https://www.stagescrime.com/
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :



Connexion sécurisée

Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
179 utilisateur(s) en ligne (124utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 1
Invités : 178

Ghmaurice, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Index du forum


Accueil » Tous les messages (Stf-Fencer)

BasBas



Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Il n'y a aucun autre moyen de faire évoluer les choses, c'est de leur ressort. Ce sujet a le mérite de poser le constat, et éventuellement d'ouvrir un débat en cas de désaccord.

C'est déjà ça.

D'ailleurs, ce sujet n'est pas le premier à traiter du problème sur ce site. Et ce ne sera pas le dernier, il revient toujours (preuve qu'on est loin d'avoir une unanimité concernant l'arbitrage "moderne".

Maintenant, que les autorités compétentes s'en moquent, on y fera rien de plus. Quand on refuse ses responsabilités, on fait crever ce qui justifie son existence et on disparaît purement et simplement.

Il est peut être là, le dénouement pour le fleuret. A moins qu'on s'inquiète du problème.

Date de publication : 10/12/2017 20:06
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Réduire le temps de blocage des appareils favoriserait le jeu basé sur les attaques-remises Marsah. C'est la notion de temps d'escrime qui est incomprise par les arbitres, qui provoque ces erreurs d'arbitrage.

Et l'enjeu étant différent (on ne joue plus sa vie), un tireur qui a l'avantage au score aura tout intérêt dans certains cas à rechercher le coup double comme on peut le voir à l'épée si on donnait le point à celui qui allume le premier.

Les règles du fleuret permettent ici de garder une logique martiale propre à un duel à mort quelque soit l'écart de score, pour peu qu'on en comprenne le sens et qu'on la suive.

Date de publication : 05/12/2017 00:53
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Citation :

Marsah a écrit :
Peut on donner un temps physiologique au delà duquel une fois touché au corps tout démarage d’action offensive ne peut plus être considéré comme réaliste d’un point de vue martial ? Pas si évident et pourtant ça me semble être essentiel pour un meilleur rendu du fleuret ... abaisser le temps des appareils à 60ms au fleuret -et ça me semble large - après tout le monde s’adaptera et on revera fleurir les attaque sur la préparation ...


Vous verrez aussi fleurir les arrêts et remises en tout genre et disparaître les parades/riposte. C'est là le principal problème de ce genre de mesures.

Date de publication : 29/11/2017 00:01
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Citation :

Jilano a écrit :

Parce que la liste n’est pas complète !!!
Vous faites quoi du bond en avant, de la ballestra ? Si j’allonge mon bras et je saute en avant, d’après la lettre du règlement, ce n’est pas une attaque correcte. C’est aberrant !
Si je décide d’allonger le bras et de marcher sur mon adversaire, et que je le touche : d’après la lettre du règlement, ce n’est pas une attaque correcte. C’est aberrant !
Si mon adversaire se met à avancer sur moi par distraction, sans chercher à me toucher, et que je tends le bras, et que je le touche ? d’après la lettre du règlement, ce n’est pas une attaque correcte. C’est aberrant !




Dans tous ces cas, ce n'est pas une attaque correcte, c'est une pointe en ligne.

Date de publication : 26/11/2017 19:17
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Citation :

Jilano a écrit :
Si quelqu'un fait deux marches rapides puis touche, ce n'est pas une attaque. Mais sur ce cas, l'action est enchaînée de telle façon qu'il m'apparaît que c'est un marcher-fente raccourci pour ne pas dépasser. Question de perception, d'habitude.


Jusque là je vous suit. Factuellement, c'est une contre-attaque. Et visuellement, c'est bien de celà qu'il s'agit sur ce cas.

Ce cas a au moins le mérite de mettre en évidence le point critique qui nous sépare.

J'ai tendance à penser (à tort peut être) que vous ne raisonnez pas sur des faits bien réels (deux marches ne sont pas un marché-fente), mais sur des intentions que vous croyez deviner.

Date de publication : 26/11/2017 19:11
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Citation :

Jilano a écrit :
Ce qui oblige droite à rester sur son marcher-fente, c'est le temps d'allumage de l'appareil. Si "marcher-fente" lui donne la priorité, pourquoi ferait-elle "parade-riposte" et risquerait de dépasser l'intervalle d'allumage ? Son but est de toucher, et l'action initiée l'y autorise. J'avoue que je ne vois pas où est le temps d'escrime de retard dans cette action, étant donné que la marche est suivie immédiatement de l'allongement du bras (sur une très courte distance).

Qu'est ce qui différencie une marche d'une fente, si ce n'est l'écart entre les pieds ? L'allongement du bras ! Et là, le bras à été allongé puisque l'on passe de "bras court" à "touche". On peut donc considérer une fente précédée d'une marche, soit marcher-fente. La question est sur : considère-t-on que le mouvement raccourci est toujours le mouvement ? Si oui, priorité à Droite. Si non, priorité à Gauche.


Le problème avec cette façon de voir les choses, c'est que par extension, chaque marche deviendrait un début d'attaque par marché-fente si l'on vous suit. la marche donnerait donc la priorité. Or on peut faire tout et n'importe quoi après une marche.

Quelque soit sa taille, une marche ne peut être une fente. Une marche, c'est pied avant-pied arrière. Une fente, c'est pied avant seul qui se lève, puis poussée de la jambe arrière qui doit être tendue à la fin.

Date de publication : 26/11/2017 18:22
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Citation :

Jilano a écrit :
Bonjour,

La tireuse de droite est donc obligée de faire une fente, alors que celle-ci va amener sa pointe largement derrière sa cible, et qu'elle est bloquée par la promiscuité avec Gauche, pour valider son attaque ? Alors que c'est Gauche qui a rompu la distance.
Je peux tendre le bras pour faire un arrêt, et prier très fort pour l'autre n'allume pas.
La marche incline en effet à de nombreuses actions. C'est donc pour ça que l'arbitre, sur le moment, est obligé de décrire une phrase d'armes a posteriori. Quelqu'un, en début de sujet il me semble, vous disait : l'important est l'impression que l'on donne de faire quelque chose. C'est en partie pour influer sur le jugement de l'arbitre lors de sa réflexion, et en partie pour influer sur le geste du tireur d'en face.
Vous jugez en temps réel, sur ralenti. Qui commence au moment où il commence. L'arbitre juge après, soit qui commence à la fin de l'action.


Vous voyez donc ici un départ de Gauche, ce qui est vrai, mais l'arbitre y voit un marcher-fente de Droite, interrompu dans sa progression par la fente de Gauche.
La notion de fente est ici essentielle, et bien que l'on connaisse tous le geste théorique parfait, il ne saurait être acceptable de forcer un tireur à faire une fente s'il peut toucher en tendant légèrement le le bras...


