https://www.duhello.fr/
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
118 utilisateur(s) en ligne (80utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 5
Invités : 113

mat33, Granville_50, Ifeche, escrimedax, Ghmaurice, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Index du forum


Accueil » Tous les messages (pseudo)

BasBas



Re : Breloque ou médaille olympique
#1
Accro
Accro


Citation :

mortderire a écrit :
Citation :

olivier34 a écrit :
Le terme coach a été utilisé à le FDJ de juillet dernier.
Annonce micro :"un seul coach est autorisé à se mettre en bout de piste"


oui forcément car quand un club n’a qu’un seul MA et qu’il a 2 gamins la la FDJ, on met en bout d’une des pistes un M20 ou un senior, celui qui n’est pas MA et qui se déplace bénévolement


Maître d'armes est un titre justifié par un diplôme.
Coach, même si ce n'est pas vraiment notre culture, est une fonction, un rôle qui implique l'idée d'aide/support lors d'une épreuve.
Ce qui peut bien sûr être assuré par un MA.
Je regrette également utilisation de cet anglicisme...

Date de publication : 04/08 16:57
Haut


Re : J.O. 2020
#2
Accro
Accro


Citation :

skiipy a écrit :
Pseudo, alors mon orthographe peut être dû à un je m’enfoutisme comme vous le pensé. Ou peut être suis-je étranger dans ce cas bel esprit de votre part. Ou alors je suis dyslexique dans ce cas vous taper sur une personne souffrant de handicap. Ou alors je n’ai jamais eu la chance de faire d’étude du à un contexte personnel compliqué encore une fois sa serai un bel esprit de votre part. Ou encore un million de bonne raison.

Je ne vous oblige aucunement à me lire. Si mon orthographe vous déplaît ignorez moi.


Finalement pour une fois qu'on vous félicitait... je comprends le traumatisme ...
Passons.

Date de publication : 28/07 16:41
Haut


Re : J.O. 2020
#3
Accro
Accro


Citation :

skiipy a écrit :
En effet je ne m'intéresse pas toujours au départ de tel ou tel entraineur. Je me concentre sur le mode de fonctionnement et les résultats.

Apres les histoires de "cœur"...

Ce qui ma plutôt surpris et piqué mon intérêt dans ce cas et que l'on a pas entendu une seule fois le fait que l'entraineur était Français alors qu'avec d'autre cela est dit et répété.

Enfin je ne tape pas. J'argumente une critique. Quand on a à cœur le bien être de notre sport s'interroger peut avoir du bon.


Bonsoir, indépendamment de ce que vous exprimez, bravo et merci pour l'effort d'orthographe dont vous faites agréablement preuve. Certaines fautes écorchent la rétine et risquent d'être virales !
Merci pour ce petit effort ...

Date de publication : 26/07 21:04
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#4
Accro
Accro


Citation :

Malicia a écrit :
Vous avez raison, j'insiste beaucoup sur le temps et sa théorie.
Mais en fait, dans mon esprit, il est vrai que ce n'est pas tant pour l'arbitrage que c'est important, mais plus encore pour la tactique.
En fait, l'insuffisance de la notion temps que vous notez, elle se corrige par la notion de pointe en ligne. Car effectivement, si le temps ne dure qu'un temps, la pointe en ligne, elle, elle dure : parce qu'il ne faut se suicider dessus.
Au fond, je crois que le défaut majeur du pseudo-fleuret qu'on pratique actuelle, c'est de ne pas exiger que l'adversaire soit visé : du moins, ce n'est plus exigé dans l'attaque mais par contre cela continue à l'être pour la pointe en ligne (notion pas toujours bien comprise). La pointe en ligne, c'est la suspension du temps : et ce n'est pas du tout un point mineur de l'escrime, alors que beaucoup la voit comme très accessoire.

Vous parlez d'attaques composées. Alors là, dans l'escrime actuelle (et même auparavant), c'est bien cela qui a disparu : c'est ce que disait déjà Cléry en 1970. Il ne faut confondre l'escrime actuelle à base de préparations et d'attaques simples, avec une escrime bien plus ancienne à base d'attaques composées, c'est-à-dire à base de feintes (feinte, là aussi notion qui mérite précision).

Votre exemple sur les attaques composées est pertinent : mais en théorie. Parce qu'en pratique, ce n'est plus ce qu'on voit sur les pistes donc, ce n'est plus ce qu'on juge.

(et si on le voyait sur les pistes, cela provoquerait des discussions, comme le notait Cléry)


Tout à fait d'accord avec votre remarque.

Il est vrai que l'attaque composée (1-2-3) telle que je l'évoquais, théoriquement en trois 'temps' ... c'est du passé.
Et si un tireur la pratiquait, ce serait en un seul 'temps', en commençant à se fendre déjà sur le '1' ... et l'action serait à tout coup perçue comme une attaque 'en un seul temps'.
Ce qui renforce l'idée que l'explication concrète par le 'temps d'escrime' ne semble pas très accessible/appropriée/pertinente, en regard, à mon avis, de la notion de suicide interdit.

'L'attaque a toujours raison, mais le suicide est interdit'

On retrouve encore l'illustration de cette règle quand on fait un batté-droit sur un bras tendu.
Et on s'embarrasse avec des explications, parfois compliquées à saisir par tout le monde, sur la reprise de priorité ... etc.
Alors que si l'on n'écarte pas la pointe adverse, on se plante, on se suicide.
Tout ceci me semble bien plus simple à (faire) comprendre avec ce concept.

Continuez ! Continuons !

Il y va de la survie du fleuret !

Date de publication : 05/06 18:23
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#5
Accro
Accro


Citation :

Malicia a écrit :
Il ne faut pas confondre attaque et pointe en ligne.
L'attaque est une action qui s'exécute dans un temps d'escrime : elle donne une priorité qui dure un temps d'escrime.
La pointe en ligne n'est pas vraiment une action mais une position : en temps que position, elle ne dépend pas du temps d'escrime. Tant que cette position est tenue dans les conditions prescrite pas le règlement (qu'il faut lire), la priorité est conservée... indéfiniment.


