https://www.fencing.my-solutions.fr/contents/fr/d2053_Page-51.html
Connexion
Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe oublié?

Inscrivez-vous!
Menu principal
Qui est en ligne
107 utilisateur(s) en ligne (74utilisateur(s) en ligne sur Forum)

Membres: 2
Invités : 105

topaze, Didier-P, plus...
Infos du site
Webmaster
Vincent
Vincent
Co-Webmaster
marion
marion
 
Reportages
sarah
sarah
 
Actu, ...
vTROTTA
vTROTTA
 
Modérateurs
sebv
sebv
 
flo-
flo-
 
matthieu
matthieu
 
Agecanonix
Agecanonix
 
Calendrier
flo-
flo-
 

Traduction

Google Bablefish

Index du forum


Accueil » Tous les messages (Le_Farfadet_Spatial)

BasBas



Re: Escrime et simulation artistique
Accro
Accro



Re-salut à tous !

Citation :

Michael a écrit :
Sinon, il y a il me semble des JDR pas trop mal pour simuler des combats réalistes.


Bon, je ne connais pas tous les jeux de rôle, certes, cependant, j'en connais quelques uns et, au niveau du réalisme des combats, c'est quand même bof... Maintenant, le but d'un système de jeux de rôle n'est pas d'être réaliste mais de proposer une méthode ludique permettant de confronter des personnages.

Par contre, ce que je reproche à l'ensemble des systèmes, c'est qu'il n'est pas vraiment possible de faire autre chose au court d'un combat que se battre à mort, il n'est généralement pas prévu que l'un des belligérants décide, par exemple, d'éteindre la lumière, de se faufiler dans un coin et toutes ces genres de choses. En plus, souvent, ils sont dénués de tactiques, se limittants à des jets de dés successifs (autant jouer aux petits chevaux). Ce sont, à mon sens, les deux axes vers lesquels il faut se pencher pour un système de jeu sur table. En grandeur nature, le problème c'est surtout de faire un système simple et sécurisé. Aprés, on peut ajouter des choses comme la possibilité de désarmer ou de tuer sur le coup mais, là encore, le problème est d'abord d'assurer un équilibre et un interêt ludique.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 20/09/2005 23:13
Haut


Re: Escrime et simulation artistique
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

scholie a écrit :
Vision très artistique de la botte


Ben oui, la vision qu'en ont la plupart des gens, qui connaissent l'escrime non pas par l'escrime moderne mais par les films de capes et d'épée.

Citation :

Pour le côté littéraire, Celle de Féval est effectivement inventé... Et, évidemment qu'on perfore les cloisons craniennes... Les coups à la tête sont sans aucun doute des coups privilégiés... Tout simplement parce qu'au corps il peut y avoir une protection cacher sous les vêtements... Car je ne parle pas des duels organisés, mais des gens qui se battent, un peu plus franchement...


Heureusement que tu es là, parce que sinon personne n'y aurait pensé...

Mais, justement, parlons de personnes qui se battent vraiment : vont-elles porter un coup entre les deux yeux, pour un résultat un peu aléatoire ou alors dans un œil, sachant qu'alors on atteinds très facilement et rapidement le cerveau ? Probablement entre les deux yeux, sinon c'est trop facile...

Citation :

Pour le coup de Jarnac, je te ferais remarqué qu'il n'y a pas le mot "botte", et que cela reste une expression française, bien éloignée de la réalité historique.


Mais bien sûr.

D'ailleurs, il est historiquement avéré que personne, aprés coup, n'a repris cette innovation d'aller frapper au jarret (blessure fort incapacitante), personne n'a travaillé ce coup devenu coup de Jarnac... Quand à la dénomination de botte, j'en parle plus bas.

Citation :

Effectivement, Jarnac a donné un coup au jarret à La Chataigneraie... Coup considéré à l'époque comme innovant, mais certainement pas comme fourbe (certes, le maître de Jarnac, Caize, était italien, et l'expression permet de renvoyer à des stéréotypes nationaux : les italiens sont fourbes). Et, il ne faut pas oublié que la Chataigneraie n'est pas mort sur le lieu du duel, mais de honte et de dépit quelques jours après... Il faut dire qu'il défendait les intérêt d'Henri II... En fait, Jarnac a bien mérité sa victoire.


Tiens, à quel moment ais-je dis le contraire ? Ah ! Oui : aucun...

Citation :

Donc, le mot "botte" dérive bien de l'italien "botta", mais c'est un mot finalement peu utilisé, et qui ne dit pas grand chose, sauf... de point de vue assez artistique.


Évidement, puisque Scholie le dit...

« Le "coup" est un enchaînement de parades et ripostes qui précèdent l'attaque finale, qui, elle, s'appelle la "botte." Il s'agit du dernier coup poussé, allongé ou tiré. Le mot a disparu du langage de l'escrime à la fin du XVIIIème siècle. »

D'après cette définition, le coup de Jarnac est bel et bien une botte. Cette définition, ce n'est pas moi qui la donne mais ce n'est pas Scholie non plus -- en l'occurence, je l'ai trouvé dans le fasicule n°1 de la collection « les plus grands films de cape et d'épée » chez Atlas.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 20/09/2005 16:05
Haut


Re: Escrime et simulation artistique
Accro
Accro




Date de publication : 20/09/2005 15:50
Haut


Re: Escrime et simulation
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

Forge a écrit :
Je ne suis pas escrimeur (mais qu'est-ce qu'il nous veut alors ?), mais j'aimerais un petit coup de main

Je suis organisateur de jeux de rôles et j'aimerais affiner les règles de combat à l'épée/sabre/fleuret.

J'aurais donc aimé avoir une liste assez complète sur les bottes ainsi que leur desscription et effet (désarmement, mort).


J'ai une mauvaise nouvelle pour toi : les jeux de rôles sur table ne simulent pas des assauts d'escrime -- en fait, on est loin de la réalité des combats -- et les combats de Grandeurs Natures sont également assez éloignés de la réalité, les armes en latex étant d'un poid trop faible, la douleur étant absente du combat et les consignes de sécurité limittant de manière drastique les coups... Sans parler du décompte des points de vie, qui est une notion certe pratique mais justement peu réaliste.

Quand aux bottes, elles existent belle et bien, contrairement à ce qui a été dit, mais tu vas être déçu car on est loin de l'image romantique de la botte telle qu'elle a été véhiculée par Paul Féval dans « le Bossu » et sa suite « Lagardère. » Une botte, c'est ce qu'on appel maintenant le « spécial, » c'est-à-dire une action, généralement de conclusion, que le tireur (l'escrimeur) maîtrise particulièrement bien et qu'il utilise souvent. Contrairement à ce qui est fait dans les films et dans les spectacle -- dont l'objectif est, justement, de faire du spectaculaire, -- ce ne sont pas des enchaînements très longs. Il faut donc oublier le fantasme de la botte secrete...

