https://www.fencing.my-solutions.fr/contents/fr/about.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
103 utilisateur(s) en ligne (89utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 0
Invités : 103

plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Index du forum


Accueil » Tous les messages (ange)

BasBas



Re: Rémunération du président de la FFE : il remet ça !
#1
Bavard
Bavard


Citation :
Frédéric Pietruszka, le 15 mai 2009, lors de l’assemblée générale :
Parce qu’à titre personnel, je n’ai rien demandé.

Je suis trop fier pour demander quoi que ce soit.

Voyez-vous, il ne faut pas accuser Frédéric Pietruszka d’insister en posant une nouvelle fois la question à l’assemblée générale 2010 de sa rémunération.

Tout cela, si on le croit, c’est manifestement fait à l’insu de son plein gré.

Citation :
Frédéric Pietruszka, le 15 mai 2009, lors de l’assemblée générale :
je rajouterai le volume de courriers puisqu’il n’y avait, il n’y a pas si longtemps, que la lettre et le fax comme moyen de correspondance.
Mesurez aujourd’hui ce que le courrier électronique et le téléphone portable ont généré comme communication et comme temps de travail supplémentaire…


Un drame de la modernité, voilà ce qu’il vit notre pauvre Fred.
Mais on a la solution. Cher Fred, il te faut un(e) secrétaire ou un(e) assistante pour trier son courrier électronique et répondre au téléphone !

Je suis sûr que cela nous reviendra beaucoup moins cher.

Date de publication : 24/05/2010 18:15
Haut


Re: Rémunération du président de la FFE : il remet ça !
#2
Bavard
Bavard


Vous savez, c’est fou ce qu’il y a dans le monde de dictateurs élus.
Le principe de l’élection n’a jamais garanti le caractère démocratique du résultat.

Actuellement au sein de la FFE, on a des élections au niveau des ligues de délégués qui voteront pour la composition de la FFE. Or, ces délégués n’ont aucun mandat clair de la part de ceux qui les élisent, n’ont aucun compte à rendre sur leur vote, donc aucune responsabilité. Autant dire que c’est la porte ouverte aux plus infâmes magouilles, à un système clientéliste.

Donc, il faut absolument formuler une question écrite pour l’AG (par ceux qui en ont la possibilité) sur le devenir de cette mission bidon et sur la position de l’actuelle direction sur le sujet.

Ensuite, sans attendre 2012, il faut que les ligues se bottent les fesses sans la FFE : il faut qu’au sein des ligues on mette en place un système qui transforme les délégués en mandataires du choix de la ligue : et qu’il soit dans le cadre de ce mandat forcé de se justifier du vote. Il ne faut pas attendre que tout tombe tout cuit du ciel de la FFE, il faut se remuer les fesses dans les ligues et inscrire le plus vite possible le sujet dans les discussions en AG des ligues. Le mouvement doit partir du bas parce qu’en haut, certains n’ont pas intérêt que cela change. Il faut verrouiller 2012 du bas pour que cesse ce système.

Et concernant Pietruszka, si on veut vraiment s'en débarrasser, il faut absolument ne pas voter le principe de cette rémunération, c’est la plus sûre voie pour qu’il parte par autoélimination.

Date de publication : 18/05/2010 20:38
Haut


Re: Rémunération du président de la FFE : il remet ça !
#3
Bavard
Bavard


Si vous voulez que Pietruszka vise un nouveau mandat, pour être élu selon des règles électorales absurdes qu’il a prétendu réformer sans y toucher effectivement, alors oui, votez lui sa rémunération et vous êtes sûr qu’il s’accrochera à son siège jusqu’en 2016 minimum.

Date de publication : 18/05/2010 10:58
Haut


Re: Effectifs prévisionnels 2009-2010
#4
Bavard
Bavard


Citation :
velizien a écrit :
L'évolution du nombre de licenciés à plus longue échéance donnerait donc ceci: (70000 en 2012)


Citation :
Markovitch a écrit :
pour LA PREMIERE FOIS DEPUIS 1993 l'évolution des effectifs de licenciés par rapport à la même date 4 ans avant... est NEGATIVE (-0,25% environ).


Citation :
Torpedo a écrit :
Pour résumer, si la projection est exacte, c'est -10% par rapport à 2008-2009.


Pietruszka, DÉMISSION !

Date de publication : 26/01/2010 18:37
Haut


Re: Faut-il rémunérer le président de la FFE ?
#5
Bavard
Bavard


Je vous rappelle que le président de la FFE a, malgré un très mauvais bilan, été, il y a peu, réélu (grâce à un système d’élection qu’un ex-président de la République n’aurait pas hésité à qualifier d’abracadabrentesque).
Il n’y a donc plus lieu de se plaindre, il faut serrer les dents et souffrir en silence, jusqu’à la chute finale.
Pour l’instant, la Fédération a recours à un dernier expédient : la mendicité. Gageons que grâce aux décisions prises depuis quatre ans, sa faillite et sa liquidation ne sont plus très éloignées.

Date de publication : 06/07/2009 22:52
Haut


Faut-il rémunérer le président de la FFE ?
#6
Bavard
Bavard


Le 16 mai 2009, vous ne participerez pas à l’assemblée générale de la FFE, puisque vous n’êtes que simples licenciés.
Bien que vous ayez une licence FFE que vous payez et qui risque d’augmenter très bientôt, vous n’avez pas le droit à vous exprimer sur l’avenir de la fédération dont vous êtes pourtant licencié.

