https://www.stagescrime.com
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
136 utilisateur(s) en ligne (85utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 0
Invités : 136

plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Index du forum


Accueil » Tous les messages (Escrime-partage)

BasBas



Re : La neutralité du CIO et des fédérations internationales en cas de conflit ?
#1
Accro
Accro


Citation :

Stephen a écrit :
Avant hier :
LE CIO RECOMMANDE UN BANNISSEMENT DES RUSSES DU SPORT MONDIAL.

Aujourd'hui :
Les athlètes paralympiques russes et biélorusses autorisés à concourir aux Jeux sous bannière neutre.

Le CIO et sa logique.

Si vous y comprenez quelque chose.
En fonction des compétitions, des sports, les athlètes Russes peuvent ou non participer.
Heureusement le ridicule ne tue pas.


En effet, et le plus ahurissant c'est que le CIP rappelle au CIO les principes fondamentaux de la charte et particulièrement le principe de neutralité , voici sa réponse / rappel :

" Parce que le CIP est attaché au principe de neutralité

Enfin, le Comité international paralympique a fondé sa décision sur les idées de neutralité politique et d’impartialité. "Le CIP a été guidé par ces principes qui lui sont chers, et par la conviction inébranlable du pouvoir du sport de faire changer les choses",
écrit l’instance dans son communiqué. Des éléments clés de la nouvelle charte paralympique, rappelle-t-elle, approuvée fin 2021. De quoi justifier une non-mise à l'écart des sportifs russes et biélorusses, qui pourront bien prendre part au grand rassemblement paralympique dès vendredi " .

voici le lien info :

https://www.francetvinfo.fr/jeux-paral ... urir-a-pekin_4989426.html

Date de publication : 02/03 19:38
Haut


Re : La neutralité du CIO et des fédérations internationales en cas de conflit ?
#2
Accro
Accro


Citation :

Agecanonix a écrit :
Bien sûr, la neutralité ?

Escrime-partage (si vous étiez né à cette époque !) Vous auriez sans doute accepté sans murmure les J.O de 1936 chez Adolf Hitler ?

Voyez vous, parfois sous couvert de neutralité, on se retrouve partisan ! (à l'insu d'son plein gré, évidemment)

Ce n'est jamais simple ...


Agecanonix ;

Désolé de vous contredire, mais vous faites erreur sur des faits historiques :

Voici ce que Hitler pensait des JO :

https://www.youtube.com/watch?v=la1lg2fozRM

et c'est aussi grâce à ces JO de 36 que les allemnands et particulièrement hitler ont découvert qu'il existe une autre " humanité ou une autre race " ,

la meilleure réponse c'était celle donnée par Jesse Owens à hitler et à son peuple " sur le terrain sportif "

Est-ce que boycotter les JO de 36 aurait empêché la seconde guerre mondiale ?

sans doute que non, et pourquoi ?

car hitler avait son plan dans sa tête ( avec les JO ou sans les JO ).

De la même façon ( même s'il faut éviter de comparer poutine à hitler ) la posture du CIO n'empêchera pas poutine d'exécuter ses plans. Bien au contraire.

Après cette parenthèse d'histoire que vous aviez ouvert,

Agecanonix , allez jusqu'au bout de votre honnteté intellectuelle en répondant à cette question :

si demain la France ou notre président attaque un autre pays pour quel que raison que ce soit ( comme les USA l'ont fait par exemple en Irak ) et le CIO agisse de la même façon , est ce que vous serez d'accord pour qu'on interdise à tous les sportifs français de participer aux compétitions internationales ?

Date de publication : 01/03 22:24
Haut


La neutralité du CIO et des fédérations internationales en cas de conflit ?
#3
Accro
Accro


Le code éthique ( charte ) du CIO stipule dans son Article 1 :


" Le respect des principes éthiques fondamentaux universels est le fondement de l’Olympisme.

Parmi ceux-ci figurent :

1.1 Le respect de l’esprit olympique, qui exige la compréhension mutuelle, l’esprit
d’amitié, de solidarité et du fair-play ;

1.2 Le respect du principe d’universalité et de neutralité politique du Mouvement
Olympique
;

1.3 Le maintien de relations harmonieuses avec les autorités publiques tout en
respectant le principe de l’autonomie telle que définie par la Charte olympique;

1.4 Le respect des conventions internationales de protection des droits de l’homme
en ce qu’elles sont applicables aux activités des Jeux Olympiques et qui assurent
notamment
– la sauvegarde de la dignité de la personne ;
– le rejet de toute forme de discrimination, quelle qu’en soit la raison,
notamment en raison de la race, la couleur, le sexe, l’orientation sexuelle,
la langue, la religion, les opinions politiques ou autres, l’origine nationale
ou sociale, la fortune, la naissance ou toute autre situation ;
– le rejet de toute forme de harcèlement, physique, professionnel ou sexuel,
et de toutes pratiques attentatoires à l’intégrité physique ou intellectuelle.

1.5 La sauvegarde des conditions de sécurité, de bien-être des participants et de
soins médicaux favorables à leur équilibre physique et moral.
Code d’éthique du CIO ".



Nous assistons, là, à un revirement inédit du CIO dans le conflit russo-ukrainien.

Au delà des positions des uns et des autres sur ce conflit, la posture prise par le CIO dans le non-respect de ce sacré principe de neutralité va ébranler le monde sportif et les sportifs lesquels ont toujours tenté de cohabiter et se respecter mutuellement dans l'esprit du sport et de l'olympisme et ce quel que soit leur divergences politiques, religieuses, ethniques, sociales, géographiques...etc,

Soutenir les sportifs ukrainiens est nécessaire c'est même une obligation pour qu'ils puissent pratiquer leur sport et représenter leur pays dignement dans de cette période de conflit douloureuse pour eux,

Interdire à l'Etat russe toute forme de récupération ou manifestation dans l'enceinte sportive( hymne national, drapeau...etc ), nous sommes tous d'accord,

mais bannir les sportifs russes des compétitions sportives pour un conflit qui les dépassent, ce n'est pas acceptable et c'est contraire aux principes de la charte CIO.

