Date de publication : 09/04/2003 18:14
Haut


Re: bof.
#4
De passage
De passage


Citation :
Lagrandefaucheuse a écrit :
cela fait pas beaucoup d'ou ma question sur la légitmité sportives des mondes cadets...

Le fait de participer à une épreuve internationale n'est-il pas formateur?
Cela n'apporte t-il pas d'expérience?
Faut il attendre d'être junior pour y avoir droit?
L'émulation des cadets créée par la possibilité de participer aus Cdm n'est ce pas important?
Pourquoi devrait on justifier la légitimité d'une épreuve de cadet par les possibles résultats seniors? (soit à minima 4 ans plus tard) sachant d'autant plus que le type de jeu évolue entre chaque catégorie.
Compare t-on les résultats de la fête des jeunes avec ceux des circuits juniors? pourquoi enlever au cadets ce qui concerne les cadets?

L'escrime ne commence pas en senior, ce qui fait un club ce sont avant tout les jeunes, sans eux il n'y a rien, alors laissons leur leur part de rêve.

Date de publication : 09/04/2003 17:57
Haut


Re: Cdm cadet, carrière senior.
#5
De passage
De passage


Sèb Coutant (Mdf, Lyon) a obtenu le titre de champion du monde cadet au fleuret, il est actuellement premier au classement national senior.

Date de publication : 09/04/2003 17:43
Haut


Re: Tout est possible.
#6
De passage
De passage


bobosse a écrit :
par experience ce n'est pas possible

La première année où Brice Guyart a gagné le CIP, il s'était qualifié la veille par le pré-tournoi. Personne n'attendait à l'époque un junior, et à fortiori un FRANCAIS, sur la première marche du podium.Cela semble donc possible.

La condition physique de chacun est spécifique (en particulier vis à vis des efforts de résistance) et survivre au pré-tournoi me parait être un terme un peu fort.
Quand on tire à Bourg la reine, 3 tours de poule le premier jour, puis 2 tours dimanche, qu'on passe un tour de tableau (on est alors dans les 32) là, la fatigue (physique comme psychique) est un élément déterminant. Et là on peu dire, "argh, j'ai survécu au 5 tours de poule et au premier tour de tableau, je mérite une bonne bière"
Mais dans un pré-tournoi, on en fait pas tant. Loin de là.

Enfin, je rejoins Alex sur l'aspect pécunier, tout le monde n'a pas les moyens de financer 8 circuits, mais un bon tireur peut aisément être classé dans les 100 avec 3 circuits. Avec ce classement, le pré-tournoi lui ouvre des portes qu'aucune autre voie ne fournit. (c'est d'ailleurs le cas d'Alex.)

Date de publication : 10/03/2003 18:31
Haut


Re:
#7
De passage
De passage


Citation :
De plus, monter un dossier demande des qualités redactionnelles et graphiques relativement importantes, ainsi qu'un matériel, et donc des moyens conscéquents.
Voici une proposition (peut être un poil originale, mais qui a déjà été mise en place dans certaines assoces et qui a donné des résultats satisfaisants) :
Le club peut proposer un stage à une école de commerce. Chaque étudiant doit valider sa formation par un stage, qui d'ailleurs, peut avoir lieu tout au long de l'année en y consacrant un jour par semaine. Le stagiaire n'a pas besoin de connaissance en escrime.

Exemple de projet de stage : Améliorer les moyens communicatifs et financiers du club.
Le stagiaire de part sa formation scolaire possède largement les moyens rédactionnels et les connaissances nécessaires à ce projet. Il peut donc réaliser un press book, prendre contact avec la presse et les médias locaux, monter un dossier de sponsoring d'envergure, le soumettre et le défendre devant les entreprises qu'il démarche.
Comment le rémunérer?
Les conventions de stage n'imposent généralement pas de rémunération, mais on peut proposer au stagiaire, un barême de rémunération proportionnel aux sommes levées par ses actions pour le club. c'est d'ailleurs un bon moyen de motivation.

Date de publication : 13/02/2003 15:59
Haut


Re: moyens financiers.
#8
De passage
De passage


Les cotisations, les subventions locales, ce sont généralement les deux premiers moyens de financement d'un club.

N'y a t'il pas moyen de financer un club par le sponsoring ? les entreprises se doivent de réaliser de la pub d'une façon ou d'un autre.

