Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
144 utilisateur(s) en ligne (123utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 0
Invités : 144

plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Index du forum


Accueil » Tous les messages (Malicia)

BasBas



Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#1
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Finale des championnats du monde au Caire en juillet 2022, messieurs individuelles : https://youtu.be/sLcRM_OD0gQ

Cas n°610 à 2H06min23s

Gauche touche valable, droite touche valable.
L'arbitre donne l'attaque valable à droite, point.

Image redimensionnée


Droite marche bras raccourci et même se raccourcissant puisqu'il fait repartir en arrière sa pointe.

Image redimensionnée


L'article t83 définit l'attaque, et on constate que :
droite :
- il n'allonge pas le bras, il le raccourcit.
- il n'est pas pointe menaçante, il vise la piste derrière lui-même.
- ne fait pas de flèche ou fente, il marche.


Et l'inévitable se produit :
Image redimensionnée


Gauche :
- allonge le bras
- vise son adversaire
- fait une flèche

Conclusion, gauche attaque et touche (pendant que droite en est à viser le fond de la piste derrière lui !!!)
Droite se fait toucher et une fois touché contre-attaque trop tard pas dans le temps d'escrime en plus.

L'arbitre a violé le règlement.

On est à 14-11 à ce moment, Lefort (droite) aurait dû gagner le match à ce moment.
Il se fait remonter à 14-14 et donc était susceptible de perdre.
La faute d'arbitrage aurait donc provoqué le fait qu'il n'aurait pas eu le titre.

Bien sûr mention spéciale au commentateur qui s'est écrié contre-attaque : quel fat qui ne comprend rien au fleuret.

Voilà le pathétique pseudo-fleuret : viser le fond de la piste derrière soi, ce serait une attaque.

Date de publication : 23/09 10:41
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Désastre : escrime, retour vers le passé
#2
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

Macca a écrit :
Je suis donc toujours surpris quand on parle de l'aspect peu télégénique du fleuret.


C'est bien gentil mais pour autant que vous trouviez des personnes complaisantes qui acceptent de regarder l'escrime à la télé, tout cela ne produit pas pour autant des licenciés par la suite.
S'ils se mettaient au fleuret pour se rendre compte que cela consiste à se faire embrocher pour pouvoir mieux toucher l'autre après, quelle désillusion en perspective dans la pratique.
Alors, effectivement, la télé, c'est juste pour faire joli, sans aller plus loin.

Date de publication : 23/09 10:36
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#3
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Image redimensionnée


Escrimeur ?
Non, au mieux pêche à la ligne.

Finale des championnats du monde au Caire en juillet 2022, messieurs individuelles : https://youtu.be/sLcRM_OD0gQ

Cas n°609 à 2H00min06s

Gauche touche valable, droite touche valable.
L'arbitre donne l'attaque valable à droite, point.

Image redimensionnée


Alors droite marche, marche.
Gauche fait une feinte d'attaque, revient en garde puisqu'il raccourcit le bras.
Là , droite se met à délirer et tente d'attraper une mouche qui lui passe dans le dos. Sa point est totalement derrière lui.

Rappelons que selon le règlement (art t84), il faut une "pointe menaçante" pour attaquer : oui là, c'est menaçant pour les mouches, mais vu qu'il ne vise pas son adversaire qui est en face de lui, droite n'est pas menaçant.

Là dessus, gauche refait une attaque en allongeant le bras (et en visant son adversaire et en se fendant = attaque). Et il touche.

Image redimensionnée


L'arbitre a violé le règlement.

Enzo Lefort, son coup favori dégénéré et suicidaire, c'est de se mettre à courir ou flécher sur son adversaire en raccourcissant totalement son bras. C'est clownesque, il se fait embrocher en beauté sous la bénédiction des arbitres.

Marini, son coup favori, c'est cette prime toute pourrie qui le force à partir en ne surtout pas visant son adversaire. Cela ne fait pas clown, on a plutôt envie de le plaindre en lui demandant c'est de quoi il est handicapé.

Date de publication : 17/09 15:24
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#4
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

mortderire a écrit :
de 603 a 608 sans aucun commentaire


Vous savez, vous avez dû mal saisir l'intérêt de ce sujet.
Personnellement, je n'attends pas les commentaires comme des su-sucres. On n'est pas sur twitter, et je ne souhaite pas plus des pouces bleus.

Non, ce sujet, c'est un sujet d'établissement des faits. Le problème de ces arbitres tricheurs durent depuis longtemps... mais on a tous fermés nos gueules. Et à force de se taire, la bande de collabos hypocrites ont peut-être cru que cela allait passer.

Alors non, cela ne passe pas. Vraiment pas.

Ce qu'on voit, des tireurs fonçant sur la pointe adverse pour se faire embrocher, le tout sous les encouragements de ces arbitres, ce n'est pas du fleuret, mais en plus même pas de l'escrime.

Donc, ce sujet, il sert clairement à une seule chose : qu'on ne puisse pas dire, je ne savais pas.

La FFE, la FIE sont des jean foutres et mêmes des complices du fait qu'on encourage une pratique qui va contre l'escrime au mépris des règlements édictés.

En France, on demande dorénavant de s'engager pour le contrat d'engagement républicain. Il s'agit notamment de respecter les lois de République.
Eh bien, si la FFE n'est pas fichu de respecter les règles de l'escrime, je ne vois pas comment elle peut respecter celles de la République.

En gros, le FFE devrait ne plus recevoir de subventions et perdre sa délégation ministérielle comme juste récompense de son attitude.

Les commentaires, peu me chaut. De toute façon, les gens qui ont essayé de défendre cette ignominie dans ce sujet sont tellement médiocres qu'ils préfèrnte baisser les bras et la tête, et s'abstenir de se manifester. Bon débarras, cela me fait moins de boulot, je peux me concentrer sur les faits, c'est ce qui importe.

Date de publication : 15/09 21:33
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#5
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Finale des championnats du monde au Caire en juillet 2022, messieurs individuelles : https://youtu.be/sLcRM_OD0gQ

Cas n°608 à 1H57min40s

Droite touche valable, gauche touche non-valable.
L'arbitre donne l'attaque non-valable de gauche.