Allé, un petit florilège de bottes (trois fois rien) :

-- la botte de Nevers, totalement inventée par Paul Féval. Dans la mesure où il y a les yeux à côté, il est peu probable qu'un combatant perde du temps à essayer de perforer la cloison cranienne de son adversaire ;

-- le coup de Jarnac, qui consiste à trancher le jarret de son adversaire. Contrairement à ce qu'on a dit, ce coup est parfaitement autorisé (mais il y a matière a beaucoup de développement sur le jugement de Dieu de Jarnac) ;

-- la botte des deux veuves, lorsque deux duellistes s'embrochent simultanément, faisant d'un coup deux veuves...

Maintenant, que peut-on faire avec une arme ? Tuer, d'abord, puisque c'est fait pour ça... Cependant, on peut faire d'autre chose : assomer -- pas vraiment en utilisant le plat de l'épée mais plutôt en utilisant le pommeau ou alors ses poings, -- désarmer -- sachant qu'il est souvent plus facile de désarmer un adversaire en récupérrant son arme qu'en la faisant tomber par terre, même si, pour l'équilibre du jeu, on préfère qu'au contraire ce soit l'inverse et sachant que, toutefois, on peu toujours taper comme un sourd sur l'arme de son adversaire (ou son poignet) en espérant qu'il la lâche, -- provoquer une blessure incapacitante -- la conclusion courante des duels, qui étaient rarement des combats à mort, -- humiler (cela demande un peu d'imagination de la part du combatant), que sais-je encore...

Bref, rechercher le réalisme me semble une mauvaise idée, attachez-vous plutôt à faire en sorte que les joueurs puissent réaliser leurs fantasmes en terme de combat -- pour le reste, cela ne me regarde pas.

Ah ! Oui. Pour information : l'épée, telle qu'on la voit au Jeux Olympique, est dérivée de l'épée de duel du XIXème siècle, le sabre était l'arme des militaires amenés à réaliser des charges et le fleuret une arme d'étude, que l'on n'utilise pas en combat. Dans les films, D'Artagnan utilise une rapière.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 20/09/2005 13:13
Haut


Re: et le retour?
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

GHB a écrit :
Arrêtez de vous prendre la tête ! Est-ce si important de déterminer qui est le plus beau, le plus fort et celui qui a la plus grosse b... ( Moi, ça fait longtemps que je sais... ) Vous en oubliez l'essentielle : le plaisir !
Pourquoi enfermer l'escrime artistique dans un carcan de règles, de critères et j'en passe ?
A force de determiner des critères de selection, ne risque t'on pas t'enfermer l'Ea dans les mêmes écueilles que l'EN ? Voulons nous vraiment enfermer l'Escrime ARTISTIQUE dans le domaine du SPORT ? L'escrime doit-elle toujours être une histoire de compétiteurs ?


Pour ma part, je pense que la finalité de l'escrime artistique, plus que le plaisir, c'est le spectacle...

Mais enfin, en l'occurence, le sujet était l'arbitrage de l'escrime artistique en championnat... Il n'est pas obligatoire d'y participer mais lorsqu'on le fait, il est bon de savoir sur quoi on va être juger, c'est logique, quand bien même le championnat n'est pas la finalité de l'escrime artistique...

Maintenant, outre le fait qu'en escrime moderne on ne donne que la dernière phrase d'armes alors qu'en artistique on s'intéresse à la totalité de l'enchaînement, je vois une deuxième différence : en moderne, on est obligé de donner une interprétation, même si les actions étaient peu clairs, tandis qu'en artistique, on peu dire : là, c'est du gloubi-boulga, on diminue la note.

Pour avoir arbitré (un peu) en moderne et en artistique, justement avec le barême dont il est question, j'ai tout de même trouvé qu'il y avait d'assez grosses différences, parce que, comme l'a fait remarqué Bonne Fée, dans le cas du moderne on cherche à savoir qui a raison, tandis que dans le cas de l'artistique on cherche à noter la qualité des tireurs.

Sinon, sur le plan de la technique d'escrime, je pense que cela ne devrait pas être de l'ordre du subjectif.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 15/09/2005 23:11
Haut


Re: Les vainqueurs du 2e tournoi historique international « Furor et Ferrum »
Accro
Accro



Salut à tous !

Personnelement, un enchaînement d'actions imposé me pose un gros problème pour les troupes : typiquement, ce sera des duels. Or, un spectacle avec six personnes séparées en trois binômes qui font chacun un duel dans leur coin, ce n'est pas terrible en terme de choregraphie, ce n'est pas très lisible. Je ne parle pas là du problème pour les juges de voir les actions imposées -- les concurrents auront la bonne idée de les mettre en avant scène pour que ça se voit -- mais bien de l'aspect global du spectacle, de l'effet visuel pour le spectateur. De plus, un spectacle de troupe où il n'y a que des duels, même simultanément, ce n'est pas un vrai spectacle de troupe.

Bien sûr, il serait possible de créer des actions spécifiques aux troupes mais comment préjuger du nombre de personnes, sachant que chacun vient avec un nombre différent de tireurs ?

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 14/09/2005 21:34
Haut


Re: L'EA à la Fête de l'Huma
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

Papegai a écrit :
Bon, je suis bien d'accord, il y a des doués et des pas doués partout, mais ce n'est pas parce que tu as fait douze ans d'escrime moderne que tu vas être meilleur techniquement qu'un pro du spectacle.


Tout à fait d'accord !

Citation :
Encore une fois, il y a des bons et des mauvais partout, les maîtres n'y sont absolument pour rien, et je les plains quand ils ont des boulets dans leurs cours...


Là, pas totalement d'accord : les deux sont importants. Il y a de gens qui n'ont pas vraiment le tempérament adapté à l'escrime artistique -- je préfère parler de tempérament que de don, cela me semble plus juste, -- c'est vrai. Cependant, la pédagogie de l'enseignant formateur, sa compétence dans la discipline est essentielle également. Il n'y a qu'à voir : certains enseignants ont plus de bon tireurs que d'autres...

Citation :
Mais des très mauvais qui avaient des années d'escrime moderne derrière eux, je vous assure que j'en ai vu, et même beaucoup!


