https://www.fencing.my-solutions.fr/contents/fr/about.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
54 utilisateur(s) en ligne (31utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 1
Invités : 53

TITOUAN, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Index du forum


Accueil » Tous les messages (SirSagremore)

BasBas



Re : changement d'arme pendant un match
#1
De passage
De passage


Je suis étonné que des escrimeurs soient presque scandalisés par la tactique consistant à changer d'arme en cours de match.
Tromper l'adversaire, le déconcerter, l'obliger à s'adapter c'est la base de l'escrime non ?
Changer de style d'escrime, de coups, de distance de touche (avec une poignée droite), tout ça ça fait partie de la palette de l'escrimeur.
C'est aussi ça qui peut faire qu'un escrimeur rusé avec une bonne palette de techniques peut battre un athlète monocoup.

C'est une incitation à enrichir sa palette technique, à enrichir son escrime. Ça devrait même être encouragé !

Date de publication : 30/06/2017 17:46
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#2
De passage
De passage


Citation :


Pour ceux qui ont du temps, peut-on faire un rapide recap de ce qu'est la fleuret, pourquoi il a été inventé et a-t-il été utilisé ne combat réel?

J'avoue que vos explications me satisferaient à l'épée, au sabre, mais au fleuret, votre combat sur l'arbitrage me laisse dubitatif sur la réalité du terrain ainsi que les contraintes physiques et techniques...


Le fleuret ça date du XVIIème siècle, à l'origine avec une lame triangulaire et pour l'entraînement à la rapière.
Très vite, fin XVIIème, début XVIIIème, il prend une forme proche de sa forme actuelle : lame carrée avec un bouton. C'est l'arme d'entraînement pour l'épée de cour, la descendante de la rapière, une arme presque uniquement d'estoc destinée d'abord au duel, légère, rapide, redoutable.

Le fleuret n'est donc jamais sorti des salles d'armes, cela a toujours été une arme d'entraînement et de concours d'escrime courtoise. C'est avec des fleurets que s'affrontent le Chevalier de Saint-Georges et le Chevalier d'Eon le 9 avril 1787, l'assaut du siècle !

Comme on n'a pas porté le masque systématiquement avant le XIXème siècle (même si il date de bien avant), la convention voulait qu'on n'attaque pas la tête. De même, pour ne porter que des coups mortels (le duel, jusqu'au XIXème, c'est accepter d'affronter la mort), seuls les attaques au buste (et parfois à la saignée) rapportaient des points.

Il a existé des dizaines de règlements et de conventions du fleuret. Chaque tournois, chaque salle d'armes avait le sien.

Finalement on s'est mis d'accord en 1914, après de longues discussions, pour adopter une convention commune au monde entier, inspirée fortement par les Italiens si je ne me trompe.

Celle-ci est dans l'idée que le fleuret est une arme d'étude qui doit apprendre à se défendre quand on est attaqué, et à attaquer avec le maximum de sécurité.
On y retrouve donc l'idée que l'on est obligé de se défendre si l'on est attaqué, plutôt que de contre-attaquer et de risquer une double touche (cad deux morts dans un duel).
On retrouve également l'idée qu'une attaque doit envoyer le bras avant le corps, principe de base de tous les arts martiaux. C'est soit la main en premier, soit tout en même temps, mais jamais le corps en premier, c'est l'assurance de se faire tuer facilement, le manuel de Girard (1740) indique d'ailleurs comment combattre ces novices qui avancent bras court !

Malicia a parfaitement raison d'expliquer que la priorité de jambes qu'applique beaucoup d'arbitre est un non-sens absolu au niveau d'une logique martiale. Ça retire également au fleuret sa logique d'arme d'étude et d'apprentissage puisqu'on n'y apprends plus à faire des attaques efficaces.

Certes l'escrime est un sport, on ne se bat plus en duel, mais devons-nous vraiment bafouer la logique du combat en plus du règlement ?
Je repose la question de l'intérêt du truc. L'escrime en est-elle plus belle, plus spectaculaire ? L'arbitrage est-il plus simple ?


Date de publication : 21/02/2017 13:22
Haut


Les coups de taille à la rapière
#3
De passage
De passage


Une chose qui me chagrine dans l'escrime artistique c'est cette manie d'attaquer tout le temps en tranches à la rapière, dans un total non respect de la logique de cette arme.

