https://www.stagescrime.com
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
117 utilisateur(s) en ligne (78utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 0
Invités : 117

plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Index du forum


Accueil » Tous les messages (FrankVissots)

BasBas



Re : Pôle de Wattignies fermeture
#1
Habitué
Habitué


Citation :

skiipy a écrit :

Pôle de sabre homme 11 tarbais

Nombre de tarbais du pôle en sélection 1 M20

La plus part des tireurs sélectionné en coupe du monde sont pas trop loin de bordeaux donc choix logique d’y mettre le pôle sabre (enfin si ma géographie est encore correcte)

Le pôle féminin sabre est de 6 ou 7 selon le site de la FFE et est amalgamé à l’insep actuellement le seul moyens de lui rendre une vrai existence est de le mettre avec les hommes.

Le premier point parlant d’un entraîneur ne repose que sur de la supposition aucun élément concret.

Voilà tout vos faux arguments déconstruit en quelque ligne ……


Vous ne répondez pas à la question de l'entraînement conjoint hommes-femmes.
Dans les pôles mixtes et à l'INSEP cela a été abandonné à toutes les armes. Alors soucis de mettre les filles avec les garcons pour faire revivre ce pôle ??
Quand au 2ème point, vous n'aurez qu'à demander aux entraîneurs nationaux concernés.

Date de publication : 30/12 09:56
Haut


Re : Pôle de Wattignies fermeture
#2
Habitué
Habitué


Si on résume l'enchaînement des décisions prises :
- déplacement du PFF à Aix pour faire plaisir à un futur retraité de l'INSEP et remplacer l'équipe actuelle,
- les Hauts de France font pression pour garder le pôle, donc on leur envoie le PEF pour compenser,
- pour une raison qui m'échappe le PSF se rassemble avec le PSH (alors que le chemin inverse avait été pris avec le PFH de Wattignies envoyé à Chatenay il y a quelques années, l'entraînement garçons-filles n'étant pas adapté)

Quels sont les objectifs sportifs derrière toutes ces décisions ?

Date de publication : 29/12 14:40
Haut


Re : Pôle de Wattignies fermeture
#3
Habitué
Habitué


Citation :

ploplop a écrit :
Citation :

bejapi a écrit :
Les entraîneurs sont en principe fonctionnaires (concours de professeur de sport).

Sinon, ils bénéficient d'un contrat de préparation olympique (pour l'instant). Ils peuvent avoir des compléments de la FFE et maintement de l'ANS.

Les escrimeurs ne payent pas l'encadrement dans notre fédération.

La Fédération, grâce à des subventions d'Etat, prend 40% des frais de pension des CREPS.



FrankVissots a écrit :

À noter que la meilleure tireuse actuelle en M20 a un maître d'armes "dédié" qui lui assure des entrainements en dehors du pôle et la coache y compris dans un autre club. Pourquoi irait-elle ?
De même, Lacheray était dans l'équipe à St Maur et gagne Bordeaux sans être à l'INSEP. Ça n'est pas pour autant qu'on déjuge les entraîneurs nationaux...

explique moi cela c'est pas la ffe .


Non, justement. Celles ou ceux qui ont un entraîneur "privé" n'ont pas nécessairement besoin d'intégrer un pôle avec tous les changements que cela impose (éloignement, internat, changement d'école...).
Pour les tireurs (ou les familles ou leurs clubs/entraineurs) pouvant bénéficier d'un tel encadrement personnalisé, c'est nécessairement plus cher que la solution des pôles. Encore faut-il avoir de l'opposition localement.
Mais cela semble fonctionner pour quelques fleurettistes en M20 ou en séniors.

La préparation des tireurs en pôle, c'est justement pour permettre à celles et ceux qui n'ont pas un tel encadrement de s'entrainer dans les meilleures conditions.
Les frais y sont très limités, pris en charge par la FEE à 40%, voire subventionnés par la région si le club d'origine y est situé.

Date de publication : 29/12 11:48
Haut


Re : Pôle de Wattignies fermeture
#4
Habitué
Habitué


Citation :

skiipy a écrit :
[quote]

J’ai regarder qui fait les meilleures résultat sur les deux première CdM M20 ce sont dés tireuse hors pôle.

50% des tireuses de là prochaines coupe du monde ne sont pas du pôle.

Si on considère que c’est le meilleure lieu d’entraînement avec les meilleures conditions les meilleures tireurs et le meilleure entraîneurs bah purée que le résultat est faible.



