https://www.fencing.my-solutions.fr/contents/fr/about.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
46 utilisateur(s) en ligne (35utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 0
Invités : 46

plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Index du forum


Accueil » Tous les messages (velizien)

BasBas



Re : Décisions du Congrès 2013
#1
Dort sur place
Dort sur place


Citation :

Agecanonix a écrit :
D'un autre côté, beaucoup de modifs sur le réglement pour l'organisation des épreuves. mais la seule qui concerne "tout le monde", c'est l'ordre des matches en poule de 6.

o.14
L'ordre des matches à suivre dans les poules est le suivant:
o.14.2 Poule de 6 tireurs :
1-2 4–3 6–5 3–1 2–6 5–4
1–6 3–5 4–2 5–1 6–4 2–3
1–4 5–2 3–6

Application : saison 2014-2015

Ancien o.14.2
o.14.2 Poule de 6 tireurs :
1-2 4-5 2-3 5-6 3-1 6-4
2-5 1-4 5-3 1-6 4-2 3-6
5-1 3-4 6-2

(Heureusement qu'on peut attendre septembre 2014 ! Parce que refaire les logiciels de compète, c'est p'têt' pas simple ...)

Je pense que la justification de ce changement est que l'ancien ordre espaçait mal les matchs des tireurs numéros 4 et 6.
En effet, ceux-ci devaient enchaîner 3 matchs d'affilée avec un seul match de repos entre deux, contrainte à laquelle les autres tireurs n'étaient pas astreints.

Ayant remarqué ce défaut il y a déjà un certain temps, j'avais publié une version d'EnGarde qui le corrigeait (en plus d'ajouter les ordonnancements pour des poules jusqu'à 20 tireurs), avant de découvrir que ce défaut ne venait pas du logiciel, mais de la réglementation elle-même, et donc de revenir en arrière.

Pour l'anecdote, peu après avoir publié sur E-I cette version modifiée des paramétrages d'EnGarde pour corriger et adapter la version de base aux compétitions non internationales, ce site et moi-même se sont fait taper sur les doigts par l'éditeur dont le logiciel était désormais payant. Il n'a par contre repris aucune des améliorations et corrections de bugs dont il aurait pu profiter gratuitement.
La seule chose qu'il ait faite, c'est de crypter tous les fichiers de paramètres et de sauvegarde dans les versions suivantes, ce qui fait qu'on ne peut plus rien améliorer ni corriger soi-même.

Date de publication : 21/12/2013 20:05
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re : Certificat Médical
#2
Dort sur place
Dort sur place


Il y a 17,5 millions de licenciés, toutes fédérations confondues, multiplié par 23€, ça fait 400 millions (voir ICI)

Date de publication : 04/12/2013 18:17
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re : Certificat Médical
#3
Dort sur place
Dort sur place


Citation :

jeancri25 a écrit :
Il n'y a aucune obligation légale d'un certificat médical pour une dispense de sport, un mot des parents suffit.
Au collège et au lycée, c'est juste un justificatif pour éviter une mauvaise note pour non participation... Donc, il n'y a pas d'obligation idiote...
Je n'ai rien inventé, regardez sur ce lien.
Et puis je n'ai pas dit que c'était le certificat d'inaptitude qui était idiot, juste que l'un des deux est idiot, pourquoi pas d'ailleurs les deux.

Citation :

jeancri25 a écrit :
...je dirais même qu'une visite annuelle pour garder son permis de conduire ne serait peut être pas du luxe, ça se fait bien pour le brevet de pilote d'avion...
Pas pour les ULM, qui n'ont pourtant statistiquement pas plus d'accidents que les avions de tourisme (l'aviation commerciale ou militaire, c'est autre chose).
Et c'est paradoxal, puisque justement beaucoup de pilotes avions vieillissants passent à l'ULM pour éviter cette visite (et aussi celles de leurs machines). Il devrait donc y avoir bien plus d'accidents par heure de vol en ULM, or ce n'est pas du tout le cas.
Comme quoi une intuition n'est pas toujours juste, et il faudrait confronter avec la réalité toute décision légalisante, et l'annuler si on s'est trompé.
Mais c'est rarement fait car l'esprit humain fait toujours plus confiance à ses a priori qu'aux statistiques même les plus indiscutables.

Date de publication : 04/12/2013 12:53
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re : Certificat Médical
#4
Dort sur place
Dort sur place


N'êtes vous pas choqué par ce paradoxe:

Si un gamin veut s'inscrire dans un club de sport, il est obligé d'obtenir un certificat médical.

Mais dans son école, c'est seulement s'il ne veut pas faire du sport qu'on lui demandera un certificat médical !

L'une de ces deux obligations est donc idiote, mais laquelle ?

Date de publication : 03/12/2013 12:17
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re : Certificat Médical
#5
Dort sur place
Dort sur place


Mais le problème n'est pas qu'il soit remboursé ou non, de toutes façons c'est le contribuable qui paie, dans son assurance santé ou de sa poche.

Ce qui est absurde, c'est qu'on exige un certificat médical de gens qui ont plutôt tendance à prendre soin de leur santé, puisqu'ils veulent faire du sport, ou dont la santé se portera statistiquement mieux grâce à leur pratique sportive, mais aucun de ceux qui sont complètement sédentaires, qui fument comme des sapeurs, qui mangent n'importe quoi, alors que ce sont eux qui sont à risque, et pas qu'un peu,
et là on a des statistiques de risques imparables.

Alors si on tient réellement à nourrir la gent médicale avec des certifs, exigeons-le pour avoir le droit d'acheter des cigarettes ou pour entrer au McDo ... ou pour ne pas faire de sport !

Date de publication : 02/12/2013 19:18
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re : Certificat Médical
#6
Dort sur place
Dort sur place


Faites confiance au lobby médical pour faire capoter l'adoption de cette mesure qui serait pourtant salutaire: c'est une activité rémunératrice simple et sans risque pour le médecin, et il y en a à l'assemblée nationale nettement plus que de sportifs !