C’est bien dommage puisque à la prochaine AG, est prévu que sera posée la question suivante en des termes plus juridiques mais qu’on peut ainsi simplifier : faut-il rémunérer le président de la FFE ?
Faute de pouvoir s’exprimer lors de l’AG, vous pouvez vous exprimer là.

Au moins, là, le sujet est plus clairement posé à chacun.

Date de publication : 04/05/2009 10:54
Haut


Vers l'abandon du slogan des 100000
#7
Bavard
Bavard


Avec des championnats du monde 2010 mal parti, n'est-ce pas le temps de préparer les esprits à la déroute et de retirer l'objectif inatteignable (avec une telle politique) des 100000 tireurs ?
Sicard nous y prépare avec cette petite phrase dans escrime magazine : "notre vie sportive, du fait du nombre de licenciés important que compte notre fédération"

Pietruszka prépare-t-il sa 3ème candidature pour 2012, où il faudra faire oublier tout ce qui a été promis ?

Date de publication : 29/04/2009 13:46
Haut


Re: Frédéric PIETRUSZKA candidat pour un 2nd mandat
#8
Bavard
Bavard


Je vous prie d’avoir, demain, une pensée émue pour Frédéric Pietruzska qui vivra sa dernière pleine et entière journée en tant que président de la FFE.
Ne doutons pas qu’il saura rebondir et trouver une activité chez son ancien employeur, la godasse étant sans doute plus dans ses cordes que l’escrime.
Bon vent.

Date de publication : 13/11/2008 19:37
Haut


Re: DERNIERE DECISION DE LA FEDE
#9
Bavard
Bavard


Cette circulaire de la FFE dispose que "Il importe que ce médecin soit licencié à la FFE".
Elle se garde bien de dire explicitement que c'est obligatoire. Pour cause : un recours pour excès de pouvoir devant un tribunal administratif conduirait à ce qu'elle soit annulée si elle l'imposait.
Les fédérations sportives n'en sont pas à leur premier coup de ces hypocrisies là et autres ces coups tordus.
Association de défense des intérêts du sport

Cette décision sera ignorée par tous les clubs d'escrime. Une décision pour rien, et inapplicable : c'est ainsi que nous sommes gouvernés, nous escrimeurs.

Je rappelle à tous que dans un an, il y aura des élections fédérales. Ce sera à ce moment là, qu'on tirera un bilan de la politique qui a été menée.
Alors, souvenez-vous bien de cette décision de la FFE dans l'avenir.

Date de publication : 04/01/2008 17:26
Haut


Re: Pietruszka lit escrime-info... mais mal ! (dommage)
#10
Bavard
Bavard


Exclusif, sur Escrime-info, Pietruszka n'est pas une star.
Citation :
Pietruszka a écrit :
La star agit en modèle sur l’ensemble des collaborateurs. Il faut donc qu’elle soit exemplaire et que l’image qu’elle renvoie soit la plus nette possible. Il est également important d’établir une proximité entre la star et l’ensemble des collaborateurs. Il faut que ceux-ci aient l’occasion de l’approcher, de la toucher, qu’elle ne reste pas inaccessible.
La star génère chez les collaborateurs la fierté d’appartenance à l’entreprise. Elle est aussi un surcroît de motivation.


Date de publication : 17/10/2007 22:29
Haut


Re: Nombre de licenciés pour la saison 2006-2007
#11
Bavard
Bavard


Citation :
Markovitch a écrit :
Tout n'est pas non plus à jeter aux orties, Ange.

Je ne suis pas contre la licence électronique : je suis contre une mauvaise licence électronique, mal mise en œuvre en occultant la moitié des problèmes induits.
Citation :
Agecanonix a écrit :
Mais on se retrouve parfois avec le même sinistre (éventuel) garanti par deux, trois,... contrats, ce qui est, disons, un peu coûteux, bureaucratique, etc.

Après le pistolet sur la tempe, la roulette russe.
On croirait entendre un type de la FFE : on va espérer que tout le monde est couvert parce que vu ce que propose la FFE, sinon c’est suicidaire.
Ouais : on va espérer. Que le type d’en face, il a bien payé sa cotisation d’assurance pour être couvert en responsabilité civile, ou qu’on a un contrat quelconque qui couvre correctement d’éventuels dommages corporels à une hauteur suffisante, voire un capital décès (parce que la RC ne couvre pas toujours).
Citation :
Odel a écrit :
Un club décide d'appliquer scrupuleusement les règles. Les JO ont fait un tabac, mais le président ne veut prendre aucun risque. Pas de séance d'essais. Et les cours ne commencent que lorsque la licence est enregistrée. Soit en moyenne 15 jours après l'inscription (secrétaire du club, secrétaire de la ligue, traitement fédéral).De 150 licenciés, ce club passe à 90. Les débutants sont rares à accepter de prendre l'inscription sans essai... Surtout pour les enfants...