À noter que la meilleure tireuse actuelle en M20 a un maître d'armes "dédié" qui lui assure des entrainements en dehors du pôle et la coache y compris dans un autre club. Pourquoi irait-elle ?
De même, Lacheray était dans l'équipe à St Maur et gagne Bordeaux sans être à l'INSEP. Ça n'est pas pour autant qu'on déjuge les entraîneurs nationaux...

Date de publication : 28/12 21:37
Haut


Re : Pôle de Wattignies fermeture
#5
Habitué
Habitué


Les pôles devraient permettre d'offrir un bon niveau d'opposition pour progresser.
Le fleuret homme à suffisamment de niveau à Chatenay pour ne pas à avoir à aller à l'INSEP.
Alors que le fleuret femme n'aurait plus cette opportunité en étant localisé à Aix. Depuis Wattignies l'AR à l'INSEP était faisable dans la journée.

La logique sportive n'est vraiment pas évidente... Cela ressemble plus à des cadeaux à des amis.

Date de publication : 28/12 11:41
Haut


Re : Pôle de Wattignies fermeture
#6
Habitué
Habitué


Il part à Aix pour permettre à un autre entraîneur d'y prendre sa pré-retraite après Paris...

Date de publication : 27/12 16:34
Haut


Re : Pôle de Wattignies fermeture
#7
Habitué
Habitué


Le pôle reste à Wattignies... mais pas le fleuret.
Drôle de décision afin de permettre à un autre entraîneur de préparer sa retraite dans le sud !

Date de publication : 26/12 18:58
Haut


Re : Classement nationale
#8
Habitué
Habitué


Ce qui est bizarre c'est que cela fonctionnait pas mal avant le COVID.
J'avais même abandonné mon gros fichier Excel qui ne faisait pas d'erreur (lui).
Qu'est ce qui a changé depuis ?

Date de publication : 22/12 21:08
Haut


Re : Alors?? Quand tout le monde ferme sa gueule..
#9
Habitué
Habitué


Malicia nous expose, avec sa verve et ses arguments polémiques habituels qu’il ne faut surtout rien dire, attendre, se taire sur ces sujets si graves.
Alors que l’escrime n’est pas épargnée :
https://www.midilibre.fr/2021/11/22/vi ... e-bouleversee-9943641.php
https://www.ouest-france.fr/bretagne/m ... 44-11ec-8668-6a8a63483124

Citation :

Déjà, vous pourriez vous poser une question simple, vous qui vous vous intéressez à l'application de la loi. D'où la journaliste tire une telle information ? Heureusement, il y a le secret des sources...

Malicia sous-entend que les journalistes ne font pas leur travail, qu’ils ne servent qu’eux-mêmes en dénonçant ces affaires qu’ils recueillent auprès des victimes en violation de la loi.
Pendant tant d’années la presse ne participait pas à l’exposition des dysfonctionnements d’un système (Police et Justice) où des responsables influents restaient en place, soutenus par leurs pairs.
Ne faisons rien, de disons rien, faisons confiance à la justice en réclamant des moyens (toujours insuffisants) et tout ira bien. C’est bien cela ? C’est au mieux bien naïf et, au pire, contribue à maintenir en place un système (principalement d’oppression des femmes) qui ferme les yeux.

Citation :

...certains préfèrent user de moyens plus expéditifs et prétendre rendre la Justice eux-mêmes, à base d'éventuelles calomnies, si nécessaire.
Combien de ces prétendues néo-féministes aura-t-on entendu commencer par prétendre que la parole de la "victime" (en fait la personne plaignante) ne peut en aucun cas être remise en cause, et ensuite passer automatiquement à la réclamation de l'instauration d'une présomption de culpabilité.

Certaines ne préfèrent pas... ni ne se font justice elles-mêmes, mais l’histoire ancienne et même récente nous montre que le nombre toujours trop haut de féminicides, de harcèlements, les plaintes non traitées,
le faible taux de condamnations, tous les dysfonctionnements de notre société sur ces sujets sont tels que cela provoque aujourd’hui des réactions exagérées (certainement) mais dans un mouvement de balancier bien compréhensible.
Alors ne rien dire et espérer mieux en silence, c’est juste le choix d’assurer la continuité d’une telle situation.

Citation :

... si cela devient si aisé, x années plus tard, de faire des déclarations... n'ayez pas de doute que certains règlements de compte, basés sur de fausses déclarations invérifiables se feront (se sont faits) par ce truchement...
On parle bien souvent d'infractions avec des peines lourdes : hors de question de sacrifier des innocents sur l'autel d'une juste cause qui peut être dévoyée.

Aisé de dénoncer des agressions ? Vu les doutes (raisonnables ou non) exprimés publiquement sur ces témoignages, les tombereaux de réactions outrancières concernant les accusatrices, voire les menaces et les actions en justice à leur encontre, on peut douter que cela soit « Aisé ».