Bonjour,

Je suis globalement complètement d’accord avec la campagne que mène Malicia.

Cependant, je ne crois pas que l’essence de la règle au fleuret repose d’abord sur le temps d’escrime, concept pas toujours facile à comprendre pour certains.
Le temps d’escrime est nécessaire en tant qu’élément constituant d’une décomposition de la phrase d’armes.

Je suis beaucoup plus convaincu par la pertinence d’un principe général au fleuret :
‘’ L’attaque a toujours raison, mais le suicide est interdit ! ‘’

Pour ce qui concerne le temps d’escrime, il ne caractérise pas strictement, l’attaque.
On peut avoir des attaques composées, 1-2-3 par exemple, où il y a théoriquement 3 temps d’escrime !

Comment admettre alors et faire comprendre que si l’adversaire fait un arrêt au moment du 1 de cette attaque, il a raison ?
Essayez de convaincre avec la décomposition en temps d’escrime, ça va paraître très abstrait !
Et essayez d’expliquer qu’on ne se fend pas sur un bras allongé au moment du 1 parce que c’est suicidaire.
C’est plus concret et ça correspond au règlement et à l’esprit d’origine.

De même, partir bras court et se faire planter … c’est suicide !

‘’ L’attaque a toujours raison, mais le suicide est interdit ! ‘’

Bien à Vous !

Date de publication : 03/06 22:51
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#6
Accro
Accro


Citation :

Malicia a écrit :
Citation :

fifibobo a écrit :
J'approuve votre combat pour un fleuret respectueux de son règlement, je considère que çà le rendrait plus compréhensible pour les non-initiés. Mais il ne faudrait pas attendre qu'un jour le CIO nous dise : "Escrimeurs, ou vous disparaissez, ou vous ne présentez plus qu'une arme, simple, sommaire sans technique que les télés voudront bien diffuser".


D'ailleurs, pour revenir sur ce point, il est évident que vis-à-vis du grand public, il faut faire preuve de pédagogie.
Mais pour cela, le règlement n'est pas adapté (trop subtil) et les arbitres ne peuvent tenir ce rôle.
Donc, c'est au niveau du discours des médias qu'il faudrait jouer, des commentateurs.

Et là, il y a un bon moyen pour faire comprendre simplement la base du fleuret en utilisant des concepts que le grand public maîtrise déjà et peut réinvestir.
Il suffit d'expliquer que le fleuret, c'est un type de jeu qu'on appelle tour par tour.
Chacun son tour : Celui qui amorce l'action d'attaque prend le tour (le temps d'escrime) et l'autre ne doit pas agir en attaque mais en défense en faisant perdre le tour à l'autre (le temps d'escrime) : soit par la parade, soit par la retraite (mettre l'autre dans l'incapacité de toucher). A ce moment, c'est son tour... qu'il doit réaliser en un certain temps, sinon, il perd son tour (perd le temps d'escrime).
En gros, faire comprendre que c'est au tour de chacun (qu'on appelle temps d'escrime), qu'il faut choisir d'utiliser une technique et arriver à la réaliser.
Si on prend cette base simple, on va pouvoir expliquer.



Bravo et Merci Malicia ! ! !

1 - Oui, l'éducation du public est un point majeur !

2 - Ca crevait les yeux, mais justement, on ('je') ne le voyait pas comme ça ! L'image du 'Tour par tour' est très appropriée, jusqu'à pouvoir y intégrer le concept du 'temps d'escrime' ! Et foin des explications complexes ... Il arrivait qu'on parle de ping-pong ... chacun son tour ... mais la dynamique du 'Tour par tour' est beaucoup plus ouverte au possibilités d'action !

Sincèrement bravo pour cette bonne et efficace trouvaille.

Date de publication : 07/05 22:13
Haut


Re : Signature électronique
#7
Accro
Accro


Citation :

Fox06 a écrit :
...j'ai choisi une base NoSql, pour des raisons de performance, de clustering et de flexibilité.
Donc c'est un peu moins balisé que les bases relationnelles traditionnelles.
Je fais partie des ingénieurs qui savent pourquoi le pont s'est écroulé, et tout a été corrigé depuis :
- duplication de la variable de classement pour le classement fusionné
- précédence par club dans les poules de niveau
- stockage par ordre alphabétique dans la base de données au lieu de l'ordre numérique 1, 2, 3 ... 10, 11, 12 au lieu de 1, 10, 11, 12, 2, 3 ...


Juste pour mieux comprendre :

- C'est quoi la flexibilité d'une base de données relationnelle ?
- Et la balise ... ?
- Ah ! Vous êtes ingénieur ...
- Double variable de classement
- Erreur de format des variables ...

Impressionnant !

Date de publication : 11/12 20:58
Haut


Re : décès du Maître COTTARD
#8
Accro
Accro


Un grand Maître !

Une figure, un exemple, tant dans sa vision de la technique, de l’entraînement et du combat, que dans l’organisation et l’animation des structures.

Un homme intègre, juste et généreux.

Nous perdons une personne de grande qualité.

Condoléances à sa famille et ses proches.

Date de publication : 01/12 13:32
Haut


Re : Signature électronique
#9
Accro
Accro


@ Fox06

Bon, je vais encore faire un petit effort d’explicitation, parce que c’est vous …

J’évoque le principe GENERAL de la certification de document par la présence d’une signature manuscrite enregistrée informatiquement. Dispositif dans lequel s’inscrit la fonctionnalité que vous avez présentée.

Dans un processus de signature manuscrite sur écran (smartphone, tablette ou autre …), le fichier ou le flux de données correspondant peut être piraté et utilisé de façon frauduleuse au pied d’un tout autre document (une reconnaissance de dette par exemple … pour rire …) et ce, au service d’opérations douteuses voire malhonnêtes.

Dans un processus de signature manuscrite sur papier, seule la présentation du document original revêtu de la signature permet de certifier le caractère original du document. Et si c’est une photocopie, ça se voit soit par l’analyse du papier, ou de l’encre … qui permet de voir que ce n’est pas un original. Dans ce cas, on a toujours la ressource de demander la présentation de l’original.