Image redimensionnée


Selon l'article t84-1 : Si l'attaque part lorsque l'adversaire est en position "pointe en ligne", l'attaquant doit au préalable, écarter l'arme adverse.

En gros, droite se jette sur la pointe de gauche.

Image redimensionnée


Certains diront qu'il y peut-être un tout petit retrait du bras de la part de droite à un moment. De toute façon, il tend bien, et gauche est en train de courir mais pas d'attaquer.

Image redimensionnée

A partir de cette image, le bras de droite demeure strictement droit et il fait que reculer.

L'arbitre a violé le règlement.

Voilà la clownerie type de Enzo Lefort. C'est un spécialiste de la course bras raccourci pour s'épingler sur la pointe de l'adversaire.
Il obtient le pompon du ridicule, il n'a rien compris au fleuret.

Date de publication : 14/09 21:22
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Justification identité
#6
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

fevepo a écrit :
Juste une précision, l'honorabilité n'est ni vérifié par la FFE ni par le président de club. L'honorabilité est vérifié par les services déconcentrés du ministère des sports. Un fichier permet de passer à la moulinette chaque demande en vérifiant le B2. Par contre c'est bien la FFE qui transmet les demandes au service départementale du lieu de naissance.


Bien sur que le Système d’information automatisé du contrôle d’honorabilité (SI honorabilité) n'est pas au main des fédérations.

Mais ce sont bien les fédérations qui transmettent les données pour interrogation. Il est hors de question que la FFE demandent une interrogation généralisée du système alors que cela ne peut porter que sur certaines catégories de personnes. C'est bien la FFE qui désigne les personnes ciblées pour lesquelles on interroge le SI honorabilité et elle en porte la responsabilité : et si la FFE n'avait pas fait les choses dans les règles (ciblage des personnes), je peux vous assurer que cela finirait au pénal.

En entendant, la FFE tient le discours surréaliste de vouloir collecter toutes les données nécessaires a priori par "précaution". Là, c'est la CNIL qui va lui tomber dessus.
J'invite les escrimeurs à saisir immédiatement la CNIL d'une plainte en ligne contre ces exigences de la FFE (voir ci-avant).

Date de publication : 13/09 22:48
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Justification identité
#7
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Mon pôôôôvre julian, plus vous en rajoutez, plus vous vous vous enfoncez.

Citation :

julian a écrit :
Non, une association ne peut pas refuser d'adhérents, tant que le candidat remplit les critères prévus par ses statuts.


Mais il faut lire les statuts des clubs alors, et voir ce qui y est fréquemment écrit.
Allez, j'ai cherché un club au hasard sur internet, cela aurait pu tomber sur un autre : voici un extrait de ses statuts.

Citation :

Article 8 a.
L’admission des membres est prononcée par le Comité Directeur, lequel, en cas de refus, n’a pas à faire connaitre le motif de sa décision


La réalité, c'est donc le plus total arbitraire pour refuser un adhérent, cela peut être prévu par les statuts, et je vous rassure, cela l'est souvent, malgré tout le mal qu'on peut en penser.

Citation :

julian a écrit :
Pour clarifier, oui, les membres du bureau sont bien concernés par l'honorabilité, mais ce n'est pas au président de vérifier leur identité.

Vous ne clarifiez pas, vous vous enfoncez.
Est-ce que vous croyez que la FFE envoie un représentant faire le tour de France des clubs pour vérifier leur identité ?
Ben non, la FFE, elle délègue au président : "Cette opération est réalisée sous la responsabilité du / de la président(e) du club".
Vous voudriez quoi à la place : le bus FFE qui tourne en permanence sur le territoire ?

Citation :

julian a écrit :
Pour finir, quand je parle "d'obliger à présenter des papiers d'identité".

Comme je vous l'ai expliqué précisémment, "Obligé", cela ne veut rien dire.

Vous savez plutôt que de plonger par vos propos ce sujet dans la confusion, vous feriez mieux d'agir.

La FFE ose écrire :
Citation :
Oui, le Décret n° 2021-379 du 31 mars 2021 relatif au recueil des données des personnes soumises aux obligations des articles L. 212-9 et L. 322-1 du code du sport en vue du contrôle de leur honorabilité ne mentionne que deux catégories de personnes à qui il incombe de renseigner de nouveaux champs obligatoires lors de la prise de licence.
Oui, nous avons décidé d’élargir ces champs à tous nos licenciés dans un esprit de prévention puisqu’il est de la responsabilité de la fédération de prendre les mesures qui s’imposent afin de proposer à nos licenciés un lieu sain et sans risque dans lequel ils pourront s’épanouir sportivement et de la responsabilité du Président de Club, d’avoir tous les éléments nécessaires à fournir si besoin aux autorités, en cours d’année si le licencié changeait de statut (nouveau diplôme, responsabilité ou activité, mineur - majeur, etc…).


Elle franchit allégrement une ligne rouge en étendant à tous les licenciés de la FFE et elle se créée et créée un risque pénal pour les bureau de club : par rapport au RGPD et si le SI honorabilité était interrogé pour une personne non concernée. C'est sûr qu'on n'est que sur des 5 ans de prison 300.000€ d'amende comme risque.

En conclusion, Les escrimeurs doivent refuser de fournir une copie de pièce d'identité à leur association, les présidents des associations ne doivent pas le demander et chacun doit saisir la CNIL par une plainte en ligne contre ces exigences de la FFE (voir ci-avant).

Date de publication : 11/09 17:59
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Justification identité
#8
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

julian a écrit :
De la même façon, même pour participer au bureau, vous n'avez pas à présenter de justificatifs d'indentité. D'ailleurs, c'est assez étrange de demander aux présidents de demander l'identité des membres du bureau, y compris la leur...

Et j'avais oublié cette énormité supplémentaire.
Évidemment que si, les membres du bureau font partie des exploitants d'établissement d’activités physiques et sportives !!!

Lisez le guide du ministère des sports sur le contrôle de l'honorabilité
Citation :
Toutes les personnes titulaires d’un mandat social (c’est-à-dire tous les élus) entrent dans cette catégorie, comme les salariés ou les bénévoles chargés de l’organisation générale et, à ce titre, habilités à prendre les décisions nécessaires, en particulier en cas de mise en danger des pratiquants au sein de l’établissement.


