http://escrime-institut-ffe.fr/index.php/diplomes/dejeps/307-formation-des-maitres-d-armes-2020-2021
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
136 utilisateur(s) en ligne (101utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 1
Invités : 135

vTROTTA, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Index du forum


Accueil » Tous les messages (Le_Farfadet_Spatial)

BasBas



Re: photos des stages Aix (maitre Carliez) et Fréjus (maitre Bouisson)
#61
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

caro21 a écrit:
sais-tu par hasard si le maitre Claude Carliez prévoit de faire des stages encore l'année prochaine ?( car je pensais qu'il avait arrèté...)
Si oui, cela m'interressaerai...beaucoup...


Non, Claude n'a pas arrêté de faire des stages et la cessation de telles activités n'est, pour lui, pas encore à l'ordre du jour. Bien sûr, il peut toujours avoir un accident mais je pense que tu peux être tranquille : il fera encore plusieurs stage l'année prochaine.

J'essayerais de lui demander ce week-end quel est le prochain stage dans lequel il officiera (le risque c'est que j'oublie).

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 13/06/2006 16:27
Haut


Re: Championnat de France de l'Escrime Artistique
#62
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

Scrim33 a écrit:
J'aimerais savoir si ces championnats ont eu lieu cette année ?
Si oui, où et quand ?


Il n'y aura pas de championnat cette année mais l'année prochaine.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 08/06/2006 01:06
Haut


Re: Réalisme d'un dégagement en spectacle
#63
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

cracou a écrit:
j'ai fait un essai: j'ai montré un combat à des néophytes et je leur ai demandé ce qu'ils remarquaient. Tous comme un seul homme ont regardé (de manière privilégiée) les acteurs. Tous les escrimeurs regardaients les lames ou les mains.


Ce qui n'entre pas en contradiction avec ce que j'ai écrit mais, au contraire, le confirme...

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 05/06/2006 13:15
Haut


Re: dans les films
#64
Accro
Accro


Salut à tous !

Non, la vraie leçon a tirer c'est qu'il n'est pas besoin de faire des phrases d'armes longues et qu'il faut penser à la chorégraphie d'un point de vue général et extérieur : qu'est-ce qu'on donne à voir au public (qui est en dehors du combat) ? Surtout, éviter de ce focaliser sur la main de deux personnes.

En effet, tout n'est pas académique. Il faut savoir en sortir.

Pour information, les combats de « la fille de d'Artagnan » sont réglés par Claude Carliez, assisté de son fils Michel Carliez.

D'excellents combats, à mon sens, à voir également dans « le Bossu » de Philippe de Broca (1998), « Fanfan la Tulipe » de Gérard Krakvickz (2003), ainsi que dans le téléfim en deux parties « Lagardère » (2004 si je ne m'abuse). Dans ces trois films, le régleur était Michel Carliez.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 05/06/2006 00:01
Haut


Re: Réalisme d'un dégagement en spectacle
#65
Accro
Accro


Salut à tous !

Tout d'abord, je suis parfaitement d'accord sur le fait que l'escrime artistique ce n'est pas que de la technique d'escrime mais avant tout du spectacle et donc qu'il importe de faire attention au jeu de comédien et à l'attitude scenique. Je suis d'accord également sur le fait que l'intensité est très importante.

Maintenant, non, je ne crois pas que, globalement, le grand publique s'en fout de ce que font les escrimeurs, quand bien même il ne connait pas l'escrime. L'exemple de CGV est parlant : je suis certain, moi aussi, que le publique préfère les combats du Bossu de 1998 que du Trois Mousquetaire des années 20. Et je suis certain, je l'ai même déjà constaté, que le public préfère un duel construit comme un spectacle qu'une simple démonstration de dextérité (ce qui est couramment appelé dans ce fil de discussion « escrime cling-cling »). Par contre, il est également certain que le grand public n'y attachera pas la même importance que le public des escrimeurs : encore une fois, le fait que l'on arrive à lire ce qu'il se passe ne veut pas dire qu'on l'apprécie. Par contre, on ne peu réélement apprécier que ce que l'on arrive à percevoir.

De plus, dans un film, il faut penser que les séquences de combats ne forment pas la majorité du film... D'ailleurs, même en spectacle d'escrime artistique, il faut penser que le combat est un moyen de raconter une histoire et donc que les phrases d'armes doivent être réglées en fonction de l'histoire et doivent en permanence participer de la narration.

Une dernière chose : un bon moyen de se rapprocher du dynamisme que peu apporter un montage, c'est de ne pas faire des phrases d'armes trop longues. Trop souvent, les spectacles d'escrime artistique comporte de longues phrases, courament sur le rythme de la parade-riposte, sans rien apporter en terme de narration, trop en ligne, peut-être rapide mais sans rythme. Finalement inintéressant, une simple démonstration de dextérité -- j'y revient sans cesse mais c'est une notion qui me semble essentiel. Alors qu'avec des phrases d'armes courtes, avec un vrai rythme et des actions qui ont un sens en terme de personnages et d'histoire, on récupère pas mal de la dynamique de la grammaire cinématographique, qui finalement est une technique pour raconter une histoire. Sur un combat est bien réglé, le montage n'a pas a suppléer au manque d'intérêt de la chorégraphie...

Pour finir, je voudrais juste vous dire que j'ai déjà eut des réactions de publics non escrimeur qui m'ont dit en substance : « ça apporte plus de sensations qu'au cinéma, parce que là on le vie en vrai. » Ce sont des réactions que j'ai entendu plusieurs fois. Alors, décidemment, je pense que plutôt que de penser que le public ne comprend de toute façon jamais rien, il faut d'abord penser à ce qu'on lui présente, à la qualité du spectacle et de la chorégraphie qu'on lui propose. Pour cela, la technique est essentielle mais n'est pas, loin s'en faut, suffisante.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 04/06/2006 23:49
Haut


Re: Réalisme d'un dégagement en spectacle
#66
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

Papegai a écrit:
Compréhensible par le public, bof... Si tu as des gens qui ont fait un peu d'escrime, oui, mais pour des footeux perdus dans la foule, je n'y crois pas une seconde. Celui qui n'a jamais fait d'escrime ne saisit en général même pas la différence entre attaque et défense, puisque pour lui, l'escrime c'est souvent croiser le fer et faire du bruit (cling cling cling), mais il oublie que le but premier est de toucher l'autre (et non pas la lame pour faire du bruit!) et ne pas être touché.
A mon avis, la seule chose qu'ils peuvent saisir dans un spectacle, c'est l'engagement, le rythme, le jeu, mais les subtilités techniques, tu parles!
Si tu te casses la tête à parer prime octave au lieu de septime seconde, tu te feras plaisir, mais le public n'y voit rien.
D'ailleurs, j'ai remarqué qu'ils appréciaient souvent les choses les moins élaborées, ce dont on est le moins fier. Et ce dont on est très content, souvent, ne leur fait pas plus d'effet que ça.