Ma copine est trésorière d'une assoce étudiante de Voile sur Lyon, le projet est de participer à cette grande compèt de Voile qu'est le Tour de France à la Voile, budget : 75000€ chaque année. Ils ne sont que 20 adhérants (cotisation 5€) et chaque année ils y arrivent !!! Je veux dire par là que c'est possible.

A condition de mettre en place une logistique adéquate. Réaliser un press book, démarcher, associer l'entreprise aux compétitions (fort vecteur de financement), à titre d'exemple le prochain circuit FHS de Clermont s'appellle : Challenge Escrim'Accord.

Je dis pas non plus que c'est facile, tout au contraire, les bénévoles des clubs, présidents, trésoriers, n'ont pas forcément une formation Sup de Co...

Date de publication : 13/02/2003 15:20
Haut


Re: salles d'armes le dimanche
#9
De passage
De passage


L'idée de tirer au club le dimanche me séduit particulièrement.

Mais bien souvent, le WE c'est compèt. A moins d'avoir une structure vraiment importante, il est difficile pour un club d'assurer la présence d'un Maître tous les WE, puisque ceux ci sont souvent en train d'encadrer en compétition.

D'autre part la salle d'arme n'appartient pas toujours au club, (à la mairie pas ex). Pour des raisons de sécurité, d'autorisation, de gardien, ou que sais je, l'ouverture n'est pas forcément possible le dimanche.

Date de publication : 13/02/2003 12:47
Haut


Re: Oui à la qualité, non à la grande braderie !!
#10
De passage
De passage


1) "L'escrime n'est pas médiatisée". Et alors?

La valeur d'un sport passe t'elle par le nombre de télespectateurs? Quand on voit le niveau général de la télévision, pourquoi faudrait t-il un nivellement par le bas?

2) Certains me répondront, " ah, ben oui, mais les gens comprennent pas alors ils veulent pas en faire."
Donnez un masque, une veste et un fleuret à un gosse de 6 ans, donnez lui les règles et dites lui qu'il a maintenant le droit de se battre, de faire un assaut. Vous verrez s'il veut pas en refaire.
Et encore! Comme si cela ne s'appliquait qu'aux p'tiots, les salles d'armes comptent de plus en plus de séances "adultes débutants".

3) "L'escrime n'est pas très populaire."
Depuis des années l'escrime compte de plus en plus de licenciés. L'escrime est sortie de ses salles militaires pour aller conquérir un plus large public. Pour devenir un sport à part entière. On avance doucement, mais on avance. Les Maîtres d'Armes enseignent de plus en plus dans les écoles pour faire découvrir l'escrime aux gamins, les partenariats sont de plus en plus nombreux.

Au delà de ce bel effort qui progresse sans cesse, faut il impérativement quintupler notre nombre de licenciés?
La valeur d'un sport passe t'elle par son nombre de licencié? Le foot vaut il plus que le Judo? allons...allons...

4)- "adieu les règles de priorités qui font la spécificité du fleuret mais qui sont à l'origine de tellement de litiges...,"

Alors là chapeau!
Tout d'abord il paraît qu'il existe des règles de priorités au sabre aussi. ce n'est donc pas seulement une spécificité fleuretiste.

Et si par exemple, ces règles de priorités offraient aussi un raffinement tout particulier, une approche conceptuelle profonde, une compléxité savoureuse, en un mot (ou plutôt 3) un charme tout particulier.

Vous n'aimez pas ces règles de priorités ? Oh magie, l'escrime a tout prévu, il existe une arme pour vous : elle s'appelle l'épée.

Bizarrement, il faudrait résumer ces 3 armes en une seule, mais ce qui fait notre monde, n'est ce pas la diversité? les différences? Pourquoi imposerait-on une arme unique alors que justement 3 permettent de satisfaire nos différences de goût, de caractère, de tempérament.

5) Alors comme ça, celui qui aime et défend un sport aussi abouti l'escrime "s'accroche au passé"? oups, on dérape je crois...

Ce n'est pas en bradant notre sport qu'on y gagnera. Oui à la qualité, non à la grande braderie !!

Date de publication : 12/02/2003 23:58
Haut


Re: N'oubliez pas l'arbitre.
#11
De passage
De passage


Dans un certain nombre de sujets précédents, on se plaint des arbitres, soit parce que leur nombre est insuffisant, soit parce qu'ils ne sont pas au niveau...

Supposons que l'inscription soit vraiment moins chère, combien d'arbitres compétents viendraient en bénévoles?

