http://www.stagescrime.com/accueil.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
101 utilisateur(s) en ligne (76utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 1
Invités : 100

mat33, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Index du forum


Accueil » Tous les messages (Malicia)

BasBas



Re : 1 000 000 €
#1
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :
Escrime, Esprit Club, 26 juin ·
...
Nous vous rappelons notre proposition de mettre en place un fonds de solidarité d’1 million d’euros, à destination des clubs. Chaque club décide lui-même de l’action de son choix en fonction de ses besoins (aide à l’emploi, achat de gel, achat de matériel, etc…).


https://www.facebook.com/escrimeEsprit ... 1xCUVBPdPsWNGcaCP&__xts__[0]=68.ARBxMFc5nmH5v6bomRnmyVgo4rpwEKUCMKNms4jm2yb4J1mT922co94Ot9h6mxgDsUGZFGZRFo_-lgGcxPKXG3HVIdMI6XNKQ10ZEHxz-VlW5kwrQ5U_jQbyqTKEuF1C1FyCa20lomFf62_cDVo7-XfiXtMBu2u4PSjRpYS3Gc7LDyH67PqvtFZhAwR_bENsaEa2EFSZHSkiFLvKmeI_HteIzj9lBzvuYJwQb8VVXjdKkV4OSx_ftvyLmH4QEHl7Ph1tbQP0ziq7QxFxm6DgNHztkmwjTpRDkYbH463wp-E1UlbR7feF33lnParwrB_2sKWu50tQ7uy8Z2MtSMAMMMI

Date de publication : 16/12 15:25
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Effectifs FFE
#2
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

amanrich a écrit :
Ne jamais oublier que nous sommes un sport de riches. Nous avons donc un rang à tenir.

Excellente idée.
Je propose même que les clubs demandent une contribution exceptionnelle supplémentaire à leurs adhérents au titre de cette saison.
Pas contre le Covid, mais pour payer l'indemnité de licenciement ou de rupture conventionnelle du directeur générale de la FFE.

Date de publication : 07/12 17:38
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Nouvelles commissions
#3
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

Danglard a écrit :
Sa mise en place date de 2019. Je vous joins la communication fédérale faite à ce moment-là.

Et je répète ce que j'ai écrit : Zeendoc, c'est un ensemble de documents réservé aux dirigeants.
C'est pensé pour exclure les licenciés de l'information : après tout, ils sont adhérents de leur club, pas de la FFE. On les force à se licencier, mais ils sont pris pour quantité négligeable.
La FFE est une administration qui n'a pas de vocation démocratique.

Date de publication : 04/12 18:17
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Nouvelles commissions
#4
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

Danglard a écrit :
Beaucoup de choses sont déjà mis en ligne et de façon régulière sur la bibliothèque numérique ZeenDoc...

Je suppose que c'est le logiciel de gestion électronique des documents qui n'est destiné qu'aux dirigeants de club.
Et les licenciés peuvent aller se faire foutre.

La FFE a un comportement dégueulasse vis-à-vis de ses licenciés, il ne faut pas s'étonner qu'elle soit détestée.

Allez, encore un petit effort de démocratie.

Date de publication : 02/12 20:30
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Nouvelles commissions
#5
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

topaze a écrit :
Pour la commission d’arbitrage, il y a d’autres sujets que « la violation du règlement… » ( qui dépasse même le cadre FFE…)


Sans blague !
On attend avec impatience les vidéos commentées par Florence Ducarme et Jean-Marc Guénet. D'autres s'y sont essayés et le résultat était pitoyable...
Est-ce qu'on peut commenter en étant hors du règlement ?
Quoi qu'on en dise, au fleuret, le problème de l'arbitrage, il est aujourd'hui dans la violation du règlement.
Le reste, c'est de la poudre aux yeux.

(Mais Vincent va venir nous dire que parler du rôle de la commission arbitrage en la matière, ce n'est pas le sujet de la nouvelle commission...)

Date de publication : 01/12 22:46
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#6
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


La tête de la FFE change, les pratiques, les positions, le niveau de courage va-t-il changer ?

La commission Arbitrage et Règlement disparaît.
Au profit de la commission Arbitrage, tout simplement.
Je suppose que cette commission renonce a tenté de modifier le règlement : il ne lui reste alors plus comme objet que de le respecter et le faire respecter.

La commission Arbitrage est la plus importante commission de la FFE en effectif : 14 membres (au-delà du nombre de 11 qu'autorise le règlement intérieur : article 20.2.1).
On ne peut qu'espérer que cela démontre l'attachement de la FFE... à justement faire respecter le règlement (sans respecter le sien propre).

La première mission de cette commission doit être raisonnablement et évidemment la question du fleuret : avec la Violation systématique du règlement technique international par des arbitres.
Je ne peux que m'inquiéter de la présence de Florence Ducarme, qui est renouvelée dans cette commission. Pour une fleurettiste, elle ne m'a pas semblé manifestée de réel intérêt pour ce sujet grave et essentiel pour le fleuret ; s'empressant plutôt de l'éviter.
Jean-Marc Guénet est aussi membre, et je ne considère pas que ces propos sur les sujets aient été d'une particulière pertinence.

Cette commission aurait un gros travail devant elle... à la vue de ses effectifs, le seul risque n'est pas qu'elle manque de bras ou de voix mais juste de volonté ou de courage.

