https://www.fencing.my-solutions.fr/contents/fr/about.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
69 utilisateur(s) en ligne (48utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 0
Invités : 69

plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Index du forum


Accueil » Tous les messages (shozo78)

BasBas



Circuit national cadet fleuret Ecully
#61
Habitué
Habitué


Vraiment pas possible d'avoir le suivi du tournoi quelque part ?

Date de publication : 26/01/2014 07:57
Haut


Re : sport de combat en milieu scolaire et mixité : l'exemple de l'escrime
#62
Habitué
Habitué


Bonjour,
Un constat : passage d'une question sur la gestion de l'hétérogénéité (dont la mixité sexuelle - car on pourrait avoir la mixité sociale, ou autre) à une question sur la "résolution des problème de la mixité".
Une question : en quoi la mixité (sexuelle ou autre) est -elle perçue comme étant un problème ?
Une remarque : les finalités de l'EPS ne sont pas celles de la pratique sportive "fédérale" ou compétitive. Ce qui explique qu'il n'y a pas de "rugby" mixte en compétition (sauf des pratiques édulcorées du contact comme le "touch rugby").
Un conseil : Redéfinir clairement l'articulation Problématique générale - hypothèse de recherche sinon, il y a un risque à se "perdre" dans un sujet aussi vaste. Quelle sera la discipline scientifique d'appui pour traiter le sujet ??

Ainsi, une recherche (en général) répond à une question somme toute assez modeste et ne cherche pas à "refaire le monde". Par exemple :
- on peut chercher à montrer (à partir d'un constat d'un moindre engagement des filles dans l'activité) que l'escrime permettra un plus grand engagement (attesté par exemple par une série de mesure physiologiques) que d'autres sport d'opposition ou de combat. Donc meilleur bénéfice pour la physiologie et la santé des personnes. La physiologie (de l'effort) sera la discipline support.
- on peut également chercher à montrer que les filles éprouvent, une plus grande satisfaction à pratiquer l'escrime que la lutte et qu'elle s'y sentent plus compétentes (et donc à plus long terme favorisant l'appétence pour la pratique physique et le maintien d'une activité quand elles seront adultes). La discipline serait alors la psychologie (sociale)
- etc…

En espérant que ma contribution "méthodologique" aura pu être utile.


Date de publication : 22/10/2013 11:35
Haut


Re: Pise Fleuret Cadet
#63
Habitué
Habitué


Bonjour,
Pour ceux qui suivraient encore nos aventures… et bien tout le monde a récupéré son matériel. Ouf ! Quel soulagement. Tous les parents nous comprendront (3/4 fleurets, chaussures, tenue 800 newton, 2 cuirasses électriques, …). Je me voyais déjà demander un crédit à la consommation au petit bonhomme vert qui fait de la pub à la télé.
Donc tout est bien qui finit bien.

Date de publication : 12/02/2013 07:35
Haut


Re: Pise Fleuret Cadet
#64
Habitué
Habitué


Bonjour Macca,
Les housses sont à l'aéroport.

Date de publication : 11/02/2013 18:18
Haut


Re: Pise Fleuret Cadet
#65
Habitué
Habitué


Bonjour,
Filles récupérées à 23h20, tentative pour récupérer les bagage jusqu'à plus de minuit (on a fermé l'aéroport !), et…surprise, les bagages étaient partis à Pise par l'avion de 20 heures malgré la demande par courriel des italiens de garder les sacs à Paris. Tant d'incompétence fait peur…
Donc même pas certain de récupérer quoi que ce soit.
En tous les cas, un grand merci aux garçons de la ligue (Thomas, Audric et les autres, ainsi qu'aux parents qui ont laissé les instructions - j'espère que nous aurons l'occasion de vous payer un petit verre de remerciement), au Maître d'Armes de Nice qui a trouvé des plastrons, et à Maître Dumont qui a été embarqué dans cette galère alors que ce n'était même pas ses élèves mais qui a vraiment assuré.
Bon, vous imaginez, mauvaise compétition, pas mal de frustration…

La saison internationale est finie, et même si c'était sans une bonne expérience pour les filles, et ben c'est tant mieux.