Que fera le CIO si demain la Chine envahi Taiwan ?

Que fera le CIO si demain la l'Inde envahi des provinces non hindou ( ce qu'elle a déjà commencé à faire ) ?

Que fera le CIO si demain un autre conflit éclate entre 2 autres pays ?

Quels seraient les critères ( politiques, géopolitiques...etc ) sur lesquels va s'appuyer le CIO pour déterminer que tel pays sera sanctionner et pas l'autre ?

De grâce, laissons le monde du sport et les sportifs en dehors de ces conflits.

Laissons les sportifs cohabiter entre eux en toute liberté et dans le respect des droits de chacun .

Date de publication : 01/03 19:39
Haut


Re : CdM EDS Sochi 25-27/02/2022
#4
Accro
Accro


Citation :

skiipy a écrit :
Citation :

Stephen a écrit :
Le régime paranoïaque enferme et torture même des enfants.
Vous pouvez me rappeler où se déroule les championnats du Monde cet été ??
Alors on boycott ??
Vous me faites pitié avec vos bons principe.
La Russie n'est malheureusement pas le seul problème dans ce Monde et la souffrance des peuples n'est pas seulement ou les projecteurs se braquent.


L’un des rare message intelligent. On a d’ailleurs vue bien du monde faire comme si rien n’avait été écrit. Plus simple de faire l’autruche.


En effet, si on devait suivre la doxa médiatico-politique régnante, nous devrions aussi exclure / boycotter les sportifs maliens car le pouvoir en place a chassé nos troupes militaires, nos intérêts...etc, et il est traité par notre gouvernement de " milices de dictateurs sans foi ni loi au service des russes ".

Les exemples au travers le monde ne manquent pas.

Laissons le monde sportif et les sportifs en dehors de cela !

Date de publication : 27/02 19:07
Haut


Re : Conflit contre l
#5
Accro
Accro


Citation :

flo- a écrit :
On trouve :
Citation :

Malicia a écrit ici :
Bonjour Cnews,

Voilà un super sujet pour vous, un beau scandale,
La fédération international d'escrime (FIE) dirigé par Alisher Usmanov cache en son sein [...]


Question de bon sens :

Pourquoi avant le conflit russo/ ukrainien , ces oligarques russes ( qu'on traite aujourd'hui de corrompus ) on les laissait faire leur sale business pendant des décennies en toute impunité ( en sachant qu'ils étaient corrompus ) ?

Autrement dit, nos pays étaient complices de cette corruption sur notre propre sol en fermant les yeux , et maintenant nos pays ne sont plus complices de cette corruption car leur chef ( poutine ) est devenu " méchant envahisseur " ?

La géopolitique est une machine perverse et machiavélique,

laissons le monde du sport et les sportifs en dehors de toute cela,

Date de publication : 27/02 18:43
Haut


Re : CdM EDS Sochi 25-27/02/2022
#6
Accro
Accro


Citation :

Bukoko a écrit :
Mais que vous êtes ridicules ... comment peut-on sincèrement reprocher à la Fédé de ne pas avoir anticipé que Poutine allait déclarer la guerre ? Comment peut-on leur reprocher d’avoir eu le même comportement que toutes les autres fédérations?

Surtout comment pouvez vous être assez prétentieux pour croire que vous auriez fait mieux ? (Et cela vaut pour tout, pour la politique du gouvernement contre le covid aussi)

Il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent jamais, continuez à ne rien faire, à critiquer dans votre canapé, vous êtes pitoyables !




Etre solidaire avec les escrimeurs ukrainiens est salutaire , mais cela ne veut pas dire exclure / boycotter les escrimeurs russes .

Bref, il faut aider les escrimeurs ukrainiens pour la pratique de leur sport , mais il ne faut pas bannir les escrimeurs russes. C'est contraire aux principes de la charte olympique.

Car si chaque fois qu'il ya un conflit ou des violations des droits de l'homme ( car la liste de ces pays est longue et chacun fera son échelle de valeur ...), il faut boycotter ses adversaires , ce n'est pas une solution pérenne pour le rapprochement des sportifs et des peuples.

Pour rajouter voici quelques points du règlement de la FIE :


" Statuts de la FIE, décembre 2021
FIE
5
CHAPITRE I – PRINCIPES CONSTITUTIFS

La FIE reconnait, assume et s’engage avec les principes constitutifs de l’Olympisme, en tant
que « philosophie de vie, exaltant et combinant en un ensemble équilibré les qualités du
corps, de la volonté et de l’esprit. Alliant le sport à la culture et à l’éducation, l’Olympisme se
veut créateur d’un style d e vie fondé sur la joie dans l’effort, la valeur éducative du bon
exemple, la responsabilité sociale et le respect des principes éthiques fondamentaux
universels ».*
L’objectif de la FIE est de « de mettre le sport au service du développement harmonieux de
l’humanité en vue de promouvoir une société pacifique, soucieuse de préserver la dignité
humaine. La pratique du sport est un droit de l'homme ».*
Pour faire progresser le monde de l'escrime dans son ensemble, la solidarité entre les forts et
les faibles
est une condition incontournable, que ce soit entre les continents, les fédérations,
les athlètes.
Cette vision doit devenir une réalité. Un seul mot d’ordre : l'escrime ensemble, l'escrime
universelle.

L'escrime allie de manière homogène et équilibrée des aptitudes physiques et mentales, entre
autres : les qualités athlétiques, la dextérité, la réactivité, la vitesse, l’inventivité, l'anticipation,
l’adaptabilité.
L’escrime est fondée sur les valeurs fondamentales du Mouvement Olympique, entre autres :
Le respect des athlètes, des officiels, des arbitres et des spectateurs, la courtoisie, la loyauté,
l’esprit sportif, la discipline, l’observance des règlements.

