https://www.fencing.my-solutions.fr/contents/fr/about.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
35 utilisateur(s) en ligne (25utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 3
Invités : 32

Vincent, duns26, amanrich, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Index du forum


Accueil » Tous les messages (Le_Farfadet_Spatial)

BasBas



Re: championnat du monde, 5-7 septembre à San Marino/Italie
#1
Accro
Accro


Re-salut à tous !

Pour faciliter la compréhension, je poste ici une partie de l'un des messages auxquels je faisais allusion. Il était question de définir l'escrime artistique :

Citation :

Le Farfadet Spatial a écrit:
Enfin, dans le spectacle, je me méfie des définitions qui se basent sur le plaisir. D'abord, parce que cela manque de précision. Ensuite, parce que cela est trop souvent une excuse dans le spectacle amateur --- attention, je ne dis pas que qui que ce soit sur ce forum se soit réfugié derrière cette excuse, je dis juste que dans le spectacle amateur en général c'est trop souvent une excuse : qu'un groupe amateur sorte un truc vraiment moyen et bien trop souvent l'argument est « oui, mais nous faisons ça pour nous faire plaisir. » Parfois, c'est également un moyen de ne pas faire d'effort : « oui, mais moi, je fais ça pour le plaisir, il ne faut pas pousser. »

Le plaisir est important, même pour un professionnel. Cela dit, en matière de spectacle, quel que soit le niveau, il n'y a pas de plaisir sans progrès, il n'y a pas de progrès sans travail, il n'y a pas de travail sans plaisir.

Lorsque l'on prétend donner du plaisir au public, c'est un peu mieux, mais j'y vois le danger de toujours chercher à caresser le public dans le sens du poil, à ne faire que ce que l'on pense qu'il attend et est prêt à accepter.

À mon sens, faire du spectacle, c'est communiquer --- un message, une émotion, etc. --- avec un public. Le spectacle est réussit si la communication est établie, si le message est passé comme on l'entendait. Par contre, cette communication n'est pas nécessairement plaisante, en témoigne le spectacle militant qui cherche d'abord à faire réagir, à attirer l'attention sur quelque chose de particulier, qui peut être choquante. Par contre, le respect du public et de son intelligence (trop souvent négligée) me semble essentiel.

Pour définir l'escrime de spectacle avec le maximum de respect pour tous les styles, je pense que le mieux c'est de le faire ainsi : l'escrime de spectacle, c'est l'ensemble des techniques de combats à l'arme blanche dont la finalité est de faire un spectacle (donc de communiquer avec un public). L'escrime artistique est son pendant sportif.


À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 21/09/2008 05:42
Haut


Re: championnat du monde, 5-7 septembre à San Marino/Italie
#2
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

jerome a écrit:
Pas toutes les techniques, mais une part suffisante pour qu'en spectacle ça passe.


D'une part, je trouve dommage de dire ça, d'autre part, je ne suis pas d'accord : même (surtout) en spectacle, il est préférable d'utiliser les spécificités de l'arme dont on se sert.

Citation :

jerome a écrit:
Oui, mais est-ce vraiment un sport ?


Pour reprendre un message que j'ai posté sur un autre forum, la notion de sport est liée à la notion d'effort physique et de compétition. Il est certain que l'escrime artistique demande un effort physique. Et compétition il y a, puisque nous parlons des championnats du monde d'escrime artistique.

Où alors, très bien, nous décidons que ce n'est pas un sport, auquel cas il faut arrêter de participer aux compétitions (puisqu'alors on cautionne qu'il s'agit d'un sport).

Citation :

Yvain a écrit:
D’ailleurs je me pose une question : comment se fait-il que la tulipe noire n’ait pas présenté les marionnettes à saint marin, je croyais qu’on ne pouvait pas présenter un autre spectacle que celui qui avait été sélectionné !?


Tout simplement parce que ce ne sont pas les marionnettes qui ont été sélectionnées. Telle est du moins la réponse que m'ont donné les membres de la Tulipe Noire.

Citation :

Citation :

sOupporteur a écrit:
C’est ce qui fait que l’escrime artistique me déplaît. Je vois des gens qui se font plaisir à eux, mais pas à moi.


J'ai été un peu brusque.
En fait, ce que je veux dire, c'est que je ne demande pas à un escrimeur sportif de me plaire (il peut se faire plaisir).
Par contre, un escrimeur artistique, c'est ce que je lui demande. Ce n'est pas incompatible avec le fait qu'il se fasse plaisir... mais parfois, il peut oublier de me plaire.


Non, tu n'as pas été brusque, mais parfaitement réaliste. Cela rejoint un autre message, que j'avais également posté sur l'autre forum : attention lorsque l'on aspire d'abord au plaisir, parce que c'est un bon moyen de faire de la merde.

Citation :

Fred a écrit:
Parce qu'à la lecture rapide de ce forum, ça ressemble passablement à un b****l sans nom !


Ça l'est.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 21/09/2008 04:32
Haut


Re: championnat du monde, 5-7 septembre à San Marino/Italie
#3
Accro
Accro


Salut à tous !

Je n'ai plus rien à ajouter, alors je ne vais pas en rajouter une couche. Simplement, parce que j'ai l'impression que mon propos ne passe pas complètement, je veux repréciser quelques points :

-- je ne crois pas avoir dit que l'escrime artistique ce n'est que ce que je fais et que c'est moi le meilleur, d'ailleurs je ne le pense pas ;

-- tout de même, lorsque l'on parle de compétition sportive, on doit s'entendre sur la façon de juger et cela implique nécessairement des contraintes (on ne peut pas tout faire).

Sinon, je trouve pour ma part également anormal que l'on puisse faire des duos à plus de deux personnes.

Cela dit, ce qui me fait à nouveau intervenir ici, c'est ceci :

Citation :

jerome a écrit:
De toutes façons, je n'ai reçu de la considérations des nucléistes que le jour où je leur ai mis la pâté dans leur propres disciplines !


Je suis d'accord qu'il n'y a aucune raison d'avoir un complexe d'infériorité envers l'escrime moderne.

Cependant, ce n'est pas la première fois que je rencontre un argument sur le thème : les escrimeurs modernes nous méprises, alors méprisons les. À mon sens, c'est un moyen de se dédouaner et de se donner des excuses pour ne pas faire d'effort.

Bien sûr, je ne peux parler que de mon expérience personnelle, mais cela fait bien des années que je ne reçois, lorsque je fais des spectacles devant des escrimeurs modernes (ce qui m'arrive relativement régulièrement), aucun mépris. Plus encore, j'obtiens souvent des compliments sincères de la part d'escrimeurs réputés pour ne pas apprécier du tout l'escrime artistique.