Date de publication : 11/02/2013 08:00
Haut


Re: Pise Fleuret Cadet
#66
Habitué
Habitué


"Méchant", mais drôle

Date de publication : 09/02/2013 17:14
Haut


Re: Pise Fleuret Cadet
#67
Habitué
Habitué


Demande de service au parents des garçons de la Ligue de Versailles.
Concernant la tenue, il sera difficile de demander à des garçons de Lyon, Nice ou Strasbourg de laisser leurs affaires car nous aurons du mal à leur rendre. Donc j'ai tendance à me retourner vers les gens de la ligue.
Bon, j'imagine que vous connaissez la fée clochette qu'est ma fille (1,55, pointure 38 et main au même gabarit). je crains qu'avec la meilleure volonté du monde, il n'y ait guère de tenue qui lui aille pile poil et ses pantoufles de vair puissent être fournies par des jeunes gens aux pieds ressemblant parfois à des péniches .
Est-ce que vous pouvez envoyer un petit message à vos loustics pour qu'ils essayent de l'équiper au mieux (masque, fleurets, tenue, chaussette - s'il en reste une paire de propre ! je pense qu'elle fera avec) - j'ai déjà eu le papa d'un tireur que je connais au téléphone, il est OK, mais bon comme il y a environ 25 cm de différence de taille, j'ai comme un léger doute (sans doute plus aisé avec les autres filles qui sont d'un plus grand gabarit) ?
Même éventuellement, parce qu'elle n'a pas de somme énorme sur elle (juste pour la logistique du tournoi + un petit supplément pour imprévu), il lui sera peut-être nécessaire d'acheter un gant et une paire de chaussure. Si ils pouvaient faire le complément, ce serait sympa. Je rembourserai "intérêt et principal", foi d'animal.

Je vous remercie par avance.

PS. Pourquoi 6 garçons pris en charge et seulement 4 filles ??


Date de publication : 09/02/2013 16:18
Haut


Re: Pise Fleuret Cadet
#68
Habitué
Habitué


sur le lien du haut, en dessous du lien vers les résultats, le lien vers le streaming. Si vous avez la chance d'avoir vos ouailles sur les pistes 1 à 6 (et qu'il y ait du débit !)

Date de publication : 09/02/2013 15:18
Haut


Re: Pise Fleuret Cadet
#69
Habitué
Habitué


Well done !
J'ai le lien :
http://www.eurofencing.net/code/
puis suivre le lien sur "Real Time Results" http://www.eurofencing.net/pisa/index.htm

Trop fier de moi.

Date de publication : 09/02/2013 14:52
Haut


Re: Pise Fleuret Cadet
#70
Habitué
Habitué


Bonjour,
Que ce soit bien clair (ma fille est dans les 4 escrimeuses), j'aurais tout à fait souhaité que ma fille parte avec un regroupement fédéral. C'est bien parce qu'il n'y a rien d'organisé qu'elle est partie sur Easy Jet. Se déplacer à ses frais sur toute une saison européenne oblige à choisir le tarif plutôt que le service (très visiblement en dessous de tout).
Donc cessez de parler de parents qui ne voudraient pas profiter des "déplacements fédéraux". Ceux-ci n'existent pas pour les filles cadettes depuis le début de la saison.
Bien entendu la fédération et le pôle fleuret féminin ne gère pas les transports aériens, mais si il y avait eu la même organisation collective que pour les garçons, on en serait pas là.
Mais ne vous inquiétez pas, on fera comme d'habitude, on se débrouillera, et elle tirera demain… sans doute avec les affaires des garçons ayant tiré la veille.

Date de publication : 09/02/2013 14:39
Haut


Re: Pise Fleuret Cadet
#71
Habitué
Habitué


Bonsoir,
Je pense qu'on s'égare un petit peu. Le sujet portait plutôt sur les problèmes logistiques rencontrés pour les déplacements, mais il est vrai que j'ai un peu râlé sur le traitement différentiel entre les filles et les garçons de ce point de vue.
Pourtant peut-on parler de discrimination (i.e., appliquer un traitement spécifique - pas forcément négatif, on parle de discrimination positive - à un individu particulier en raison d'une caractéristique du groupe social auquel il appartient) ? Je ne pense pas que ce soit le sujet (même si le traitement n'est pas égalitaire, par exemple, même pas le même nombre de tournois - ça je n'ai pas compris). Ce qui m'intéressait c'était surtout de mentionner que cela posait pas mal de problèmes aux parents (en particulier financier - un exemple, si tu ne prends pas le billet en même temps qu'un accompagnateur, sur Air France, un différence de 100,00 euros sur l'Europe). Au final, les déplacements finissent pas coûter trop chers et… les filles ne pas pouvoir profiter de cette expérience.
Également, à titre personnel, je considère que si on peut parler de "haut niveau cadet", on ne peut pas parler de haut niveau pour ces jeunes. Il y a vraiment un long chemin encore avant de pouvoir faire une médaille internationale au niveau sénior - et pas forcément de lien entre les performances de jeunes et des séniors (combien ont diparu "corps et biens" entre temps). Donc il s'agit ici de permettre à ces jeunes et bien tout simplement de profiter de leur âge (la 3ème ou la 2nde, même la terminale, ce n'est pas une CPGE), et de ce qui est leur passion, afin qu'ils vient des expériences positives qui les formeront pour le reste de leur vie.
Je ne peux pas laisser dire non plus qu'il y aurait un manque d'encadrement pour les filles. Quand elles sont sur place, elles reçoivent du retour et du soutien. Il ne me semble pas qu'il y ait de problème de ce côté là.
Et, oui, les entraîneurs nationaux sont payés pour… faire des médailles. Le reste, ce n'est pas leur problème, et c'est vrai dans beaucoup de sports. Si ils n'en n'ont pas,…ils sautent et sont remplacés.
Quant au problème des minimes, il me semble que c'est le lot de tous les pays qui engagent des compétiteurs et le raisonnement me semble un peu spécieux. En effet, il serait basé sur une apparente faiblesse des filles, ce qui obligerait à aller puiser dans le réservoir des minimes. Or, les garons ont dans leur effectif le n°1 et n°2 (de mémoire) à la ranking liste européenne, et pourtant on emmène quelques minimes (qui se débrouillent plutôt bien d'ailleurs). Donc là, il y a cohérence. Apparemment donc un choix global de formation.
Au final, ce serait bien que la FFE se mettre en ordre de marche au plan logistique et administratif. Je ne me prononce pas au plan de la formation de l'escrimeur(se), je ne connais pas assez l'escrime. Mais par contre, je maintiens : ça ne donne pas trop envie d'aller voir ce qui se passe dans les structures car il ya l'escrime, mais également tout ce qu'il y autour.