Même la FFE l'a compris :
Citation :
Les exploitants d’établissements d’activités physiques et sportives sont les personnes :
majeures ou mineures ;
qui dirigent l’association à savoir :
Les membres du Comité Directeur/Conseil d’Administration ou du Bureau à défaut ;
Les personnes qui exercent une responsabilité au sein du club, des comités départementaux et régionaux ou de la Fédération, à titre rémunéré ou bénévole (par exemple : Directeur Administratif, responsable administratif).

Et c'est très long à énoncer, toutes les personnes concernées mais pour autant, elles sont une petite minorité des 50.000 licenciés.

Par contre, les propos de la FFE tourne très mal quand elle ose écrire :
Citation :
Cependant, étant donné qu’un licencié peut devenir bénévole ou encadrant (salarié ou non) au cours de la saison, il est indispensable pour la Fédération de prendre un temps d’avance pour éviter par la suite d’être dans une situation délicate à la vue des obligations provenant du Ministère des sports qui nous incombe.


Car le le guide du ministère des sports sur le contrôle de l'honorabilité, il dit exactement le contraire :
Citation :
Les fédérations sportives sont expressément autorisées à recueillir les éléments relatifs à l’identité de leurs licenciés soumis aux dispositions de l’article L. 212-9 et à mettre en œuvre un traitement automatisé de données à caractère personnel à cet effet.


C'est-à-dire, que pour les non concernés par l'article L212-9, elle n'a pas été autorisée à recueillir ces éléments. Et on parle de la grande majorité des licenciés pour lequel elle prétend le faire "à titre de précaution" (la bonne blague)

Et donc, si vous voulez vous rendre (vraiment) utile, vous pouvez diffuser cette information :

Les escrimeurs doivent refuser de fournir une copie de pièce d'identité à leur association, les présidents des associations ne doivent pas le demander et chacun doit saisir la CNIL par une plainte en ligne contre ces exigences de la FFE (voir ci-avant).

Date de publication : 11/09 16:58
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Justification identité
#9
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

julian a écrit :
Certes, n'importe qui peut demander de présenter des papiers d'identité, mais très peu de monde peut vous obliger à le faire.

Non mais là non plus, vous faites toujours dans le doigt mouillé.
Obliger, cela ne veut rien dire. J'ai déjà donné des exemples où on vous demande de justifier de votre identité.
J'en donne un autre : si votre colis est en point relais, il faudra bien justifier de votre identité (encore qu'on voit se développer des systèmes différents, mais passons). Est-ce que vous êtes "obligé" ? Si vous voulez récupérer votre colis, oui ; mais après, vous n'êtes pas obligé vous pouvez repartir sans. C'est juste un inconvénient.
Vous, vous sous-entendez que lors d'un contrôle de la police, on est vraiment "obligé". En fait non, par du tout. Vous pouvez vous taire et refuser totalement de donner votre identité. Par contre, on peut vous retenir au poste pendant 4 heures. Vous pouvez vous taire et toujours cacher votre identité : et vous ne risquez rien avec ce refus (si ce n'est de vous faire prendre en photo et les empreintes digitales). Donc, on n'a pas l'obligation de justifier de son identité : pas obligé, mais des inconvénients... comme avec votre colis.

Vous et d'autres, vous y allez à la grosse caisse, sans nuance, et au fond, vous vous trompez ou vous trompez les autres.

Aujourd'hui, je ne vois pas pourquoi une association ne pourrait pas demander à un adhérent de justifier de son identité. Et même, le refuser s'il refuse... Mais une association, c'est un organisme privé.
Or, la FFE, elle a une délégation du ministère des sports : et là, à mes yeux, la fédération, elle ne peut pas se permettre de refuser n'importe qui sur de mauvais motifs (et une collecte illégale de données cela serait un très mauvais motif).

Ce n'est donc pas le principe de demander à ce qu'on justifie de son identité qui est choquant (parce qu'à titre personnel on peut être amené à nous-mêmes le demander à d'autres), c'est le fait de vouloir ensuite faire conserver les pièces justificatifs ; sans raison valable. Collecter et conserver des données sans respecter la finalité.

Là dessus, j'incite les escrimeurs à refuser de fournir une copie de pièce d'identité à leur association, aux présidents des associations de ne pas demander et que chacun saisisse la CNIL par une plainte en ligne contre les exigences de la FFE (voir ci-avant).

Date de publication : 11/09 16:26
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Justification identité
#10
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

julian a écrit :
mais je ne pense pas

Merci beaucoup de réhabiliter la méthode du doigt mouillé.

Citation :

odel a écrit :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1036

Qui peut contrôler l'identité ?

Bon, on arrête de délirer. Vous ne comprenez pas ce que vous lisez et citez.
Ce n'est pas parce que dom01 a intitulé ce sujet contrôle d'identité qu'il a raison de le faire. Contrôle d'identité, ce n'est pas une expression anodine, cela a un sens juridique précis dans la code de procédure pénale.
Il ne faut pas confondre : contrôle d'identité, vérification d'identité, relevé d'identité, recueil d'identité voire justification d'identité.
Donc, évitez de vous exprimer là-dessus avant d'avoir saisi les nuances et le contexte.

Calmez-vous, la FFE n'est pas en train de vous demander de débusquer les pédophiles en "contrôlant" préventivement les identités (comme le ferait un officier de police judiciaire).
Elle vous demande simplement de demander aux personnes de justifier de leur identité. Il n'est pas interdit de le faire, comme je l'ai rappelé dans mon premier post.

Après, que faire si la personne refuse, là oui, c'est la vraie question ?
Si par exemple c'est une personne du bureau, ben... elle ne pourra l'être.
Si c'est un simple escrimeur, ben... pas grand chose, ce serait dommage de perdre un licencié inutilement pour RIEN alors que l'article L. 212-9 du Code du sport ne s'applique pas à lui.

Et d'ailleurs, je préconise que tous les escrimeurs refusent de justifier de leur identité, puisqu'il n'y a pas de motif à cela en tout cas certainement pas l'article L. 212-9 du Code du sport.