Prétendre que la cause est juste mais ne rien faire pour ne pas blesser les innocents, c'est oublier toutes les victimes.
On est ici dans le cadre habituel, comme l’indiquait l’enquête IPSOS de 2015 sur « les représentations sur le viol et les violences sexuelles » https://www.ipsos.com/sites/default/fi ... rt-enquete_ipsos-amtv.pdf ,
« ...force est de reconnaître que sur le terrain tout se passe malheureusement très différemment : loi du silence, déni, impunité, absence de reconnaissance, de protection et abandon des victimes de violences sexuelles, règnent encore en maîtres. »
Les fausses accusions de viol sont estimées entre 5% et 8% (par exemple, https://webarchive.nationalarchives.go ... uk/rds/pdfs05/hors293.pdf) alors où est l’équilibre ?

Bien au contraire, se taire est bien plus simple et c’est exactement ce que les agresseurs souhaitent.
Dire n’importe quoi, rendre public sans éléments de preuve et accuser à tort doit être puni bien entendu (c’est cinq ans de prison et de 45 000 euros d’amende), car la présomption d’innocence doit être respectée et les excès et leurs dangers doivent être prévenus.

Citation :

Il y a des mesures préventives à prendre sans aucun doute pour éviter qu'il arrive ce qui arrive malheureusement dans la réalité en termes d'infractions sexuelles. C'est une vraie question.

Ce n’est pas « sans aucun doute », c’est absolument, évidemment, tout de suite.
Ceci ne remet pas en cause l’immense majorité des enseignants et encadrants qui sont au service des jeunes, qui combattent ces malfaisances.
On parle d'exceptions, mais ce n’est plus une question, c'est d'agir qu'il s'agit. Par n'importe comment, mais d'avoir pris en compte ce qui était caché, ce qui est toujours minimisé et de le traiter.
Mais sans réaction publique, rien ne bouge, les (heureusement très rares) agresseurs reprennent du service dans d’autres clubs (patinage artistique, tennis de table...) si rien n’est fait pour les faire connaître et les exclure définitivement.

Les facteurs de risques sont connus :
-les facteurs liés aux intervenants sportifs (entraîneurs notamment),
-les facteurs liés au jeune lui-même,
-les facteurs liés à la relation entraîneur-athlète,
-les facteurs liés à la culture du sport,
-les facteurs liés aux institutions qui encadrent et régissent la pratique (clubs sportifs ou fédérations sportives).

Ces dernières n’assurent pas toujours un bon contrôle lors du recrutement et de l’embauche des intervenants sportifs et que peu d’entre elles ont mis en place des mesures préventives des agressions sexuelles (https://www.inspq.qc.ca/agression-sexu ... -des-jeunes-dans-le-sport).
Donc il est urgent d'agir.

Citation :

Balance, oui, mais balance de la Justice.

Certainement, mais sans « Balance ton porc », #MeeToo, et autres combats, nous en serions toujours à attendre que cela bouge, Justice y compris.
Alors, il faut que les excès soient évités, que les diffamations soient punies, mais surtout que les moyens supplémentaires soient mis en oeuvre pour que les agressions cessent, sans attendre.

Date de publication : 29/11/2021 12:19
Haut


Re : fleuret seniors Antony
#10
Habitué
Habitué


C'est pas grave, billets de train à prix maximum, hôtel à réserver en dernière minute sans réduction, préparatifs du jour même...
La compétition hommes serait le samedi et les filles le dimanche... mais peut-être est-ce l'inverse si quelqu'un change d'avis.

Le minimum serait de faire savoir si le CN est confirmé ou potentiellement en suspens. Si les conditions ne sont pas réunies à 100% pourquoi ne pas le dire ?
La situation est compliquée, tout le monde peut le comprendre.

Date de publication : 15/11/2021 20:59
Haut


Re : Calendrier 2021-2022
#11
Habitué
Habitué


Merci Fondepiste.

La page à changé de nom (d'adresse) mais sa précédente version existe toujours, répond et le lien n'y fonctionne plus évidemment. D'où le message d'erreur.

Date de publication : 24/10/2021 06:05
Haut


Re : Calendrier 2021-2022
#12
Habitué
Habitué


Problème sur la page du site FFE pour le calendrier :

Not Found
The requested URL /medias/fichiers/Vie Sportive/CALENDRIER SPORTIF/Calendrier FFE 2022_Version 081021.pdf was not found on this server.