Date de publication : 02/12/2013 12:17
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re: rentrée
#7
Dort sur place
Dort sur place


Prenez mes graphiques des années précédentes, c'est exactement pareil, ça stagne depuis la saison 2008-2009: aucun progrès, mais pas de baisse non plus.

La nouvelle direction fédérale devrait envisager de nouvelles méthodes pour changer les choses, mais je crains que le milieu de l'escrime soit tellement sclérosé qu'on ne pourra rien faire sans violer les professionnels et les hiérarques de tous les niveaux.

Pour info, dans mon nouveau club, on est par contre en progression d'une quinzaine de pour-cents sur la saison passée, mais je n'ai pas les chiffres des saisons précédentes.

Date de publication : 30/11/2013 20:53
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re : Des nouvelles de LAMES
#8
Dort sur place
Dort sur place


Ah oui, effectivement, j'avais mal réfléchi, merci.

Date de publication : 04/10/2013 19:21
Haut


Re : Des nouvelles de LAMES
#9
Dort sur place
Dort sur place


Citation :

La FFE a écrit :
...
•des épreuves pour lesquelles un « double décalage » est requis lors de la composition des poules.(par exemple par ligues et par clubs).
...

C'est quoi, un double décalage ?
L'exemple cité me semble impropre, puisque si on décale par ligue, on décale forcément aussi par club, ou alors y a qqchose qui m'échappe.

Date de publication : 04/10/2013 18:30
Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#10
Dort sur place
Dort sur place


Citation :

ensiludium a écrit :
Citation :

velizien a écrit :
... le laser du flash résisterait-il aux chocs.

Un laser ? Un laser fait une tache de lumière, de quelques millimètres, (pas un flash). Et cette tache, même continue, elle bouge à la vitesse de la pointe.
On ne peut pas la percevoir correctement.
Je me suis trompé de mot, je voulais dire "la led du flash", et je pense qu'on la verrait puisqu'elle serait arrêtée au moment de l'impact et de son flash.
Mais ce serait techniquement plus complexe qu'un flash dans le masque.

Date de publication : 03/06/2013 00:43
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#11
Dort sur place
Dort sur place


Citation :

ensiludium a écrit :
Je crains qu’il soit un peu excessif de parler d’escrime originelle quand on remonte d’aujourd’hui à seulement un peu plus d’un siècle.
...
Fondateur ? Fondateur de l’escrime comme sport, alors.
Effectivement, je ne prenais en compte que la partie sportive de l'escrime, l'aspect arme réelle, de guerre ou de duel, ne m'attire pas, bien qu'elle soit bien sûr à l'origine du sport. Au fait, peut-on considérer les tournois du moyen-âge, voire les combats de gladiateurs, comme du sport plutôt brutal ?

Citation :

ensiludium a écrit :
Un flash, sur la pointe de l’arme ?
L’environnement est bien trop lumineux (il y a des normes de luminosité pour les milieux sportifs) pour qu’on perçoive un tel flash.
Je ne pense pas, on voit bien les flashs eux-mêmes, pas forcément la projection de leur lumière. Mais il y aurait quand même des problèmes techniques: percer l'embase pour laisser passer la lumière l'affaiblirait peut-être trop, et le laser du flash résisterait-il aux chocs.

Citation :

ensiludium a écrit :
équiper les masques avec un flash avant qui déclenche quand ça touche ... c’est déjà fait.

Disons plutôt que ça a été fait, mais que ce qu'on voit à la télé (ou plutôt qu'on distingue un tout petit peu à cause de la lumière ambiante), ce sont simplement des lumières dans le masque qui ne servent à rien, puisqu'elles ne sautent pas aux yeux juste au moment de la touche, même au ralenti.

Citation :

ensiludium a écrit :
Il suffirait que se popularisent les appareils sans fil. Mais vu le prix excessif (au regard de la technologie utilisée), ce n’est pas encore pour maintenant.

On peut vraiment s'interroger sur le prix prohibitif des équipements sans fil. Est-ce vraiment la bonne techno qui a été adoptée, ou une simple bidouille s'inspirant de l'existant ? Il me semble qu'en utilisant des technologies de traitement du signal plutôt que le classique traitement du courant/voltage électrique, on pourrait faire plus simple et bien moins cher. Bon, y a plus qu'à se retrousser les manches alors.

Citation :

ensiludium a écrit :
En restant dans la prospective, pour ma part, je me dirigerais plutôt vers un système à base de caméra couplée à un système d’analyse des images.
Ca me semble encore un peu compliqué pour l'escrime, surtout en temps réel.

Citation :

Stf-Fencer a écrit :
j'ai plutôt l'impression que le problème n'est pas d'attirer du monde. Chaque année, on a un lot de nouvelles têtes, surtout après les JO. Non, le vrai problème, c'est qu'on arrive pas à garder les nouveaux venus
Ce n'est pas propre à l'escrime, et pour en avoir discuté lors des réunions associatives avec des responsables de clubs d'autres sports (judo, tennis, foot, rugby, macramé, ...) , on a pu constater que les jeunes zappent beaucoup partout. Un genre de système de vases communicants où la concurrence, la vitrine, la notoriété et le on-dit sont importants. Il faut donc essayer de les retenir le plus longtemps possible en étant attractif, ludique et facile d'accès. Parmi les passants, seuls quelques-uns s'accrocheront et ce n'est qu'à eux qu'il faut proposer une discipline plus exigeante pouvant mener à rejoindre les champions. Quand on la propose aux autres, ils fuient ailleurs. Et c'est dur de faire comprendre ça aux maîtres d'armes, qui sont formés et valorisés pour sélectionner une élite sportive, et pas pour tenir un centre de loisir.