Je ne suis pas tout à fait d'accord : si on se contente de faire une démonstration de dexterité -- ce qu'Odel appele « escrime singer, » -- alors peut-être se fait-on plaisir mais, en effet, le public n'y verra rien. Sur ce point nous sommes d'accord. Cependant, si l'on prend bien garde à la lisibilité, que l'on s'assure que tout ce que l'on fait soit bien lisible, alors le spectateur y verra quelque chose. Sans nécessairement donner les termes « attaque composée, parade » ou que sais-je, il sera capable de dire que tel personne a attaqué, n'a pas fait un simple attaque mais a fait plusieurs mouvements, que l'autre a bien pris garde de se protéger en bloquant l'arme de son adversaire à l'aide de la sienne. Donc, globalement, il aura compris. Cela dit, je pense comme toi que le rythme et la dynamique est quelque chose d'important.

Après, il est probable que le public n'applaudisse pas tout du long lorsque tu fais feinte de coup droit, dégagé, dégagé en double marche fente, puis prime, octave et seconde en passe arrière et fente latérale arrière gauche, tandis qu'il va probablement eructer lorsqu'un nana envoie un bon coup de pied dans la gueule d'un poilu. Toutefois, avoue que tu serais supris du contraire, d'autant que le coup de pied était là pour ça. De plus, ce n'est pas parce qu'il n'y a pas eut un tonnerre d'applaudissement que le public n'a pas réussit à lire, c'est-à-dire globalement à comprendre, ce qui a été fait. D'ailleurs, ce n'est pas parce que l'on comprend ce qui a été fait qu'on l'apprécie nécessairement. C'est une notion fort différente.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 01/06/2006 09:06
Haut


Re: Rapieres d'Argent.
#67
Accro
Accro


Salut à tous !

Rapidement parce que je dérive : ma question au sujet de sanctionner la pratique historique était plutôt dans un cadre d'enseignement et aussi parce que je constate que les connaissances sont remis en cause très régulièrement. Je me rends compte que ceux qui baignent dans ce milieu font le même constat que moi.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 31/05/2006 15:20
Haut


Re: Réalisme d'un dégagement en spectacle
#68
Accro
Accro


Salut à tous !

Bon, j'espère ne pas dévier du sujet.

En tout cas, je suis bien d'accord avec CGV : c'est tout à fait possible et compréhensible par le publique. Tout comme faire des attaques à la main ou en opposition qui soient visuellement intéressantes et lisible. Simplement, en effet, cela demande du jeu de la part du tireur.

En tout cas, déjà pour améliorer la lisibilité des dégagés, je conseille souvent aux débutants de ne pas le faire simplement avec les doigts ou le poignet mais de bien garder l'allongement du bras et en effectuant le mouvement de dégagement de l'épaule.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 31/05/2006 15:17
Haut


Re: Rapieres d'Argent.
#69
Accro
Accro


Salut à tous !

Je ne vais pas revenir sur le fait que casser une lame de temps à autre n'est pas la marque d'un bourrin et que ça arrive aussi en escrime artistique : lorsque l'on prend la parade, il y a entrechoquement des lames et cela les fragilisent à la longue. On appelle ça le travaille de sape. Comme l'a rappeler Odel (et Jérôme dans une moindre mesure).

Ni non plus sur le fait que la rapière peut être utiliseée de taille et d'estoc, la réponse de Michael était très complète et précise à ce sujet.

Quand à simplement se baser sur le nombre d'années de pratique et le fait qu'on a fait ou pas des spectacles est malheureusement insuffisant pour évaluer un niveau : on constate souvent des disparités de niveau assez importante entre deux personnes qui ont le même nombre d'années de pratique et qui ont fait l'une comme l'autre des spectacles. L'avantage d'un système de niveau, c'est qu'on sait que la personne qui le possède a du faire la démonstration qu'elle était capable de faire certaines choses, à savoir ce qu'il y a dans le programme du diplôme. Ce n'est pas encore suffisant, en définitive il faut vraiment voir le tireur, mais c'est déjà plus précis.

Citation :

Michael a écrit :

Pour en revenir au sujet des examens "rapières", il serait je crois souhaitable que des connaissances minimum sur les évolutions de l'escrime et des armes soient requises afin de pouvoir composer un personnage de théatre pas trop anachronique, mais il ne faut pas trop non plus en demander. Le sujet est extrèmement complexe et subtil et je ne suis pas sûr que et le spectateur et les acteurs/escrimeurs aient besoin de quelque chose de très pointus. Ce qui importe c'est souvent l'imaginaire, pas forcément la réalité.


En fait, tout dépend de l'approche que l'on a : d'aucuns ne peuvent concevoir un spectacle d'escrime autrement que dans un cadre historique précis. Ça se défend. D'autre se porte plutôt dans le fantasme, ce qui n'est pas moins intéressant. Ce qui pousse plutôt à ne pas trop en demander au niveau de l'historicité dans le cadre des rapières -- c'est-à-dire pour sanctionner une pratique dont l'objectif est le spectacle -- c'est d'abord de ne pas trop privilégier une approche plutôt que l'autre (encore qu'un minimum de base puisse en effet être intéressant), ensuite parce que tout le problème de l'historique c'est qu'on ne peu jamais être totalement affirmatif. Or, dans les rapières, on doit montrer que l'on sait.

C'est d'ailleurs une question intéressante : comment sanctionner la pratique historique ?

[quote]
En tout cas, je ne vois pas comment faire des "rapières" un examen qui puisse englober à la fois l'escrime de spectacle et l'escrime ancienne.
(/quote]

À ce sujet, je crois qu'il y a concensus.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 30/05/2006 13:11
Haut


Re: vision de la ligue
#70
Accro
Accro


Salut à tous !

Merci Prime. J'espère, en effet et je ne suis pas le seul, que ce que tu dis est vrai. En tout cas, de notre côté, nous essayons de faire en sorte également qu'il y ait un rapprochement, qui ne pourra jamais se faire à sens unique.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 29/05/2006 13:32
Haut


Re: vision de la ligue
#71
Accro
Accro


Salut à tous !

Bon, là dessus, je te rejoins plutôt Cracou : ce n'est pas exactement le point de vue de tous les gens dans toutes les ligues mais en recoupant les expériences de plusieurs personnes, le constat est souvent celui que tu fais.