Date de publication : 23/10/2021 16:41
Haut


Re : Mise à jour des classements nationaux
#13
Habitué
Habitué


Est-ce que le site de la FFE sera mis à jour avec les feuilles de route des compétitions annoncées sur le calendrier ?

La page d'entrée annonce 6 compétitions puis 'Il n'y a pas d'autres compétitions programmées pour le moment" (le singluier serait de mise d'ailleurs) alors qu'il y en a 8 pages dans la liste des invitations et 3 feuilles de route sur septembre (donc rien pour après, effectivement).

Il y a pourtant 2 circuits nationaux ce weekend, 2 le weekend prochain... les clubs ont reçus les informations mais pas le site, visiblement.

Date de publication : 04/10/2021 14:21
Haut


Utiliser le classement ELO en compétition
#14
Habitué
Habitué


Initiative en Haut de France :
http://www.escrime-hdf.fr/ligue-elo/

La présentation du projet explique utiliser le classement ELO en compétition.
J'imagine que c'est pour tenter d'attirer les tireurs en promettant de prendre en compte les différences de niveaux.
Idée intéressante mais est-ce suffisamment 'différent' pour faire venir plus de monde ?

L'ELO est considéré comme un type de classement plus 'juste' puisqu'il prend en compte les forces relatives des participants.
Dans les formules proposées (poule unique, ou de niveau par la suite...) cela permet "d'écraser" les points gagnés par les meilleurs et inversement de valoriser les victoires des tireurs moins bien classés.
Mais cela implique de saisir chaque match au fil des rencontres pour faire évoluer le classement (pas une organisation facile) et quel vrai bénéfice pour les tireurs ?

Peut être que ces formules, cherchant moins à éliminer, soient un argument plus convaincant que le seul classement ELO. C'est peut-être plus important que l'usage de ce classement.
Il faut espérer que les tireurs soient attirés par une formule moins 'brutale' que le TED...

Date de publication : 05/06/2021 08:04
Haut


Re : France 2021
#15
Habitué
Habitué


Difficile de caser 4 compétitions en peu de week-ends, mais des CF23 le même jour que la FDJ !
Cela revient à dire que les M23 vont devoir se débrouiller seuls aux épreuves de ce nouveau genre.

Date de publication : 22/05/2021 11:00
Haut


Re : Challenge National M17 M20
#16
Habitué
Habitué


Pour revenir sur les options possible d'un circuit court (!) d'épreuves, cela devrait permettre aux tireurs de club de s'essayer dans des événements assez proches de chez eux sans prendre des tôles contre les compétiteurs et sans toujours rencontrer les 10 mêmes tireurs du coin.

Peut-être que des épreuves à handicap (0 à x touches d'avance, fonction de la force relative des tireurs se rencontrant) sur un tel circuit rendraient cela plus intéressant pour tous ?
Un(e) très fort tireur commençant à 0-12 aurait un peu plus de défi à relever face à un tireur de club.
Gagner un tel tournoi n'a pas la même valeur que pour un tournoi élite, mais cela me semble tout de même intéressant sans le côté aléatoire des compétitions à 1 touche.

Juste une idée...

Date de publication : 21/05/2021 16:01
Haut


Re : Challenge National M17 M20
#17
Habitué
Habitué


Pour rappel, en M15 il a une sélection pour la fête des jeunes. Il faut dire qu'il y a du 'volume' à ces âges alors qu'après...

Cela ne gêne pas d'avoir 1 compétition dans l'année qui soit réservée aux meilleurs. Si toutes l'étaient ce serait un problème car les compétitions régionales n'attirent parfois que quelques tireurs.

Donc il faudrait vraiment trouver un mécanisme qui permette de faire concourir des tireurs de force bien différentes avec un nombre d'engagés souvent limité. Une organisation de N1, N2 et N3 locales serait peut être une manière d'attirer des tireurs de club en compétition.

Date de publication : 17/05/2021 20:39
Haut


Re : France 2021
#18
Habitué
Habitué


Petite question : le planning des compétitions démarre dans 1 semaine... quel est la probabilité de tout cela ?

Même en évacuant le mois de mai, tout cela reste bien sûr lié aux mesures en perpétuelle évolution.
En supposant que toutes les conditions soient réunies, j'imagine que les clubs indiqués ont confirmé leur capacité à organiser ces rencontres.
Plus d'information serait donc bienvenue de leur part (ou de la FFE) pour se décider en connaissance de cause.

Et quid des Championnats régionaux et des quotas ? Qui s'en occupe, quels sont les critères ?
Cela reste bien nébuleux pour des rencontres qui débuteraient dans 1 mois...

