http://escrime-institut-ffe.fr/index.php/diplomes/dejeps/307-formation-des-maitres-d-armes-2020-2021
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
60 utilisateur(s) en ligne (51utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 0
Invités : 60

plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Index du forum


Accueil » Tous les messages (Lindir)

BasBas



Re: l'escrime militaire
#91
Dort sur place
Dort sur place


Il reste une poignée de maîtres d'arme militaires mais il ne semble pas qu'il s'agisse d'une spécialité d'avenir dans l'armée.
Contacte la Fédération des clubs sportifs et artistiques de la défense (FCSAD) pour connaître les clubs affiliés.

Date de publication : 03/03/2005 13:43
Haut


Re: MONAL 2005
#92
Dort sur place
Dort sur place


Yeah ! Belle affiche, joli travail sur la typo. !
Et le site n'est pas mal non plus.

Date de publication : 02/03/2005 13:47
Haut


Re: j'ai trouver un fleuret dans un vieux granié abandonné et j'aimerai
#93
Dort sur place
Dort sur place


Et un vieux mode d'emploi d'EI pour éviter d'ouvrir le même sujet à deux endroits différents

[edit] Devancé par Sebv. Quelle vigilance !

Date de publication : 01/03/2005 15:43
Haut


Re: Réconcilier escrime artistique et escrime historique
#94
Dort sur place
Dort sur place


Le mot sous cette forme apparait à la fin du IXe siècle si l'on en croit l'Académie.

ÉPÉE n. f. IXe siècle, spede ; XIe siècle, espee. Issu, par l'intermédiaire du latin spatha, du grec spathê, désignant d'abord un battoir utilisé par les tisserands, puis signifiant « spatule ; épée »

Date de publication : 01/03/2005 11:54
Haut


Re: fleuret retrouver dans un vieux grenier dont je ne sais pas quelle valeur il a.
#95
Dort sur place
Dort sur place


Citation :

desseij a écrit :
je cherche des renseignement a propos d'un fleuret retrouvé dans un grenier abandonné. la seule chose que j'ai pu remarquer est qu'il y a une in scription sur la lame, il y a le mot "sulingen" si quelqu'un aurait un quelquonque renseignement sur ce fleuret je serais ravi qu'il me l'en imforme.

merci d'avance.


Ça ne serait pas plutôt "Solingen" ?

Date de publication : 28/02/2005 09:56
Haut


Re: Epées d'honneur
#96
Dort sur place
Dort sur place


Justement, lépée dont nous parlons est plutôt milieu XVIIIe. Elle s'inspire d'une forte-épée de cavalerie allégée pour les troupes combattant à cheval et à pieds.

Date de publication : 25/02/2005 15:50
Haut


Re: Epées d'honneur
#97
Dort sur place
Dort sur place


Citation :

Michael a écrit :
C'est une Schiavone, non ?


Quoi ? L'arme remise ? Non, forte épée mousquetaire, réplique de la paire d'épée visible aux Invalides. Plus exactement de celle le la 2e cie.

Date de publication : 25/02/2005 12:14
Haut


Re: Tendinite au coude
#98
Dort sur place
Dort sur place


Ça, boire de l'eau c'est pas facile tous les jours.

Quant à l'ostéo, ça me rappelle quelqu'un...


Date de publication : 24/02/2005 16:57
Haut


Re: parlons Legislation (----> armes blanches)
#99
Dort sur place
Dort sur place


Nemo censetur ignorare legem

Nul ne peut se prévaloir de son ignorance de la loi pour en empêcher l'application. Quand à la vocation de l'arme, elle peut être retournée : tout objet pouvant servir à blesser ou à tuer serait une arme. Sors dans la rue avec une batte à la main pour vérifier.

Pour SilverKnight, le problème n'est pas tant de posséder que d'avoir sur soi. Quant à se renseigner, remonte un peu le fil, le texte invoqué me semble convenir. Sinon, Voici une petite synthèse.