Une chose, en tout cas : en effet, si l'on se présente comme une association sportive, les subventions sont généralement aliénées à des résultats en compétition. Un moyen classique de régler ce problème -- parce que, en tout cas pour ce que je connais, l'escrimeur artistique est assez moyennement intéressé par les résultats en compétition, même lorsqu'il participe aux quelques unes existantes -- c'est d'être association culturelle, de type association de théâtre. C'est beaucoup plus approprié.

Après, pour les adeptes de l'historique, je ne connais pas personnelement de bonne solution. En tout cas, il n'entre pas vraiment dans le cadre sportif (pas de compétition), ni dans le cadre spectacle (là n'est pas la finalité). J'en profite pour poser (naïvement) la question aux adeptes de cette pratique ici présent : comment faites vous ?

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 29/05/2006 12:47
Haut


Re: Rapieres d'Argent.
#72
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

cracou a écrit:
ah? pour quoi faire? quand je vais rencontrer des gens en EA, je vais pas commencer par leur dire "je suis brassard d'argent rayé rose, toi t'as que la chaussette donc je suis supérieur". Je ne vois pas trop ce à quoi ça pourrait servir.


Ce n'est pas pour dire : « moi je suis meilleur que toi. » Cependant, oui, ça permet une certaine hierarchie. Par exemple, un maître d'arme plutôt connu m'a proposé de monter un stage d'un niveau avancé. Le problème étant : comment savoir que le niveau sera globalement élevé ? Pour l'instant, j'ai résolu le problème en contactant les personnes que je connais d'un niveau avancé mais cela fait un stage fermé. Si les rapières étaient plus généralisées, il serait plus facile de faire des stage autre que d'initiation et de présentation générale de l'escrime artistique : tel stage pourrait être réservé aux titulaires de la rapière d'argent, tel autre aux rapières d'or. Ce serait bien pratique.

Une autre chose qui peut être utile, lorsque l'on se place dans un cadre professionnel (ce qui n'est pas à négliger) : pour le cascadeur qui veut postuler à travailler sur un spectacle et pour le régleur des combats, il est bien pratique de pouvoir écrire sur son CV ou de lire : galop 8, 3ème dan d'Aïkido, ceinture noire de Kung Fu et rapière d'or.

Citation :

>Quant à la gloriole personnelle, je n'y crois guère.

C'est pourtant le moteur de la majorité.


Quelle majorité ? Celle que tu connais ? Parce que dans mon experience personnelle, ce n'est pas le cas. Encore une fois, l'exemple n'a pas valeur de preuve.

Citation :

Pas d'accord. J'ai pu constater le contraire, de la part d'un acteur donc la spécialité est le mime. Il a vu deux fois un salut et a été capable de reproduire les mouverments avec précision, mais il est raide incapable de tenir une arme en face de quelqu'un.


Je n'ai pas vu la personnne dont tu parles mais je doute tout de même. Ce n'est pas parce qu'il y a tout les mouvements que le salut est bien fait, loin s'en faut.

Citation :

On ne peut en tirer que cette information: des fois, un salut est joli, maisd n'importe qui peut le réaliser, pas besoin d'être escrimeur pour ça.


Pour bien le réaliser, si. Maintenant, ce n'est pas suffisant pour évaluer le niveau d'un tireur mais c'est tout de même un bon indicateur. Encore une fois, réussir un salut n'est pas simplement en faire tous les mouvements.

De plus, je sais que je me répète mais c'est aussi quelque chose d'essentiel, cela permet d'évaluer des qualités qui ne sont plus de l'escrime mais qui sont importante en spectacle (car il s'agit bien d'évaluer une capacité à faire du spectacle) : attitude scénique, présence, préstance. Ça aussi, même si ce n'est pas purement de l'escrime, c'est important.

Puis, franchement, il faut arrêter de se cristaliser juste là dessus : pendant le passage des rapières, tu passes beaucoup plus de temps en duel qu'à faire des saluts et des solos.

Citation :

Comment tu fais pour casser une lame en EA? Même avec de la bonne volonté, faut être bourrin et frapper au sol ou équivalent.


As-tu déjà fait des spectacles de manière intense ? Je parle de plusieurs fois par semaine pendant trois mois, par exemple. Parce que dans ce cas, tu verras que les lames cassent, sans avoir été manipulées par des bourrins. Oui, on casse beaucoup moins souvent de lames en escrime artistique qu'en escrime moderne. Cependant, ça arrive tout de même.

Citation :

Faut cependant pas avoir besoin d'inventer l'eau chaude pour savoir monter un fleuret.


Je suis bien d'accord. Pour ma part, personne ne m'a montré comment faire et pourtant j'y arrive très bien. Cependant, il apparaît clairement que ça ne coule pas de source pour tout le monde : par exemple, il y a récemment eut un sujet sur ce forum de quelqu'un qui demandait quoi faire parce que ses armes rouillent. J'ai connu un vendeur qui vendait des rapières de spectacle montées de travers, etc.

Alors, certe, ce n'est pas une partie difficile. Il n'empêche qu'il est totalement légitime de s'assurer qu'un tireur est capable de prendre soin de son materiel. En plus, on ne peu pas dire que ça prend du temps.

Citation :

si fait, mais déjà réformer les rapières....


Pourquoi réformer ? Faire évoluer, certes mais réformer, voilà un bien grand mot, d'autant qu'il y a de bonne chose dans les rapières.

De toute façon, soit tu proposes un cadre différent de l'académie d'armes de France et dans ce cas, il faut se bouger plutôt que de se contenter de critiquer, soit du te dis qu'il est plus sûr de battir sur de l'existant et dans ce cas, tu cherches à faire évoluer l'académie d'armes de France mais, là encore, il faut venir avec des propositions.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 29/05/2006 12:39
Haut


Re: Rapieres d'Argent.
#73
Accro
Accro


Salut à tous !

Voilà : je m'éloigne pendant deux jours et que de messages ! Partons donc plutôt dans une réponse générale.

Quel est l'intérêt des diplômes ? Le même que dans n'importe quelle autre activité : cela sanctionne un certain niveau. Ca peut être pratique, par exemple, lors de rencontres entre tireurs d'horizons différents. Enfin, bien sûr, dans la mesure où l'on sait bien ce qu'ils représentent et qu'ils sont largement reconnu. Ce n'est pas encore le cas des rapières. Cela pourrait venir. Ça peut être aussi utile pour les gens qui veulent s'orienter vers l'enseignement sans pour autant en faire leur profession -- un peu comme la majorité des initiateurs, -- en ce qu'ils permettent de jalonner un parcours. Quant à la gloriole personnelle, je n'y crois guère.