Si je comprend votre raisonnement, vous pourriez justifier une attaque en marché-fente de droite alors que, factuellement, elle n'a jamais été exécutée (il n'y a là que marches). Vous ne jugez alors non pas les faits, mais ce que vous croyez être les intentions de chacun, on frôle la spéculation si tel est le cas.

Toutefois, vous avez raison techniquement sur le fait que le déclenchement de gauche rend difficile voir impossible la fente de droite. Mais qu'est-ce qui oblige droite a rester sur son idée de marché-fente en supposant que c'était son intention ? Sur le déclenchement de gauche, il pouvait tout aussi bien décider de faire un battement/parade avant de tenter de toucher. Dans ce cas précis, il y a le temps pour choisir sa réaction. C'est en celà que j'estime pour ma part qu'il a un temps d'escrime de retard et que la priorité est à gauche.

Le risque d'être attaqué existe à chaque marche. Droite aurait du être plus vigilant et se préparer à cette éventualité en faisant attention à sa distance et en se tenant près à utiliser sa lame pour trouver le fer en cas d'attaque de gauche.

L'arbitrage doit se faire sur des faits, pas sur des spéculations.

Date de publication : 25/11/2017 23:29
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Citation :

Jilano a écrit :
Bonjour,
Ma vision du problème au niveau de la définition de l'attaque : si vous souhaitez faire marcher-fente, et que l'autre tireur se rapproche, vous ne pouvez pas étandre la fente. Exagérons la situation, et mettons que le tireur soit réduit à une marche légèrement allongée et un allongement de bras : n'est-ce pourtant pas un marcher-fente raccourci, donc une attaque ? C'est le même geste, mais obligatoirement réduit par la distance entre les tireurs. De là, doit on refuser l'attaque parceque ce n'est pas une vraie fente ? C'est donc juger la priorité sur les pieds, ce que vous désapprouver... Il me semble effectivement que cette situation est problématique.


Je reformule votre propos pour être sur d'avoir bien compris. Vous posez le cas où A et B sont à distance de marché-fente. A veut attaquer par marché-fente mais B exécute une marche. la distance est donc trop courte pour le marché-fente. A doit donc transformer son marché-fente en une marche plus étendue assortie de l'allongement de son bras pour toucher sur la marche de B. Est-c bien celà ?

Date de publication : 25/11/2017 10:29
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Citation :

Jilano a écrit :


Sur la vidéo du post 656, on remarque tout de même que les tireurs tirent beaucoup plus proprement que maintenant, ce qui simplifie l'arbitrage.



J'avais zappé ce paragraphe. Oui, c'est certain, le jeu est propre et donc facile à arbitrer. Mais parmi les morceaux choisis pour analyse (voir à 43min50 par exemple), on retrouve des cas qui ne sont pas sans rappeler ceux que Malicia expose ici. Cependant, l'arbitre, dans la video, donne l'exact contraire de ce qui est donné aujourd'hui. C'est en celà que la vidéo est pertinente sur ce fil, elle démontre que l'arbitrage a bien muté alors que le RI, non.

Date de publication : 24/11/2017 23:26
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Citation :

Malicia a écrit :
Citation :

pelot a écrit :
Malicia a sur le fond raison.

Oui, au moins, je suis rassurée plutôt que d'avoir du déni.

Citation :

pelot a écrit :
Le règlement n'est plus appliqué, depuis de nombreuses années

Sur un point précis : la définition de l'attaque.

Citation :

pelot a écrit :
Cet état de fait est acceptés par la majorité des tireurs (qui sont les premiers concernés) car on ne voit que très peu de récriminations ou de contestations.

Là, entre nous, je pense si un tireur veut des ennuis, qu'ils se plaignent, il en aura.
Je renvoie aux témoignages de ceux qui on tenté de changer les choses et qui sont partis.
Allez voir dans les rang épéiste.
Donc évidemment, ceux qui restent...
Mais on ne pense pas à ceux qu'on pourrait gagner !

Citation :

pelot a écrit :
Deux solutions :
- appliquer le règlement,
...
La première solution est illusoire. Il n'y a guère plus que les puristes qui s'attachent au règlement. On ne va pas faire des centres de rééducation pour les arbitres, les tireurs et les Maîtres d'armes.

Puriste ?
Mais on n'est pas en train de discuter des règles de la forme du ballon au rugby, ou de la taille du terrain au tennis.
Le purisme, c'est un conservatisme.
Moi, je suis très claire : l'escrime est un art martial. On ne peut pas sortir de la logique d'un combat : attaquer avec les pieds, c'est ridicule.

Citation :

pelot a écrit :
Pour la seconde, une transposition du règlement du sabre me semble une solution envisageable qui règle le problème des coups doubles tout en gardant une partie de la convention (ripostes, dérobements,...)

Tout façon, le malaise du fleuret, il est venu avec les coups lancés, et ce que d'aucun ont appelé le sabre de pointe (voir l'article de 2001
Précisez votre pensée sur le sabre, qu'on ne connait guère...

Citation :

pelot a écrit :
Deux solutions :
...
- modifier le règlement pour qu'il soit en adéquation avec l'arbitrage./quote]
J'attends de voir : parce que vous parlez des évolutions du fleuret. Je pense que si on modifie les règles, la dérive va nettement s'accentuer, et ça va devenir du grand n'importe quoi.
Aujourd'hui, les tireurs ne tirent pas en ayant tiré toues les conséquences : demain, la principe, ce sera, j'avance bras court et si l'autre recule, je touche en ayant toujours raison.
Ce qu'on prépare, le bout du bout de cette logique, c'est une sorte de combat de sumo : ne jamais reculer et pousser pousser.

[quote]
lestat a écrit :
Le système a changé, les choses ont évoluées, c'est bien ou pas je ne sais pas, mais maintenant c'est comme cela qu'il faut faire...

C'est une drôle de logique. On n'arrive pas à se débarasser de la drogue, alors on la légalise. On peut aller loin dans ce style de laisser-faire.

Vous savez, les coups lancés, quand on a voulu les éliminer, on y est arrivé : aujourd'hui, par rapport à ce que cela a été dans les années 90 et 2000, il n'en reste pas grand-chose.

Donc, si on veut éviter que les attaques se soient les marches, on peut agir avec de la volonté.
Le problème, c'est d'impacter le haut niveau : parce que la dérive, elle n'est pas née chez les poussin, mais bien dans le haut niveau.