Date de publication : 07/05/2021 13:48
Haut


Re : Escrime et IA
#19
Habitué
Habitué


Citation :

Malicia a écrit :

En bref, est-ce que vous vous rendez compte que pour l'instant, vous faites tout ce qui faut pour tuer le sujet en provoquant le désintérêt ?


Ce sujet est en devenir, s'il vous faut une solution toute faite, attendez un peu avant de critiquer.

Et si cela provoque votre désintérêt, passez votre chemin. D'autres y contribueront sans vous.

Date de publication : 27/04/2021 22:07
Haut


Re : Escrime et IA
#20
Habitué
Habitué


Citation :

Ricounet a écrit :

Je n'arrive pas à me rendre compte de la mise en oeuvre des du matériel nécessaire : capteurs, caméra, ordi, câbles, éclairages... Ensuite, suivant les technologies et les attendus spécifiques, les moyens de traitement sont-ils conséquents, ou déjà à taille "humaine" ?
Des photos de l'extérieur ?


Voir une vidéo japonaise des moyens mis en œuvre (pour un résultat incomparable) : Rhizomatiks

Date de publication : 27/04/2021 15:39
Haut


Re : Escrime et IA
#21
Habitué
Habitué


Citation :

jeva a écrit :
Maintenant nous en sommes à la création des avatars du tireurs et via l'intelligence artificielle, nous réfléchissons à la possibilité de l'arbitrage.


Les avatars ce n'est pas ce qui le plus difficile. Il y a pas mal de modèles pour cela.

Est-ce que vous obtenez une analyse de l'action (phrase d'armes) ou bien "simplement" une détermination de la touche ?
Pour l'épée cela permet de mieux contrôler les sorties de piste/lancement d'action, les dépassements et les touches en dehors.
Mais aux autres armes, il est plus difficile de juger l'action.

Citation :

A noter que ce système est totalement autonome, une fois installé plus besoin de la main humaine...on gagne du temps


Est-ce que vous l'envisagez portable ? Ou bien à fixer en l'air comme dans vos exemples ?

Date de publication : 27/04/2021 15:32
Haut


Re : Escrime et IA
#22
Habitué
Habitué


Citation :

jeva a écrit :
Voici un système sur lequel nous travaillons à Lausanne et qui va dans ce sens...
www.escrime.club


Joli résultat, un suivi des tireurs par la caméra semble automatique avec l'exploitation du flux vidéo.
La détermination de la touche est-elle effectuée par l'analyse de l'image ou via une connexion à l'appareil de signalisation ?
Sur un des matches (match ) le tireur touche la coquille et cela allume vert temporairement sur la vidéo mais pas sur l'appareil...

Date de publication : 27/04/2021 12:10
Haut


Re : Escrime et IA
#23
Habitué
Habitué


Citation :

Malicia a écrit :

Ah non, c'est le cœur du problème pour se débarrasser des arbitres qui ne veulent pas respecter le règlement.


Je savais que cela allait faire réagir quelqu'un
La technique n'a aucune influence sur les choix politiques. Aux instances de faire leur travail ou de faire évoluer les règles...

Date de publication : 27/04/2021 12:00
Haut


Escrime et IA
#24
Habitué
Habitué


Bonjour,

Un sujet peu développé en escrime mais dont l'importance à venir semble mal comprise : l'analyse technique d'un assaut par des outils d'intelligence artificielle.

Petite explication sur les principes, l'application de ces outils et les difficultés rencontrées.
Il ne s'agit pas de l'analyse du geste lui-même (ce qui existe depuis longtemps) : voir vidéo INSEP boxe.
Des travaux existent déjà dans ces domaines : voir Journal INSEP page 17

Une ou plusieurs caméras filment un assaut et un ordinateur analyse (potentiellement en temps réel) les images reçues pour :
1- Déterminer la position et les mouvements des deux tireurs entre 20 et 30 fois par seconde
2- Déterminer la position de leur arme et, si possible, de la lame (et la pointe)
3- "Analyser" les mouvements pour "comprendre" l'action
4- Indiquer sur une vidéo résultante les "résultats" de cette analyse pour aider à comprendre la phrase d'arme

Avec ces outils il devient possible :
- D'analyser les mouvements et "voir" les erreurs de positions (par ex. la main, le lien pied-bras au début de l'attaque...)
- De déterminer précisément les moments dans les phases d'approche, de déclenchement d'action et vérifier la bonne exécution
- De faire des statistiques d'actions sur de multiple vidéos d'un tireur
- D'analyser le jeu d'un.e adversaire (qu'est-ce qu'il.elle fait le plus souvent, y-a-t-il des phases caractéristiques de son jeu...)
- De déterminer la phrase d'armes
- De définir clairement l'action
- De reproduire la séquence avec des moyens vidéos pour l'expliciter au public

Pour le dernier point, cela a déjà été fait en préparation de Tokyo 2020 :
Image redimensionnée






















Mais dans le cas présenté ici, la société japonaise qui a développé cette solution a besoin de 24 caméras sur une piste préparée pour cela, de plusieurs ordinateurs pour effectuer les calculs et pour présenter les résultats.
Pas tout à fait à la portée d'une compétition "standard"...