1.1 MISSION

La FIE est reconnue par le CIO comme l'organisation qui régit mondialement le sport de
l'escrime, selon les règles du chapitre 3 de la Charte Olympique*.
La FIE a pour objet :
a) de favoriser le développement mondial de l’escrime et de resserrer les liens d’amitié qui
unissent les escrimeurs
de tous les pays, en établissant des rapports permanents entre les
groupements qu’ils représentent, et de veiller à l’amélioration de la pratique de notre sport à
tout point de vue ;
b) de veiller à ce que les tournois internationaux ouverts aux fédérations membres soient
organisés en conformité avec les règlements de la FIE ;
c) de déterminer les règles selon lesquelles devront être organisées les épreuves
internationales ;
d) d’organiser les Championnats du Monde, ainsi que les Championnats du Monde juniors,
cadets et vétérans ;
e) d'autoriser et de superviser les autres compétitions officielles de la FIE ;
f) de faire respecter à l’occasion des épreuves internationales les interdictions, suspensions,
radiations, disqualifications et toutes autres pénalités prononcées par une des fédérations
membres ;
g) d’étudier et de réglementer toutes les questions qui concernent l’escrime dans les rapports
internationaux
;
h) de poursuivre la lutte contre le dopage ;
i) d’organiser pour l’escrime, en liaison avec le Comité International Olympique, les Jeux
Olympiques ;
* : Charte Olympique, p. 10, 16
Statuts de la FIE, décembre 2021
FIE
6
j) de faire respecter le principe de non-discrimination en raison de la race, le sexe,
l’appartenance ethnique, la religion, les opinions politiques, le statut familial ou autre.
k) de prendre les mesures adéquates afin de contribuer au respect de l'environnement.
l) d'assurer des épreuves sportives équitables de sorte que l'esprit de fair play prévale.
m) de définir des règles et des mesures appropriées pour protéger la santé des athlètes et
prévenir tout abus.
n) de prendre des mesures appropriées pour l'avenir social et professionnel des athlètes " .



1.2 MOYENS D’ACTION
1.2.1 La FIE ne reconnaît qu’un seul pouvoir sportif par pays (la "Fédération nationale") pour y régir
le sport de l’escrime.
Pour la définition du « pays », la FIE adopte l’interprétation qu’en donne le Comité
International Olympique.
1.2.2 La FIE ne doit pas s’immiscer dans le fonctionnement purement interne des membres qui la
composent, sauf en cas de violation des Statuts ou du Règlement de la FIE ou de la Charte
olympique. Le Comité exécutif de la FIE est responsable de régler la question.
1.2.3 La FIE délivre une licence internationale pour ses compétitions officielles (chapitre 9).
1.2.4 La FIE exige de chaque Fédération nationale membre le respect du principe de non-
discrimination politique, raciale ou religieuse.
De ce fait, aucun(e) concurrent(e) d’une fédération membre de la FIE ne peut participer aux
épreuves officielles de la FIE ou aux autres épreuves internationales s’il ou elle refuse, pour
quelque raison que ce soit, de rencontrer quelque autre concurrent(e) que ce soit
régulièrement engagé(e) sauf si son refus est autorisé par les Statuts ou le Règlement.
En cas de violation de cette règle, le concurrent sera immédiatement disqualifié et le Comité
Exécutif examinera, s’il y a lieu, et dans quelle mesure la possibilité de saisir la Commission
de Discipline d’une demande de sanction contre la fédération nationale membre à laquelle
appartient ce concurrent.
1.2.5 La fédération nationale membre qui propose sa candidature pour l’organisation des
Congrès, des compétitions officielles et de toutes autres manifestations internationales de
la FIE doit documenter le fait que l'organisateur a tout mis en œuvre pour faire en sorte
que toutes les fédérations nationales membres puissent participer à ces manifestations
sans aucune discrimination quelle qu’elle soit.
Le non-respect de cette disposition exposera les fédérations membres à des sanctions de la
FIE
1.2.6 a) Aucune équipe ou concurrent d’une fédération membre n’a le droit de participer à une
épreuve organisée par un pays qui n’est pas membre ou une "confédération" qui n’est pas
reconnue par la FIE et inversement.
Néanmoins, des concurrents des pays qui ne sont pas membres de l a FIE peuvent être
inscrits à des épreuves individuelles organisées par des fédérations membres, s’ils sont
titulaires de la licence de la F.I.E valide pour la saison en cours. Ils tirent alors sous la
bannière de la FIE
b) Est interdite à tous les membres des Fédérations membres la participation aux épreuves ou
manifestations organisées par une personne physique ou morale non reconnue par la
Fédération nationale de son pays si ces épreuves ou manifestations n’ont pas été autorisées
spécialement par cette dernière.
Statuts de la FIE, décembre 2021
FIE
7
Les compétitions internationales qui ne sont pas organisées par une fédération membre et
mettant en présence plus de 5 nationalités devront avoir l’approbation de la FIE, Elles
figureront au Calendrier international.
Les compétitions sous régionales internationales dans lesquelles moins de six nationalités
sont représentées peuvent demander l'approbation de la FIE à condition que le Règlement et
les normes de sécurité de la FIE soient respectés.
c) Les engagements d’équipes ou de concurrents individuels ne sont valables que s’ils sont
transmis par leur fédération membre, sauf exceptionnellement en cas de a), 2 ème paragraphe
ci-dessus.
d) A titre exceptionnel et dans le but de développer l’escrime internationale dans les pays où il
n’existe pas encore de Fédération nationale membre de la FIE, les Fédérations membres
peuvent accepter, avec l’accord du Bureau de la FIE, les escrimeurs des pays qui ne sont pas
encore membres en spécifiant préalablement le lieu et la date des rencontres envisagées.
L’autorisation ainsi accordée devra préciser qu’il s’agit chaque fois d’une rencontre entre
escrimeurs d’une seule fédération membre avec ceux d’un seul pays qui n'est pas membre.
1.2.7 Toute interdiction, suspension, radiation, disqualification ou autre pénalité prononcée à
l’encontre d’un licencié de la FIE par une fédération membre doit être portée à la
connaissance du Bureau de la FIE qui en informera les fédérations membres de la FIE
1.2.8 La FIE reconnaît les principes fondamentaux de la Charte Olympique, le Code d’Ethique du
Comité International Olympique, ainsi que la compétence de la Commission d’Ethique du
Comité International Olympique.
La FIE et ses organes doivent utiliser des appels d'offre ouverts pour leurs contrats ".