Bon tournoi à tous vos enfants. Qu'ils profitent bien si ils sont sélectionnés. C'est vrai que c'est mieux quand on gagne, mais c'est déjà super de pouvoir vivre ce type d'expérience.

Date de publication : 01/02/2013 22:39
Haut


Re: Pise Fleuret Cadet
#72
Habitué
Habitué


sur le lien suivant :
http://www.eurofencing.info/tournamen ... ly-pisa-2013/inscriptions

Je vois (au vu du pseudo) que l'information circule bien chez les garçons également


Date de publication : 31/01/2013 21:59
Haut


Re: Pise Fleuret Cadet
#73
Habitué
Habitué


Merci !!!
Par contre marrant (enfin façon de dire), là c'est les garçons qui n'ont rien !!! Bon, un peu de patiente…

Date de publication : 31/01/2013 17:30
Haut


Re: Pise Fleuret Cadet
#74
Habitué
Habitué


Effectivement, ça y est les Français(es) sont inscrit(e)s. Par contre, toujours pas de feuilles de route. Peut-être par courrier ou… demain sur le site FFE.
Au niveau sportif, je n'ai pas de commentaires à faire. C'est le choix des techniciens. C'est juste une demande sur une petite information logistique qui permet à chacun de s'organiser (en particulier les filles) puisqu'il faut le faire par soi-même et que plus l'information est tardive, plus c'est coûteux.
Et enfin, je ne crois pas que l'information sur les 2 circuits soit exacte (je pense que les épreuves sélectives comportaient également les autres Coupes Européennes + Sainte Geneviève). Mais de toutes les façons, même comme ça certains choix sont peu interprétables - par exemple la non sélection de Van der Heijden (par contre présente à Lyon ce WE en junior il me semble) et Hénaff. Il y a donc d'autres critères (emmener des minimes ?). Pas d'opinion donc si je ne connais pas le raisonnement initial.
Suite de la veille "technologique" pour la feuille de route !

Date de publication : 31/01/2013 16:25
Haut


Re: Pise Fleuret Cadet
#75
Habitué
Habitué


À J-9 (ben oui, pour les garçons, c'est Samedi 09, alors il faut bien partir le 08 février pour y être), ça y est, les Slovaques sont inscrit(e)s. Toujours pas les Français(es).
Toujours rien sur le site de la FFE pour les feuilles de route.Mais je n'ai pas regardé la boîte aux lettres, mais il faut dire que je suis parti tôt de chez moi ce matin (boulot, boulot).
À cet AM. j'exerce une veille active.

Date de publication : 31/01/2013 09:47
Haut


Re: Pise Fleuret Cadet
#76
Habitué
Habitué


Ah, les allemands s'inscrivent. Mais toujours pas les français(e)s !
Sinon, pour paraphraser Coluche, on sera tous égaux pour aller en compet, mais ce sera encore plus dur quand tu es une fille ! Aucune prise en charge "logistique" fédérale hors sélectionnées fédérales contrairement aux garçons pour lesquels les gens se déplacent à leur frais mais où une organisation est proposée.
Va envoyer ta gamine de 13,5 ans à l'autre bout de l'Europe seule (désolé, je n'ai pas les moyens de l'accompagner en payant un autre billet, et puis des départs/ retours en semaine au boulot ils aiment pas trop , ni le club de payer avec moins de 40 licenciés la trésorerie est faible, aucune aide de nulle part : Ligue, Conseil Général,… ; refus de la FD d'une mutation pour une plus grosse structure - même MA - qui aurait pu prendre en charge). Heureusement que les Maîtres d'Armes de la ligue "assurent" (merci !) autrement cela n'aurait pas été possible.

Honnêtement, j'avais déjà vécu le haut niveau Cadet avec mes autres gamins dans d'autres sports, et j'avais déjà aimé, mais alors là, j'adoooooore !
Ça donne envie de leur confier ton gamin un peu plus tard dans les structures. Si, si je vous assure /

Date de publication : 30/01/2013 18:26
Haut


Pise Fleuret Cadet
#77
Habitué
Habitué


Bonjour,
À 11 jours du tournoi de Pise Cadet(e)s, les français(es) ne sont toujours pas inscrit(e)s. Aucune feuille de route. Information sur les sélections "par la bande".
Cool.... !


