https://www.fencing.my-solutions.fr/contents/fr/about.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
76 utilisateur(s) en ligne (52utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 2
Invités : 74

NicoNunivu, genepi, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Index du forum


Accueil » Tous les messages (Michael)

BasBas



Au delà des armes ou le corps à corps appliqué
#1
Accro
Accro


Mes amis,


Ne vous êtes-vous jamais dit quelques fois que les épées et autres armes ne pouvaient être que des lâches facilitées ? Révolté à l'idée injuste que c'était finalement celui qui avait la plus longue des armes qui avait l'avantage sur l'autre ? Que c'était uniquement à mains nues que pouvait s'exprimer la virilité, l'art des combattants, lorsque sans intermédiaire ni une autre protection que de fragiles vêtements on doit se lancer au corps à corps de son adversaire, l'étreindre, risquer sa propre chair luisante et glissante de sueur à reçevoir une pluie de coups, utiliser à bon escient ses propres muscles saillants pour s'insinuer entre les tentatives de saisies de votre partenaire/adversaire pour l'amener à se coucher au sol, et ainsi mieux le soumettre à la loi d'airain du plus fort ?
Et bien réjouissez-vous, cette année, le stage de Witternheim, du samedi 21 mars au dimanche 22 mars 2009, a pour thème le combat à main nues, sous toutes ses formes !!!

Ainsi le premier jour, vous aurez le plaisir de commencer par vous initier au subtil art asiatique du taichi grâce à Frédéric Plewniak, puis vous enchainerez sur la super virile lutte médiévale allemande dans l'atelier de Predrag Nikolic.
Ensuite, vous vous glisserez dans la très moulante combinaison des boxeurs français sous la houlette de Jean-Pierre Julémont.
Et pour finir la journée en apothéose, les plus braves auront la possibilités de s'étreindre à bras le corps dans le Tournoi de lutte.
Le soir, dans le gîte de Diebolsheim où les gais compagnons Dijonnais devraient assurer encore une fois l'animation et décoincer à grands renforts de verre de bière ceux qui ont résistés à l'atmosphère chaleureuse de franche camaraderie, vous pourrez (essayer) de goûter au repos du guerrier auprès de vos amis dans les grandes chambrées collectives.

Car le lendemain, il faudra être en forme pour s'ouvrir aux leçons du si joliment nommé Cercle d'Escrime du Lac d'Annecy qui vous apprendra tout sur les entrées au corps-à-corps à la rapière.
Puis, sous l'oeil de celui qui n'en perdra pas une miette mais qui se repose des excès de la veille, j'ai nommé le Président Didier de Grenier, le charismatique leader du groupe parisien, Philippe Errard, assistés par les inséparables jeunes éphèbes à la peau d'albatre du groupe Arts d'armes Rémi et Gaétan ainsi que par Pierre, notre spécialiste en cuir, Philippe donc vous confiera tout ce qu'il sait sur les techniques de lutte "secrètes" du Codex Wallerstein (XVe), ou l'art de donner, et reçevoir, des frappes du poing ou du pieds.
Pour finir en apothéose, les bons bougres de la célèbres association sus-décrite de Taille et d'Estoc, j'ai nommé Fabrice Cognot, à la longue chevelure soyeuse et au regard d'acier digne de Clint Eastwood, assisté de son fidèle Cyril "Kurzo" Perrier, aux muscles saillants, aux membres disproportionnellement colossaux et à la machoire carrée digne d'un catcheur de la WWE, nous présenteront l'art Italien de la lutte à la dague médiévale italienne ou comment, à l'aide simplement de leurs fins outils de 15-20cm de longueurs on peut infliger les pires outrages aux inconscients qui oseraient leurs résister.

Si cette descrïption vous a mis l'eau à la bouche, je vous invite à consulter la page http://www.guerriers-avalon.org/stage/stage.html pour plus de détails.

Date de publication : 28/01/2009 21:07
Haut


Re: Stage Escrime de Duel les 2 & 3 Fevrier à Conflans Ste Honorine
#2
Accro
Accro


C'est fini et c'était très bien. L'organisation était super (super buffet notamment, miam !) et sans faille, le Maitre et son Sbire aussi.
J'ai beaucoup aimé les techniques choisies, bien pertinentes et qui montraient bien les grands principes à retenir, la pédagogie utilisée, les assauts libres nombreux et variés., le beau temps qui nous a permis d'aller dehors etr de profiter de l'air frais et du soleil.
J'ai enfin eu l'impression de commencer à comprendre quelque chose à la rapière, et même si j'oublie ma dague trop souvent, de toute façon Dancie à raison, elle ne sert que ponctuellement et à ce moment là on pense facilement à elle.
Les gens aussi, très sympas et avec qui on a bien discuté et rigolé. Hélas je n'ai pas eu le temps de papoter ni de croiser le fer avec tout le monde, ça mériterait un 2e stage je trouve

Encore merci à Olivier, à Guillaume et aux organisateurs de Conflans !