Là, tout à fait d'accord : escrime artistique et escrime moderne sont deux pratiques différentes et si elles sont bien cousines, les imperatifs de l'une ne sont pas ceux de l'autre, en sorte que l'on ne passe pas de l'une à l'autre comme ça. D'ailleurs, l'inverse est vrai : de bons escrimeurs artistiques qui sont mauvais en moderne, ça existe aussi pas mal.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 14/09/2005 21:21
Haut


Re: L'EA à la Fête de l'Huma
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

bonne-fee a écrit :
Oui mais ils sont au moins MA...
Il y a des groupes de spectacles qui mettent de l'escrime dans leur prestation sans avoir de niveau, alors effectivement si en artistique on entend par là cascade et non escrime, alors ça ne sert à rien de faire de l'escrime.
Mais dans ce cas là, qu'on ne dise pas escrime de spectacle mais spectacle à l'arme blanche!


Sauf que tu oublies deux choses :

D'abord, il y a beaucoup de maîtres d'armes qui présentent des spectacles qui ne sont pas terrible, y compris au niveau de la technique et, comme Papegaïe, je ne vise personne. Ensuite, les affreux cascadeurs ont souvent une bonne base d'escrime, meilleur même que pas mal d'escrimeurs artistiques purs -- notion assez floue, disons que l'escrimeur artistique pur est une personne qui va dans un club d'escrime artistique.

Hé oui ! Un cascadeur n'est pas simplement un gars qui sait faire une chute du troisième étage d'un immeuble ! Ce sont aussi des professionnels pointus.

Maintenant, pour tempérer Papegai : j'ai rencontré d'excellents danseurs qui avait bien du mal avec l'escrime artistique. Plus étonnant, même : je connais une personne qui a un excellent niveau de kung-fu, qui est extrêment souple et agile et qui devient toute raide lorsqu'elle a une rapière en main. C'est très étonnant mais ça existe.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 14/09/2005 00:08
Haut


Re: Les vainqueurs du 2e tournoi historique international « Furor et Ferrum »
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

bonne-fee a écrit :
Bon, nous on avais essayé de faire le plus historique possible aux championnats de France, mais on manquait certainement de dextérité...


Je pense que tu touches un point important : est-ce que l'historique peut faire un bon spectacle ? À mon sens, oui, s'il on n'oublie pas que l'on fait dabord et avant tout un spectacle. Est-ce que cela suffit à faire un bon spectacle ? Non, bien sûr.

Je disais ça parce que je me rappel qu'une fois tu écrivais (en substance) : « à quoi ça sert de travailler les I33, le Tallhoffer et autres, si des personnes qui n'ont pas cette démarche peuvent arriver devant ? »

Quel intérêt de travailler les techniques historiques ? Si l'envie est de faire des spectacles historiques, la réponse me semble évidente. Par contre, dans la mesure où au niveau du rendue du spectacle et de la technique, quand bien même elle n'était pas vraiment historique, les équipes qui étaient devant vous me semblaient globalement meilleurs, il me semble parfaitement normal qu'ils soient mieux classés. Cela ne signifie pas que la démarche ne soit pas pertinente, ni, d'ailleurs, que le classement sera toujours le même.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 29/08/2005 23:00
Haut


Re: Démo EA à fontainebleau
Accro
Accro



Salut à tous !

CGV est en vacances (et en spectacle), ce qui fait qu'il ne peut pas répondre pour l'instant. Je suis sûr qu'il n'y manquera pas en rentrant.

En attendant, je donne mon avis personnel. Malheureusement, je crains bien ne pas être très appaisant, dans la mesure où, si je ne suis pas d'accord avec la forme et que je ne suis pas sûr que la polémique ait un réél intérêt sur ce site, je suis d'accord sur le fond avec lui. Par contre, je m'efforcerais d'être aussi juste que me le permet les éléments que j'ai à ma disposition et que me le permettent mes capacités de jugement.

Citation :

MaryRead a écrit :
une asso ne peut rémunérer ses escrimeurs


Comme il a déjà été dis, si, c'est possible. D'ailleurs, une association peut aussi avoir des salariés et même un portefeuille d'actions boursière !

Citation :

et oui il y avait aussi nos débutants, et alors ??!! tant mieux : ce sont des amateurs, ils ont aussi le droit de s'expérimenter et de faire plaisir au jeune public !!


Bien sûr, on a le droit d'être amateur. Bien sûr, on a le droit de débuter. Évidemment, cela n'interdis pas de faire des spectacles en public. Pour ma part, la majorité des meilleurs escrimeurs d'escrime artistique que je connaisse sont amateur. Par exemple, notre troupe, même si elle acceuille des intermittents du spectacle, est une troupe amateur.

Non, décidement, le problème n'est pas là. Le fond du problème, c'est ce que j'ai évoqué par rapport au dilletantisme. On ne reprochera jamais à quelqu'un de faire un spectacle, quelque soit son niveau. Par contre, quelque soit le niveau et le statuts, il est impératif d'avoir préparé correctement son spectacle, au moins lorsqu'on présente devant des instances officielles. On imagine mal une troupe de théâtre présentant devant le ministre une pièce pour laquelle ils n'ont fait que quatre répétitions et dont ils ne connaissent pas le texte. C'est ce genre de chose qui passe assez mal.

Lorsque l'on fait ce genre de chose, on passe pour des rigolos. Peut-être CGV l'a-t-il dit un peu abruptement. Je voudrais juste t'exposer les raisons pour lesquelles il a tendance à réagir ainsi : à une époque pas si lointaine, même s'il est vrai qu'alors ta maître d'armes ne faisait pas d'escrime artistique, cette discipline était mal perçue. Certains maîtres d'armes considérait que c'était la négation de l'escrime. Certains, cependant, faisait un peu d'initiation à cette discipline mais c'était bien souvent vu comme une récréation, un truc pour amuser les enfants en fin d'annés, aprés les compétitions. À cette époque, il fallait bien souvent se battre pieds à pieds avec les a priori et CGV a eut à faire la preuve que l'escrime artistique ça pouvait aussi être une discipline exigante et de qualité.

Pour ma part, je n'ais vu le spectacle mais j'ai confiance dans le jugement de CGV -- qui ne dis jamais du mal pour le plaisir même s'il est parfois assez tranchant -- et j'ai eut moi aussi des échos par d'autres. Je dois dire que ce n'était pas vraiment flatteur pour la préstation. Alors, oui, CGV est repartit au combat, comme avant, sachant qu'en plus ça c'est passé à côté d'où est située notre troupe, donc que nous serons les premiers à pâtir d'une mauvaise image de la discipline dans la région. C'était abrupte, certes mais il faut parfois essayer de voir plus le fond que la forme.