Date de publication : 01/12 19:28
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Nouvelles commissions
#7
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

Vincent a écrit :
Retour au sujet d'origine (le reste de la conversation, trop lointainement lié aux commissions, se trouve dans la cage aux trolls)

Explication totalement fantaisiste !
Il ne s'agissait que de parler de commissiosn FFE (dune en particulier), de leur choix, de leur politique...
La preuve ? Il suffit de lire pour les seules personnes connectées : http://www.escrime-info.com/modules/n ... wtopic.php?post_id=424093

C'est étrange comme il y a eu ces derniers temps des sujets bloqués, amputés...

Cela vient juste de l'ennui en période de confinement et c'est une manière de s'occuper ?
Ou c'est depuis le changement à la tête de la FFE, et il y aurait des personnes à protéger ?

Date de publication : 01/12 19:02
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Signature électronique
#8
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

Escrime-partage a écrit :
Sur le plan juridique : cette question a été tranchée par la loi no 2000-230 du 13 mars 2000 portant adaptation du droit de la preuve aux technologies de l'information et relative à la signature électronique.

Qui la précise dans ses articles contingentés dans le code civil ( lire ci-après).

Nous avons surligné ( sans être exhaustif) quelques termes clefs pour alimenter davantage le débat dans ce forum.

----------------------------

Article 1er

I. - L'article 1316 du code civil devient l'article 1315-1.

II. - Les paragraphes 1er, 2, 3, 4 et 5 de la section 1 du chapitre VI du titre III du livre III du code civil deviennent respectivement les paragraphes 2, 3, 4, 5 et 6.

III. - Il est inséré, avant le paragraphe 2 de la section 1 du chapitre VI du titre III du livre III du code civil, un paragraphe 1er intitulé : « Dispositions générales », comprenant les articles 1316 à 1316-2 ainsi rédigés :

« Art. 1316. - La preuve littérale, ou preuve par écrit, résulte d'une suite de lettres, de caractères, de chiffres ou de tous autres signes ou symboles dotés d'une signification intelligible, quels que soient leur support et leurs modalités de transmission.

« Art. 1316-1. - L'écrit sous forme électronique est admis en preuve au même titre que l'écrit sur support papier, sous réserve que puisse être dûment identifiée la personne dont il émane et qu'il soit établi et conservé dans des conditions de nature à en garantir l'intégrité.

« Art. 1316-2. - Lorsque la loi n'a pas fixé d'autres principes, et à défaut de convention valable entre les parties, le juge règle les conflits de preuve littérale en déterminant par tous moyens le titre le plus vraisemblable, quel qu'en soit le support. »
Article

Article 2

L'article 1317 du code civil est complété par un alinéa ainsi rédigé :

« Il peut être dressé sur support électronique s'il est établi et conservé dans des conditions fixées par décret en Conseil d'Etat. »
Article

Article 3

Après l'article 1316-2 du code civil, il est inséré un article 1316-3 ainsi rédigé :

« Art. 1316-3. - L'écrit sur support électronique a la même force probante que l'écrit sur support papier. »
Article

Article 4

Après l'article 1316-3 du code civil, il est inséré un article 1316-4 ainsi rédigé :

« Art. 1316-4. - La signature nécessaire à la perfection d'un acte juridique identifie celui qui l'appose. Elle manifeste le consentement des parties aux obligations qui découlent de cet acte. Quand elle est apposée par un officier public, elle confère l'authenticité à l'acte.

« Lorsqu'elle est électronique, elle consiste en l'usage d'un procédé fiable d'identification garantissant son lien avec l'acte auquel elle s'attache. La fiabilité de ce procédé est présumée, jusqu'à preuve contraire, lorsque la signature électronique est créée, l'identité du signataire assurée et l'intégrité de l'acte garantie, dans des conditions fixées par décret en Conseil d'Etat. »
Article

Article 5

A l'article 1326 du code civil, les mots : « de sa main » sont remplacés par les mots : « par lui-même ».


Ce n'est pas pour rien que j'ai écrit dans un message précédent : Si on regarde le présent, cela fait 20 ans que la signature électronique existe.
Mais vous ramenez votre fraise en citant un texte qui a 20 ans... Aujourd'hui, il faut lire les articles 1363 à 1380 du Code civil et notamment l'article 1367. Lorsque vous soulignez un morceau de l'article 1316-4 devenu 1367, Vous croyez rendre service mais jetez la plus totale confusion : "La fiabilité de ce procédé est présumée, jusqu'à preuve contraire, lorsque la signature électronique est créée, l'identité du signataire assurée et l'intégrité de l'acte garantie, dans des conditions fixées par décret en Conseil d'Etat", citez-vous en soulignant
Mais lisez jusqu'au bout ; ce qui est visé, c'est le décret n°2017-1416 et ensuite le règlement européen eIDAS.

Et la signature électronique en question qui est présumée fiable jusqu'à preuve contraire, c'est uniquement la signature électronique qualifiée, qui est un procédé très contraignant.

En bref, l'image d'un signature manuscrite, ce n'est pas une signature électronique au sens du texte que vous citez très maladroitement.
En gros, vous n'y comprenez rien.

Par contre, ce qui est véritablement intéressant, c'est de se poser la question de la sécurité du logiciel... notamment au regard du RGPD ! Parce que personne n'a envie que sa signature manuscrite, données personnelles, soit récupérée malintentionneusement. Sur un résultat de compétition, on peut passer, pas sur des éléments plus personnels.
D'où les questions importantes auxquels devraient répondre précisément fox06 :
- Est-ce que les données sont cryptés et protégés sur le serveur.
- Quel est le niveau de protection de la communication wifi entre le serveur qui est dans la salle en général, et les mobiles ou tablettes utilisées par les arbitres.
Je rappelle que ce sont de données personnelles dont on parle... et le RGPD fixe des obligations de sécurité.