La plus grande majorité des escrimeurs sont spectateurs du genre « de cape et d'épée. » Du coup, je pense que si l'escrime artistique a la réputation de ne pas être quelque chose digne d'intérêt chez ce public, cela devrait plutôt nous inciter à nous interroger sur les raisons de cet état de fait et à nous remettre en question : que leur avons-nous montré qui les fasse penser cela ?

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 18/09/2008 03:20
Haut


Re: championnat du monde, 5-7 septembre à San Marino/Italie
#4
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

cgv a écrit:
Cependant, je ne suis pas tout à fait en accord avec la définition de l'escrime. De nos jours, nous avons le fleuret, l'épée et le sabre et non des archets de violon, couteaux, coutelas et encore moins des fourchettes en plastique...


C'est intéressant, car cela rejoint une discussion que je viens juste d'avoir entre escrimeurs.

Bon, tout d'abord, je pense qu'il y a d'excellents spectacles de cabaret --- et de très mauvais également, bien sûr. Cela dit, il me semble que tu es toi-même spectateur de cabaret --- un peu, de temps en temps --- et je crois comprendre que tu parles surtout d'un point de vue de compétition sportive.

Dans ce cadre, ma définition cherche peut-être à englober trop de choses. Une chose est certaine : une compétition sportive impose nécessairement un cadre et des contraintes. Toute la question, c'est jusqu'à quel point peut-on être permissif, tout en s'assurant que tous les concurrents soient jugés sur un pied d'égalité.

Bien sûr, si on parle d'un festival (même avec un palmarès), ce problème s'envole.

Difficile question, à laquelle je reconnais que je n'ai pas encore de réponse. Cela dit, il serait bon d'y réfléchir sérieusement et avec les autorités compétentes.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 15/09/2008 23:50
Haut


Re: championnat du monde, 5-7 septembre à San Marino/Italie
#5
Accro
Accro


Salut à tous !

Finalement, je prends un peu de temps (alors que je n'en dispose pas) pour intervenir ici. Je crains d'être un peu sec, n'y voyez là aucun énervement, mais simplement la nécessité d'aller vite à l'essentiel.

À lire les interventions déposées sur ce forum, il semble qu'au court de ces championnats, les étrangers ont fait du spectacle sans se soucier de l'escrime, quand les Français ont fait de l'escrime au détriment du spectacle. Je ne souscris pas du tout à cette analyse.

Le CNEA (les olonnois), la Compagnie du Grand Veneur et les Compagnons du Grand Veneur ont mis l'accent sur la lisibilité des actions, la chorégraphie, ont pris garde à caractériser les personnages en les faisant bouger et réagir différemment en fonction de leurs personnalités. Ça, c'est du spectacle. Ces trois troupes ont également présenté des scénarios originaux et développés, même dans leur solos, alors que certaines troupes étrangères n'en avaient même pas --- voir, par exemple, le duo vainqueur en catégorie antique/médiéval, qui est la reprise d'une séquence de « Troy » en en supprimant l'histoire. Ceci également, c'est du spectacle.

C'est un choix de spectacle parfaitement respectable. Cela dit, bien sûr, ça ne convient pas à tout : je me souviens d'une séquence de bagarre dans une prison réglée par Michel Carliez (dont je reste fan). Elle était magnifiquement réglée, extrêmement lisible. Pourtant, d'un coup, je me suis dit : c'est impressionnant, mais cela ne correspond pas vraiment à ce que j'imagine d'une bagarre en milieux carcéral. Ce qui fonctionne parfaitement (et qui est même souhaitable) dans le « de capes et d'épées » et les films d'art martiaux est décalé dans un polar réaliste.

La Tulipe Noire, elle, met l'accent sur le visuel, les costumes et les accessoires. Ça aussi, c'est du spectacle. Encore une fois, cela ne fonctionne pas dans tous les types de spectacle, mais c'est encore un choix parfaitement défendable.

Je suis désolé, en faisant notre duo, qui a totalement été créé sur une idée de mise en scène, en pensant d'abord à l'effet visuel, en travaillant en collaboration avec un metteur en scène et un pratiquant de Comedia del Arte, qui nous ont même poussé à faire évoluer certaines choses au niveau de l'escrime, je ne considère pas avoir fait moins de spectacle que les norvégiens. Après, je comprends parfaitement qu'on puisse ne pas aimer, d'autant plus que je me suis passablement ennuyé devant Buffy. Mais, je ne pense pas que nous (toutes les troupes françaises) n'ayons pas fait de spectacle.

À l'inverse, je n'ai pas manqué de trouver de l'escrime --- dans son sens large, c'est-à-dire du combat à l'arme blanche --- chez les troupes étrangères, par exemple les Allemands et les Russes.

Ce n'est pas que la France a privilégié l'escrime au spectacle, c'est que la France a fait un type de spectacle différent des autres et auquel le jury n'était pas réceptif.

Après, alors même que l'intitulé de la compétition était « stage fencing world championship » (c'est-à-dire championnat du monde d'escrime de spectacle), le fait que le duo grand siècle de la Compagnie du Grand Veneur, qui était la prestation dans laquelle l'escrime --- c'est-à-dire le combat à l'arme blanche quel que soit les armes et les techniques utilisées --- était à la fois la plus riche et la plus propre et dont les phrases d'armes étaient convaincantes soit aussi mal classé m'interpelle. De même, s'il est faux de dire qu'il n'y avait pas d'escrime dans le duo intemporel des norvégiens, puisqu'ils combattaient à un moment à la dague (arme blanche), il faut tout de même remarquer que c'était totalement marginal dans leur prestation, une trentaine de secondes entièrement sur le rythme de l'esquive-riposte et avec une technique se résumant à quatre actions. Cela fait bien peu pour un champion du monde en combat à l'arme blanches, surtout au vu de ce que proposaient les autres prestations (pas que française).

Le problème n'était pas plus ou moins de spectacle. Il était double : d'abord, le jury n'a accordé aucune importance à l'escrime, ce qu'il voulait voir s'était du combat sur scène. Ensuite (finalement le principal), la notation ne s'est faite que sur cette question pour chaque membre du jury : suis-je, oui ou non, spectateur de la prestation que je viens de voir ? Encore une fois, c'est défendable. Cependant, cela correspond à un festival, pas à un championnat.

Pour moi, il faut définir clairement les attentes. D'abord, s'agit-il d'escrime, auquel cas le combat à l'arme blanche doit être majoritaire, ou de combat, auquel cas l'escrime n'est qu'une technique parmi d'autre, qui ne doit être ni plus ni moins encouragée. Ensuite, si on parle de championnats, il faut mettre en place des critères de notations objectifs, les transmettre au participants et s'y tenir.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 15/09/2008 01:33
Haut


Re: Question escrime médiévale
#6
Accro
Accro


Salut à tous !