Citation :

je sais juste que la directeur de Fontainebleau était pas facile comme collaborateur de travail pour mon MA.


C'est ce qu'elle a dit. Mais il y a aussi la version d'autres personnes et, en faisant des recoupements, on a plutôt tendance à se ranger du côté du directeur. Cela dit, je n'ai pas envie d'en rajouter.

Citation :

Les jeunes ont apprécié fortement donc : stop les critiques svp les amis !!


Deux choses.

D'abord, lorsque l'on présente quelque chose de publique, on s'expose à la critique et il faut savoir l'accepter. C'est d'ailleurs elle la première qui permettent de progresser. Encore faut-il savoir les écouter, c'est-à-dire ne pas vouloir à tout prix plaire à tout le monde et être capable de ne pas être détruit par elle mais trouver le fond de ce qu'elle dit.

Ensuite, si la satisfaction était la même qu'à Vaux-le-Vicomte, il n'y a pas de quoi être fier. Ce qui est terrible, d'ailleurs, c'est que ce jour là nombreux sont ceux qui ne se rendait pas compte que le public en avait assez. Je suis navré mais les échos que j'en ait eut ne sont pas bons.

Citation :

Et moi je ne sais pas pourquoi les autres troupes ont pas eu le contrat, demandez-leur !


Tiens, oui, pourquoi les autres troupes n'ont-elles pas obtenu le contrat ? Deux autres troupes s'étaient proposées et il a été refusé de ne serait-ce que regarder ce qu'elles présentaient. Bizarre...

[/quote]
Je n'en dis pas plus car je n'ai pas pas l'habitude de parler pour mon MA mais si vous avez des critiques à lui faire : faites lui directement, ce sera plus fairplay, les amis, non ?!
[/quote]

Vois-tu, nous le lui avons déjà dit, ça et d'autres choses, parfois gentiment, parfois moins.

J'en profite pour dire que, pour ma part au moins mais je ne crois pas être le seul dans ce cas, j'apprécie humainement bien les membres de votre troupe. Par contre, nous avons des reproches à faire au maître d'armes, j'espère que tu saisis la nuance.

Citation :

Enfin, ce n'est pas du tout fairplay de traiter de "lamentable" des prestations des autres clubs


Ben si : il est tout à fait fair play de dire ce que l'on pense de la préstation de quelqu'un, que ce soit du bien où du mal. Saches que CGV a le même niveau d'exigence au sein de sa troupe qu'en dehors de sa troupe. Cette exigence n'étant pas de ne vouloir ne voir que des professionnels ou ne permettre qu'aux tireurs expérimentés de faire des spectacles mais simplement de travailler de manière rigoureuse.

Citation :

surtout que nous nous acceptons aussi des "amataurs" car il n'y a pas que l'escrime dans la vie.


Des troupes où il n'y a pas d'amateurs, tu n'en trouveras que peu.

Exemple de troupe professionnelle : Entr'Act.

Exemples de troupes amateurs -- qui, parfois, acceuillent des intermittents du spectacle : Scaramouche, les Corsaire Olonnois (CREAT'S), les Rapières Jumelles, Les Lames sur Seine, Les Compagnons du Grand Veneur, Excalibur, etc..

Citation :

Voudrais-tu que l'EA n'appartiennent alors qu'à une élite comme dans certains clubs ??


Certainement pas : plus il y a de pratiquant de cette discipline, mieux c'est. Par contre, lorsque l'on présente un spectacle qui soit autre chose que le spectacle de fin d'année de la salle d'armes, il est normal d'attendre de la rigeur.

Citation :

Enfin, nous nous innovons nos combats à chaque fois. On ne montre pas la même prestation à chaque fois.


Là, je ne comprends pas du tout. Donc, je ne sais pas quoi dire. Cependant, comme je me suis imposé de répondre à tous les points que tu soulèves, je vais parler de notre manière de travailler.

Pour chaque spectacles, nous créons des choses nouvelles, qui sont adaptées aux scénarios (à chaque fois différent), personnages et à nos envies du moment. Nous avons toujours plusieurs spectacles en préparation (en ce moment cinq). Lorsqu'on nous passe une commande précise, nous créons des choses nouvelles adaptées à la demande. Pour les spectacles déjà mis au point que nous vendons, nous les faisons évoluer au fur et à mesure, en fonction des réactions que nous avons eut.

J'ai l'impression d'être à côté de la plaque mais je ne vois rien d'autre à dire.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 18/08/2005 11:42
Haut


Re: gants pour escrimeurs
Accro
Accro


Salut à tous !

Place de la nation, à Paris, tu peux trouver des gants mousquetaries en cuir.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 03/08/2005 16:06
Haut


Re: un final en apotheose ?
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

jerome a écrit :
Je suis bien convaincu, moi, de la nécessité de la rigueur, du travail et de la discipline. Mais je crois quand même que nous sommes pour la plupart que des amateurs (au sens où nous ne vivons pas de notre art pour certains et au sens plus péjoratif pour d'autres, voire les deux) y compris les soi-disant experts qui n'exercent leurs talents que dans des compétitions interdites... aux professionnels justement !

Or ils peut arriver que nous nous placions en concurrence avec des professionnels, d'une part, ou que nos interlocuteurs nous considèrent comme tels, d'autre part, ne serait-ce que par la conclusion d'un contrat prévoyant une contrepartie monétaire ! Mais comme pour des raisons légales ou fiscales les participants restent des bénévoles (l'argent allant à une association ou simplement en remboursement de frais) l'attiitude reste souvent amateur et c'est de ce décalage que naissent parfois des situations peu acceptables. A fortiori lorsque plusieurs intervenants se rencontrent et qu'ils n'ont pas tous ni le même mandat ni la même attitude !


Être amateur n'imlique pas être incapable d'être propre. Il y a des amateurs qui font des choses très bien. En fait, on fait l'amalgame entre amateur et dillettante -- moi le premier dans mon précédent message : le dillettante prends les choses par dessous la jambe. L'amateur peut parfaitement faire des choses bien, de qualités et ceci n'est pas possible sans rigueur.

J'estime que lorsque l'on vient pour animer un évènement, donc que l'on est pas dans le cadre d'une présentation de ce que fait une école ou quelque chose d'assimilable, alors on est tenu, par respect envers le public, de présenter quelque chose de carré.