Date de publication : 30/01/2013 11:31
Haut


Re: Fête des Jeunes 2012
#78
Habitué
Habitué


Bonjour,
A suivre bon nombre de forums sur différentes disciplines, je suis toujours étonné de la trivialité des propos qui sont tenus sur les modèles de développement de la pratique sportive.
Je m'explique car cette remarque peut apparaître quelque peu discourtoise, mais je ce n'est pas mon intention. Ce que je veux dire par là c'est que tout le monde pense avoir des réflexions "de bon sens" en prenant à l'appui des chiffres qui à tous les coups viennent appuyer un propos qui se veut imparable.
En fait, bien entendu c'est bien plus compliqué que cela et je suis sidéré que des professionnels ou des dirigeants du monde sportif ignorent toutes les publications et recherches qui sont faites à ce propos (il est vrai bien peu développé et/ou médiatisé en France).
Je vais prendre un exemple : certains travaux rapportent assez fréquemment de l'influence du lieu de naissance et de vie sur la réussite sportive. Ce qu'ils montrent, c'est que les sportifs de haut niveau sont plutôt (en majorité, il y a toujours des trajectoires personnelles) issus de villes de tailles moyennes (pas trop petites où la seule offre est soit le tennis, soit le foot, et pour les filles… le tricot, et pas trop grande type mégalopole où les gamins où l'offre est certes grande mais disséminée et réalisée dans des conditions pas toujours optimales). En gros appliqué au modèle français, il vaut mieux naître et vivre à Nice, Montpellier, Toulouse ou Dijon que Paris, Lyon ou Marseille.
Si on regarde les villes classées les "plus sportives" d'après les enquêtes réalisées (nombre de pratiquants, équipements, réussite des athlètes, etc…). Nous sommes bien à peu près dans ce modèle.
Bref, vous pouvez toujours donc ergoter sur tel ou tel rapport de nombre de licenciés sur la réussite des uns ou des autres, cela ne correspond qu'à une lecture "personnelle" de chacun de ce qui se passe, et pas à un modèle global du développement des pratiques sportives qui sont tout autant de loisir, de santé que de compétition et de haut niveau.
Après, il y aura toujours des conditions locales particulières qui expliqueront la réussite des uns et des autres, donc appliquer des règles générales à partir de ces perspectives particulières (par exemple un maître d'arme charismatique qui dans un coin arrive à lui tout seul à faire basculer des statistiques régionales par ailleurs tout à fait moyenne) ne me semble pas pertinent.
Bien à vous.

Date de publication : 06/06/2012 08:48
Haut


Re: technique et créativité.....
#79
Habitué
Habitué


Attention à l'age de l'individu... ça me fatigue la pseudo-émancipation précoce des enfants et même des ados qui aux final deviennent des casses cou... en puissance.

Il ne faut pas inverser le rapport d'autorité non plus, le "c'est comme ça et pas autrement" existe...

Mais en effet on croise la pédagogie, la sociologie, la psycho...

(j'ai fait un copier coller, je ne sais pas comment on fait pour inclure une citation, désolé )

Oui, et c'est pour ça que être MA c'est un métier dont les compétences dépassent la seule compétence en escrime (même si c'est la base et que je ne pourrais donc jamais être maître d'armes même si je connais un peu le reste).
Je me permets une dernière fois d'intervenir dans un sujet qui concerne les MA et je vous prie d'excuser mes interventions précédentes si elles ont été jugées déplacées à partir des usages du forum, mais le sujet m'intéresse et puis pour un parent il est de la plus grande importance de comprendre quelles sont les conceptions des personnes à qui finalement on confit ses enfants pendant plusieurs heures par semaine.
Je retiens des échanges précédents :
1° Que les conceptions de l'apprentissage (ici de l'escrime) sont certes liés à des connaissances tirées d'aspects scientifiques, mais elles croisent aussi l'expérience personnelle du MA (j'ai trouvé très intéressant la remarque du MA disant qu'il apprenait beaucoup à observer les pratiques des entraîneurs étrangers), ainsi que qu'une position personnelle plus "idéologique" sur des conceptions générales de la société et de l'éducation (valeur, tradition, autorité, transmission de l'expérience).

2° Que le forum a lentement dérivé vers ces conceptions plutôt que de se centrer sur l'échanges d'expériences, de pratiques ou de points de vue autour de l'apprentissage.