Quel est l'intérêt des saluts et des solos ? Eh bien, ne t'en déplaise Cracou, ils permettent bien d'évaluer une qualité technique et artistique. Si. Parce qu'un danseur sans notion d'escrime ne sera pas bon dans ces pratiques. Je l'ai déjà constaté : manque de conviction, problème dans les fondamentaux, manque de rythme, des actions faites sans logique. D'ailleurs, ça arrive aussi à des escrimeurs. Pour l'escrimeur, cela permet de montrer sa maîtrise technique personnelle et la qualité de ses fondamentaux, au-delà de l'engagement -- qui ne doit pas être négligé, nous sommes d'accord. Mais aussi, en terme de spectacle, sa présence sur scène, son attitude scénique, sa capacité à occuper l'espace. Des choses importantes tant au niveau de la pure technique que de la qualité artistique.

Après, on pourrait demander un certain nombre d'éléments présents dans les saluts et les solos, sans pour autant imposer les solos eux-même. Ce serait sans doute une bonne idée mais probablement à réserver à la rapière d'or car bien concevoir et bien réaliser un solo et un salut est un exercice plus difficile -- tant au niveau purement technique qu'artistique -- que de régler et réaliser un duo. Bien concevoir et bien réaliser un mouvement d'ensemble l'est plus encore. Au sommet, bien régler et bien réaliser un vrai combat de troupe (pas plusieurs duels qui ont lieu simultanément) est encore plus délicat.

Après, il est sûr que des solos et des saluts faits par dessous la jambe, sans faire attention à ce qu'on fait n'a aucun intérêt. Cependant, il s'agit bien là d'un problème du pratiquant et non de la pratique.

Pourquoi montrer que l'on est capable de démonter et remonter une arme ? Pour des raisons très pragmatiques mais finalement très importantes : il s'agit de s'assurer que le tireur est capable de prendre soin et de s'occuper de son matériel. En l'occurence, le matériel d'escrime artistique contemporain, qui se démonte, ce qui permet de changer les lames quand elles se cassent, par exemple. En fait, l'idée, c'est de s'assurer que quelqu'un qui possède un diplôme des rapières ne va pas demander ce qu'il peut faire lorsque ces armes rouillent, qu'il sera capable de se trouver une nouvelle lame lorsque la sienne aura casser, etc.

Après, nous sommes d'accord : j'ai tenu dans les mains de vraies armes d'époque et, en effet, elle ne se démontaient pas. Toutefois, là n'est pas le problème.

Cela dit, je suis d'accord sur le fait que les diplômes des rapières ne sont pas parfait. D'abord, parce que, en effet, ils ne santionnent qu'une seule pratique particulière de l'escrime artistique (sans même parler de l'escrime historique). L'exemple de la garde est en effet significatif, je me rappelle à ce sujet avoir fait remarquer à Claude Carliez que la garde n'est pas unique. Pour le coup, d'ailleurs, j'avais donné une définition sensiblement différente de celle donnée sur le site de l'académie d'armes de France, ce qui avait été accepté.

Alors, oui, il y a des améliorations a apporter. Notamment de ne pas limitter à une seule époque mais il faudrait sans doute faire au moins deux diplomes différents, une pour les « grands siècles, » une pour le médiéval, avec tout ce que cette distinction comporte d'arbitraire (à un moment incontournable). D'ailleurs, il faudrait déjà arrêter des termes précis et qui soient les même pour tout le monde.

Au sujet de l'historique, là encore, beaucoup à dire. Je pense, en effet, qu'on ne peut pas avoir une vrai notion de l'escrime historique sans une pratique en opposition et avec du matériel au poid et à l'équilibre de l'époque -- sans, bien sûr, sacrifier à la sécurité. Par contre, une fois les techniques bien connues, elles sont parfaitement exploitables en spectacle, dans le cadre de combats réglés. De même, je pense que si jamais devait être établit un diplôme spécifique de maître d'armes d'escrime artistique, il devrait également être un diplôme de maître d'armes d'escrime historique. Parce que le maître d'armes en spectacle va être amené à faire des spectacles de reconstitutions historique et que le maître d'armes en reconstitution va être amené à faire des démonstrations au public. Ensuite, libre à eux de se spécialiser dans une voie ou l'autre.

En revanche, je pense qu'il ne faut pas l'imposer à ceux qui veulent passer les rapière mais pourquoi pas ne faire un équivalent de ces diplômes mais pour l'escrime historique ? Cela ne me semble pas une abberation mais il faudrait alors monter un cadre spécifique à cette pratique car celui des rapières n'est par contre pas du tout adapté.

Quant à l'éloignement de l'escrime artistique du spectacle pour s'orienter vers un sport dans le même genre que le patinage artistique, ne possèdant pas de statistiques précises, je ne peux rien dire à ce sujet. Au niveau de mon expérience personnelle, même si je participe aux championnats, c'est bien le spectacle qui m'intéresse, pas la compétition -- qui est pour moi plus un moyen de voir plein de gens et de pratique différentes de l'escrime artistique. Je sais que je ne suis pas le seul dans ce cas.

À bientôt.

Le Farfadet Saptial

Date de publication : 28/05/2006 23:42
Haut


Re: Rapieres d'Argent.
#74
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

cracou a écrit:
Si les rapières sont un échat patent, c'est 'elles n'intéressent pas grand monde. Change de nom pour remettre la même chose ne va rien changer au problème: personne ne les passerait.


C'est amusant parce qu'en fait d'échec patent, il y a de plus en plus de demande pour les passer... Le problème, c'est surtout que l'information de l'existence d'un tel diplôme est longtemps restée confidentielle.


Citation :

Non. L'immense majorité de ceux que je connais (d'accord, c'est plus de l'escrime ancienne, mais de France entière) non seulement ne les connais pas et en plus s'en félicite.


Ah ? Pour ma part, l'immense majorité de ceux que je connais, qui font plutôt de l'escrime artistique et qui sont répartis dans la France entière, les connaissent. Comme quoi il faut se méfier des expériences personnelles dans la mesure où, par définition, chacun à la sienne propre...

Après, on peut tout à fait légitimement douter de leurs véracité historique. Ce sont plus probablement des saluts dans l'esprit de ces époques telles que perçues, de manière un peu caricaturale au demeurant, de nos jours. Soit. De toute façon, l'escrime artistique, telle qu'enseignée, n'est pas véritablement historique, il s'agit souvent d'une adaptation de la technique contemporaine à un contexte de spectacle. Les rapières sanctionnent cette pratique, pas celle de l'escrime historique, qui se caractérise plus par une recherche historique. Après, rien n'empêche de faire des spectacles en utilisant une technique la plus historique possible mais c'est une autre affaire.