La rapière est une épée qui a évolué au tournant des XVIème et XVIIème à partir de l'épée de côté (spada da lato en italien, sidesword en anglais) en s'affinant et s'allongeant. Il y a de nombreux types de rapières, à lames plates ou triangulaires mais toutes ont en commun d'être des armes principalement conçues pour l'estoc. Son évolution est l'épée de cour qui a donné nos fleurets et nos épées de duels actuels.

Un excellent article (en anglais) de The Arma fait le point là-dessus : http://www.thearma.org/Youth/rapieroutline.htm

Les manuels du XVIIème siècle qui parlent de rapières (je parle bien de rapière et non d'épée de cour) ne décrivent que des attaques de pointe ou presque et déconseillent les frappes de taille (Swetnam ne les admet que pour les frappes de taille au poignet), les trouvant inutiles et inférieures aux attaques d'estoc. Le fait de les déconseiller indique qu'elles devaient bien être pratiquées par certains escrimeurs mais la remise en cause de leur efficacité est unanime.
De fait, de par la finesse de la lame les coups de tranchants doivent être bien ciblés pour avoir une certaine efficacité : poignet, tête ou visage pour handicaper, ou à la rigueur un coup
d'entaille au cou ou à l'articulation de la jambe...

Les traités d'escrime qui décrivent des tailles se réfèrent à d'autres armes : épée de côté pour les traités italiens du XVIème siècle ou forte-épée/broadsword pour les traités britanniques qui distinguent bien les deux types d'armes. À la fin du XVIIIème et plutôt au XIXème on aura des traités d'espadon cad de sabre.

Il n'y a donc aucune raison historique ou même liée à la logique de l'arme de faire systématiquement des coups de taille à la rapière (le plus souvent à lame triangulaire) comme on en voit dans tous les clubs et (presque) toutes les vidéos d'escrime artistique !
Même un combat dont l'objectif n'est pas le réalisme peut tout de même respecter une certaine logique de l'arme et ne pas délivrer de coups qui ne causeraient à celui qui le reçoit qu'une estafilade sans grande conséquence.

Pourquoi donc le voit-on partout ?
Pourquoi alors ne pas utiliser des armes adaptés aux coups de taille comme des sabres, des fortes-épées ou des épées de côté ? Certes ces armes sont un peu plus lourdes, mais avec elles les coups de tailles deviennent crédibles.
Ou alors pourquoi ne pas assumer une escrime essentiellement de pointe avec éventuellement quelques coups de taille bien ciblés d'opportunité, notamment lorsque la distance a été cassée et que l'on est trop près pour délivrer une vraie attaque mortelle d'estoc ?

Je suis étonné qu'aussi peu d'escrimeurs artistiques se posent la question.


Date de publication : 21/02/2017 13:04
Haut


Re : Exercices de précision
#4
De passage
De passage


Citation :

epee47 a écrit :
simple que j'ai toujours trouvé ludique (mais je suis barjot) : une balle de tennis attacher à un fil au plafond à une hauteur d'au moins 3 mètres et tu touches avec la pointe de ton épée en allongeant puis en fente en marché fente ,tu peux faire un battement fictif avant etc


Ou alors tu attaques les boules suspendues de l'arbre à chats !
(les chats sont très bien aussi pour s'entraîner à dérober son fer)

Date de publication : 31/01/2017 18:20
Haut


Re : Fil de corps
#5
De passage
De passage


Citation :

noelnadal a écrit :
Moi, quand on m'a appris à arbitrer, on m'a toujours dit de signaler les fils de corps qui dépassaient au niveau du gant, et de leur demander de le ranger... voire de le faire à leur place, si c'est des jeunes.

En tant que tireur, j'ai eu une fois un adversaire qui l'a signalé à la place de l'arbitre, et l'arbitre m'a sommé d'arranger ça sur-le-champ.

Donc, à supposer que ce soit à l'arbitre de le voir, s'il fasse bien son travail, il n'y a pas de souci de ce genre...


Mais du coup tu fais comment à l'épée en poignée droite si tu veux pouvoir changer rapidement ta prise pour gagner de l'allonge ? Tu es plus ou moins obligé de sortir un peu ton fil de corps, parce que ça coulisse mal ces trucs...

Date de publication : 31/01/2017 18:16
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#6
De passage
De passage


Citation :

Benyto a écrit :
Malicia : "Je cite :
Article t.56 du règlement
t.56.1 Toute attaque, c'est-à-dire toute action offensive initiale, correctement exécutée, doit être parée ou complètement esquivée et la phrase doit être suivie c'est-à-dire coordonnée (Cf. t.7.1).
t.56.2 Pour juger de la correction d'une attaque, il faut considérer que :
t.56.2.a) L'attaque simple, directe ou indirecte (Cf. t.8.1) est correctement exécutée quand l'allongement du bras, la pointe menaçant la surface valable, précède le déclenchement de la fente ou de la flèche."