Date de publication : 27/02 18:22
Haut


Re : Cht Europe Cadets & Juniors 2022 - Novi Sad
#7
Accro
Accro


Citation :

TUTIREOUTUPOINTE a écrit :
Citation :

vTROTTA a écrit :
Castanié, Chagnon et de Belval (qui avait battu Anane au tour précédent) en demi-finales !

Et il n'y a pas de petit plaisir en ce moment ... Valérian et Eliot sortent les 4 russes à eux deux dans le tableau !!!


bravo à nos jeunes français pour leur carton plein ! ; ils le méritent amplement !

mais restons sport ( à l'escrime, nous avons nos règles dans le respect de l'adversaire ) et éviter d'avoir des excès à l'égard de jeunes ( ou seniors ) escrimeurs russes ( qui n'ont rien fait que de subir un conflit qui les dépasse ),

Date de publication : 27/02 15:58
Haut


Re : CdM EDS Sochi 25-27/02/2022
#8
Accro
Accro


Citation :

papylepee a écrit :
Je me pose, peut être naïvement, des réflexions et des questions de bon sens...

La situation était quand même alarmante bien avant le départ de la Délégation...

Les enjeux sont-il plus fort que les risques ? Sommes nous contraints à écouter et agir uniquement en fonction des autorités ministérielles ? Avons-nous le libre choix d'une décision à prendre ?

Madame Flessel, cheffe de la délégation, Présidente de la Commission Epée Dames mais également chargée par le Président de la FFE de "l'international" aurait-elle pu conseiller le Président de la FFE sur la situation géopolitique pour une compétition devant se dérouler dans un pays belligérant et que plus est agresseur revendiqué ?

La FFE n'est-elle pas assez grande pour prendre sa décision de retrait ?

Pour moi, il y a une autre question...
Quid du soutien aux escrimeuses et escrimeurs ukrainiens et à leur Fédération...

Pas un mot là dessus !
Est-ce là, la solidarité entre sportifs ?




Au risque de vous contredire,

Au delà des positions que l'on pourrait avoir vis-à-vis de ce conflit,

Au delà des affinités / positions que l'on pourrait avoir à l'égard d'une fédération ou de ses membres,

Il n'en demeure pas moins, que la participation des athlètes dans une compétition dans le cadre d'un conflit politique ou militaire ne relève pas des prérogatives d'une fédération sportive.

Toute fédération sportive ( y compris la FFE ) n'a pas vocation pour s'immiscer dans des questions politiques, géopolitiques ou militaires.

Si toutefois, on permettait une telle approche, cela autoriserait chaque fédération ou son représentant ( président ou autre..) de décider seule : " que mes athlètes ne participeront pas à telle compétition pour telles motifs politiques, sécuritaires ou de conflit " .

Cela autoriserait une fédération par exemple à boycotter la Chine car c'est un pays dictateur qui réprime dans le sang et l'esclavage des ethnies et groupe de personnes par milliers, ou l'Egypte ou le Qatar ...etc.

Autrement dit, chacun doit rester à sa place : C'est l'Etat qui décide de boycotter ( pour des rasions valables ou discutables que l'on peut partager ou pas ) ,

les fédérations sportives s'occupent de leur seul périmètre sportif.

Date de publication : 27/02 14:24
Haut


Re : y aurait il une omerta en escrime ?
#9
Accro
Accro


Citation :

Escrime-partage a écrit :
Une sensibilisation doit être faite à tous les niveaux ( de la FFE jusqu'au club ) pour prévenir particulièrement les jeunes sur les conduites à tenir contre ces agressions / violences sexuelles.

Faites circuler cette vidéo très utile :

https://www.youtube.com/watch?v=DHgKKz8SPrs



https://www.facebook.com/Parents-Escri ... ire-358963861578487/?rc=p

https://www.parents-escrime-pdl.com/



Voilà, c'est fait !

https://www.escrime-ffe.fr/fr/actualit ... e-aux-pieds-d-argile.html

Date de publication : 19/12 21:11
Haut


Re : y aurait il une omerta en escrime ?
#10
Accro
Accro


Une sensibilisation doit être faite à tous les niveaux ( de la FFE jusqu'au club ) pour prévenir particulièrement les jeunes sur les conduites à tenir contre ces agressions / violences sexuelles.

Faites circuler cette vidéo très utile :

https://www.youtube.com/watch?v=DHgKKz8SPrs



https://www.facebook.com/Parents-Escri ... ire-358963861578487/?rc=p

https://www.parents-escrime-pdl.com/

Date de publication : 04/12 22:00
Haut


Re : La gestion de la pression verticale dans les JO
#11
Accro
Accro



Date de publication : 28/11/2021 10:01
Haut


Re : Pas de JO pour Daniel Jerent....
#12
Accro
Accro


Citation :

Escrime-partage a écrit :
Citation :

Escrime-partage a écrit :
Citation :

Malicia a écrit :
Là où Jérent se trompe, c'est en déclarant : "Le plus important pour moi, c'est d'être blanchi, d'être innocenté et pas de me satisfaire d'un accord. Non".

Pas plus l'agence contre le dopage qu'un juge ne blanchit ou n'innocente. Ils se contentent de déclarer coupable. Comme on est présumé innocent, si on n'est pas condamné, on le reste, innocent, cela ne change rien (si ce n'est de fermer définitivement la possibilité de condamnation, au nom du principe de la chose jugée).

Sur cette histoire d'accord, je crains de comprendre ce qui s'est passé : en fait, le dossier étant peut-être un peu faiblard, on lui a proposé une sorte de plaider-coupable qui est possible dans cette agence.
Donc, par cet accord, Jérent aurait dû reconnaître s'être dopé, avec en compensation une peine moindre : or, il refuse le principe de sa culpabilité.