Date de publication : 28/11/2020 17:21
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Signature électronique
#9
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

Fox06 a écrit :
Pour information, le logiciel Fencing Fox possède son propre serveur, et si vous utilisez un wifi non connecté à l'extérieur, la signature n'ira pas plus loin que le PC du DT. Il ne s'agit pas de "cloud" comme le laisse entendre pseudo.


Certes, mais enfin, vous proposez bien une version permettant une sauvegarde "éventuellement dans le cloud" (sic) : c'est un choix de l'organisateur, mais est-il précisé au tireur, cela reste à prouver.

Par ailleurs, hors question de nuage informatique, pouvez-vous nous parler précisément de la sécurisation de la communication entre le serveur (poste du DT) et les tablettes utilisées par les arbitres ?

Date de publication : 28/11/2020 13:19
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Nouvelles commissions
#10
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

raiemanta a écrit :
Nous avons reçu un appel à candidature pour cette commission "Vie sportive", sans savoir exactement quelles seront ses fonctions. Un comble !


Non, c'est juste que les places devaient déjà être prises dans la tête des dirigeants de la FFE et que ce n'était qu'un appel à candidature formel et surtout fictif.

Date de publication : 28/11/2020 13:13
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Nouvelles commissions
#11
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Très heureux que l'Équipe soit au courant, car nous, pauvres licenciés de base, on n'a pas daigné nous informer de la composition des commissions, notamment sur le site internet de la FFE.
C'est bien dommage car j'aurais un mot à dire aux membres de la commission arbitrage et règlement, pour savoir comment ils comptent œuvrer contre la Violation systématique du règlement technique international par des arbitres.

(On pourrait aussi contacter la commission escrime de spectacle pour parler du spectacle lamentable du fleuret, produit par cette violation du règlement)

Date de publication : 28/11/2020 10:11
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Signature électronique
#12
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

pseudo a écrit :
Seule la signature papier permet de prouver que c’est un original.

Si c'était si simple...
Pour penser le futur, regarder le passé n'est pas inutile.
Tiens, dites-moi, non pas qui a signé (parce que ce n'est qu'un seul mot), mais qui a écrit ce long texte sur tout une page et même plus ?
Image redimensionnée

Alors ? Dreyfus ou Esterhazy ? Ou encore quelqu'un d'autre ? Les experts en écriture se sont suffisamment discrédités à l'époque sur ce bordereau.

Si on regarde le présent, cela fait 20 ans que la signature électronique existe, du loin légalement dans notre droit.
Et il ne faut pas avoir une vision naïve de la chose : la signature électronique n'est pas une image de la signature manuscrite. La signature électronique est un procédé électronique plus complexe et très réglementé... beaucoup plus que la simple signature manuscrite.

En fait, là, on est face à une "signature électronique manuscrite". La valeur juridique est très faible voire nulle : que voulez-vous que quelques traits vaguement et péniblement tracé sur un écran tactile plus ou moins performant ait une valeur ? Qu'ils permettent de connaître votre identité. Montrez-moi un expert en écriture prêt à trancher radicalement face à une contestation !

C'est un argument commercial du fournisseur du logiciel, qui au fond, n'a que guère de poids.
Je suis d'accord qu'il faut toujours s'interroger sur la valeur de la signature électronique, mais c'est une question qui n'est pas simple, et le papier n'est pas forcément la solution : des cas d'usurpation d'identité, avec des signatures de contrat de crédit, cela existe, et que ce soit papier ou électronique, les emmerdements reviennent au final au même pour la personne qui est est victime.

Cela dit, il y a aussi derrière tout cela des interrogations philosophiques insondables sur ce qu'est l'identité...

Date de publication : 28/11/2020 10:10
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Effectifs FFE
#13
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles



Date de publication : 14/11/2020 12:18
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Effectifs FFE
#14
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Dans un article du Monde du 14/11, on lit : évolution du nombre de licenciés oct 2019/oct 2020

Escrime : -17,3% (- 9000)

Date de publication : 14/11/2020 12:07
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Post supprimé dans la journée
#15
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

PouceIndex a écrit :
Quoi de plus naturel après tout? nouvel arrivé, on s'entoure de personnes de confiance et on se sépare de toute personne ayant été proche de l'ancien pouvoir.


La perte de confiance n'est pas un motif de licenciement d'un salarié.

Cour de Cassation, Chambre sociale, du 29 mai 2001, 98-46.341

Date de publication : 12/11/2020 09:41
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Confinement - acte 2
#16
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :
Nanashi a écrit :
Le droit, quelle chose magnifique. Mais tellement arbitraire.

Arbitraire ? Je cherche : Larousse
Arbitraire : Qui dépend de la volonté, du bon plaisir de quelqu'un et intervient en violation de la loi ou de la justice.
Donc, le droit viole la loi ?

Citation :
Nanashi a écrit :
Et je me moque royalement de savoir ce que des juristes pensent de sujets qui concernent des faits scientifiques.

Ah ?
Je ne savais pas que le mariage homosexuel était un sujet scientifique, et non juridique.
Est-ce que dans toute votre rigueur scientifique (et logique), vous pourriez m’indiquer, les études scientifiques qui donnent un fondement scientifique au mariage homosexuel ?