Sinon, les championnats ne sont pas interdis aux professionnels. D'ailleurs, il y en a qui y viennent, lorsqu'ils n'ont rien d'autre à faire (je parle d'Entr'act).

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 01/08/2005 22:40
Haut


Re: un final en apotheose ?
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

jerome a écrit :
Tu réclames une organisation, une discipline et une rigueur très... militaires à des gens qui se réclament être des 'artistes' ! Pas facile !


Ah, non ! Être artiste, en tout cas un bon, c'est être capable de s'imposer une discipline. Le musicien travail ses gammes, le danseur travail régulièrement, le comédien travail ses textes -- du moins, pour ceux qui font véritablement sérieusement leur métier, ceux qui ne sont pas prêt à offrir au publique un vague truc récité plutot que jpué, -- etc. Et, surtout, tous répètent. Pour jouer dans un quartet de jazz, je constate que même une improvisation, ça ne se fait pas au hasard, cela viens d'un vrai travail en amont. D'ailleurs, la liberté et l'aisance ne peu venir que d'une vrai maîtrise. Tous les artistes qui ont marqué leurs temps sont d'abord des travailleurs acharnés.

Alors, si on se prétend artiste, professionnel du spectacle -- ce que signifie tout de même le status de maître d'arme d'escrime artistique, -- on est censé avoir une vrai rigueur, s'avoir s'organiser et se préparer. Sinon, on n'est qu'un amateur, au mauvais sens du terme, seulement capable de faire du spectacle de patronnage, comme ce qui a été présenté à Vaux le Vicomte lorsque nous étions soixante sur le parvis du château. Et ceci n'a rien avoir avec le niveau technique.

Il n'y a qu'à voir : le comédien avec qui tu travail régulièrement en ce moment n'est qu'un débutant en escrime artistique, il n'a guère qu'un an de pratique. Mais il travail, il prépart ses spectacles. Ce qui fait que, même s'il n'a pas la facilité de quelqu'un qui pratique l'escrime depuis dix ans, il est capable de présenter quelque chose à un public, un vrai spectacle.

Citation :

Je pense que l'organisateur est aussi partiellement fautif, il n'a pas vraiment respecté le contrat qu'il avait passé avec l'une des troupes et a laissé faire n'importe quoi par les autres sous prétexte d'étoffer l'animation.
Mais c'est sûr, lorsque de grosses machines (qui se réclament d'une caution institutionnelle connue et reconnue - qui a dit AAF ?) s'installent en jouant des coudes, c'est très difficile de résister !


Il y a en effet un reproche à faire à l'organisation, à la décharge des escrimeurs : il n'y avait pas de metteur en scène de la journée et c'est vrai que cela a manqué. Cependant, il y avait tout de même un planning de prévu, qui n'a pas été réspécté. Donc, s'il y avait eut un metteur en scène, aurait-il cependant été écouté ? Là encore, c'est une affaire de rigueur et c'est bien la rigueur qui est la marque du professionnel.

Tiens, cela me fait penser à une remarque d'un de mes professeurs de musique : « la différence entre un amateur et un professionnel, c'est que souvent l'amateur va vouloir jouer plein de notes à toute vitesse. Le professionnel n'en jouera pas forcément beaucoup, par contre, lui, il sera carré. » Là est le fond du problème et le respect du public : ce n'est pas une question de niveau, c'est une question d'être carré, propre. Et de savoir ne pas en faire trop.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 31/07/2005 22:13
Haut


Re: incrustation
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

fratus a écrit :
Enfin, le principe de faire appel a plusieurs troupes ne me choquent pas, loin de la ( voir post precedant); puisque cela permet de presenter de nombreuses choses avec beaucoup de monde ( vous etiez combien pour le final ?).


Quelque chose comme une soixantaine d'escrimeurs qui s'agitaient dans le désordre le plus total, devant un public lassé d'avoir déjà trop vu ce genre de choses pendant toute la journée, pour ensuite enchaîner par pleins de saluts mal exécutés, en disant qu'il y en a marre...

Bref, je suis moi aussi partisant de faire des spectacles avec plusieurs associations mais en s'organisant un minum et en pensant au public... En l'occurence, il n'y a vraiment pas de quoi être fier de ce que nous avons présenté à Vaux le Vicomte.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 28/07/2005 17:58
Haut


Re: et le retour?
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

Si j'ai bien relu, tu devais donne la grille de notation et le reglement a Claude Carliez ( Et AAF par son Biais?) ?

Je sais que ce sont les vacances et que nous devrions attendre la rentree, mais as-tu eu des echos ?
Cela les a-t-il titille qq part, ou continuent-ils sur des epreuves regionales avec salut et solo ?
Et pour les nationales ?


En effet, j'ai remis le barème à Claude Carliez, qui en fera ce qu'il voudra...

Je n'ai pas d'écho de l'académie, la seule chose que je sais c'est que Claude n'a pas été très emballé par le barême. En fait, visiblement, l'académie cherche au contraire a simplifier autant que possible le barême, plutôt que de le fractionner comme nous l'avons fait.

Sinon, je n'ai pas de nouvelle sur le concept d'épreuves régionnales inspiré du concours complet d'équitation mais, à titre personnel, je ne trouve pas ça terrible.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 27/07/2005 16:32
Haut


Re: Prochain championnat de France ?
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

fratus a écrit :
HA bon... mais cela semble rester dans le sud non?


Oui.

Citation :

Au fait, quel est le cahier des charges ? Je suppose qu'il faut le demander a l'AAF ?


En fait, il semble qu'il n'y a pas vraiment de procédure précise. En gros, il faut poser sa candidature à l'Académie, qui transmet alors son cahier des charges.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 14/07/2005 23:46
Haut


Re: Prochain championnat de France ?
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

toinou31 a écrit :
quand à la ville pour ces championnats de france, toulouse sa m'irai bien!!
mais bon j'avou ne pas étre tout a fait impartial...


Navré pour toi mais il est à peu prêt acquis que ce ne sera pas Toulouse.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 12/07/2005 23:52
Haut


Re: Démo EA à Vaux-le-Vicomte
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

jerome a écrit :
Oui, oui ! c'était super ! comme d'habitude, mais là ils ont carrément crevé l'écran. Si ! Si! Un bel ecran géant et surtout gonflable qui a failli ne pas résister à leur passage !


Ben oui : il y avait des explosif dans un des spectacles et l'écran a eut peur, il s'est dégonflé !

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 02/07/2005 03:46
Haut


Re: Prochain championnat de France ?
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

ThierryDaniel a écrit :
quelqu'un aurait-il connaissance de la date pour l'édition 2006 ?


Non.