Là où il y a un risque , c'est pour les présidents en se mettant à conserver comme leur demande la FFE, copie des justificatifs d'identité. Là, effectivement, il y a un risque pénal pour eux du fait du RGPD, parce qu'ils ne doivent pas conserver des données qui sont hors de la finalité de leur recueil de données. Et dans un justificatif d'identité (carte d'identité, passeport, titre de séjour...), il y a des informations qui ne sont pas dans la finalité.

J'incite donc chacun à saisir la CNIL par une plaine en ligne contre les exigences de la FFE (voir ci-avant).

Date de publication : 11/09 10:54
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Température salle d
#11
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

topaze a écrit :
pour commencer, tu peux regarder le lien suivant : https://www.ecologie.gouv.fr/chauffage-dans-batiments

Et aussi :https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/LEGITEXT000006074111/

Après si la situation se dégrade, ce sera des décrets...

Bon pour la pratique de l'escrime on est bien habillé...


C'est bien de citer ses sources. Mais ce serait encore mieux de les lire.
Renvoyer à l'arrêté du 25 juillet 1977, c'est sympa, mais comme le précise l'article R241-28 du Code de l'énergie, cela ne concerne que "les catégories de locaux qui, non affectés à usage de bureaux et ne recevant pas du public"... donc pas les salles d'armes.
Et l'autre lien, c'est un document du ministère de l'écologie sur les températures maximales... alors que la question porte sur les températures minimales.
Donc hors sujet.

La question des températures minimales, c'est bien plus compliqué de trouver quelque chose de clair.
Prenons le code du travail (si les escrimeurs n'en dépendent pas, par contre, le maître d'armes c'est bien le cas...).
Article R4223-13 alinéa 2 du Code du travail : "Le chauffage fonctionne de manière à maintenir une température convenable..."
Convenable... tout est dit. Allez donc négocier avec votre employeur si la température est "convenable" : le couvreur sur le toit en plein été, le boucher qui va chercher la viande dans les chambres froides... Exemple type d'article bidon qui fait croire qu'il réglemente alors que ce n'est que du vent.

Donc, il faut argumenter sur le "convenable" et trouver des billes pour cela. La FFE a établi des recommandations sur la construction et l'aménagement des salles d'armes : excellente initiative, mais si cela n'a rien d'impératif.

Il est dit : "L’intensité de la pratique engendre la nécessité de respecter une température ambiante évitant les cas de blessures, en cas de basses températures..."
La FFE propose ainsi : Température minimale 17 °C.

Par contre, lorsque je lis : "Température optimale 24 °C", là, je pense que le guignol qui a écrit ça n'a jamais fait d'escrime et cela discrédite le document.

Citation :

olivier34 a écrit :
L'ennemi de l'escrimeur, c'est la chaleur et non le froid.

Il ne vous est jamais arrivé de tirer au-dessous de 10°C (et pas 5 minutes...)

Citation :

beraldie a écrit :
il me semble qu

Merci, cela aide beaucoup (d'inventer des trucs qui n'existent pas)

Date de publication : 11/09 09:41
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#12
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Finale des championnats du monde au Caire en juillet 2022, messieurs individuelles : https://youtu.be/sLcRM_OD0gQ

Cas n°607 à 1H50min22s

L'arbitre donne : Attaque de gauche, touche valable, point.
Contestation et demande d'arbitrage vidéo.
L'arbitre maintient sa décision.

Image redimensionnée

Le ralenti selon un autre angle :
Image redimensionnée


Rappelons la définition de l'attaque selon T83-2-a : "L'attaque simple, directe ou indirecte est correctement exécutée quand l'allongement du bras, la pointe menaçant la surface valable, précède le déclenchement de la fente ou de la flèche."

Voilà : il faut une pointe menaçante. Voyons voir.
Image redimensionnée


Diantre : Droite vise son adversaire et le touche.
Pendant ce temps, gauche prépare en saut de cabri en mettant sa pointe totalement au ciel, sans daigner viser son adversaire... enfin, jusqu'à ce qu'il se ravise après avoir été touché.
Donc, droite attaque, gauche contre-attaque.

L'arbitre a violé le règlement.

Alors, il y a longtemps que je ne prends plus Lefort au sérieux, avec ses attaques habituelles en flèche et le bras derrière les oreilles...
Là, il change pour le saut de cabri pointe au ciel.
Il faut choisir entre escrime et acrobatie clownesque, et Lefort, c'est la seconde option.
Lefort s'est fait transpercé le bide avant même d'avoir pu s'envoler dans les airs.

Pour tous ceux qui feignent de ne pas comprendre ce qu'est une pointe menaçante, vous irez demander à quelqu'un qui n'y comprend rien de rien en escrime qui est menaçant là avec son arme. Vous verrez qu'il aura une idée très précise.
Image redimensionnée


La décision de l'arbitre discrédite l'escrime aux yeux de toutes les personnes non escrimeurs qui auront daigner perdre leur temps à regarder une telle farce.

Date de publication : 09/09 19:01
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Contrôle d
#13
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

Tycho a écrit :
Le RGPD dans son principe spécifie que la collecte de données doit être strictement limitées aux besoins. On n'a pas le droit de collecter et de conserver des données "Des fois que.."

Si on peut justifier d'une raison pour conserver ces données, très bien.


Vous avez raison et vous avez bien fait de mettre le doigt sur ce point.
Mais ma réflexion était aussi tout à fait juste : La fédération se doit de réaliser le contrôle d'honorabilité, et elle peut à ce titre vérifier l'identité et conserver copie, donc conserver les données. C'est dans la logique des finalités.

Par contre, là où vous faites bien de faire votre réflexion, c'est que si dans l'absolu, un club semble pouvoir demander de justifier de l'identité, il ne peut conserver les données hors de la finalité de vérification de l'honorabilité.
Or, le contrôle de l'honorabilité ne s'étend pas à TOUS les licenciés mais seulement à quelques uns. Ainsi, le club n'a aucune raison de conserver certaines données.
Notamment, je remarque que sur ma carte d'identité française, il figure ma nationalité tanzanienne. Si le club se met à conserver copie, il conserve cette information sans respecter la finalité de son traitement.