Date de publication : 04/02/2008 11:12
Haut


Re: Stage Escrime de Duel les 2 & 3 Fevrier à Conflans Ste Honorine
#3
Accro
Accro


J'avais vu l'adresse de la salle d'arme mais je ne savais pas si c'était bien là que se tiendrait le stage ou pas.
Dans le même genre, à quelle heure le stage commence le dimanche matin car si c'est marqué je ne l'ai pas trouvé ?

Date de publication : 28/01/2008 13:16
Haut


Re: Stage Escrime de Duel les 2 & 3 Fevrier à Conflans Ste Honorine
#4
Accro
Accro


Au fait, je comptais venir en transport en commun, est-ce que le gymnase est accessible aisément (et quelle est son adresse d'ailleurs ) ?

Date de publication : 28/01/2008 09:43
Haut


Re: Escrime artistique médiéval
#5
Accro
Accro


Je crois que vous n'avez pas compris la situation.
Bouclier a présenté cette vidéo pour que vous disiez "oh, que c'est beau !" et ensuite vendre la troupe qui l'a produite (à laquelle il est probablement lié d'une manière ou d'une autre).
N'ayant pas entendu les louanges attendues, il fait la gueule et refusera toutes les critiques une à une.
La discussion est impossible et vaine.
Je vous invite, messieurs, à passer votre chemin.

Date de publication : 28/12/2007 19:57
Haut


Stage de Schiltigheim
#6
Accro
Accro


Les inscriptions pour le stage de Schiltigheim sont enfin ouvertes ;
mais faites attention, l'adresse a changé.
Le coût aussi, le stage passe à 40 euros, mais il inclut maintenant le
casse-croûte de midi. Une remise est accordée pour tous ceux qui
s'inscrirait avant février.
Tout est indiqué sur le site habituel :
http://www.guerriers-avalon.org/stage/stage.html

La solution d'hébergement en hôtel est prévue à moindre coût, par
contre avec surtout des chambres à lit double.

J'attends encore des confirmations d'intervenants pour pouvoir
présenter un programme plus complet, mais n'importe comment, le
week-end s'annonce encore une fois bien chargé.

Pour tout renseignement complémentaire, n'hésitez pas à contacter olivier Dupuis.

N'hésitez pas non plus à communiquer l'information au plus grand nombre!

Date de publication : 04/01/2007 22:36
Haut


Re: Enquète sur l'Escrime Artistique
#7
Accro
Accro


Moi ce qui m'a le plus frappé dans ce document, c'est que l'escrime non-artistique, nucléaire comme on dit ici, est appelée "escrime olympique".
Ca m'a rappelé les cris d'horreur quand la FIE, et donc la FFE, a décidé de suivre la politique décidée par le CIO en modifiant les rêglements, et me fait dire que ce n'est qu'un début...

Date de publication : 26/09/2006 16:42
Haut


Re: Salon des Arts Martiaux et Sports de Combat de genève
#8
Accro
Accro


http://www.fantys.ch/
Sinon, il me semble que le professeur de l'agaa est justement l'un des élèves de Jan Fantys qu'il a formé

Date de publication : 14/09/2006 09:53
Haut


Re: Salon des Arts Martiaux et Sports de Combat de genève
#9
Accro
Accro


Me Jan Fantys est plus ou moins incontournable à Geneve, je suppose qu'il s'agit de l'une de ses compagnies.

Date de publication : 12/09/2006 16:44
Haut


Traité d'escrime manuscrit de François Dancie
#10
Accro
Accro


Bonjour,

Vous trouverez à http://ardamhe.free.fr/ dans la section "Manuels anciens" le traité manuscrit, inédit juqu'ici, de François Dancie. Celui-ci a été redécouvert et transcrit par olivier Dupuis que nous remerçions chaleureusement.
Ce manuel d'escrime, qui date d'environ 1610 soit prêt de 13 ans avant la publication de son autre traité est à ce jour le 3e plus ancien traité d'escrime en langue française connu, si on exclu le cas un peu particulier du jeu de la hache. Il traite de l'épée seule et de l'épée et du poignard.