Citation :
Nanashi a écrit :
Des juristes qui débattent sur le fait de laisser deux personnes du même sexe se marier ou non, c’est à peu prêt du même acabit que s’il on avait des débats juridiques pour statuer sur la rotondité ou la platitude de la Terre.

Ce qui est marrant dans le fondamentalisme, c’est qu’il prend des formes diverses et variés.
D’un côté, vous aurez certains qui affirmeront qu’il est interdit de dire qu’il peut y avoir mariage entre personnes de même sexe, et cela au nom de Dieu, et d’autres qui affirmeront qu’il est interdit de dire qu’il ne peut pas y avoir mariage entre personnes de même sexe, et cela au nom de la science.

Moi, je crois que nous n’avons pas à interdire aux gens de dire des bêtises. Dire que la terre est plate... on est d’accord ou pas, on manifeste son accord ou désaccord : mais ils peuvent le dire, sans qu’on les criminalise.
C’est la liberté d’expression, et contrairement à ce que prétendent les fondamentalistes très très divers et très très variés, elle ne se limite pas à dire uniquement ce qu’ils veulent entendre sous peine de...

Par exemple, quand on en est à suspendre une professeure parce qu’elle utilise dans une perspective historique et non polémique le mot de « nègre », au nom d’une Histoire que certains fondamentalistes veulent réécrire, en corsetant la langue, le débat, la réflexion - on est déjà au-delà du 1984 d’Orwell (de la bêtise encore plus sûrement).

Il est peut-être encore de s’en rendre compte.

[Modérateur] : Discussion qui dépasse largement le cadre de l'escrime. Sujet clos.

Date de publication : 04/11/2020 11:45
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Confinement - acte 2
#17
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

Nanashi a écrit :
À cette chère Malicia dont je me délecte des posts depuis longtemps déjà.

Oh, merci, vous êtes trop chou. Vous savez, c'est autant du travail que du talent.

Citation :

Nanashi a écrit :
Le libre choix de sa/son compagnon(e) dans un pays libre est tout de même un prérequis basique de liberté individuel.

C'est là qu'on voit que vous auriez besoin de cours de droit.
Des recours ont été intentés, devant différentes juridictions, et la chose a été jugée, en matière de mariage homosexuel.

Pour commencer :

Citation :
Décision n° 2010-92 QPC du 28 janvier 2011 du Conseil constitutionnel :
Considérant, d'autre part, que l'article 6 de la Déclaration de 1789 dispose que la loi « doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse » ; que le principe d'égalité ne s'oppose ni à ce que le législateur règle de façon différente des situations différentes ni à ce qu'il déroge à l'égalité pour des raisons d'intérêt général pourvu que, dans l'un et l'autre cas, la différence de traitement qui en résulte soit en rapport direct avec l'objet de la loi qui l'établit ; qu'en maintenant le principe selon lequel le mariage est l'union d'un homme et d'une femme, le législateur a, dans l'exercice de la compétence que lui attribue l'article 34 de la Constitution, estimé que la différence de situation entre les couples de même sexe et les couples composés d'un homme et d'une femme peut justifier une différence de traitement quant aux règles du droit de la famille ; qu'il n'appartient pas au Conseil constitutionnel de substituer son appréciation à celle du législateur sur la prise en compte, en cette matière, de cette différence de situation ; que, par suite, le grief tiré de la violation de l'article 6 de la Déclaration de 1789 doit être écarté ;


Voyez, une "différence de traitement quant aux règles du droit", ce n'est qu'une discrimination qui ne dit pas son nom.
Eh oui, notre droit passe son temps à "discriminer" (produits essentiels, pas essentiels, blablabla...).
Ce n'est pas autre chose qu'a dit le professeur de droit en question.

Citation :
CEDH 9 juin 2016, Chapin et Charpentier c/ France, n° 40183/07 :
2. Appréciation de la Cour
48. La Cour rappelle que les États demeurent libres au regard de l’article 14 combiné avec l’article 8 de n’ouvrir le mariage qu’aux couples hétérosexuels et qu’ils bénéficient d’une certaine marge d’appréciation pour décider de la nature exacte du statut conféré par les autres modes de reconnaissance juridique (Schalk et Kopf précité, § 108 et Gas et Dubois précité, § 66).
49. Elle relève que, si à l’époque des faits le mariage n’était pas ouvert en droit français aux requérants, ils pouvaient néanmoins conclure un pacte civil de solidarité, prévu par l’article 515-1 du code civil, qui confère aux partenaires un certain nombre de droits et obligations en matière fiscale, patrimoniale et sociale (voir paragraphe 25 ci-dessus).
50. En cela, la situation se distingue de celle d’autres affaires où la Cour a conclu à la violation des articles 8 et 14 combinés, à savoir l’affaire Vallianatos précitée, où le pacte de vie commune n’était ouvert par la loi grecque qu’aux couples de sexe opposé et l’affaire Oliari et autres, où le droit italien ne prévoyait aucun mode de reconnaissance juridique des couples de même sexe.
51. Pour autant que les requérants font valoir les différences existant entre le régime du mariage et celui du pacte civil de solidarité, la Cour réitère qu’elle n’a pas à se prononcer en l’espèce sur chacune de ces différences de manière détaillée (Schalk et Kopf précité, § 109). Elle note en tout état de cause, comme elle l’a relevé dans cet arrêt, que ces différences correspondent dans l’ensemble à la tendance observée dans d’autres États membres et ne discerne nul signe indiquant que l’État défendeur aurait outrepassé sa marge d’appréciation dans le choix qu’il a fait des droits et obligations conférés par le pacte civil de solidarité (ibidem).
Au surplus, comme rappelé ci-dessus (paragraphe 39), la loi du 17 mai 2013 a ouvert le mariage aux couples homosexuels et les requérants sont désormais libres de se marier.
52. Dès lors, la Cour estime qu’il n’y a pas eu en l’espèce violation de l’article 8 combiné avec l’article 14 de la Convention.
PAR CES MOTIFS, LA COUR, À L’UNANIMITÉ,
1. Déclare la requête recevable ;
2. Dit qu’il n’y a pas eu violation de l’article 12 combiné avec l’article 14 de la Convention ;
3. Dit qu’il n’y a pas eu violation de l’article 8 combiné avec l’article 14 de la Convention.