Tu peux aussi trouver que les saluts ne sont pas très joli. C'est un peu une question de goût mais cela dépend aussi, beaucoup, de la qualité de l'exécution : très souvent, les saluts sont ratés et effectivement, ce n'est pas terrible. Quelque fois, c'est vraiment réussit et là, ça peu devenir formidable. Eh oui ! C'est avant tout une pratique difficile.

Alors, oui, on peut dire que les rapières ne sont pas un diplôme sanctionnant l'escrime historique. Pour le reste, il y a beaucoup de désinformation de ta part, soit parce que tu ne connais pas vraiment ce diplôme, soit parce que tu cherches à tout prix à le stigmatiser.

Donc, saches que les rapières ne se résument pas le moins du monde à simplement présenter des saluts. Vraiment pas : il faut d'abord présenter sa connaissance des règles et consignes de sécurité. Il faut présenter un ensemble de connaissances techniques, peut-être pas historique mais réél. Il faut présenter un duel, dans lequel la mise en scène, la sécurité mais aussi l'aspect convaincant du combat est noté. Il faut présenter des solos. Ah ! Il faut aussi, en plus, présenter des saluts. Bref, il faut présenter tout le panel de l'escrime artistique, pas uniquement ni principalement des saluts.

De toute façon, il n'y a aucun enseignant d'escrime artistique qui prétende n'enseigner que les saluts. Et même, je n'en connais pas qui fasse principalement du salut.

Après, on peut reprocher un manque d'approche historique. Cependant, je crois qu'il s'agit plutôt là du domaine de l'escrime historique. Une autre approche, pas moins intéressant, certes, mais une autre approche au demeurant.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 26/05/2006 13:30
Haut


Re: Rapieres d'Argent.
#75
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

cracou a écrit:
j'ai parlé des saluts dont, il faut le dire, tout le monde se fiche.


Ben non, ils y en a que ça interesse. Bien plus que tu ne le crois.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 25/05/2006 14:42
Haut


Re: entretien des lames
#76
Accro
Accro


Salut à tous !

À mon avis, le mieux est de leur passer régulièrement un petit coup de gomme abrasive.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 24/05/2006 23:36
Haut


Re: sa fabriquer un fourreau
#77
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

MacIndian a écrit:
Il y a la méthode gaine PVC


Un son et lumière auquel j'ai participé avait fait ainsi. Si le résultat esthétique était vraiment valable, cela c'est révélé une mauvaise idée à l'usage : ça casse trop facilement.

Citation :

Je me demande aussi comment on peut combatre avec un fourreau a la ceinture ..


Si le fourreau est rigide, il n'y a qu'une seule solution : on sort le fourreau du baudrier et on le jette à terre une fois que l'on en a sortie l'arme. S'il est souple (et fixé au baudrier), on peu se battre avec le fourreau vide au côté sans véritable gène. Par contre, ce n'est pas très esthétique.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 24/05/2006 14:33
Haut


Re: FFE photo
#78
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

dartanian a écrit:
au sujet des clichés d'EA... ou puis je trouver des photos inédites ...


A priori, auprés des troupes mais cela dépend du contexte. Que veux tu faire de ces photos ?

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 01/05/2006 16:45
Haut


Re: Enquète FFE sur les pratiques d'Escrime "Artistique"
#79
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

odel a écrit :
J'ai pratiqué pendant des années une forme de spectacle d'escrime qui ne rentrait ni dans les critères des championnats, ni dans ceux des rapières. Et pourtant nos prestations plaisaient au public. Et étaient basées sur une recherche réelle, mais sur d'autres voies que celles proposée par l'AAF. Je n'en recherchais pas moins la qualité.


Est-ce que tu as des vidéos à montrer ? Je suis curieux de voir ça.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 10/04/2006 13:01
Haut


Re: "Il était une fois... Merlin a besoin de vous"
#80
Accro
Accro


Salut à tous !

Il me semble qu'ils étaient deuxièmes en mouvements d'ensembles.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 24/03/2006 18:27
Haut


Re: Un escrimeur au game in Paris ?
#81
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

fratus a écrit :
En realite, ils ont effectivement le droit d'etre vice-champion de france !

C'est dans le cas, ou il n'y aurait qu'un seul particpant dans la categorie ou l'epoque que celui-ci se verrait decerne un prix d'excellence...

Or ayant eu 2 participants dans la categorie troupe medievale, ils deviennent donc vice champion de France.


Je suis surpris : je me souviens que pour le mouvement d'ensemble, autre catégorie où il n'y a eut que deux participants -- c'est d'ailleurs dommage car dans toutes les autres il y a eut un nombre de participants vraiment conséquent et pourtant ces deux là étaient dépeuplées, -- il a été décidé de ne pas donner de titre mais je ne sais plus quoi, qui revenait un peu au prix d'excellence. Je m'en souviens parce que j'ai vu ceux qui avaient été classés premier en parler avec le maître Prommard. Alors, je suis étonné que l'Académie d'Armes de France ait fait deux poids deux mesures et décidé de décerner un titre pour les troupes médiévales.

Maintenant, tu as peut-être raison. Je suis allé sur le site de l'académie et si les classements sont bien donné, il n'est en aucune manière indiqué s'il y a eut des titres de décernés.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 01/03/2006 00:04
Haut


Re: Un escrimeur au game in Paris ?
#82
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

"Venez croiser le fer, si vous l’osez, avec le vice-champion de France d’escrime artistique."


Là, il y a quelque chose qui me chifonne : donc, ce serait MAD, ex-Levallois, qui participerait à cette exhibition. Or, Levallois n'est pas vice-champion : dans la mesure où il n'y avait que deux troupes médiévales qui concourraient, il n'y avait pas de titre à décerner...

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 28/02/2006 14:19
Haut


Re: Conseil du spécial
#83
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

scholie a écrit :
Citation :

Le_Farfadet_Spatial a écrit :
Maintenant, c'est un énorme cliché que l'artiste égocentrique

Là, tu as raison. Un bon artiste est un artiste mort : Van Gogh, Mozart, Rimbaud...


J'ai gardé ma citation juste pour le rapprochement assez hallucinant : je ne parle pas d'artiste mort, pas nécessairement... Ta réponse n'a aucun rapport avec ce que j'ai écrit.

Citation :

(et qui ne publie pas sur internet)


Ça, je suppose que c'est en rapport avec mon site. Là, une chose est sûr : ce n'est pas ici le lieu de se lancer dans sa critique. Par contre, si tu veux, c'est avec plaisir que tu peux m'envoyer tes remarques mais en privé. Mon adresse électronique apparaît partout sur le site et, si tu veux, je te la rappelle :

le.farfadet.spatial@free.fr


Citation :

Fallait-il que, comme toi, je flatte son ego, que je préserve son narcissisme ?