C'est là où je parle de panache : Jérent joue quitte ou double.
Il ne veut pas accepter le principe même de sa culpabilité, même pour obtenir une petite peine (qui lui aurait sans doute assurer la possibilité d'une participation aux JO de Paris).


Bonsoir ,

Comme vous le dites, cela ressemble à un plaider - coupable, mais L'article L232-21 du code du sport précise qu'il s'agit d'un accord de " composition administrative ".

Si on devait chercher un équivalent en terme procédural, cela ressemblerait ( relativement ) à une composition pénale.

En somme , c'est une sorte de transaction entre l'AFLD et l'auteur des " violations présumées " ( c'est la terminologie utilisée dans le texte ).

voici les termes dudit article :


" La violation des dispositions du présent titre peut emporter pour son auteur une ou plusieurs des conséquences suivantes :[/u]

1° La suspension définie au 2° du I de l'article L. 232-23 ;

2° Les sanctions pécuniaires prévues par l'article L. 232-23 ;

3° La publication de la décision de la commission des sanctions de l'Agence française de lutte contre le dopage ou de l'accord validé dans les conditions fixées par l'article L. 232-22 ;

4° La suspension provisoire définie à l'article L. 232-23-4 ;

5° L'annulation des résultats du sportif obtenus au cours d'une manifestation sportive, dans les conditions prévues par l'article L. 232-23-5.

Les sanctions administratives et autres conséquences prévues aux sous-sections 1 et 3 de la présente section peuvent être acceptées par l'intéressé dans le cadre d'un accord de composition administrative conclu dans les conditions fixées à l'article L. 232-22.

En l'absence d'accord, elles sont prononcées par la commission des sanctions, dans les conditions prévues aux articles L. 232-23 à L. 232-23-6. ".



Mais, le plus intéressant c'est l'article L 232-22 lequel précise :


" I.-Le collège de l'Agence française de lutte contre le dopage peut engager des poursuites disciplinaires à l'encontre des auteurs de violations présumées des dispositions des articles L. 232-9, L. 232-9-1, L. 232-9-2, L. 232-9-3, L. 232-10, L. 232-10-3, L. 232-10-4, L. 232-15-1 ou L. 232-17.

Le collège peut déléguer au président de l'agence certaines de ses compétences prévues au présent I.

Lorsque le collège décide d'engager des poursuites en vertu du présent article, le secrétaire général de l'Agence notifie les griefs à l'intéressé, ainsi qu'une proposition d'entrée en voie de composition administrative.

Toute personne qui accepte d'entrer en voie de composition administrative s'engage, dans le cadre d'un accord conclu avec le secrétaire général de l'Agence française de lutte contre le dopage, à reconnaître la violation, à en accepter les conséquences prévues aux articles L. 232-21 à L. 232-23-6 et à renoncer à l'audience devant la commission des sanctions.

L'accord mentionné à l'alinéa précédent est soumis au collège pour validation.

En l'absence d'accord validé, la notification des griefs est transmise à la commission des sanctions qui fait application de l'article L. 232-23.

II.-La récusation d'un membre de la commission des sanctions est prononcée à la demande d'une personne mise en cause s'il existe une raison sérieuse de mettre en doute l'impartialité de ce membre.

Toute personne convoquée a le droit de se faire assister ou représenter par un conseil de son choix.

La personne concernée est convoquée à l'audience. Elle peut y présenter ses observations. Un représentant du collège de l'Agence peut également présenter des observations pour le compte de celui-ci.

La commission des sanctions délibère hors la présence des parties et du représentant du collège de l'agence.

III.-Le décret en Conseil d'Etat prévu à l'article L. 232-31 fixe les conditions d'application du présent article. "


Désolé, la contribution sur ce sujet se limitera sur ces quelques points sans vouloir échanger davantage.

Sportivement,
www.parents-escrime-pdl.com

Date de publication : 18/11/2021 23:39
Haut


Re : Pas de JO pour Daniel Jerent....
#13
Accro
Accro


Citation :

Escrime-partage a écrit :
Citation :

Malicia a écrit :
Là où Jérent se trompe, c'est en déclarant : "Le plus important pour moi, c'est d'être blanchi, d'être innocenté et pas de me satisfaire d'un accord. Non".

Pas plus l'agence contre le dopage qu'un juge ne blanchit ou n'innocente. Ils se contentent de déclarer coupable. Comme on est présumé innocent, si on n'est pas condamné, on le reste, innocent, cela ne change rien (si ce n'est de fermer définitivement la possibilité de condamnation, au nom du principe de la chose jugée).

Sur cette histoire d'accord, je crains de comprendre ce qui s'est passé : en fait, le dossier étant peut-être un peu faiblard, on lui a proposé une sorte de plaider-coupable qui est possible dans cette agence.
Donc, par cet accord, Jérent aurait dû reconnaître s'être dopé, avec en compensation une peine moindre : or, il refuse le principe de sa culpabilité.

C'est là où je parle de panache : Jérent joue quitte ou double.
Il ne veut pas accepter le principe même de sa culpabilité, même pour obtenir une petite peine (qui lui aurait sans doute assurer la possibilité d'une participation aux JO de Paris).


Bonsoir ,

Comme vous le dites, cela ressemble à un plaider - coupable, mais L'article L232-21 du code du sport précise qu'il s'agit d'un accord de " composition administrative ".

Si on devait chercher un équivalent en terme procédural, cela ressemblerait ( relativement ) à une composition pénale.

En somme , c'est une sorte de transaction entre l'AFLD et l'auteur des " violations présumées " ( c'est la terminologie utilisée dans le texte ).

voici les termes dudit article :


" La violation des dispositions du présent titre peut emporter pour son auteur une ou plusieurs des conséquences suivantes :[/u]

1° La suspension définie au 2° du I de l'article L. 232-23 ;

2° Les sanctions pécuniaires prévues par l'article L. 232-23 ;

3° La publication de la décision de la commission des sanctions de l'Agence française de lutte contre le dopage ou de l'accord validé dans les conditions fixées par l'article L. 232-22 ;

4° La suspension provisoire définie à l'article L. 232-23-4 ;

5° L'annulation des résultats du sportif obtenus au cours d'une manifestation sportive, dans les conditions prévues par l'article L. 232-23-5.