Décision prise à l'unanimité, de la part de juges venant de différents pays européens et qui étaient tout à fait en mesure d'adopter une position minoritaire (pour le coup, ils ne risquaient rien à s'exprimer, eux)

Le mariage homosexuel n'est pas un droit de l'Homme (ni même de la femme), et je pense tout à fait qu'on peut être contre et avoir le droit de le dire. Vous remarquerez accessoirement, que je ne dis pas ma position sur le fond de la question, mais juste sur le problème de la liberté d'expression.
Ce professeur de droit est professeur des universités, il a, de part son statut, sa liberté d'expression, et comme vous l'imaginez, il est vaguement compétent sur les questions juridiques, il a bien rappelé que ses propos s'inscrivaient dans le cadre de la loi. Ce qui n'a pas empêché le ministre de la Justice de saisir le parquet : simple rodomontade, mais cela satisfait certains qui s'agiteront encore plus la prochaine fois pour obtenir leur dose de criminalisation de tous propos qui leur déplaisent.
Tout cela, cela nous conduit au niveau de ce qu'a subi cette professeure canadienne qui a juste utiliser le mot "Nègre" dans un cadre purement historique et qui s'est retrouvé suspendue. C'est de la chasse à la sorcière qui s'installe, le délit d'opinion et de son expression (là où pourtant, il n'y a pas délit... encore que, vu qu'on tend à tout criminaliser... on ne perd rien pour attendre)

Ce que je vise c'est exactement cette ambiance malsaine et irrespirable, créée par une clique de fondamentalistes qui ne limite la liberté d'expression qu'à ce qui va dans le sens de leur opinion.
Mais ce sont les premiers à prétendre évidemment, que la liberté d'expression, c'est fondamental.

Date de publication : 03/11/2020 19:35
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Confinement - acte 2
#18
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

Escrime-partage a écrit :
la chasse aux sorcières a commencé.


Oui, c'est d'ailleurs assez drôle, après chaque attentat, tout le monde se met à brandir la liberté d'expression qu'il faut absolument défendre... pour mieux expliquer comment il faut mettre en place une censure... et pas que des appels à la violence (qui doivent être évidemment strictement proscrits... et lourdement sanctionnés).

En gros, il existe un clic de fondamentalistes (et pas que religieux) qui défendent la liberté d'expression... du moins uniquement pour exprimer ce avec quoi ils sont d'accord.

Prenez cet exemple très amusant et grotesque qui se passe au Canada (la partie anglophone qui ressemble plus aux USA).
Heureusement qu'en France, cela ne pourrait pas se passer, n'est-ce pas.

Moi, je crois que la liberté d'expression, c'est aussi le droit de dire des bêtises ou des choses fausses - même quand cela peut déplaire à certains : sans que cela conduise à la violence ou à la prison.
Traitons le peuple en adultes, laissons choisir ce qu'il a envie d'écouter (ou pas), de débattre s'il le juge utile, de manifester son désaccord.

Date de publication : 02/11/2020 22:03
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Confinement - acte 2
#19
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

Bussy_Amboise a écrit :
Tout site web a une obligation légale de déclarer un responsable de publication (et pas seulement le nom de l'hébergeur / créateur du site). Il suffit donc d'aller sur la page web de ces fameux parents...


L'article 6 de la loi n°2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique dispose :

Citation :
III.-1. Les personnes dont l'activité est d'éditer un service de communication au public en ligne mettent à disposition du public, dans un standard ouvert :
a) S'il s'agit de personnes physiques, leurs nom, prénoms, domicile et numéro de téléphone et, si elles sont assujetties aux formalités d'inscription au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers, le numéro de leur inscription ;
b) S'il s'agit de personnes morales, leur dénomination ou leur raison sociale et leur siège social, leur numéro de téléphone...


Et ce long article s'achève ainsi :

Citation :
2. Est puni d'un an d'emprisonnement et de 75 000 Euros d'amende le fait, pour une personne physique ou le dirigeant de droit ou de fait d'une personne morale exerçant l'activité définie au III, de ne pas avoir respecté les prescriptions de ce même article.


En fait, cet article de loi est d'une maladresse assez touchante par cette expression "l'activité est d'éditer un service de communication au public en ligne".
Tout individu normalement constitué comprendra que si on a un site internet... c'est qu'on a l'activité d'éditer un service communication au public en ligne.

Eh bien, non, et on le comprend en lisant la suite.

Citation :

2. Les personnes éditant à titre non professionnel un service de communication au public en ligne peuvent ne tenir à la disposition du public, pour préserver leur anonymat, que le nom, la dénomination ou la raison sociale et l'adresse du prestataire mentionné au 2 du I, sous réserve de lui avoir communiqué les éléments d'identification personnelle prévus au 1.