Date de publication : 02/06/2013 19:43
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#12
Dort sur place
Dort sur place


C'est toujours intéressant quand les échanges sont instructifs, et j'ignore plein de choses de l'escrime originelle.

Il pourrait d'ailleurs être intéressant de faire revivre ces temps fondateurs en présentant des rencontres se conformant exactement aux us et coutumes de différentes époques, public y compris, et de les mettre par exemple sur le site de la FFE ou de la FIE. Ce serait un bon moyen de raviver la mémoire de la culture de l'escrime chez les pratiquants, voire les autres aussi.

Pour revenir à l'interview de départ, si la possibilité de sabres-lasers me paraît totalement invraisemblable, l'idée de faire flasher la pointe au moment de la touche m'était déjà venue à l'esprit. Ce serait un vrai plus parce que, je ne sais pas pour vous, mais moi j'ai le plus grand mal dans les assauts télévisés à voir quand et où la touche a vraiment eu lieu, même au ralenti (surtout que les répétiteurs des lampes à l'écran sont souvent bien en retard et que les lampes dans les masques sont quasi invisibles). Et en plus ce serait techniquement possible dès aujourd'hui. Si on ne veut pas modifier les pointes des armes, on pourrait simplement équiper les masques avec un flash avant qui déclenche quand ça touche, et ça simplifierait aussi le boulot des photographes.

Mais je n'ai pas grand espoir que ça se réalise de mon vivant, déjà qu'on n'arrivera pas avant le 22ème siècle à se débarrasser de ces !%$@~*?/ de petites vis qui se font la malle au premier battement, de la colle qui se décolle dès que la lame plie un peu, et de tous ces kilomètres de filasse (j'ai encore des courbatures de ce w-e à cause de tout ce qu'il faut déménager pour installer 3 pistes et demie dans un gymnase pas prévu pour).

Date de publication : 01/06/2013 01:09
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#13
Dort sur place
Dort sur place


Au temps pour moi pour le posé de la photo, je ne connaissais pas cette pratique de la démo pré-assaut.

Les nouveaux documents joints montrent par ailleurs que la tenue blanche n'était pas obligatoire.

De plus, j'ai l'impression que le fair-play devait être plus répandu à l'époque, vu la difficulté de voir les touches sans appareil électrique ad-hoc quand ça va vite comme on le constate sur la vidéo.

Etant un ancien combattant (enfin seulement sur les pistes d'escrime), je me souviens que, lors de mes jeunes années de fleurettiste, l'avis des assesseurs était souvent déroutant, et qu'on s'aidait des traces faites sur la cuirasse par la mouche en fil poissé, artistiquement enroulé sur la pointe par un maître d'armes vénérable (dans les 80 piges), ancien militaire pittoresque ayant longtemps enseigné à Saumur. L'escrime était encore plus incompréhensible par les non-initiés à l'époque, elle ne passait pas à la télé (de toutes façons, j'étais loin d'être le seul à ne pas en disposer), mais je n'ai pas l'impression qu'il y avait une différence d'appréciation de notre sport par le public.
Mais la mémoire peut être trompeuse.

Date de publication : 31/05/2013 12:00
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#14
Dort sur place
Dort sur place


Citation :

celestyx a écrit :
...
Sinon sur l'évolution des règles de l'escrime, dans les pays qui n'ont pas trop de tradition vis-à-vis de l'escrime on ne se pose pas trop la question de dénaturer ou pas l'escrime telle qu'on la connaît. En Angleterre certaines personnes discutent sérieusement la question de réduire la longueur des pistes de quelques mètres pour pouvoir faire des compétitions dans des courts de badminton...

Avez-vous remarqué sur cette photo tirée de l'article en discussion la longueur de la piste olympique: je pense qu'elle fait moins de 8 mètres.
Image redimensionnée

(On voit aussi que c'est une photo posée: les masques sont à terre).

Date de publication : 30/05/2013 14:23
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re: Pietruszka parle de sa vision de l'avenir de l'escrime
#15
Dort sur place
Dort sur place


Voici une traduction de cet article pour ceux que l'anglais rebute:



[quote]

Pourquoi les évolutions envisagées lors de son centenaire pour rénover l'escrime pourraient faire des étincelles


Peu de sports sont aussi intimement liés à l'histoire des Jeux Olympiques que l'escrime.

Elle n'a pas seulement figuré parmi la poignée de ceux qui ont participé à chacun des jeux d'été de l'ère moderne. Elle a apporté à la Grèce, patrie des Jeux Olympiques antiques, sa première médaille d'or de l'ère moderne. Le programme de la compétition d'escrime des premiers Jeux Olympiques à Athène en 1896 - qui se tenait dans la rotonde de marbre du Zappelon - comportait même la première épreuve olympique destinée à des sportifs professionnels.

Ainsi que l'expliquait lui-même le baron Pierre de Coubertin, écrivant dans le magazine "Le Siècle": << Inutile de préciser que les différentes épreuves furent régentées par les règlements amateurs. Une seule exception fut consentie pour les rencontres d'escrime, car plusieurs pays accordaient le rang d'officier aux professeurs d'escrime militaire. Une épreuve spéciale fut organisée pour eux. Pour tous les autres sports, seuls les amateurs étaient acceptés.>>

La question pour l'escrime et les autres sports, à une période où le Mouvement Olympique est particulièrement conscient qu'il doit séduire et enthousiasmer la jeunesse pour conserver son image exceptionnelle au coeur de la galaxie sportive, est celle-ci: << Figurer dans les annales olympiques depuis longtemps est-il suffisant pour y demeurer ? >>.

La conséquence évidente de la décision surprenante du Comité International Olympique (CIO) de février de conseiller que la lutte - un sport dont l'ancienneté olympique a au moins 25 siècles - soit rayée de la liste des Jeux après Rio 2016, est que la réponse est: Non, ça ne suffit pas.

Ce contexte explique en grande partie pourquoi la Fédération Internationale d'Escrime (FIE), qui vient d'avoir cent ans, regarde plus vers l'avenir que vers son passé.