Donc, je propose un programme très efficace, applicable en une olympiade :
- 1. on réécrit le règlement, en mettant bien plus clairement que le début de l'attaque est l'allongement du bras pointe menaçante. On précise la notion de pointe menaçante. On dit noir sur blanc, que dès que l'attaque a débuté, elle a la priorité, et qu'il n'y a d'autre choix que de la parer. Donc, on clairifie les textes pour enlever tout ambiguté (que certains ont d'ailleurs dans ce sujet exploitée parfois avec talent). On forme les arbitre à lire le règlement dans le coeur de la convention.
- 2. Les deux première années de l'olympiade, on fait la même chose que ce qu'on a fait dans les années 2000 : on réduit drastiquement le temps de blocage après une touche, par deux, en passant de 300 millisecondes, à 150 ms. Après deux années d'application où les arbitres auront vu des tireurs bien obliger d'allonger le bras en premier, on réaugmente progressivement le temps de blocage à 300ms sur les deux années qui suivent.

C'est malheureux, mais si on n'est arrivé à supprimer les coups lancés, ce n'est pas en disant aux arbitres de cesser de les accorder, mais en traffiquant les appareils.
Eh bien trafiquons à l'envers, pour défaire ce qui a été abouti à une sale situation.


"On clarifie les textes"
"C'est malheureux, mais si on n'est arrivé à supprimer les coups lancés, ce n'est pas en disant aux arbitres de cesser de les accorder, mais en trafiquant les appareils."
"on réécrit"
"on précise"

...

Oui d'accord, mais l'autorité compétente pour ces actions, c'est la FIE. "On" est la FIE.

S'il paraît difficile aujourd'hui de faire appliquer le règlement à la lettre, c'est parce que tout le monde n'y a pas intérêt. Le haut niveau fait la girouette et ira toujours dans le sens du vent que produit la FIE.

La FFE, soucieuse de hisser ses meilleurs tireurs au niveau mondial, ira dans le sens du haut niveau, tant pis pour les 99% des tireurs qui ne feront que du régional ou national et qui passeront de mauvais quarts d'heure pour avoir tiré dans les règles.

C'est une opposition entre le nombre et l'élite. Opposition qui n'aura plus lieu d'être dès l'instant que la FIE remettra de l'ordre. Encore faut il qu'elle le veuille bien.

Date de publication : 24/11/2017 21:55
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Appliquer le règlement, dans l'absolu, n'a rien de sorcier pour peu qu'on ait été un minimum formé et entraîné pour. Par contre, celà posera problème pour ceux qui veulent tenter l'aventure du haut niveau qui ne suivra peut être pas la tendance à moins d'une intervention concrète de la FIE dans ce sens.

En supposant que le RI soit appliqué tel quel au niveau départemental, régional et national, il ne le serait pas au niveau international. Si votre élève réussit bien en national, il peut se vautrer en international pour ces raisons.

Ceci dit, c'est un problème qui ne toucherait que le haut niveau. On comprend là, que les 1% concernés par le haut niveau n'ont pas intérêt à évoluer autrement que dans les conditions d'arbitrage qui y règnent. Le RI peut donc être appliqué à la lettre, sous réserve que la FIE s'en mêle et fasse son travail, afin qu'il le soit dans toutes les fédérations nationales. Le veut elle ? C'est toute la question. Mais je pense que ceci explique en partie pourquoi la FFE, qui ne jure que par le haut niveau pour promouvoir l'escrime, reste immobile.

L'autre solution en effet serait de modifier le règlement pour lever toute ambiguité. le problème, c'est de savoir ce qu'on y introduit et ce qu'on en retire. Il y a là un travail de titan à faire pour conceptualiser certaines notions aujourd'hui officieuses. La grande difficulté serait de garder la maîtrise des conséquences que les changements apportés auront sur les comportements en piste.

Enfin, pour répondre à vote dernière phrase pelot (où vous suggérez de s'inspirer du sabre), la difficulté serait que le sabre comptabilise les touches avec toute la lame là où le fleuret se retreint à la pointe seule. Cette seule différence remet en cause nombre de concepts. Il y a peut être quelques éléments à prendre, mais beaucoup à laisser.

Au final, je ne vois comme seule issue que de soumettre le problème à la FIE pour qu'elle s'en saisisse et qu'elle mette tous le monde d'accord. Non pas par un communiqué (il y en a eu récemment pour confirmer les conditions d'attribution de la ligne récemment mais personne ne le respecte malgré tout), mais par une remise d'équerre de tous les acteurs liés de près ou de loin à l'arbitrage.

J'en entends beaucoup rire d'ici en disant "tu peux attendre longtemps", mais j'aurais tendance à dire que la mauvaise volonté donne toujours tort à celui qui en fait preuve. Qu'on nous ne parle pas alors de volonté de développement de l'escrime, de médiatisation ou d'objectif 100000 licenciés à la fin de l'année.

Date de publication : 24/11/2017 17:40
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Citation :

Jilano a écrit :

Je sauvegarde le lien du post 656



Je vous remercie. Si vous ne voulez pas vous infliger toute la vidéo (qui est assez longue tout de même), je vous suggère à minima de regarder les cas relevés dans ce même post.

Pour ceux qui auraient la flemme de retrouver le post : https://www.youtube.com/watch?v=WftsbRlV6Ts

Je suis à votre disposition pour tout échange de point de vue, si toutefois vous décidez d'en faire.

Date de publication : 23/11/2017 21:53
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Citation :

Malicia a écrit :
Citation :

Stf-Fencer a écrit :
Inutile d'attaquer personnellement jilano ou Mme Ducarme


Il y a des gens qui arbitrent et qui violent le règlement de manière systématique : j'estime qu'on peut leur demander des comptes sur l'exercice des fonctions qui leur est confié, qui nécessite, sur l'honneur, de respecter le règlement. Je ne les attaque pas sur ce qu'ils font dans leur vie personnelle, mais bien à propos de la fonction publique qu'ils exercent et qui a des conséquences collectives.
(Et pour Mme Ducarme, sa volonté de ne participer que du bout des lèvres (avec des réflexions qui pour le moins ne me satisfont pas du tout) pour surtout s'en abstenir par la suite (la stratégie de l'autruche), elle est d'autant plus gravissime qu'elle est à la commission d'arbitrage du fleuret, et que c'est encore plus sa fonction de veiller à l'arbitrage)