Ainsi, on sort de l'obligation tous ceux qui procèdent "à titre non professionnel" : expression encore très ambiguë.
Ainsi, le site service-public ne s'en sort pas en termes d'interprétation, prenant pour synonyme sites de non-professionnel, les sites de particuliers. Et là, cela cloche, parce que peut-on dire parfois qu'une association agit à titre professionnel, mais parfois pas du tout. Je renvoie par exemple aux positions très subtiles en matières de fiscalité des associations.
Certes, la jurisprudence et l'interprétation de certains laisseraient à penser qu'une association aurait une édition professionnelle. Je pense que c'est contestable et que le texte est bien plus ambiguë qu'il n'y paraît.
Ainsi, prétendre qu'une association de parents d'élèves" aurait une activité professionnelle, c'est très tirer par les cheveux... et un jour tout cela sera contesté.

Toujours est-il quand dans notre cas présent, je ferai remarquer que parents-escrime-pdl.com, on ne sait pas s'il s'agit d'une association ou d'un particulier. En cherchant dans le journal officiel des associations, je n'ai pas vraiment réussi à trouver une association de ce type.
Aussi, on ne peut affirmer en raison de l’ambiguïté de la la loi et de la raison de fait ci-dessus énoncée qu'il y aurait une violation de la loi (qui est sanctionnée par 75000 euros d'amende !).

Citation :

Escrime-partage a écrit :
C'est la énième fois que vous essayez de nous déstabiliser ( notamment par messagerie privée) avec vos questions provocatrices.


Là, bien évidemment, on frise le ridicule.
Escrime-partage a un compte sur escrime-info, un site internet et c'est tout - cela n'a pas d'autre valeur.

C'est peut-être désagréable d'avoir des gens qui parlent comme "parents d'enfants escrimeurs des Pays de Loire" - mais évidemment, ils ne parlent pas au nom de tous les parents, mais de leurs seuls adhérents potentiels.
Après tout, il existe des fédérations de parents d'élèves : plusieurs mêmes. On ne reproche pas à une fédération lorsqu'elle s'exprime de ne pas représenter tous les parents : non, elle ne représente que ses adhérents.
Et savoir qui sont les adhérents, c'est inaccessible, c'est une question de vie privée, l'information ne peut être délivrée.

Ces gens peuvent ne pas répondre : mais leur poser la question de leur nombre n'est pas non plus outrageant, ni vraiment provocateur.

En résumé : Vive l'anonymat sur internet !
Parce que ce qui compte, ce n'est pas qui parle, mais le message qui est délivré.

Et ça, cela conduit bien plus à exercer son esprit critique plutôt que de vouloir se coller automatiquement derrière la bannière d'un porte-parole.

Date de publication : 02/11/2020 16:18
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Laura FLESSEL Ministre des Sports
#20
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

topaze a écrit :
On en viendrait même à regretter les débats sur l’arbitrage du fleuret…


Pas faux, faut que je m'y remette, mais cela manque d'image de compétitions.

Date de publication : 15/10/2020 21:32
Haut


Re : Election des Personnes Qualifiées
#21
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Du moment qu'on n'a pas Florence Ducarme et Serge Plasterie à la commission arbitrage et règlements... on peut espérer que cela avancera sur la Violation systématique du règlement technique international par des arbitres

Date de publication : 12/10/2020 19:21
Haut


Re : Elections fédérales : pas de votes par correspondance
#22
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

Agecanonix a écrit :
Ca vient d'être publié sur le site FFE


Alors, certes, aucune voix pour Isabelle Spennato en Guadeloupe, Guyane, Martinique, Nouvelle Calédonie (heureusement, il y avait la Réunion).

Mais, ce qui m'interpelle, c'est le score de Bruno Gares dans sa région d'origine, l'Occitanie : c'est son plus faible score (après les Pays de la Loire).
30,45% dans sa région d'origine, donc 69,55% sur l'autre liste.

C'est inquiétant quant à sa capacité à rassembler.

Date de publication : 01/10/2020 09:14
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#23
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Vous êtes tous invités à écouter les propos de Franck Boidin (et à les méditer) :





Quant à la vidéo, très belle réalisation de Jocelyn Beslier.

Date de publication : 01/09/2020 22:11
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : AttaqueTouche.com
#24
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

octave a écrit :
Malicia,

Votre combat est louable et correspond à la logique du respect d'un règlement : c'est clair et net.

Merci.

Citation :

octave a écrit :
Qu'avez-vous fait pour défendre cette idée au quotidien, sur le terrain et dans les instances nationales et internationales ?

Vous le savez pourtant bien, ce que je fais au quotidien et depuis plus de trois ans.
Vous préféreriez peut-être que je sois présidente de la FIE pour régler ça, mais vous ne pouvez pas sous-entendre que je ne fais rien (contrairement à d'autres).
Entre me critiquer pour ne pas faire et me critiquer pour ne pas réussir, il y a une différence.

Citation :

octave a écrit :
Il existe un "règlement anthropologique" international et universel : le respect de la personne (de l'autre en général).