Conserver copie des cartes d'identité, je pense que cela peut donc tomber sous le coup de l'article 226-21 du Code pénal : "Le fait, par toute personne détentrice de données à caractère personnel à l'occasion de leur enregistrement, de leur classement, de leur transmission ou de toute autre forme de traitement, de détourner ces informations de leur finalité ..., est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende."

C'est à ajouter au fait que si jamais la FFE interroge le fichier sur l'honorabilité pour des licenciés pour lesquels elle ne devrait pas le faire (c'est-à-dire la très large majorité), on tombe sous le coup de l'article 706-53-11 du code pénal. Et c'est très inquiétant de demander les pièces d'identité de TOUS les licenciés.

Le FFE consciente qu'elle ne doit pas interroger le fichier à tort et à travers, si on lit ce document. Toutefois, elle ose écrire : "Cependant, étant donné qu’un licencié peut devenir bénévole ou encadrant (salarié ou non) au cours de la saison, il est indispensable pour la Fédération de prendre un temps d’avance pour éviter par la suite d’être dans une situation délicate à la vue des obligations provenant du Ministère des sports qui nous incombe."
Ainsi, la FFE compte bien faire un fichage a priori... alors qu'il y a des éléments qui ne répondent pas à la finalité du traitement (le au cas où, en préventif, cela ne peut pas passer comme finalité)

En conclusion, je signale aux présidents de club qu'ils sont face à un pénal important. Pour ce qui est des exigences de la FFE sur la collecte et la conservation systématique des pièces d'identité, je pense qu'on a franchi la ligne rouge et je propose à chacun de déposer des plaintes auprès de la CNIL.

A cette fin (car on n'est pas non plus obligé de croire sur parole), nous serions reconnaissants aux présidents de club, par exemple dom01 qui s'en plaint, de nous fournir un document (ou copie d'écran de l'extranet) montrant cette demande de la FFE de stocker toutes les pièces d'identité de tous ses licenciés.

Date de publication : 09/09 18:37
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Contrôle d
#14
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

Tycho a écrit :
c'est fait très régulièrement. Légal ou toléré, je ne sais pas mais ça arrive.

Quand vous entrez dans un casino, vous présentez aussi une pièce d'identité. Certes, les casinos ont l'obligation de le faire.
Mais où dom01 a-t-il vu qu'il était interdit de demander à une personne de justifier son identité ?
Si j'achète à dom01 sa voiture d'occasion, vous croyez que je vais me contenter de sa bonne mine et de seulement lui demander la carte grise et la voiture ? Il vaut mieux vérifier que la personne que j'ai en face est bien celle dont le nom est sur la carte grise et est donc propriétaire susceptible de pouvoir réellement vendre.

Citation :

Tycho a écrit :
Par contre photocopier et conserver la copie de la dite carte, là, c'est tout de suite plus problématique.

RGPD mon amour...

Allons donc et lorsque votre banque vous demande une pièce d'identité, vous ne croyez pas qu'elle en garde une copie.

Citation :

dom01 a écrit :
Je soussigné, Président du club,
M’engage à vérifier l’exactitude des données personnelles indiquées sur chaque bulletin d’adhésion en demandant un document d’identité avec photo à chaque licencié. Une photocopie de ce document d’identité devra être conservée par le club et pourra être exigée à tout moment par la FFE.


Alors, s'il y a une problème, il est dans l'expression "Chaque licencié".
Parce que le code du sport ne prévoit pas du tout cela.
Citation :
Article L131-6 du Code du sport :
La licence sportive est délivrée par une fédération sportive ou en son nom. Elle ouvre droit à participer aux activités que la fédération et ses structures affiliées organisent et, selon des modalités fixées par ses statuts, à son fonctionnement. En vue de la délivrance de la licence, les associations sportives recueillent l'identité complète des personnes pouvant être concernées par les dispositions de l'article L. 212-9, dans des conditions définies par un décret pris après avis de la Commission nationale de l'informatique et des libertés.


Ainsi, la vérification d'identité ne concerne que seuls les licenciés "concernés par les dispositions de l'article L. 212-9"
Et je vous rappelle la teneur de l'article L. 212-9 du Code du sport : elle interdit aux personnes rémunérées ou bénévoles ayant subi certaines condamnations, ou interdit administrativement d'enseigner, animer ou encadrer une activité physique ou sportive auprès de mineurs.
En fait, c'est un poil plus compliqué, mais je ne vais pas chipoter.
Pour interpréter tout cela, vous avez le guide du ministère des sports sur le contrôle de l'honorabilité : En page 8, vous trouverez une partie sur le ciblage du périmètre des licenciés qui vaut son pesant de cacahouètes.
Cela commence comme cela :
Citation :
Les personnes licenciées qui ne répondent pas aux définitions d’éducateur et d’exploitant rappelées ci-dessus ne sont pas éligibles à un contrôle d’honorabilité. Ainsi, à ce jour, les sportifs, l’encadrement médical, les arbitres, ou les « parents accompagnateurs » qui n’exercent aucune fonction d’éducateur et d’exploitant mentionnées ci-dessus, ne peuvent faire l’objet d’un contrôle d’honorabilité.

Et cela rajoute même cela :
Citation :
un dispositif de contrôle interne au niveau choisi par chaque fédération en fonction du circuit de demande de licence retenu, doit permettre de vérifier que :
...
2° les licenciés qui ne sont pas éligibles à ce contrôle ne figurent pas au nombre de ceux dont l’identité sera transmise au ministère des sports et, in fine, au service de gestion du FIJAIS.

Et cela continue ainsi en gros en gras et encadré, donc je vous le met bien en gras pour que vous compreniez bien dans votre petite tête :
Citation :
La transmission intentionnelle par une fédération de l’identité d’un licencié qui ne relèverait pas du périmètre légal du contrôle d’honorabilité engagerait directement sa responsabilité pénale... L’article 706-53-11 du code pénal... cinq ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende... Utiliser le système d’information « SI Honorabilité » qui sera mis à disposition des fédérations pour contrôler l’honorabilité d’une personne qui n’est pas soumise aux dispositions de l’article L. 212-9 du code du sport est passible de la sanction pénale reproduite ci-dessus.