Les sanctions administratives et autres conséquences prévues aux sous-sections 1 et 3 de la présente section peuvent être acceptées par l'intéressé dans le cadre d'un accord de composition administrative conclu dans les conditions fixées à l'article L. 232-22.

En l'absence d'accord, elles sont prononcées par la commission des sanctions, dans les conditions prévues aux articles L. 232-23 à L. 232-23-6. ".



Mais, le plus intéressant c'est l'article L 232-22 lequel précise :


" I.-Le collège de l'Agence française de lutte contre le dopage peut engager des poursuites disciplinaires à l'encontre des auteurs de violations présumées des dispositions des articles L. 232-9, L. 232-9-1, L. 232-9-2, L. 232-9-3, L. 232-10, L. 232-10-3, L. 232-10-4, L. 232-15-1 ou L. 232-17.

Le collège peut déléguer au président de l'agence certaines de ses compétences prévues au présent I.

Lorsque le collège décide d'engager des poursuites en vertu du présent article, le secrétaire général de l'Agence notifie les griefs à l'intéressé, ainsi qu'une proposition d'entrée en voie de composition administrative.

Toute personne qui accepte d'entrer en voie de composition administrative s'engage, dans le cadre d'un accord conclu avec le secrétaire général de l'Agence française de lutte contre le dopage, à reconnaître la violation, à en accepter les conséquences prévues aux articles L. 232-21 à L. 232-23-6 et à renoncer à l'audience devant la commission des sanctions.

L'accord mentionné à l'alinéa précédent est soumis au collège pour validation.

En l'absence d'accord validé, la notification des griefs est transmise à la commission des sanctions qui fait application de l'article L. 232-23.

II.-La récusation d'un membre de la commission des sanctions est prononcée à la demande d'une personne mise en cause s'il existe une raison sérieuse de mettre en doute l'impartialité de ce membre.

Toute personne convoquée a le droit de se faire assister ou représenter par un conseil de son choix.

La personne concernée est convoquée à l'audience. Elle peut y présenter ses observations. Un représentant du collège de l'Agence peut également présenter des observations pour le compte de celui-ci.

La commission des sanctions délibère hors la présence des parties et du représentant du collège de l'agence.

III.-Le décret en Conseil d'Etat prévu à l'article L. 232-31 fixe les conditions d'application du présent article. "
[/u]

Désolé, la contribution sur ce sujet se limitera sur ces quelques points sans vouloir échanger davantage.

Sportivement,
www.parents-escrime-pdl.com

Date de publication : 18/11/2021 23:38
Haut


Re : Pas de JO pour Daniel Jerent....
#14
Accro
Accro


Citation :

Malicia a écrit :
Là où Jérent se trompe, c'est en déclarant : "Le plus important pour moi, c'est d'être blanchi, d'être innocenté et pas de me satisfaire d'un accord. Non".

Pas plus l'agence contre le dopage qu'un juge ne blanchit ou n'innocente. Ils se contentent de déclarer coupable. Comme on est présumé innocent, si on n'est pas condamné, on le reste, innocent, cela ne change rien (si ce n'est de fermer définitivement la possibilité de condamnation, au nom du principe de la chose jugée).

Sur cette histoire d'accord, je crains de comprendre ce qui s'est passé : en fait, le dossier étant peut-être un peu faiblard, on lui a proposé une sorte de plaider-coupable qui est possible dans cette agence.
Donc, par cet accord, Jérent aurait dû reconnaître s'être dopé, avec en compensation une peine moindre : or, il refuse le principe de sa culpabilité.

C'est là où je parle de panache : Jérent joue quitte ou double.
Il ne veut pas accepter le principe même de sa culpabilité, même pour obtenir une petite peine (qui lui aurait sans doute assurer la possibilité d'une participation aux JO de Paris).


Bonsoir ,

Comme vous le dites, cela ressemble à un plaider - coupable, mais L'article L232-21 du code du sport précise qu'il s'agit d'un accord de " composition administrative ".

Si on devait chercher un équivalent en terme procédural, cela ressemblerait ( relativement ) à une composition pénale.

En somme , c'est une sorte de transaction entre l'AFLD et l'auteur des " violations présumées " ( c'est la terminologie utilisée dans le texte ).

voici les termes dudit article :


" La violation des dispositions du présent titre peut emporter pour son auteur une ou plusieurs des conséquences suivantes :

1° La suspension définie au 2° du I de l'article L. 232-23 ;

2° Les sanctions pécuniaires prévues par l'article L. 232-23 ;

3° La publication de la décision de la commission des sanctions de l'Agence française de lutte contre le dopage ou de l'accord validé dans les conditions fixées par l'article L. 232-22 ;

4° La suspension provisoire définie à l'article L. 232-23-4 ;

5° L'annulation des résultats du sportif obtenus au cours d'une manifestation sportive, dans les conditions prévues par l'article L. 232-23-5.

Les sanctions administratives et autres conséquences prévues aux sous-sections 1 et 3 de la présente section peuvent être acceptées par l'intéressé dans le cadre d'un accord de composition administrative conclu dans les conditions fixées à l'article L. 232-22.

En l'absence d'accord, elles sont prononcées par la commission des sanctions, dans les conditions prévues aux articles L. 232-23 à L. 232-23-6. ".



Mais, le plus intéressant c'est l'article L 232-22 lequel précise :


[b]"[/b] I.-Le collège de l'Agence française de lutte contre le dopage peut engager des poursuites disciplinaires à l'encontre des auteurs de violations présumées des dispositions des articles L. 232-9, L. 232-9-1, L. 232-9-2, L. 232-9-3, L. 232-10, L. 232-10-3, L. 232-10-4, L. 232-15-1 ou L. 232-17.

Le collège peut déléguer au président de l'agence certaines de ses compétences prévues au présent I.