Bonne lecture !

Date de publication : 31/08/2006 13:38
Haut


Re: La joute équestre est-elle de l'escrime?
#11
Accro
Accro


C'est un peu compliqué.
Je suis un autodidacte. C'est Madame, qui a elle aussi une jument (Brune), mais plus vieille, qui m'a appris à monter à cheval. Ensuite j'ai acheté ma Kami et je me suis perfectionné sur le (gros) tas.
Quand à l'escrime à cheval, c'est un peu pareil. Je suis un autodidacte forcé de l'escrime médiévale en général. Personne n'enseignait ni ne connaissait ce qui m'intéressait, c'est à dire l'escrime médiévale telle qu'elle était réellement enseignée à l'époque. On ne trouvait que des maîtres d'armes d'escrime artistique, et ce n'est pas du tout cela que je recherchais. J'ai donc fondé une association, Arts d'armes et avec mes camarades nous avons traduit, théorisé et mis en application l'escrime (pédestre) des manuels de combat médiévaux, surtout allemands du 15e.
J'ai fatalement fait pareil avec l'escrime équestre. Donc j'ai réuni les sources (Italiennes et allemandes du 15e, mais pas seulement), commencé à les étudier et à les théoriser. J'en ai profité pour écrire un très gros article à paraître.
Actuellement, j'ai je crois une très bonne vision théorique du rôle de l'escrimeur équestre du 15e, mais il me manque des infos sur le rôle du cavalier du 15e.
Mon problème, c'est que mes camarades d'arts d'armes ne montent pas à cheval, donc pour l'instant je n'ai pas de partenaires avec qui travailer et combattre à cheval (même si j'ai potentiellement 2 canassons en fait). Ce n'est pas encore trop grave, car comme je l'ai dit je sais que je fais mieux de travailler mon dressage avant de songer à croiser le fer, même si je crois que je pourrais déja faire mumuse et qu'il faudra rapidement que je saute le pas si je veux progresser dans cette discipline.

Autant que je sache, la FFEquitation ne dispose pas de moniteurs capable d'enseigner l'escrime équestre et s'il existe des groupes qui font de la joute équestre, ils sont rares (et font quasi tous de la joute sportive ou artistique, ce n'est pas non plus exactement ma tasse de thé, mais je m'en serais volontier contenté).
Si tu veux faire de la rapière à cheval, soit tu as de la chance et tu as un tel groupe prêt de chez toi (mais ce sont surtout des médiévistes ou quelques napoléonniens que tu trouvera) et tu les rejoints, soit tu fait comme moi et tu improvise dans ton coin en te basant sur des sources diverses jusqu'à ce que tu soit prêt à créer ton propre groupe.
Mais tu peux aussi aller voir des clubs de polos ou de horseball qui me semblent un bon point de départ vers le combat équestre, surtout pour le polo, ou regarder du côté de l'équitation de travail portuguaise, notamment tauromachique, et là la FFEquitation a des compétences intéressantes.

Ah oui, l'académie équestre de Bartabas à Versailles a un maitre d'arme qui enseigne l'escrime à cheval, mais je me suis laissé dire que c'était l'escrime équestre de Coubertin, donc un truc très moderne et édulcoré. Et puis surtout c'est quasi-inaccessible pour le commun des mortels que nous sommes.

Cependant il semble que la FFEquitation commence à s'intéresser à cette activité je ne doute pas que d'ici quelques années la discipline soit plus facile d'accès.

Date de publication : 29/08/2006 17:13
Haut


Re: La joute équestre est-elle de l'escrime?
#12
Accro
Accro


Un connemara baie ce n'est pas si commun que ça
Diriger ta monture à une main sera la plus grande partie de ton travail. Pense bien à bien fixer du regard la trajectoire que tu veux suivre, ça devrais pas mal aider. Et commence doucement, à petite allure. Je pense aussi qu'aller taper sur des chandeliers a aidé pas mal ma monture à comprendre au début ce que j'attendais d'elle. Ce sont des cibles bien évidentes, que je pointais de l'épée pour l'aider à trouver sa direction. Une fois qu'elle a bien pigée ce qu'on devait faire, il n'a plus été nécessaire d'utiliser mon arme comme indicateur de direction, amsi à mon avis ça l'a beaucoup aidé.
Sinon, comme apparemment il est difficile à trouver, vous trouverez le traité de Pierre de Coubertin sur l'escrime équestre ici http://ardamhe.free.fr/biblio/escrime ... %20p%20de%20coubertin.pdf