Merci Lonquety, pour avoir dit mieux que moi et de manière plus détaillée ce que je voulais dire. Je ne peux que te soutenir !

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 29/02/2008 00:06
Haut


Re: Question escrime médiévale
#7
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

Cela a l'air intéressant, mais je reconnais n'avoir pour l'instant fait que jeter un rapide coup d'œil. J'avoue, encore maintenant, voir une distinction entre « martial art » et « art of mars » (puisque c'est un forum anglophones), toutefois cela pour changer une fois que je l'aurais lu en entier.

Sinon, le fait que ce ne soit que très récemment que le terme escrime ne désigne que le combat à l'arme blanche, excluant boxe et lutte, correspond également aux informations que j'ai pu collecter.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 24/02/2008 23:42
Haut


Re: Question escrime médiévale
#8
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

pierre_al a écrit:
En fait c'est beaucoup plus vieux que ca, la première fois que j'ai rencontré le terme, c'est dans un ouvrage dominicain du XIIIème ou du XIVème siècle.


Je retournerais jeter un coup d'œil dans mes sources, mais pour l'instant je persiste et je signe : la locution « art martial » est vraiment récente et finalement due à un aspect spectaculaire.

Après, je ne nie pas que le terme « art » était un synonyme de « technique » (d'où le terme « artisan ») et que des gens de l'art, on en trouvait donc dans toutes les branches, y compris celle du combat. Ce n'est que de manière moderne que le mot art c'est vu gagner un plus par rapport à technique, qu'il est devenu quelque chose d'élevé. Si certaines traductions vont écrire « art martial » plutôt que « technique de combat, » il y a un contre-sens.

C'est cette confusion qui permet à des gens, qui vont revendiquer le pompeux terme d'Art Martial Historique Européen, de sortir un discours cherchant à justifier le vocable. Je constate d'ailleurs que ce genre d'individus ont une pratique finalement remplie de fantasmes, exactement ce qu'ils reprochent chez les autres... Et, bien sûr, ils sont incapables d'avoir des interventions --- je parle en général, pas seulement sur ce fil de discussion --- véritablement pertinentes et intéressantes. Au contraire de ce que vous avez fait présentement, toi, mhewer et Commodore, montrant que pratiquants à l'approche historique et ceux à l'approche de spectacle peuvent un minimum collaborer dans le respect mutuel --- et ça, ça fait vraiment plaisir, c'est vraiment dommage que ce fil de discussion se soit vu pourrir.

Au fait, vu que je me suis fait avoir également : le troll n'a cure de voir une discussion intéressante. Non, simplement, il se sent exister en agressant et détournant un fil de discussion pour en devenir le centre. Devant tant de bêtise, on a envie de lui répondre, mais la seule façon de s'en débarrasser, c'est de ne pas le nourrir.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 22/02/2008 00:30
Haut


Re: Question escrime médiévale
#9
Accro
Accro


Salut à tous !

Attention : lire le contenu de ce forum dans une fosse à lions peut s'avérer dangereux pour la santé.

Voilà, comme ça, nous éviterons les confusions...

Tiens, j'y pense : le terme « art martial » a vu le jour pendant les années cinquante aux États Unis pour qualifier les prestations acrobatiques et spectaculaires de certains pratiquants asiatiques de techniques de combats peut-être pas si traditionnelles que ça...

À bientôt.

Le Farfadet Spatial,
adepte de la spiritualité
et des endives braisées

Date de publication : 21/02/2008 01:08
Haut


Re: Championnat de France 2008 ???
#10
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

Papegai a écrit:
Le président de l'AAF (avec tout le respect...), ce n'était pas lui qui avait dit qu'il y aurait un festival ou je ne sais quoi en 2006, et un championnat en 2007?


En effet. Mais on ne dit pas de mal de Claude : c'est le maîtreux !

Bon, il faut juste savoir que parfois, lorsqu'il parle, il prend ses envies et les vues de l'Académie d'Armes de France pour des réalités. C'est juste une question d'habitude...

Cela dit, l'information qu'a donné Jérôme n'est pas totalement fantaisiste, c'est bien la volonté de l'AAF. Toutefois, comme le fait remarquer Fratus, le problème reste de trouver le lieu et les gens pour organiser tout cela. Il est à peu prêt sûr qu'il y aura un nouveau championnat de France... dans les prochaines années. Après, pour les sélections, je pense qu'elles vont difficilement se mettre en place pour l'instant.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 14/12/2007 01:17
Haut


Re: Escrime artistique médiéval
#11
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

Commodore a écrit :
je vous invite à jeter un oeil aux deux vidéos dont le lien suit. Ce sont des allemands qui se sont inspirés des écrits historiques et ont essayé de comprendre et pratiquer les techniques décrites.
Pour moi, il s'agit d'une référence sur les techniques d'escrime historique.

http://www.youtube.com/watch?v=Kj4Ng6DBfrg
http://www.youtube.com/watch?v=HC5FIyfI8TA


Bonne maîtrise des techniques du quinzième siècle, ces vidéos montrent que l'escrime médiévale est plus riche qu'on ne le pense trop souvent.

Par contre, pour en revenir à ce que nous disions, à mon sens il s'agit encore là de démonstrations et non point de spectacle. Cela dit, il me semble que le propos est bien de faire de la démonstration, donc tout va bien.

Citation :

ThierryDaniel a écrit :
Pour le reste du débat, comment définir l'escrime de spectacle ?
Pour moi, ça doit rester un espace de liberté et de création, après à chacun d'être touché ou non par une prestation, ça reste subjectif.


Pour moi, la définition de l'escrime de spectacle est très simple : c'est une technique d'escrime dont l'objectif est de produire des spectacles...

Après, effectivement, le fait que l'on soit touché ou pas a une part de subjectivité, cette subjectivité pouvant néanmoins être argumentée. Comme la majorité des combats dans les films de Hong-Kong, ce que l'on voit dans cette vidéo ne me touche pas parce que je ne vois qu'une démonstration, parce que ça n'a pas réellement de sens. Je trouve même mieux de dire ça, de donner mes attentes, plutôt que de dire : « c'est nul » et puis c'est tout (d'ailleurs ce n'est pas nul).

Citation :

Ne confondont pas escrime historique, reconstitution historique, archéologie expérimentale et spectacle


Certes. Cela dit, je pense qu'il est possible de faire du spectacle avec une escrime historiquement exacte.

Citation :

Papegai a écrit :
Faut arrêter, quand même, à propos de cette vidéo...