J’espère que tu ne veux pas dire par là que TOUS les clubs de France sont dans la même merde.
Parce qu’alors, on pourrait demander à la FFE ce qu’elle fout, non pour résoudre les problèmes d’un seul club, mais de TOUS.
A te croire, non seulement on déduirait que la FFE s’en fout royalement, mais qu’en plus, que sa réforme de la licence déjà de quelques années nous sacrifie sur l’autel de son indifférence.
Citation :
Paris-escr a écrit :
Nous avons demandé en réunion de ligue en présence du président de la Fédération

Pietruzska devait être aux anges, car il adore « la critique constructive, celle qui propose des solutions... » (edito escrime magazine 106)
Citation :
Paris-escr a écrit :
Si plusieurs personnes partagent ce point de vie et le font remonter, nous arriverons à faire prendre conscience à tous que l'anticipation sera bonne pour le recrutement en escrime.

Non ? Tu veux dire que vous avez eu l’impression que Pietruzska est dur de la feuille
Il n’est de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. De guerre lasse, vous dis-je.
Citation :
pietre a écrit :
Par contre, si le contrat est renégocié, ou qu'il y a un changement d'assureur, on peut s'attendre au pire, si la FFE n'y pense pas.
Et y pensera-t-elle ? J'ai comme un doute.

Autant dire qu’il ne nous reste plus qu’à prier.

Date de publication : 17/10/2007 22:20
Haut


Re: Nombre de licenciés pour la saison 2006-2007
#12
Bavard
Bavard


Coucou, les gens constructif, du type Pietruszka et compagnie.
Vous pourriez nous expliquer ce que la réforme des licences nous a apporté de positif mise à part le pistolet dirigé sur notre tempe.

Date de publication : 16/10/2007 23:03
Haut


Re: Nombre de licenciés pour la saison 2006-2007
#13
Bavard
Bavard


Citation :
Torpedo a écrit :
merci de vos précisions, mais point de réponses à ma question initiale. LE NOMBRE DE LICENCIES POUR LA SAISON 2006-2007. Le fichier des licenciés n'est plus accessible, et les stats de la FFE pas publiées. Cela cache-t-il un mauvais chiffre?

J'ai vu à la ligue, je ne sais plus quel document qui émanait de la FFE, et qui donnait un chiffre arrondi de 60000 licenciés pour 2006/2007, soit un nombre stable ou en très légère régression.
Citation :

flo- a écrit:
Autrement, on considère que l'assurance individuelle court à partir de la {fourniture du certificat médical + signature du contrat d'assurance + emission du paiement de la licence}.
...
Toutefois, chacun sait que les assureurs deviennent... disons... très pointilleux sitôt qu'il s'agit pour eux de reconnaître un quelconque préjudice ouvrant droit à indemnisation de leur part.

Nous remercions TOUS chaleureusement la FFE de la réforme des licences qu'elle a entreprise sûrement pour notre bien, il y a quelques années.
Ainsi, auparavant, on était couvert, si on était déjà licencié, jusqu'en décembre... pas de souci.
Maintenant, on constate que la décision de la FFE a été tellement réaliste que "35000 tireurs sont hors la loi " selon jeloso.

CONSEQUENCE en cas d'accident :
* Pas d'assurance. Procès au président, et au club, question de trouiver un responsable.
* Des années de procédures, et une incertitude juridique intenable.


Merci beaucoup la FFE de ces réformes qui nous sont si utiles.
pour nous décourager.

Date de publication : 16/10/2007 22:37
Haut


Pietruszka lit escrime-info... mais mal ! (dommage)
#14
Bavard
Bavard


Citation :
Pietruszka a écrit dans escrime magazine n°106 :
Toutes les initiatives pour faire bouger les choses sont ainsi analysées, disséquées, et au travers de l’anonymat critiquées, et les initiateurs mis au pilori d’un tribunal inquisiteur. A ces voix qui s’élèvent contre, je veux dire que je préfère la critique constructive, celle qui propose des solutions...

Rassurez-vous Pietruszka. Il n'est point d'éloge flatteur sans liberté de blâmer ; mais les éloges seront éventuellement pour plus tard, quand l'heure du bilan sonnera. En attendant, il faudrait peut-être lire escrime-info correctement, et voir qu'il y a aussi de nombreuses solutions qui sont évoquées au fil des pages, mais il est vrai de moins en moins de guerre lasse, tant on a l'impression qu'elles ne servent à rien.
Et vive escrime-info, forum indépendant.

Date de publication : 16/10/2007 21:27
Haut


Re: Impair, et passe
#15
Bavard
Bavard


Citation :
jujumanon a écrit :
je trouve gravissime les propos du président.
C'est une honte!!!

Etant donné que cela fait plusieurs mois que systématiquement les éditos d’escrime magasine contiennent ce style de propos, il ne faut plus considérer que ce sont des erreurs ponctuelles, mais carrément un système de pensée qui est en cause.
Citation :
sozie a écrit :
Tu a raison, ange! Pourquoi le président ne dit pas plutôt:
"notre réussite passe par la fenéantise mes amis, c'est connu moins on en fait plus on en a."

Je te l’ai dit : PIETRUSZKA fait sa cour au pouvoir.
Dieu sait que la notion de travail est brouillée par le discours actuel. Ceux qui en font l’apologie ne pense qu’à sa définition économique : n’est travail que ce qui donne lieu à rémunération. Il faut donc les prendre aux mots : les bénévoles ne font pas un travail au sens économique. Et quand on dit et qu’on répète jusqu’à l’écoeurement, travailler plus pour gagner plus, clairement, c’est encourager les bénévoles à arrêter, et à se consacrer à une activité professionnelle rémunératrice. C’est la conséquence inéluctable de ce discours de non-reconnaissance du travail social : et si ce travail social disparaît, je t’assures que ce ne sera certainement pas pour une amélioration de notre existence dans le pays.
Citation :
sozie a écrit :
Non mais sérieusement tu veux quand même pas qu'il appel a etre des amateurs qui n'y connaissent rien.