Citation :

Et du lieu éventuel ?


Apparement, il y a des chances que ce soit dans le sud de la France.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 30/06/2005 04:07
Haut


Re: de la galaxie .
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

Le_Farfadet_Spatial (c'est moi !) a écrit :
quatre des membres du jury (qui en comptait sept) étaient des membres des Compagnons du Grand Veneurs, un autre un ancien membre toujours très proche des compagnons.


À relire mes interventions, on croirait qu'il n'y avait que nous pour noter ! Précisons que deux maîtres d'armes du cru, plutôt porté sur l'escrime moderne mais pas le moins du monde imperméable à l'artistique, était présant et ont aporté leur expertise.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 27/06/2005 03:17
Haut


Re: de la galaxie .
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

MaryRead a écrit :
Je crois qu'il ne doit pas y avoir de personne du jury appartenant à la même asso/compagnie qu'un(e) candidat ou couple candidats. Même si je fais confiance au sérieux, au travail et à l'objectivité du jury, ça n'est pas permis officiellement, n'est-ce-pas ?


Comme l'a fait remarquer Jérome, le réglement ne l'interdisait pas.

Maintenant, je suis plutôt d'accord avec toi. Cela dit, dans ce cas particulier, il s'agissait d'une toute petite compétition et d'une première. Nous avons été contacté car étant basé dans la région et reconnu pour avoir une certaine expérience de ce genre de chose. Dans la mesure ou nous sommes intéressé par le développement de l'escrime artistique sous toute ces formes il nous paraissait important :

-- d'apporter toute l'aide que nous pouvions à l'organisation d'une telle épreuve, ce qui impliquait entre autre de faire partie du jury ;

-- de bien signifier que nous ne boudions pas un tel évènement en y présentant un numéro ;

-- cela, de plus, nous permettait de rôder un peu un spectacle de membres de l'association un peu moins avancé que ceux que vous avez pu voir aux championnats de France et du Monde.

Ce qui fait que nous étions présent dans l'encadrement technique et parmi les compétiteurs. Dans l'absolu, c'était dommage mais il nous a semblé que c'était le meilleur compromis.

Maintenant, il faut avouer que pour nous noter nos partenaires a été un exercice délicat. Il est probable que cela ait joué un peu en leur défaveur.

Cela dit, en espérant que les choses se développent, nous pouvons espérer qu'un jour il sera possible de ne pas devoir tout faire. Ensuite, je pense aux compétitions de gymnastique : il est impossible de n'avoir que des juges qui ne sont d'aucun des clubs des compétiteurs. De fait, chaque club doit amener un juge, ce qui fait que tous les clubs ont un juge à eux. À la réflexion, je crois que c'est vers cette organisation qu'il faut plutôt tendre.

Ce qui n'empêche qu'il serait bon, à l'avenir, que le jury ne soit pas composé d'autant de membres des compagnons. La question est : sera-ce seulement possible, sans compromettre la possibilité d'une telle compétition ?

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 17/06/2005 23:32
Haut


Re: de la galaxie .
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

fratus a écrit :
Dans ce challenge, il n'y avait pas de délibération ?


Hé non ! Aussi incroyable que cela puisse paraître.

Citation :

Pas de notes exagerees par rapport a la prestation ?


Les notes étaient globalement assez homogènes. Je sais même que certains membres du jury ont noté en appliquant le barème quand bien même, finalement, leur jugement personnel de ce qui est important les auraient amennés à proposer un autre classement que celui qu'ils ont donné par leurs notes -- non, je ne dirais pas de quels membres il s'agit, ni au sujet de quels numéros. En tout cas, globalement, les classements étaient les même.

Maintenant, on peu soupçonner tout le jury d'avoir favorisé les Rapières Jumelles. Cependant, il y a un élément qui permet de douter d'un tel état de fait : quatre des membres du jury (qui en comptait sept) étaient des membres des Compagnons du Grand Veneurs, un autre un ancien membre toujours très proche des compagnons. De plus, deux membres de cette troupe présentait un spectacle et, pourtant, ce numéro est arrivé deuxième.

Non, il semble que, finalement, lorsque l'on se met d'accord avant et que l'on donne des critères précis, la plupart des gens sont honnête et juge du mieux qu'il leur est possible, ce qui rend la délibération superflue.

Citation :

Qui a fait le calcul ? le jury


Les calculs ont été fait par un ordinateur, la saisie étant éffectuée par deux personnes, dont un membre du jury. Les deux étaient soit compagnon soit extrèmement proche des compagnons.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 16/06/2005 23:53
Haut


Re: Challenge "Open" d'Escrime Artistique
Accro
Accro


Salut à tous !

En effet, les retours ont été plutôt bon et l'ambiance sympathique. Et félicitation aux rapières jumelles pour leur première place à l'open !

Pour ma part, j'étais arbitre et c'était intéressant : cela a confirmé que c'était délicat. En plus, cela me permet maintenant de faire des propositions en connaissance de causes.

Citation :

jerome a écrit :
Bin une vraie grille remplie en direct avec des critères objectif qui tiennent compte de la diversité et de la qualité de la technique ! Bon c'est une première alors y'a encore des choses à travailler mais c'est très prometteur !


Merci.

Finalement, nous nous sommes fortement basé sur les réglements des championnats de France et du Monde, en y incorporant les remarques qui ont été faites sur ce forum : catégorie en fonction des armes et non des scénarios et un système de notation basé sur des critères strictes, en ne faisant noter chaque juge qu'une partie limittée des critères. L'objectif des critères est de permettre à tous les styles -- par exemple plus historique ou plus basé sur le spectacle -- d'être jugés sur un pied d'égalité et d'utiliser la même grille de notation quelques soient les armes --- médiéval, grand siècle, autre.

Nous avons également fait en sorte de supprimer la phase de délibération, si décriée. De fait, pour se mettre d'accord sur le mode de notation, le jury a assisté aux filages en faisant une notation pour rien, nous permettant d'homogénéiser nos critères. Il aurait sans doute été préférable de ne pas noter les filages et même que le jury n'y assista pas pour faire cette harmonisation sur des documents vidéo. Des films des derniers championnats de France et du Monde étaient présents mais ils ne correspondaient pas vraiment à ce qui était présenté, ce qui nous à poussé à faire ainsi. Et, de toute façon, le jury assistait forcément au filage, dans la mesure ou il était aussi organisateur et commission technique et sécurité... Hé oui, ce n'était encore qu'une petite manifestation !

Mais enfin, nous avons essayer de faire aussi bien que nous pouvions et il semble qu'aussi bien les compétiteurs que les spectateurs ont appréciés.