Bon courage et bonne rentrée

Date de publication : 28/08/2006 09:45
Haut


Re: La joute équestre est-elle de l'escrime?
#13
Accro
Accro



Date de publication : 24/08/2006 09:54
Haut


Re: La joute équestre est-elle de l'escrime?
#14
Accro
Accro


J'ai un classique mors brisé auquel je n'ai rien ajouté, et mon matériel est resté très classique et minimaliste de même.
Un jour je m'achèterais une selle plus conforme à ce qui se faisait à l'époque, une selle espagnole, camarguaise, mais l'idéal serait une bonne reproduction d'une selle royale, voire médiévale. Avec un collier de chasse et uen croupière cela sera parfait

Date de publication : 19/08/2006 12:36
Haut


Re: La joute équestre est-elle de l'escrime?
#15
Accro
Accro


Un autre exercice sympa, quand tu te ballade en sous-bois, avec un grand stick ou même ta rapière, essaye que aucune branche ne touche ta monture ou toi. Fais ça aux 3 allures, quand c'est dense ça devient très difficile. Ne fait pas que des parades, esquive aussi du corps.
Tu peux aussi essayer en variante de rajouter après la parade un coup de taille ou d'estoc en direction d'un adversaire imaginaire dont la branche serait l'arme. C'est très instructif.
Une autre variante, avec ton stick/rapière en sous bois, mais aussi en manège/carrière sur des chandeliers par exemple, essaye juste d'estoquer des points précis quand tu te déplace aux 3 allures. Le plus efficace a mon sens, c'est de t'inspirer du maniement de la lance, c'est à dire de ne pas frapper avec ton bras mais de pointer la cible, de laisser ton cheval t'amener à elle (ma jument a compris toute seule immédiatement comment marchait ce jeu et ça lui plait bien d'aller renverser des chandeliers dans un grand fracas. Ca ressemble un peu à de la télépathie, c'est rigolo) et te donner la force d'impact nécessaire (qui de toute façon sera énorme). Ca permet d'être bien plus précis et de viser au cm près.

Date de publication : 17/08/2006 10:04
Haut


Re: La joute équestre est-elle de l'escrime?
#16
Accro
Accro


Déja mon centre d'intérêt est médiéval, donc je n'ai pratiqué qu'avec l'épée longue et la lance, pas la rapière. Mais bon, ça ne changera pas grand chose je crois.
Comme je te l'ai dis, je pense que mon niveau en équitation et celui de ma jument ne sont pas suffisants pour obtenir quelque chose de réellement satisfaisant, donc pour l'instant je me concentre sur le dressage classique, mais j'ai déja fait quelques exercices à cheval.
Par exemple, tu met quelques chandeliers un peu au hasard dans ton manège et tu dois aller d'abord au pas, puis au trot puis enfin au galop aller frapper les chandeliers en les enchainants. C'est là que je me suis aperçu que ma jeune jument manquait d'équilibre au galop pour faire des voltes assez serrées, donc j'ai arrêté en attendant de corriger cela, et pour éviter de la blesser.
Sinon, la réelle difficulté de cet exercice c'est d'être capable de diriger ton cheval d'une main et d'aller exactement où tu veux. Utilise pour cela bien ton regard (c'est LE truc). Avec un peu d'entrainement, j'arrive à faire aller ma monture à quelques cm prêt de la trajectoire choisie. Cela dit, cela ne me satisfait pas completement car cela fonctionne grâce à sa bonne volonté, et si elle prenait peur et faisait un écart, je ne l'encadre pas assez dans ces conditions pour éviter cela. Donc en situation de stress ce n'est pas top, c'est pourquoi j'essaye aussi de travailler aussi le dressage selon Pluvinel, vu qu'il fait tout avec une seule main aux rênes (deux mains, c'est réservé aux débutants à son époque )
N'oublie pas aussi d'habituer ta monture à te voir agiter une épée sur son dos, fait bien attention à ne pas la toucher. Ma rêgle de base c'est de ne jamais ramener la pointe de mon arme derrière la ligne qui traverse mes épaules, sinon, elle touchera ma monture inmanquablement.