<< Nous sommes un sport ancien mais très dynamique >> m'a confié le secrétaire général de la FIE, Frédéric Pietruszka (FP) lors d'une interview exclusive.

<< Ce centenaire doit établir le renouveau de l'escrime alors qu'elle aborde un nouveau siècle.>>

<< Sans oublier les 100 ans passés, nous devons surtout nous préoccuper des 100 ans qui viennent >>

Pietruszka ajoute qu'alors que son sport a été << très surpris qu'un sport historique comme la lutte >> ait pu être touché ainsi, << dans l'escrime on savait déjà qu'il nous faudrait innover pour que les gens considèrent l'escrime comme un sport du futur. >>

Et poursuivant: << Il est important de ne pas trop changer les règles actuelles de l'escrime >>.

<< Mais nous devons envisager de modifier certains aspects apparents de notre sport, l'habillement et l'équipement des athlètes >>.

Parmi les changements possibles à relativement court terme figure l'apparition de la couleur sur des tenues d'escrime plus élégantes et tape-à-l'oeil. Ce pourrait bien être la fin des traditionnelles tenues blanches des escrimeurs. Cette tradition vient, ainsi que me l'a appris un officiel, du fait qu'on repèrait les touches par la marque noire laissée par la pointe charbonnée de l'adversaire - une considératon pratique qui n'a évidemment plus de raison d'être.

Alors que des commissions ont été chargées d'examiner de possibles évolutions dans différents domaines, F a nettement affirmé que la fédération opèrerait en douceur.

<< Le monde de l'escrime est très conservateur, >> m'a-t-il dit.

<< Tout changement doit être évolutif et pas révolutionnaire >>

<< Nous devons introduire chaque nouveauté qui nous semble indispensable de façon lente et pas brutale. >>

<< Il faut suivre une procédure imposée, les changements devant être approuvés en congrès et ainsi de suite.>>

<< Nous ne prévoyons donc pas de grand changement avant Rio 2016 >>

Cependant, un changement pourrait intervenir avant les prochains Jeux d'Eté, celui d'un enchaînement plus rapide des compétitions avec, peut-être, une densité d'actions plus grande.

<< Nous ... pensons à raccourcir la durée des matchs individuels >> a expliqué FP.

<< Nous avons en effet constaté que c'est la troisième et dernière partie d'un match qui est souvent la plus disputée.

<< On pourrait faire passer la durée de chaque période de trois à deux minutes.>>

<< Si le Comité Exécutif de la FIE et le Congrès de la FIE approuvent cette idée, on pourrait la tester dès la saison 2013-2014 pour la rendre effective à Rio >>

Un des problèmes principaux de notre sport, selon FP, c'est "d'aider les spectateurs à voir et comprendre quand une touche donne un point>>. La vitesse des mouvements des tireurs de niveau olympique est si grande qu'il peut être difficile pour un spectateur non-expert (comme moi-même) de détecter quand a eu lieu la première touche.

Ca n'est pas pour tout de suite, mais << on peut imaginer qu'un jour, les touches provoqueront une gerbe d'étincelles, ou une lumière au point de contact >>, dixit FP.

La vision la plus futuriste de l'escrime serait même que les escrimeurs manient des sabres laser à la StarWars, ou du même style, à la place des armes métalliques.

<< Peut-être qu'un jour les escrimeurs s'affronteront avec des armes lasers au lieu des métalliques >>, imagine FP.
<< Pour l'instant, l'idée d'utiliser des laser n'est qu'un rêve lointain.>>

<< Mais nous devons déjà envisager ce à quoi l'escrime devra ressembler dans 20 ans. >>

Je ne pense pas que cela arrivera, du moins pas dans un futur proche, mais que se passerait-il si le pire du pire survenait et que l'escrime perde son statut olympique ? Quel effet de souffle cela provoquerait-il ?

FP ne tourne pas autour du pot.

<< Nous ne pensons pas du tout que cela se produise, mais ce serait la mort de notre sport, >>, dit-il.

<< Ce n'est pas juste un problème de financement, bien que ce soit vital, mais notre crédibilité dépend du fait de rester un sport olympique.>>

<< M.[Alister] Usmanov, notre président, continuerait-il à dépenser de l'argent pour développer l'escrime si elle n'était plus un sport olympique ? Je ne sais pas.>>

<< Je ne sais même pas si M.Usmanov resterait Président si l'escrime n'était plus aux Olympiades - c'est déjà assez difficile de développer un sport qui est olympique.>>

<< Je pense qu'il resterait parce qu'il s'y intéresse profondément, mais c'est difficile d'en être sûr. >>

Le secrétaire général m'a indiqué que la fédération s'attend à recevoir 9,7 à 10,5 millions d'Euros du CIO après Londres 2012.
<< C'est l'équivalent d'environ deux années de budget de la FIE >>, m'a-t-il dit.

<< Donc, comme le cycle olympique est de quatre ans, vous pouvez constater qu'être olympique couvre environ 50% de notre budget>>

Au cours de son assez prestigieuse carrière, le français FP, 59 ans, passa 23 ans au sein du géant de l'équipement sportif Adidas, grâce à sa médaille d'or aux Jeux Olympiques de Moscou de 1980, boycottés par d'autres nations.

Un des athlètes dont les rêves sportifs furent brisés par ce boycott était son collègue fleurettiste Thomas Bach, dont l'équipe d'Allemagne de l'Ouest avait gagné la médailles aux Jeux Olympiques précédents à Montréal en 1976, et qui est à présent un des favoris pour la succession de Jacques Rogge à la présidence du CIO.

Même si personne ne mettrait en doute l'impartialité scrupuleuse de T.Bach, il serait difficile de voir son élection en tant que président du CIO autrement que comme une bénédiction pour l'escrime.