Pour peu, encore une fois, que les mots aient un sens (on viendrait à en douter dans le monde actuel), les amateurs ne sont pas aux dernières nouvelles "les personnes qui n’y connaissent rien", mais ceux qui vivent pour leur passion, non pour leurs intérêts bien compris (la disparition du mot passion, restreint au champ amoureux, est à ce titre significatif).
Citation :
sozie a écrit :
C'est sur que l'on est dans un monde assiociatif, mais cela n'empeche pas qu'entre un maitre d'arme (professionnel) et un initiateur (amateur), le premier est bien souvent meilleur que le deuxième.

Et alors ? Le nombre de professionnel (maître d’armes) dans le milieu de l’escrime, c’est cacahouète. La présence des bénévoles est indispensable pour le fonctionnement du système.
Dis : quand tu accueilles des parents d’un futur escrimeur, tu penses vraiment que tu fais un "travail" comme dit PIETRUSZKA ? Quand tu leur parles, tu fais œuvre de "professionnalisme" ? En tout cas, pas moi, je n’ai pas besoin de ces références-là.
Parce que le problème de fond est là. Le discours de PIETRUSZKA est un discours décalé qui ne s’inspire que des valeurs des entreprises. En effet, quand il parle des "clefs de réussite", il fait référence explicitement à la labellisation des clubs. Qu’est-ce que la labellisation des clubs, si ce n’est très la transposition de la logique de l’assurance qualité ISO 9000 ? Vouloir créer (imposer ?) des normes qualité, c’est très bien, mais à qui cela s’adresse-t-il ?
Je vous rappelle que 60000 licenciés pour 700 clubs, cela donne un club moyen de 85 licenciés (NB on attend toujours qu’un "professionnel" de la FFE nous sortent les statistiques du nombre de clubs ayant tel effectif – ainsi que la médiane des effectifs club, et non la moyenne). Pensez-vous vraiment que les bénévoles d’un club de 85 personnes ou moins (plus exactement le petit nombre de bénévoles dans le lot) vont supporter qu’on leur impose de nouvelles contraintes au nom d’un pseudo-professionnalisme ? Les bénévoles n’ont-ils pas assez de contraintes à subir de cette fédération ?
La labellisation et la "professionnalisation" vise clairement un petit nombre de gros clubs. Certains l’ont déjà écrit sur ce forum : pour développer un haut-niveau, on peut se passer de la base. Donc, derrière le discours de PIETRUSZKA, il y a un mode de développement de l’escrime : compter sur de grosses structurent pour fournir du haut-niveau. Que les autres se débrouillent avec les licenciés que le haut-niveau et la TV fabriquent. Pourtant, il existe une autre manière de voir ce développement de l’escrime : non plus comme le développement du haut-niveau, mais comme le développement du sport amateur, en augmentant fortement le maillage des clubs sur le territoire. Mais ça, ce ne passe pas par de nouvelles contraintes, mais plutôt des facilités, de l’aide.
Si PIETRUSZKA est si fasciné par les professionnel qu’il devienne le président d’une ligue professionnelle d’escrime. En attendant, on a le droit de ne pas le considérer comme notre président, puisqu‘il ne s’adresse pas à nous (et je ne vais pas lui reprocher son mépris, le mépris étant la chose la mieux partagé du monde).
Citation :
laruelle22 a écrit :
A mon avis il y a comme une contradiction

Pas du tout : PIETRUSZKA nous dit implicitement : la télédiffusion du haut-niveau, c’est ce qui augmente le nombre de licenciés.
Le message est clair : ne vous casser pas le cul à faire du travail de terrain pour recruter, laissez faire la TV. Effectivement, bel hommage au travail bénévole !

Date de publication : 20/09/2007 12:17
Haut


Impair, et passe
#16
Bavard
Bavard


Comme chaque moi, le président de la FFE nous gratifie de ses bourdes habituelles dans escrime magasine.
Citation :
PIETRUSZKA a écrit :
à Saint-Pétersbourg les quotas pour Pékin avec l’enjeu que l’on connaît sur les médailles olympiques, à ce jour seule clef de notre progression de licences.

Donc, je vous propose d’arrêter dorénavant toutes manifestations type téléthon, forum des associations, portes-ouvertes, présence dans les écoles, et que sais-je encore… Cela ne sert à rien, en tout cas pas à ramener des licenciés : ne vous casser pas le cul, laisser faire le haut-niveau et la télévision.
Tout ce qu’on demande aux clubs et à ses bénévoles, c’est d’être fichu de conserver les licenciés que le haut-niveau daigne ramener dans vos filets.
Illustration…
Citation :
PIETRUSZKA a écrit :
Il est deux points sur lesquels le rôle du club est essentiel : la communication de rentrée et l’accueil, le «service» au sein du club

Et le docteur Pietruszka après nous avoir asséné ces recettes, dresse son ordonnance :
Citation :
PIETRUSZKA a écrit :
les clés de la réussite resteront les mêmes : travail et professionnalisme.