Jilano, c'est un vibrillon : il s'inscrit sur escrime-info, et se met à discuter de cas qui ont été justement ultra et sur-discuter il y a des mois. Jilano arrive dans la discussion, et il n'a pas eu la politesse de lire ce qui avait écrit par moi, mais aussi, par exemple par Benyto qui était un contradicteur. Au bout de deux messages, il nous fait un point godwin ("Sûr de tels principes ont été exterminés Juifs, Tziganes, homosexuels et Arméniens en leur (malheureux) temps.").
Je ne dis pas que tout ce qu'il a dit était inintéressant, mais c'était tellement mal dit, en l'occurrence mal contextualisé (qui fait quoi... droite ou gauche, c'est quand même la base en arbitrage, qu'on sache de qui on parle...), que c'en est extrêment fatiguant pour tenir une vraie discussion.
De toute façon, tous les signes de la mauvaise foi a priori apparaissaient : nier qu'on voit quelque chose sur la vidéo (donc rejeter toute possibilité de preuve), écarter les questions et vidéos qui gênent (Ah, la cas n°71, il n'y a pas grand-chose à dire pour contrer l'évidence de la violation...), feindre de découvrir un problème qui est né depuis plus de 20 ans, et qui tient du secret de polichinelle.. etc.
Ce n'est pas quelqu'un qui est venu démontré pourquoi il avait raison, c'est juste quelqu'un qui est venu tenté de nous faire taire parce qu'il se forme comme arbitre et que cela lui monte à la tête, et qu'il a voulu se prendre pour le Don Quichotte de l'arbitrage. Il ne discute pas du règlement et son application, il ne vient que défendre la fonction d'arbitre (au demeurante, fort noble, pour peu qu'on l'exerce avec un dignité qui manque au fleuret et sévèrement à l'arbitre qui a oeuvré dans la finale par équipe de Saint-Maur).
Donc, s'il y en a qui veulent réellement discuter avec des arguments, en se basant notamment sur le règlement, pour voir si l'arbitrage viole ou pas le règlement, ils sont les bienvenus.
(Et c'est Mme Florence Ducarme et non Jilano qui devrait être là à défendre les arbitres de fleuret si vraiment tous les méritaient...)

Alors, on avance.
Coupe du monde de Saint Maur - Finales épreuve par équipes, le 5 novembre 2017
https://youtu.be/Qqg5xAtpdg4

Cas n°72 : à 2 heures, 13 minutes et 32 secondes

Les deux tireuses touchent valablent.
Image redimensionnée


L'arbitre donne l'attaque de droite.

Selon t56-2-a, l'attaque est un allongement du bras précédant une flèche.
Gauche a initié l'attaque en allongeant le bras pointe menaçante (là où droite a le bras raccourci et la pointe en bas), et gauche s'est ensuite fendu (ce que droite n'a pas daigné faire).

Gauche a initié l'attaque, gauche a fait une attaque, et l'arbitre viole a nouveau le règlement en donnant à droite.


Je ne vous reproche pas de demander à vos interlocuteurs d'apporter des arguments pour étayer leurs points de vue Malicia. Je tente simplement de vous expliquer que la forme que vous y mettez ne les incite pas à vous répondre.

Vous pouvez penser tout le mal que vous voulez de certains de vos contradicteurs Malicia, c'est votre droit, mais comprenez que formuler des accusations à leur encontre ne peut que vous desservir et rendre inaudible le fond de vos propos concernant le non respect du règlement international, auquel pourtant j'adhère en partie.

C'est juste une suggestion. Maintenant, je suis prêt à revenir au débat.

Date de publication : 23/11/2017 18:01
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Inutile d'attaquer personnellement jilano ou Mme Ducarme Malicia. Cela ne fera que les conforter dans l'arrêt de toute discussion en plus de vous donner une image qui deformerait le fond de vos propos. D'ailleurs, rien ne prouve que l'arbitre internationale a laquelle jilano fait référence soit Mme Ducarme.

Si vous lisez ceci jilano (ou qui que ce soit d'autre), je vous réitère mon invitation a regarder la vidéo dont le lien a été mis a disposition au post 656 page 22. Vous comprendrez sûrement pourquoi Malicia et moi même défendons le point de vue selon lequel il y a aujourd'hui non application délibéré du règlement.

Date de publication : 22/11/2017 23:09
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Inutile d'attaquer personnellement jilano ou Mme Ducarme Malicia. Cela ne fera que les conforter dans l'arrêt de toute discussion en plus de vous donner une image qui deformerait le fond de vos propos. D'ailleurs, rien ne prouve que l'arbitre internationale a laquelle jilano fait référence soit Mme Ducarme.

Si vous lisez ceci jilano (ou qui que ce soit d'autre), je vous réitère mon invitation a regarder la vidéo dont le lien a été mis a disposition au post 656 page 22. Vous comprendrez sûrement pourquoi Malicia et moi même défendons le point de vue selon lequel il y a aujourd'hui non application délibéré du règlement.

Date de publication : 22/11/2017 23:07
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


C'est comme vous voudrez jilano.

Si toutefois pour parvenez a trouver un peu de patience a m'accorder, je vous invite a vous rendre a la page 22 de ce sujet. Un lien a été mis au post 656 vers une vidéo d'une rencontre par équipes. Elle vous interessera peut être (ainsi que votre connaissance qui arbitre au niveau international) car vous y verrez un arbitre international appliquer le règlement en vigueur. Malicia et moi même avons pour le coup parfaitement cautionné ses phrases d'armes, même pour les cas qui nous opposent.

Je serais curieux de connaitre votre avis. Après, je ne vous demanderai plus rien d'autre puisque tel est votre souhait.

Date de publication : 22/11/2017 18:52
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Citation :

Jilano a écrit :
Je cité le Règlement article T.56/2/c.

Le premier temps est à exclure du cas 3 que vous montrez en photo est à exclure, car le bras se tend après arrivée du pied. C'est donc un marcher-fente raté de Gauche, puis droite tend son bras avant une remise de gauche.

On voit bien sur vos photos du cas 1, que l'allongement du bras de Droite est POSTÉRIEUR au départ du pied,ce qui est contraire à votre tant aimé article T.56/2/à.

Vous semblez accorder une importance au premier tireur à menacer l'autre. Sachez que le temps de l'appareil ne permet pas de commencer une action APRÈS la première touche. S'il allume, c'est donc que sa pointe était déjà menaçante au moment où l'autre touche. Ce constat de base est très rapidement éludé lors des explications de phrases d'armes car il sert d'axiomes inviolable, d'après l'article T.50. Si les deux lampes allument, les deux sont à "égalité de menace" si l'on puit dire de cette façon.