<< Ce serait un honneur pour l'escrime si T.Bach devenait président du CIO,>> confirme FP, ajoutant: << Pour moi personnellement, ce serait un plaisir puisque nous étions adversaires sur les pistes.>>

J'ai indiscrètement demandé lequel des deux était le meilleur.

<< Nous étions des fleurettistes de forces à peu près égales >>, m'a-t-il diplomatiquement répondu.

Il continua:

<< Ce serait très difficile pour quiconque dans cette position de justifier ses faveurs envers son propre sport alors que votre poste implique que vous vous préoccupiez de tous les sports olympiques.>>

<< Thomas Bach ne le ferait pas et la FIE ne lui demanderait jamais de le faire.>>

Quand je lui ai demandé si, quelles que soient les innovations adoptées par la FIE, un sport basé sur des techniques militaires presque dépassées ne peut inévitablement être vu que comme un sport vieillot par les jeunes d'aujourd'hui, FP m'a rétorqué, ce qui est indéniable, que peu d'enfants n'ont pas parfois joué avec des sabres-jouets.

Dans cet article de magazine de 1896, de Coubertin pris l'escrime comme exemple du caractère moderne des Jeux, parlant de programmes << mettant la course de vélos à la place de la course de chars et l'escrime au lieu de la brutalité du pugilat >>.

S'ils parviennent dans les années à venir à parer l'escrime du manteau de la modernité, ou même d'un simple voile de modernité, la tâche de FP et de ses collègues aura été menée à bien.









Date de publication : 29/05/2013 14:10
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re: la disparition des tournois de club ?
#16
Dort sur place
Dort sur place


J'ai oublié de mentionner que les fichiers résultats sont disponibles sur notre site depuis ce matin, pour les participants bien sûr, mais aussi pour ceux que ça intéresserait de voir des résultats de compétitions présentés sous une forme nettement plus riche que les habituelles listes de classement.
Et en plus c'est en couleurs !

Date de publication : 15/04/2013 11:31
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re: la disparition des tournois de club ?
#17
Dort sur place
Dort sur place


Petit débriefing de notre challenge des épées de Versailles, dont la première édition a eu lieu hier.

Malgré un temps très mauvais pour l'escrime, c'est-à-dire un soleil radieux et une bonne chaleur (ce qui nous a quand même permis de faire le pot sur la terrasse attenante à la salle), malgré le CN vétérans de Lisieux en même temps, et malgré que ce soit la première édition, notre challenge a réuni presque une quarantaine de tireurs (on craignait beaucoup moins).
Chacun a fait en moins de 4h (14h-18h) entre 12 et 14 matchs équivalents 10 touches (24 points, 2 points par touche, un point chacun en cas de double, égalité finale possible), sans pause.
Comme d'habitude avec ma formule, les promesses sur le nombre de matchs et les horaires ont été respectées à la lettre, et c'est sans doute pour ça que tous les participants nous ont fait part de leur grande satisfaction.

Pour comparer, à Lisieux, les tireurs ont fait en 8 heures (9h-17h) pour la plupart l'équivalent de 7 matchs en 10 touches (5+5 matchs des 2 tours de poule en 5 touches, plus 2 matchs de tableau en 10 touches en moyenne), les finalistes HV1 et HV2 en ayant fait l'équivalent de 9.
Et les CN non-vétérans, ou les CdF font pire en n'offrant qu'un seul tour de poule.

La comparaison est donc limpide: ma formule est 4 fois plus efficace que le sempiternel poule+tableau.

D'ailleurs beaucoup de tireurs qui y participent se demandent pourquoi il n'y a pas plus de compétitions à utiliser une formule de ce genre.
Et je me le demande aussi



Date de publication : 15/04/2013 10:31
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re: la disparition des tournois de club ?
#18
Dort sur place
Dort sur place


Citation :

Agecanonix a écrit :
Les formules ? A Conflans, on a toujours fait un tableau (par catégories) où sont tirées TOUTES les places, donc chacune/chacun tire le même nombre de matches que le vainqueur de sa catégorie (c'est beaucoup plus facile à faire que le "Vélizy", juste papier-crayon).

Le SEUL truc qui nous plombe, c'est le calendrier.

Quand, par miracle, on trouve UN weekend pas trop chargé, tous les "challenges loisirs" se précipitent sur ce weekend (comme la v..... sur le clergé bas-breton, pardon, laruelle !)
C'est vrai qu'il est difficile de trouver un week-end à la fois libre d'autres rencontres concurrentes ET où les installations sont disponibles. Et les rencontres concurrentes peuvent être légions, même dans d'autres catégories visées si les bénévoles doivent aller y arbitrer.

J'aime bien aussi le principe de Conflans, où je suis assidu (sauf quand ça tombe le même jour que la mienne), mais je mettrai un petit bémol: les poules préliminaires sont gérées par informatique, et EnGarde a plusieurs fois causé des retards, en plus du retard classique en début et fin de poule, et le tableau n'est pas complètement sans éliminé, car si l'effectif est égal à une puissance de 2 plus 1, le plus malchanceux n'y fait qu'un seul match (il y a des situations intermédiaires). De plus le tableau conserve son gros défaut qui est que si on perd un match, même de justesse, on se retrouve dans le tableau inférieur suivant sans aucune chance de remonter. Mais l'ambiance est sympa et je continuerai à venir (c'est quand cette année ?).

C'est vrai que ma formule impose l'usage d'un ordinateur avec mon logiciel spécifique, mais son usage est simple, et la seule difficulté est qu'elle diffère complètement du poule+tableau, ce qui change les habitudes. L'ordinateur est surtout utile dans les appariements des matchs, pour à la fois éviter de rencontrer 2 fois le même tireur, tout en le permettant si l'effectif est faible, séparer dames et hommes dans les premiers matchs seulement, privilégier les matchs entre tireurs de force égale, et permettre de mixer des catégories de tireurs incompatibles entre elles (elles cohabitent sur les pistes, voire si on le désire dans un classement par transitivité, mais ne tirent jamais ensemble). Concilier tout ça, c'est infaisable à la main (et pas facile par programme).
Le principe aux échecs est du même genre (système suisse), mais le rythme étant plus lent (un assaut par jour ), c'est faisable à la main.