On a quand même vu bien pire en médiéval, dans l'ensemble, ce sont quand même des mecs qui savent faire de l'escrime.


Oui, certes. C'est vrai que c'est couramment ce qui se passe sur ce forum : une vidéo est postée et elle se fait détruire, souvent sans vraiment le mériter.

Cela dit, est-ce que parce qu'on voit souvent moins bien et que l'on n'est pas nécessairement capable d'en faire autant qu'on ne doit pas dire qu'on est dubitatif quant à un exemple ? Je ne pense pas. Toutefois, on peut attendre que chacun fasse preuve d'un esprit aussi critique vis-à-vis de ses propres prestations.

Citation :

Mais bon, quand même, si déjà toutes les troupes médiévales étaient capables de ça, ça serait bien.


Je pense savoir à quoi tu fais allusion et je ne suis pas loin de te rejoindre, si ce n'est qu'avec certain, la recherche de la vitesse à tout prix risque de se finir mal...

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 14/12/2007 01:08
Haut


Re: Escrime artistique médiéval
#12
Accro
Accro


Salut à tous !

Moi, moi, moi : je veux donner mon avis.

Citation :

esca a écrit :
Pour ma part, je pense que c'est l'époque et non pas les escrimeurs qui offre un spectacle " limité techniquement".

Ne pensez vous pas que pour avoir un minimum de cachet, le medieval nécessite un grand nombre d'équipements ( armures, haumes, cuissardes... ) ce qui ne facilite pas vraiment l'aisance des escrimeurs ?


Je ne suis pas du tout d'accord : d'abord, l'armure de plates complète n'a été utilisée que très tardivement et pas trop longtemps. En plus, les chevaliers ne se promenaient pas en permanence en armure, au moins en dehors des périodes de campagnes militaires...

Et puis, l'escrime médiévale propose un éventail de techniques beaucoup plus riche qu'on a trop souvent tendance à le croire. Bon, le fait est que l'on ne voit que trop rarement des spectacles avec de l'escrime médiévale techniquement riche.

Citation :

Bouclier a écrit :
Quand à la vitesse, qu'est ce qui marche dans les films d'arts martiaux? Du Chuk Norris? ou du Jackie Chan? quel différence? la rapidité des mouvements (entre autres).


Personnellement, je m'amuse bien en regardant les films d'arts martiaux, mais je leur reproche tout de même, dans leur combat, de trop faire un numéro de dextérité à la plus grande vitesse possible, ce qui fait que les comédiens ne peuvent plus faire vivre leurs personnages et que l'histoire n'avance plus. En bref : le film s'arrête, on voit un numéro d'acrobates et ensuite le film reprend.

Ce qui m'amène à ma critique de ce que l'on voit dans la vidéo dont tu as donné le lien. Au moins les combattants ne sont-ils pas campés de pieds fermes, défaut que l'on voit de plus en plus souvent. Ils ne souffrent pas non plus du défaut courant du manque de vélocité. Par contre, ils ont, à mon sens, le défaut inverse, à savoir bourrer comme des sauvages et on en revient à ce que je déplorais précédemment. De plus, je n'ai pas vu d'histoire et je n'ai pas trop vu de distinction entre les personnages (ça reste embryonnaire).

Pour moi, les deux combattants ont des qualités, mais je vois là une démonstration et non pas du spectacle.

Quand à savoir si c'est « joli, » plus ça va et plus je pense qu'il faut bannir un tel terme : d'abord, ce qui est retracé est un combat et un combat ce n'est pas beau... De plus, à vouloir chercher le joli, combien souvent voit-on des gens prendre des attitudes maniérées et finalement grotesques ? Non, la vraie question est : est-ce qu'il y a un effet visuel, a-t-on quelque chose de graphique ? Dans leur cas, à mon sens, ils vont trop vite pour pouvoir profiter de leurs effets.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 11/12/2007 22:10
Haut


Re: Club d'artistique sur/autour d'Aix en Provence?
#13
Accro
Accro


Salut à tous !

Il me semble que Le Bâtard, qui passe parfois par ici, en a trouvé un pas loin d'Aix. J'essaye de lui en demander plus.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 26/08/2007 22:01
Haut


Re: Qu'est-ce qu'un croisé ?
#14
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

Vsevolod a écrit:
Ceci étant on m'a appris qu'un Maître d'Armes devait être capable de décrire par le verbe toutes les actions qu'il sait effectuer.


Hé bien... Il y a bien une définition de chaque action, mais, décidément, je pense que l'escrime est un savoir faire plutôt qu'un savoir livresque. Après, la description du roi des crêpes est vraiment très bonne mais... Est-ce que cela va pour autant te permettre d'effectuer l'action comme il faut ?

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 07/07/2007 00:58
Haut


Re: Qu'est-ce qu'un croisé ?
#15
Accro
Accro


Salut à tous !


Citation :

Vsevolod a écrit:
Faut-il faire un dégagement rapide suivi d'un liement ?


Hum... Je pense que tu voulais sans doute plutôt dire un changé-lié, mais de toute façon : non, ce n'est pas ça.

Te l'expliquer de manière théorique d'une manière différente que la définition que tu as donnée, ça va être difficile. Par contre, le mouvement n'est pas trop compliqué donc, le mieux c'est que tu trouves quelqu'un qui sache le faire et qui te montre comment l'effectuer.

À bientôt.

Date de publication : 04/07/2007 22:30
Haut


Re: vu les lames sur scènes et les saluts révélés
#16
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

jerome a écrit:
Voltaire au Ve siècle !??


Oui, en même temps que Socrate !

À bientôt.

Le Farfadet Spatial,
mais non, ce n'est
pas là que je
voulais en venir...

Date de publication : 04/07/2007 22:21
Haut


Re: vu les lames sur scènes et les saluts révélés
#17
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

jerome a écrit:
On parlait donc verlan au Ve siècle ???


Étonnant ? Non...

Il faut bien le reconnaître : l'idée d'inverser les syllabes n'est pas nouvelle.

Par exemple, tu connais sans doute François-Marie Arouet le jeune. Si, je n'en doute pas, quoique ce soit sans doute sous son célèbre pseudonyme : Voltaire. Mais au fait, d'où vient Voltaire ?

Voici une des explications avancées : sa famille est originaire d'un bourg poitevin dénommé Airvault. Dit en verlan, cela devient Vaultair, écrit phonétiquement Voltaire.

Se pourrait-il qu'avant MC Solar, on ait pu devenir célèbre pour son utilisation du verlan ? En vérité, d'autres explications sont proposées, mais toute se basant sur les permutations de lettres ou de syllabes. Ce qui nous permet de constater que la notion de modernité est relative. Ou, plutôt, que toute personne ignorant l'Histoire (par exemple celle de sa langue) est vouée à la répéter...