Encore une fois, quel est l'argument ? A aucun moment il n'y a écrit que le tireur doit avoir le bras tendu pour attaquer ! Il n'est écrit nul par que le premier qui allonge son bras à raison et fait une attaque. Et le tireur de gauche à déjà commencé à allonger (ATTENTION : allongement = action d'allonger, et pas bras tendu ! Merci de ne pas confondre).


"la pointe menaçant la surface valable" il semble que cela soit clair non ? On m'a toujours appris qu'une pointe menace la surface valable quand elle la vise...

De même, l'allongement du bras a un sens très clair.

C'est vous qui essayez de faire des interprétations alambiquées sur des mots qui, à l'origine, ont un sens très clair. Cela a d'ailleurs été arbitré comme cela durant des décennies, pourquoi changer l'interprétation de mots qui ont eu un sens clair durant plus d'un siècle ?

En cas de doute il faut se référer à la logique de l'escrime qui est à l'origine de la convention : "toucher sans se faire toucher, ne pas prendre de risques inconsidérés" (à l'époque des duels ça avait un sens).
Nous ne sommes plus à l'époque des duels, nous sommes dans un sport, mais la convention n'est pas une règle "pour le fun", elle est là pour enseigner la logique de l'escrime.

D'ailleurs je me demande comment on en est arrivé là. Pourquoi aller chercher des interprétations alambiquées d'un règlement pourtant très clair ? On en est obligé de chercher si le gars n'efface pas l'épaule alors qu'en appliquant la lettre du règlement la décision est simple !
Pourquoi vouloir donner une "priorité de jambes" plutôt qu'une "priorité de bras" ? Qu'est-ce que ça apporte ?

Je n'ai pas l'impression de voir une escrime plus belle ou plus spectaculaire avec l'arbitrage actuel. En fait c'est même plutôt moche. Le public ne comprend pas plus la priorité qu'avant. Donc pourquoi avoir dérivé là-dessus ? Quel est l'intérêt ?
(quelqu'un a un historique ? Ça a débuté quand ?)

Date de publication : 31/01/2017 18:10
Haut


Re : Championnats du Monde d'Escrime Artistique 2016
#7
De passage
De passage


Moi ce qui m'a surtout choqué c'est l'extrême indigence de l'escrime médiévale !
Quand on voit le niveau des catégories "Temps Modernes" ou "Intemporel" et qu'on compare à ce qui a été présenté en escrime médiévale on pleure !!!

Regardez "Les Amazones" (médaille de bronze quand même) et comparez ça à un nanrd des années 80 style Barbarian Queen : c'est pas mieux niveau combats !

Pourtant sur internet on voit des groupes Tchèques ou Polonais faire de sublimes vidéos d'escrime de spectacles médiévale. Pourquoi ne viennent-ils pas et laissent-ils la place à de la merde ?

Parce que franchement, c'est vraiment merdique, à peine digne d'une compagnie médiévale dans une fête à la saucisse !

Date de publication : 09/10/2016 20:23
Haut


Pages sur l'escrime historique sur le site de la FFE
#8
De passage
De passage


La FFE vient de mettre en ligne une page sur l'escrime historique. Quelqu'un a-t-il plus d'informations ? Est-ce un rapprochement avec les AMHE ou fait-elle ça dans son coin ?

En tant que pratiquant d'AMHE (viking) ET d'escrime sportive au sein d'un club d'escrime FFE je ne peux que me réjouir d'un rapprochement. En revanche je trouverais dommage de dénaturer la démarche critique des AMHE avec une approche complètement descendante maître-élève.

http://www.escrime-ffe.fr/les-differe ... que-le-combat-historiquer

Date de publication : 17/12/2015 08:24
Haut


Re : [fleuret] Et la pointe en ligne M. l'arbitre ?
#9
De passage
De passage


Citation :

charlot a écrit :
bonsoir

il y a effectivement ligne de Errigo..

mais il ne faut pas oublié qu'en face c'est une russe, et que les mondes sont en russie....
et que la liste des arbitres pour les JO va sortir juste après les mondes de moscou.
Donc l'arbitre arbitre comme mamedov lui a dit.... et tu verras il sera au JO.