Date de publication : 11/04/2013 12:57
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re: la disparition des tournois de club ?
#19
Dort sur place
Dort sur place


Re-oups , on vient de me signaler que mon adresse mail n'était pas visible sur mon profil, ce que j'avais oublié.
Alors si vous êtes intéressé par mon logiciel, contactez-moi plutôt par un PM dans lequel vous aurez mis une adresse mail à laquelle je pourrai l'envoyer.

Date de publication : 10/04/2013 14:20
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re: la disparition des tournois de club ?
#20
Dort sur place
Dort sur place


Citation :

cacawette a écrit :
Le système de velizien me conviendrait parfaitement au niveau des principes, au premier abord. Justement d'ici peu j'ai une rencontre à organiser avec des niveaux et des ages differents et qui doit rester sympa et dans un cadre horaire fixé.je suppose que l'une des difficulté est d'estimer le niveau de chacun avant le début de la rencontre. Y a t il un lien ou l'on puisse le télécharger? il faudrait que l'on puisse l'essayer avant.Je suis vraiement trés interressé et nous avont des "spécialistes" de l'informatique (pas de lame bien sur!)que sont prets a tester.
Oups, ton post m'avait complètement échappé , sans doute trop vite sorti de l'écran d'accueil par ceux des autres fils.

Il n'y a pas besoin de connaître le niveau des participants à l'avance, le logiciel en calculant un selon l'âge et le sexe au début, sauf si on lui fournit des classements précédents d'autres compétitions sur lesquels il peut se baser. Mais ce niveau initial ne sert que pour apparier les matchs des tout premiers tours. Il est très rapidement remplacé selon les résultats réels obtenus sur les pistes, et mis à jour à chaque match, et le classement final est fonction du dernier niveau calculé de chacun.

Il n'y a pas besoin d'informaticien pour utiliser le logiciel, puisque tout est dirigé par des menus, il faut juste savoir tenir un clavier et une souris. Par contre, contrairement aux formules classiques, il n'y a pas de repos au clavier car les résultats sont saisis en permanence quand les tireurs viennent les apporter après chacun de leurs matchs. Prévoir donc quelqu'un qui remplace le titulaire pendant ses poses pipi .

Pour avoir le logiciel, qui est un simple fichier xls d'une demi-douzaine de feuilles, dont une feuille mode d'emploi, il suffit de m'en faire la demande par mail (mon adresse est dans mon profil), et je le renverrai par mail aussi. Par contre j'aimerais après avoir un petit compte-rendu, éventuellement sur ce fil, histoire de me donner peut-être des idées d'amélioration.



Date de publication : 10/04/2013 13:00
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re: la disparition des tournois de club ?
#21
Dort sur place
Dort sur place


Citation :

cacawette a écrit :
Formules originales ce n'est pas si simple. J'ai entendu parler des formules de Vézilien mais qui part d'une gestion informatique particulière y a t il possibilité d'y avoir accès? Pour moi ce qui gagne du temps c'est d'éviter a partir d'un certain nombre des retours incessant a la table.Voir formules sans arbitres avec juste une personne qui centralise les résultats sur +sieurs pistes (pour les catégories a partir de minime ou cadets) J'avoue être un peu bloqué coté formules qui font tirer et soient comprehensibles avec soit poules de niveau soit TED avec tirage des places

Mon logiciel est disponible gratuitement à qui veut s'en servir. C'est un document Excel avec un très gros paquet de macros VB qui sont appelées via des menus spécifiques.
L'utilisation le jour de la compet est très simple, il suffit de quelques minutes pour former l'opérateur (les meilleurs à cet exercice, ce sont les ados, même jeunes).
C'est à peine plus compliqué pour le paramétrer, une fois qu'on a compris le principe de la compet.
Il peut même, si on lui demande, générer automatiquement un trombinoscope des participants (mais le passage des photos de l'appareil au logiciel est lent).

Le principe de la compet, c'est une poule unique (j'ai déjà eu près de 100 tireurs, et en dessous de 10 ça n'a pas d'intérêt), dont on ne fait pas tous les matchs, mais seulement ceux qui promettent d'être disputés, c-a-d entre tireurs de forces proches.
Si quelqu'un arrive en retard, on ne l'attend pas et il rattrape en tirant plus souvent.
Il n'y a bien sûr pas d'éliminé.
On termine à une heure dite ou après un certain nombre de matchs. Les tireurs viennent eux-mêmes apporter les résultats à la table informatique, où leur match suivant est déjà affiché.

Chacun fait en général un douzaine de matchs longs en 3h30, soit l'équivalent de 3 tours de poules de 6 et de 3 matchs de tableau. Ca parait énorme en aussi peu de temps, mais en fait c'est possible parce qu'il n'y a pas de retard au départ et pas d'attente entre les matchs, hormis les temps de récupération.

Le résultat est la moyenne (certains peuvent faire 1 ou 2 matchs de plus que les autres) des points des matchs. Les points donnés par un match sont calculés en fonction de la victoire éventuelle (on peut autoriser les matchs nuls) et des touches données, le tout pondéré par la force de l'adversaire (perdre de peu contre un expert peu rapporter plus que gagner petit bras contre un débutant).

On voit que le coeur du truc est dans l'évaluation des tireurs (choix de l'adversaire, points des matchs, classement final). Celle-ci est tout simplement la moyenne des points de ses matchs, tous les calculs étant refaits à chaque tour et à la fin.