Tarde venientibus ossa

Date de publication : 24/02/2005 15:54
Haut


Re: cherche schéma des gardes
Dort sur place
Dort sur place


Va voir sur le site de Star wars. C'est le dernier cri.

Date de publication : 24/02/2005 13:38
Haut


Re: cherche schéma des gardes
Dort sur place
Dort sur place


Merci Michel, t'es le plus fort, mais grâce à toi les sites renvoient maintenant le message suivant :

Citation :
The web site you are trying to access has exceeded its allocated data transfer. Visit our help area for more information.

Access to this site will be restored within an hour. Please try again later.



Date de publication : 23/02/2005 16:46
Haut


Re: cherche schéma des gardes
Dort sur place
Dort sur place


Citation :

Agecanonix a écrit :
Cherche chez les bouquinistes, dans le grenier de tes grands-parents, etc... un Petit Larousse Illustré antérieur à 1958.
A l'article escrime, tu as des gravures sur les huit positions (avec un fleuret à l'ancienne, avec la coquille remplacée par un huit !)

C'est mes souvenirs de prime jeunesse, et le bouquin, je l'ai perdu depuis longtemps...

Alors, bonne recherche !


Pour le centenaire de la chose, Larousse a édité un coffret contenant le dernier opus et un fac-similé du premier Larousse illustré. La planche consacrée à l'escrime -ou encore à la boxe si je me rappelle bien- suggère que toute personne éduquée se devait de savoir se mettre en garde armé ou non. Très amusant à consulter.

Date de publication : 23/02/2005 16:09
Haut


Re: pourquoi la sciabola ne ferait-elle pas partie de l'escrime ?
Dort sur place
Dort sur place


Citation :

scholie a écrit :
Citation :

Lindir a écrit :
Scholie suggère

(Lindir est l'interprète officielle de ma pensée).


Mea culpa, j'aurais dû écrire "Scholie suggère peut-être..." ou bien encore "Il me semble avoir compris que..."

Date de publication : 23/02/2005 16:01
Haut


Re: et les filles !!!!!
Dort sur place
Dort sur place


Heureusement qu'une nouvelle épreuve sera proposée en demonstration à Turin.
Le triathlon hivernal : Ski de fond, tir à la carabine, épée sur glace.

Date de publication : 23/02/2005 14:34
Haut


Re: pourquoi la sciabola ne ferait-elle pas partie de l'escrime ?
Dort sur place
Dort sur place


Scholie suggère que la vision olympique de l'escrime qui se réduit à 3 armes ne rend pas compte d'une discipline dont l'étymologie du nom rappelle qu'il s'agit d'un art du combat.

En d'autres termes, alors qu'un maître d'arme a pu enseigner le combat à la bayonnette, à la hallebarde ou à la pique en d'autres temps ; notre vision s'est réduite au maniement de trois armes.

Ces trois armes reflétant une évolution du duel.

Bref, alors que l'escrime s'est divisée en une voie militaire et une autre civile vers le XVe (je suppose), l'escrime olympique ne s'est construite que sur la voie civile.

Date de publication : 22/02/2005 14:21
Haut


Re: Escrime-ancienne, recherche de club...
Dort sur place
Dort sur place


Sacré Hobbes, pas mal le coup du p'tit frère.

Les bases d'un grand mouvement œcuménique entre escrime olympique, escrime artistique et escrime historique viennent d'être jetées sur EI.
Tu n'auras plus à te cacher.

Date de publication : 18/02/2005 13:20
Haut


Re: "D'Artagnan et les trois mousquetaires"
Dort sur place
Dort sur place


Je me contre-fiche du traitement de l'escrime dans ce film. En revanche, qu'il s'agisse d'un divertissement n'excuse pas une telle médiocrité. Et le budget consacré à fabriquer cette infâme bouillie encore moins.

Date de publication : 16/02/2005 09:40
Haut


Re: "D'Artagnan et les trois mousquetaires"
Dort sur place
Dort sur place


Citation :

Michael a écrit :
La cavalerie et la sellerie étaient superbes, les anachronismes pas pires que dans les autres versions des 4 mousquetaire.