Or dans le cas de la signature manuscrite sur écran, piratée et réutilisée au pied d’un document, que ce soit l’exemplaire normal d’origine ou une utilisation frauduleuse (copie) il est impossible de certifier à quiconque que c’est un original crédible, puisqu'il peut exister 'n' exemplaires ! Donc, c'est un processus à abandonner.

C’est pourquoi, la fonctionnalité de votre logiciel (bien qu’il ne s’agisse ici que de feuille de poule …), s’inscrit dans un processus où il n’y a pas de crédibilisation de la signature manuscrite enregistrée informatiquement.
On voit hélas une tendance à la propagation de cette pratique, dont le résultat est non contrôlable, non certifiable et donc DANGEREUX.

Ai-je été clair ?

Date de publication : 28/11/2020 23:27
Haut


Re : Signature électronique
#10
Accro
Accro


@ Fox06

Je n’avais pas d'avis concernant le logiciel Fencing fox, mais compte tenu de la qualité de vos remarques … je m’interroge…

Il est clair que cette nouvelle fonctionnalité présentée consiste en une signature avec le doigt ou un stylet.
Dont le résultat, d’une façon ou d’une autre, peut être dupliqué (fichier) ou intercepté (flux de données), et utilisé à mauvais escient.

Sans vouloir vous reprendre, je ne suis pas sûr que l’on puisse parler du même 'procédé de chiffrement’ pour https, ou alors quelle est la clé privée, à l'instar de celle utilisée pour la vraie ‘’signature électronique’’ ?
Je pense par ailleurs qu’il est trompeur que vous parliez de ‘’signature électronique’’ et tentiez peut-être d’en récolter l’aura … alors qu’il s’agit en fait d’un simple traitement et transfert d’image numérisée ! Lequel peut être piraté !

Il va sans dire que vous en avez tout à fait le droit…
de même, s'il s'agit d’informer sur les risques de la pratique de signature sur écran, laquelle tend à se généraliser...

Je n’ai pas noté que vous étiez suspecté de récolter des informations personnelles pour les vendre. Ceci ne vous dispense pas de devoir respecter le RGPD.

Oui merci, nous communiquons sur un site non sécurisé (http://www.escrime-info.com/), mais sécurisé ou pas, jamais n’y ferai de signature manuscrite quel que soit le terminal de saisie, et je le déconseille à tous pour les mêmes raisons de sécurité.

Il est dommage que vous ne reconnaissiez pas les risques de la saisie et du traitement informatique de signatures manuscrites, cela permettrait d’élargir la perspective de votre approche.

Cordialement

Date de publication : 28/11/2020 21:10
Haut


Re : Signature électronique
#11
Accro
Accro


@ Escrime-partage

Et … vous appelez ça un ‘’ partage ’’ ! !

On a plutôt l’impression d’un règlement de compte !

Le terme ‘’signature électronique’’ de ce post est trompeur, puisqu’il ne s’agit absolument pas du dispositif relaté dans les textes de loi que vous citez.

Le fait de saisir la signature sur smartphone ou tablette évoqué par Fencing Fox et l’image communiquée dans le post n°1 de ce sujet montrent qu’il s’agit bien du graphisme de la signature enregistré en direct sur écran, avec le doigt ou un stylet...

Renseignez-vous, la question n’est pas le support, mais le processus. Dans un cas il s’agit de l’image de la signature (smartphone ou tablette) dans l’autre il s’agit d’une signature numérique codée (signature électronique).
Ce ne sont pas les mêmes choses qui sont traitées.

Or le dispositif ‘’signature électronique’’ ne permet pas que celle-ci soit dupliquée puisque inscrite dans un processus de chiffrage (=cryptage) avec le document concerné, alors qu’une image de la signature (smartphone ou tablette) peut aisément être dupliquée comme tout fichier.

Juste pour info, dans un esprit de partage …

Date de publication : 28/11/2020 20:08
Haut


Re : Signature électronique
#12
Accro
Accro


Citation :

Malicia a écrit :
Citation :

Escrime-partage a écrit :
Sur le plan juridique : cette question a été tranchée par la loi no 2000-230 du 13 mars 2000 portant adaptation du droit de la preuve aux technologies de l'information et relative à la signature électronique.

Qui la précise dans ses articles contingentés dans le code civil ( lire ci-après).

Nous avons surligné ( sans être exhaustif) quelques termes clefs pour alimenter davantage le débat dans ce forum.

----------------------------

Article 1er

I. - L'article 1316 du code civil devient l'article 1315-1.

II. - Les paragraphes 1er, 2, 3, 4 et 5 de la section 1 du chapitre VI du titre III du livre III du code civil deviennent respectivement les paragraphes 2, 3, 4, 5 et 6.

III. - Il est inséré, avant le paragraphe 2 de la section 1 du chapitre VI du titre III du livre III du code civil, un paragraphe 1er intitulé : « Dispositions générales », comprenant les articles 1316 à 1316-2 ainsi rédigés :

« Art. 1316. - La preuve littérale, ou preuve par écrit, résulte d'une suite de lettres, de caractères, de chiffres ou de tous autres signes ou symboles dotés d'une signification intelligible, quels que soient leur support et leurs modalités de transmission.

« Art. 1316-1. - L'écrit sous forme électronique est admis en preuve au même titre que l'écrit sur support papier, sous réserve que puisse être dûment identifiée la personne dont il émane et qu'il soit établi et conservé dans des conditions de nature à en garantir l'intégrité.