À bientôt.

Le Professeur Farfadet

Date de publication : 03/07/2007 23:53
Haut


Re: pirate des Caraïbes
#18
Accro
Accro


Salut à tous !

Si je recoupe bien les informations dont je dispose, Disney organise des évènements pour présenter le film en ayant recourt au personnel du parc Wal Disney resort Paris. En plus, dans les villes où ils passent, ils cherchent des gens pour faire des initiations mais si j'ai bien compris il demande que ce soit fait à titre bénévole.

Sinon, j'espère (et leur souhaite) que les Lames du Marais étaient payés pour leur préstation, c'est la moindre des choses.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 21/05/2007 23:54
Haut


Re: vu les lames sur scènes et les saluts révélés
#19
Accro
Accro


Salut à tous !

J'ai hésité à répondre mais finalement, je cède à ma nature de membre du petit peuple...


Citation :

odel a écrit:
Quand vous aurez fini de vous balancer des tartes à la crème


En même temps, reconnaît que c'est amusant (quoiqu'assez salissant) !

Citation :

vous pourrez peut-être faire avancer le bazar que recouvre le vocable "escrime artistique".


Hé bien... De plus en plus, pour l'Académie d'Armes de France, il semble que ce soit ce que l'on voit dans les compétitions d'escrime artistique et encore, pas tout.

Du coup, j'utilise plutôt pour ma part le terme escrime de spectacle, c'est-à-dire que ma finalité est de faire un spectacle. À partir de là, mes techniques peuvent être très historique ou très moderne, en fonction de la finalité. Je ne vais pas hésité, d'ailleurs, à mettre d'autres choses que de l'escrime.

Citation :

Le public lambda adhère autant à un bon combat épique, qu'à une démonstration pédagogique sur l'utilisation de telle ou telle arme historique.


Oui mais il n'accrochera à l'un ou l'autre qu'à la condition que ce soit bien ficelé --- comme tu l'as écrit --- et suffisamment clair. Bien fait, quoi. Je pense qu'à ce niveau, que les vélléités soit purement spectaculaires ou très historiques, il y a des éléments auxquels chacun doit faire attention. Par exemple, que le public entende, qu'il puisse comprendre ce que l'on dit, c'est-à-dire soit que le discours pédagogique est accessible, soit que la narration puisse être suivit. Faire en sorte que le public puisse voir ce qui se passe, églament.

Citation :

Vouloir juger d'une présentation à l'aune des critères d'une autre est stupide, sauf si cette présentation s'est placée dans un domaine qui n'est pas le sien (ce qui semble le cas ici). Mais alors, le seul commentaire est :"pas adapté". Point.


Pas totalement d'accord : oui, il faut que les critères de jugement soient adaptés à ce qui a été présenté mais je pense néanmoins que la critique est possible.

Après, au-delà du « c'est bien, c'est pas bien, » je pense que la confrontation du point de vue est intéressante : qu'elle est le ressentit de quelqu'un habitué à l'historique par rapport à du purement spectaculaire ? Et inversement. Pourquoi le ressentit est celui là ? Ce genre de choses permet d'évoluer.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 11/05/2007 22:21
Haut


Re: vu les lames sur scènes et les saluts révélés
#20
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

cracou a écrit:
vivi, c'est tout à fait respectable, mais alors autant le faire en costume moderne.


Heu... Qu'est-ce que tu veux dire par là ?

Parce que ma première réaction, ça a été : « mais, c'est stupide, ce qu'il a écrit. » Je me suis donc dis que je n'avais sans doute pas bien compris mais, non, je ne vois pas. Pirates des Caraïbes n'est pas historique pour un sous, tant sur le plan des dialogues que des costumes, de l'escrime ou des faits racontés mais imagine-t-on Johnny Depp en survêtement ?

Qu'un groupe prétende faire purement du spectacle, c'est-à-dire finalement plus rentrer dans le fantasme du cape et d'épée et alors il est normal et cohérent qu'il le fasse en costume de type... cape et d'épée. Même si ce n'est pas historique. Où alors est-ce ça que tu appel costume moderne mais alors les costumes Leonardo Carbone entre parfaitement dans cette définition et son cohérents avec leur approche. Non, je ne vois pas. Cela me fait vraiment l'effet des dénigrements gratuits des reconstitueurs --- soit dit en passant, parmis les adeptes de cette pratique j'ai trouvé plus souvent qu'à mon tour des groupes peu crédibles, comme j'en discutais avec un ami au demeurant historien chargé de recherches.

Bon, c'est bien compris : les Lames du Marais ne pratiquait pas ce que faisait les autres personnes présentes à ce marché médiéval. Bien. Qu'on le relève, est compréhensible. Que l'on fasse remarquer que, du coup, ils étaient un peu là comme un cheveux sur la soupe, d'accord. Et après ?

Dans la série, je te trouve plutôt condescendant et sans raison lorsque tu parles de public de « foire au boudin. » D'autant que la foire est loin d'être le lieu typique où le pratiquant d'escrime artistique se produit. Par exemple, dans mon expérience personnelle, c'est de manière extrêmement majoritaire en théâtre où audiovisuel.

Je te trouve beaucoup plus pertinant lorsque tu dis que les saluts ne sont pas historique --- ce qui ne constitue pas pour moi un défaut si ce n'est qu'il ne faut pas les vendre comme quelque chose d'historique --- où lorsque tu fais ce genre d'intervention :

Citation :

- les saluts étaient mou [...]
- les scénettes inaudibles à 3 mètres
- les costumes léonardo carbonne / chemise à olives (je ne critique pas, je sais ce qu'il en est, mais devant un public composé de reconstitueurs, ça ne pardonne pas).
- les coups étaient trop anticipé


Là, il s'agit de critiques argumentées et à propos de la qualité intrinsèque du spectacle que tu as pu voir.

Comme c'est ma soirée schtroumpf grognon (schtroumpf à lunette c'est tout le temps), une petite bordée pour esca, maintenant :

Citation :

esca a écrit:
A partir de là, nous ne pouvons pas critiquer les reconstitueurs de manquer d'action et de suspence dans leurs animations et les escrimeurs artistiques de manquer de réalisme et de véracité dans leurs combats


Encore faudrait-il être sûr de s'entendre sur le terme « véracité » (souvent ressentie de manière différentes pour deux personnes différentes) mais globalement je ne suis pas d'accord.

Pas d'accord d'abord parce qu'en spectacle, il faut que le public adhère et je ne suis pas sûr que s'il ne croit pas au combat qu'on lui présente il marche vraiment.