Et maintenant, une petite page de publicité:

Le club de Versailles (où j'officie maintenant, faudrait que je change de pseudo) organise son challenge épée pour les seniors/juniors/vétérans/hommes/dames le dimanche 14 avril après-midi avec cette formule, inscriptions sur place.
Pour en savoir plus, cliquez ici

Date de publication : 04/04/2013 19:40
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re: évolution du nombre des licences en 2012-13
#22
Dort sur place
Dort sur place


Grâce aux chiffres que m'a communiqué Totoche, j'ai pu mettre à jour mes courbes d'évolution des effectifs des licenciés de la FFE pour cette saison:

Moustiques : 2272
Poussins : 9908
Pupilles : 8659
Benjamins : 7422
Minimes : 5751
Cadets : 3964
Juniors : 2809
Seniors : 8227
Vétérans 1 : 4484
Vétérans 2 : 2562
Vétérans 3 : 985
Vétérans 4 : 359
TOTAL : 57402

J'ai corrigé les chiffres bruts en leur ajoutant les futurs probables licenciés jusqu'en fin de saison (les courbes annuelles sont chaque saison très semblables).
Le titre est faux (2012 au lieu de 2013), mais chaque fois que j'essaie de le changer, mon Excel se plante: je verrai ça plus tard.
Bien que les chiffres obtenus par Totoche distinguent les vétérans des simples seniors, j'ai tout regroupé car je ne dispose pas de cette distinction pour les années passées. Ce serait pourtant intéressant de savoir si la population des escrimeurs vieillit comme la population générale: je vais voir si je peux faire quelque chose là-dessus.

L'échelle de gauche correspond aux effectifs (traits continus), l'échelle de droite correspond aux taux de progression (ou régression) des effectifs (traits pointillés).

Le pointillé avec des losanges donne la variation par rapport à la saison précédente, celui avec des ronds est relatif à l'olympiade précédente.

Image redimensionnée


Ce qui saute aux yeux, c'est la grande (et inquiétante ?) stabilité des effectifs depuis 2005 (et même une diminution des 14-20 ans), soit 8 ans sans progression, mais on l'avait déjà constaté de 1997 à 2003.
La progression a eu lieu en 2004 et surtout 2005 après les Jeux Olympiques 2004, sans retomber après.

Il n'y a pas eu le pic olympique habituel cette saison, comme il n'y avait pas eu d'effet des championnats du monde de fin 2010.

En tous cas, pour atteindre le cap des 100.000 licenciés, il va falloir trouver quelque chose de neuf, parce qu'à ce rythme les vétérans d'aujourd'hui ne seront plus là pour le voir.

Date de publication : 04/04/2013 12:08
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re: la disparition des tournois de club ?
#23
Dort sur place
Dort sur place


Il y a peut-être aussi une pratique courante des organisateurs de tournois de clubs mal adaptée au public visé: adopter les mêmes règles que celles en vigueur dans les tournois officiels.
Autant la majorité des participants aux compétitions qualificatives pour un classement national ou régional en acceptent les conditions (il faut savoir souffrir pour être beau classé), autant ceux d'un challenge loisir rechignent à poireauter interminablement pour être renvoyé ensuite au vestiaire dès le premier tour du tableau.

Date de publication : 03/04/2013 15:42
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re: évolution du nombre des licences en 2012-13
#24
Dort sur place
Dort sur place


Citation :

Markovitch a écrit :
Bah oui : Vélizien. Pourquoi ?
Je ne peux plus prolonger mes statistiques parce que la fédération a supprimé la possibilité de consulter la liste des licenciés français pour tout un chacun, dont je fais dorénavant partie dans mon nouveau club. Elle a d'ailleurs aussi beaucoup restreint celle des détenteurs de ces codes (pas plus de 2000 retours pour une seule requête).
Et elle ne communique toujours pas les chiffres globaux de la saison en cours.

Pourquoi a-t-elle fait ça ? Mystère ...
Je n'ose penser que c'est pour maintenir le plus longtemps possible un flou statistique.

C'est en plus très gênant pour les organisateurs de compétitions loisirs (comme moi) qui n'utilisent pas les préinscriptions en ligne de la fédé, système complètement contre-productif pour les compétitions non officielles (genre: "j'y vais ou j'y vais pas ? Oh y a presque personne d'inscrit, c'est qu'y aura personne alors je m'inscris pas").
Pour ceux qui viennent quand même ("ce serait bien le diable s'ils refusaient les non-préinscrits"), on doit tout saisir à la main lors de l'inscription, ce qui pénalise le timing et génère des erreurs de saisie.
Bref, on pense surtout à la compétition pure et dure, et pas aux loisirs, qui est pourtant l'avenir de l'escrime (si elle en a un).

Pourvu que ça change ....


Date de publication : 02/04/2013 15:30
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re: Match par équipe
#25
Dort sur place
Dort sur place


C'est le principe du Vélidouble que j'organisais à Vélizy jusqu'à l'année dernière.

2 couples d'escrimeurs sur une seule piste, les enrouleurs de chaque côté reliés en parallèle avec des petits fils conçus ad hoc, et un seul appareil d'arbitrage. On peut donc toucher l'un ou l'autre des adversaires pour allumer, comme en individuel.

Au niveau de la sécurité, puisque les masques ne protègent pas l'arrière du crâne (aparté: quelqu'un sait-il pourquoi ils sont aussi mal fichus, ainsi que tout le reste de notre matériel, à part par peur de l'innovation ?), tout croisement est interdit grâce à une séparation entre les équipes, matérialisée par des tapis de sol de 1m de large.
Tout pied au-dessus du tapis, même après avoir touché, donne lieu à un carton rouge, c-a-d touche donnée éventuelle annulée et point à l'adversaire.

L'inconvénient aurait pu être qu'une fois qu'on mène d'un point, il aurait suffit de se retrancher dans son camp pour gagner au temps. Pour éviter cela, une cible constituée par une canette remplie de béton est posée de chaque côté entre les 2 partenaires, et la toucher en la renversant est aussi une touche valable. Il faut donc rester à distance pour protéger cette cible annexe.