Les outils "d'intelligence artificielle" en Vision par ordinateur (Computer Vision) sont des systèmes informatiques (on parle de réseaux, de réseaux de neurones) qui sont entraînés sur des images.
On leur présente beaucoup d'images de personnes dans des situations différentes associées avec les positions des membres du corps de ces personnes.
Il faut donc 'encoder' les positions des 18 ou 24 points du corps (tête, cou, épaules, coudes, poignets, bassin, genoux, pieds...) pour chaque image et faire "apprendre" au réseau à reconnaitre ces points dans l'ensemble des images du corpus d'apprentissage.

Ce principe permet de "construire" un réseau en plusieurs heures (voire jours) qui a appris à distinguer (plus ou moins bien) où se trouvent les membres d'une personne sur une photo.
Si tout va bien, le réseau généralise l'apprentissage et peut "trouver" les moyens de distinguer une épaule tournée d'un coude levé..., de "voir" une jambe placée devant celle de l'adversaire.

Pour l'analyse des vidéos, on recommence à chaque image (20 à 30 fois par seconde) et on effectue une autre analyse de la variation des positions entre les 2 moments. Cela détermine le mouvement.
Image redimensionnée


















Avec ces données, on peut reconstruire la position du corps de tireurs à tout moment si on le souhaite :
Image redimensionnée





















Evidemment, la vidéo finale n'est qu'un support visuel, le système a calculé toutes les positions en 3 dimensions.

On peut donc en tirer une analyse des mouvements, la vitesse, la position des tous les membres...
Image redimensionnée



















Dans cet exemple, le système mesure la vitesse instantanée du bras de chaque tireuse à tout moment.
Il peut faire la même chose pour les jambes... donc déterminer qui a exécuté la première un allongement du bras suivi d'une fente (suivez mon regard...).

Reste que l'analyse de l'action (ce qui est vraiment intéressant ici) est une autre étape qui nécessite d'autres réseaux de neurones.
Ceux-ci vont analyser les mouvements et en créer une représentation : avancée de la jambe, retrait du bras, pointe menaçante...
L'analyse de la position, des mouvements... et d'interpréter de manière factuelle le jeu du tireur.

Pour cela, il n'y a pas de recette magique : il faut un corpus d'actions annotées.
Beaucoup de séquences d'images pour lesquelles l'action doit être définie par un humain, pour indiquer à l'ordinateur l'enchaînement des mouvements et la séquence correspondante.
Et là il faut respecter le règlement (ou pas...).
Mais c'est une autre histoire.

En résumé, quelques problèmes majeurs actuellement rencontrés en Computer Vision :
- La position en 3D dépend d'un calibrage de caméras qui n'existe que dans des conditions de studios. Difficile de bien connaître les vraies distances sur des vidéos de matchs prises en bord de piste...
- Les réseaux ont du mal à déterminer les positions des segments des tireurs en corps à corps (trop proches)
- La vitesse de l'arme rend délicat la détermination de sa position exacte (il faut des images très rapides, une piste bien éclairée)
- Il n'y a pas (très peu) d'images annotées à l'escrime (sport sans moyens, contrairement aux sports médiatiques) ce qui rend compliqué la phase d'analyse de l'action
- La détermination d'une phrase d'arme nécessite une définition "informatique" très précise qui n'est pas encore faite

Mais tous ces problèmes seront améliorés par la recherche en informatique qui progresse très rapidement dans ce domaine (songez aux prochaines voitures autonomes).
Prochainement (quelques années), il sera possible d'avoir ces résultats d'analyse de match sur son smartphone...

En attendant, ceux qui développeront ces outils auront un avantage compétitif sur leurs adversaires.
Ils apporteront au maître d'armes un appui technique supplémentaire dans la préparation de ses tireurs à l'entraînement (analyse, statistique, visualisation démontrable au tireur...).
L'analyse des vidéos des compétitions aide à améliorer la préparation des matches contre des adversaires connus (dont on a les vidéos).
Les arbitres pourront bénéficier d'une aide plus précise que de visionner au ralenti les actions litigieuses...