Pas d'accord ensuite parce que le plus parfait reconstitueur, lorsqu'il se présente à un public (je ne parle pas de l'activité de reconstitution qui n'a pas vocation à être en présentation) ne peu pas faire l'économie du théâtre. Cela ne signifie en aucun cas sacrifier l'historicité ou le réalisme mais lorsque l'on s'adresse à une foule, il est nécessaire de faire en sorte d'abord qu'elle puisse suivre ce que l'on fait, ensuite qu'elle ne s'ennuie pas.

Voilà, c'était ma ronchonnerie de la soirée.

À bientôt.

Le Farfadet Grognon

Date de publication : 11/05/2007 00:24
Haut


Re: Detail des enchainements des saluts
#21
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

Papegai a écrit:
Entre nous, j'ai même vu Claude Carliez, lui si aimable habituellement, dire à certaines personnes que puisqu'ils en étaient à ce niveau-là au bout de tant d'années, ce n'était pas la peine qu'ils encombrent les salles d'armes (en gros).


Hum... C'était tout de même dit plus gentilment. Cela dit, je confirme l'anecdote quoique le pluriel à « certaines personnes » n'est pas justifié.

Citation :

Il est vrai qu'avec l'âge, il peut tout se permettre... Sa carrière est un peu derrière lui, et il s'encombre de moins en moins de diplomatie!


Je trouve qu'il garde tout de même pas mal de réflexes, à tel point que d'aucuns croient qu'il leur a fait un compliment lorsqu'en fait il s'agissait plutôt d'une remise en question.

Citation :

Un coup il poste à 2h du mat, un coup à 5h du mat...
Farfadet a une vie très dissolue...


Même pas, si je poste si tard, c'est parce que j'ai tendance à travailler la nuit en plus du jour. Quel malheur ! Je préférerais avoir une vie dissolue, tiens !

À bientôt.

Le Calimero Spatial

Date de publication : 30/04/2007 19:54
Haut


Re: Detail des enchainements des saluts
#22
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

Papegai a écrit:
Je suis dans l'ensemble entièrement d'accord avec tout ce qu'a dit Le Farfa... (sauf l'othographe ).


Oui, ben, tout pareil. Et ce n'est pas cette nuit, toujours pas couché, que je vais arranger les choses.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 27/04/2007 05:04
Haut


Re: Detail des enchainements des saluts
#23
Accro
Accro


Salut à tous !

Je suis heureux et flatté (si) que l'on puisse adhérer à mes propos. Puis-je me permettre des précisions ?

Citation :

rohirrim a écrit:
très bonne définition


Merci.

Citation :

d'une sorte de 3è voie


En plus, c'est d'actualité en cette période d'entre deux tours !

Citation :

qui peut-etre pourrait satisfaire un maximum de pratiquants !... et diminuer les querelles de chapelle;


Évidemment, j'aimerais bien que ce soit le cas, dans la mesure où c'est mon approche ! Cependant, n'oublions pas qu'elle sera fluctuante en fonction du contexte, pouvant devenir plus ou moins historique ou spectaculaire à l'occasion.

Citation :

Après, l'important est de savoir à quel moment on fait du "spectacle" et à quel moment on fait du "plausible", en toute sincérité.


Tout à fait. Mais encore une fois, cela va dépendre du passif des participants au spectacle, du contexte du spectacle lui même et au vécu du publique : un reconstitueur présentant un combat dans un marché médiéval devant une horde d'historiens attentifs n'aura pas la même définition du plausible que le fana d'escrime contemporaine faisant un spectacle de cape et d'épée devant un public famillial.

D'où la nécessité de se remettre constament en question.

Citation :

Et puisqu'on parle de sincérité, croyez-vous vraiment que c'est grace aux applaudissements que l'on mesure la qualité réelle de son travail ? Non, avec du recul, de l'expérience, on sent, on sait si ce que l'on a fait a été bien, ou si on s'est loupé...


Une chose importante est d'aller à la rencontre du public et de discuter avec lui. Avec l'expérience, on fini par être capable de décoder son ressentit en fonction de ce qu'il dit. Il est bon également de se filmer, parce que le public est essentiel mais n'est pas tout.

Citation :

et encore, la notion de "qualité" est relative à son niveau technique ou son aisance en public (ou en assaut);


La technique est nécessaire : c'est ce qui donne de l'aisance et sa richesse qui permet la diversité, donc d'éviter la monotonie. Toutefois, la qualité d'un spectacle n'est pas la seulement lié à la qualité de la technique d'escrime. Faire tout les mouvements, même correctement, n'est pas suffisant.

Au passage : même lorsque l'on fait de l'historique, lorsque l'on se présente devant un public on ne peut pas faire l'économie du théâtre.

Citation :

je pense que dans un cadre associatif, cadre ou les gens viennent pratiquer par plaisir, par envie, chacun doit pouvoir faire, même s'il est moins bon qu'un autre, ne serait-ce que pour progresser par la pratique sur le terrain... après le tout c'est de trouver comment lui faire faire ce qu'il a à faire, son rôle dans la prestation.


Le plaisir est important : comment donner du plaisir si on en prend pas soi-même ? Cependant, lorsque l'on présente un spectacle, il est essentiel de se souvenir que l'on fait cela pour le public.

Après, l'expérience a un rôle énorme. C'est donc un argument important pour impliquer tous les membres d'une association, les plus novices étant encadrés par les plus expérimentés. Et puis, bien sûr, il faut également que personne ne se sente mis à l'écart, sinon la fuite des adhérants est à craindre. Toutefois, il faut toujours le faire dans le respect du public.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 26/04/2007 02:16
Haut


Re: Detail des enchainements des saluts
#24
Accro
Accro


Salut à tous !

Tiens, voilà que le sujet dérive vers la valeur de l'historicité en spectacle. Et chacun de prêcher pour sa paroisse, parfois avec une certaine mauvaise foi : l'une des pratiques serait une école d'humilité, tandis que l'autre ne serait que l'apanage de dilletantes égocentriques.

Certes, il n'est pas difficile de trouver des pratiquants d'escrime historique qui ne travaille finalement pas la technique et ne cherche fondamentalement qu'à se foutre sur la gueule. Bien sûr, il est aisé de trouver des pratiquants d'escrime de spectacle qui prétendent que ce qu'ils font est bien sous le simple prétexte qu'ils entendent des applaudissements (ce qui est de toute façon quasiement tout le temps le cas).