Non, pour le coup on ne peut pas l'accuser de quoi que ce soit sur ce point. Il a fait la même chose dans la finale homme en refusant au moins une ligne manifeste à un tireur Russe contre un Italien.

Date de publication : 21/07/2015 01:35
Haut


Re : Sabre Laser et pourquoi pas?
#10
De passage
De passage


Citation :

laruelle22 a écrit :

Hélas , pour tout pratiquer au sein d' un même club , il faut :
- Que le M.A. soit vraiment polyvalent
- Qu 'il puisse répartir ses différentes activités sur les créneaux horaires dont il dispose (ce qui est mission impossible lorsqu' il exerce sur plusieurs clubs)
- Qu' enfin , il ait suffisamment d' adhérents dans chaque activité pour que le club puisse le rémunérer.
comme quoi , c' est pas simple.
Si on doit y ajouter en plus , le sabre laser ou encore autre chose , je vois mal comment le pauvre MA va s' en sortir .


D'où l'intérêt de développer au sein de la FFE des diplômes spécifiques pour ceux qui voudraient soit, acquérir une spécialisation complémentaire, soit n'enseigner que ça...

C'est vaguement en cours mais il y a à chaque fois probablement trop d'exigences en escrime sportive...

Date de publication : 20/07/2015 13:51
Haut


Re : Sabre Laser et pourquoi pas?
#11
De passage
De passage


Citation :

LExpert a écrit :
Citation :

SirSagremore a écrit :
Je suis fier d'appartenir à un club où l'on pratique les 3 armes, l'escrime artistique, et les AMHE à l'épée longue selon les écoles italiennes et allemandes ainsi que le combat viking !

N'en déplaise à certain, tout ça c'est de l'escrime.


"escremie" ou "escremir", cela signifie combat/combattre. Le mot vient du francique skirmjan : défendre, protéger.

Quand on fait de l'escrime artistique, on ne combat pas, car on travaille en coopération. Le but, c'est d'arriver à faire quelque chose ensemble d'esthétiquement beau.
Quand on fait l'un des trois armes (fleuret, épée, sabre), on combat car on travaille en opposition. Il y a un vainqueur et un perdant.

Voilà pourquoi l'escrime artistique n'est pas de l'escrime, mais seulement une forme de danse : simplement une pyrrhique.
Et la forme de pratique du "sabre laser" qui était évoquée n'est également que de l'escrime artistique.



L'escrime artistique travaille sur des techniques d'escrime, adaptées à la chorégraphie, mais des techniques d'escrime ancienne à la base. On est en effet en coopération, mais je ne vois pas bien comment appeler les pratiquants autrement que "escrimeurs"...

Date de publication : 20/07/2015 13:45
Haut


Re : Epée - FFE - Polémique au plus haut niveau
#12
De passage
De passage


Si j'ai bien compris un des principaux point d'achoppement, outre le manque de moyens c'est la sélection des athlètes participant aux compétitions.
Visiblement, contrairement à la plupart des sports, celle-ci est faite par une commission où l'entraîneur n'a pas le dernier mot. D'où le conflit entre le vice-président chargé du haut niveau et l'entraîneur, surtout quand on a deux anciens épéistes...

Sauf que c'est l'entraîneur qui suit au quotidien les athlètes, et qu'on peut comprendre qu'il n'ait pas envie qu'on décide à sa place.

Une modernisation s'impose ? Ça éviterait de perdre d'autres entraîneurs de qualité et ceux qui échouent porteraient toute la responsabilité d'un échec car ils auraient eu toutes les cartes en main non ?

Moi je dis ça...


Date de publication : 20/07/2015 11:46
Haut


Re : Sabre Laser et pourquoi pas?
#13
De passage
De passage


Je vais parler de mon expérience personnelle :

j'ai toujours été passionné par les combats à l'épée. J'ai donc fini par faire du fleuret à l'âge de 12-13 ans. C'était beaucoup moins fun que d'Artagnan et le maître d'armes me gueulait dessus régulièrement et on me poussait tout le temps à faire de la compétition alors que je n'avais que quelques mois d'escrime. J'ai donc arrêté, à tors probablement mais j'étais jeune à l'époque...