« Art. 1316-2. - Lorsque la loi n'a pas fixé d'autres principes, et à défaut de convention valable entre les parties, le juge règle les conflits de preuve littérale en déterminant par tous moyens le titre le plus vraisemblable, quel qu'en soit le support. »
Article

Article 2

L'article 1317 du code civil est complété par un alinéa ainsi rédigé :

« Il peut être dressé sur support électronique s'il est établi et conservé dans des conditions fixées par décret en Conseil d'Etat. »
Article

Article 3

Après l'article 1316-2 du code civil, il est inséré un article 1316-3 ainsi rédigé :

« Art. 1316-3. - L'écrit sur support électronique a la même force probante que l'écrit sur support papier. »
Article

Article 4

Après l'article 1316-3 du code civil, il est inséré un article 1316-4 ainsi rédigé :

« Art. 1316-4. - La signature nécessaire à la perfection d'un acte juridique identifie celui qui l'appose. Elle manifeste le consentement des parties aux obligations qui découlent de cet acte. Quand elle est apposée par un officier public, elle confère l'authenticité à l'acte.

« Lorsqu'elle est électronique, elle consiste en l'usage d'un procédé fiable d'identification garantissant son lien avec l'acte auquel elle s'attache. La fiabilité de ce procédé est présumée, jusqu'à preuve contraire, lorsque la signature électronique est créée, l'identité du signataire assurée et l'intégrité de l'acte garantie, dans des conditions fixées par décret en Conseil d'Etat. »
Article

Article 5

A l'article 1326 du code civil, les mots : « de sa main » sont remplacés par les mots : « par lui-même ».


Ce n'est pas pour rien que j'ai écrit dans un message précédent : Si on regarde le présent, cela fait 20 ans que la signature électronique existe.
Mais vous ramenez votre fraise en citant un texte qui a 20 ans... Aujourd'hui, il faut lire les articles 1363 à 1380 du Code civil et notamment l'article 1367. Lorsque vous soulignez un morceau de l'article 1316-4 devenu 1367, Vous croyez rendre service mais jetez la plus totale confusion : "La fiabilité de ce procédé est présumée, jusqu'à preuve contraire, lorsque la signature électronique est créée, l'identité du signataire assurée et l'intégrité de l'acte garantie, dans des conditions fixées par décret en Conseil d'Etat", citez-vous en soulignant
Mais lisez jusqu'au bout ; ce qui est visé, c'est le décret n°2017-1416 et ensuite le règlement européen eIDAS.

Et la signature électronique en question qui est présumée fiable jusqu'à preuve contraire, c'est uniquement la signature électronique qualifiée, qui est un procédé très contraignant.

En bref, l'image d'un signature manuscrite, ce n'est pas une signature électronique au sens du texte que vous citez très maladroitement.
En gros, vous n'y comprenez rien.

Par contre, ce qui est véritablement intéressant, c'est de se poser la question de la sécurité du logiciel... notamment au regard du RGPD ! Parce que personne n'a envie que sa signature manuscrite, données personnelles, soit récupérée malintentionneusement. Sur un résultat de compétition, on peut passer, pas sur des éléments plus personnels.
D'où les questions importantes auxquels devraient répondre précisément fox06 :
- Est-ce que les données sont cryptés et protégés sur le serveur.
- Quel est le niveau de protection de la communication wifi entre le serveur qui est dans la salle en général, et les mobiles ou tablettes utilisées par les arbitres.
Je rappelle que ce sont de données personnelles dont on parle... et le RGPD fixe des obligations de sécurité.


@ Malicia +++

RGPD est aussi un autre aspect à respecter qui fait partie du problème !

Date de publication : 28/11/2020 17:37
Haut


Re : Signature électronique
#13
Accro
Accro


@ Escrime-partage

Je pense hasardeux de qualifier tout de go qu’une initiative tend au progrès.
Pourquoi ? Parce qu’elle utilise l’électronique ?
Ca semble un peu court !
Qu’en est-il des usages et des risques ? et c’est là qu’est la question.

Je rectifierai sur ce que vous qualifiez ‘’ La question qui semble animer les échanges …‘’. Ce n’est pas l’efficience (i.e. efficacité de rendement) ni sa valeur juridique qui est reconnue pour ce qui concerne la ‘’signature électronique’’.
Le point que je soulève est le risque pris dans l’utilisation frauduleuse de la duplication possible du fichier d’une signature photo-enregistrée, et l’impossibilité simple (voire l’impossibilité) de pouvoir la contester et de s’en défendre.
Grave situation qui n’existe pas devant un original papier (exception faite des rares difficultés graphologiques comme évoquées par Malicia)

L’affichage des articles de loi que vous affichez est certes impressionnant, mais … hors sujet.
Oui la vraie ‘’signature électronique’’ dûment mise en œuvre est juridiquement encadrée et garantie, mais ce n’est pas le sujet.
Le sujet concerne l’enregistrement informatique d’un graphisme, celui d’une signature.
Trouvez-nous donc ce qui traite des garanties de ce sujet !

Vous concluez ‘’ nous pensons qu'il appartient à la FFE …‘’, peut-être, mais ce n’est pas l’objet de mon intervention.

Pour vous, je reformule : La signature manuscrite enregistrée informatiquement, procédure qui tend à se généraliser, est un usage sans garantie et donc dangereux.

Ce point de vue apparait alors qu’un logiciel appuie certaines de ses fonctionnalités sur ce principe qui tend à tout faire signer, avec son doigt ou un stylet, sur un écran…
Même pour une feuille de poule, le graphisme de votre signature manuscrite sur écran pourrait être techniquement capté, avec le risque d’être utilisée malhonnêtement.

Sincèrement désolé pour le logiciel Fencing Fox sur ce point !

Cordialement

Date de publication : 28/11/2020 17:33
Haut


Re : Signature électronique
#14
Accro
Accro


@ Malicia

Tout d’abord, je dois préciser que l’appellation ‘’signature électronique’’ que j’ai utilisée, est effectivement impropre, il aurait fallu dire ‘’photo numérique de la signature’’ !
Il y a un manque de clarté dans le langage courant à ce sujet ( voulu … ou pas … ?) où on entretient la confusion entre ‘’photo numérique de la signature’’ et ‘’signature électronique’’.

Oui, la certification n’est pas simple, et cela peut même être très ‘’compliqué’ dans un cas comme dans l’autre.