Cependant, est-il judicieux de juger une discipline à l'aune de ses plus mauvais pratiquants ? Après tout, ce n'est pas parce qu'il existe de mauvais tireur en escrime moderne que l'on peut considérer que cela ne vaut rien comme sport... De même, oublier qu'il existe des pratiquants d'escrime historique qui font un travail minutieux et pointu ou qu'il y a des pratiquants d'escrime de spectacle qui font du travaille sérieux et complexe est bien souvent la marque d'un esprit étroit et également de mauvais pratiquants dans sa propre discipline. De plus, c'est la preuve d'un argumentaire bancale : on présente un constat biaisé parce fondamentalement son point de vue ne tient pas.

Pour en revenir plus particulièrement au sujet qui tend à se dessiner dans ce fil de discussion, je trouve que l'on ne s'est pas fixé sur le fond du problème : la finalité. Savoir quel est l'objectif est la seule chose qui peu donner du sens à la démarche. Si le but est de faire de la reconstitution historique, alors la bonne démarche est de se référer aux traités, en n'oubliant pas qu'il ne faut pas les prendre pour argent comptant et que l'on risque fort de ne pas les bien comprendre, au moins à la première lecture, pour ensuite confronter ce que l'on en a retiré à l'expérimentation sur le terrain. Si la finalité est de s'adresser à un public, alors la bonne démarche est de se poser la question de ce que l'on donne à voir --- de quoi cela a-t-il l'air d'un point de vue extérieur, en se méfiant de ne faire qu'un numéro de dextérité un peu creux, --- de l'aspect lisible de sa prestation et de l'adéquation avec ce que l'on prétend retracer --- un âpre combat à mort effectué à la vitesse d'un escargot a raté son objectif, même si le public applaudira de toute façon.

Puisqu'il s'agit surtout d'escrime artistique ici, laissez moi m'attarder un peu plus sur ce sujet. Je pense que l'on doit d'abord se poser la question de l'adéquation au contexte : dans le cadre de journées historiques, par exemple, il sera pertinant et de bon ton de se tenir aux techniques de l'époque retracée et de la réalité des faits. À l'inverse, s'il s'agit d'un festival de cape et d'épée ou médiéval fantastique, alors il est préférable de ne pas oublier que l'on attend du spectaculaire et plus de fantasme que d'historicité.

Après, savoir qu'elle approche est la meilleur n'a pas de sens. Du moment que c'est fait avec sérieux et humilité, il n'y a pas de meilleure méthode même s'il est normal que les goût de chacun fasse préférer un genre plutôt qu'un autre. Par exemple, dans « Tigre et Dragon » d'Ange Lee, les combats ne font pas appel à des techniques historiques et les chorégraphies ne sont pas réalistes, loin s'en faut. Toutefois, ils ne sont pas pour autant plus mauvais que ceux des « Duelistes » de Ridley Scott, ceci même si à titre personnel je préfére le deuxième au premier.

Alors, par pitié, évitons les argumentaires partisants et de toute façon injustifiables du genre « c'est comme ça qu'il faut faire et pas autrement. » Ce qui est anormal, dans le cas d'une approche historique, c'est l'absence de rigueur par rapport à une époque et de céder au fantasme. Dans le cadre du spectacle, l'anormal ce sont les erreurs scénaristiques, de mise en scène ou le manque d'adéquation avec l'histoire que l'on raconte (par exemple le manque de dynamisme). Dans tous les cas, il ne faut pas non plus se contenter de peu, le travail est une vertue essentiel.

Au delà, bien sûr, il est interessant que chacun expose son approche mais en n'oubliant pas qu'il s'agit d'un point de vue et non d'une vérité absolue.

Par exemple, pour ma part, mon approche favorite est le spectacle plausible. C'est-à-dire que je ne suis pas un adepte du purement réaliste, dans la mesure où je cherche à raconter quelque chose, tant par le combat que par le reste du jeu théâtrale, et que j'ai donc besoin d'un travail sur les attitudes qui est assez loin d'un véritable combat si, par exemple, je regarde les vrais duels qui ont été filmés aux débuts du cinématographe. Cependant, à l'inverse, j'estime tout de même qu'il s'agit de retracer un combat et que donc on ne doit pas partir trop loin dans le purement spectaculaire, comme par exemple faire plus d'acrobatie que d'escrime, sous peine de ne plus donner l'impression de se battre. En clair, je ne suis ni « Tigre et Dragon, » ni « Les Duelistes » mais entre les deux, c'est-à-dire proche de ce que l'on voit dans « Le Bossu » de Philippe de Broca sortit en 1998 (avec Daniel Auteil et Vincent Perez). Je me permet donc de rajouter, à l'occasion, une petite touche de techniques très contemporaines, d'acrobatie ou d'arts-martiaux non européens mais en essayant toujours de garder un lien avec des techniques historiques et en me posant la question de savoir si cela me permet de poser mes personnages, de participer de la narration de mon histoire et si cela garde un aspect plausible dans le contexte de mon histoire --- sachant que la notion de crédibilité ne sera pas la même pour le béotien, le pratiquant d'arts-martiaux, le canneur ou l'escrimeur, donc qu'il faut essayer d'évaluer aussi son public. Pour arriver à cette fin, il faut que je sois en permanence conscient d'utiliser une technique historique ou non. Est-ce la bonne méthode, la meilleur ? Je pense que cette question n'a pas de sens. Par contre, c'est l'approche qui me satisfait le plus.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 25/04/2007 02:19
Haut


Re: escrime de spectacle et publicité
#25
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

Le_Batard a écrit:
Ca sent le vécu Farfadet... ^^


Sans doute. Mais je suis partageur, puisque je te permet de profiter un peu des problèmes que j'ai créés !

Et j'aime bien les discussions sybillines en publique, bourées d'allusions que seul les protagonistes peuvent comprendre, tandis que les autres en sont réduits à rester dans la totale expectative !

Sinon, je n'ai pas lu les nouvelles interventions de Musashi et je m'en tamponne, je ne vois pas comment il pourrait dire quelque chose d'intéressant. Simplement, sachez que lui répondre ne provoquera comme seul effet que de lui en faire ajouter une couche. Donc, si vous voulez éviter qu'il donne une mauvaise vision de votre travail, la meilleur solution est de lui opposer ce qu'il mérite : le mépris. De toute façon, à part la critique gratuite, il n'a jamais rien fait de sa vie et ne fera jamais rien.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 20/04/2007 23:47
Haut


Re: escrime de spectacle et publicité
#26
Accro
Accro


Salut à tous !

Ne nourrissez pas le troll. Et puis, très honnêtement, qui se soucie de l'avis de Musashi ?

Sinon, je trouve qu'il y a matière à un débat intéressant :

Citation :

esca a écrit:
je trouve que les changements de plans sont un peu trop nombreux ou trop rapides, on a pas vraiment le temps d'observer des échanges intéréssants durant le combat...