Lorsque le collège décide d'engager des poursuites en vertu du présent article, le secrétaire général de l'Agence notifie les griefs à l'intéressé, ainsi qu'une proposition d'entrée en voie de composition administrative.

Toute personne qui accepte d'entrer en voie de composition administrative s'engage, dans le cadre d'un accord conclu avec le secrétaire général de l'Agence française de lutte contre le dopage, à reconnaître la violation, à en accepter les conséquences prévues aux articles L. 232-21 à L. 232-23-6 et à renoncer à l'audience devant la commission des sanctions.

L'accord mentionné à l'alinéa précédent est soumis au collège pour validation.

En l'absence d'accord validé, la notification des griefs est transmise à la commission des sanctions qui fait application de l'article L. 232-23.

II.-La récusation d'un membre de la commission des sanctions est prononcée à la demande d'une personne mise en cause s'il existe une raison sérieuse de mettre en doute l'impartialité de ce membre.

Toute personne convoquée a le droit de se faire assister ou représenter par un conseil de son choix.

La personne concernée est convoquée à l'audience. Elle peut y présenter ses observations. Un représentant du collège de l'Agence peut également présenter des observations pour le compte de celui-ci.

La commission des sanctions délibère hors la présence des parties et du représentant du collège de l'agence.

III.-Le décret en Conseil d'Etat prévu à l'article L. 232-31 fixe les conditions d'application du présent article. "


Désolé, la contribution sur ce sujet se limitera sur ces quelques points sans vouloir échanger davantage.

Sportivement,
www.parents-escrime-pdl.com

Date de publication : 18/11/2021 23:25
Haut


L'affaire Daniel JERENT
#15
Accro
Accro



Date de publication : 17/11/2021 20:31
Haut


Re : La gestion de la pression verticale dans les JO
#16
Accro
Accro


Encore une preuve qui confirme la problématique de la pression verticale :


https://www.leparisien.fr/sports/JO/pa ... YUTIFFMZHBQTNMPZR2Q6E.php

Date de publication : 17/09/2021 20:52
Haut


Re : L'ENVERS DE LA MEDAILLE - DOCUMENTAIRE
#17
Accro
Accro


Citation :

Fabs a écrit :
Bonjour,

Aujourd'hui c'est avec grand plaisir que je vous invite à visionner le documentaire que j'ai réalisé dans le cadre de mes études.

Pitch :
Vous découvrirez à travers ce documentaire la relation fusionnelle liant Romain Noble, un escrimeur paralympique et son coach Huet Jean-Yves qui après 11 ans de travail commun et plus d'une trentaine de médailles mondiales vont se retrouver séparé pour la compétition la plus importante de leur carrière : Les Jeux Paralympique de Tokyo.


J'espère réussir à vous faire passer par différentes émotions durant votre visionnage et j'ai hâte que vous découvriez mieux ce fabuleux duo.

Bon visionnage !






Très beau documentaire que nous avons publié le 05.09 sur la page facebook de notre site :

https://www.facebook.com/permalink.php ... 358963861578487&__tn__=-R

Date de publication : 14/09/2021 20:19
Haut


Re : Pass-sanitaire pour la nouvelle saison sportive 2021-2022 ?
#18
Accro
Accro


Voici un article qui confirme , malheureusement, la tendance générale dans tous les sports amateurs...,

https://www.lemonde.fr/sport/article/2 ... T9kUp8#Echobox=1631351176 ,

Sportivement,
https://www.parents-escrime-pdl.com/

https://www.facebook.com/Parents-Escri ... ire-358963861578487/?rc=p

Date de publication : 11/09/2021 20:13
Haut


Re : Participation de l'Equipe de France Escrime handisport aux JO de Tokyo
#19
Accro
Accro


Bravo messieurs pour cette belle médaille :

https://www.facebook.com/yohan.peter.737/videos/209111151261244

Date de publication : 29/08/2021 18:13
Haut


Participation de l'Equipe de France Escrime handisport aux JO de Tokyo
#20
Accro
Accro


Demain le 24.08.2021 sera le top départ des jeux paralympiques de Tokyo ; voici une vidéo pour comprendre quelques règles de handi-escrime ( escrime fauteuil ) :

https://www.youtube.com/watch?v=OX2EBtbnt-I

complétée par un livret très bien fait :

http://www.handisport.org/wp-content/ ... L-4x8KWvAak9OKWpg6jisCD8Y

La diffusion des matchs sera sur France 3,
Tous derrière nos 4 valeureux sélectionnés Damien, Maxime, Romain et Yohann !

https://www.facebook.com/photo?fbid=27 ... 153&set=a.171429571463050

Date de publication : 23/08/2021 22:43
Haut


A peine les JO de Tokyo terminés, la préparation des athlètes aux JO de Paris a déjà commencé !?
#21
Accro
Accro


Bonsoir,

Voici une interview de Tony ESTANGUET dans laquelle il fait le bilan des JO de Tokyo et fixe les objectifs des prochains JO de Paris :

https://www.rtl.fr/sport/autres-sports ... tony-estanguet-7900060123

Bien écouter jusqu'à la fin " ..., le système doit changer,...tout doit être tourné vers la performance..., les JO est une question d'audience et de diversité ( break-dance...) , les sports regardés dans les réseaux sociaux seront privilégiés ..."

Tout est presque dit dans cette interview.

Pour l'escrime, à vos gardes ; ça va fouetter !!!

Date de publication : 09/08/2021 21:41
Haut


Re : Canon le Cannone, ou comment et pourquoi un challenger ( outsider ) a performé aux JO Tokyo ?
#22
Accro
Accro



Date de publication : 08/08/2021 22:12
Haut


Re : La gestion de la pression verticale dans les JO
#23
Accro
Accro



Date de publication : 08/08/2021 22:12
Haut


Re : Financement, développement et promo des clubs
#24
Accro
Accro


Question chiffres, pour votre information , le Karaté compte plus de 250.000 licenciés et cette discipline ne sera pas inscrite aux JO de Paris 2024, ce qui est aberration !