Sachant que la ‘’photo numérique de la signature’’ peut être piratée avec les utilisations frauduleuses déjà évoquées, mais que la vraie ‘’signature électronique’’ si elle n’a pas ce même inconvénient, nécessite que le signataire s’inscrive dans un dispositif technique et administratif complètement hors de la portée du ‘’citoyen moyen’’. Avec éventuellement l’intervention d’un ‘’Tiers de confiance’’ …
Il faut en effet que cette ‘’signature électronique’’ permette l’identification exclusive du signataire, que celui-ci puisse garder sous son contrôle exclusif la procédure de création de sa signature, et elle doit être complètement liée au document concerné et permette de détecter toute fraude …

Or le sujet de ce post porte sur la ‘’photo numérique de la signature’’ dans le cadre d’un outil informatique d’aide à l’organisation de matches.
C’est ce principe qui tend à se généraliser que je relève et auquel on n’a vraiment rien à gagner dans la sécurité de notre art de vivre !

Oui hélas Malicia, il pourra toujours y avoir des faux en écriture qui pourront mettre les graphologues en échec, mais j’aimerais bien savoir comment on peut procéder pour contester SIMPLEMENT l’utilisation frauduleuse d’une signature par la duplication du fichier ‘’photo numérique de la signature’’, au bas d’un document !

Je rappelle que ce qui est en cause n’est pas ce logiciel, mais le principe général de la ‘’photo numérique de la signature’’, qui tend à se généraliser.

Date de publication : 28/11/2020 15:39
Haut


Re : Signature électronique
#15
Accro
Accro


@ Fox06

Mon post précédent a été ‘amputé’ …

Je loue votre inventivité, mais je ne suis pas sûr QUE LE PRINCIPE dans lequel elle s’inscrit contribue à mieux sécuriser nos arts de vivre.

Cordialement

Date de publication : 28/11/2020 15:34
Haut


Re : Signature électronique
#16
Accro
Accro


@ Fox06

Reprenant vos commentaires :
- Le ‘’débat’’ porte, à l’occasion de votre logiciel, sur la sécurité générale de la signature ‘’non-papier’’. La FIE et la FFE n’ont rien à voir là-dedans.
- Si la signature papier peut être scannée et réutilisée, il suffit de demander à voir l’original papier. Cela montre bien qu’il faut refuser toute version électronique de document signé. C’est peut-être à pondérer quand il s’agit du bas d’une feuille de poule …
- Je ne pensais pas du tout au cloud. Là encore, j’attaque le principe général de la ‘’signature non papier’’. Mais en poursuivant dans l’architecture technique que vous évoquez (serveur, pc du DT ...), on peut tout à fait imaginer qu’un spécialiste capte via le WIFI, cracke votre serveur … etc Ce dispositif n’est pas inviolable. Là encore, ce n’est pas le logiciel Fencing Fox que je mets en cause, mais cette pratique qui tend à se généraliser … et pas pour des feuilles de poule !
- ‘’ Cette signature a été demandée par les utilisateurs’’ Dans le monde des entreprises on dirait ‘’C’est bien une des rares fois où on accède à leur demande’’

Date de publication : 28/11/2020 15:32
Haut


Re : Signature électronique
#17
Accro
Accro


Bonjour,

Si la signature des Présidents et/ou des Arbitres est requise sur les feuilles de match, c’est pour en authentifier le contenu.
La signature requise en principe, comme dans tout autre situation, doit être réellement celle de l’intéressé(e), et nom une simple croix, des initiales ou un prénom… Sinon tout ce protocole est inutile !

Or, on touche là à un nouvel usage informatique qui tend à se répandre, au risque de devenir exclusif. On s’y trouve déjà confronté lors que l’on nous remet une LRAR, à la banque quand on fait un virement, chez le notaire … etc
Fort heureusement il est encore possible de s’y opposer en exigeant une ‘signature papier’ (jusqu’à quand ?), ou de signer n’importe comment (mais alors quel est l’intérêt de devoir signer ?)

Pourquoi cette résistance ? Voici !
La signature électronique sur un sabot, un portable, une tablette ou tout autre terminal de saisie informatique y est mémorisée sous forme d'un fichier qui est envoyé ou ‘interfacé’ vers un système central où elle est conservée à des fins de certification du document qu’elle accompagne.
Or un fichier ça se duplique/pirate facilement. Et un site informatique, ça peut hélas être ‘cracké’ !
L’actualité nous montre périodiquement l’existence de ces méfaits. Lesquels touchent même les ‘grands comptes’ spécialisés comme Apple, Sony …
On peut ne pas avoir envie que notre propre signature se ballade et risquer de se trouver prétendument signataire d’un document qu’on n’aurait même pas vu.

La signature électronique est certes bien pratique, mais elle crée un nouvel espace de risques pour tout citoyen pour qui il sera très dur de contester, tant la connaissance des techniques en œuvre est nécessaire, lesquelles sont complexes, évolutives et localisées dans les infrastructures des organismes/administrations/sociétés auxquelles on ne peut avoir accès.
Seule la signature papier permet de prouver que c’est un original.

Le dispositif de signature électronique du logiciel d'escrime Fencing Fox, que je ne connais pas, participe à ce nouvel espace de risques pour tout citoyen… Et poussons la névrose jusqu'à imaginer que ce pourrait frauduleusement être le média de capture de signatures par des pirates mal-intentionnés...

Il faut reconnaître l’inventivité de ses concepteurs. La méfiance n’est pas vis-à-vis d’eux, mais d’une inquiétante pratique qui tend à se généraliser, et leur trouvaille y participe.
Conclusion : toujours signer d’une croix

Je les prie de m’excuser pour mon intervention sur un sujet d’actualité dont les conséquences possibles nous dépassent … mais pour lequel on n’est pas obligé de se laisser faire, et d'en passer les risques sous silence.

Cordialement

Date de publication : 27/11/2020 21:49
Haut


Re : Table ronde sur l
#18
Accro
Accro


Bonsoir,

Tout à fait d'accord pour continuer de dénoncer le VIOL DU REGLEMENT par certains arbitres, dont l'incompétence ou la mauvaise intention dénature le fleuret et pervertit la façon de tirer de certains ...