Non, pas flatter son égo. Par contre, si tu veux faire passer un message, il ne faut pas utiliser un ton qui fait que l'on est certain que le lecteur se braquera et ne te lira pas. Quelqu'un qui prétend maîtriser la réthorique devrait s'en rendre compte.

Bref, plutôt que de chercher à détruire, au contraire vouloir construire.

Citation :

Ci-dessous, je traduis les critiques et conseils du Farfadet_Spatial pour les non-comprenants :


Tout d'abord, je n'ai donné aucun conseil. Simplement, j'ai donné mon avis. Je l'assume totalement mais ce n'est que ça : un avis personnel.

Ensuite, tu n'as rien compris. Cela dit, ça ne m'étonne pas car tu ne veux de toute façon pas comprendre. Je m'en vais donc repréciser même si je pense qu'il s'agit de toute façon d'un dialogue de sourd, puisque tu t'ingénieras, comme à ton habitude, à déformer mon propos.

Citation :

Citation :

Le_Farfadet_Spatial a écrit :
Odel : Je trouvais les fondamentaux pas très assurés, je trouvais que cela manquait de rythme et que les touches se faisaient de manière pas convaincu.

Odel à propos de ton escrime de duel : tu expliques à tes gars qu’en fait, ils se battent pour de rire. Parce que pour l’instant, ils sont trop dans un optique duel : c’est-à-dire, ils agissent comme s’il avait peur, comme dans un vrai duel. Par exemple, qu’il porte franchement les coups, tant pis s’ils se prennent une bonne contre-attaque, en s’embrochant ensemble… Et tout cela avec le fondamental : le sourire.
S’entretuer, mais please : en souriant.


Lamentable.

Des fondamentaux assurés : rien à voir avec avoir une attitude scénique. C'est la qualité des fondamentaux qui permettra d'assurer un rythme de combat (j'y reviens), un bon équilibre et d'avoir une bonne explosivité lorsque l'on veut porter son attaque.

Mettre du rythme : dans une optique de combat, le rythme et les changements de rythme sont essentiels. Pas pour faire plaisir au publique -- on s'en tamponne, en l'occurence -- mais pour chercher à prendre le temps, casser la distance, etc.

Touches sans conviction : c'est un terme que j'ai repris d'amis qui font des arts martiaux dans une optique de combat. Il s'agit d'actions faites purement techniquement, portées comme un voleur, sans aucune efficacité.

Citation :

Inquisiteur : tu pousses le niveau de la musique s’il te plaît ! Et surtout, SURTOUT : tu arrête avec l’adagio d’Albinoni.


C'est juste stupide.

En spectacle, on ne peu pas se contenter de conserver le même rythme, sous peine de devenir monotone -- sans parler de problème de crédibilité, vu que, comme dit précédement, les changements de rythme sont essentiels dans un combat. De plus, sans se mettre à escamoter ou à se précipiter, il faut parfois prendre un peu de vitesse pour que les actions aient un aspect convaincant.

Citation :

Citation :

Le_Farfadet_Spatial a écrit :
Pour la vidéo qu'a présenté Michael, je trouve que le travail manquait de propreté.


Michael : dorénavant, la douche : AVANT l’entraînement.
pas après.


Je m'esclaffe, c'est tellement spirituel...

Non, j'ai trouvé que les parades étaient prises un peu entre deux lignes et que les attaques, de même, m'ont parue un peu hésitantes.


À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 17/02/2006 22:46
Haut


Re: Asta la vista baby
#84
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

scholie a écrit :
Cela mériterait de te balancer certains propos d’illustres historiens, pour constater... leur modestie.
En tout cas, un vrai historien, s’il évite de dire qu’il a la Vérité, aura au moins tendance à dire que c’est faux, que ce n’est pas la vérité, quand c’est vraiment n’importe quoi... Heureusement. Et en argumentant svp.


En effet, il va dire pourquoi il estime que c'est faux, en citant ses sources. Sans doute en signalant qu'il est un spécialiste du sujet. Probablement avec un peu de suffisance. Il est vrai que cela c'est déjà vu plus d'une fois. Cependant, il ne dira pas qu'il détient la vérité.

Citation :

Je suis heureuse que tu le reconnaisses. C’est un critère important pour réussir dans les métiers artistiques ; pas le seul, certes (non ! je n'ai pas dit qu'il fallait coucher).


Soit tu es tout simplement trop stupide pour comprendre l'ironie, soit tu ne te rends pas compte que toute tentative de faire de l'humour est vouée à l'echec lorsque l'on a commencé par donner des coups de massues (ce qui n'est pas mieux).

Maintenant, c'est un énorme cliché que l'artiste égocentrique : même s'il y en a, ce n'est pas le cas de tous. Surtout : lorsque l'on parle de personnes qui pratiquent une activité artistique sans être professionnels, ce qui ne les empêchent pas de faire quelque chose d'une vrai valeur et de qualité, il n'y a pas de question de réussir, juste de travailler et progresser.

Citation :

Oui, on peut faire historique : dans les costumes, le contexte, le décor. Et dans une certaine limite, dans l’escrime.


Pas dans une certaine mesure : d'aucun ont une conception du spectacle qui se doit d'être purement historique. Pour donner un exemple, c'était l'approche de Stanley Kubrick en réalisant Barry Lyndon. C'est une des approches possibles.

Citation :

Il n’en reste pas moins que cela reste une démarche principalement artistique


En effet, c'est d'ailleurs bien ce que j'ai écrit.

Citation :

(donc narcissique).


Encore une fois, non : l'artiste n'est pas nécessairement quelqu'un qui ne regarde que son nombril. Par exemple, les interviews dont j'ai connaissance d'Olivier Mæssien ne montre certainement pas quelqu'un qui n'a que lui pour centre d'intérêt, qui ne parle que de soi. Au contraire, il y apparait même plutôt modeste.

Pour revenir à l'escrime artistique, pour parler de personne qui ont réussit dans ce métier, je connais assez bien Claude et Michel Carliez et, vraiment, leurs égos ne souffre d'aucune hypertrophie, ils ne sont certainement pas des individus narcissique.

Citation :

C’est faux. Je pratique une seconde arme : la rhétorique.


J'espère que tu manies mieux le fleuret, parce que l'exemple que tu donnes sur Escrime Info n'est pas probant. Ah ! Si : tu prouves au moins que l'on peut avoir un égo démesuré sans être le moins du monde un artiste.