En page 9., dans un document qui date de plus d'un an (donc, la FFE n'a pas l'excuse de dire, on ne savait pas)

Donc, on vous dit vérifier l'identité de "CHAQUE LICENCIE" et de copier leur pièce d'identité. Fort bien... MAIS j'espère que vous fournissez bien les éléments exacts pour déterminer si le licencié est concerné par l'article L. 212-9 du Code du sport pour éviter que la vérification d'honorabilité soit faite. Sinon, vous et la FFE vous risquez cinq ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende.

Je dis cela, je ne dis rien.
Bon courage, et dormez bien cette nuit.
(Va y avoir du sport...)

Sinon, vous pouvez interroger la FFE : quel est le but de demander à TOUS les licenciés leur papier d'identité... vu que cela n'a pas d'intérêt du point de vu du contrôle de l'honorabilité.

Date de publication : 09/09 10:54
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Contrôle d'identité
#15
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

dom01 a écrit :
Personnellement je ne me vois pas contrôler chaque licencié et photocopier la pièce d'identité. De plus, la loi l'interdit. Seuls les officiers de police judiciaire sont habilités à effectuer des contrôles d'identité.

Mince alors. Je pense qu'il faut écrire immédiatement au procureur de la République.
Il faut dénoncer tous ces commerçants qui demandent une pièce d'identité lorsqu'on fait un chèque. Et je ne parle même pas de ces banques pour lesquelles il faudrait sortir sa pièce d'identité à chaque opération au guichet. Etc...
Et surtout, n'oubliez pas d'indiquer au procureur de la République "la loi [qui] l'interdit", ça l'aidera.

Date de publication : 08/09 19:15
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#16
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Finale des championnats du monde au Caire en juillet 2022, messieurs individuelles : https://youtu.be/sLcRM_OD0gQ

Cas n°606 à 1H47min53s

L'arbitre donne : Attaque [de gauche], parade [de droite], riposte [de droite], point [à droite].

Image redimensionnée


Bon, alors autant dire que vous pouvez passer la vidéo en boucle les yeux fermés.
Oui, parce qu'une parade, cela s'entend : et là, ce n'est pas trop probant.
Surtout que si on regarde bien, il y aurait peut-être deux parades successives de droite.
Alors, je n'ai pas l'impression que la première (tentative de parade) ait vraiment porté ses fruits en touchant la lame adverse. La seconde tentative aurait peut-être touché, sans certitude et si c'est le cas extrêmement légèrement.

En tout cas, le commentateur, qui n'est pas une lumière, remarque "There's no protest from Lefort" ; je traduis pour les non-bilingues : il n'y a pas de contestation de Lefort... Sous-entendu, il pourrait y avoir matière à...

Bon, admettons que la seconde parade ait touchée ; bon plutôt insuffisante, mais disons que c'est une parade. Déjà, on fait beaucoup d'hypothèses.

L'article T86 précise : "la riposte simple [...] doit être exécutée immédiatement, sans indécision ou temps d'arrêt."

Et là, que fait droite après sa prétendue parade ? En fait, il n'enchaîne pas pour toucher on adversaire immédiatement.

Non, il revient en garde et met la pointe au ciel.

Image redimensionnée


Pendant que gauche est en train de faire foncer sa pointe vers l'estomac de droite, droite se met à viser le ciel alors qu'il devrait riposter immédiatement.
Je suis désolée, mais la riposte en escrime, elle implique de viser son adversaire et pas le ciel.
Si on vise ailleurs, c'est qu'on fait autre chose et qu'on perd le temps d'escrime et la priorité.
D'ailleurs, à y bien regarder, si droite remonte sa pointe, c'est parce qu'il envisage la possibilité de faire une troisième parade. Mais comme gauche se décale sur la gauche de droite, la parade ce n'est plus possible, donc... droite contre-attaque.

L'arbitre a violé le règlement.

Bon, aujourd'hui, c'était du léger... Même si cela met en exergue un point fondamental en escrime : il faut viser son adversaire.
Et à ce propos, avec le cas suivant, nous tenterons de répondre à cette grave question : Enzo Lefort est-il un clown ?

Date de publication : 07/09 10:56
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#17
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Demi-finale des championnats du monde au Caire en juillet 2022, messieurs individuelles : https://youtu.be/sLcRM_OD0gQ

Cas n°605 à 1H11min07s

L'arbitre donne l'attaque de gauche, touche, point.
Demande d'arbitrage vidéo et confirmation de la décision initiale.

Image redimensionnée

Et la diffusion nous rajoute un ralenti.
Image redimensionnée


Je rappelle soit-dit en passant que l'attaque d'après le règlement (t82-2-a), c'est un allongement du bras pointe menaçante suivi d'une fente ou flèche.

On donne l'attaque à gauche, mais que fait-il au juste ?

Image redimensionnée


Gauche, il se contente de marcher et de raccourcir le bras.
En fait sa pointe dirigée vers son adversaire, il se met à la diriger vers le sol.
En fait, gauche fait une invite.

Et que fait droite sur une invite ? Il fonce.
C'est qui allonge le bras pointe menaçante en se fendant ?

Image redimensionnée


Gauche, Enzo Lefort, c'est fait attaquer sur sa préparation voire même sur son invite. Il réagit après que droite se mette à attaquer, donc gauche contre-attaque.

L'arbitre a violé le règlement.

Date de publication : 05/09 15:04
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Désastre : escrime, retour vers le passé
#18
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


La communication de rentrée est pathétique.
Ceux qui prétendent que fédération devrait communiquer sur ces valeurs, c'est vraiment très drôle.

La FFE sait que les arbitres violent le règlement au fleuret, tout comme la FIE, et elle ne fait strictement rien contre cela.
Personne n'a jamais réussi d'ailleurs à justifier en quoi cette manière fautive d'arbitrer apporterait quoi que ce soit que le simple respect du règlement (qui lui a une logique).
Donc, la FFE, ces valeurs affichées, c'est : ne suivez pas les règles, n'en parlez pas, ne comprenez pas et faites un truc absurde à la place.
Non, pitié pas de communication sur les valeurs : tricherie, hypocrisie et absurdité.