"Comme c'est pratique !"... Je pense qu'en fait ce sont les Martiens qui ont inventés l'escrime et qui valident les brevets d'arbitrage Internationaux. Ils ont inventés un sport qui rend très mal sur caméra exprès, pour pouvoir manipuler les gens sans que l'on puisse s'appuyer sur des preuves vidéos de leur manigances ! Mais bien sûr. C'est pour ça qu'ils ont besoin de la pyramide de Khéops pour faire émetteur jusqu'à eux ! "Et on ne prends pas de risque avec le commentateur" comme vous dîtes si bien.


... Tout votre argumentaire est ridicule Malicia, parcequ'infondé. Le problème que vous cherchez n'est pas dans la phrase d'armes, mais dans l'ensemble du corps arbitral. Trouvez-vous mieux à faire...


Je regrette de ne pas avoir le temps de vous répondre avant jeudi. Je me contenterai donc de réagir a votre analyse du cas 3 et 1. Je me suis trompé et parlais du cas 1 sur mon intervention precedente.

Cas 1 : Niveau chronologie des actions, je vois marche a gauche puis allongement du bras tandis au a droite, le déclenchement a lieu sur la marche de gauche. Vous qui avez justement cité la définition d'une attaque par marche et fente, vous comprenez que je ne cpeux pas l'attribuer a gauche puisque le bras part après la fin de la marche de gauche. Sommes nous d'accord avec le constat des faits ?

Pour le cas 3 (le bon), je rejoins votre conclusion si l'on estime que le premier temps après allongement du bras de gauche est une fente. Malicia y voit non pas une fente mais une marche et fente, telle que décrite dans la définition que vous avez cité. Pour le coup,je veux bien admettre que votre divergence correspond bien d'une histoire de perception. Néanmoins, dans les deux cas, la phrase d'armes devrait commencer par ''attaque de gauche''. Or dans le cas présent, l'arbitre estime que l'attaque part de droite. Il attribue donc une priorité a un arrêt sur un motif fallacieux qu'est la prise d'initiative par le mouvement vers l'avant.

Date de publication : 21/11/2017 19:17
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Citation :

Jilano a écrit :


Logique défendue en mépris du Règlement ou logique défendue non prise en compte par le Règlement ? Je ne comprends pas bien votre phrase...

Il n'est pas question de savoir ce que pensent les MA ou parents, mais que la décision de l'arbitre est, sur la quinzaine de cas que j'ai observée, juste (selon moi, Règlement à l'appui).
Maintenant, on peut discuter de leur avis, mais ce sujet n'est pas consacré à ça. Merci.


Pour reformuler ma phrase, quand je parle de "logique défendue au mépris du règlement", je veux parler du raisonnement qui conduit nos contradicteurs à attribuer les priorités aux tireurs qui partent bras court sur un bras allongé au motif qu'avancer donnerait "l'initiative" donc la priorité. Raisonnement régulièrement avancé mais qui ne repose sur rien de règlementaire. Je précise que l'attaque en marche et fente, comme vous l'avez citée, est correcte si l'allongement du bras précède la fin de la marche, donc la pose du pied arrière.

Pour le cas n° 3, je vois le bras de gauche partir après pause du pied arrière, et après le déclenchement du bras de droite. Sommes nous d'accord sur ce constat ?

Pour les autres cas que vous avez observé, pouvez vous détailler votre analyse de quelques uns afin que nous puissions cerner notre désaccord ?

Merci pour votre réponse.

Date de publication : 21/11/2017 01:44
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Citation :

Jilano a écrit :
Bonjour,

Nous connaissons tous deux le Règlement, il n'est donc point besoin de le citer, mais je le ferai si nécessaire, si cela vous chante.

Je commente VOTRE premier message Malicia, et parle donc du tireur dont VOUS dites qu'il y a doute sur sa priorité (tireur de gauche pour les deux premiers, celui de droite pour le troisième cas).

CAS 70 :

On voit la tireuse de droite tourner le poignet au début de l'action. Elle cherche le fer mais ne le trouve, car son adversaire dérobe, ce qui lui donne la priorité conformément à l'article T.56/3/c.

Je n'aurai pas reparlé du CAS 1 si vous ne m'aviez pas demandé de chercher dans le Règlement, mais voilà :

Article T.56/2/c : « L'attaque par marcher-fente ou marcher-flèche est correctement exécutée quand
l'allongement du bras précède la fin de la marche et le déclenchement de la fente ou de la flèche».

La marche, suivie immédiatement de la fente est une "attaque [...] correctement exécutée" sur ce cas-ci.

Je maintiens que demander s'il n'y a pas erreur d'arbitrage à la communauté n'est pas une faute, mais accuser tout le corps arbitral international de violation et parjure du Règlement est de la pure diffamation, ne serait-ce que parceque vous généralisez et englobée TOUS les arbitres dans vos accusations.
Sûr de tels principes ont été exterminés Juifs, Tziganes, homosexuels et Arméniens en leur (malheureux) temps.


Sur l'interprétation des actions, je ne réagirai pas, il s'agit bien là d'une affaire de perception.

Néammoins, sur l'attaque de Malicia aux arbitres, regardez juste les 70 cas postés. Force est de constater qu'il y a une redondance frappante, au mépris du règlement. Malicia dit tout haut ce que nombre de MA, parents et pratiquants pensent tout bas. Lisez aussi les arguments de nos opposants, vous constaterez que votre indignation est peut être un peu hâtive quand vous comprendrez la logique qui est défendue au mépris du règlement en vigueur.

Date de publication : 20/11/2017 20:11
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Jilano, Malicia justifie ses attaques du corps arbitral en confrontant des faits aux articles du règlement qu'elle prend la peine de citer.

Pour le cas 1 vous voyez le bras de gauche s'allonger après une préparation. Or le bras de droite s'allonge pendant cette préparation. Droite déclenche donc son attaque avec un temps d'escrime jd'avance, sur le dite préparation. D'ailleurs, qu'entendez vous par ''attaque préparée suivi d'une attaque ?''.

Cas 2, j'ai la sensation que vous definissez la l'attaque telle qu'elle est conçue dans le règlement technique au sabre. Malicia a suffisamment cité le règlement du fleuret, qui explique qu'une attaque est correctement exécutée lorsque la fente ou la flèche suit l'allongement du bras. Vérifiez c'est écrit noir sur blanc.

Pour le cas 3, on ne peut epiloguer sur ce qu'a vu l'arbitre qu'en écoutant la phrase d'armes donnée.

Enfin, vous terminez sur un paragraphe très juste selon moi, où vous expliquez que l'attaque est la première phase de la phrase d'armes. Tout commence la. Tout le reste n'est que préparation, ce qui n'octroie pas de priorité. C'est donc le déclenchement de l'allongement du bras qui compte si l'on suit ce qui est indiqué dans le reglement du fleuret. Regardez donc les autres cas, vous gérés que jamais nous n'avons soutenu le contraire.