Mouais, cavalerie et harnachements corrects.

En la matière, le préfère largement les rares scènes équestres du Bossu de Brocca.

Date de publication : 15/02/2005 17:50
Haut


Re: "D'Artagnan et les trois mousquetaires"
Dort sur place
Dort sur place


Citation :

Rom a écrit :
Au passage, c'était annoncé comme une adaptation libre du roman de Dumas alors fallait s'y attendre. Au lieu de cracher dessus, il faudrait voir ça comme de la pub moderne pour la FFE.


Une adaptation ? Et libre ? Ça ne rentre même pas dans la liste des pastiches !!!

Une adaptation suppose des dialogues, une mise en scène, une direction d'acteur, un scénario, des personnages...

Date de publication : 15/02/2005 15:38
Haut


Re: "D'Artagnan et les trois mousquetaires"
Dort sur place
Dort sur place


Mais il y avait des duels, tu as mal regardé. Ce film n'est qu'un grand duel verbal, une vertigineuse escalade de la replique la plus naze. Le combat fut rude.

Date de publication : 15/02/2005 12:34
Haut


Re: "D'Artagnan et les trois mousquetaires"
Dort sur place
Dort sur place


Les effets spéciaux étaient sans doute là pour masquer l'absence totale du moindre effet normal que l'on peu attendre de ce genre de film.

Des dialogues et une mise en scène affligeants de platitude et d'imbécilité.

Comment faire un film de série B tout juste bon à passer le mercredi après-midi à l'heure du goûter avec une distribution prestigieuse et les moyens qui vont avec ? La confier à TF1.

Date de publication : 15/02/2005 10:43
Haut


Re: On est des bidons !
Dort sur place
Dort sur place


Ah, les histoires de l'oncle N2R !

Date de publication : 10/02/2005 17:47
Haut


Re: Réconcilier escrime artistique et escrime historique
Dort sur place
Dort sur place


Il reste de la place pour une "belle" escrime électrique. Ça n'est certes pas une escrime qui fait monter sur les podiums, mais une escrime qui fait aussi plaisir après une journée de boulot.
Quelque chose comme de l'escrime loisir.
Contrairement à Jérôme, j'ai rencontré des électriciens qui avait le souci de toucher mais "proprement" : de l'opposition, du combat, mais dans la convivialité et le désir (et le plaisir) de bien faire.

Je pense aussi que l'idée de gagner comme une fin en soi est un peu courte. Je conçois l'idée de gagner comme un excellent moyen de mettre en œuvre un certain nombre de choses comme la combativité, la volonté, la technique, la tactique, l'effort physique et j'en passe. Finalement, un prétexte, indispensable, puissant, mais juste un prétexte.

Date de publication : 10/02/2005 16:33
Haut


Re: les pieds dans le plat
Dort sur place
Dort sur place


Mon p'tit gars, il ne me semble pas avoir critiqué le moins du monde l'EA ou l'EH, et encore moins ses pratiquants. Mais apporté un témoignage personnel et remis en cause le lien : j'ai vu les JO, je fais de l'électrique, j'ai vu Le bossu je fais de l'EA, je dors en amphi d'histoire, je fais de l'EH.
Et si l'escrime électrique s'est éloignée du combat, elle nécessite toujours un esprit de combativité : sur la piste, je dois battre de type qui est en face.
Maintenant que tu a réglé tes comptes avec l'électrique, je suis disposé à accepter tes excuses.


Date de publication : 09/02/2005 14:29
Haut


Re: les pieds dans le plat
Dort sur place
Dort sur place


Je vais apporter mon modeste témoignage d'adulte encore débutant et purement électrique.

J'ai commencé l'escrime il y a un an pour "faire comme d'Artagnan" ou en tout cas parce que ce sport répond à un imaginaire.