On remarquera le clin d’œil appuyer à un candidat à la présidentielle (je crois même que c’est celui qui a été élu ; quelqu’un confirme ?). Pietruszka ne nous épargnera rien, il faut même qu’il exprime son loyalisme à l’égard du pouvoir en place (A quand la lettre de Môquet affiché dans les salles, question de finir la courbette ?).
Mise à part ça : travail et professionnalisme, tous les bénévoles apprécieront. Vous êtes dans une association : et bien, il ne faut pas en profiter pour tirer au flanc : bosser un peu bande de fainéants, et faites les choses sérieusement comme si vous étiez en train de trimer au boulot, on est pas là pour s’amuser.
Je pense que si on jugeait le président de la FFE sur les résultats de son professionnalisme, il y a longtemps qu’on l’aurait licencié.

Date de publication : 19/09/2007 19:17
Haut


Re: De l'interdiction de la leçon individuelle dans les petits clubs ou de la contradiction d'Albin
#17
Bavard
Bavard


Disons que c'est un peu là que je voulais en venir.
Dire, pour rassurer les maîtres d'armes, que le 4, c'est très très différent du 3, parce seul le 3, il donne la leçon individuelle, cela ne me semble pas tout à fait honnête.
Dans un grand club, cela peut s'envisager, qu'il faille attendre le maaaîîtrrrreuuu (3) pour obtenir la très sainte onction de la leçon individuelle. Mais affirmer que l'animateur de niveau 4, lui, ne la donnera pas quand il sera dans un petit club, cela me paraît tenir du voeux pieu.
Donc, si ce n'est la très sainte leçon individuelle qui différencie effectivement, qu'est-ce donc : le salaire ???

Date de publication : 09/09/2007 22:08
Haut


Re: De l'interdiction de la leçon individuelle dans les petits clubs ou de la contradiction d'Albin
#18
Bavard
Bavard


Je ne comprends pas tout de ce forum, car je n'ai pas pu rééditer mon message initial.
Je voulais rajouter que le niveau 3 correspond aux maîtres d'armes actuels. Le niveau 4, animateur, c'est autre chose que prévôt.
Sirven dit, pour les petits clubs, c'est très bien le niveau 4, animateur. Le seul problème, c'est que d'après lui, il ne donne pas la leçon individuelle.
Je crains que Sirven cherche à rassurer les maîtres d'armes pour leur avenir, mais il s'empêtre dans ses contradictions.

Date de publication : 09/09/2007 21:06
Haut


De l'interdiction de la leçon individuelle dans les petits clubs ou de la contradiction d'Albin
#19
Bavard
Bavard


Cet intéressant document semble ne pas faire l'objet de discussion : http://www.escrime-ffe.fr/SITE_FFE/temporaire/AAF.pdf
Il s'agit de la réforme des métiers du sport, avec l'arivée de niveau diplôme, notamment celui d'animateur, qui sera de niveau 4.
Or, le niveau 4 se voit interdit de leçon individuelle :
Citation :
Albin Sirven a écrit :
Mais l’animateur du niveau 4 ne pourra pas être en concurrence avec un niveau 3. Ainsi, il n’aura pas la possibilité de donner des leçons individuelles par exemple, tout simplement parce que cela ne fera pas partie de sa formation. Pour ce faire, il faudra avoir un niveau 3.


Cet animateur niveau 4 a vocation à être le seul présent dans les petits clubs d'escrime, selon les propos d'Albin Sirven.
Citation :
Albin Sirven a écrit :
Les petits clubs ont particulièrement des problèmes d’argent pour financer les enseignants sans dépendre du marché de l’emploi tel qu’il est en escrime. Demain un niveau 4 sera le moyen d’avoir quelqu’un pour assurer l’animation du petit club car l’enseignant saura qu’il a d’autres cordes à son arc pour vivre (car détenteur d'un BPAPT). Donc, l’instauration d’un niveau 4 c’est l’ouverture vers une réponse mesurée aux problèmes d’emploi.

(reste à savoir ce qu'est un petit club ??? 80% des clubs existants ???)
Donc, logiquement, ne peut que conclure que la leçon individuelle devient interdite dans les petits clubs.

Date de publication : 09/09/2007 17:23
Haut


Re: Edito Escrime Magazine
#20
Bavard
Bavard


Citation :

Fred a écrit:
Ici le nouvel édito d'escrime magazine, par notre cher président de la FFE.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais personnellement, je le trouve scandaleux de mépris !

Cher Fred,
A toutes fins utiles, je te rappelle que c'est le troisième édito successif de PIETRUSZKA qui pose problème.
Au mois de mai : On est des bidons !
Au mois de juin : edito : Escrime Magazine juin 2007

Je te ferais également remarquer ta réponse que je n'ai pas oubliée en mai :
Citation :

Fred a écrit:
Pour lui exposer ton point de vue, t'as qu'à lui envoyer un courrier plutôt que mettre un post anonyme sur un forum que de toute façon il a peu de chances de lire...

Sinon, comme on dit, la critique est aisée, mais l'art est difficile.


Donc, je me permet de réitérer mes interrogations, et peut-être ne réagiras-tu pas de la même façon que la dernière fois (beaucoup de personne ayant été très agressives, alors que tu m'accorderas qu'il y a bien quelque chose qui cloche). La question, c'est : est-ce que PIETRUSZKA est à sa place ?
Il ne s'agit pas de lui mettre tout sur le dos (du style Reims), mais quand même, il manifeste une vraie méconnaissance des dossiers, son art de la communication dont il est censé être maître laisse rêveur compte tenu de l'accumulation des maladresses (mépris...). Il donne vraiment l'impression de ne maîtriser pas grand chose et d'accumuler les erreurs. Ses éditos contiennent toujours de vagues propos fédérateurs, qui tendraient, je le crois, à occulter ses responsabilités.
Il est donc temps de tirer un bilan de l'oeuvre de PIETRUSZKA, à mi-mandat, et de commencer à s'interroger pour la suite des opérations...!