Beaucoup de sujets importants pour faire bénéficier d'outils modernes d'aide à l'entraînement aux tireurs et aux maîtres d'armes.

Date de publication : 27/04/2021 10:16
Haut


Re : France 2021
#25
Habitué
Habitué


ça existe un CF des M23 ? c'est un nouveau titre ?
Et les sélections régionales annoncées pourraient fonctionner comment ? sur base des sélections M15 ?

Date de publication : 23/04/2021 13:47
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#26
Habitué
Habitué


Citation :

Malicia a écrit :

Vous voyez, c'est d'ailleurs un peu ce que je vous reproche lorsque je vois votre image. Vous casez le concept de progression, qui est totalement étranger au règlement : on voit d'ailleurs la flèche qui alterne d'un tireur à l'autre pour cette "progression". C'est un concept flou et fautif. Vous partez déjà dans le mauvais sens qui aboutira à un résultat aberrant dans la base que vous proposez.
Et ne me dites pas que c'est une démonstration. Votre site https://annotations-escrime.site/annotator.html propose de faire de l'analyse de l'image (par un humain) pour favoriser la phase d'apprentissage de l'intelligence artificielle. Vous ne partez pas sur les bon concept... alors, l'apprentissage ne peut pas être bon.



Vous parlez sans avoir l'état du projet, de quelle phase de tests il s'agit.
Vous avancez certains bons arguments mais d'une très mauvaise manière. Un démonstrateur c'est, comme son nom l'indique, un moyen de montrer que quelque chose peut être fait.
Pas qu'il est fait, ou même un tant soit peu prêt, voire même débuté avec les bases en place...

Citation :

Malicia a écrit :

Vous faites comme si le règlement n'existait en laissant croire que la phase d'apprentissage suffira. Mais non, l'apprentissage, vu votre concept de progression, vous allez le faire à partir de l'arbitrage défaillant actuel, où on donne la priorité à des tireurs qui se jettent sur la pointe de leur adversaire. Je pleure d'avance de ce que cette intelligence artificielle va nous produire comme résultat aberrant.


Qu'en savez-vous ? Vous extrapolez, sur base d'une image, les idées qui vous semblent manquer...
Dans l'état actuel des choses, ce programme est là pour montrer qu'on peut analyser une vidéo de combat pour en déterminer la position des tireurs. Rien d'autre.
Les concepts fondamentaux que vous mentionnez ont été identifiés mais il y a de nombreuses étapes avant de pouvoir les mettre en action.

Rien que l'analyse d'image est un vrai problème quand on n'a pas une configuration de caméras bien déterminée, quand les tireurs sont proches...
Ne vous emballez pas, il y a encore beaucoup de travail, mais c'est un peu l'objectif du projet que de montrer qu'avec plus de moyens on pourrait progresser vers quelque chose d'utile à l'escrime.

Dans cette phase, il n'y a pas encore d'analyse de la phrase d'armes, donc pas de résultat aberrant... puisqu'il n'y a pas de résultat autre que technique.
Juste une présentation d'une future possibilité technique.
L'indication de la progression affichée, sur laquelle vous vous focalisez, c'est un essai pour montrer qu'on peut détecter un mouvement.
D'autres projets indiquent (au sabre) le déclenchement du bras et du tireur.

L'intelligence artificielle est un outil bien plus basique que ce vous pensez et ses résultats sont très loin d'être des assistants à l'arbitrage.
Il est loin le temps où l'on pourra se passer d'arbitre

Citation :

Malicia a écrit :

Vous voulez une bonne intelligence artificielle, utile, avec un bilan positif, et accepté par tous.

Condition n°1 : que les concepts utilisés pour l'apprentissage soit clairs (c'est quoi une attaque, une parade...). Qu'il y ait des règles explicites. Si vous proposez à l'humain un machin vague qu'il ne peut pas comprendre, il le refusera, à raison, car toutes les manipulations deviennent possibles.
Condition n°2 : que les données utilisées pour l'apprentissage soit saines : si vous mettez de la ##### dans la phase d'apprentissage, vous obtiendrez naturellement de la #####. En conséquence, veuillez considérer que l'arbitrage auquel on assiste sur les piste est un désastre et qu'il n'est pas pertinent pour une phase d'apprentissage : 20 ans d'arbitrage au fleuret à mettre à la poubelle. Il y a du boulot.

La bonne nouvelle par contre, c'est que vous avez le présent sujet avec plus de 500 cas pour faire une bonne phase d'apprentissage ! Mais il faut que cela soit en ârtant des bons concepts, et ils sont dans le règlement ou une version améliorée du règlement.