J'ai commencé les jeux de rôles grandeur nature (GN) il y a 12 ans et ma petite expérience d'escrime n'a pas été inutile pour manier les épées en mousse (parce que oui, là on a du combat, différent, pas très technique vu le niveau moyen très bas mais du combat quand même).
J'ai finalement été confronté au monde de la reconstitution médiévale et j'ai fini par entrer dans une compagnie qui faisait du combat chorégraphié. Il se trouve que certains membres de cette compagnie pratiquaient également l'escrime artistique à la rapière dans une salle d'escrime.
C'est comme ça que je suis entré dans une salle d'escrime et qu'en apprenant l'escrime artistique, j'ai compris l'escrime et éprouvé l'envie et même le besoin d'apprendre l'escrime sportive.

Cela fait 2 ans maintenant que je pratique le fleuret et l'épée et mon club ayant ouvert l'an dernier une section AMHE je me suis mis aussi au combat viking.

Pourquoi je raconte tout cela ? Parce que sans un truc fun comme l'escrime artistique, un truc qui fait rêver de d'Artagnan, je n'aurais tr_s probablement jamais repris l'escrime sportive. Lorsque je vends ma salle d'armes à des amis, c'est beaucoup plus facile de les faire rêver avec du combat viking ou de l'escrime artistique qu'avec du fleuret aux règles incompréhensibles pour un néophyte.

Par ailleurs l'escrime a une histoire, pourquoi la limiter et la figer à ce qu'elle est actuellement ? Le fleuret, l'épée, le sabre sont de l'escrime et constituent les disciplines olympiques. L'épée longue médiévale et la rapière aussi (on a bien des traités d'escrime d'où dérivent d'ailleurs nos techniques actuelles).
Pourquoi le sabre laser ne pourrait pas être de l'escrime ? D'ailleurs feu Christopher Lee avait demandé une poignée d'épée et le maniait comme l'escrimeur qu'il était !

La FFE s'est rapprochée de la fédéGN, j'espère que cette collaboration aboutira.

On fera venir des gens avec ça, qui seront des adultes bénévoles bien utiles dans l'organisation du club (sans les effectifs de l'escrime artistique le circuit national que nous organisons chaque année aurait bien du mal à tourner). Ces adultes cotoieront les escrimeurs des disciplines olympiques et auront parfois envie de s'y confronter.
Et puis si ils ont des enfants, où croyez-vous qu'ils les inscriront ?

La FFE a tout intérêt à s'ouvrir aux autres formes d'escrime, en les respectant. Elle ne peut qu'y gagner.

Je suis fier d'appartenir à un club où l'on pratique les 3 armes, l'escrime artistique, et les AMHE à l'épée longue selon les écoles italiennes et allemandes ainsi que le combat viking !

N'en déplaise à certain, tout ça c'est de l'escrime.

Date de publication : 20/07/2015 11:34
Haut


Re : [fleuret] Et la pointe en ligne M. l'arbitre ?
#14
De passage
De passage


Citation :

loisivete a écrit :
Le réglement, oublie-le, les mecs se torchent le bip avec.
Il n'y a qu'à voir toutes les attaques bras courts, de ce point de vue, les 3/4 de la compéte sont à jeter.
Si la question t'interesse, creuse dans le forum, on en a pas mal parlé.

Maintenant, pour répondre à ta question du point de vue arbitrage-fleuret-olympique-télé, la pointe en ligne d'Errigo est jugée trop tardive.
Si on veut être sûr de voir sa ligne accordée, elle doit être bien en place avant le départ de """l'attaque""" (comprendre : fente ou marche-fente même bras court) adverse.
Korobeynikova se lance au même moment (il n'y a pas de temps d'escrime), l'arbitre lui donne la touche.
Peut-être qu'un autre arbitre aurait jugé différement, je ne sais pas. Si on observe très attentivement, on voit que Korobeynikova fait un micro sautillement vers l'arrière à l'instant où Errigo fait sa ligne...
Néanmois, comme je l'ai écrit deux lignes au-dessus, pour avoir la ligne, il faut qu'elle précède sans ambiguïté """l'attaque""" adverse.


Oui oui j'ai bien lu le sujet. Mais là c'était tellement flagrant ! Tellement contre tout l'esprit de la priorité en escrime...
On dirait que ces gens n'ont aucune idée de l'histoire de l'escrime ni de pourquoi il existe une priorité au fleuret et au sabre. Le pire c'est qu'ils n'appliquent même pas le règlement !

La question c'est comment on en est arrivé à dériver à ce point de la règle originelle.

Date de publication : 20/07/2015 08:28
Haut


[fleuret] Et la pointe en ligne M. l'arbitre ?
#15
De passage
De passage


https://www.youtube.com/watch?v=78lndz2BC-M

à 3h11'56" L'arbitre semble avoir oublié une partie du règlement.