Date de publication : 12/07/2007 19:34
Haut


Re: edito
#21
Bavard
Bavard


Il est accessible pour le moment
Que dire ? Y a-t-il des spécialistes de la langue de bois parmi vous ?

Je note cette phrase, par exemple :
Citation :
PIETRUSZKA a écrit :
réaliser l’unité de l’escrime et effacer l’escrime plurielle

A qui le président de la FFE pense-t-il s’adresser ? Est-ce un message destiné à menacer certaines personnes ? Est-ce un avertissement général aux escrimeurs ?
Je lis encore :
Citation :
Nos maîtres, une fois le diplôme en poche, n’ont-ils pas la tentation de réinventer l’escrime et d’y ajouter leur touche personnelle ? (…) Faire adhérer à une formation qui enseignera des contenus pédagogiques définis par la commission des éducateurs

N’est-ce pas consternant : quel est le fond de ce message ? il ne doit pas y avoir d’innovations.
Tout est jouè, les maîtres d’armes actuel n’ont pas de talent suffisant pour apporter quelque chose de nouveau ; d’autres pensent pour eux, la commission machin, qui va leur expliquer leur métier. Et puis aussi, les attentes des escrimeurs doivent se plier à ce qui existe.
PIETRUSZKA nous montre un visage de néo-conservateur, qui cherche à tout prix à extorquer une adhésion à son prétendu projet : 100000 licenciés en 2012 alors que son mandat sera achevé début 2009, et que pour l’instant la politique mise en oeuvre a été suffisamment maladroite pour ruiner l'espoir de tels objectifs.

Date de publication : 03/06/2007 18:44
Haut


Re: escrime pro est pour bientôt?
#22
Bavard
Bavard


Citation :

zorro17 a écrit:
le président de la ffe a même dit que l'escrime serait, dans les prochaines années : "proffessionallisé". Bien sûr, ce n'est pas pour tout de suite

Non, d'ailleurs tout comme n'est pas pour tout de suite l'objectif de 100000 licenciés (seulement en 2012), le souhait des championnats du monde à Paris (que pour 2010).
Et fort curieusement, toutes ces promesses tombent après l'actuel mandat du président de la FFE (qui se termine début 2009) : bizarre, bizarre, comme c'est bizarre.
En attendant 2009, il est bien dommage que certains se refusent à tirer un bilan dès maintenant de l'action du président, qui oeuvre aujourd'hui à la tête de la FFE depuis 2 ans.

Date de publication : 20/05/2007 22:11
Haut


Re: On est des bidons !
#23
Bavard
Bavard


Ce qui me fascine, c'est que personne ne soit choquée par les propos tenus par Pietruszka dans l'éditorial d'escrime magazine : pour ma part, je ne renouvellerai pas mon abonnement si c'est pour lire de la communication officielle aussi creuse.
Ensuite, aucun d'entre vous ne s'est risqué à analyser ses propos, et ceux qui m'ont vertement répondu se sont bien gardés de contredire le fond de ma propre analyse.

Très bien, personne ne semble intéressée par ma solution : vous préférez dérouler le sparadra pour que Pietruszka s'applique à réparer ce qu'il a cassé : tant pis pour les pluri-traumatisés. Je continuerai à lire sur escrime-info les prochaines catastrophes, et je tiendrai le compteurs des démissions qui se sont multipliées à tous les niveaux.

On attendra début 2009 les prochaines élections fédérales, où le système bien verrouillé risque de donner des résultats peut étonnants : et oui, pensez que le leitmotiv de Pietruszka, c'est 100000 licencié en 2012 : donc, étant donné qu'il s'est projeté à cette échéance là, croyez bien que les prochaines élections risquent de ne pas aboutir à grand chose à mes yeux. C'est pour cela que je préférai que cela bouge dès maintenant.

Je vous laisse donner vos solutions pour que l'équipe en place demeure, sans l'ombre d'un doute ; y compris ankou126, car aux dernières nouvelles, même dans notre "système capitaliste", le travail fédéral n'est pas rémunéré.

Date de publication : 14/05/2007 19:04
Haut


Re: On est des bidons !
#24
Bavard
Bavard


D’abord, je vous dispense de me qualifier de petit. Ensuite, je trouve sidérant que parce que nous sommes en désaccord vous fassiez appel à la notion de tolérance. Pour le coup, votre attitude devient le summum d’une attitude intolérante en voulant me faire taire. Manifestement vous êtes proche de Frédo, comme vous l’écrivez, ce qui ne vous dispense pas d’avoir un peu plus de respect pour vos interlocuteurs. Notamment, en évitant de les qualifier de manière assez répugnante, ou en essayant de les discréditer par des insinuations qui sont loin de porter sur le sujet qui nous préoccupe.
Vous ne me trouvez pas constructif ? Mais je vous ferais remarquer que d’abord, vous ne contestez pas l’échec de Pietruszka (qui l’avoue lui-même), et d’ailleurs la lecture de ce forum en est la preuve à tous les niveaux. Qui plus est l’individu en question n’a même pas la décence de s’excuser (à lire lucidement Escrime Magazine n°102, http://www.escrime-ffe.fr/SITE_FFE/boutique/revue.htm). J’en conclus donc que Pietruszka étant si destructif, que le premier acte constructif qu’on peut obtenir, c’est qu’il démissionne.
Et quant aux échecs que l’on subit tous les jours dans les assoc’, je vous ferais remarquer qu’on ne parle pas d’une simple association sportive (où l’on court après les volontaires), on parle d’un échec qui touche 60000 personnes d’une fédération destinée à nous organiser (pas à nous désorganiser). Nous trouverons un remplaçant sans difficultés (suivez mon regard).