Vous avez totalement tort.
Heureusement, on peut critiquer les actes des personnes, et c'est les respecter (sans liberté de blâmer, point d'éloge flatteur).
Et je crois que même, on a le devoir de critiquer ces actes, lorsqu'il s'agit de personnes qui vous représente, vous.
Aujourd'hui, j'ai critiqué dans ce sujet et d'autres, Florence Ducarme, du moins ce qu'elle fait (ou plus exactement ne fait pas), parce qu'elle est arbitre international, parce qu'elle est membre de la commission arbitrage et règlement et en plus de celle du fleuret dames.
Je l'ai fait pour Serge Plasterie, secrétaire adjoint de la FFE, membres des commissions arbitrage et règlement et fleuret hommes, candidat aux élections FFE.
Et aussi, pour Isabelle Lamour, présidente de la FFE, candidate au élections FFE.

Cela plus d'une vingtaine d'années qu'on vit une situation de violation du règlement.
Le côté ragnagna, je râle un peu dans mon coin, en me plaignant qu'il y a un problème dans le fleuret, cela suffit, c'est insuffisant (certains ont témoigné de ce qu'ils ont faits à l'époque : lutter, puis passer à l'épée ou arrêter l'escrime) : on a pour le moment échouer, en vingt ans, les choses n'ont fait qu'empirer.

Moi, je souhaite que cela change et de deux manières :
* Dire clairement que le règlement est violé, que c'est triché, que c'est une scandale, alors qu'on vit dans des états de droit : Voyez même Franck Boidin, auquel je sais gré de ce qu'il dit déjà, il est encore dans la retenue. Il dit que l'arbitrage est problématique, que ce n'est plus du fleuret, que cela nivelle par le bas, il a raison. Mais il ne va pas jusqu'au bout de ses propos en dénonçant non pas une simple régression mais un scandale : la violation de notre règlement, celui qui devrait s'appliquer à tous et à toutes, celui qui a été décidé d'un commun accord. S'il ne va pas, on le change, mais on ne décide pas unilatéralement de le violer ouvertement.

* Dire qui pose problème par ses actes, viser les personnes. Boidin, dans la vidéo, il pose la bonne question suivante : "Qui vraiment influence cette évolution de l'arbitrage ?" (4min52s). Et là, il ne donne pas la réponse. Moi, je pense que ceux qui trichent (violer le règlement, c'est tricher), ils ont un nom, et ce sont les coupables de la situation : quand on les prend les mains dans le sac, vidéo à l'appui, on peut, on doit le dire, en désignant leurs actes, y compris à répétition. Et ceux qui sont leurs complices par silence, on peut leur reprocher leur silence. Ducarme, Plasterie, Lamour, ce sont des personnes qui clairement cherchent à éluder un débat qu'ils connaissent bien (je vous laisse trouver tout ce qui est dit sur escrime-info sur eux et cette question précise...) : et plus qu'éluder pour certains, qui cherchent à ce qu'ils ne soient surtout jamais mis sur la table et que la situation perdure dans le silence complice (là, c'est clairement l'attitude récente de Plasterie que je souhaite voir produire tout le mal qu'il peut dans une autre fédération : au hasard celle de bridge - pour un monsieur qui a beaucoup de respect à revendre, sauf pour le respect du règlement).

Le fleuret, il crève depuis des années de ces demi-discours, demi-mesures : ce n'est pas bien, et c'est la faute à pas de chance.
Non, c'est une violation du règlement, et certains en sont coupables.

Citation :

octave a écrit :
Là , vous méritez un carton rouge vis à vis de FD. Quand vous sentez que vous "dérapez"....buvez de l'eau et respirez profondément....

Madame Ducarme, en tant qu'arbitre, je lui ai fait des reproches directs, cas à l'appui, avec l'occasion d'y répondre : ou plutôt de ne pas y répondre selon son attitude fuyante.
Pour le reste, sur l'action de la FFE et du CNA dont elle est membre, elle aurait pu au moins prétendre que le problème était connu, reconnu, qu'il y allait avoir action de correction, etc.
Je pense que Florence Ducarme est dans la dénégation, voire plus exactement, qu'elle cherche à noyer le poisson (comme ses deux comparses que je citais plus haut) : et sa vidéo, c'est un peu ça : je parle d'autres choses, faute de vouloir aborder les sujets importants (qui fâchent).

En conséquence, je le redis : personnellement, je n'ai pas envie que ces personnes (Ducarme, Plasterie ou Lamour) me représente moi et les intérêts de mon sport, l'escrime, et notamment le fleuret.

En conclusion, oui, c'est ma liberté de critiquer ces personnes (ou du moins leurs actes (et abstentions), qui nous touchent, en nous préjudiciant) et ce n'est certainement pas une ligne rouge, mais la ligne bien verte de la démocratie qu'il faut allégrement franchir.

Bon, là, on est face à une initiative hors FFE, un site concernant l'arbitrage : eh bien, ils seront jugés à l'aune de ce qu'ils disent... OU NE DISENT PAS.

Date de publication : 01/09/2020 15:01
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : présidence de club
#25
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

Bussy_Amboise a écrit :
Attention tout de même. Une association doit avoir un Conseil d'administration quand même, ou au moins un équivalent de fait, si le CA n'existe pas non plus.

Bonne analyse générale de la situation -> lisez les statuts.
Rappel : la loi de 1901 laisse une énorme liberté en matière d'organisation (c'est bien pour cela que toutes les sectes sont des associations...).
A tel point que contrairement à vous, je n'oserais même pas parler de conseil d'administration, expression qui n'existe pas dans la loi.
Disons simplement que l'association doit disposer dans ses statuts d'un organe de décision et de représentation... quant à savoir en quoi, il consiste : Liberté.