Certes, je suis moi même senior depuis déjà pas mal d'années, l'auto-arbitrage y est bien souvent de rigueur. Je paie systématiquement mon inscription, mais ne suis pas toujours rémunéré pour ma part d'arbitrage. Tout dépend de la politique du club organisateur. Et ceci est discutable, mais organiser une compèt n'est pas toujours opération rentable.

A Grenoble, je me souviens d'un zone senior où l'inscription a servi à payer le repas de midi (à table et avec du rouge!) de tous les tireurs. Ce genre d'initiative fait offre une convivialité exceptionnelle, mais nécessite une logistique que nous ne pouvons pas mettre en place à chaque fois.

Date de publication : 12/02/2003 19:47
Haut


Re: Vaincre.
#12
De passage
De passage


[quote]vieuxbretteur a écrit :
jamais je n'ai entendu ou pensé à"tuer" ou "broyer" l'adversaire...ce genre d'"encouragement"me semble une nouveaute (en tout cas pour moi) dans le sport ;
j'ai toujours pense qu'on s'affrontait dans un cadre bien delimite et non pas pour la survie de l'espece
[quote]
Mon Vieux Bretteur, pour une fois, je ne suis tout à fait d'accord avec toi. Dans cette affaire, je ressens plus une histoire de volonté que de survie.

Je rejoins plutôt l'état d'esprit de sdep.

Nous pratiquons un sport de combat, et à ce titre, la part d'aggressivité y est particulièrement développée par rapport à d'autres sports. Il ne s'agit pas de haine, ni de violence mais de d'agressivité psychologique.

Une fois le masque mis, il n'y a plus d'amis, de copains, de frangin. Seulement un adversaire. Un adversaire qu'il faut vaincre. Je t'accorde que le terme est un peu guerrier, mais il est propre à notre sport, aux origines militaires.

Cet état d'esprit n'enlève aucunement le respect qu'on peut porter à cet adversaire. En aucun cas il ne s'agit de faire mal ou de blesser. On reste toujours dans le cadre d'un sport noble avec des règles bien définies.

Mais un tireur qui n'a pas en tête la petite phrase "je suis là pour gagner, et la prochaine touche c'est moi qui décide quand et comment je la mets" n'ira généralement pas aussi loin que son potentiel technique et physique pourraient lui offrir.

J'entends souvent des tireurs dire : "je n'aime pas perdre". C'est foncièrement différent de "je veux gagner." Bien souvent, à niveau physique et technique équivalent, celui des deux qui gagnera ne fait guère de doutes.

Et cet aspect mental est d'autant plus important à haut niveau.

Date de publication : 11/02/2003 19:22
Haut


Re: faut pas exagérer...
#13
De passage
De passage



Le maître d'armes d'un club de moyenne envergure bosse générament à des horaires assez spéciaux, souvent le soir, ferme la salle à 22h00, voire plus tard. Comme le club est pas très riche, son contrat est assez souvent un emploi jeune, parfois, on arrive à lui faire un contrat un peu meilleur, mais la paye n'est pas vraiment énorme. Alors, pour s'en sortir un peu mieux, il va donner des cours dans des écoles, fais en sorte de trouver de nouveaux licenciés. Comme ses p'tiots commencent à se débrouiller, il passe à peu près 3 WE sur 4 à encadrer en compèt.

Bien sûr, il existe des maîtres d'armes avec un double emploi, une fonction au sein de l'éducation nationale, avec un poste en or et pour qui le club n'est pas la base de son gagne pain.

On a chez nous un maître d'armes qui s'occupe du club comme le premier cité (gloire à toi mon maître) il est le seul rémmunéré par le club, et dans les conditions citées plus haut, et honnêtement c'est pas mirobolant, on ne me fera pas croire qu'il fait cela sans passion.

Le second maître d'armes a justement un poste à l'école universitaire, et gagne bien sa vie, son rôle se situe moins dans la salle pour donner des cours (4h/semaine) que pour lui apporter des moyens via ses connaissances et son expérience (le sage),

Le troisième maître est bénévole, il est encore étudiant, et encore compétiteur, il apporte de son temps, de l'envie aux p'tiots ('lut frêrot).

Quand je vois tout ça, j'ai vraiment du mal à comparer avec le nerf de la guerre, la mondialisation, ce club n'est pas une entreprise mais une association avec énormément de passion, de temps investi, de galères, et beaucoup de plaisir.