Citation :

Citation :

Le_Farfadet_Spatial a écrit :
Je n'ai jamais était convaincu par les vidéos d'Odel.

Dis pourquoi : il te répondra ; même chose pour les autres. C’est un peu court, jeune homme...


Je ne pense pas que ce soit vraiment le lieux de faire le procès d'Odel ou de qui que ce soit d'autre.

Pour résumer, sur les vidéos d'Odel, ce qui ne m'a pas convaincu ne tenait pas du spectacle. Je trouvais les fondamentaux pas très assurés, je trouvais que cela manquait de rythme et que les touches se faisaient de manière pas convaincu.

Pour Inquisiteur, comme dit, j'ai trouvé que ce que j'ai vu (si je ne me trompe pas sur la personne) manquait de rythme.

Pour la vidéo qu'a présenté Michael, je trouve que le travail manquait de propreté.

Pour ma part, comme je l'ai dit, il m'est arrivé de partir à fond, sans changement de rythme et en oubliant le jeu, ce qui n'est pas terrible pour quelqu'un qui se revendique du spectacle.

Je précise que je ne remet pas en cause la pertinence des pratiques de chacune des personnes citées. Pour ma part, je suis plus attiré par celle que je pratique mais cela ne signifie pas que la démarche d'Inquisiteur (une approche du spectacle plus historique que la mienne), d'Odel (retrouver une escrime de duel), de Michael (recherche historique) soit inintéressante ou voué à l'échec. Je suis même heureux qu'elles existent et qu'ils me tiennent au courant de ce qu'il font et de leurs progrès, au moins parce que cela peut enrichir ma pratique et parce que je suis curieux par nature. Simplement, ce sont des points que j'ai relevé ponctuellement, en sachant très bien que toute pratique sérieuse est vouée à s'améliorer.

Maintenant, je ne vois pas ce que cela apporte au présent sujet. Il ne s'agissait pas d'attaques mais simplement d'une relativisation, pour rappeler que si nous sommes tous prompt à critiquer, aucun d'entre nous n'est exempt de reproche et que, justement, pour progresser, la première chose c'est de le reconnaître. Par contre, cela va sans doute permettre que le sujet s'enflamme et que l'on se lance dans un réglement de compte stérile qui satisfera ta soif de voir les sujets dégénerer.

Citation :

J’ai dit à Thain13 ce qui précisément n’allait pas (techniquement) : en tout cas, cela n’a rien à voir avec ce qu’on trouve dans les traités, contrairement à ce qu’il affirme... et les travaux sérieux sur le sujet (par exemple, ce qu’ils font, pourrait horrifier Tobler s’ils s’en réclamaient).


Sauf que tu l'as fait sur le ton de : « bonjour, vous faites de la merde et je connais la vérité (même si ce n'est pas moi qui l'a trouvé). » En général, lorsque tu accueilles quelqu'un à grand coups de poings dans la gueule, il s'en va. En tout cas, ce n'est certainement pas le bon moyen de lancer un débat, encore moins de prétendre donner un quelconque enseignement.

Citation :

Dans la vidéo dont je parlais (hélas non publique), il y avait 19 « séquences » en 1 minute (avec coupures entre) : cela n’a aucun intérêt d’une présentation spectaculaire... mais ce sont de vraies techniques (tant pis, le « vrai » est excessif).


C'est un peu facile : « j'ai une référence parfaite mais je ne peux pas vous la montrer, vous êtes obligés de me croire sur parole... »

De toute façon, si, cela peut donner un vrai spectacle de qualité, c'est une question de partit pris de mise en scène. Cependant, cela signifie de, sans sacrifier la recherche historique, il ne faut pas s'arrêter à la démarche d'historien et il est certain qu'il faut trouver un moyen de coupler les deux compétences, par exemple en amenant deux spécialistes des deux domaines à collaborer.

Citation :

Manière très délicate de lui dire qu’on a raison.


Encore une fois, c'est le meilleur moyen de faire passer un argument. « Pauv'con, t'es nul,» ça n'a pas d'intérêt et tu peux être sûr que la personne va se braquer.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 16/02/2006 23:15
Haut


Re: Asta la vista baby
#85
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

scholie a écrit :
Encore une fois, je ne te dis pas que je suis dans la vérité : mais, je te dis clairement que d'autres l'ont...


Quoi, la Vérité, certains l'ont ?

Non : un vrai historien se gardera bien de dire qu'il possède la vérité. Simplement, que vu ses sources et ses propres expériences, il semble bien que les choses ce passaient plutôt comme ceci que comme cela.

Citation :

Ta fuite n'est à mes yeux qu'une démonstration supplémentaire que vous êtes bien dans une démarche artistique (enfin, càd narcissique).


Bien sûr : l'escrimeur artistique est nécessairement un individu narcissique, qui ne fait pas cas de ce qu'on peu lui dire, qui ne cherche pas à progresser...

Non, l'escrime artistique n'est pas une escrime d'individus nombrilistes. Tu sais quoi ? Elle peut même être parfaitement compatible avec une démarche historique. Si ! Simplement, l'escrime artistique revendique que sa finalité est le spectacle. Point. Ce n'est pas une question d'état d'âme mais de finalité.

Thaine13, tu viens d'expérimenter l'effet de loupe des forums : lorsque quelqu'un commence à critiquer, surtout lorsque Scholie, sentencieuse et arrogante, s'y met, on a vite l'impression d'être la cible de l'hallali. Disons que les habitués de la partie escrime artistique et ancienne de ce forum ont la critique rapide.

Pour te rassurer : les sources que j'ai (nécessairement parcellaires) tendent à dire que Scholie ne pratique pas vraiment l'escrime ancienne mais plutôt du fleuret moderne. De ce que j'ai vu des prestations d'Inquisiteur (si je ne fais pas erreur sur la personne), certes ses coups me semblaient plus maîtrisés que les votres mais il n'assurait pas le rythme que vous donnez. Je n'ai jamais était convaincu par les vidéos d'Odel. Eaubonne, je crois l'avoir déjà vu mais je ne suis pas certain donc je préfère me taire. Quand à Michael, je ne l'ai jamais croisé en vrai mais la seule vidéo qu'il a montré (qui ne le montrait pas lui ni non plus des membres de son groupe) ne m'a pas convaincu non plus. Quand à moi, j'ai beau faire le malin, je me suis parfois contenté de réaliser les choses techniquements en oubliant le jeu et je n'ai pas toujours assuré les changements de rythme. Il est facile de tomber dans le numéro et de partir à fond...