Sinon, j'ai aussi pas mal travaillé à pied la partie escrime qui pour les auteurs, médiévaux donc, que j'ai étudié, est fortement dérivée de l'escrime pédestre. Les changements apportés par les chevaux ne sont pas anodins, il faut les prendre en compte, mais si on maîtrise l'escrime à pied cela n'est pas hors de portée, ni très compliqué.
Ma prochaine étape à cheval va être d'entrainer ma jument et moi à chuter de cheval, sans que elle ait peur et sans que moi je me fasse mal. Pour le médiéval, c'est indispensable vu l'importance de la lutte à cheval (comme à pied d'ailleur), mais connaissant l'escrime à la rapière et la répugnance post-médiévale à la lutte, je doute que tu ai toi besoin de passer par là.

Docn mon conseil: travaille le dressage à une main, apprends à ta monture à ne pas avoir peur des chocs et l'escrime à pied d'abord

Date de publication : 16/08/2006 10:03
Haut


Re: La joute équestre est-elle de l'escrime?
#17
Accro
Accro


Autant que je sache, les traités de combat équestres ne traitent pas vraiment du dressage, ils se concentrent sur le combat proprement dit, du moins dans les traités médiévaux et pour de Coubertin. De ces traités, on ne peux que deviner comment le cheval doit collaborer.
Par contre, pour le dressage, et je suis bien d'accord qu'il faut absolument commencer par là, tu as des superbes traités d'équitation, à lire absolument. Il y a sur Gallica le traité de Pluvinel (1621 il me semble) qui aborde le combat à cheval de manière peut etre rapide, mais surtout donne toutes ce qu'il faut savoir sur l'équitation en général.
Ensuite tu as la Guérinière (1731) qui s'il n'aborde pas du tout le combat à cheval, est le représentant le plus parfait de l'équitation classique, qui est à l'équitation moderne ce que l'escrime classique est à l'escrime moderne.
Donc je te conseille de lire ces deux auteurs, surtout Pluvinel, et de bien travailler avec ton cheval avant de commencer à songer à ferrailler.
Tu trouvera dans ces auteurs suffisament d'exercices, le but final étant d'arriver à manoeuvrer parfaitement avec une seule main, le cheval placé.
Moi, j'en suis toujours avec ma jument à la partie dressage, et c'est pas simple, du tout.
Je te conseille aussi de découpler au début la partie escrime (à cheval) de la partie équitation. Autrement dit, travaille à pied l'escrime en faisant comme si toi et ton adversaire aviez des montures. Comme cela, quand tu auras ton cheval au point, tu n'aura plus qu'à monter dessus pour escrimer, chacune des deux parties du couple sera prêt de son côté

Date de publication : 14/08/2006 10:06
Haut


Re: La joute équestre est-elle de l'escrime?
#18
Accro
Accro


Déja, sur Gallica, tu trouvera le très court traité d'escrime de sabre à cheval de Pierre de Coubertin. Celui-ci avait pour idée d'inscrire cette discipline aux JO. C'est (volontairement) très basique, mais ça peut déja commencer à te donner des pistes.
Sinon, j'ai énormément de choses sur l'escrime à cheval, mais au moyen-âge, donc pas pour toi qui veux faire de la rapière, cependant je sais que ça existe. D'ailleurs, dans le livre "martial arts of renaissance europe" (au titre mal trouvé, puisque ça va bien au delà de la simple renaissance) tu as deux chapitres sur le combat à cheval, tu y trouvera sûrement des idées sur ce qui t'intéresse.

Date de publication : 13/08/2006 13:11
Haut


Re: Réalisme d'un dégagement en spectacle
#19
Accro
Accro


Citation :

La preuve, certains remarquent les aviosnq ui passent dans le ciel antique malgre l'emotion del a scene !

C'est un ami qui m'en a parlé, et je suis sûr qu'il a visionné la scène et le film plusieurs fois attentivement, c'est un grand fan de la chorégraphie des combats de ce film. Autrement dit ce n'es pas un spectateur lambda, et moi-même je ne m'étais rendu compte de rien.
De même, je n'avais jamais aperçu l'hallucinante scène de zoophilie (avec un lama, quand ils sont dans la 2e cité) dans Conan le Barbare avant qu'on m'en parle

Date de publication : 02/06/2006 10:11
Haut


Re: Réalisme d'un dégagement en spectacle
#20
Accro
Accro


Citation :

cgv a écrit:

Par contre, Michael, je serais plus mesuré lorsque tu précises que "la majeure partie des détails de leurs combats ne sera même pas perçue". En effet, c'est lorsque les détails se fondent dans la scène que le public y croit encore plus. Je vais donner un exemple très gros pour que tout le monde comprenne bien mais il en est de même pour les combats :
Si un personnage du XVIIIème porte une montre à quartz, personne ne se prendra au jeu et pourtant, ce n'est qu'un détail. Si ce même personnage ne porte rien, personne ne le remarquera cependant, le public prendra plus part à la scène que dans le cas précédent...