Enfin, je terminerai sur votre indignation concernant ce sujet. Sauf erreur de ma part, vous n'avez lu que le premier post de ce fil. Est ce bien suffisant pour en comprendre le contenu ? Prenez donc le temps de vous attarder sur le sujet et vérifiez bien vos accusations, vous comprendrez que vos propos sont disproportionnés, bien que je conçoive que le ton de Malicia puisse vous choquer.

A vous qui débutez dans l'arbitrage, cela pourrait vous intéresser.

Date de publication : 19/11/2017 23:19
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Citation :

NicoNunivu a écrit :
Pour répondre aux messages précédents :
Quand j'arbitre, je ne viole pas le règlement (en tous cas pas intentionnellement) et je donne raison au bras qui s'allonge sur la préparation main derrière l'oreille ou la hanche.
Maintenant, il y a la réalité du terrain. Quand j'envoie des jeunes en compétition, je les forme en leur apprenant la logique du fleuret conforme au règlement mais... A partir de la catégorie M15 environ, il me semble obligatoire si je ne veux pas qu'ils connaissent de grosses désillusions, de les mettre en garde contre l'arbitrage actuel. Je leur explique que, même s'ils ont tort, de nombreux arbitres donneront raison à celui qui marche bras court.
Aussi, quand j'engage des tireurs et des arbitres, je veille sur ces derniers comme sur les tireurs et là... On est bien d'accord sur la théorie mais dans la pratique, nombre de MA vont massacrer un jeune arbitre coupable selon eux de ne pas donner raison à la magnifique attaque de leur poulain. Pour dégoûter un jeune il n'y a pas mieux.
L'arbitre fait partie du jeu (malheureusement dans de nombreux cas me direz-vous) et je demande à mes tireurs de s'adapter à l'arbitre comme je demande implicitement aux tireurs que j'arbitre de s'adapter à mon arbitrage. Ne leur en déplaise, je respecte la convention et, même s'ils n'ont été formés qu'à "l'escrime moderne" (petite provocation je n'ai pas pu me retenir) c'est leur problème.
Par contre, j'insiste, c'est beaucoup plus facile pour moi car à 50 ans on ne se laisse pas impressionner par un MA qui gesticule en bout de piste ou appelle un DT mais quid du jeune de 16 ans ?


Je comprends votre point de vue, qui correspond à une réalité que nous dénonçons et que certains semblent ignorer (volontairement ou non). Votre réaction est d'ailleurs tout à fait compréhensible. Mais vous, au moins, avez conscience du problème. Néammoins, dans la mesure ou vous formez des arbitres, vous formez aussi la façon d'arbitrer de demain.

Que vous vouliez protéger vos élèves des foudres des MA enragés, c'est normal, mais vous entretenez malgré vous le problème. Je ne pense pas que les élèves arbitre aient la maturité et le recul pour comprendre comment la "réalité du terrain" peut aboutir à l'abandon massif du fleuret ou de l'escrime des licenciés.

Des tireurs ragent quand on ne leur donne pas la priorité qui leur revient de droit par le déclenchement de l'allongement du bras avant l'adversaire. Vos arbitres, en arbitrant selon le règlement, raviraient ces tireurs et forceraient les autres à rentrer dans les clous. En suivant le mouvement, ils provoqueront les frustrations que tout tireur passant les M15 rencontrent.

Et puis si certains MA bouent en fond de piste pour ne pas appliquer le règlement, c'est peut être parce que ça n'arrange pas leurs tireurs, qui gagnent comme ça. Avez vous déjà vu un MA enseignant un fleuret dans les règles attaquer un arbitre appliquant le règlement lorsque son élève gagne dans les règles ?

Si le problème perdure, c'est parce qu'en voulant protéger ses élèves, on protège aussi ceux qui ne respectent pas (et ne connaissent pas) le règlement.

Ces élèves sont les arbitres de demain, et comme l'a dit Temps d'Escrime, il vaut mieux ne pas arbitrer que mal arbitrer.

Il y aura peut être pénurie d'arbitres, mais peut être faut il ça pour que la fédé s'en mêle.

Date de publication : 16/11/2017 19:51
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Toujours est il que cet axe de réflexion mérite d'être considéré. Mettrez un arbitre devant un assaut handi et demandez lui comment il départage les tireurs sur coup double sans fer. Puis refaites l'expérience sur des valides, comparez, et demandez lui où est la cohérence. Quel argument sérieux opposer a cela ? Je pose la question sans condescendance, soyons constructifs, y a t il une personne qui puisse apporter une contradiction argumentée ? Il serait dommage de rester sur l'indifference devant un problème tel que celui ci qui discrédite le fleuret partout en France (sauf chez certains irréductibles a priori). Un maitre d'armes l'est aux trois armes, il est censé maitriser une science du combat au fleuret, qui n'est pas que subjective, même s'il ne l'enseigne pas a la salle. Ces mêmes maîtres forment les arbitres. Avec tout mon respect, ne pouvent ils vraiment pas y faire quelque chose, même a leur niveau ou ne le veulent ils pas ?

Date de publication : 14/11/2017 21:42
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Ou alors tu lis le RI et tu l'appliques.

Date de publication : 11/11/2017 22:59
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Il n'y a plus que ça à faire en même temps, mieux vaut en rire.

Date de publication : 07/11/2017 21:55
Haut


Re : L'escrime bientôt en Comics (ou format Manga)
Accro
Accro


Hasard ou non, ma nièce m'a montré son feuilleton du moment sur TF1 (matin). Ca s'appelle "Miraculous", où il a été question d'escrime tous le long. Je ne sais pas si c'est que pour l'épisode vu ou toute la série, mais ça pet faire un beau coup de pub.

Date de publication : 05/11/2017 18:58
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Citation :

Malicia a écrit :
Incroyable, mais vrai !
Il semblerait qu'il y ait d'autres personnes qui dans d'autres pays aient remarqué les violations du règlement, en matière de définition de l'attaque notamment.

Un article sur le blog de Giovanni Toràn de septembre 2017 : lettre ouverte au président de la FIE

Vu qu'elle est ouverte et en français, je me permets de la reproduire ci-dessous :

Citation :
Lettre ouverte au Président de Fie :

J’ai suivi les derniers Championnats du Monde de l’étranger, comme j’ai pu. J’ai joui des victoires italiennes, mais je n’ai pas aimé l’escrime que j’ai vu. En reflechissant sur les causes possibles, j’ai d’abord exclu les arguments banales: la décadence de l’escrime, les “à mes temps on tirait mieux”… et raisons similaires qui franchement ne servent à rien.