Date de publication : 05/09 14:40
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#19
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Voici la réponse :

Demi-finale des championnats du monde au Caire en juillet 2022, dames individuelles : https://youtu.be/U_4O3X8q-hk

Cas n°604 à 1H48min55s

L'arbitre déclare : "l'attaque de gauche touche, point".
Le commentateur loue la "lovely attack" de gauche : incompétent honteux.

Image redimensionnée

Et la diffusion nous rajoute un ralenti.
Image redimensionnée


Bon, passons sur le fait que gauche fait un battement. Cela n'a aucune influence en termes de priorité, puisqu'elle revient en garde ensuite et a même le temps d'enchaîner. Ce n'est pas une attaque par battement.

L'attaque, il faut un allongement du bras pointe menaçante pour commencer (article t83-2-a)

Or, voici la réalité :
Image redimensionnée


Gauche est bras totalement raccourci et vise tout sauf son adversaire.
Par contre, évidemment, droite, elle a bien allongé le bras et même touché à ce même moment !

L'arbitre a violé le règlement.
Et le commentateur est un idiot.

Date de publication : 30/08 08:46
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#20
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Grand jeu concours

Eh oui, c'est reparti pour le retour du grand jeu concours et la remise en jeu d'1 million d'euros, toujours aux championnats du monde 2022.


Règlement du concours :
Article 1 : le jeu consiste à deviner correctement qui a la priorité dans une phrase d'armes à partir d'une image fixe. La victoire et le gain est acquise à tous ceux qui livreront la bonne solution.
Article 2 : Le montant du gain est de 1 000 000 euros.

Soyez nombreux à participer.


Précision : il n'y a aucun contact des fers.
Rappel : article t82-2-a du règlement technique international "L'attaque simple, directe ou indirecte est correctement exécutée quand l'allongement du bras, la pointe menaçant la surface valable, précède le déclenchement de la fente ou de la flèche."


Image redimensionnée
[/quote]

Date de publication : 28/08 14:19
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#21
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Personne n'a gagné, je ne m'étonne plus que les arbitres soient trop manches, cela reflète le niveau général faible.

Demi-finale des championnats du monde au Caire en juillet 2022, dames individuelles : https://youtu.be/U_4O3X8q-hk

Cas n°603 à 1H43min38s

L'arbitre déclare : "l'attaque de droite touche, point".
Le commentateur (duquel je ne garantis pas la sobriété) en rajoute : "C'est une contre-attaque d'Errigo car Thibus était parfaitement équilibrée" (??????????????)

Image redimensionnée

Et on nous rajoute un ralenti.
Image redimensionnée


L'attaque, c'est l'allongement du bras pointe menaçante suivi d'une fente.
Eh bien Thibus ne l'a pas compris et elle se fait bien embrocher bras court pointe visant à terre.

Image redimensionnée


L'arbitre a violé le règlement.
Comme quoi, on a beau être championne du monde... cela ne veut pas dire qu'on a compris quelque chose au fleuret...

Date de publication : 27/08 20:37
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#22
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Grand jeu concours

Eh oui, c'est reparti pour le retour du grand jeu concours et la remise en jeu d'1 million d'euros.
Là, on se met aux championnats du monde 2022, la finale dames même, avec la championne du monde en titre : Ysaora Thibus.
On va voir ce qu'elle a dans le ventre !

Règlement du concours :
Article 1 : le jeu consiste à deviner correctement qui a la priorité dans une phrase d'armes à partir d'une image fixe. La victoire et le gain est acquise à tous ceux qui livreront la bonne solution.
Article 2 : Le montant du gain est de 1 000 000 euros.

Soyez nombreux à participer.


Précision : il n'y a aucun contact des fers.
Rappel : article t82-2-a du règlement technique international "L'attaque simple, directe ou indirecte est correctement exécutée quand l'allongement du bras, la pointe menaçant la surface valable, précède le déclenchement de la fente ou de la flèche."


Image redimensionnée

Date de publication : 26/08 15:18
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#23
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


On commence doucement par un cas léger.

Demi-finale des championnats du monde au Caire en juillet 2022, dames individuelles : https://youtu.be/U_4O3X8q-hk

Cas n°602 à 0H14min57s
L'arbitre donne l'attaque part de gauche, touche valable, point.
Image redimensionnée

Et un second point de vue au ralenti :
Image redimensionnée

Alors, je rappelle ce qui va nous servir à savoir la définition officielle de l'attaque : un allongement du bras pointe menaçante suivi d'une fente.
Il faut donc un allongement du bras pour commencer et non une marche (puisque ce n'est qu'une préparation selon t82-2-d).
On nous dit que gauche attaquerait... donc commencerait par allonger le bras, alors vérifions :
Image redimensionnée

Ah ben non, gauche a en fait raccourci le bras et se retrouve touché (par quelqu'un qui allonge le bras).
Il faudrait que la pointe soit menaçante, alors vérifions sur l'autre point de vue.
Image redimensionnée

Ah oui, on comprend tout ! En fait gauche fait un retrait du bras parce qu'elle a fait un changement d'engagement pour aller viser... le bord de la piste.
Pendant que son adversaire lui fonce dans le lard.
L'arbitre a violé le règlement.

Cherchez la logique... Quand on sait que le match se termine à 15-14, cette violation du règlement sur cette touche fait perdre le match à droite.
Mais vous savez, je n'en ai rien à battre du résultat sportif.
Non, le tragique, c'est qu'on laisse croire au public qu'en escrime, celui qui se jette sans défense sur la pointe de l'adversaire, sans prendre la peine de viser, a raison...
C'est le ridicule et le discrédit définitif pour l'escrime.

Qui peut faire plus bête ?

Date de publication : 25/08 09:08
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#24
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Eh bien personne n'a gagné les 1 millions d'euros, il faudra remettre la somme en jeu plus tard.

Finales des championnats d'Europe à Antalya juin 2022, dames individuelles : https://youtu.be/895Lg3c3-iE

Je précise que ces vidéos honteuses des championnats d'Europe ont été supprimées et donc que les liens ne fonctionnent plus.

Cas n°601 à 0H17min30s

L'arbitre donne l'attaque et la touche à gauche.