Maintenant, le système est évidemment perfectible, nous avons déjà commencé à voir ce que nous pouvions changer. Toutes les propositions sont les bienvenues -- il faudra voir pour rendre le barême de notation disponible à tous.

Pour ma part, je le présenterais bientôt à Claude Carliez, avec le réglement proposé, histoire que l'académie puisse étudier la proposition.

Citation :

Citation :
fratus a écrit : Alors c'est un essai en marge de ces deux instances ?
Pas vraiment, mais comme ça n'émanne pas d'eux, forcément...


En même temps, dans la mesure où la sécurité est respectée (il y tient et c'est normal), Claude Carliez avait l'air plutôt content qu'il y ait des évènements autours de l'escrime artistique, surtout que l'open a eut lieu au sein d'une émanation de la FFE. Cela dit, le point de vue de Claude n'est pas celui de l'académie, quand bien même il en est le président.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 15/06/2005 02:40
Haut


Re: epee
Accro
Accro


Salut à tous !

Citation :

lau a écrit :
je souhaite m'equiper pour l'entrainement et pour la coupe.
epee de taille et d'estoc/ rapiere.
pouvez vous m'aider, me donner des sites?


Si tu souhaites t'équiper, le plus simple est de se rendre au magazin d'escrime le plus proche de chez toi. Pour ma part, j'aime bien celui situé place de la Nation à Paris (on ne peut pas citer les noms ici). Sinon, il y a le site qui fait de la publicité sur escrime info, dont le nom commence par Sport et fini par 7 -- hum, là je dois être limite mais je n'ai pas mieux -- qui propose du bon matériel.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 10/06/2005 01:44
Haut


Re: rapière de bronze, d'argent et d'or
Accro
Accro



Re-salut à tous !

Citation :

bonne-fee a écrit :
Mais avec quel programme doit-on se présenter alors? Si ce n'est pas l'AAF qui gère les rapières, qui est-ce???


C'est bien l'Académie d'Armes de France qui gère les rapières. La seule chose c'est que le site n'est pas tout à fait à jour.

Notamment, il n'est pas fait mention que pour les rapières de bronze, il faut connaître les salut cadets et mousquetaires. Pour les rapière d'argent, il faut connaître les salut Louis XIII et Louis XIV. Il y a d'autres points qui ne me reviennent pas spontanément à l'esprit.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 06/06/2005 22:46
Haut


Re: rapière de bronze, d'argent et d'or
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

jerome a écrit :
Les rapières ont été pensées comme l'équivalent des blasons nucléaires c'est à dire la reconnaissance d'un niveau de pratique et non comme une aptitude à l'enseignement.

Et vue la résistance des MA déjà évioquée sur plusieurs fils quant à la démultiplication de l'enseignement, je ne suis pas convaincu que ce soit près de changer. (soupir !)


Il semble pourtant qu'il y ait un espoir pour bientôt.

Citation :

Et il est exact aussi de constater que la multiplicité des armes et l'orientation nettement GS des initiateurs et auteurs de ces qualifications (qui avaient même imaginé des 'Dagues & Rapières') fait que la généralisation du concept se heurte à quelques difficultés...


Sur ce point, je m'associe à tous ceux qui déplore qu'il n'existe rien pour le médiéval.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 06/06/2005 22:43
Haut


Re: Téléfilm Lagardère, ce soir sur France 2
Accro
Accro



Salut à tous !

Pour ma part, je pense qu'une adaptation en film ou téléfilm d'un roman qui se veut fidèle est vouée à l'échec car, au risque d'enfoncer une porte ouverte, livre et film ne sont pas le même support, on y fait pas la même chose. Pour moi, il doit s'agir d'une relecture, d'une appropriation. Il n'y a qu'à voir, l'un des plus grands adaptateur de l'histoire du cinéma est Stanley kubrick, qui reprennait complétement les textes qu'il adaptait à son compte, sans hésiter même, parfois, à les contredire, en tout cas à les remanier grandement. En l'occurence, je trouve la relecture du roman de Paul Féval convaincante.

Mais puisque tu veux parler du respect du roman, parlons en, je l'ais en main :

Citation :

nathan a écrit :
le roman d origine n etait pas respecté ne serait que pour le nom de "ines", qui en fait est blanche,


Perdu. C'est dans les précédents films que la comtesse de Caylus et épouse du duc de Nevers s'appel Blanche. Dans le roman, c'est Aurore, nom qu'elle donne à sa fille. Par exemple, je te cite le dialogue entre Gonzague et Dona Cruz en fin de chapitre 6 de la deuxième partie du Bossus, lorsque Gonzague fait croire à Dona Cruz qu'elle est la fille de Nevers :

« Vous reçûtes au berceau le nom de votre mère, qui était espagnole. Vous vous nommez Aurore. »

Citation :

Et bruno machin chose, j ai trouvé qu il avait pas assez de classe (dans le role)... Lagardere n est pas un simple baroudeur, mais un fils de noble, et dans le roman ca se voit...


Erreur. Lagardère est un enfant trouvé, qui n'a été adoubé chevalier que pour entrer dans une compagnie de chevaux-légers. Voici ce qu'en dis, dans le Bossu, Cocardasse dans le chapitre 4 de la première partie :

« Quant à sa naissance, j'ai dit qu'il était plus noble que le roi, et je n'en démordrai pas ; mais, en somme, on a jamais connu ni son père ni sa mère. Quand je l'ai rencontré, il avait douze ans ; c'était dans la cour des Fontaines, devant le Palais Royal. Il était en train de se faire assommer par une demi-douzaine de vagabonds plus grand que lui. Pourquoi ? Parce que ces jeunes bandits avaient voulu dévaliser la petite vieille qui vendait des talmouses sous la voûte de l'hôtel Montesquieu. Je demandai son nom : "Le petit Lagardère. -- Et ses parents ? -- Il n'a pas de parents. -- Qui a soin de lui ? -- Personne. -- Où loge-t-il ? -- Dans le pignon ruiné de l'ancien hotel de Lagardère, au coin de la rue Saint-Honoré. -- A-t-il un métier ? -- Deux plutôt qu'un : il plonge au Pont-Neuf, il se désosse dans la cour des Fontaines. »

Pas vraiment un grand seigneur, quoi...

Dans le chapitre 5, c'est Henri de Lagardère lui même qui explique comment il a été annobli :

« Le roi m'avait fait noble, pour que je puisse entre dans sa compagnie [à Bélissen]. »

Finalement, c'est un militaire.