Quant à ces attaques sur Malicia, je ne serais pas étonné qu'elles soient le fait des petits copains de '' Serge Plasterie est le chien de garde de l'arbitrage international '' ...

Petits copains ... petits bras raccourcis ...

Date de publication : 18/05/2020 22:42
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#19
Accro
Accro


C'est beau l'escrime !

Date de publication : 16/05/2020 23:19
Haut


Re : Table ronde sur l
#20
Accro
Accro


Citation :

mortderire a écrit :
Citation :

LeBouseux a écrit :
Citation :

mortderire a écrit :
Citation :

koudroua a écrit :
Bonjour,

Existe t il des centres de désintoxication à Escrime info, plus particulièrement sur le sujet de l'arbitrage du fleuret ?
Par avance merci.


pas la peine ! ce sujet meurt de lui-meme
tu n’as qu’a voir le contenu de la page 135 qui, comme toutes les autres comporte 30 messages :

eh bien ca boucle entre Malicia (l’Expert) et Le Bouseux, voire Oriola

sur 30 posts
22 Malicia
4 Lebouseux pour rectifier les droite gauche
1 Oriola
3 divers dont 2 Amanrich pour rigoler


bref, ca n’interesse plus grand monde


Pour un sujet qui se meurt et qui n'intéresse plus grand monde, sur la violation du règlement on en est néanmoins à plus de 467000 vues...


on fait dire ce qu’on veut aux chiffres et aux stats
L’interet pour le sujet « violation du RI » c’est comme le covid. beaucoup de vues sur des articles qui n’en valent pas la peine et qui finissent par lasser


Franchement c'est étonnant toutes ces personnes qui critiquent l'initiative de dénonciation du VIOL DU REGLEMENT, principalement par Malicia !

Ca les intéresse donc tant que ça ?

Date de publication : 16/05/2020 23:17
Haut


Re : Quand on savait encore ce que c
#21
Accro
Accro


Bonsoir,

Ca sent pas bon toutes ces attaques personnelles, alors que le sujet c'est LE VIOL DU REGLEMENT, et avec preuves à l'appui !

Y aurait-il des jaloux ?

Date de publication : 16/05/2020 23:10
Haut


Re : Enseignement et respect du règlement officiel fleuret
#22
Accro
Accro


Citation :

pseudo a écrit :
Bonjour Monsieur Philippon,

Dans le cadre de l’Institut de formation de la Fédération Française d’Escrime ( IFFE ) dont vous êtes le Directeur, vous organisez une table ronde autour de l'arbitrage fleuret chez les jeunes, le 30 avril 2020.
Envisagez-vous de confirmer, voire d’interroger sur

La nécessité d’enseigner et d’exiger des arbitres jeunes de respecter le règlement officiel quand ils sont en fonction !

Compte tenu que cette table ronde sera retransmise en direct sur la chaîne YouTube de la FFE, et qu’elle sera suivie par bon nombre de personnes, ce rappel, voire la réponse à cette question, sont structurants et importants pour l’escrime française.

Nous ne doutons pas de votre intérêt et de votre sens des responsabilités sur ce point majeur.

Avec nos remerciements anticipés pour votre réponse à ce message et à sa mise en œuvre.

Cordialement



Je replace ce message qui semble avoir disparu ...

Merci

Date de publication : 30/04/2020 16:57
Haut


Re : Enseignement et respect du règlement officiel fleuret
#23
Accro
Accro


@beraldie

Citation :

beraldie a écrit :
la question semble trop évasive.


La question ‘semble’ ou bien est évasive ?
Je dirai que la question est large, et sa réponse est lourde de conséquences !
C’est probablement pourquoi cette réponse se fait attendre.

Nous allons voir quel sens des responsabilités anime l’Homme au poste qu’il occupe !

Envisage-t-il confirmer ou interroger sur La nécessité d’enseigner et d’exiger des arbitres jeunes de respecter le règlement officiel quand ils sont en fonction !

Citation :

Je vois au niveau de l'arbitrage fleuret, l'adaptation des enseignants à la nouvelle méthode de l'arbitrage.


Pour ma part, je ne vois pas d’adaptation des enseignants … mais pour certains soit un manque de rigueur, une fatigue devant les erreurs d’arbitrage au niveau international, et pour d’autres malgré leur grade … une ignorance crasse du règlement.

Quant à cette ‘’méthode’’ que vous citez … il n’y en a pas ! Tantôt on décide au départ du pied, tantôt on applique le règlement, tantôt …
J’ignorais qu’il y avait une méthode pour violer le règlement !


Citation :

L'autre aspect à soulever, aujourd hui arreter avec ces notions de "j y vais-j'y vais pas " de là sort des grands mots magiques !

Qu’entendez-vous par ‘’j’y vais/j’y vais pas’’ ? Parlez-vous des feintes, des fausses attaques … ?


Citation :

Les arbitres se retrouvent en difficultés avec "ces intentions"


L’arbitre c’est celui qui applique le règlement, et s’il se sent en difficulté, il doit remettre en garde. Sa décision est souveraine ! Ceci est mieux que de faire une erreur.

Date de publication : 27/04/2020 15:27
Haut


Enseignement et respect du règlement officiel fleuret
#24
Accro
Accro


Bonjour Monsieur Philippon,

Dans le cadre de l’Institut de formation de la Fédération Française d’Escrime ( IFFE ) dont vous êtes le Directeur, vous organisez une table ronde autour de l'arbitrage fleuret chez les jeunes, le 30 avril 2020.
Envisagez-vous de confirmer, voire d’interroger sur

La nécessité d’enseigner et d’exiger des arbitres jeunes de respecter le règlement officiel quand ils sont en fonction !

Compte tenu que cette table ronde sera retransmise en direct sur la chaîne YouTube de la FFE, et qu’elle sera suivie par bon nombre de personnes, ce rappel, voire la réponse à cette question, sont structurants et importants pour l’escrime française.

Nous ne doutons pas de votre intérêt et de votre sens des responsabilités sur ce point majeur.