Date de publication : 13/05/2007 18:08
Haut


Re: On est des bidons !
#25
Bavard
Bavard


Je ne sais pas trop de quoi vous essayé de m'accuser, mais je trouve que c'est assez glauque comme manière de faire, et surtout hors du sujet.
C'est désolant si vous ne pouvez pas entendre quelqu'un vous parler avec force et conviction.

Vous avez bien relevé que Pietruszka faisit référence à la politique, avec ses histoires de rose et de bleu. Dimanche dernier, le président de la République qui a été élu a dit qu'il devait être jugé sur ces résultats : dont acte. Qu'on applique la même méthode à Pietruszka, qui admet lui-même son échec, et les conséquences. Alors, parlons du fond un peu, et des conséquences à en tirer.

Date de publication : 13/05/2007 12:50
Haut


Re: On est des bidons !
#26
Bavard
Bavard


Citation :
Fred a écrit :
Pour lui exposer ton point de vue, t'as qu'à lui envoyer un courrier plutôt que mettre un post anonyme sur un forum que de toute façon il a peu de chances de lire...

Je pense que l’autisme dont a fait preuve la FFE jusque là est tout à fait remarquable.
Certaines responsables ont déjà choisi de démissionner :
http://www.escrime-info.com/modules/n ... id=190555#forumpost190555
http://www.escrime-info.com/modules/n ... id=191473#forumpost191473
Ils ont démissionné, face aux aberrations de la FFE, face également et justement à l’autisme affiché, au mépris, et à l’inconséquence de ceux qui mènent ces politiques (dont Pietruszka admet l’échec) jusque là en toute irresponsabilité.
Je crois que si vraiment la base remue, effectivement, on finira par avoir des têtes qui tombent : je sais, c’est une vision plutôt démocratique, ce qui n’est pas le fort fédéral. Je l’ai dit en réunion de ligue, je le redirais.
Citation :
Fred a écrit :
Sinon, comme on dit, la critique est aisée, mais l'art est difficile.

Bravo, beau principe d’irresponsabilité.
On ne parle pas ici de cinéma, de peinture, de roman, et j’en passe. L’artiste, si ce qu’il a fait est mauvais, n’embêtera pas grand monde.
Là, on parle d’action politique, c’est-à-dire que là, si on se plante, cela aura des conséquences sur d’autres personnes : cela s’est produit et je ne vais pas t’en refaire le menu détaillé.
Ta phrase est donc totalement creuse dans le présent contexte, et même contre-productive car posant un principe d’irresponsabilité.
Pietruszka a été (mal) élu. Il y avait d’autres candidats, donc, il y a et aura d’autres personnes prêtes à le remplacer.

Les propos de Pietruszka sont choquants, tant ils reconnaissent l’échec, mais n’en tirent aucune conséquence : c’est de l’irresponsabilité.
Alors Pietruszka, servez l’escrime, en démissionnant, avec que ce ne soit les autres qu’ils le fassent.

Voir Escrime Magazine n°102, http://www.escrime-ffe.fr/SITE_FFE/boutique/revue.htm