3° Il me semble que nous avons confondu à un moment : le problème de l'apprentissage des enfants avec celui de l'entraînement du haut niveau. Personne ne nie ici (en tous les cas je crois) que pour être le meilleur cela passe par gros volume de pratique, technique irréprochable basée sur un grand nombre de répétitions, alors que le problème initialement posé était de savoir si on y arrivait en mettant en place très tôt les automatismes ou bien si on entrait par une pédagogie moins centrée sur la technique mais plus sur l'adaptation à un problème moteur (la technique se mettant en place après car le pratiquant lui donnera à ce moment là du sens). Le premier post disant que c'était bien difficile de faire la part des choses.
Ce que j'ai tenté d'expliquer par la suite, c'est que tout le monde pourra trouver un exemple de l'une ou l'autre approche qui a réussi (les deux voies étant présentes dans les parcours des sportifs experts tels que le rapportent les travaux de J. Côté).
À ce propos, une dernière réponse à la métaphore de la musique : oui, mais dans le jazz manouche on ne se souvient que de Django Renhardt.

4° J'ai trouvé très intéressant la remarque du MA qui évoquait que l'important c'était de trouver une voie qui respecte à la fois l'activité qu'est l'escrime avec ses exigences, sa logique, mais également certaines étapes du développement de l'enfant (j'ai vu de très jeunes enfants dans les cours d'escrime 6-7 ans). Par exemple, les aspects "vitesse" ne doivent pas être ignorés dans la période 11-12 ans particulièrement importante pour le développement de cette qualité physique (même si on peut travailler à tout âge), comment ne pas tenir compte du développement social et cognitif également - un gamin de 7 ans, à l'escrime ou ailleurs, il aime bien être avec son copain et si celui-ci arrête, et bien souvent, il arrête également.
Après, les conceptions actuelles de l'apprentissage penchent plus vers l'idée que l'apprentissage moteur doit plus être pensé comme le rapport entre un individu et son environnement (conception dite "écologique") plutôt que la réponse unique à un stimulus (à une situation il existe une solution et une seule qu'on automatise afin d'être le plus performant possible). Après ce que cela représente en terme de situation d'apprentissage en escrime concerne les professionnels que vous êtes (j'ai bien quelques exemples mais dans d'autres activités, mais pour illustrer il semble - c'est ce que rapportent quelques études récentes - que même dans les activités les plus fermées ou les plus répétitives : course 100m en athlé, aviron, … on ne fait jamais exactement le même geste et toutes choses étant égales par ailleurs au niveau des qualités physiques, ce qui fait la différence c'est justement la qualité qu'ont les athlètes à s'adapter aux circonstances particulières de la compétition).

Je me retire maintenant de ce sujet et je vous remercie pour m'avoir donné à lire des réflexions qui montrent que j'ai bien eu raison à faire pratiquer à mon enfant un sport dans lequel la plupart des professionnels qu'il pourra rencontrer sur sa route continuent sur s'interroger sur la meilleure manière de faire et d'échanger à ce propos dans l'intérêt des gamins qu'ils auront à encadrer.

Bien cordialement

Date de publication : 28/04/2012 10:59
Haut


Re: technique et créativité.....
#80
Habitué
Habitué


Bonjour,
Pour alimenter votre très intéressant débat et en partant de l'analogie que vous faîtes entre musique et escrime.
Pour des gens comme moi qui s'intéressent aux modèles du développement de l'expertise sportive, il y a des travaux venant de certains chercheurs canadiens très intéressants (Jean Côté et ses collaborateurs). Ils se sont intéressés à la "trajectoire des sportifs experts". À parti d'entretiens, ils identifient 3 grands "modèles" . Modèle 1 : le modèle de la "pratique délibérée" (assez mal nommée en français) qui est basé sur l'approche d'Ericsonn - celui-ci à fait ces premières études justement sur des musiciens et a déduit que pour devenir expert, tu commences jeunes, tu répètes beaucoup et tu deviens un expert grosso modo après 10 000 h de pratique. Nous reconnaissons tous là le modèle de spécialisation précoce prôné par certains systèmes (pas seulement en Chine et/ou en ex Allemagne de l'Est - j'ai entendu un entraîneur de natation tenir ce discours pour justifier le début de la natation dès l'âge de la maternelle dans le cadre d'un Contrat Educatif Local ; ou bien on reconnaît également le modèle de la danse classique à l'Opéra de Paris). Jean Côté s'est alors demandé si pour les sportifs experts c'était le même modèle ??? Et bien surprise (hormis pour les sports à maturité précoces ; par ex : gym - mais même là il y a des exceptions), il identifie un modèle majoritaire dans la plupart des pratiques : celui du "jeu délibéré" - En fait, les sportifs experts racontent qu'ils ont souvent vécu des pratiques sportives diverses et nombreuses, pas forcément très organisées (type le match de foot tous les soirs jusqu'à la nuit tombée avec les copains après l'école), même si la pratique dans laquelle il va devenir expert est présente dans le panel, elle n'est pas exclusive. Ce n'est qu'à l'âge de 13/14 ans que les sportifs rapportent réduire le nombre de pratiques (je fais du football et de l'escrime - mais pas trop), puis vers l'âge de 16/17 ans, je rentre dans une véritable phase de spécialisation avec une augmentation significative du volume de la pratique. Le modèle 3 est un modèle qui aboutit au final vers une pratique plutôt de loisir avec une expertise "tardive" (je deviens champion en "master").
Bref, au regard des expériences sportives rapportées par les experts eux-mêmes, c'est l'expérience motrice variée, dans un but plutôt ludique suivie d'une spécialisation "choisie" qui semble être le modèle le plus pertinent pour expliquer celui des sportifs de haut niveau dans le monde occidental.
En résumé : le débat sur pratique précoce, développement des automatismes et volume de pratique importante contre pratique ludique est diversifiée ne doit pas être situé au terme de "meilleur modèle pour l'apprentissage" sportif, car on peur réussir à partir de ces deux voies car elles co-habitent. On pourra donc citer tel ou tel exemple de sportif selon le point de vue qu'on défend et on aura raison (je dois préciser que les travaux de Jean Côté ont été généralisés dans une 20aine de pays occidentaux)
Maintenant, je ne suis pas certain que le modèle de la "pratique délibérée" corresponde bien à nos évolutions sociétales actuelles.
Je ne pense pas non plus que cela corresponde également aux "meilleur modèle pour l'apprentissage" des habiletés sportives. Je pense qu'il faut penser l'apprentissage comme une adaptation aux contraintes de la tâche plutôt que le contraire.
Plutôt que de discuter de cela avec des arguments "savants" qui n'intéresseront personne, je vais reprendre l'exemple du parallèle avec la musique. Un des posteurs signale la supériorité de la pratique des gammes et du solfège "classique" par rapport à l'apprentissage moins conventionnel (jazz manouche) en disant que les premiers pourront toujours jouer du jazz manouche, alors que les seconds ne pourraient pas jouer du classique. Je suis d'accord, mais l'important dans la musique ce n'est pas de démontrer sa technique, mais de donner de l'émotion, du sens à la musique. Et ça, les musiciens manouches quand ils jouent leur musique le feront toujours mille fois mieux que n'importe quel musicien classique, parce que c'est leur musique, leur culture et que cela passe, y compris par le fait d'avoir une interprétation plus "sale", plus cracra. N'est-ce pas la même chose en escrime quand tel ou tel champion vous sort une touche "venue d'ailleurs" et que vous appelez "hors convention" (je crois). ??