Quand à ces grandes manières, je ne sais pas si elles relèvent de la plus grande classe, comme il le présente lui même dans le même chapitre :

« Je me suis laissé dire, depuis que j'ai l'honneur de commander ces braves volontaires [une bande de routiers], pour tuer un peu le temps avant mon départ [il est exilé pour insubordination chronique], je me suis laissé dire que le vieux marquis de Caylus était le plus fin geôlier de l'univers ! Il faut bien qu'il y ait quelques talents pour avoir ce beau nom de Caylus-Verrou ! Or, le mois passé, aux fêtes de Tarbes, j'ai entrevu sa fille Aurore. Sur ma parole, elle est adorablement belle ! Après avoir causé avec M. de Nevers [il l'a provoqué en duel], je veux consoler un peu cette charmante recluse. »

Ça, c'est la classe !

Si on se base sur les films pour parler du respect du texte original...

Et puis, Pau Féval, feuilletonniste, était connu pour son talent à adapter ses histoires en cours de route en fonction du courrier des lecteurs, qui tenait à l'époque lieu d'audimat. En plus, 1876, il se convertit au catholicisme et décide d'expurger ses romans. Son éditeur gagnera un procés qui lui donnera le droit de continuer de publier les éditions originales. Alors, quels sont les intentions de l'auteur à suivre ? Celles du début de sa carrière, époque où il est d'abord soucieux de satisfaire les attentes du publique ou celle de la fin de sa vie, où il désire rendre ses histoire catholiquement édifiantes.

Décidément, je pense que l'on ne doit pas juger une adaptation à l'aune de son respect scrupuleux de la source mais à la qualité de sa relecture. En l'occurence, je trouve que la qualité est bonne.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 27/05/2005 00:58
Haut


Re: Baudriers et fourreaux rapiéres !
Accro
Accro



Salut à tous !

Normalement, il ne faut pas faire de publicité sur ce forum. En tout cas, un magasn d'escrime situé place de la nation a Paris (c'est fastoche) en vend. Il me semble également qu'un fabriquant de matériel d'escrime dont le nom commence par sport et fini par 7 en vend également.

Bien sûr, pour ne pas les nommer...

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 28/04/2005 17:43
Haut


Re: Téléfilm Lagardère, ce soir sur France 2
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

ben3 a écrit :
donc au final il était bien ou pas(j'ai pas vu)


Moi, j'ai bien aimé. Vraiment. Je pense que lorsque l'on aprécie le genre cape et d'épée, on ne peu pas être déçu.

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 18/04/2005 21:27
Haut


Re: Téléfilm Lagardère, ce soir sur France 2
Accro
Accro



Salut à tous !

Citation :

duelliste33 a écrit :
Vengeance , oui , mais aussi respect de la parole donnée....le bien , le mal , tout s'équilibre à la fin.


C'est ce que je trouve intéressant dans cette histoire : il y a d'un côté le respect de la parole et la fidélité, qui sont tous de même de bonnes vertues, opposés au désir de veangeance, que je considère immoral. Équilibre, je ne sais pas : je pense qu'il est possible de pardonner tout en restant fidèle. Par contre, je préfère ne pas parler de bien ni de mal.

Puisque l'on parle du film, pour ma part, je trouve que cette histoire passe difficilement à l'écran. En effet, si la botte en elle même est très visuelle, l'importance de la durée sur laquelle s'étant l'histoire fait que l'acteur jouant le rôle principal est forcément soit trop vieux soit trop jeune. De plus, il y a les faits moralements douteux, Lagardère se venge et a bien du mal à se poser en père, qui peuvent rendre l'histoire infecte. Globalement, j'ai trouvé que le téléfilm s'en sortait bien : Bruno Wolkowitch tiens bien son rôle, le scénario passe bien et se sort pas trop mal des nécéssaire ellipses temporelles. Et je trouve que l'escrime y est à un juste milieu entre crédibilité et spectaculaire. Bref, je n'ai pas boudé mon plaisir.

Cependant, certains ne sont pas du tout du même avis. Même si je ne suis pas du tout d'accord avec cette critique, je vous cite celle de Christophe « Ono-dit-biot « parue cette semaine dans « À nous Paris, » juste histoire de faire semblant d'être objectif :

« Rien à garder dans "Lagardère" !
D'abord, à cause des permanentes qui virevoltaient, j'ai pensé à un concert de heavy metal, avant de réaliser que la musique faisait quand même plus André Rieu. Ensuite, à voir la touffe dont on avait affublé Ticky Holgado (qui avait de quoi donner un accés de priapisme au plus insensible des figurants de "La guerre du feu"), je me suis dit qu'il s'agissait peut-être de la suite de "RRRrrr !!!". Et puis, en entendant Ticky répondre de son terrible accent pastaga au grand dadais qui voulait provoquer en duel un ennemi quelconque -- "non, mais t'y a bu ou quoi !", -- j'ai pensé à un vieux sketch de Collaro. D'où ma surprise en n'entendant pas les rires enregistrés... S'agissait-il alors du nouveau Mickaël Youn, genre revisitation des "Quatre Charlots mousquetaires" sur une idée de Frank Dubosc ? Impossible : on aurait alors eu Franck Dubosc. Du Van Damme alors ? Faisable, vu les dialogues savants -- "Ton père a été assassiné. -- A-ssa-ssi-né ????!!!!!" -- et les chorégraphies (un type torse nu faisant tournoyer ses épées avant de les ranger sous ses aisselles comme Jean-Claude ses nunchakus). Je ne me suis aperçu que tardivement que j'étais devant "Lagardère," la grande fiction de France 2 d'après "Le Bossu" de Paul Féval. La touffe à Ticky, c'était donc l'idée que se faisait la chaîne des perruques Régence et Bruno Wolkowitch, 44 ans au compteur, celle d'un adolescent qui en a 17 au début du roman... J'ai bien compris que c'était de l'humour mais non pas pourquoi, quitte à déconner, ils n'avaient pas donné le rôle à Michel Bouquet et celui de la fraîche et tendre Aurore à Suzanne Flon ? A moins qu'ils ne se les gardent pour un remake de "Thierry La Fronde ?" »

Hum... Je précise que je ne revendique en rien l'analyse de Christophe « Ono-dir-biot. » Un semblant d'objectivité, d'accord mais il ne faut rien exagérer !

À bientôt.

Le Farfadet Spatial

Date de publication : 18/04/2005 20:55
Haut



« 1 2 3 4 (5) 6 7 8 ... 10 »



Escrime-Info : Mentions légales