Avec nos remerciements anticipés pour votre réponse à ce message et à sa mise en œuvre.

Cordialement

Date de publication : 26/04/2020 12:59
Haut


Re : Table ronde sur l'arbitrage fleuret M9/M15
#25
Accro
Accro


Bonjour,

Puisqu'il s'agit d'échanges sur ''la formation des arbitres jeunes au fleuret'',
ce qui est déterminant pour la qualité de l'arbitrage,
il y a une question incontournable à laquelle il faut répondre dès le début de cette table ronde :

Doit-on enseigner et exiger des arbitres jeunes de respecter le règlement officiel quand ils sont en fonction ?

Ce point vise particulièrement l'analyse de la phrase d'armes et la juste application des règles de priorité.
Occulter cette question décrédibiliserait l'initiative de cette table ronde.

D'avance merci Monsieur Philippon !

Date de publication : 23/04/2020 20:08
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#26
Accro
Accro


Bonjour à Tous,

Eléments de l’entretien de ccadet avec Isabelle Lamour, Présidente de la FFE :
(message 3 975 à http://www.escrime-info.com/modules/n ... wtopic.php?post_id=420224 )


Citation :

...Elle est d’accord qu’il y a un problème. Que c’est anormal d’avoir une différence entre l’arbitrage effectif et le règlement. Mais ne pense pas que la pratique puisse changer, et pense que cela se finira pas une réécriture du règlement.
Pourquoi pas, c’est une des solutions : A ce moment, ne faut-il pas pousser pour que cela arrive ? ...

La FFE n’a pas rien fait et ne reste pas les bras croisés (même après cette conversation, j’en doute), mais que nos efforts nationaux sont infructueux et cela finira probablement avec le changement du règlement que l’on pourrait du coup, tout naturellement commencer à appliquer dès maintenant en anticipation


Merci CCADET pour ce témoignage des paroles de la Présidence.
Il s’en dégage notamment l’idée d’anticiper le changement de règles … ce qui est scandaleux !
C’est une véritable démission sur ce point, ce qui interpelle gravement sur le rôle de la personne et de la fonction !

Au-delà de ce qui passe pour une démission, il y a un calcul : ON PREPARE LES ESPRITS !
En effet je nous invite à prendre connaissance d’un livret récemment réalisé par la FFE, à la disposition des clubs, et intitulé « Le livre des lames et des armes »

Ce livret est réalisé par la Commission nationale des éducateurs, il porte la signature d’Isabelle Lamour (Présidente de la FFE) et de Laurence Modaine (Directrice Technique Nationale) ! !

On trouve page 78 le lexique destiné à «  la compréhension et l’enseignement de l’escrime … contribuer à l’unité dans l’enseignement et l’arbitrage … »

On y trouve une prétendue définition de l’offensive :
« Action du tireur qui prend ou reprend l’initiative pour toucher l’adversaire « 

C’est quoi cette idée d’initiative, c’est défini où ?
Si je crie en levant la pointe, tête en avant, avec appel du pied … est-ce que je prends l’initiative ?
Une préparation d’attaque est-elle une prise d’initiative ?

On y trouve une prétendue définition de l’attaque :
«  Action offensive initiale entreprise : en allongeant le bras, en menaçant continuellement la surface valable, portée avec un mouvement progressif des jambes vers l’avant « 

Donc si le tireur avance doucement le pied avant en allongeant le bras … c'est une attaque ?
Idem s’il fait une passe avant !
Dans ce cas quelle est la différence avec une préparation d’attaque ?
«  Mouvement progressif  « ? Qu’en est-il de la fente explosive d’une attaque simple ?

Soit le cas des tireurs A et B qui démarrent en même temps et touchent tous deux :
- Le tireur A allonge le bras en marchant en même temps que le tireur B fait un coup droit en se fendant -
L’application des nouvelles définitions fantaisistes ci-dessus doit aboutir à ‘’ attaques simultanées, pas de touche ‘’
L’application des règles fondamentales du RI au fleuret, au contraire analyse ainsi la phrase d’armes :
‘’ Le tireur A fait une contre attaque en marchant sur l’attaque simple du tireur B ‘’ Point au tireur B !


Deux choses dans mon message :
- Halte à la démission, à la langue de bois et à la mascarade !
- A certains éducateurs de la dite Commission, soyez PROFESSIONNELS !

C’est la mort du fleuret qui s’approche, et on est nombreux à le refuser !

Bien à vous

Date de publication : 18/03/2020 13:11
Haut


Re : Ysaora Thibus dans Libé
#27
Accro
Accro


Citation :

Alatriste a écrit :
Avez vous lien pour voir cette réalisation?


D'autres plus anciennes et néanmoins intéressantes à
https://www.youtube.com/channel/UCWr27zz23LxnDZVx-HA9IYw/videos

Date de publication : 23/12/2019 15:37
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#28
Accro
Accro


Bonjour,

Citation :

Merci Alatriste pour cette vidéo tout à fait opportune !

On retrouve bien dans cette vidéo des aspects également abordés dans le message n°1340 ci-dessous (constat, causes, actions possibles …), analyses et points de vue pour renvoyer la bande des petits bras courts dans le bac à sable …

A quoi sert la commission arbitrage de la FFE ? De la FIE ?

Bonnes fêtes quand même !



Citation :

pseudo a écrit :
Oui, il y a VIOL du règlement par certains arbitres !

Et ici, il arrive que l’on parle de terrain, de martialité, d’effectifs, de compréhension, de spectaculaire, d’évolution, de changer le règlement etc ...

Mais, la question fondamentale est … pourquoi n’y-a-t-il pas respect du règlement ?

Parce qu’il y a des phrases d’armes où C’EST PLUS DUR à voir, à discerner, à juger !