Date de publication : 27/04/2012 12:35
Haut


Re: technique et créativité.....
#81
Habitué
Habitué


Bonjour,
Je ne suis pas spécialiste d'escrime (mais vraiment pas), mais par contre l'apprentissage moteur je connais plutôt bien. Si je reprends l'idée que "les automatismes doivent être développés au cours du développement de l'enfant" (citation approximative, mais c'est pour situer le cadre de mon intervention), il me semble que rien (sinon de vieux modèles de l'apprentissage qui ont montré leur limite) ne vient appuyer cela à l'heure actuelle.

Date de publication : 26/04/2012 15:15
Haut


Re: classement minime FDJ
#82
Habitué
Habitué


Fort possible. Il y a d'après ce que j'ai pu voir tout au long des compétitions auxquelles j'ai pu assister d'excellent(e)s escrimeur(se)s en Picardie (comme ailleurs également). Il n'y avait aucune attaque particulière envers qui que ce soit. Il n'en demeure pas moins que le problème de la densité de ligue comme Versailles ou même Créteil rend les premiers tours si compliqués que certain(e)s tireur(se)s qui terminent dans les 12 premières places en 1/2 finale n'arrivent même pas à se qualifier.
Je ne vois donc pas où est l'avantage mentionné pours les jeunes de ces ligues dans les post précédents.