La forte critique que je fais à l’escrime actuelle commence par d’autres premises, que je veux illustrer et partager dans mon site internet. Je ne crois pas que le problème puisse être résolu par les fédérations nationales: j'espère que ces considérations et suggestions puissent attirer l'attention de ceux qui, comme moi, tiennent à l'avenir de l'escrime, et être collectés par ceux qui ont le pouvoir de lancer rapidement et concrètement un processus d'examen vertueux et efficace.

Un pouvoir qui aujourd'hui seul la Fie possède, et en particulier son Président, Alisher Usmanov, qui a les moyens nécessaires et, j'espère, la volonté de s'engager pour changer les règles de l'escrime, dans la manière que je souhaite.

Règles: les mêmes que depuis plus de cent ans constituent, avec des variantes minimales, le réglement technique des competitions d'escrime, et qui ne sont plus qu'un monument de l'histoire de notre sport.

Avant d'essayer de m'expliquer - puisque cet article, dans mes intentions, est destiné à devenir une lettre ouverte au président de la Fie - j'ai besoin de deux lignes de présentation.

Je suis Maître d'escrime depuis plus de quarante ans, diplômé de l'Académie Nationale d'escrime de Naples, dont j'appartiens en tant que membre de la Commission Technique. J'étais un athlète d'intérêt national, j'ai eu plusieurs responsabilités dans le domaine fédéral en tant que maître et, pour seize ans, j'ai été le président de l'Association Italiennes des Maîtres d’escrime. J'ai fait des recherches, j'ai écrit beaucoup sur la technique et l'histoire de l'escrime, et depuis 2012, je suis également directeur du musée de l’escrime du Pro Patria à Busto Arsizio. Enfin, mon nom figure parmi les sept nommés par les fédérations nationales pour la constitution du musée de l'escrime olympique de Lausanne.

Je reviens sur les règles et j'essaie de m'expliquer mieux. Dans les armes reglés par une convention - je parle principalement du fleuret et du sabre - nous avons progressivement assisté à l'abandon, en pratique, des règles fondamentales, et à l’adoption de nouvelles règles, transmises verbalement, qui contredisent clairement les premières.

La définition de l'attaque, pour en nommer une seule, est absolument contredite par la manière dont on la juge: l’allongement du bras, la pointe menaçant la surface valable, qui, par règlement, doit précéder la fente ou la flèche, a été remplacé par le mouvement de jambe. L’attaquant n’est plus celui qui menace d'abord mais qui se déplace d'abord vers l'autre. Ce n'est qu'un exemple parmi beaucoup, et ce n'est pas difficile de trouver les causes dans la nécessité de faciliter le jugement arbitraire, et peut-être même de rendre le début d'une attaque plus visible pour le public: en tout cas, même s’il s’agit d’un argument interessant, ce n'est pas le sujet de mon article.

Loin de moi, l'idée de vouloir garder inchangé l'escrime d'antan. Tous les sports évoluent, et l'escrime ne fait pas exception. En tant que professeur, je suis prêt à changer mon enseignement pour l'adapter aux nouvelles règles. Mais quelles règles? Il ne peut y avoir, ou durer longtemps, un sport où les règles appliquées sont radicalement différentes des règles écrites. Ce n'est pas seulement une horreur juridique. Je crois que la prédominance de l'épée sur les armes classiques – c’est suffisant prendre en compte les chiffres - est fortement liée à ce facteur: en dépit de quelques récents et critiquable changements, sur lesquels je glisse, les règles sont plus claires, applicables et correspondent à ce qui est écrit dans le Règlement International.

Je ne connais pas la situation précise dans les autres pays, mais je pense que le déclin constant des clubs et des maîtres consacrés au fleuret et au sabre en Italie est principalement lié à ce facteur. Au niveau international, si je suis vraiment heureux des douze médailles finalement accordées à l'escrime par le CIO, je crains qu'une diminution des nombres puisse endommager la totalité du mouvement de l'escrime dans le prochain futur.

Ma proposition est donc de modifier le règlement écrit dans un court laps de temps, en écoutant l'opinion des arbitres, des techniciens et des athlètes, de sorte que l'écart actuel entre la règle écrite et la règle appliquée soit éliminé.

Je pourrais m'arrêter ici, mais profiter de l'occasion de toucher un autre sujet: il s'agit d'une discipline que j'ai trouvée intéressante et avec de bonnes perspectives de développement, si opportunément encouragée.

Je parle du sabre de duel, officiellement testé par les récents Championnats du Monde des Maîtres d’Armes organisés par l'AAI. Le sabre de duel était la quatrième arme, lorsque la Fie, nouvellement constituée et politiquement dominée par les Français, qui ne brillaient pas dans le sabre (par opposition aux Italiens et aux Hongrois), décida de l'éliminer des compétitions sportives. Dans la version moderne de cette discipline, le coup double n'est pas considéré, et les temps du double sont semblables à ceux de l'épée. Il n'y a pas de convention, donc seule la lumière détermine le point, à l'exception du coup double. L'équipement prévu est le même que le sabre électrifié actuel. Je pense que, avec quelques ajustements, et un peu de publicité et d'expérimentation, cette discipline ait tous les chiffres pour répéter le succès de l'épée, en termes de participation.

Le sabre de duel pourrait aussi - et je suis désolé si je cours, comme on dit, deux lièvres à la fois - donner l'inspiration pour la création d'un secteur professionnel, attirer le public et les sponsors: les sports les plus suivis, bien que moins compréhensibles, sont précisément ceux qui ont un secteur professionnel riche. Maintenant que la barrière entre les secteurs amateur et professionnel a été abattue (on constate la participation des joueurs professionnels de tennis et de football aux Jeux olympiques), on pourrait peut-être prendre cette route de manière rentable et faire un bond de qualité, souhaité par plusieurs. Mais une forte impulsion initiale est necessaire, et il semble qu'aujourd'hui il n'y ait qu'un seul homme capable de la donner.

En prenant congé, je renouvelle l'espoir que ces lignes soient vues pour ce qu'elles sont: des considérations personnelles et des suggestions, sans vouloir obtenir des charges ou dépasser n'importe qui. Je suis simplement poussé par l'amour pour l'escrime et le désir de partager une très longue expérience. De toute évidence, je suis disponible à la discussion sur les différents sujets qui, je le sais, nécessiteraient une analyse beaucoup plus approfondie.

Salutations cordiales et vive l'escrime!