Image redimensionnée


Rappelons que selon l'article t83-2-a, l'attaque nécessite un allongement du bras pointe menaçante suivi d'une fente.
C'est bien droite qui allonge le bras pointe menaçante et qui se fend... et donc attaque.
Gauche n'a strictement pas allongé le bras alors qu'elle est touchée. Elle s'est contenté de marcher, la marche n'étant qu'une préparation d'attaque selon l'article t83-2-d qui ne donne aucune priorité.

Image redimensionnée


Voilà, on explique au public que gauche attaque alors qu'il vient de s'en prendre une : ne vous plaignez pas du désintérêt provoqué par le fleuret, puisque c'est d'une totale absurdité.

L'arbitre a violé le règlement.

Puisqu'on nous interdit les Europes, je vais donc passer pour la suites aux spectacles lamentables des championnats du monde...

Date de publication : 23/08 14:17
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#25
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Allez allez, ne me dites pas que les escrimeurs ne sont pas vénaux : 1 millions d'euros à gagner pour le premier qui répond !

Date de publication : 22/08 19:09
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#26
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Grand jeu concours

Règlement du concours :
Article 1 : le jeu consiste à deviner correctement qui a la priorité dans une phrase d'armes à partir d'une image fixe. La victoire et le gain est acquise à tous ceux qui livreront la bonne solution.
Article 2 : Le montant du gain est de 1 000 000 euros.


Précision : il n'y a aucun contact des fers avant. Seul droite a allumé sur cette image.
Rappel : article t82-2-a du règlement technique international "L'attaque simple, directe ou indirecte est correctement exécutée quand l'allongement du bras, la pointe menaçant la surface valable, précède le déclenchement de la fente ou de la flèche."


Image redimensionnée

Date de publication : 22/08 12:15
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Cht Monde seniors 15-23/07/2022 - Le Caire
#27
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

prime a écrit :
Malicia, vous avez remarqué que les modos ont recentré les posts de ce forum sur les questions qui concernaient directement les Championnats du Monde et l'équipe de France.

Merci de bien vouloir respecter cette orientation.


Mais mon cher prime, je respecte tout à fait.
Le message de skippy (n°174) est demeuré dans le présent sujet, donc je réponds en toute logique dans le présent sujet.

Date de publication : 27/07 17:48
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Cht Monde seniors 15-23/07/2022 - Le Caire
#28
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

skiipy a écrit :
C’est un sport, un sport de combat pas un sport simulation de combat.

Allez dire dans une salle de boxe, de karaté, de MMA, de taekwendo, de lutte, et j'en passe etc. que leur sport de combat n'est pas une simulation de combat ("sport simulation de combat" cela ne veut rien dire).
Vous leur donnerez une occasion de rire, mais un conseil, n'abusez pas de leur patience, des fois qu'ils finissent par mal le prendre...
L'escrime, comme tous les sports de combat, est la simulation d'un combat : c'est ce qui distingue des sports d'opposition (type tennis, pétanque...).

Date de publication : 27/07 17:03
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Vidéo d'escrime en extérieur !
#29
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Très trèsCitation :

olivier34 a écrit :
Une vidéo très réussie réalisée par le Cercle d'Escrime Biterrois. Pensez à liker !


Très très très belle réalisation !

Date de publication : 27/07 16:54
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Cht Monde seniors 15-23/07/2022 - Le Caire
#30
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

skiipy a écrit :
L’escrime est un sport. Pas une simulation de combat.


Je crains que vous n'ayez pas les idées très claires.
L'escrime est un sport de combat. Si vous voulez une définition, prenez par exemple celle-ci, canadienne, que j'aime bien : Ensemble d'exercices physiques où l'élimination de l'adversaire est recherchée par des coups ou des prises. Vous avez aussi celle-ci : affrontement entre deux combattants.
Bon, ce n'est pas parfait, et cela occulte le fait que c'est un affrontement destiné à obtenir une élimination fictive par opposition (élimination fictive... C'est pour cela que c'est une simulation parce qu'on assure la sécurité).
Car tous les sports de combats sont des sports d'opposition, mais l'inverse n'est pas vrai.
Le tennis, la pétanque, le football sont des sports d'opposition mais pas des sports de combat.
L'escrime artistique est un sport de coopération et à ce titre, pas un sport de combat.
Il y des sports qui ne sont pas d'opposition : la course, l'escalade...

Par contre, escrime karaté, MMA, taekwendo, boxe..., ce sont bien des simulations de combat en opposition, ne vous en déplaise. Il n'y a que le milieu de l'escrime qui ne semble pas l'assumer (à cause de son passé lié au duel... fort lointain)

Contrairement à tous les autres sports, les sports de combat ont une spécificité : ils sont basés sur un référentiel, le combat.
Et vous ne pouvez pas faire évoluer les règles de telles sports n'importe comment, sans justement vous référer à ce référentiel, une simulation de combat en opposition.

Prenez le fleuret, avec deux fleurettistes tout équipés : vous leur rajoutez à chacun un barbecue, des viandes, des légumes. Vous leur demandez de faire de belles brochettes avec leur fleuret dans un temps limité, vous notez la quantité, la qualité, la propreté du tireur pour désigner un vainqueur. Vous partagez le résultat de la compétition gratuitement avec le public : je vous assure que le succès est garanti, cela va plaire, il y aura du monde !
Voilà, vous aurez un beau règlement pour une compétition pour laquelle vous utiliserez des objets qu'on nomme fleuret.
Vous, vous appelez cela du fleuret puisque le règlement défini est respecté.

Moi, je dis que ce n'est pas une simulation de combat en opposition, donc, ce n'est ni du fleuret, ni de l'escrime, ni un sport de combat.

Et dire le contraire, tiens de la farce grotesque. Et le fleuret actuel est devenu une farce grotesque. Ne comptez pas sur moi pour jouer la dupe quelque soit l'évolution du règlement (qui est surtout aujourd'hui allègrement violé alors que sa lettre est bien dans l'esprit d'une simulation de combat en opposition.

Date de publication : 24/07 23:02
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut



(1) 2 3 4 ... 65 »



Escrime-Info : Mentions légales