Errigo est clairement pointe en ligne, et a donc la priorité. On peut éventuellement discuter du moment où Korobeynikova démarre, mais elle n'allonge certainement pas le bras (selon le règlement c'est ce qui caractérise l'attaque) avant. De plus elle fait d'abord un bond, puis une fente. Elle n'écarte pas le fer non plus, RIEN ! Elle se jette simplement sur la lame adverse, sûre d'une priorité imaginaire.

Malgré la vidéo et les Italiennes étonnées il ne donne pas la pointe en ligne ?

Pour une finale de championnat du Monde c'est un peu léger non ?

Date de publication : 19/07/2015 20:56
Haut


Re : Epée - FFE - Polémique au plus haut niveau
#16
De passage
De passage


Quelqu'un de bien informé pourrait décortiquer la polémique ?

Parce que là je ne comprends pas bien comment on en arrive à vouloir virer un entraîneur qui a de bons résultats (même si les gars se sont ratés aux derniers mondiaux) parce qu'il râle ?


Date de publication : 19/07/2015 17:51
Haut


Re : Lames les plus rigides ?
#17
De passage
De passage


Mmmm... Je ne perçois pas bien l'avantage d'une lame souple en dehors des coups lancés (que je ne compte pas forcément apprendre ou pratiquer)...

Sinon au vu des discussions j'ai bien compris que c'était au petit bonheur à moins de chosiir en personne. Cependant j'ai vu que sur leur site Leon Paul propose de choisir la souplesse de ses lames maraging, (rigide, moyenne, flexible). Du coup ça serait peut-être le mieux pour un achat en ligne non ?
D'autant qu'on peut également choisir un pommeau plus lourd (150g et même 200g) pour plus d'équilibre (voire un équilibre bizarre vers l'arrière si on prend le plus lourd pommeau et une lame légère ?)...

Ils semblent également indiquer que leur pointe ne peut aps se dévisser.

Date de publication : 02/12/2014 19:57
Haut


Re : Lames les plus rigides ?
#18
De passage
De passage


Citation :

laruelle22 a écrit :
Mon choix dépend surtout de la façon de tirer du type qui est en face.
Certains préfèrent tirer avec des armes assez lourdes et rigide , moi, je préfère les armes légères et en général souples .... a chacun de décider fonction de sa morphologie et son style de jeu.


Et du coup quels sont les avantages et les inconvénients de la souplesse et de la rigidité ?

J'avoue que j'ai du mal avec les lames qui font un peu fouet et j'ai du mal à comprendre comment on peut réussir à ce que la pointe ne parte pas n'importe où mais je suis curieux de connaître ce qui est facilité ou non.

Date de publication : 26/11/2014 13:50
Haut


Lames les plus rigides ?
#19
De passage
De passage


Bonjour,

j'envisage dans un avenir proche d'acheter une épée. Tant qu'à acheter sa propre lame je me suis dit que je pouvais taper dans de la maraging ou quelquechose comme ça.

J'essaie d'apprendre la précision de pointe pour pouvoir toucher le bras, voire un jour le pied et j'ai donc besoin d'une lame bien rigide dont la pointe ne va pas aller se balader n'importe où. De plus je n'ai aucune envie d'apprendre les coups lancés donc l'effet fouet, très peu pour moi, d'autant qu'il est aussi hors de question de tenir un truc aussi laid qu'une poignée ortho.

Je n'ai aucun problème pour tenir une lame lourde, je fais de l'escrime artistique médiévale et mon bras a l'habitude de tenir et de croiser le fer avec des lames d'1 kg-1,5 kg.

Il y a donc les maraging BF dont je n'arrive pas à comprendre si il y a une différence entre les deux et pourquoi la bleue est plus chère.

Mais il y a aussi les maraging des pays de l'Est dont j'ai entendu dire qu'elles étaient plus molles (est-ce vrai ?)

Et aussi les maraging de chez Leon Paul qui sont maintenant déclinés en 3 degrés de rigidité. Leur lame "rigide" est-elle vraiment si rigide ? Vu qu'elles sont légères, avec un bon contrepoids on pourrait même avoir une épée au point d'équilibre très très bas, ça pourrait être intéressant qui sait ?

Bref je suis perdu et les revendeurs, ni même les fabriquants ne donnent jamais les caractéristiques objectives de leurs lames...

Quelqu'un pourrait-il éclairer ma lanterne ?

Date de publication : 25/11/2014 21:23
Haut






Escrime-Info : Mentions légales