Date de publication : 19/04/2012 22:17
Haut


Re: classement minime FDJ
#83
Habitué
Habitué


Bonjour,
Issu d'autres horizons sportifs, je découvre le système de l'escrime avec intérêt, principalement en suivant le parcours de ma progéniture. J'aimerais vous donner mes remarques de "naïf" par rapport aux spécialistes que vous êtes.
1) Il me semble que les Antilles ne rentrent pas dans le classement pour le nombre de qualifiés à la fête des jeunes. Il ont un quota et se débrouillent entre eux. Même chose pour Réunion et Nvelle-Calédonie. Donc les jeunes de ces ligues ne sont pas empêchés de venir à la FDJ. Reste le problème du classement national qui n'est pas favorable pour le tirage au sort des poules. Moi, il me semble au contraire qu'en général, ils sont plutôt surcôtés (en tous les cas au fleuret) - voir les résultats individuels les années précédentes à la FDJ. Réunion et Nvelle-CAlédonie : pourquoi pas de traitement équivalent aux Antilles ???
2) Cela altère-t-il les chances de ces jeunes par équipe ? Je ne vois vraiment pas pourquoi ? Il faut bien battre tout le monde non ? En premier ou en dernier c'est pareil. Evidemment si c'est pour que les MA, parents, responsables de ligue se réjouissent du résultat de leur ligue, ça donne une explication, mais dans l'optique d'un championnat, je ne vois pas. Peut-être une question de culture sportive différente.
3) Enfin, il reste le problème du favoritisme dénoncé au regard des jeunes de la ligue de Versailles, moi je pense au contraire que c'est extrêmement plus difficile pour les jeunes Versaillais(es) que pour les jeunes des autres ligues. 2 arguments : (1) à cet âge, non seulement le nombre, mais surtout la densité de cette Ligue est largement supérieur à ce qui se passe dans les autres. ligues. Ceux qui terminent 16ème du chpt Fleuret de la Ligue de Versailles et qui par conséquent marquent dès le premier tour de qualif, peu de points sont sans doute infiniment meilleurs que les 2ème et 3ème de ligue qui se battent avec à peine 20 autres tireurs (je renvoie pour un aspect objectif aux classements de la 1/2 finale de Nantes - en fleuret garçons notamment). Alors si en plus il doivent encore faire la même chose quand ils sont mélangés avec 2 autres ligues "fortes" (Créteil et Paris), ça devient mission impossible. (2) même si apparemment les quotas de qualifications ligues sont favorables aux tireurs de cette ligue, en fait, certains vont se retrouver non qualifiés pour la FDJ (en dehors des 40 et du quota ligue) alors qu'ils ont : soit un meilleur classement national, soit ont largement terminé devant des tireurs qualifiés avec des quotas dans leur ligue. Je donne un exemple : en fleuret une fille de Versailles 47ème au niveau national, 11ème de la 1/ finale - non qualifiée, y compris par sa ligue, alors qu'une fille 117ème va très certainement être qualifiée par sa ligue (2ème au classement de ligue) dans une ligue ou il y a 10 filles qui participent au circuit de ligue. Pour un autre ordre d'idée : épée homme Picardie 30 tireurs, Versailles = 110.

Bien cordialement

Date de publication : 19/04/2012 18:43
Haut


Re: Championnat du monde cadet et junior à Moscou
#84
Habitué
Habitué


En France et de manière extrêmement générale, les pôles sportifs (régionaux et nationaux) sont de totales impostures dans l'accompagnement des jeunes élites sportives. La réalité du suivi médical est totalement déléguée aux clubs et aux parents si ton gamin est blessé (il ne faut pas confondre suivi longitudinal et suivi médical), les emplois du temps scolaires sont totalement inadaptés (par exemple cours le samedi matin alors que certains jeunes partent régulièrement en Coupe d'Europe et à toi de te débrouiller pour rattraper les cours), les profs n'ont aucune idée de ce que les jeunes peuvent vivre (par exemple, floppée de contrôles la semaine juste… avant les championnats de France). Quant aux conditions d'entraînement… ! Je pense que les pays étrangers vont finir par venir chez nous pour endurcir leurs athlètes. Maintenant, quand ça fait partie de l'ambition personnelle d'un gamin, difficile de lui refuser, mais il a intérêt à être solide et en réussite et en cas de difficulté, avoir une famille qui l'accompagne, parce qu'il sera tout seul.

Date de publication : 10/04/2012 08:10
Haut


Re: InterZone EST Fleuret minime Besançon
#85
Habitué
Habitué


Bonjour,
Avec un classeur excel ça se fait assez bien. Et sous toute réserve d'une compréhension suffisante de la formule (j'ai un doute sur le F) - j'ai utilisé la formule =1*100*(1,01-(LOG(P)/LOG(N)))*1,5, avec N = 99 IZO et N = 111 IZE. Le classement des 92 premières sur le FDM. Précision importante car ça se joue à pas grand chose au niveau de places qualificatives.