Cependant, je me suis tourné vers l'escrime "électrique", parce que pour moi, "faire comme d'Artagnan" c'est utiliser une arme pour combattre plus que retrouver ou simuler des techniques plus ou moins historiques ou plus ou moins "artistiques" (et je préfèrerais employer là de terme "spectaculaire").

Je ne nie pas l'éventuelle complémentarité des escrimes "olympique" (c'est mieux qu'"électrique"), historique et artistiques.

Je discute cependant le lien de cause à effet qui voudrait que les JO conduisent à l'electrique et les films de cape et d'épée à l'EH ou l'EA.

Date de publication : 09/02/2005 14:02
Haut


Re: parlons Legislation (----> armes blanches)
Dort sur place
Dort sur place


Je file hors sujet mais que savons-nous des armes de poing des mousquetaires entre 1630 et 1660 env. (c-à-d entre les 3 mousquetaires et le vicomte de Bragelonne) ? La plupart des représentations sont plus tardives. À partir des années 1670 on les voit armés de fortes épées "à la mousquetaire" puis au milieu du XVIIIe de fortes épées inspirées des modèles de cavalerie.

Date de publication : 07/02/2005 17:04
Haut


Re: parlons Legislation (----> armes blanches)
Dort sur place
Dort sur place


Les épées décoratives et les épées semi-combat (sic !) m'ont l'air bien bien toc. Et toute ressemblance avec une épée existant ou ayant existé serait purement fortuite.
Quant au fleuret, je crois me rappeler que les premiers fleurets étaient montés sur des gardes et poignées de rapière. Les premiers fleurets montés sur des gardes et poignées spécifiques l'aurait été en France. Et là, ça ne ressemble pas à grand chose. Mais je m'avance peut-être.
Tiens, les lames "Old forge" sont à mourir de rire.

Date de publication : 07/02/2005 15:10
Haut


Re: Pourquoi la sciabola ne fait-elle pas partie de l'escrime ?
Dort sur place
Dort sur place


Charge de choc, tirs d'armes légères, baïonnettes, piques, artillerie, ça ça désorganise. Le sabre n'est une arme militairement efficace qu'à cheval, contre cavaliers et piétons et dans un mouvement de choc collectif. Ou en mélée dans les armes longues sont devenues inutilisables.
Ton argument me semble pertinent mais imagines-tu dans la mélée un sabreur chercher à toucher aux jambes ? Je ne suis pas sûr non plus que lors des _relativement_ rares duels au sabre un coup "bas" n'était pas très risqué pour celui qui le portait.

Date de publication : 07/02/2005 12:33
Haut


Re: Pourquoi la sciabola ne fait-elle pas partie de l'escrime ?
Dort sur place
Dort sur place


L'épée est une arme de duel, le sabre une arme de guerre. Les conditions d'utilisation sont très très différentes.

Imaginez un tireur se fendre sur le champ de bataille !

Les déplacements sont différents, l'espace disponible aussi, et la mélée ne favorise guère une escrime fine et/ou de pointe.

Par ailleurs, les coups "bas" blessent. Et sur le champ de bataille, un bon ennemi est un ennemi mort.

Date de publication : 07/02/2005 12:14
Haut


Re: Pourquoi la sciabola ne fait-elle pas partie de l'escrime ?
Dort sur place
Dort sur place


Que l'on conçoive le sabre comme une arme de cavalerie, d'infanterie, ou de duel (elle a été les trois), je n'imagine pas qu'il se prête à des coups « bas ».
S'il l'on ne considère que son principal usage, le combat en mêlée, j'imagine que toucher les jambes est plus dangereux pour l'attaquant que pour le défenseur.
Si l'on ne retient que son origine cavalière, les jambes apparaissent comme des objectifs encore plus difficiles, protégés, et peu névralgiques.
Je doute qu'on ait cherché à épargner les chevaux, toucher aux jambes était à mon avis surtout compliqué et inefficace.

Date de publication : 07/02/2005 10:04
Haut



« 1 2 3 (4) 5 6 7 ... 13 »



Escrime-Info : Mentions légales