Date de publication : 01/09/2020 14:01
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : AttaqueTouche.com
#26
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Oui bravo pour cette initiative.

L'objectif est à peu près clair. Par contre, vous semblez partir d'un constat : "un certain nombre de limites dans nos pratiques et habitudes". Cela aurait mérité développement plutôt qu'une phrase sibylline.

Après, vous imaginez bien que si on me parle de formation d'arbitre, j'ai envie de rappeler (comme vous ne le faites pas) que le premier devoir de l'arbitre est le suivant :
Article T46 du règlement technique : "Le fait d'accepter une désignation en tant qu'arbitre ou assesseur implique l'engagement d'honneur de la personne désignée de respecter et de faire respecter les règlements"

Or, vous n'êtes pas s'en savoir que ce n'est plus le cas en matière de fleuret, le règlement étant ouvertement violé par des arbitres.
Vous pensez bien alors que je vous attends de pied ferme sur ces questions-là, où la pertinence de votre approche se révèlera... ou pas.

Cela dit, je m'ouvrirai à vous d'une certaine inquiétude, alors que j'aperçois Florence Ducarme au sein de votre équipe. Florence Ducarme, arbitre international de feuret, justement, et membre de la très inactive commission arbitrage et règlement de la FFE.
Disons que pour l'instant, Florence Ducarme lorsqu'elle parle arbitrage, à part nous dire qu'il faut boire de l'eau...
Et sur le forum d'escrime-info, ici même, sur ses prises de position, elle a plutôt inventé l'eau tiède.
Donc, je crains que vous aussi, vous ne noyez le poisson.

Date de publication : 01/09/2020 10:23
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#27
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

Stf-Fencer a écrit :
Malicia, vous allez vous sentir moins seule, si tant est que vous l'ayez déjà été. C'est cadeau.

https://www.youtube.com/watch?v=q47FmsmFWKk


C'est un sain rappel de la vidéo que Alatriste nous a indiqué en décembre 2019, et que tout le monde devrait avoir regardé, notamment les candidats à la FFE... et les arbitres en formation...
Et aussi les arbitres internationaux actuels et membre de la commission arbitrage et règlement de la FFE... telle Florence Ducarme !
C'est marrant de voir que c'est le club de Florence Ducarme, le BLR92, qui organisait la master class de Franck Boidin mais qu'on ne l'y voit pas présente. Cela ne l'intéressait pas ? Pourtant, il serait bon qu'elle entende ce discours, qu'elle nous dise ce qu'elle en pense et ce qu'elle en tire comme conclusion, puisqu'elle nous représente tous un peu...

Bon, Florence Ducarme fait aussi de la vidéo sur l'arbitrage... mais causer développement personnel, cela évite de parler des sujets qui fâchent (et je trouve que ce n'est quand même pas au niveau par rapport à la vidéo de Boidin).

Cela dit, on peut aussi citer Serge Plasterie et comparer... Avec sa vidéo où il fait tout pour verrouiller le débat et que le sujet ne soit pas aborder.

Avec des gens comme ça à la FFE... mieux vaut s'exiler au Japon peut-être...

Date de publication : 01/09/2020 09:41
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Candidatures à la présidence de la FFE 2020-2024
#28
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Je constate que tous les candidats se contre-fichent des violations systématique du règlement par des arbitres, violations qui nuisent gravement à la qualité du fleuret.
Toujours étonnant de voir que ce scandale tient du débat interdit.

(Pour Isabelle Lamour, on le savait déjà : elle se présente comme fleurettiste mais se fout bien de la manière dont il est pratiqué, sa seule préoccupations étant les médailles qui pourrait être ramené - c'est du moins ce qu'on comprendrait de possibles déclarations en off).

(après, comme il a été dit, elle semble se préoccuper plus de sabre laser que de fleuret...)

Date de publication : 01/09/2020 09:19
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Vidéos et QCM
#29
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Citation :

Vincent a écrit :
et surtout des vidéos d'entraînement pour les fautes en situation réélle : https://www.swiss-fencing.ch/cours-darbitrage-en-ligne-videos/


Oui, à défaut de courage, on se concentre sur : 1. l'épée ; 2. les fautes.

Et pendant ce temps, le scandale de l'arbitrage au fleuret en violation du règlement continue.

Date de publication : 28/07/2020 19:01
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#30
Fait partie des meubles
Fait partie des meubles


Grand prix de Turin 2020, dames, tableau des 64, piste verte
https://youtu.be/ZK1kNl98SGc

Cas n°503 : à 31min03s

Gauche touche valable, Droite touche valable.

L'arbitre donne attaque de droite qui touche valable, point.

Image redimensionnée


Droite et gauche s'arrête, gauche allonge le bras et touche valable. Droite touche également, comment départager.

Et bien en déterminant qui attaque en premier, tout simplement !

Un attaque, c'est un allongement du bras pointe menaçante avec un fente.

* Gauche : allonge le bras, vise son adversaire et se fend.
* Droite : tarde à allonger le bras, se met à viser le plafond, marche.

Alors qui fait son mouvement offensif (la marche, simple évidence, n'étant pas un mouvement offensif) en premier :

Image redimensionnée


Gauche attaque.

L'arbitre a violé le règlement.

Date de publication : 25/06/2020 07:56
Le fleuret ne tue pas, le ridicule, non plus...
Image redimensionnée
Haut



(1) 2 3 4 ... 54 »



Escrime-Info : Mentions légales