CLT NOM Prémnm CLUB NAT POINTS
1 GUILLAUME Meredith POINTE PITRE FRA 261,60
2 PATRU Morgane LYON MDF FRA 256,96
3 PIMOUGUET Emma BORDEAUX EC FRA 255,76
4 BUTRUILLE Solene NICE OGC FRA 255,47
5 MANGA Alexia LYON MDF FRA 252,11
6 DENUDT Lucie MURET CE FRA 250,00
7 SIMON Pia BORDEAUX EC FRA 248,65
8 FONTAYNE Emma VELIZY CE FRA 246,51
9 DUCHESNE Marie SENLIS 3A FRA 235,25
10 PINEAU Noemie TRAPPES EC FRA 231,28
11 MENNOCK Solenne POINTE PITRE FRA 215,93
12 AMOUZOU Margaux ANTONY FRA 215,83
13 SCHREIBER Ester PARIS SUFFRE FRA 214,30
14 CASTANIE Rozene HENIN BEAUM FRA 210,94
15 MARQUES Amandine LISIEUX CE FRA 206,88
16 HENSSIEN Camille LISIEUX CE FRA 201,75
17 LEGUENNEC Chloe BAYEUX CS FRA 197,11
18 PETIT Laurence ABYMES CHEVA FRA 189,92
19 AMBRY Celia MARSEILLE EC FRA 188,38
20 LHOTELLIER Clara MELUN VDS FRA 184,72
21 SIMON Chloe REIMS CE FRA 183,09
22 ROSINE Whitney LE LAMENTIN FRA 181,95
23 EL MOHAMADY Hams IVRY US FRA 181,44
24 DE STEFANO Pauline FREJUS AMSL FRA 180,89
25 VANNEREAU Clemence CLERMONT FER FRA 178,30
26 BOULEGUE SEIGNEURIN Yael FOIX SE FRA 175,75
27 NIAU Aimee NIMES LASSAL FRA 173,48
28 RICHARD Albane RENNES MCB FRA 168,51
29 GOUTTERATEL Anne Cecile LYON MDF FRA 163,69
30 ALLOUCH Margot METZ SE FRA 163,63
31 MILLEPIED Honorine MARSEILLE EC FRA 163,13
32 BAZAR Noemie PETIT BOURG FRA 157,37
33 GALLERAND Domitille ST JEAN RUEL FRA 156,08
34 DATCHEU Ornella LILLE UC FRA 153,72
35 SANTONI Victoria PRIVAS MG FRA 151,64
36 SEVE Juliette PARIS TA FRA 149,78
37 MULLER Victoria Magdalena GUEBWILLER FRA 149,17
38 HISSLER Juliette MEUNG LOIRE FRA 144,90
39 WENCEL Juliette PLESSIS BOU FRA 144,24
40 GRANGIEN Astrid LA ROCHELLE FRA 143,97
41 BEKADDOUR Lila GRENOBLE RAP FRA 143,76
42 OUDOT Elodie SOCHAUX MONT FRA 143,49
43 MIENVILLE Melodie BOURG VALEN FRA 141,54
44 RECHER Alice PARIS SUFFRE FRA 139,82
45 SESTIER Agathe LYON MDF FRA 139,39
46 HENAFF Ilona ANTONY FRA 138,61
47 THEIL Clemence CORREZE HAUT FRA 135,28
48 GUSELLI Alexia ST GENE BOIS FRA 132,86
49 MIMETTE Lauryane VERNON CE FRA 130,62
50 TRIBOLO Andrea PAYS AIX FRA 130,50
51 LACOSTE Aurore TEAM FLEURET FRA 128,68
52 WATSON Alicia MELUN VDS FRA 127,49
53 TISSEUIL Eva VAL D ORGE FRA 126,84
54 RUBOD Justine CHAMBERY CE FRA 126,24
55 CHABROL Emma SURESNES CE FRA 124,30
56 CARLE Dorianne TAIN TOURNON FRA 123,40
57 FRANCON Anais ST GERMAIN E FRA 122,98
58 THIBAUD Pauline STRASBOURG E FRA 120,61
59 MARICEL Judikael ABYMES CHEVA FRA 119,34
60 BADUEL Juliette PETIT BOURG FRA 115,11
61 SORIANO Marie BOURG VALEN FRA 113,48
62 FAULLIMMEL Carole Anne VESINET US FRA 113,47
63 GRANT Fiona FORT DE F FRA 110,88
64 MAUVIEL Maeva VANNES CE FRA 108,38
65 TOURRE Clara MONTPEL UC FRA 105,92
66 LEVEILLEY Victoire PARIS TA FRA 103,80
67 MARIE JOSEPH Alliya CLERMONT FER FRA 103,10
68 FEIX Swan CHILLY MORAN FRA 102,52
69 BARON Roxane TEAM FLEURET FRA 97,90
70 BREDY Perrine LYON MDF FRA 96,34
71 SESTIER Hortense LYON MDF FRA 96,25
72 QUINKAL Margot VILLEFONTAIN FRA 96,22
73 DENIZEAU Lea ARCACHON AST FRA 96,20
74 JOSSO Ludivine MAUGESBOCAGE FRA 96,07
75 FISCHER Valentine GUEBWILLER FRA 96,02
76 LE BRETON Clemence AURAY ESCRIM FRA 94,79
77 RIBEIRO Celine LE MEE CE FRA 93,68
78 SEILLAN Florentine LA BREDE FRA 91,95
79 SOUBEYRAN Aurore PARIS CEP FRA 88,43
80 SALHORGNE Marie ROUEN CE FRA 86,55
81 FAVRO Amelie CORBAS FRA 81,87
82 BOUA Marine IVRY US FRA 80,78
83 DUQUESNE Emmanuelle COURBEVOIE FRA 79,68
84 CROU Fanny ST GENE BOIS FRA 76,59
85 OGUSE Lorella BORDEAUX EC FRA 74,06
86 PICOURLAT Eva RENNES MCB FRA 73,31
87 BERNEAU Maud TEAM FLEURET FRA 66,50
88 CHAULLET Mathilde MARSEILLE EC FRA 66,41
89 ARAVINTHAN Anusha SURESNES CE FRA 59,25
90 MEHAOUA Amina TRAPPES EC FRA 53,55
91 SEVENE Charlotte SURESNES CE FRA 52,72
92 TRICOT Claire PARIS CEP FRA 43,32

Date de publication : 05/04/2012 09:43
Haut



« 1 2 (3)



Escrime-Info : Mentions légales