Date de publication : 13/05/2007 12:29
Haut


Re: On est des bidons !
#27
Bavard
Bavard


Sozie, tu saisis le sens du terme responsabilité : c’est répondre de ses actes.
Quand ses actes aboutissent à un échec, que l’on reconnaît, et dont manifestement, on mesure la gravité des conséquences de part les mots choisis (douleur, traumatisme, tireurs marqués, pénalisés, frustrés ; ce sont les propres mots de PIETRUSZKA, je ne les invente pas), il est naturel que l’on rende des comptes.
De quelle manière me diras-tu ? D’abord, en s’excusant. S’il y a quelque chose de rapprochant dans les propos de PIETRUSZKA, cela ne consiste qu’en de vagues explications causales, sans jamais demander pardon pour ses erreurs.
Ensuite, il s’agit de réparer. Face à la lourdeur du bilan, il me semble que PIETRUSZKA, directeur de la publication de la revue dans laquelle il s’exprime, pouvait disposer de l’espace nécessaire pour nous expliquer dans les grandes lignes, comment il entendait réparer ses errements.
Voilà son seul moyen : « A nous aujourd’hui d’en tirer les leçons. »
Et de vite renchaîner sur un tout autre sujet en noyant le poisson dans la mare du haut niveau. On a vu que le haut-niveau était la seule politique de la FFE, jusqu’au programme de PIETRUSZKA, qui proposait autre chose. Et bien, il a tôt fait de se raccrocher à cette traditionnelle bouée de sauvetage ; espérant que les médailles permettraient d’effacer les mémoires.
Voilà Sozie : et j’aimerais que tu m’expliques comment PIETRUSZKA assume ses responsabilités, car je ne le vois vraiment pas.
Quand ton affirmation sur le fait qu’il ne prend pas les décisions seules, je trouve cela incroyable. Nous avons un nouveau président de la République, qui nous dit de le juger sur ses résultats : il promet le plein emploi dans cinq ans (et s’il n’est pas trop manche, il n’aura pas de mal à le tenir pour de simples raisons démographiques). Et bien, ce président, on le licenciera dans cinq ans, lui et ses ministres, si ce n’est pas le cas.
J’en appelle donc à un sursaut. Les principes anti-démocratiques sur lesquels sont basés les élections fédérales (non, nous ne l’avons pas choisi) pourraient conduire à ce que l’équipe en place n’ait pas à assumer ses responsabilités lors des prochaines élections fédérales. Cela serait extraordinaire, mais possible. Alors, quand on voit qu’à mi-chemin d’un mandat, le bilan est aussi négatif, selon les dires mêmes de la personne concernée, je pense que pour le bien de l’escrime, qu’elle évoque, elle ferait mieux de démissionner.
Oui, Sozie, ton principe est celui de la chaîne d’irresponsabilité : ce ne serait plus la faute du président de la FFE, qui pourtant à le pouvoir et conduit la politique fédérale, et il ne faudrait pas non plus s’en prendre aux cadres fédéraux ? Avec de tels principes, je crois que la FFE n’est ni plus ni moins que perdue.
Les déclarations de PIETRUSZKA étaient vraiment choquantes, tant était grand le contraste entre la gravité du constat, et l’absence d’excuses et la légèreté des propos qui suivaient.

Escrime Magazine n°102, http://www.escrime-ffe.fr/SITE_FFE/boutique/revue.htm

Date de publication : 13/05/2007 11:05
Haut


Re: On est des bidons !
#28
Bavard
Bavard


Il suffit de lire les déclarations de PIETRUSZKA, si vous trouvez que je les ai déformées : elles sont disponibles pour l'instant à ce lien, et tout un chacun peut les lire http://www.escrime-ffe.fr/SITE_FFE/boutique/revue.htm
Ses propos sont très claires : PIETRUSZKA admet et reconnaît explicitement son échec.
---> L'échec : "Certes des approximations ont conduit à quelques difficultés sur le terrain. Rien ne dit qu’avec plus de temps tout aurait été réglé."
---> Les conséquences de l'échec : "Cependant, il ne faudrait pas que les expériences douloureuses laissent des traumatismes. Certains ont été marqués, pénalisés, frustrés. La réaction ne doit pas être de l’abattement."

C'est des plus clairs : il n'y a pas manipulation du texte ou des intentions de l'auteur. Pietruszka admet ses erreurs, et son échec.

Est-ce que vous y voyez des excuses ? Non, certainement pas : c'est un constat assez pathétique des errements d'une politique qui a échoué.

Si c'est un homme qui se veut responsable, qu'il tire les conséquences de ses propres constatations, et qu'il démissionne.

Date de publication : 12/05/2007 19:51
Haut


Re: On est des bidons !
#29
Bavard
Bavard


Déclarations de Frédéric PIETRUSZKA, Président de la Fédération, Française d’Escrime
Escrime Magazine n°102, http://www.escrime-ffe.fr/SITE_FFE/boutique/revue.htm
Citation :

Vouloir mener de front le développement de notre sport et la réforme de sa vie sportive est un défi difficile. ...

Difficile ? à mi-chemin, est-il réussi ou en bonne voie de ?
Citation :

... Certes, il eût été plus simple de laisser en place la vie sportive telle qu’elle était auparavant et de se concentrer sur les nouveaux publics ...

Alors, pourquoi ne pas chercher d’abord à réussir le simple ?
Citation :

... Certes il a fallu faire vite. ...

Ah bon ? Et qu’est-ce qui urgeait au juste ?
Citation :

... Certes des approximations ont conduit à quelques difficultés sur le terrain. Rien ne dit qu’avec plus de temps tout aurait été réglé. ...

« Aurait été réglé », au conditionnel : donc, ce ne sera pas réglé dans l’avenir, on laisse en l'état.
Citation :

... Cependant, il ne faudrait pas que les expériences douloureuses laissent des traumatismes.
Certains ont été marqués, pénalisés, frustrés. La réaction ne doit pas être de l’abattement. ...

Donc, d’accord : constat d’échec.
Citation :

... Quelques intentions ont été mal interprétées. ...

N’y a-t-il pas une mode actuelle, qui nous dit qu’on doit être jugé sur ses résultats, plutôt que ses bonnes intentions ?
Citation :

si critiques il y a,celles-ci doivent toujours obéir à une intention, servir l’escrime.

Bien soyons constructif. Face à un tel constat d’échec, constat dorénavant assumé, faut-il vraiment attendre les élections fédérales de 2009 ?
Vite, démission !!!
Pour l’escrime, merci !

Date de publication : 12/05/2007 14:59
Haut


Re: Avenir inquiétant pour internet
#30
Bavard
Bavard


Ce projet de décret liberticide (mais qui nous vient d'une loi qui l'est déjà largement elle-même) fait l'objet d'un nouvel article par l'express : http://www.lexpress.fr/info/high-tech/infojour/infos.asp?id=347188

Date de publication : 25/04/2007 13:56
Haut



(1) 2 »



Escrime-Info : Mentions légales