(Accessoirement, les aspects techniques ne me semblent pas aussi simples. Je ne parle pas tant de l'intelligence artificielle (pas trop d'inquiétude là-dessus) que sur l'acquisition des données. Aujourd'hui, dans le cinéma ou même dans le sport, la capture de mouvement ne se fait pas si simplement que cela : d'ailleurs, vous le faites à la main...)


Vous avez raisons, tous ces concepts du règlement sont à implémenter dans des phases d'apprentissage qui restent à faire.

Le site que vous êtes allé regarder ne sert pour le moment qu'à l'apprentissage de la détermination de la position de la pointe de l'arme dans une image de mauvaise qualité.
Donc il n'y a pas (encore) d'implémentation des concepts qui ont été identifiés pour commencer à qualifier une action.

Mais cela viendra...

Date de publication : 22/04/2021 16:06
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#27
Habitué
Habitué


Citation :

Malicia a écrit :

... et dans votre image, ce que je trouve inquiétant, c'est la notion de "progression" mentionnée explicitement, et qui est le cœur du scandale actuel avec des tireurs qui "progressent" vers la pointe de leur adversaire jusqu'à s'en faire toucher !!! (et qui ensuite réagissant, prétendent obtenir malgré tout la touche).
L'attaque sur la préparation, elle se fait justement sur la progression... Cette notion de "progression", assez floue, elle n'existe pas dans le règlement.
Donc, de la précision et de la rigueur, certes, mais pas des notions floues, SVP.


Tout à fait d'accord avec vous. Comme expliqué, c'est un démonstrateur (pour montrer que c'est faisable), pas un outil d'arbitrage.
Mais c'est à la portée de (presque) n'importe qui de construire ce type d'outil.
Ma question est plutôt : pourquoi n'est-ce pas déjà fait ?

Date de publication : 20/04/2021 16:01
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
#28
Habitué
Habitué


Il est dommage que l'escrime ne se tourne pas encore vers des outils modernes pour aider les arbitres et faciliter le respect des règles.

Voici un exemple d'un démonstrateur qui analyse les mouvements des tireurs.
Il ne détermine pas la touche mais indique (en haut) qui se déplace, qui tend le bras en premier.
Je pense que ce type d'assistance serait assez utile, au vue de la durée de cette discussion...

Image redimensionnée

Date de publication : 20/04/2021 14:29
Haut


Re : Avenir du fleuret féminin
#29
Habitué
Habitué


Citation :

PouceIndex a écrit :

Ce qu'il serait intéressant (c'est surement trop en demander et peut être très difficile à faire) c'est de les répéter plusieurs saison en arrière.
Ne prendre qu'un saison c'est faire une photographie d'un instant. Les comparer permettrait de dégager des tendances.
- le fossé M20 / Seniors se creuse t-il?
- le fossé actuel était-il prévisible dès les résultats M17?
- que montrerait ces stats lorsque nos actuelles seniors étaient M20? M17?



Voici 3 graphes pour répondre plus visuellement à ces questions (concernant l'évolution internationale des fleurettistes juniors) :
- L'historique des pays ayant placé plus de 2 tireuses dans le T16 du classement FIE (entre 2002 et 2020).
- La même chose mais limité aux 5 premier nations.
- Les tendances sur cette période (bien que basé sur peu de valeurs).


Image redimensionnée

Image redimensionnée

Image redimensionnée

Date de publication : 19/04/2021 15:49
Haut


Re : Avenir du fleuret féminin
#30
Habitué
Habitué


Le nombre de minimes ayant fait au moins une compétition FFE dans l'année entre 2011 et 2016 passe de :
-FFM : 461 (2011) à 354 (2016)
-FHM : 1119 à 833.

C'est l'érosion habituelle de l'Escrime entre les périodes olympiques.
Une baisse de 23% et 25% respectivement.

Ce qui est plus interpellant c'est la (légère) remontée après Rio chez les garçons : 915 (+10%) alors qu'il n'y a aucune amélioration chez les filles (0%). Normalement il y a une remontée post olympique, mais pas au fleuret féminin cette fois là.

Cette différence est singulière et n'aide pas à garder une base de la pyramide de tireuses suffisante pour avoir 'assez' de cadettes et de juniors par la suite. Le nombre de minimes ne remonte d'ailleurs pas, voire il diminue encore en 2019...
C'est inquiétant pour la suite.

Note : le nombre de compétiteurs minimes garçons diminue très rapidement en 2018 puis 2019. La même tendance s'amorce-t-elle là aussi ?

Date de publication : 18/04/2021 18:50
Haut



(1) 2 3 4 »



Escrime-Info : Mentions légales