Tu n'a pas tort, cependant c'est à relativiser fortement, tout dépends de l'intensité dramatique. Si celle-ci est très forte personne ne se rendra compte de rien. Il n'y a que quand le spectateur se fait chier qu'il remarque ce genre de détails.

Un petit exemple, dans l'excellent film Troie, lors de la la scène de la petite discussion précédent le combat entre Hector et Achille, on a un long gros plan sur le visage de Brad Pitt. Question: lequel d'entre vous a remarqué l'avion de ligne qui passe lentement en travers l'écran, bien visible au niveau du visage d'Achille ?
Pas grand monde apparement, pourtant l'avion et sa zébrure qu'il trace dans le ciel est inratable. Mais on ne l'aperçoit pas tant la scène est intense, et aussi tant on a l'habitude de voir des avions dans le ciel de nos jours.

Seul un escrimeur chevronné ou un spectateur qui s'ennuie peut avoir assez de détachement pour remarquer le dégagement. Cependant, c'est clair que tous les petits détails, y compris un truc aussi subtil qu'un dégagement effectué du bout des doigts ou une montre à quartz participent à la plongée du spectateur dans l'histoire, et plus les détails sont pertinents et riches, plus on accroche. L'inconscient de toute façon perçoit tout ça.
Mais ça passe largement au second plan derrière les émotions dégagées par la scène en elle-même.

C'est pour ça que je préfère, et de loin, un bon comédien mauvais escrimeur à un bon escrimeur mauvais comédien.

Date de publication : 01/06/2006 13:43
Haut


Re: Réalisme d'un dégagement en spectacle
#21
Accro
Accro


J'ai l'impression que le spectateur lambda peut tout à fait comprendre des enchainements d'escrime les plus complexes. Après tout les principes de l'escrime sont simples: toucher avec une épée qui coupe et/ou pique sans se faire toucher soi-même, ça parle à tout le monde.
Par contre, la difficulté va être dans la visibilité des mouvements, soit parce que c'est trop rapide (il faut donc ralentir un chouia), soit car c'est caché (il faut alors éviter de lui tourner le dos ou de faire une action du côté où il n'est pas), ou parce que c'est trop petit (il faut se rapprocher d'eux ou faire un zoom approprié quand on filme, ou si c'est impossible ou pas suffisant alors il faut amplifier les mouvements).
Mais la pricnipale "difficulté" à ce niveau est que le spectateur est souvent pris dans l'action. Il ne voit plus la scène d'escrime comme une scène d'escrime mais comme une partie du spectacle, du coup il s'intéresse plus aux échanges émotionnels et à qui va gagner qu'au comment le combat va se faire concrêtement. Ca fait plaisir au metteur en scène car c'est signe qu'il a gagné son pari mais ça peut frustrer le chorégraphe et les escrimeurs car ça garantie que la majeure partie des détails de leurs combats ne sera même pas perçue. C'est ce qui fait qu'un combat cling-cling pourra paradoxalement plus plaire qu'un combat super chiadé, et c'est aussi ce qui explique la médiocrité de la plupart des combats cinématographiques, car dans l'industrie du cinéma on a compris depuis longtemps que l'intensité dramatique d'un combat prime largement sur tout le reste.

Donc je dirais que le problème n'est pas réellement de savoir comment on peut faire un dégagement réaliste en spectacle qui soit bien perçu, mais comment on peut le rendre fort dramatiquement parlant.

Date de publication : 01/06/2006 10:11
Haut


Re: Rapieres d'Argent.
#22
Accro
Accro


Citation :

C'est d'ailleurs une question intéressante : comment sanctionner la pratique historique ?

En général les gens avisés pensent que c'est actuellement impensable. Il faut laisser du temps pour que l'évolution des connaissances apportés par la recherche se calme, qu'on arrive à avoir une vision de la pratique historique qui ne soit pas remise en question tous les 6 mois.

De plus, beaucoup pensent qu'un dipôme sanctionnant la pratique historique serait finalement peu utile.
Personnellement, autant je comprends qu'on puisse, dans certaines circonstances, avoir besoin d'un diplome d'enseignant, ou besoin de récompenses pour motiver les enfants, autant je ne vois pas bien à quoi ça peut servir pour un adulte qui ne se destine pas à l'enseignement.