A l’origine, le règlement était respecté par tous !
On pouvait même garder le bras tendu en fin d’attaque sur un adversaire qui parait et ripostait par une-deux. On donnait raison à ce bras resté tendu, puisqu’on prenait un temps d’escrime à l’adversaire ! (arrêt sur le premier temps du une-deux = l’adversaire se suicide). Essayez pour voir aujourd’hui !
(merci de faire l’économie d’une ironie sur une prétendue nostalgie … svp)

Il s’agit de comprendre POURQUOI et COMMENT on en est arrivé aux aberrations de la bande des petits bras courts, au non respect de la priorité d’une ligne, d’une attaque sur préparation etc...

Le problème, évidemment, il est CHEZ CERTAINS arbitres.

Ceci, est A L’ORIGINE dû au manque de bons arbitres, tant en France qu’à l’International.
Les instances en France ont dû imposer aux clubs, la présence d’arbitres lorsque ces clubs présentaient un certains nombres de tireurs aux compétitions. Faute de présenter un arbitre, les inscriptions n’étaient pas possibles.
L’heureuse croissance du nombre de nations à la pratique de l’escrime, a également contribué à la participation de leurs nouveaux arbitres, non encore finement expérimentés.
(merci de faire l’économie d’une critique sur un prétendu ostracisme … svp)

On peut comprendre que c’est toujours un peu dur pour les nouveaux arrivants.
Il est plus dur de voir le combat selon la grille de lecture du règlement (notamment lorsqu’il s’agit de la ligne, du temps d’escrime, de l’extension du bras, de l’attaque au fer …) que d’apprécier alors la situation à partir d’une perception globale du déplacement d’une silhouette, d’une dynamique générale, d’une lampe qui s’allume etc ...
Certains même, tellement imbibés par ce mode de perception, justifient et inventent … l’initiative etc …

Le problème est que cette conception et cette pratique d’arbitrage a tendance à se propager, parce que facile !
Au point certains tireurs vont jusqu’à modifier leur pratique pour s’assurer l’avantage de ces arbitres violant le règlement

Un autre point est à l’origine de ces déviances : une certaine primauté du physique.
Sous l’influence des Pays de l’Est, la pratique de l’escrime est devenue plus athlétique. Importance accrue des membres inférieurs, permettant de rapides déplacements et offensives.
(il est également plus facile de lancer une séance de musculation ou de cardio-training que de donner de pertinentes leçons d’escrime de main et de coordination …)

Plus athlétique, cette pratique de l’escrime a donné plus d’importance au rôle des jambes, aux détriments de celui de la main !
Ceci est très probablement un des facteurs à l’origine de l’importance du rôle déterminant des jambes dans la vision, et l’interprétation de certains arbitres.
Ce qui reste une absurdité martiale !


Pour CONCLURE, il est déterminant de résoudre cette vision déviante de la phrase d’armes chez certains arbitres.
- expliquer l’esprit et l’origine de certains articles du Règlement International. Peut-être y mettre une annexe qui aurait cet objectif.
- introduire les origines de certains articles du RI dans les séances de formation, dans les clubs, dans les Ligues
- tenir compte de la juste analyse des phrases d’armes dans les QCM, dans les examens
- en début de compétition, rappeler ces règles aux arbitres
- la Commission d’Arbitrage de la FFE doit se saisir du problème, agir en communiquant (lettre de rappel aux clubs par exemple), séminaires de perfectionnement, création d’un concours annuel national d’arbitrage, etc …
- la Commission d’Arbitrage de la FFE doit saisir la Commission d’Arbitrage de la FIE
- etc …


Sur la route, la ligne jaune ne doit pas être franchie.
Même si certains ont envie et qu’ils peuvent le faire … on ne modifiera pas le Code de la route pour autant.


Date de publication : 23/12/2019 15:10
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#29
Accro
Accro


Citation :

cheben a écrit :
Et pour faire double post, je reviens encore inlassablement répéter mon discours:

Il crève les yeux que sur ce sujet, la majorité des points de vue sont fait à l'aide d'une grille de lecture qui n'inclut pas les connaissances que l'on intègre sur le terrain.

Les remarques et dénonciations sont justes, mais souvent elles transpirent l'absence d'expertise incorporée de l'activité . Autrement dit c'est un discours d'observateur lointain, qui serait plus riche si il pouvait etre complété par des observations et des experiences sur la piste, derrière les pistes, ou derrière le plastron...


Bonjour,

CA VEUT DIRE QUOI AU JUSTE ?

Serait-il possible de parler clair et compréhensible ?

Le sujet est quand même le RESPECT de l'application du règlement !

(Bien que n'ayant contribué qu'au début de ce sujet ... je continue de suivre)

Merci pour un éclairage.

Date de publication : 04/12/2019 16:31
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#30
Accro
Accro


[quote]
Passatadisotto a écrit :
Dérobement : Action offensive ou contre-offensive qui consiste à soustraire sa lame à
l'emprise adverse (attaque au fer, prise de fer).

Où est-il marqué qu'un bras raccourci n'est pas une action qui soustrait la lame à l'emprise adverse ? …

Donc, résultat binaire, si jamais il y a une recherche de fer et que la personne trouve le fer, elle a la priorité, sinon la priorité passe à l'adversaire.
[quote]


Un bras raccourci est une POSITION !

S’il y a en même temps un mouvement de pointe (soustraction du fer, parade circulaire …) , avec ou sans allongement du bras, c’est une ACTION !

Il y a dérobement (A) lorsque la pointe se soustrait à la lame adverse (B)… ET QUE le bras (A) s’allonge en même temps, ou est préalablement tendu (ligne).
Dérober est une action contre-offensive ( <==allongement du bras)
Tromper (même principe d’exécution) est une action offensive (<==allongement du bras)

Dans une attaque, l’échec d’une recherche du fer ne fait pas systématiquement perdre la priorité !

En effet il est nécessaire de distinguer :
- si A recherche de fer, le trouve, il a la priorité
- si A recherche le fer, ne le trouve pas et que B a dérobé en allongeant le bras, B a la priorité
- si A recherche le fer et ne le trouve pas et que B a soustrait sa pointe (sans allongement du bras), A CONSERVE la priorité

Date de publication : 27/09/2018 13:25
Haut



(1) 2 3 4 ... 10 »



Escrime-Info : Mentions légales