Date de publication : 07/02/2003 12:09
Haut


Re: Magic Delhomme
#14
De passage
De passage


rectificatif edf s'est malencontreusement transformé en gdf.

Date de publication : 02/02/2003 17:26
Haut


Magic Delhomme
#15
De passage
De passage


Non seulement il a su concilier études et haut niveau, mais il continue aussi sur sa lancée puisqu'il valorise ce diplome chez Gaz de France à Lyon. Ce à quoi il faut ajouter une vie de famille (papa). Il fait en outre preuve d'un très bel esprit et de simplicité, ce qu'il nous a prouvé lors de sa participation au Trophée des Alpes de Grenoble ce début janvier.
Chapeau Monsieur Rémy.

Date de publication : 02/02/2003 17:23
Haut


DT qui es tu ?
#16
De passage
De passage


Puisque nous glissons de l'axe du mal vers les DT, je souhaiterais compléter ma culture personnelle sur ce dernier sujet :

Quel est le rôle du DT ? (à part faire appliquer les règles à la lettre) n'est ce pas aussi de trancher sur un litige où les règles pourraient être un peu floues?

Comment constitue t-on un DT ?
est ce qu'il existe des critères qui définissent explicitement le choix des personnes? Doit on essayer de choisir une personne reconnue compétente de chaque corps (coordinateur technique, maîtres d'armes, arbitres...) Dans quelle mesure prend-on en compte une certaine répartition géographique?

Lorsque le DT se met en place lors de la compétition, lui donne t-on des directives sur la marche à suivre? et justement une attitude , un axe à adopter face aux comportements qu'il pourra rencontrer?

nous parlons beaucoup de compétences (surtout à propos des arbitres, de certains dirigeants...) alors justements quelles doivent être celles du DT? et celles des personnes qui le composent?

Parce qu'honnêtement des DT j'en ai vu de toutes les couleurs, des biens des moins bien, mais la plupart du temps il s'agit d'un groupe de personnes à qui on parachute une nouvelle responsabilité, et qui tant bien que mal essaie de s'en acquitter alors que l'ordre du jour est généralement déjà bien chargé. Alors oui, DT qui es-tu ou dumoins qui devrais-tu être ?

Date de publication : 31/01/2003 14:54
Haut


Re: Le temps d'escrime??
#17
De passage
De passage


hop hop hop, Nidian, faut pas s'enflammer, ai je seulement parlé de créer une nouvelle (et batarde) arme? non. Et pour cause je suis fleuretiste, et je tiens à conserver mon arme sous ses plus beaux attraits.

je n'ai pas pris la peine de citer de solution. C'est vrai, et personnellement la tienne me convient.
D'ailleurs les propositions de Mr.Roch n'ont pas pour objectif de régler le problème de l'arbitrage (loin de là) mais de sacrifier le fleuret au nom de l'audimat, d'une part, et de marquer son nom dans l'histoire de l'escrime d'autre part. Je n'apprécie guère ce monsieur. Et je ne pense pas nécessaire d'aller plus loin.

Tu auras aussi remarqué qu'au sabre je n'ai pas parlé de la suppression des non valables, mais des touches doubles.
Citation :
Il suffit de FAIRE respecter les règles qui existent déjà depuis LONGTEMPS ....
Au boulot les ARBITRES.... c'est de vous qu'on cause là.... en tout cas moi..

oui, comme tu dis, il suffit de... mais pourquoi cela n'est t-il pas fait depuis longtemps?

Date de publication : 21/01/2003 18:26
Haut


Re: Le temps d'escrime??
#18
De passage
De passage


Ce qui importe ce n'est plus de débattre mais d'agir.

Après tout on a bien su faire des minis révolutions au sabre (plus de flèche, plus de touche double...) ce qui à l'époque a fait couler beaucoup d'encre, mais aujourd'hui le sabre s'en ressent d'autant mieux.

Ayons (et parlons pour les décideurs) le courage de faire bouger les choses. plutôt que de simplement philosopher !


Date de publication : 21/01/2003 17:08
Haut


Re: Appel aux grenoblois du GUC !
#19
De passage
De passage


les résultats des trois circuits sont sur le site du GUC Escrime à partir de maint'nant.
Guc Escrime
Chouille.

Date de publication : 20/01/2003 17:50
Haut






Escrime-Info : Mentions légales