A l'escrime, malgré toutes les difficultés et le peu de licenciés au regard des autres disciplines, nous avons une image et une place qui compte dans le sport subventionné par l'Etat.

Si nous voulons avoir plus de licenciés , il ya 2 choses sur lesquelles il faut travailler :

1- développer l'escrime dans le milieu scolaire,

2- repenser le maillage territorial et booster et subventionner à fond la création de de nouveaux clubs.

3- simplifier les outils de communication,

Date de publication : 05/08/2021 21:29
Haut


Re : Les épéistes américains unis contre leur coéquipier
#25
Accro
Accro


Citation :

papylepee a écrit :
En matière de "Prévention de la Violence dans le sport", au lieu de commenter et laisser libre l'expression des émotions (sans pour cela bloquer la liberté de cette expression), il faut s'interroger au plus près de soi:
Dans nos Clubs, comment prenons-nous cette prévention en compte ? Comment est-ce relayé dans nos CDE/ATE, Comité Régionaux ?
Il faut une prise de conscience au départ et ne pas attendre tout de l'extérieur. C'est l'absence de la Justice qui verse dans la vindicte populaire.
Mais dans nos Clubs, comment décelons-nous les victimes? comment les accompagnons-nous ? Comment prenons-nous en compte les agresseurs ou supposés agresseurs ? Que disent nos Règlements intérieurs ? Que mettons nous en place en matière d'accompagnement ?
Souvent "on n'ose pas", faute de plainte, faute de preuves, faut-il s'en contenter?
Comment gérer la "Présomption d'innocence" pour qu'elle ne soit plus un sauve conduit dans l'ignorance des faits?
Il existe des dispositifs légaux sur lesquels s'appuyer mais quand le mal est fait, cela devient une souffrance longue à cicatriser.
C'est peut-être à partir de nos Clubs que cela se traitera le mieux que la violence dans le sport ne soit qu'un mauvais souvenir.

C'est un peu dur, je sais, mais il faut faire court pour être lu ;)


Ces outils existent depuis juin 2021,

Le ministère des sports les a largement diffusés dont voici un exemple :

https://sports.gouv.fr/IMG/pdf/violencessexsport_plaket_a5_v21.pdf

il suffit que les clubs , les CD et les CR s'en emparent.

Pour la formation, seuls les CR pourraient les dispenser auprès des différents acteurs ( MA, présidents clubs, bénévoles...)

Date de publication : 04/08/2021 22:50
Haut


Re : Breloque ou médaille olympique
#26
Accro
Accro


Citation :

amanrich a écrit :
C’est le nouveau mot qui fait florès en cette saison olympique : «breloque».

Enterrée la médaille, mise au rancart, à la ferraille. La médaille a eu son heure de gloire. Adieu médaille du temps jadis. Il faut se faire une raison, aujourd’hui, tout est «breloque» !
Untel a décroché LA «breloque». Il a obtenu LA «breloque tant espérée». Enfin une «breloque» d’or !

L’origine du mot «breloque» serait un mélange d’emberlificoter et de loque. On dit aussi «battre la breloque» pour celui qui divague ou profère des inepties. Ou encore «breloque» en parlant d’un bijou sans valeur. Sympa pour ceux qui ont décroché une «breloque» olympique !

Mais, comme ça fait mode, on ne va pas jouer les esprits chagrins, on va rester dans l’air du temps, on va se gargariser de ce nouveau mot. Qu’importe sa signification originelle, c’est moderne vous dis-je !
Et puis, pour ceux qui comme moi trouvent ce mot ridicule, rassurez-vous, les mots ridicules c’est comme les étoiles filantes, cela ne dure qu’un instant, mais en nettement moins beau.

Tiens, j’ai une idée pour Paris 2024 ! Et, si à la place de «breloque» qui sera forcément devenu ringard, on disait «colifichet».


Voici un article qui vous parlera vraiment de " médailles ", mais sous un autre angle...

https://www.lemonde.fr/sport/article/2 ... Y7TeZA#Echobox=1627989297

Date de publication : 04/08/2021 22:20
Haut


Re : J.O. 2020
#27
Accro
Accro



Date de publication : 01/08/2021 15:09
Haut


Re : J.O. 2020
#28
Accro
Accro


L'escrime olympique se termine par une belle moisson de médailles pour les français.
N'oublions pas , surtout, de rendre hommage au travail des entraineurs qui ont su préparer et encadrer nos escrimeurs !

Date de publication : 01/08/2021 14:36
Haut


Re : J.O. 2020
#29
Accro
Accro


Bravo Messieurs pour cet énorme exploit olympique au fleuret !

Date de publication : 01/08/2021 14:06
Haut


Re : Formules et médailles Judo / Escrime ?
#30
Accro
Accro


Citation :

Oriola a écrit :
Je pense qu’il y a besoin de changer, et mieux vaut que les changements parte du milieu de l’escrime plutôt que de contraintes extérieur… pour cela il faudrait déjà réussir à se mettre d’accord entre nous sur des orientations générales !
Le changement est également nécessaire sur notre territoire, le nombre de licenciés est à la baisse et il est temps de réagir. On a besoin d’un maillage territorial meilleur sinon l’escrime risque d’être réservée aux agglomérations importantes… pour cela il faut une vraie volonté fédérale d’aider aux développements de l’escrime dans les petites agglomérations ! Pour cela on est aux antipodes du judo, souvent comparé à l’escrime pour ce qui est des médailles….


D'accord avec vous, c'est le maillage territorial qui permettra, certainement, de maintenir et d'augmenter le taux de licenciés.

L'escrime se pratique essentiellement dans les métropoles et les grandes villes.

Aussi, nous avons en France beaucoup de jeunes escrimeurs avec du potentiels qui n'arrivent pas à progresser à cause d'absence de clubs à proximité ou de clubs formateurs pour les compétitions nationales.

Pour rappel, le maillage territorial est dans le programme du nouveau président de la FFE.

Date de publication : 01/08/2021 12:38
Haut



(1) 2 3 4 ... 7 »



Escrime-Info : Mentions légales