Attention : il n'y a pas de montage neutre et le nombre de fois où l'on change de plan a un effet important sur le ressentit. Ainsi, si les plans sont longs, on décode certes bien ce qui se passe mais alors on a aussi une certaine tendance au détachement. Au contraire, un montage plus dynamique à tendance à maintenir sur le qui-vive et par la même faire ressentir au spectateur une sensation d'incertitude, de ne pas pouvoir s'attendre à ce qui va se passer.

En conclusion, si l'on se place dans le point de vue d'un personnage qui surclasse clairement ses adversaires, je pense que c'est en effet une bonne idée de laisser vraiment décoder absolument tous ce qui se passe. Au contraire, ici les deux personnages sont dans une situation d'inquiétude, de défendre leur vie. Un montage plus nerveux me semble donc une bonne idée. C'est toute l'affaire de l'audiovisuel : il ne s'agit pas seulement de montrer mais aussi de faire ressentir.

Voilà pour ma réaction là dessus.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 20/04/2007 00:39
Haut


Re: escrime de spectacle et publicité
#27
Accro
Accro


Salut à tous !

Don't feed the troll, it's for that purpose that he does what he does !

Sinon, sympathique ce petit film. J'aime bien l'idée. Je relève un certaine pointe de culture Canal et même Nul : nostalgie de l'époque des « Régis est un con ? »

Puis-je me permettre, histoire d'être un semblant objectif ? Je pense que cela aurait été plus fort sans le prologue, même si cela demanderait de retravailler un peu la fin. Je regrette aussi que vous tiriez trop de pied ferme à mon sens.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 19/04/2007 00:37
Haut


Re: Detail des enchainements des saluts
#28
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

Papegai a écrit:
A vrai dire, je n'ai jamais vu ce dvd, mais je ne sais pas pourquoi tu affirmes cela: cela peut permettre à quelqu'un qui débute d'apprendre et travailler les saluts.


Si je ne le conseille pas, c'est que je pense que pour être bien fait un salut ne doit pas se contenter de comporter tous les mouvements : l'interprétation et la manière sont également essentielles et je trouve qu'elles manquent dans ce DVD, donc je ne trouve pas que c'est un bon exemple or, pour moi, il est préférable d'apprendre sur un bon exemple.

Citation :

un peu comme le HANON pour ceux qui travaillent le piano (ah là là... trop drôle, "le Hanon" - ce nom me revient en mémoire au moment où je l'écris: un salut amical à tous les pianistes).
Le Hanon, ce sont des mélodies très basiques, et tu les travailles sur tous les rythmes, dans toutes les variations


La comparaison est intéressante, quoique je ne dirais pas que le Hanon contient des mélodies, il s'agit d'exercices. Non pas pour le plaisir de jouer les pointilleux (même si j'aime ça) mais parce que je trouve que le Hanon est plus l'équivalent des fondamentaux. Les saluts, en eux-même, ne sont pas que de bons exercices, ils peuvent servir en spectacle s'ils sont bien fait et si on ne s'arrête pas qu'à cela.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 15/04/2007 23:55
Haut


Re: La HONTE / Attrape GOGO
#29
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

Musashi a écrit:
N’est-ce pas ? Toutes qualités bien asiatiques.


Bien sûr... D'autre part, les japonais sont petits et les anglais ont de grandes dents. Bref, en une seule réplique soit disant ironique, nous avons tout le niveau de tes remarques. Il est tellement courant de dire que quelque chose est de la grosse daube simplement parce qu'on ne les comprend pas...

Cela dit, tu es un gros troll et discuter avec un troll n'a pour effet que de l'alimenter, d'autant que ton seul but est de sentir important parce que toi, tu connais la vérité. La seule chose qui m'importait était de battre en brèche tes arguments fallacieux pour les personnes de passage et que Carolinska ne fuie pas en essayant de faire en sorte qu'elle se rende compte que les Musashi ne représente pas l'esprit général des participants de ce forum. Pour le reste, je n'en rajouterais pas.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 14/04/2007 00:18
Haut


Re: La HONTE / Attrape GOGO
#30
Accro
Accro


Salut à tous !

J'apprécie beaucoup le calme, la tempérance et la modération de Musashi...

Citation :

Musashi a écrit:
Et pourtant, il n'est pas très compliqué de voir que le DVD des Lames sur Seine est réalisé "sous la coordination du Maître Claude CARLIEZ". http://www.escrime-artistique.com/aaf/frames.html
Donc, soit Carliez a bien coordonné, et donc il en porte la responsabilité (cette pub est sur le site de l'AAF, dont il est président), soit il s'est fait mené en bateau pour qu'on lui extorque sa caution.


Encore faut-il savoir ce que cela signifie que coordination... Il reste que ces saluts ont été inventés par Claude et que c'est lui qui les a enseigné, notamment à Michel Olivier. Il me semble également qu'il est passé sur le tournage du DVD. Reste qu'il s'agit bien d'un DVD des Lames sur Seine, qui l'ont répété à leur salle sans que Claude ne soit là, et non de Claude.

Citation :

En gros, ce sont des suites de gestes absolument inpeptes, et sans intérêts.

[...]

HEUREUSEMENT pour Carliez, qu'il laisse autre chose derrière lui (ces mises en scène de combat sur pellicule), que ces pathétiques fadaises de Salut !!!
N'avez-vous pas honte de proposer ces saluts débiles dans un spectacle : c'est vraiment le niveau zéro, ce qui peut y avoir de plus ennuyeux et rébarbatif pour de pauvres spectateurs.
Alors, évidemment, on peut faire de l'attrape-gogo, et dire au public que c'est un salut Louis machin truc de mes fesses. QUELLE HONTE !!! Ces saluts sont sortis de l'imagination de quelque esprit malade et n'ont rien d'historique.
Qu'on nous débarrasse enfin de ces meerdes, et que celui qui ose montrer ça, soit vouer aux gémonies.


Comme quoi, les saluts ont des vertus que ton esprits trop étroit ne peu pas envisager. Sans doute parce que tu n'es pas capable de les biens réaliser. Et, détrompe toi : un salut bien fait, le public apprécie. Encore faut-il qu'il soit bien fait, qu'il n'y est pas que ça dans le spectacle et ne pas en faire trop, c'est sûr. Cela dit, un salut est un bon moyen de conclure un spectacle.

Cela dit, je suis d'accord sur le fait qu'il ne faut pas faire que ça en spectacle et qu'ils ne sont pas historique.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 12/04/2007 19:42
Haut



(1) 2 3 4 ... 10 »



Escrime-Info : Mentions légales