Date de publication : 30/05/2006 14:06
Haut


Re: Rapieres d'Argent.
#23
Accro
Accro


Citation :

Que j'ai dû laisser à contre coeur à mon dernier entraînement d'artistique car on travaillait la pointe... Euh, mais dans ce ces là ce n'est plus de la rapière mais de l'épée de cour, si l'on ne travaille que la pointe, non?

Non
Faire des généralités en escrime ancienne est très difficile. Ce qui est vrai pour un maître ne l'est pas forcément pour un autre, même s'il est compatriote et contemporain.
Cependant, on se rends compte que les maitres Italiens à partir du milieu du 16e siècles utilisent de moins en moins la taille, voire plus du tout pour les plus célèbres.
A partir du début du 17e, la taille n'est plus utilisée du tout dans la majeure partie de l'Europe, si ce n'est par l'escrime Espagnole, voire Anglaise. Et encore, elles vont elles aussi la restreindre à quelques situations.

Il faut dire que les lames des rapières, bien plus longues, que l'on peut l'imaginer (jusqu'à 1m30-1m50 de lame à la fin du 17e) ne sont pas du tout conçues pour ça et si leurs tranchants coupent encore, elles peuvent souvent au mieux faire des balaffres.

Le problème, c'est que les "rapières" que l'on utilise de nos jours ne ressemblent pas à grand chose. Elles ont des montures souvent anciennes, que l'on pourrait dater de la fin du 16e siècle début du 17e, des fois une monture typiquement espagnole (qui a conservé la tazza jusqu'à la fin du 19e !) et une taille de lame qui ne pourrait convenir qu'à des rapières pré-smallsword un bon siècle après. On leurs donne un nom, rapière, déja considéré comme particulièrement désuet par Brantôme au début du 17e et on les utilise avec des techniques de sabre.

Je trouve donc bien plus logique de n'utiliser avec de telles armes qu'une escrime de pointe seule, du type de celle conçue pour l'épée de cour.
Pour une escrime de taille et d'estoc, une forte épée de type broadsword, backsword, sabre, ou une bonne vieille épée du début de la renaissance me semble bien mieux adaptée.

Pour en revenir au sujet des examens "rapières", il serait je crois souhaitable que des connaissances minimum sur les évolutions de l'escrime et des armes soient requises afin de pouvoir composer un personnage de théatre pas trop anachronique, mais il ne faut pas trop non plus en demander. Le sujet est extrèmement complexe et subtil et je ne suis pas sûr que et le spectateur et les acteurs/escrimeurs aient besoin de quelque chose de très pointus. Ce qui importe c'est souvent l'imaginaire, pas forcément la réalité.

En tout cas, je ne vois pas comment faire des "rapières" un examen qui puisse englober à la fois l'escrime de spectacle et l'escrime ancienne.

Date de publication : 30/05/2006 12:13
Haut


Re: Rapieres d'Argent.
#24
Accro
Accro


Citation :


comme allemande contre française (cf présentation de pommerole et huber à Stasbourg)

Errard, pas Huber.

Date de publication : 26/05/2006 19:26
Haut


Re: 5e Rencontres Internationales d'Arts Martiaux Historiques Européens
#25
Accro
Accro


Voici le programme, encore provisoire, mais qui ne devrait plus trop changer
http://test.fioredeiliberi.org/galler ... nloadItem&g2_itemId=10449
Comme vous le voyez, c'est assez dense, ceux qui viendront en auront pour leur argent...

Date de publication : 19/04/2006 10:08
Haut


Re: FFE photo
#26
Accro
Accro


Il faudrait dire à la FFE qu'oublier un V et ainsi se tromper de 5 siècles, ça ne le fait pas trop
Sans parler des habituels clichés, faux bien sûr. Mais bon, je suppose aussi qu'ils n'ont pas demandé l'autorisation d'utiliser la photo des fleurets de ton maître (en tout cas ils n'ont pas indiqué le copyright), on n'est plus à ça près, de même qu'ils ont oublié qu'il existait un correcteur orthographique intégré à la plupart des applications windows.
C’est bien, le professionnalisme !
Sinon, j'ignorais que tu appartenais à l'Académie Martinez, félicitation !

Date de publication : 15/04/2006 12:50
Haut


Re: 5e Rencontres Internationales d'Arts Martiaux Historiques Européens
#27
Accro
Accro


Bonjour matou-escrimeur

Citation :

TheFencingCat a écrit :
Je suis prévôt à Dijon et ces journées m’intéressent.