Le résultat est assez jouissif, et très différent de l'épée classique, puisqu'une vraie stratégie collective est à mettre en place, avec des coups en diagonale imprévus. Ca va très vite, comme du handisport puisque les jambes sont peu sollicitées et qu'on est presque tout le temps à distance de touche.

La formule d'organisation est aussi spéciale, un genre de système suisse, où le temps est complètement maîtrisé, sans attente et sans retard ni au début ni à la fin et sans éliminé, ce qui m'a permis d'organiser, lors des dernières éditions, un genre de marathon, puisque la matinée était consacrée à une compétition individuelle, le Vélipée, avec une douzaine d'assauts en 12 touches cumulées, et l'après-midi à ce Vélidouble avec encore une douzaine d'assauts en 12 touches, avec en grande partie les mêmes participants, très fatigués à la fin mais tous indemnes.

Pour information, mon nouveau club de Versailles vient de décider d'organiser un tournoi individuel épée sur la même formule, dans sa salle d'armes l'après-midi du dimanche 14 avril. Qu'on se le dise !

Date de publication : 26/02/2013 12:42
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re: Appel aux candidats : laissez-nous enfin développer nos clubs !
#26
Dort sur place
Dort sur place


Citation :

Messire a écrit :
...
Voilà, le plus beau des programmes, c’est : foutons-leur la paix ! Laissons-les faire leur petite et misérable escrime de loisir, parce que comme cela, un jour, à force d’existence, ils ne seront peut-être plus si misérables que cela, et ils finiront par faire envie. Faites-nous confiance.

Eh bien bonne chance, parce que dans le petit monde de l'escrime, rien ne bouge, rien ne doit bouger, car tout est déjà parfait à tous les niveaux.
Si les licenciés y accourent rarement en masse, ou repartent très vite quand par hasard ils le font, c'est qu'ils sont trop bêtes pour comprendre la beauté de l'organisation de ce sport, la prodigieuse sophistication de son matériel créé à la perfection il y a un demi-siècle, le repos des compétitions où on tire en moyenne une seule touche par demi-heure, la grande constance de l'enseignement presque identique à celui du début du siècle dernier, la modicité du prix de la licence pour un service qui n'est pourtant pas complètement nul, etc, etc
Donc surtout ne changeons rien, et végétons doucement, en silence, pas de vague, rien n'est plus agréable que le calme d'une maison de retraite.

Date de publication : 20/01/2013 19:34
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re: Comment Mme Lamour active ses réseaux politiques
#27
Dort sur place
Dort sur place


On n'écrit pas "On écrit pas" mais "On n'écrit pas"

Date de publication : 20/01/2013 19:07
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re: Extranet Fédération Française d'Escrime
#28
Dort sur place
Dort sur place


Ca ressemble donc bien à un genre de virus qui dit à Firefox de rediriger un site vers un autre.

Pour Firefox, il suffit donc de supprimer le fichier places.sqlite situé dans votre dossier personnel.

Pour info, sous linux, il est dans .mozilla/firefox/xxxxxx.default (remplacer xxxxxx par la vraie valeur, en général on ne peut pas se tromper), et sous Windows il est de mémoire dans c:\Document&Settings\votre_nom\LocalSettingsApplication Data\mozilla\firefox\xxxxxxx.default ou qqchose comme ça.

Pour Internet Explorer je ne sais pas.





Date de publication : 01/11/2012 18:49
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re: Extranet Fédération Française d'Escrime
#29
Dort sur place
Dort sur place


Citation :

Hedas a écrit :
Pourquoi passer par un moteur de recherche (en l'occurrence le plus utilisé Google) alors qu'il suffit d'enregistrer le lien du site voulu dans les favoris/marques-pages de votre navigateur ?
Site officiel de la Fédération Française d'Escrime
Extranet Fédération Française d'Escrime

Oui, mais non, car si pour extranet ça fonctionne, le lien sur www.escrime-ffe.fr renvoie toujours chez google, alors que le lien escrime-ffe.fr fonctionne.
C'est ce qui me fait soupçonner le DNS de SIRTEM, car le www est résolu par lui, mais l'adresse courte l'est par celui du domaine fr.
Cependant, en interrogeant directement leur DNS, la réponse est correcte pour www. C'est peut-être qu'il a été faux et que l'erreur est conservée dans le cache des serveurs DNS que vous utilisez (sans vous en rendre compte), même si elle a disparu depuis.

Mais il y a plus curieux: en traçant les échanges (avec wireshark), j'ai vu qu'en interrogeant www.escrime-ffe.fr, on allait bien à la FFE, mais aussitôt après sur le site stashzoomedin.patefon32.us qui répond en renvoyant chez google. Ceci ne se passe pas en ne mettant pas le www.
Ca ne se passe pas non plus quand j'utilise directement telnet.

Je ne comprends pas (encore) ce qui se passe vraiment, ça ressemble aussi à un virus qui ne répondrait que sur l'adresse www.escrime-ffe.fr, mais ça parait absurde.

(pour info, j'utilise firefox sur linux)

Mystère, mystère, saurons-nous jamais ce qui se passe ?

Date de publication : 01/11/2012 15:31
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut


Re: Extranet Fédération Française d'Escrime
#30
Dort sur place
Dort sur place


Eh ben maintenant ça remarche en tapant dans la barre d'adresse escrime-ffe.fr, mais toujours pas en passant par google, mais ça devrait remarcher quand google aura remis à jour le lien.
Je ne comprends pas bien ce qui s'est passé. Je subodore un mic-mac au niveau d'un des deux serveurs DNS chez SIRTEM, qui convertit les noms en adresses IP, mais je n'en suis pas sûr.

Date de publication : 01/11/2012 12:25
A la fin de l'envoi, je louche.
Haut



(1) 2 3 4 ... 18 »



Escrime-Info : Mentions légales