Giovanni Toràn


Bon, vu que certains arbitres, du type Benoît Coulon, ou même Florence Ducarme, préféreraient s'arracher un bras plutôt que d'admettre la violation systématique du règlement international, il est bon qu'un regard extérieur reconnaisse qu'il s'agit bien d'une réalité - réalité largement ilustrée dans le présent sujet.
Sortir du déni pathologique, c'est déjà une bonne chose.

Je trouve par contre que l'auteur est plus que prudent : il voit l'absurdité de la situation, mais n'est pas capable de condamner absolument les pseudo-attaques bras courts comme des aberrations : c'est dommage car il a l'air d'une personne très cultivée en matière d'escrime et qui ne s'arrête pas simplement à la lecture des pages de résultats sportifs.

Il faut entrer dans le débat et ne pas le laisser à des personnes qui n'ont que pour ambition de gagner des médailles ou du fric.
Défendons l'escrime par ou pour les escrimeurs.


Malicia, souvenez vous de ce que vos détracteurs vous assènent : il n'y a au monde que 3 clampins frustrés regroupés sur escrime-info qui s'inquiètent et combattent l'écart entre ce qui est écrit dans le RI et ce qui est appliqué. Ne me dites pas que M. Toràn est sur escrime-info !

Et puisqu'il valide vos analyses, de toutes façons c'est qu'il n'y connaît rien à l'escrime !

Date de publication : 01/11/2017 13:12
Haut


Re : L'escrime et la télévision
Accro
Accro


Citation :

Cassagnac a écrit :
Citation :

NicoNunivu a écrit :
Qu'on le veuille ou non, l'escrime n'est pas accessible à tous. Regardez les prix du matériel (ce n'est pas un hasard si Décathlon et les autres n'en vendent pas) et des cotisations, surtout dans les grandes villes.
Pour courir, une paire de chaussures, un short et c'est parti. Une cotisation dans un club de course à pied coûte bien moins cher (70€ chez moi par exemple).


L'argument de l'investissement financier requis est à la fois pertinent et relatif. Pertinent car il est évident que les sports à faible investissement (course, athlétisme, football) drainent un plus grand nombre de pratiquants. Mais relatif car il y a beaucoup d'autres sports coûteux. Par exemple, le cyclisme. Dans les grandes enseignes, on vend bien des vélos qui coûtent une brique, bien plus chers que tout le paquetage pour débutant en escrime.

M'est avis que le défaut d'attractivité de l'escrime est dû en grande partie à un manque de culture historique et de l'incapacité de ceux qui en font la promotion à en expliquer les origines. Pour le plus grand nombre, l'escrime, c'est désuet. J'ai remarqué que l'une des remarques qui revenaient le plus souvent de la part des non-initiés étaient que l'escrime "ne sert plus à rien dans la vraie vie" (comme si faire du tennis était très utile par ailleurs). Si l'on faisait plus la promotion de l'escrime comme un authentique sport de combat (ce qu'il est), avec sa dose de violence, ses impacts, sa symbolique martiale, on y gagnerait plus en crédibilité qu'en mettant en avant l'escrime-fitness ou l'escrime-troisième-âge. Il faudrait faire comprendre au grand public que l'escrime c'est de la boxe avec une arme blanche, pas des chorégraphies en tutu blanc.


Votre intervention là est pleine de bon sens et explique en partie le désintérêt en général des médias pour l'escrime.

Néammoins, je pense qu'il y a aussi un gros défaut de communication de la part de la fédé.

Qui était au courant en France que nous avions le n°1 mondial à l'épée hommes récemment ? Qui connaît le palmarès de l'épée hommes par équipe ? C'est un palmarès que bien des équipes nationales convoitent (à commencer par le foot, le rugby et le tennis), mais personne n'en parle jamais.

La vérité, c'est que derrière, il n'y a personne pour communiquer et faire cocorrico quand c'est nécessaire (même 5 min).

Même sur la chaîne Youtube de la FFE, on aperçoit vite l'amateurisme des communicants : titres très difficiles à trouver ("incroyable remontée de Y. Borel contre les Italiens" ... vous imaginez la probabilité qu'un profane trouve ça ...) quand ils ne sont pas bidons ("victoire d'Erwann le Pechoux sur G. Avola" ... qui finit sur un 15-13 pour l'italien ...).

Bref, je sens comme au mieux un amateurisme dans la promotion de l'escrime, au pire une non volonté de le faire au sein de la FFE.

Date de publication : 30/10/2017 18:19
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


https://www.youtube.com/watch?v=7AU5ykMRVtw

Du petit lait cette vidéo.

2012, de l'arbitrage dans les règles au sens où il y a peu d'inversions de touches. Je note particulièrement la touche à 53min37 où l'arbitre (sur demande d'arbitrage vidéo d'un des tireurs), donne le point à gauche conformément au règlement après avoir initialement donné une attaque bras court à droite (CQFD ?).

Bon ceci dit, certaines phrases d'armes restent très douteuses (4min22 pour ne citer que celle là) ou ont une formulation approximative ("attaque non, parée" au lieu de "attaque parée") ...

Date de publication : 28/10/2017 18:39
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Dans le cas 64, il y a effectivement des marches, puis un allongement du bras à gauche, puis ensuite seulement une fente, avec un temps de retard.

Ceci dit, n'y aurait il pas du fer juste avant l'allongement du bras de gauche ? Si oui, c'est assez tendu car je ne sais pas si on peut considérer qu'il y a un temps entre l'action sur le fer et le déclenchement de la fente de droite.

Bon par contre les cas 52 et 53, niveau chronologie des actions, je pense qu'on sera tous d'accord. On devrait donc tous être d'accord pour donner la phrase d'armes de Malicia je suppose.

Date de publication : 28/10/2017 16:07
Haut


Re : Violation systématique du règlement technique international par des arbitres
Accro
Accro


Citation :

RaLaLa a écrit :
2 remarques:

Cas N°64:
Y a -t-il un temps d'escrime entre les 2 allongements et les touches?

Pour moi le problème c'est que vous vous focalisez sur l'allongement du bras, mais ce n'est pas de l'épée. C'est pas le 1er qui touche qui gagne.
Montrez-moi des exemples (et je sais que dans les 63 autres cas, certains sont corrects et je suis d'accord avec vous ) ou il y a 1 vrai temps d'écart entre les 2 touches.

Attention aux exemples que vous proposez.


Je pense que le temps d écart est important lorsque il concerne le declenchement de l attaque, et non au moment où les touches allument. En cela les développements de Malicia se vérifient.

Date de publication : 26/10/2017 21:43
Haut



« 1 ... 5 6 7 (8) 9 10 11 ... 16 »



Escrime-Info : Mentions légales