Mais de quoi s'agit-il exactement ? Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un simple stage pratique comme on en trouve beaucoup en artistique. Qu'est-ce qu'il se passe concrètement pendant ces journées

Le principe est de présenter aux autres, soit par des ateliers pratiques, soit par des conférences, des connaissances sur l'escrime ancienne.
Les conférenciers et chargés d'ateliers sont des pratiquants/chercheurs avancés dans l'étude de la matière qu'ils vont présenter.
Dans un sens, les ateliers pratiques ne sont pas fondamentalement différents de ce que l'on peux trouver dans un stage pratique d'escrime artistique, si l'on met à part l'absence de salut. Les responsables d'atelier présentent leurs sujets, puis vont montrer aux participants des techniques que les participants vont essayer de reproduire, avec l'aide des éventuelles corrections et précisions des responsables d'atelier.
La plus grande différence vis-à-vis des techniques d'escrime artistique est que les techniques se font en essayant de garder à l'esprit la léthalité des techniques, en essayant de rester toujours à la bonne distance et avec le bon timing pour toucher effectivement.

Citation :

Par ailleurs, pourquoi une telle rencontre se passe à Dijon ??? Je n'y connais aucune structure proposant l'escrime ancienne ou autre chose de semblable. J'étais très d'apprendre qu'un groupe d'escrime ancienne ou artistique voulait utiliser notre salle à Fontaine d'Ouche, est-ce que ça a un rapport ?

J'ignore quant à la salle de la Fontaine d'Ouche, mais il existe depuis des année une association (très réputée dans notre petit milieu) d'escrime ancienne à Dijon, "de taille et d'estoc". Elle est basée à l'université de Dijon puisque la plupart de ses membres sont soit étudiants soit même universitaires, spécialisés justement dans ce domaine.

Citation :

Sinon, je ne sais pas si les organisateurs sont sur escrime-info, mais j'aimerais bien savoir s'il y a moyen de s'arranger au niveau de l'hébergement par exemple (ben vi moi je suis sur place ), et puis...je suis pris le week-end par les championnats de ligue, y'a pas moyen de ne faire que jeudi et vendredi...

Je suis dans l'organisation, ça tombe bien. En effet, il y a moyen comme toutes les années d'avoir des indigènes non-hébergés, et bien sûr on peux n'assister qu'à une partie de la rencontre.
Le plus simple si vous êtes toujours intéressés est de nous contacter par email.

Date de publication : 13/04/2006 11:05
Haut


Re: Un escrimeur au game in Paris ?
#28
Accro
Accro


Je crois le savoir.
C'est assûrement MAD, ex Levallois, pour ceux qui connaissent...
C'est un médiéviste essentiellement, qui relevera le connaissant tous les défis qu'on lui adresse.
Soyez prudents tout de même...

Date de publication : 27/02/2006 10:03
Haut


Re: Asta la vista baby
#29
Accro
Accro


Citation :

Pour la vidéo qu'a présenté Michael, je trouve que le travail manquait de propreté.

Petite précision, je n'étais pour rien dans la vidéo en question, je l'avais trouvé sur le net et juste abordé pour montrer un point précis des combats qui posent problème dans l'escrime de psectacle en général: la conviction des combattants.
Cela dit, tu as absolument raison, l'escrime historique est vraiment caractérisée par son manque de propreté, mais c'est valable pour tous les arts martiaux qui se mêlent de réalisme. Si Bruce Lee & JVCD arrivent à présenter des combats propres, c'est parce qu'ils les conçoivents spécialement à cette fin et s'éloignant volontairement du réalisme.
Un combat sans armes dans la vraie vie est très confus et ressemble souvent à deux gamins se battant dans une cours de récré, c'est à peu près la même chose avec des armes, sauf que là ça fini 100 fois plus vite.
J'ai des duels de prévus ce week-ends, peut etre qu'Odel pourra filmer ce que ça donne pour vous montrer à quoi ça peut ressembler (pas à grand chose j'en ai peur)

Ah, sinon, l'expression "escrime narcissique" vient d'un copain qui a fait de l'EA et qui avait remarqué que les escrimeurs artistiques de son club (très connu) étaient toujours en train de se regarder dans le miroir de leurs salle d'entrainement, d'où son expression, qui m'échappe régulièrement

Date de publication : 17/02/2006 08:58
Haut


Re: Escrime des manuscrits
#30
Accro
Accro


Michael dit que Scholie a raison sur tous les points (encore), mais que chacun fait ce qu'il lui plait aussi.

Date de publication : 15/02/2006 20:06
Haut



(1) 2 3 4 ... 13 »



Escrime-Info : Mentions légales