Est-ce à dire que tout ce joli monde ne fait que de la merde ? Peut-être mais c'est un peu fort. Non, plus simplement, chacun va mettre l'accent sur un point et va réagir en fonction de son vécu et de sa sensibilité. Sans doute les critiques sont-elles rapides à venir, il faut savoir les accepter -- à partir où l'on se montre en publique, on se soumet à la critique -- et à savoir les écouter comme il faut, c'est-à-dire en tirer de quoi progresser sans non plus vouloir nécessairement plaire à tout le monde. Maintenant, si Odel, de part son expérience de maître d'armes, dis qu'il trouve votre pratique dangeureuse, je pense qu'on peut chercher à savoir le fond de cet argument.

Ceci dit, n'hésites pas à revenir sur le forum : toi aussi, tu pourras critiquer allégrement les pratiques de chacuns.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 16/02/2006 17:10
Haut


Re: Escrime des manuscrits
#86
Accro
Accro


Salut à tous !

Allé, tiens, j'ammène ma fraise !

Citation :

odel a écrit :
Le règlage des combats vous permettrait probablement de rendre vos scènes plus crédibles et plus riches, mais bon, c'est à vous de juger de l'image que vous voulez présenter, et d'accepter les risques inhérents à votre système.


À mon sens, tu as parfaitement raison.

Bon, je rappelle que je suis membre des Compagnons du Grand Veneur (pour ceux qui connaissent), que j'ai pas mal travaillé avec Claude et Michel Carliez (tant en cours qu'en spectacle) et ce n'est pas par hasard que je suis allé vers eux mais bien parce que c'est ce qui m'attirait plus particulièrement. Mon approche est celle du spectacle, pas celui de la reconstitution historique -- même si l'historicité m'interesse et qu'elle est parfaitement compatible avec le spectacle. D'autre part, je ne suis pas vraiment un adepte du pur spectaculaire sans se soucier de la logique du combat mais, à l'inverse, je ne suis pas non plus dans la veine du purement réaliste : ce que j'apprécie, c'est que le spectacle soit visuel mais reste crédible, que l'on croit vraiment que les protagonistes se battent.

Ces précisions ne sont pas données pour faire le malin mais simplement pour bien donner mon approche car forcément mon point de vue est fonction de mes goûts.

Je suis donc d'accord avec Odel pour ce qui est de dire qu'il est préférable de régler les combats de spectacle (pour l'approche de combat c'est autre chose). En effet, cela permet de construire son escrime en fonction du personnage et de véritablement mettre en scène son histoire. Lorsque l'on a pas préparé ses phrases d'armes, on fera entrer quelques fantaisies de temps en temps mais on revient souvent à des enchaînements dont on a l'habitude. C'est d'ailleurs vrai dans toutes les escrimes non préparées, y compris l'escrime moderne, où chacun a son ou ses « spéciaux » qu'il refait souvent. Ce n'est pas en soit un défaut sauf que le publique risque de se lasser. L'autre avantage du réglage, c'est que cela permet d'utiliser les techniques historiques en sécurité sans les édulcorer.

Thain13, en regardant votre vidéo, je trouve que vous avez des qualités : une escrime plutôt propre, on sent qu'il y a du travail et vous êtes capable de tenir un bon rythme. Cependant, je -- j'y tiens : c'est mon avis personnel, je ne prétend pas avoir parole d'évangile -- vous reproche cependant de conserver un peu trop le même rythme -- à fond, à fond, à fond ! -- et je trouve que le numéro ne raconte pas grand chose. Je trouve d'ailleurs que la fin manque de clareté. Je suis d'accord pour dire également que, plutôt qu'une escrime historique, vous proposez une escrime qui a une saveur médiévale. Ce n'est pas un défaut en soit, c'est un partit prit parfaitement respectable et défendable.

Après, je ne sais pas ce que c'est que la frappe de confiance dont parlait Scholie. Dans un cadre de spectacle, la sécurité tiens en trois points : travailler juste, travailler à bonne distance et travailler en collaboration.

Maintenant, pour le kenjutsu et le kendo, je trouve que ce sont des pratiques respectables et intéressantes, même si après avoir testé le kendo je peux dire que ça ne m'emballe pas. Cela dit, ça n'a pas vraiment de rapport avec l'escrime médiévale européenne, ne serait-ce que parce ces pratiques découlent de techniques plutôt issue du XVIème nippon, d'une part, d'autre part parce que il n'y a pas eut d'influence japonaise dans les techniques de combat européenne pendant le moyen-âge. En importer des éléments dans de l'escrime avec arme médiévale, pourquoi pas, ça peut être intéressant mais alors on ne peu certainement pas parler d'escrime historique.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 16/02/2006 08:57
Haut


Re: Escrime médiévale sur Marseille
#87
Accro
Accro



Salut à tous !

Je pense, Scholie, qu'il veut tout simplement dire que leurs combats ne sont pas préparés, pas réglés mais improvisés au moment même où ils sont présentés.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 14/02/2006 22:42
Haut


Re: Assurance
#88
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

scholie a écrit :
Cher fratus, une assurance au tiers N'EST CERTAINEMENT PAS ne assurance couvrant le tiers (1/3) des dommages.
Un assurance au tiers (on utilise le terme pour l'assurance auto ou VAM) est une assurance qui couvre les dommages CAUSÉS aux tiers, c'est-à-dire AUX TIERCES PERSONNES.


Si fait. D'ailleurs :

Citation :

fratus a écrit :
l'assurance au tiers ne couvre pas 33,33 % des dommages, mais les autres personnes et les degats qui ont ete causes


Oui, il a bien dit que l'assurance au tiers ne couvre pas un tiers des dommages mais les autres personnes, les tiers, quoi...

Et le plus fort, c'est que lorsqu'on lui fait remarquer, scholie se drape dans sa superbe ! Mais, dis moi, scholie, une question qui d'un coup me turlupine : est-ce que tu sais lire ?

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 08/02/2006 16:48
Haut


Re: Stage d'escrime artistique à Sainte Suzanne
#89
Accro
Accro



Salut à tous !

Il dit qu'il n'a plus de genoux.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 07/02/2006 14:45
Haut


Re: Liste des ouvrages recommandés aux élèves-maîtres
#90
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

scholie a écrit :
Tu vois : si tu retiens la durée de 50 ans, c'est sûrement pace que tu es plus intéressé à pousser la chansonnette.


Pour savoir en quoi je suis intéressé par les droits d'auteurs, le mieux est d'aller là :

http://le.farfadet.spatial.free.fr/

Ceci était certe un détournement à peine honnête d'un sujet pour annoncer la mise en ligne de mon site personnel mais l'occasion était trop belle !

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 11/01/2006 01:29
Haut



« 1 2 (3) 4 5 6 ... 10 »



Escrime-Info : Mentions légales